AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Réunion du personnel (Tous les gris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeSam 5 Avr - 15:34


I CHOOSE THIS LIFE
Réunion



Sidney fit une légère grimace devant les paroles de Gustaf. Même s’il disait le contraire, elle prenait cela comme une critique pure et simple. Il remettait en cause son travail et elle ne le supportait pas tellement mais elle ne dit rien. Elle n’allait pas non plus en faire une maladie.

Le chef de l’établissement reprit la parole par la suite. Il proposait plusieurs bonnes idées malgré son jeune âge et elle était d’accord avec bon nombre d’entre elles.

Des personnes arrivèrent par la suite, dont la mère d’une des cas abordés ce soir-là, Isobel McCoy. Cette dernière prit immédiatement la défense de son fils, cherchant à lui éviter ce contrat disciplinaire. Dans un sens, elle avait raison, mais de l’autre, le couver et le materner ainsi ne lui rendrait absolument pas service. Il fallait qu’il réalise que ce qu’il faisait pouvait lui couter cher, et bien plus qu’une petite exclusion ou le fait d’être privé de sortie pendant une semaine. Les actes qu’ils effectuaient en ce moment allaient impacter le reste de sa vie et probablement stopper net bon nombre de ses projets, à supposer qu’il puisse en avoir.

Sidney comprenait fort bien la position que prenait Isobel mais malheureusement, cette dernière détruisit le peu de crédibilité qu’elle venait de mettre dans sa plaidoirie en reconnaissant purement et simplement qu’elle ne savait pas de quoi son fils était accusé…

La conversation se poursuivait et soudain, Sidney réalisa quelque chose. Beaucoup de noms de famille se ressemblaient, il y avait plusieurs Palmer, à commencer par la fille chez des EI mais également Anna l’enseignante d’économie du complexe éducatif, ainsi que l’adjoint d’Eden.

Etait-ce une simple coïncidence ? Elle ne pensait pas et elle eut raison lorsque madame Palmer fut plus que surprise en voyant … monsieur Palmer. La réunion allait finir par se transformer en règlement de compte ou en réunion parent-professeur, ce qui n’était absolument pas le but à l’origine. Elle retint un soupire et se mura ainsi dans un mutisme, en écoutant les histoires de famille qui commençaient à venir sur le tapis. Gustaf semblait avoir un lien avec Nina d’après ce qu’elle venait d’entendre et il était donc très certainement son père, ce qui expliquait d’un certain côté la remarque qu’il avait fait à l’infirmière concernant son travail.

Elle continua d’écouter la conversation et nota que tous ces charmants parents avaient été chefs dans le passé des confréries. Toute l’élite du passé semblait donc se retrouver dans cette salle, c’était véritablement génial. D’un naturel plutôt calme et amical, Sidney ne perdait pas facilement patience, pour ne pas dire que cela ne lui arrivait jamais. Elle soupira et prit la décision de quitter la réunion. Le sujet avait inévitablement dérivé de ce qui l’intéressait en premier lieu et elle ne voyait donc plus de raison d’assister à cela. Elle allait annoncer son départ lorsque la porte de la salle s’ouvrit, laissant apparaître un petit minois blond bien connu de l’infirmière. Dana. Que faisait-elle ici ?

Elle s’excusa puis vint s’installer à côté de son amie qui s’empressa de lui faire un résumé de la réunion à voix basse. Elles étaient totalement d’accord sur le fait que la réunion avait tout simplement quitté le sujet principal et Sidney fut plus que jamais reconnaissante lorsque Dana se permit de le rappeler à tous.

Elle évoqua également une idée que Sidney avait totalement oublié et qui n’était autre qu’un blog relié au site du campus et qui permettrait aux élèves d’interagir avec du personnel qualifié pour répondre à toutes leurs questions. Elle espérait que cette idée allait convaincre une bonne partie de l’auditoire, même si elle en doutait fortement à présent.

Seul Gautier prit la peine de répondre à cela, répondant purement et simplement que cela ne servirait à rien puisque les élèves ne viendraient pas. Et bien soit, puisque tout ce qui concernait la santé ne les intéressait pas, Sidney ne voyait décidément plus ce qu’elle avait à faire ici. Tout était devenu histoire de famille, et même Gautier en qui elle avait confiance à l’origine semblait accorder plus d’importance au cas de Nathan qu’à ceux du reste des étudiants. Et bien soit, il était son parrain certes mais elle attendait tout de même un peu plus de professionnalisme de sa part, ainsi que de celle de tous les parents ici présents.

La conversation retourna par la suite sur les tournois sportifs ainsi que le cas de la confrérie des Khi. La patience de l’infirmière était arrivée à bout et elle se leva, regardant les enseignants ainsi que les surveillants présents.

« Très bonne idée pour le Lifeskills, vous avez tout mon soutien. Je vous laisse vous occuper de ce projet, ce qui permettra à coup sûr qu’il soit bien reçu par les étudiants, après tout, je n’ai qu’une très maigre expérience dans l’enseignement et il est clair que je suis totalement incompétente pour savoir comment leur parler. Pour ce qui est des Khi, j’ai cru comprendre que bon nombre d’entre vous étiez dans le passé chef de ces confréries accusées aujourd’hui encore de les victimiser. Pensez-vous réellement que nos actes vont pouvoir faire quelque chose ? Alors que vous refusez de mettre en place des mesures et de réagir véritablement face à des élèves à problèmes ? Je pense que je n’ai pas grand-chose de plus à apporter à cette réunion, je vais donc vous laisser. Je vous souhaite à tous une bonne fin de soirée. »

Sur ces dernières paroles, Sidney récupéra ses affaires et sortit calmement de la pièce. Elle s’en voulait de laisser Dana seule mais elle n’avait pas envie de rester une seconde de plus dans cette pièce. Elle se dirigea par la suite sur le parking, envoya un sms à Dana et rentra chez elle.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeJeu 3 Avr - 20:08






Réunion du personnel.
Tous les Gris.

Clairement la conversation partait en couilles. Y avait pas d'autres expressions pour définir le débat qui avait démarré il y a de ça quelques secondes, et les mots "contrat disciplinaire" avait suffit à attiser la flamme balayant tous les autres sujets de discussion sur son passage. Comme un coup de vent, qui avait réussi à faire envoler de petites feuilles, sans arriver à déplacer le gros rocher, qui était en ce cas, le problème de Nathan. Bien sur, tout le monde savait que c'était loin d'être un élève exemplaire, et j'avais eu le droit à son comportement insolent dans bien de mes cours, mais malgré tout ça restait mon filleul et j'arrivais pas à rester objectif concernant son cas, persuadé qu'une telle mesure ne devrait pas être de rigueur. Evidemment, la mère de Nathan arriva au bon moment, et commença à donner son point de vue, ainsi que le père de Nina. C'était devenu la discussion, et franchement, on aurait dit une sorte de conflit, ou chacun protège son camp. J'avais bien du mal à m'immiscer dans la conversation pour partager mon point de vue.

Entre la famille Palmer, et la famille McCoy, nous étions un peu comme deux ronds de flanc, à les voir débattre, et donner chacun leurs avis, et moi je me sentais un peu reclu dans cette histoire. J'avais légèrement envie de me barrer, et revenir une fois la tension apaisée. Non pas que je ne sois pas d'accord, mais ça tournait un peu au vinaigre, et je n'arrivais pas à me faire entendre, ni à placer une phrase dans leurs tirades. De plus, une jeune femme fit son entrée en retard. Entrée très remarquée, puisque les retardataires sont toujours les feux des projecteurs. Elle s'installa sagement à sa place, laissant les parents parler entre eux. Quand ils eurent fini, je me levais, me mettant debout, plaçant mes mains sur la table, m'éclaircissant la gorge.

Bon, je suppose que dans cette histoire, j'ai aussi ma part de responsabilité, Nathan est mon filleul, et je me donne le droit comme vous tous de donner un avis, objectif ou pas, là n'est pas la question, ou du moins ne l'est plus, puisqu'à partir du moment où Madame McCoy a prit la parole, on part dans un sujet plus personnel qu'autre chose, ce que je blâme en rien, parce que mon avis sera tout aussi subjectif que le votre. Je me tournais vers Isobel, comme pour lui dire que j'allais essayer de calmer l'incendie, même si ce que j'allais dire en premier lieu n'allait pas vraiment plaire. Nathan est jeune, et nous l'avons tous été, et qui d'entre vous n'a pas voulu faire quelques frasques, se lâcher, et déjouer un peu les règles pour essayer? Personne, on est tous passé par là, et je pense que c'est la raison pour laquelle on est les mieux placés pour savoir quoi faire dans ces circonstances et ne pas faire d'erreur. D'accord, il n'est pas un élève modèle, d'accord, il est un élève perturbateur, d'accord il peut être insolent, mais je ne suis pas d'accord, malgré tout le respect que je vous dois Monsieur Cobb, pour employer la manière forte et de parler contrat disciplinaire. Je ne suis pas psy, et monsieur Forbes sera plus qualifié que moi pour le dire, mais on le sait tous, si on fait ça, on va rajouter de l'huile sur le feu, et connaissant Nathan il fera tout pour faire comprendre qu'il en a rien à foutre de ça, et que c'est pas un avertissement qui va l'arrêter. Au contraire. Les jeunes se rebellent, et répondent, et plus on les provoque, plus ils répondent, et là c'est exactement le cas de Nathan. Je ne dis pas qu'il est en droit de le faire, mais c'est un adolescent, et nous savons tous que c'est une période difficile, et même si ça ne l'excuse pas, je ne pense pas qu'il ait besoin qu'on en arrive à la. Il faudrait, selon moi trouver d'autres solutions plus adéquates, et moins directes pour régler ce problème. Nous sommes, Madame McCoy et moi deux membres de sa famille qui pouvons si besoin tenter de régler le problème en lui parlant, ou comme suggère Monsieur Palmer, aller en discuter étant ancien PS comme l'est actuellement Nathan. Je marquais une pause, me tournant vers Madame Palmer. De plus je connais bien votre fille, et je suppose qu'en vue de leur relation, elle est également bien placée pour influencer en bien Nathan, peut-être que si nous lui en parlions, elle pourrait lui en toucher un mot et à mon sens, il l'écoutera plus elle que nous, sans vouloir offenser qui que ce soit. Ou n'importe quel de ses amis proches comme Leahna ou encore Sasha. Mine de rien, ils se confient plus facilement entre eux, qu'avec des adultes, alors on pourrait toujours commencer par là.

