AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Sam 5 Juil - 19:07



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35”

Elle se retourna alors discrètement pour regarder le jeune homme dont je venais de lui parler.

Hannn oui, il est superbe ! La vue est belle. Puis leur menu est tout aussi craquant, je ne savais pas où donner de la tête.

Un sourire se dessinait sur mon visage. Oui c'était vrai, la vue était belle, charmante et délicieuse même. Celle qui allait devenir sans doute ma chef dans un futur peut-être lointain me demanda alors comment j'avais découvert cet endroit.

Tout simplement grâce à ça !

Je pointe alors mon nez de mon index, et je vois sur sa tête apparaitre un visage mi amusé mi interessé, qui semblait dire 'mais comment ça ?'.

Je me baladais tout simplement en ville sur mon vélo, ma grande capeline sur la tête pour me couvrir du soleil, car vu ma peau, c'est le coup de soleil assuré ! Donc j'étais à vélo, à flâner doucement, un peu perdue dans ce quartier de la ville que je ne connaissais pas, quand soudain une douce odeur viens flatter mon nez. C'était les énormes fleurs que tu peux voir là-bas. Elles dégageaient un tel parfum que je n'ai pas pu résister à l'envie de les sentir. Elles dépassaient de la clôture, tout prête à être sentis si on prenait la peine de se hisser sur la pointe des pieds. J'étais à deux doigts de fourrer mon nez dedans quand le charmant serveur qui nous a accueillis m'a fait sursauter en venant derrière moi. Il m'avait juste interpeler, mais j'étais en équilibre à la fois sur mon vélo et en appuis sur la clôture que boum, je suis tombée. Misère du monde sur mes épaules, j'étais en jupe et ballerine. Tout sauf la tenue idéale. J'avais les genoux écorchés et les mains un peu rappé, mais ce preux serveur est venu à ma rescousse, m'a demandé si j'allais bien et m'a installé à l'intérieur du salon en s'excusant, comme quoi il n'avait pas voulu me faire peur. Il m'a alors servis une limonade à la violette délicieuse, offerte par la maison. Je suis tombée amoureuse de cette endroit, il