Puis la retardataire se fit le plaisir de nous faire part d'une de ses pensées, qui fut entendue de tous. Elle nous fit comprendre que le but de cette réunion avait dérivé sur une toute autre chose, j'étais bien d'accord, mais autant continuer, et percer l'abcès, avant de passer à autre chose.

Mademoiselle Fuller, je me permets de vous répondre. Il est vrai que Nathan n'est pas le seul élève ici, mais pour le moment c'est le seul qui est arrivé à un point où on en vient à parler de contrat disciplinaire. Certes, ce n'est pas le seul élève à problèmes, mais il fallait éclaircir ça avant de continuer sur autre chose, ce qui ne veut pas pour autant dire que nous avons oublié la raison principale de notre venue ici. Dis-je sur un ton qui se voulait aimable. En ce qui concerne votre idée, je pense qu'il faut toujours en parler, seulement je pense que pour que vous ayez un auditoire, il faudrait à la rigueur imposer cette réunion, parce que je doute que certaines viennent de leur plein gré. Il y en aura qui en auront rien à carrer, d'autres qui trouveront ça inutile, et ceux qui ne pensent pas à avoir à en parler à leur âge. C'est un sujet délicat, et même si l'idée est intéressante, il faudrait la suggérer aux élèves pour savoir ce qu'elles en pensent, et si elles sont partantes pour participer à un tel débat. Et je pense que certains seront d'accord avec moi.

Revenant à d'autres sujets que j'avais gardé au coin de ma tête, dont les histoires de voyages, organisations d'évènements, ton plus joyeux, je continuais dans ma lancée.

J'ai en effet entendu parler de ce tournoi, et je pense que pour l'image de l'école, il serait bon de faire participer nos élèves tous âges, et toutes confréries réunies. Je pense que malgré les conflits, l'esprit de compétition est toujours présent, et je pense qu'une telle récompense à la clé ne peut que motiver les troupes. Surtout qu'à l'entente du mot voyage, les élèves semblent changer et tout faire pour faire parti du lot. Donc je suppose qu'on pourrait faire passer des prospectus sur ce fameux tournoi, pour avoir des retours, et savoir combien souhaiteraient à priori se rendre en Oregon.

Puis Monsieur Cobb suggéra de prendre lui même les mesures concernant les Khi.

Je pense en effet, que ce sont ceux qui sauront mieux répondre aux questions concernant les Khi, je suppose qu'une petite réunion ne leur fera pas mal, et ça ne coûte rien d'essayer.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeMar 1 Avr - 15:09


    Mon Look



    Merde, merde, et merde. En retard, c’était l’expression qui me qualifiait la tout de suite. Cette maudite réunion … Qu’est-ce qui m’avait pris de dire « Mais oui Mr. Cobb, je serais présente ! » alors que j’avais dit à Sidney que je ne viendrais pas. Mais bon, ça m’aurait quand même mis assez mal de dire non au directeur. Enfin bref, non seulement de n’être clairement pas motivée, il avait fallu que je perdre ces maudites clefs de voiture ! J’espérais juste que je n’interromprais pas trop la réunion qui avait surement débutée depuis un moment maintenant.

    Tout en courant dans les couloirs avec mes talons qui cliquetaient sur le sol, je préparais une entrée que j’espérais discrète, comme à mes habitudes, mais je savais d’ores et déjà que ce serait loupé. Enfin j’arrivais devant la salle des professeurs, je toquais discrètement et entrais … Evidemment, tous les regards se posèrent sur moi. Bienvenue à la retardataire, c’est sans doute ce qu’ils devaient tous se dire. Je vis alors Sidney me faire de gros yeux qui voulaient clairement dire « Mais qu’est-ce que tu fous ici ? » Ah ben si tu savais …

    M’éclaircissant la voix je dis simplement ;

    « Hum, excusez mon retard, soucis de clefs … »

    Je m’approchais alors de Sidney et pris place à ses côtés puis lui chuchotais discrètement ;

    « Oui, je suis quand même venue, je t’expliquerais plus tard… Il s’est passé quoi alors ? »

    Ma collègue me répondit alors en m’expliquant brièvement les problèmes qui avaient été mis en avant et ce que les autres avaient plus ou moins raconter et tout cela pendant que le nouveau directeur adjoint terminait son monologue. J’arrivais donc pile poil au milieu d’un règlement de compte entre famille. C’était vraiment tout ce que je détestais car il fallait bien l’avouer les vrais problèmes étaient passés à la trappe et tout ça pour des querelles de famille. Il était pourtant clair que c’était surtout l’image du nom de famille qui serait entaché avec des punitions comme le contrat disciplinaire. Je n’étais certes pas mère et sans doute mon jugement était faussé, mais si un élève se comporte mal, je trouve ça complètement injuste que sous prétexte qu’il connait tous le personnel on ne le punisse pas à juste valeur, mais encore une fois, cela était mon point de vue que je ne développerais de toute façon pas à haute voix. Ca ne regardait que moi. Je chuchotais simplement à Sidney ;

    « Je crois qu’on dérive des véritables problèmes la … »

    Mais pas si chuchoté que cela car tout le monde se tourna vers moi. Hum, situation embarrassante bonjour ! Premier réflexe, je pris la parole pour m’exprimer ;

    « Hum, bonjour, je suis Dana Fuller, la Conseillère d’Orientation et la retardataire aussi. Je suis désolé d’avoir interrompu une discussion qui semblait loin de tous les soucis principaux. Je ne connais pas personnellement ces deux jeunes, et d’un certain coté c’est plutôt bon signe pour eux mais franchement, et sans vouloir offenser personnes cette discussion n’a pas réellement lieu d’être. »

    Silence de mort … Bon.

    « Enfin ce que je veux dire c’est qu’il y a des problèmes plus important qu’un contrat disciplinaire sur Nathan, dans le sens ou je ne pense pas que nous devrions TOUS assister à ça car cela ne regarde que certains d’entre vous. Votre fils madame Mc Coy n’est pas le seul élève ici. Et c’est pour cette raison que je souhaiterais revenir sur la prévention des risques liés aux rapports sexuels car disons le franchement, c’est ce qui se passe »

    Je reprenais alors mon souffle. J’avais surement été mal polie mais honnêtement on ne me payait pas pour superviser un élève perturbateur, mais tous les élèves.

    « Là où je veux en venir et promis, je vous laisse tranquille après, c’est que j’aimerais organiser une réunion avec toutes les filles qui sont en âge d’avoir ce genre de rapport. Ce serait une réunion pour les informer des risques et comment faire pour se protéger. Je tiens d’ailleurs à souligner que le Life Skill est une excellente idée ! Mais je voudrais surtout pouvoir m’adresser aux filles. Ce n’est qu’une idée évidemment, mais pourquoi ne pas aussi mettre en place un blog ou une page internet ou elles pourraient aussi s’exprimer anonymement. Et puis cela pourrait éventuellement réunir les filles des différentes fraternités pour s’entre aider »

    Je regardais alors Sidney avec un sourire de tendresse.

    « Je me permet également de parler au nom de mademoiselle Jefferson car ce n’est pas uniquement mon idée »

    Puis je regardais la foule de professeur qui devait surement me détester à cet instant, mais bon, j’étais une solitaire, alors quitte à me mettre d’autres personnes à dos, au moins j’aurais dit ce que j’avais à dire. Je me rassis alors simplement et attendais la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeLun 31 Mar - 14:01

Tenue de Peter: Click

J'avais passé la nuit à me documenter sur le système scolaire, les programmes mis en place par l'Etat et toutes cette documentation afin d'être prêt pour la réunion d'aujourd'hui. Cela faisait depuis un moment que je me documentais, afin d'être certain de pouvoir répondre à n'importe quelle question ou débat, si il y en avait un naturellement. Nous étions le jour J, j'allais connaître mes nouveaux collègues et surtout c'était le départ de ma nouvelle vie. Celle de l'expiation. J'appréhendais un peu la rencontre avec Anna plus que les autres en fait, parce que je la connais, le scandale n'est jamais loin. Je n'avais aucune arrière pensée la concernant soyons clair, mais je voulais redorer mon image auprès d'elle, plus qu'auprès de n'importe qui. Mes enfants comptent, mais elle aussi au final, elle fait partie des personnes que j'ai blessé et envers qui je dois me racheter, même si cela n'influera pas sur sa vie privée. Mon costume et ma cravate bien en place, je savais déjà ce que j'allais dire pour me présenter, ce genre de situation ne me déstabilise guère, j'ai toujours vécu dans ce milieu. Après avoir frappé à la porte, j'entre donc dans la pièce, et me mettant près du directeur je faisais face à l'assemblée. Mon regard se posa sur Anna qui comme je m'y attendais était plus que surprise. Je ne relevais pas son "c'est une blague ?" puisque je comprends sa surprise. Prenant alors la parole d'une voix claire, intelligible et confiante je dis.

"Bonjour à tous. Je me présente, Peter Palmer, je serai le directeur adjoint comme vous l'a dit Monsieur Cobb. Je serai aussi professeur de Commerce à l'université ou j'animerai des ateliers professionnels principalement, ainsi que les cours bien entendu. J'espère que nous ferons du bon travail tous ensemble."

J'affichais mon sourire commercial pour l'occasion, puis je prenais un siège afin de participer au débat. C'est à ce moment la qu'une autre femme entra, je l'observais, je la reconnu instantanément puisqu'il s'agissait d'Isobel. Nous nous étions connus pendant notre jeunesse ici à Wynwood. C'est devenu une femme de toute beauté. Par contre à l'entente de son nom de famille, une lumière se fit dans mon esprit. McCoy ... McCoy. Le petit copain de Nina ne s'appellerait pas comme ça ? Confirmation immédiate de mes pensées puisque Eden présenta la jeune femme et entama d'ailleurs le débat avec elle sur une histoire de contrat disciplinaire. Je regardai le directeur, mais aussi Anna, Gustaf était présent mais pour le coup j'évitais de lui porter une quelconque attention. Je l'avais juste salué respectueusement, c'était bien assez. Maintenant que je connais le secret de la paternité de Nina, j'ai du mal avec lui. Je sais qu'il a toujours été proche de Anna, mais je ne pensais pas que c'était à ce point... Bref je sais que c'est mal placé de ma part mais ma fierté d'homme était atteinte. Nina c'est vraiment la prunelle de mes yeux, elle est ma fille autant que la sienne.

Au moins je sais que la dessus, c'est un homme éduqué, maniéré et qui s'occupe du bien être de Nina, je ne pourrais jamais lui enlever ça. Nous sommes au moins sur la même longueur d'onde la dessus. Isobel prit alors la parole, je l'écoutais aussi avec attention. Je comprenais son point de vue en fait, cela devait être délicat pour elle, à peine arrivée d'entendre ce genre de chose. Je ne connais pas encore son fils, je ne sais que ce Nina veut bien m'en dire, à savoir pas grand chose ... Mais de ce que j'entends c'est un garçon un peu turbulent, rien d'alarmant en somme. Par contre je fronce les sourcils quand elle mêle Nina et lui. Je regarde instinctivement Anna qui sortait déjà les crocs. Je n'en attendais pas moins d'elle. Je fus juste surpris de la diplomatie de mon ex-femme, c'était rare qu'elle ne s'emporte pas surtout concernant notre petite. Une fois que Anna eut fini de parler, je prenais la parole à mon tour. Regardant à la fois Isobel, Anna et Eden, je parlais d'une voix bien distincte.

"Madame McCoy, je comprends votre ressenti de mère, mais je pense que la vous manquez d'objectivité. Cela se comprend, vous avez de bons arguments, et je vais dans votre sens pour certains. Je m'explique. J'ai moi même été chef des Pi Sigmas pendant ma scolarité à Wynwood, nous avons tous été jeune une fois, mais la où je veux en venir, c'est qu'à un moment, Nathan doit aussi comprendre qu'il ne peut pas continuer à agir de la sorte. C'est l'idée et vous l'avez comprise de ce contrat disciplinaire. En revanche, tout comme Madame Palmer, je suis contre Eden. Pourquoi ? J'ai été chef d'entreprise, et le recrutement je sais comment il se passe. Ici Madame McCoy a raison, Nathan sera fiché, et je pense qu'il mérite mieux que ça. Ce n'est pas un terroriste non plus ce petit. Si il a besoin de dialogue, j'aimerai que vous me permettiez de parler avec lui. Je pense pouvoir lui expliquer les choses car tout comme Anna, je suis le père de Nina, donc par extension j'ai un certain statut envers Nathan, et il le sait, donc autant en jouer. Je ne vais pas chercher à l'intimider, loin de la, car si je comprends bien c'est un garçon qui marche à l'affectif et à l'influence. Je voudrai donc le prendre en charge, à la fois en tant que sous directeur, mais aussi en tant que père de sa petite amie. Cependant que l'on soit bien clair Madame McCoy. La jeunesse de Nathan ne doit pas et ne devra pas lui servir de prétexte pour expliquer ses faits et gestes. Il est dans une institution, un environnement ou ses faits et actes ont des conséquences directes. Il va devoir vite comprendre qu'il arrive à un âge où il doit penser aux conséquences que peuvent avoir ses actes. Première preuve, et je pense que ce sera un argument que j'avancerai avec lui, les répercutions que cela peut avoir sur Nina. Mon but ici sera comme vous, de l'aider, mais il faut qu'il comprenne aussi que ce n'est pas parce que sa mère est enseignante ici, et que les parents de sa petite amie soient membres du personnel, ou bien qu'il a une certaine proximité avec des personnes présentes dans cette salle, qu'il doit continuer ainsi. Il doit se ressaisir et j'aimerai l'aider à tendre vers ça, si vous me le permettez Eden, et vous aussi Madame McCoy."

Je marquais une courte pause avant de reprendre, sur un ton très calme et très précautionneux.

"Madame McCoy, si possible, j'aimerai m'entretenir avec vous personnellement afin de discuter de Nathan. Je vous expliquerai précisément ma pensée et ce que je prévois de faire pour l'aider. En tant que mère vous pourrez me donner de précieuses informations sur votre fils afin de le soutenir au mieux. En revanche, et j'insiste vraiment, je veux m'occuper de lui. Je pense sincèrement Eden, que vous allez manquez d'objectivité le concernant, vu que vous le connaissez depuis qu'il est petit. Je pense que Nathan a aussi besoin de se faire recadrer. Certes pas d'une façon négative, mais juste de faire face à une personne qui ne laissera pas la dimension affective l'étreindre et altérer son jugement. Pour ma part, et même si je suis le père de Nina, cela pourrait être contradictoire avec ce que j'ai dit tout à l'heure, mais je pense que justement, une nouvelle tête ne lui fera pas de mal, et ce n'est pas méchant Madame McCoy, mais j'ai peur qu'il considère justement Eden comme un ami, et que cela ne soit pas assez pris au sérieux. Je pense pouvoir faire en sorte de lui apporter à la fois cette part d'autorité qui le rebute, et cette part d'affectif dont il a besoin, sans se sentir menacer ou contraint. Laissez moi juste une chance de faire mes preuves."

Suite à cela, je lançais un regard à Isobel, plantant mes yeux dans les siens afin de lui prouver que j'étais très sérieux, je peux apporter cette jonction et cet équilibre à Nathan plus que personne. A la fois en tant qu'ancien chef des Pi Sigma, "beau père" même si l'idée me rebute, mais surtout en tant que sous-directeur. Après je ne le dis pas mais mes motivations sont autres, en l'aidant lui, j'aide Nina, je sécurise Nathan, je sécurise Nina, c'est ma façon à moi de faire pour apporter mon soutien à ma petite, espérons maintenant qu'on me laisse une chance de mettre mes paroles en acte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeLun 31 Mar - 12:32

Tenue de Anna: Click

Installée sur ma chaise j'écoutais avec attention ce que le directeur expliquait à propos des différents problèmes de l'école. Ici nous étions plus sur des cas disciplinaires et sur le problème des filles enceintes. J'avais remarqué cela, mais je n'avais pas de souci à me faire de mon côté avec Nina, c'était une fille préventive, tout du moins je savais qu'elle ne s'encombrerait pas d'une grossesse vu ses projets d'avenir. En revanche, une pointe d'irritation montait en moi quand j'entendais parler de Nathan, parce que j'étais sûre et certaine qu'il allait être relié à Nina à un moment ou à un autre, et la je crois que je n'arriverais pas à garder mon calme. Dans la discussion, de nouvelles personnes allaient être présentées, et mon cerveau retint "Ancien Pi Sigma dirigeant une des plus grosses boîtes américaine." Je ne sais pas pourquoi mais j'ai pensé à Peter immédiatement, je dois me faire des idées, en ce moment il est à Las Vegas, puis qu'est ce qu'il viendrait faire ici, dans cette école ? LUI. Laissant tout le monde prendre la parole j'amenais aussi ma contribution.

"Concernant Ashlyn je n'étais pas en poste à l'époque donc je ne peux pas me prononcer, en revanche concernant l'idée du Life Skills je trouve ça très prometteur. Il faudra juste que nous veillons à ce que cela soit bien réalisé et compris par les élèves. Que l'on veut véhiculer un véritable message de prévention. Pourquoi ne pas compter cela dans le semestre ? C'est peut être un peu radical, mais si l'on veut s'assurer de leur investissement, outre le fait que ça part d'un volontariat, je pense que pour une fois, si on les force un peu, ce n'est pas plus mal. Gauthier l'a dit, nous sommes la pour les encadrer, nous occuper d'eux, donc parfois il ne faut pas hésiter à utiliser la manière forte, vu qu'ils n'ont pas l'air de bien comprendre avec la manière douce."

Marquant une courte pause j'enchainais tranquille, mais sur un ton clair et distinct.

"Concernant les confréries, j'ai moi même été chef des Etas Iota dans ma jeunesse, et je peux vous dire que la rivalité avec les Khis existait déjà à l'époque. J'ai même l'impression qu'elle a empiré, mais il reste tout de même des exceptions. Cependant je suis d'avis que l'on prenne des mesures, disciplinaires si il le faut, parce que les Khis subissent, et j'en ai un peu honte maintenant, le joug des autres confréries c'est pas nouveau. Mais Monsieur Cobb l'a dit, c'est plus une sorte de rituel entre eux, et je pense que des manifestations sportives, et/ou des voyages, gérés de concert entre élèves, et non confréries, aideraient les enfants à s'épanouir et s'accepter. Ils agissent toujours en groupe, en fraternité, et jamais entre classe, du coup cet esprit d'appartenance se renforce jusqu'à en devenir exacerbé. Je suis pour l'idée d'un voyage scolaire et d'autres choses de ce genre, mais je pense que réunir les chefs est déjà un bon début, mais n'oubliez pas qu'ils sont les premiers partisans de leurs idéaux de confrérie. Il faut surtout que l'on touche un maximum de monde et que l'on s'assure qu'ils relayent bien l'information à leurs membres, et ça c'est pas gagné. Tout le monde ne s'entend pas à merveille au sein d'une confrérie, c'est base même d'un groupe."

Suite à cela, je laissais la parole, le directeur en profita pour nous présenter le nouveau directeur adjoint et la mon sang ne fit qu'un tour. C'était bien lui, toujours aussi charismatique et fier, toujours fidèle à lui même. Mais que faisait-il la ? Puis depuis QUAND surtout ? Je ne peux pas cacher ma surprise, je tourne les yeux vers Gustaf, je devais ressembler à une carpe avec ma bouche et mes yeux. Je 'étais absolument pas au courant et mon petit doigt me dit que Aryan et Nina m'ont caché ça. Je vais les tuer ...

"C'est une blague la ?"

J'avais parlé à voix haute, sentant des regards vers moi je sentais la colère monter. Le voir ne me dérangeait pas plus que ça, je m'en fiche maintenant de sa vie et de ce qu'il fait, mais POURQUOI il était ici, c'est ça qui m'intéresse. Je sens qu'il va subir l'interrogatoire du siècle celui-la et il a intérêt à se justifier et correctement. Lui, sous-directeur, ce serait presque risible. Heureusement qu'une autre femme, distinguée, élégante, entra dans la pièce. Je la reconnu surtout à l'entente de son nom. Isobel. Un visage que j'ai connu de vu pendant ma jeunesse. En tout cas à l'entente de son nom de famille je loupais un battement. C'est la mère de Nathan ? Et bien ça pour une surprise, je ne m'attendais pas à voir la mère de mon "gendre" , faisons un effort, depuis notre rencontre nous avions un peu parlé lui et moi et ça allait bien mieux. En tout cas, elle a l'air d'être tellement différente de Nathan, qui est plus ... Énergique on va dire. Elle a l'air plus posé comme femme. L'observant j'évitais de regarder Peter mais je ne m'étais pas gênée pour le fusiller du regard celui-la, et c'est à ce moment la que Isobel fut tout de suite accaparée pour parler de Nathan. La pauvre à peine arrivée elle doit subir ça. Pour le coup j'étais de son côté. En tant que mère elle défend son petit, je ne peux que la comprendre. En revanche je ne cautionnais pas ce qu'elle venait de dire sur Nina. Attendant la fin de sa phrase je prenais la parole d'un calme, mais net et conscis.

"Madame McCoy. Enchantée, Anna Palmer. Je connais plutôt bien Nathan puisque votre fils fréquente ma fille, Nina. Ses autres parents, à savoir notre cher sous-directeur, connaît tout aussi bien Nina et Gustaf Swensson ici présent, aussi. Je ne remet pas en cause la défense de votre fille, mais j'ai pu discuter aussi avec Nathan. Clairement Nina n'est pas l'élément perturbateur de cette histoire, et j'essaye de mettre de côté mes sentiments de mère quand je vous dit ça. Nous ne sommes pas la pour tacler Nathan mais bien l'aider, moi la première, justement parce qu'il fréquente ma fille et que je ne le laisserai pas faire quelque chose qui pourrait entacher la réputation de ma petite, et ça à tout les niveaux. Par contre je suis du même avis que vous, un contrat disciplinaire se serait coller une véritable étiquette à ce garçon, et ici Madame McCoy a raison, il mérite une autre chance, et c'est à nous de le lui offrir. A la fois parce que nous sommes ses professeurs, mais pour certains ses parents proches. Nous devrions effectivement favoriser un dialogue avec lui, mais Madame McCoy, entendez bien aussi qu'à un moment, jeune ou pas, il va devoir aussi se ressaisir, nous pouvons l'aider et nous allons l'aider, moi la première, j'ai une certaine influence sur votre fils, et Nina aussi, nous allons faire ce qu'il faut pour qu'il trouve cet équilibre, ne vous en faites pas."

Me stoppant la, je regardais à la fois Gustaf et Peter, j'étais terriblement mal à l'aise de me retrouver dans la même pièce qu'eux, avant je faisais avec, la aussi je devrais, mais les circonstances sont tellement différentes maintenant que j'ai du mal. Il faut dire que c'est la plus grosse surprise de l'année la. J'ai hâte de rentrer à la maison et d'attraper mes deux petits menteurs, ils vont passer un sale quart d'heure ses deux là...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeLun 31 Mar - 0:47

Je me retenais de bailler. Non pas parce que ça m'ennuyais, que je n'y voyais aucun intérêt mais les réunions en elles même étaient fatigantes et moi même je dormais peu d'ordinaire. Beaucoup de sujet étaient jouer cartes sur tables, on parlait de beaucoup d'élève que je ne connaissais pas ou seulement de nom. J'étais encore tout nouveau pion alors je devais reconnaître que les noms de Nathan ou autre ne figuraient pas encore dans ma liste noire. De toute manière, je préférais aider les jeunes plutôt que de leur servir de bourreau. Cela dit, comme ça au moins, j'étais prévenu et je savais désormais quel genre d'énergumène je devais avoir à l'oeil. Pour la suite des évènements, les autres membres du personnels avaient déjà flanqués de nombreuses idées pour en découdre avec tout ces problèmes. Je restais là à les écouter, au fond de ma chaise, je pourrais bien cogiter aussi pour les aider mais honnêtement, pas grand chose ne m'arrivait à l'esprit, tout était dit. Je me demandais encore ce que je faisais à cette réunion, c'était pour moi une perte de temps. La seule chose que ça m'avait permis de faire était d'épargner des ennuis à Ty. Si je connaissais Nathan, peut-être que j'aurais agit également pour lui mais il semblait être un cas légèrement plus compliqué ! Il n'y avait pas photo, à entendre mes collègues...

Par la suite, le direction nous présenta des nouveaux venus dans le groupe. Il s'agissait d'un directeur adjoint nommé Peter Palmer et d'une jeune femme plutôt ravissante qui se révéla être la mère de ce cher Nathan. Voilà qui promettait d'être intéressant. Je saluais comme tout le monde les deux nouveaux venus. Ce qui fut amusant de constater était l'ignorance total de madame McCoy au sujet de son rejeton. Serait-il un ange à la maison ? Je croisais les bras en écoutant son speech. Il était sûr qu'elle ferait tout pour défendre son fils de la menace disciplinaire qui s'abattait sur lui. Je ne pouvais pas lui en vouloir, je bravais bien les interdit pour aider Ty alors bon...J'avais ce petit quelque chose de mauvais avec les règlements, c'était un comble pour un pion.


- «Je veux bien que vous me disiez ce que Nathan a fait pour mériter ça...»

Moi aussi au final, j'étais bien curieux de voir la liste des délits que ce jeune homme avait dans son casier judiciaire. C'était presque une légende vu comme ça. J'étais curieux. Je tournai mon regard vers Luke, ce jeunot qui semblait bien connaître le sujet.


EDIT : Désolé Peter, j'avais pas vu ton message mais le mien n'a pas beaucoup d'interaction (voir même pas du tout !) dans le rp donc je me permets de poster quand même, ça ne dérangera pas promis !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeLun 31 Mar - 0:16

Isobel avait eu une longue journée et pourtant, ce n’était que la première. Elle allait devoir ce faire à ce genre de marathon. Le premier cours qu’elle avait eu était aussi avec la classe de Nathan et elle comptait bien lui demander si ça lui arrivait tous les jours d’arriver en retard, ou si c’était optionnel en fonction du cours. Hormis ça, le cours c’était bien passé, les étudiants avaient été plutôt curieux de savoir ce qu’elle faisait de la vie ou encore son âge. Elle leur avait répondu normalement, se voulant proche de ses étudiants sans pour autant dépasser la ligne interdite entre un prof et un élève. Après ça, elle avait eu ses cours de droit, le reste de la journée à la fac. Finalement, Isobel était contente de sa journée, même si elle comptait bien avoir une discussion avec son cher et tendre fils. Elle sortit de l’université, une partie de ses cours dans les bras et devait repasser au lycée pour terminer de remplir et signer des papiers administratifs. Au moins, après elle serait tranquille et surtout, en ordre. En passant derrière elle pour retourner chercher des documents dans son bureau, Eden l’invita à rejoindre le reste de l’équipe du personnel à une réunion. Isobel acquiesçait d’un sourire et terminait rapidement ses papiers à remplir. La secrétaire lui donnait également son horaire définitif, des clés de locaux ou encore une carte pour la photocopieuse. En clair, Isobel recevait tout ce dont elle avait besoin pour faire son travail à la perfection et dans les règles de l’art. Elle remercia la dame et prit le chemin pour la réunion en question.

La jeune femme arriva devant la porte où se passait cette réunion en question. Elle allait faire partie d’une équipe de personne qu’elle ne connaissait pas, à part Gautier qui était précisément le parrain de Nath, cependant, elle ne savait même pas si il serait présent. Derrière la porte, elle entendait Eden et d’autres personnes discuter de choses et d’autres. Elle n’arrivait pas vraiment à comprendre ce qu’il se disait, mais elle avait eu l’impression d’entendre le prénom « Nathan ». Non, ça devait être son imagination. Elle respira un grand coup puis, poussa la porte. Plusieurs personnes étaient présentes. Ses yeux se posèrent sur Eden Cobb qui l’invitait à entrer et à participer à la réunion. Iso souriait timidement et avait l’impression de ne pas vraiment être à sa place. Une réunion le premier jour, c’était du jamais vu. Elle salua tout le monde. Elle reconnu Anna, qui était chef des Eta Iota quand elle était encore au lycée. Elle reconnu aussi Peter Palmer avec qui elle avait dû faire une mission, elle garda un moment son regard sur ce dernier avant de s’installer sur un siège. Eden fis les présentations et la première info qu’on lui donnait était que… Nathan allait avoir un contrat de discipline ? Quoi ? C’était quoi cette histoire encore ? Iso n’était plus au courant des frasques de son fils. Il était loin d’être le garçon qui racontait ses aventures à ses parents et comme en plus il ne vivait plus chez eux, elle n’était pas vraiment au courant de sa vie scolaire. Quand elle lui demandait, les nouveautés dans ses cours il lui répondait « rien de spécial », quand elle lui demandait si ça se passait bien, elle avait droit à un « Ca va » et là, elle débarquait dans une réunion et la première chose dont on lui parlait c’était d’un contrat disciplinaire pour Nathan ? Elle regardait chacune des personnes présentes, une à une, comme si elle s’attendait à ce qu’on lui dise qu’il s’agissait d’une blague. Elle savait que Nathan n’était pas le plus agréable des garçons, ni même le plus simple à gérer, mais elle était loin d’imaginer que ça irait jusqu’à un contrat de discipline.

- « Excusez-moi, vous venez de me parler de Contrat de discipline pour Nathan ? Vous voulez que je réponde quoi ? Je ne sais même pas pourquoi vous voulez le mettre sous contrat disciplinaire. »

Elle essayait dans un premier temps de digérer la gifle qu’elle venait de se prendre, mais ensuite, elle ne pouvait s’empêcher de penser à l’avenir de Nathan. Elle regardait Gautier, comme si elle s’attendait à ce qu’il dise quelque chose, puis tournant la tête vers Eden, elle remarquait qu’il attendait une justification. Comme si elle devait dire qu’elle était coupable du comportement de Nathan alors qu’elle ne s’imaginait pas que ça allait jusque là.

- « Vous n’allez surement pas me trouver objective, mais tant pis. Je suis pas la seule mère ici, j’imagine. Vous imaginez qu’un contrat disciplinaire va bousiller son avenir ? Ok il n’y pense pas, ok il ne s’y inquiète pas, mais c’est pas le seul garçon de 19 ans qui ne pense pas à son avenir. Qui vous dit que dans un mois il n’y pensera pas ? Sauf que ça servira à rien parce qu’il sera mis dans son dossier qu’il est sous contrat. Qui veut engager une personne ayant eu un contrat disciplinaire ? Personne. On est ici pour aider les élèves, pas bousiller leur avenir avec des étiquettes comme celle-là. Surtout que vous pensez vraiment que ça va changer son comportement ? Pas du tout. Au contraire, ça risque de l’empirer. Je connais Nathan, c’est pas le genre de garçon qui se tient à carreau parce qu’on le menace. C’est pas non plus le genre de garçon qui va se taire parce qu’on va hurler dessus. C’est simple, à chaque fois qu’on élève la voix dessus, il part. Il ne supporte pas l’autorité et croyez-moi il y a moyen de lui expliquer les choses sans crier dessus et sans lui mettre un contrat disciplinaire. Je pense que si une personne en qui il a confiance lui explique son comportement déplorable, je l’admets, ou encore si cette personne prend le temps de discuter calmement avec, ça devrait aller. Ok il a plein de défauts, ça je ne lui enlèverai pas, il a peut-être même les défauts de ses deux parents réunis, mais il est pas stupide ni fermé à la discussion. Je pense que si par exemple Eden, lui parle, comme tu le connais depuis qu’il est petit, que ça l’aiderait à se rendre compte qu’il va trop loin. T’es pas beaucoup plus vieux que lui, donc je pense qu’il te prend plus pour un « ami » ou peut-être même une sorte de « grand-frère » que son directeur ou une figure d’autorité et il serait plus ouvert à t’écouter et à réaliser. Après j’imagine que t’as pas beaucoup de temps, mais Nathan il fonctionne beaucoup par influence donc je sais pas, Eden ou peut-être sa copine, mais après je ne la connais pas, je ne sais même pas si elle fait les 400 coups avec lui ou si elle est plus sérieuse. Si c’est la demoiselle que je pense et que j’ai vu en cours avec lui ce matin, j’imagine qu’elle est plus calme, mais peut-être qu’elle arriverait à lui faire comprendre qu’il déconne. Ou peut-être Leahna, je sais qu’ils s’aident beaucoup tous les deux, du moins pour certaines choses. Voilà je sais que je ne suis pas très objective, mais que ce soit lui ou un autre élève, je ne suis pas pour ce genre de contrat. Ca marque à vie et même si c’est pas le garçon le plus adorable ou le plus correct voir même respectueux, il a le droit à un avenir. Je pense aussi que sa vie privée et/ou familiale le pousse aussi à agir de la sorte. J’imagine qu’il extériorise parfois un mal être en faisant n’importe quoi… »

Isobel repensait à ce qu’elle venait de dire, elle se sentait un peu comme une femme qui pourrait faire n’importe quoi pour son fils, mais elle se doutait que les membres autour de cette table allait surement la trouver ridicule vu le cas, apparemment problématique, de Nath. Elle laissait quelques secondes passer, puis repris

- « Je ne dis pas que vous ne devez pas le punir, lui crier dessus, le sortir de votre cours, lui donner des heures de colles. Mais je vous assure qu’un contrat disciplinaire ne changera en rien son comportement et à part l’enfoncer ça ne fera rien… Ne pensez pas que je vous décharge mon rôle de mère, parce que je compte bien avoir une discussion avec lui aussi, mais je pense vraiment que si Eden lui en parle ça l’aiderait, j’espère, à faire des efforts. »

Isobel passa une main dans ses cheveux, embêtée que son fils posait autant de problème. Probablement que si elle avait su que la première question qu’on lui poserait était celle-là, elle ne serait pas venue, mais d’un autre côté, elle se sentait concernée, un peu trop même. Elle se tournait vers le dénommé Luke et d'une voix toujours aussi calme et douce, elle lui demandait:

- «Je veux bien que vous me disiez ce que Nathan a fait pour mériter ça...»
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeDim 30 Mar - 20:23

J’avais annoncé plusieurs points concernant cette réunion. Nous avions plusieurs problèmes à évoquer comme les cas de disciplines. Certains noms revenaient souvent, comme par exemple Nathan McCoy ou encore Ty. J’écoutais les dires de chacun et chacune concernant ces personnes. Dans un premier temps, un des surveillants parlait de Ty en disant qu’il s’en était personnellement occupé. Tant mieux, cas régler. J’écoutais ensuite le discours de Luke qui racontait le jour où il avait surpris Nathan en train de s’en prendre à un élève. Dans un sens, j’étais content de remarquer que le prénom de Sasha n’était jamais cité. Au moins, même s’il n’était pas un ange, il n’avait pas l’air de se faire remarquer par les professeurs et ce, même s’il trafiquait toujours des mauvais coup avec Nath. Je tournais le regard vers Luke.

« Pour ce qui est de Nathan, je pense qu’on devrait parler d’un contrat disciplinaire avec lui, mais sa mère va nous rejoindre sous peu, on en parlera avec elle, elle pourra peut-être nous donner des informations sur Nath…an. »


Depuis que je le connaissais, j’avais l’habitude de l’appeler par son diminutif. Ici, j’avais une autre position le concernant et sur le lieu du travail, je voulais éviter de montrer que j’avais connu l’adolescent tout petit étant donné l’amitié qu’il avait avec Sasha. Ensuite, il en venait les discussions sur les confréries. Il était clair que les Khi Omikrons en prenaient un coup par trois confréries. Lola, la secrétaire, avait suggérer une jalousie de l’intelligence des verts. Je grimaçais un instant puis repris :

« Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une jalousie à ce propos. C’est stéréotypé de dire ça. Certains Pi Sigma, Eta Iota ou Roh Kappa ont autant d’intelligence, voir plus que d’autres khi Omikron. C’est juste qu’ils le montrent moins. Si on prend des exemples, j’ai le relevé de Note de Dwight Young, un ancien étudiant qui est actuellement à l’université, il est sorti d’ici avec une grande distinction, pourtant il est Pi Sigma. Autre exemple, le nouveau directeur adjoint que je vous présenterai incessamment sous peu était, lui aussi Pi Sigma et pourtant, il a su diriger une des plus grosse boite d’Amérique avec des collaborateurs. Je ne pense pas qu’ils se sont amusés à jalouser des Khi Omikron. Pour ce qui est des Eta, nous avions d’abord eu Charlott Waldorf, apparemment, qui a rejoint Yale, elle aussi sortie avec Distinction et actuellement, Nina Palmer qui a récemment été acceptée à Harvard. Pour les Roh Kappa, si on prend les résultats des chefs, aussi bien Emeric que Ashlyn ont de très bons résultats, Ashlyn est sortie avec distinction aussi. Vous croyez vraiment qu’ils vont s’amuser à jalouser des Khi Omikron ? Je doute beaucoup, je pense que c’est une sorte de rituel. »


Gautier et Gustaf proposaient soit des voyages scolaires pour canaliser leurs tempérament ou encore une rencontre avec une autre école où ils seraient obligés de se serrer les coudes, confréries ou pas.

« J’aime bien vos idées réunies. Il va justement y avoir un tournoi d’école à la rentrée scolaire 2014 qui affronterait plusieurs écoles dans l’Oregon. Avec des activités natures et l’école qui remporterait le plus d’activités gagneraient une coupe une somme d’argent, un réaménagement de matériel scolaire et d’autres choses, mais je n’ai pas encore eu le temps de tout lire. Mais dans ce cas, non seulement on il y aurait un voyage, et en plus de ça, ils devraient se serrer les coudes, peu importe la confrérie. »


J’avais ensuite évoqué le cas d’Ashlyn et seule Sidney et Gustaf étaient en mesure de me répondre. J’écoutais attentivement les informations qu’elle me donnait concernant cet incident et en prenais des notes

« Merci à vous, j’essaierai d’en savoir plus. Pour ce qui est des mesures disciplinaires, la dernière qui a bien fonctionné était de les mettre en retenue le samedi matin de 6 heure à midi, vous devriez essayer, c’est efficace. Mais je pense que les contrats disciplinaires peuvent faire leurs preuves. »


Le sujet plus délicat concernant les femmes enceintes arrivait sur le tapis. L’idée de faire une réunion sur le moyen de contraception, la sexualité ou encore les grossesses revenaient à plusieurs reprises et j’imaginais que c’était aussi la meilleure idée.

« Je pense qu’il faut en effet organiser à chaque début d’année une journée informations à ce sujet. Le problème est que si on leur laisse le choix de venir ou pas, je doute que beaucoup ne viennent, il faudrait donc que le professeur responsable de la classe à ce moment-là se charge de les obliger à participer à la réunion. Quant à l’idée de Gautier, je suis absolument partant. D’autant plus qu’il n’est pas difficile de trouver le matériel adapté. Je vais me renseigner pour avoir plus d’informations, je vous transmettrai tout ça. Bonne idée en tout cas ! »


Je terminais d’écrire les idées qu’on me donnait quand une autre personne entrait dans la salle. Voyant l’homme je me levais du siège.

« Ah ! Voici une des personnes que je voulais vous présenter, bien que certains d’entre vous doivent le connaître. Peter Palmer qui sera le nouveau directeur adjoint, bienvenue à lui »


J’invitais Peter à s’installer et à prendre part à la conversation quand une autre dame, entrait également

« Ainsi que Madame Isobel McCoy, la maman de Nathan McCoy. Avocate au barreau de Miami à Mi temps maintenant, prof de droit à la fac et d’histoire ici, bienvenue à vous également. Normalement, Monsieur Mc Fenry doit nous rejoindre aussi. »

J’attendais que les nouveaux venus s’installent et m’adressais à la dernière arrivée.

« Justement, Isobel, le nom qui revient souvent dans les cas disciplinaire est celui de votre fils. On pensait lui attribuer un contrat disciplinaire, je pense que Luke pourra vous en dire plus sur la raison de cette supposition »


« J'en reviens deux minutes aux confréries concernant les Khi Omikrons, peut-être devrais-je convoquer les chefs des Pi Sigma, Eta Iota et Roh Kappa pour en savoir plus sur leur règlement et "motivation" envers les khi? Il s'agirait donc de: Nathan McCoy, Sasha Cobb, Nina Palmer, Jennifer Wilson, Emeric Kürschner et Ashlyn Spencer? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeDim 23 Mar - 16:52

Convié à une réunion du personnel, Gustaf s'était préparer en conséquence, ayant pris de l'avance dans son travail et demander à sa voisine de passer nourrir sa chienne s'il avait à rentrer tard. Il vint à la salle réservé pour la réunion et s'installer parmi tout ses autres collègues après un simple mais poli bonjour de sa part. Croisant les jambes, s'enfonçant dans son dossier, il écouta son cadet mais non moins nouveau patron, s'exprimer au sujet des différents problèmes du lycée. Il haussa un sourcil quand on évoqua les Khi Omikron et leur manque de popularité. Il était bien placé pour connaître le problème et comme cette fois où il a du reprendre sa propre fille de son attitude envers un Khi, il constatait péniblement qu'en trente ans, rien n'avait changer pour les élèves les plus studieux. J'écoute attentivement ce que mes collègues rapportent. Savoir que le nom de Nathan est cité plus d'une fois me froisse, non pas que j'apprécie ce gamin, au contraire, je me demande encore pourquoi je dois laisser ma fille le laisser le fréquenter. Pour moi, il n'avait rien du garçon idéal que je m'étais imaginer pour Nina. Mes yeux se baladent entre chaque interlocuteur, dès qu'ils prenaient la parole. De ceux sur cette table, c'était certainement Gautier que j'estimais le plus. Bien que je n'étais pas toujours d'accord avec sa façon de voir les méthodes d'instructions scolaires. Mon tour vient et je me redresse sur ma chaise en éclaircissant ma gorge.

-Pour ce qui est des sanctions disciplinaires, je sais que je suis peut-être l'un des professeurs qui note le plus de renvois de classe dans son cours ou le nombre d'heures de retenues, mais je persiste à croire que si l'élève se fiche de son futur, il n'a pas à perturber celui des autres. En ce qui concerne des mesures en dehors des classes, serait peut-être judicieux d'agir en conséquence. Pour avoir travailler avec votre prédécesseur Monsieur Cobb, ce n'était pas le plus impliqué dans sa cause. J'étais en début de poste quand l'incident de mademoiselle Spencer s'est produit, et il n'a pas vraiment aimer que la police se mêle de son lycée. Il détestait attirer l'attention et a certainement étouffé l'affaire. C'est à peine si l'entourage de la jeune fille a été interroger.

Le suédois évita le sujet de Nathan, ne pouvant garder son objectivité sur ce sujet.

-Les Khi Omikrons ont toujours souffert d'une certaine impopularité auprès des autres confréries. Ce n'est pas d'hier, cela dure depuis plus de trente ans et une rencontre ne suffira pas à apaiser les tensions. Avec le temps, elles sont devenus justement mille fois plus forte. Certaines fraternités ont même irrigué des lois concernant la fréquentation des Khi. Par contre, je pense qu'il serait judicieux de leur faire se rendre compte qu'ils font partie d'un même groupe. Les fraternités s'affrontent, amicalement ou non, pour la simple et bonne raison qu'ils ne font pas partie du même groupe. A l'image des Cannonballs, multiplier les rencontres sportives, compétitives avec les autres écoles permettrait à faible échelle, de faire entrer dans leurs tête qu'ils font tous partie de la même équipes. Bien sur, dans certaines situations il ne faut pas oublier les mesures disciplinaires que les sujets méritent.

Il poussa un soupire, c'était un homme qui fonctionnait par son détachement et sa sévérité, mais l'ancien Khi qu'il était devait également s'exprimer.

Quand le sujet sur les grossesses arriva sur le tapis, l'homme avala sa salive et se remémora combien il avait été fou de rage d'apprendre que Nina faisait partie également du lot. C'était entre autre pour cela, qu'il ne pouvait pas réellement apprécier Nathan, qu'il jugeait superficiel, imprudent et indigne de sa fille.

-Je trouve l'idée de monsieur Hoffman très approprié. Si les mst ne les effraie plus, il faudrait vraiment qu'il se rende compte de la responsabilité qu'amène un enfant. A ça devrait certainement s'ajouter un complétement d'information sur les méthodes de contraceptions. Les mœurs ont évolués, les méthodes aussi, les méthodes sont devenus tellement nombreuses que les adolescents ne veulent même plus se renseigner. Avons-nous un point info qui permettrait à ces jeunes gens de se renseigner sans se sentir observer ?

Gustaf regarda Sydney et esquissa un sourire désolé.

-Je ne remets pas en doute vos capacités à les informer Mademoiselle Jefferson, mais peut-être devrions nous demander à multipliés les interventions au sujet de cet information, dédiés carrément une plage horaire dans l'année et ceux chaque début d'année. En Europe ça se fait déjà beaucoup, la plupart des enfants qui sont dans cette école s'imagine même que la seule mst existante c'est le sida. Il faut les amener à se rendre compte qu'ils risquent plus qu'une grossesse non désiré.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeDim 23 Mar - 13:32






Réunion du personnel.
Tous les Gris.


Quelques temps avant, j'avais reçu une convocation m'invitant à me joindre à une réunion du personnel. Il était rare que nous nous réunissions, généralement je restais en présence des autres enseignants, mais jamais j'avais encore été à une réunion ou tous membres du personnel confondus, se rendaient. C'était loin d'être exceptionnel, mais professionnellement parlant intéressant. Rencontre avec les collègues, c'était primordial, et surtout un bon moyen de créer un cercle solide. Après tout, c'étaient nous tous réunis qui gérions les élèves, cet établissement, et nous avions besoin d'être soudés pour savoir faire face à tous types de problèmes.

Après avoir claqué la porte de ma voiture, je me rendis d'un pas décidé, souhaitant une bonne fin d'après-midi aux élèves que je croisais sur ma route, vers la salle des profs, lieu de rendez-vous. Il y avait une grande table, et des chaises tout autour, de quoi faire convivial. On pouvait tous se regarder dans le blanc des yeux, et j'aimais avoir un contact visuel avec mon interlocuteur. Le directeur, monsieur Cobb, était en bout de table, la place du chef en somme, et nous salua. Je répondis bonjour, poliment, simplement, histoire de ne pas passer pour un prof ingrat qui renie son supérieur, et m'installa au fond du siège, prêt à écouter et savoir ce qui nous réunissait réellement ici. En premier lieu, il évoqua les cas disciplinaires, et pour être franc, il y en avait beaucoup. Voyant que personne ne répondait à cette première question, je m'avançais, m'éclaircissant la gorge, avant de répondre, d'une voix haute et distincte.

_ Bien sur, je n'ai évoqué qu'un cas particulier, mais nous avons fini par trouver une solution monsieur, cependant, ce n'est malheureusement pas le seul. Je sais qu'ils sont jeunes, et que les discipliner ne sera pas une tache aisée, car bon s'ils veulent faire des siennes, ils continueront. Ils ont la raison légitime de dire que nous ne sommes pas leurs parents. Néanmoins, on ne devrait pas laisser l'autorité retomber pour ce seul argument. Nous sommes là pour les encadrer, les aider pour leurs études futures et les insérer dans la société, du coup si même nous ne les aidons pas quelque soit leurs problèmes, leurs confréries, etc, à quoi nous servons? Je sais que je ne suis pas ce prof exemplaire, j'entends beaucoup de mal à mon sujet, mais j'ai toujours été présent pour chacun d'eux, jusqu'ils sont trop imbus pour admettre qu'ils ont besoin d'aide. Je marquais une pause, me rendant compte que je venais de débiter déjà un bon monologue. Ce pourquoi je proposerais d'organiser des débats avec les différentes classes, pour avoir leurs avis, leurs ressentis, ce qu'ils voudraient améliorer, quitte à faire un conseil des élèves, qui rejoindraient l'assemblée, pour essayer au mieux d'améliorer le quotidien des élèves. Qu'en pensez-vous? Je regardais mes collègues, avant de répondre : En ce qui concerne Ashlyn, je n'ai malheureusement rien à dire à ce sujet de plus, je ne suis là que depuis trop peu de temps pour savoir quelque chose.

J'attendais que les autres s'expriment à ce sujet, avant que nous parlions du cas des femmes enceintes bien trop jeunes. Evidemment, cela me révoltait, comme toutes autres choses qui se passaient dans l'adolescence de nos jours. Mais comme pour tout, un problème a une solution, et les adolescents se cherchent perpétuellement, il leur faut un guide, et nous sommes les seuls à les fréquenter suffisamment souvent pour pouvoir les aider.

_ Concernant le problème des femmes enceintes, vos idées sont toutes intéressantes, et ça m'a donné une petite idée. On pourrait, sur un laps de temps d'un mois, confier à nos élèves des bébés électroniques, pour qu'ils voient ce qu'est la vie de parent, et les responsabilités que cela incombe, ainsi, cela pourrait les refroidir, et prendre du recul. Pour cela je propose de façonner des binômes, de deux élèves d'une même classe, qui vont devoir s'occuper au mieux du bébé. Des cours de Life Skills, en résumé. Quels sont vos avis?

Les autres évoquèrent le problème de victimisation, visible chez les Khi la plupart du temps. Evidemment, les deux confréries les plus populaires, les PS et les RK s'en donnaient à coeur joie pour les humilier publiquement, trouvant ça révoltant, je ne pus qu'appuyer leurs avis.

_ Je suis tout à fait d'accord avec vous concernant les problèmes de comportement vis à vis des Khi, je trouve ça déplacé et irrespectueux. Néanmoins, je ne pense pas qu'une simple conférence, ou quelques mots par ci par là vont les arrêter. Les confréries, j'ai toujours perçu ça comme des peuples à part entière, avec leurs passions communes, leurs règles, leurs principes, et quand une tension existe depuis plusieurs années, deux trois mots doux ne changeront rien au problème. Ce que je pense, vu que ça persiste, c'est commencer à évoquer le mot sanction et avertissement. C'est peut être sévère à première vue, mais si c'est répétitif ça peut être gênant pour la personne victimisée, et avoir des répercussions psychologique, en effet. Ce qu'il faudrait, c'est leur expliquer que le respect est un des principes moraux à respecter le plus, sinon c'est un manque d'humanité total. Et les interdire, en les "menaçant", je dirais pas, mais en leur expliquant les conséquences. De nos jours, c'est un phénomène qui se répand malheureusement trop, et beaucoup en souffrent, seuls.

Vint ensuite le cas de Ty, qui fut mis sur le tapis, et le fait qu'il ait été aperçu en train de fumer.

_ Comme l'a dit monsieur Otto, ce n'est pas un cas sur lequel on peut s'attarder sous simple prétexte qu'il se soit allumée une cigarette dans l'enceinte de l'établissement. Il est loin d'être le seul, et malheureusement on n'a pas des yeux partout pour savoir quand et qui fume. Et puis si le cas est réglé, aucune raison de passer plus de temps dessus, d'autres cas sont bien plus urgents que Ty, expliquais-je.

Bien sur, j'attendis que tout le monde donne son avis, débatent à leur tour. C'est une discussion animée avec des avis divergents.

_ Ensuite, j'aimerais évoquer une idée qui m'est venu en tête il y a de ça quelques semaines, et je profite de cette réunion pour vous en parler, et avoir l'accord du proviseur, et ainsi que votre avis. Je posais mes mains sur la table. Comme vous le savez, nous arrivons bientôt à la fin de l'année scolaire, et je pensais organiser un petit voyage scolaire, une classe verte pour nos élèves. Je ne sais pas encore où. Mais mon idée était celle-ci. Plusieurs élèves de différents niveaux, volontaires et intéressés, ainsi que plusieurs profs et surveillants pour encadrer la sortie. J'avais besoin de connaitre votre position sur le sujet, voilà.

Je finis en regardant mes collègues, les gratifiant d'un sourire amical.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




HRP : Pour ceux qui auront déjà lu mon post, j'ai modifié un passage, suite à une idée avec Ashou et Ninou, au niveau du problème des élèves enceintes, voilà o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeDim 23 Mar - 13:14


I CHOOSE THIS LIFE
Réunion


Ce soir-là, l’infirmière était encore dans son bureau, occupée à gérer toute la paperasse et à s’occuper des dossiers incomplets de certains étudiants. C’était presque une catastrophe, certains dossiers ne comportaient qu’une brève fiche sur l’identité de l’étudiant et rien d’autre. Aucune trace d’antécédents, aucune liste des vaccins, rien de rien. C’était tout simplement inadmissible et le problème, c’était que bon nombre de dossiers étaient ainsi.

Depuis plus d’une heure, elle s’occupait de cela, avant d’être dérangée par de discrets coups à la porte. Elle invita la personne à entrer, laissant sin travail en plan, avant de voir avec un sourire non feint Dana Fuller, l’une de ses plus chères amies en ces lieux.

« Dana ! Que me vaut cette visite ? »

Elle se leva avant de prendre dans ses bras ce petit bout de femme pour laquelle elle s’était prise d’affection. Si fragile en apparences, Sidney s’était tout de suite attachée à elle, à tel point que les deux femmes étaient devenues presque inséparables.

« Oh rien, je venais juste voir comme tu t’en sortais mais j’ai l’impression que ça a l’air d’aller. Tu vas à la réunion ce soir ?
Oui, je pense, et toi ?
Non … Je n’ai pas grand-chose à faire là-bas et puis, je n’ai pas trop le moral, tu pourras m’excuser auprès de Cobb ? »


Sidney soupira, constatant que son amie était toujours dans cette phase de dépression et qu’elle semblait avoir énormément de mal à en sortir. Elle ne faisait pas vraiment d’efforts pour que les choses s’arrangent et avait énormément de mal à remonter la pente. Sidney avait décidé de cesser temporairement de vouloir la motiver, préférant l’assister et être toujours présente lorsque Dana aurait besoin d’elle. Elle acquiesça avant de retirer sa blouse, la posant sur le porte manteau situé dans un angle de la salle. Elle prit une petite pochette avant de se diriger vers la sortie en compagnie de miss Fuller.

« Je le ferai, ne t’inquiètes pas. On peut se rejoindre après la réunion si tu veux ? J’ai vu qu’il y avait un film plutôt sympa qui était sorti récemment, on pourrait le voir ensemble ?
Je ne sais pas trop … je te tiens au courant.
Pas de soucis, bonne soirée !
A toi aussi. »


Sur ces paroles, les deux femmes se séparèrent. Sidney ne comprenait pas tellement la raison de la venue de Dana mais se promit de se pencher sur la question plus tard. Elle se dirigea vers la salle des professeurs, entra et salua les quelques personnes présentes. Des surveillants ainsi que des collègues enseignants étaient là. Scott, l’un des profs de sport était également là et elle alla donc s’installer à ses côtés. Elle commença à parler un peu avec lui, avant que M. Cobb n’arrive, marquant ainsi le début de la réunion.

Toujours aussi dynamique, Eden commença directement à aborder les points sensibles de la réunion. Il s’intéressa à certains cas particulier, citant des noms qui n’évoquaient pas grand-chose à Sidney, jusqu’au moment où vint le nom d’Ashlyn. S’étant occupé des dossiers peu de temps avant, ce nom l’avait marqué, et pour cause. Les personnes présentes autour de la table n’avaient aucunes informations mais ce n’était pas son cas.

« J’ai quelques informations, celles figurant dans son dossier médical. Elle a eu un accident l’année dernière, aux alentours … d’avril si je me souviens bien. Elle est tombée du haut des escaliers. Elle a eu énormément de chances de s’en être sortie. Elle a perdu temporairement la mémoire suite à cela. Les causes de l’incident restent inconnues mais il est très difficile d’imaginer que ce soit accidentel. Une enquête en interne avait été brièvement ouverte et la thèse de la jalousie ou de la rivalité était mise en avant. Elle était chef de confrérie et bien classée au niveau des Senior à cette époque. »

Elle ne savait pas si la réponse lui serait d’une grande aide mais c’était tout ce qu’elle savait, pour le moment. Elle reprit la parole par la suite, lorsqu’il évoqua l’un des points les plus importants de cette réunion. Elle ouvrit sa pochette et sortit des feuilles qu’elle fit circuler autour de la table.

« En effet, c’est un problème que je souhaiterai aborder et sur lequel il serait temps de concentrer nos efforts. Hëlina Tässäon, présente en 2011 ici était enceinte. Actuellemeny, nous avons Shin Bae, étudiante chez les AP ainsi que Mahina Taymour, chef des NZ qui le sont également. Je trouve que c’est tout simplement inadmissible pour un établissement comme celui de tolérer de tels cas. En ne faisant rien, nous cautionnons et acceptons cela et c’est l’image de ce complexe qui en pâtit. Je pensais donc organiser une conférence effectivement, afin de tenter de leur faire comprendre que devenir parent n’est pas un jeu et que leurs actes ont des conséquences. Vous n’allez pas me dire que prendre la pilule, avoir un implant ou utiliser tout simplement un préservatif soit quelque chose de très compliqué ? »

Ce sujet tenait particulièrement à cœur à Sidney et elle ferait tout pour le défendre et faire en sorte que cela finisse par rentrer dans la tête des étudiants. Y aller de front ne serait pas une bonne idée mais il fallait leur montrer en tout cas qu’ils n’en avaient pas rien à faire, au contraire. Pour le dernier problème abordé en ce début de réunion, elle n’avait aucune idée et n’était pas au courant pour le moment, c’est pour cette raison qu’elle choisit de demeurer silencieuse temporairement.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeLun 17 Mar - 1:42

Réunion du personnel. Ces mots n'avaient cessé de me prendre la tête depuis qu'on m'en avait informé la nouvelle. Je devais aller à une réunion avec tout les autres membres du personnel pour discuter, débattre de choses et d'autres concernant la vie au lycée. Vous ne me sentez pas joyeux ? C'était le cas. S'il y avait bien quelque chose qui pouvait me pourrir mon job de pion, c'était bien les réunions. Je n'aimais pas ça, c'était ennuyeux. Non pas sans intérêt, soit, mais ennuyeux tout de même et quelle perte de temps. Enfin bref, j'étais arrivé un peu en avance dans la salle des profs. J'étais toujours un homme très ponctuel. Mais finalement, le directeur était en retard. Enfin, il exposa les thèmes de la réunion et chacun pouvait avoir son mot à dire. Je restais tout bonnement silencieux pour le moment car je savais pertinemment que quelqu'un aller prendre la parole. Ce fut en effet le cas d'une jeune femme nommé Lola Lopez que je ne connaissais que de vu et de nom :

- Bonjour. Je suis nouvelle ici mais j'ai quelques idées. Je pense que pour les élèves qui sont enceintes nous devrions faire des cours d'éducation sexuelle. Ensuite je dois confirmer que les Khi sont vraiment les souffres-douleurs des Pi Sigma,des Eta et des Roh Kappa : je pencherais plus sur de la victimisation. Les autres confréries doivent être surement jaloux du savoir des Khi. Et puis les jeunes ont souvent ce dicton: "Intello égal mauvais", or ce n'ai pas le cas. Les Khi Omikron sont obligés de se tourner vers les Alphas. Je trouve cela pathétique que toute une confrérie soit traitée de la sorte. Nous devrions peut-être réunir toutes les confréries et en parler. Et pour Ashley je n'en sais rien...Je dois quand même attirer l'attention sur le comportement de certains élèves comme Ty Swan par exemple. L'autre jour je devais lui remettre un papier et je l'ai vu entrain de fûmer dans le lycée. C'est inadmissible ! Des sanctions devraient être prise à son sujet.

C'était décadent quand je songeais aux jeunes filles enceintes...Qu'apprenaient donc les parents à leur enfants ? L'idée de cours sur le sujet serait en effet utile mais suffisant ? Quand à l'histoire des confréries, j'en avais été le premier fatigué de cette histoire. Je me demandais aussi pourquoi les élèves se charriaient autant. Ce qui manquait vraiment dans les écoles c'était des cours d'éthique. Quand le nom de Ty Swan fut prononcé par la jeune femme, ça fit tilt dans ma tête. Mon attention fut toute portée sur elle et je m'empressa de lui répondre :

- Je pense qu'il n'ai plus nécessaire de s'occuper de ce jeune homme, j'ai pris son cas personnellement avec les sanctions nécessaires. Je l'ai en effet déjà surpris enfreindre le règlement alors j'espère maintenant qu'il a comprit la leçon. Je lui ai fait comprendre en tout cas qu'il avait plutôt intérêt.

Evidemment, ce n'était pas du tout le cas. Je voulais simplement protégé ce garçon parce qu'il serait injuste que la vie continuait de lui jouer de sale tour et il n'avait pas besoin de la colère de la hiérarchie de l'établissement pour l'enfoncer d'avantage. Ty n'était pas un élève pour moi, c'était un ami. Ce qui était vrai en tout cas, c'était que je l'avais pris en charge et que j'espérais vraiment qu'il décidait de m'écouter. L'avenir nous le dira. Pour le reste du sujet sur les confréries, le jeune Luke imposa son avis et je ne voyais pas pour le moment le besoin d'intervenir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeVen 14 Mar - 18:50



Réunion du personnel.
Réunion du personnel (Tous les gris) Tumblr_maslkak8U21rt2432
Mr.Cobb, le nouveau directeur de l'établissement avait décidé d'organiser une réunion du personnel aujourd'hui, après les cours. Je ne savais pas que les surveillants pouvaient être conviés à ce type de conseil. Habituellement, on demandait surtout au CPE, aux enseignants, au proviseur ainsi qu'au proviseur adjoint de se présenter aux réunions administratives. Certes nous étions souvent en contact avec les élèves mais pas autant que certains autres membres du personnel. Mais bon, me joindre à eux ne me dérangeait guère, au contraire. Se sentir utile était important pour moi et puis, si ça pouvait aider les élèves, j'irais avec plaisir.

Je terminai donc ma journée comme d'habitude avant de rejoindre Jamie sur le parking. Je lui annonçai que je devais me rendre à une réunion du personnel et qu'il fallait qu'il rentre seul ce soir. Il ne le prit pas trop mal et ne s'y opposa pas. Dans ces cas-là, il ne râlait pas et acceptait sans poser de question. Nous fumâmes ensemble et je le quittai quelques minutes plus tard, ne voulant pas dépasser l'heure. Je tenais à être ponctuel. En plus, je n'avais aucune raison d'arriver en retard. Je retrouvai alors le reste du personnel dans la salle des professeurs et m'assis dans un fauteuil - très confortable d'ailleurs. Le directeur finit par faire son entrée et nous exposa les problèmes qui seront mis sur la table ce soir. J'avais conscience de certaines choses mais d'autres m'échappaient, comme l'incident d'Ashlyn. Je fus également surpris d'entendre le nom de Karen, la cousine de Jamie. Qu'avait-elle fait ? Je ne savais pas. Or, je pouvais donner mon avis en ce qui concernait les Khi ainsi que certains élèves cités. Une fois qu'une membre du personnel s'était exprimée, je pris la parole.
- Je peux également vous parler de cette " discrimination " contre les Khi. Ces victimisations ne datent pas d'hier, l'année dernière aussi ils étaient les cibles des autres confréries. En entendant certains élèves discuter entre eux, on peut retenir que les Khi sont des " intellos ringards ". Je ne voulais pas donner de noms mais comme vous avez évoqué Nathan, j'ai récemment mis un terme à une bagarre entre lui et un Khi justement, je m'arrêtai un instant et repris. J'ai peur que certains étudiants présentent des séquelles psychologiques suite à ces violences donc je pense, comme notre collègue, qu'une réunion entre les confréries serait bénéfique.
Je terminai donc là-dessus, espérant avoir un peu fait évoluer la discussion. J'attendis ensuite que quelqu'un d'autre s'exprime afin d'en apprendre plus sur les autres sujets de la réunion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitimeVen 14 Mar - 17:02

J'avais passé une partie de la journée à des réunions et des conseils d'éducation. Finalement, ma vie ne tournait plus qu'autour du système scolaire et je n'avais toujours pas pris le temps de me poser. J'avais l'impression que l'ancien directeur ne faisait plus grand chose de ses journées et que moi, je me retrouvais avec tout sur le dos. j'avais l'impression que, plus j'en faisais, plus j'en avais et pourtant, je n'étais pas non plus sans aide. j'avais mon adjoint et ma nouvelle secrétaire qui était là également en stage. Je savais aussi qu'avec le temps j'arriverais à trouver un équilibre et une méthode de travail, c'était toujours comme ça et avec mon expérience en tant que Manager, je savais pertinemment que toute cette masse de travail ne durerait qu'un temps et qu'il fallait s'adapter. C'était le maitre mot de la réussite avec l'ambition : l'adaptation. J'avais demandé à ma secrétaire de prévenir les membres du personnel de cette réunion qui se passerait fin d'après-midi, après les cours. On avait besoin de revoir certains points comme les confréries ou encore des problèmes de disciplines concernant certains étudiants. Je pensais notamment à Sasha et Nathan dont j'entendais souvent parler. On devait aussi parler d'un potentiel voyage à organiser, de ces grossesses fleurissantes ou encore de cette voice qui perturbait beaucoup d'élèves et touchait même, parfois, les membres du personnel. D'ailleurs, à mon arrivée j'y avais eu droit, moi aussi, mais rien de bien méchant.

Je garai ma voiture dans le parking qui se vidait petit à petit et d'un pas rapide me rendais vers la salle des profs où devait avoir lieu cette réunion. Je fis d'abord un détour par mon bureau pour y prendre les documents nécessaires pour la réunion et puis, fis demi-tour pour rejoindre les autres qui m'attendaient certainement. J'entrai dans la salle et fermai la porte derrière moi.

« Bonjour à tous ! Désolé pour le retard j'étais à une réunion à l'autre bout de la ville. »

Je m'installai sur l'un des sièges et jeta un oeil sur les points dont on devait discuter.

« Donnc on devait discuter des cas disciplinaires ? Vous avez des noms à citer ? Gautier est venu me voir au sujet de Karen S. Dalh et j'ai déjà eu Nathan McCoy et Sasha dans mon bureau. D'ailleurs en parlant de discipline, j'ai besoin d'infos concernant un incident qu'il s'est produit lorsqu'Ashlyn Spencer était au Lycée. Vous savez m'en dire plus ? »

Je regardai les profs et membres du personnels présents. Je ne savais pas trop qui était déjà là lors de l'incident. Si ça tombe, personne ne pourrait m'en dire plus, mais j'espérais le contraire. Ashlyn était venue me parler d'une de ses angoisses à ce propos et elle-même voulait en savoir d'avantage.

« Sidney m'a fait part d'un autre problème, les filles enceintes. Apparemment, elle en a rencontré plusieurs ou a eu vent de plusieurs, peut-être que tu pourrais nous en dire plus ? Ou alors peut-être devoir organiser un genre de conférence pour les élèves et les avertir ? »

Je regardais sur la liste ce dont on pouvait parler également, comme les voyages scolaires ou même la victimisation des Khi Omikron ?

« Autre chose, que pensez-vous de cette histoire de Confréries contre les Khi Omikron ? Comme les Pi Sigma, Eta Iota ou encore Roh Kappa ? J'ai eu vent que ces trois confréries étaient anti-Khi, mais est-ce du simple bizutage ? De la victimisation ? »

Je regardai les membres et attendis leurs avis. Il fallait encore discuter des sorties, mais je préférais attendre d'y arriver au fil de la discussion.


HRPG: Comme je l'ai dit à beaucoup, ça ne sert à rien de faire des RP de 2000 mots, autant expédier ça rapidement et faire des minis RP, aller à l'essentiel tout en gardant le minimum syndical (10-15 lignes)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Réunion du personnel (Tous les gris) Empty
MessageSujet: Re: Réunion du personnel (Tous les gris)   Réunion du personnel (Tous les gris) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion du personnel (Tous les gris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit, tous les chats sont gris. Qu'en est-il des tigres ? [Raphael Mercury]
» Joyeux noel à tous!
» Caniche x griffon gris 5 ans (bethune 62)
» Temoignage Personnel
» En a marre de rester seule tous les soirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: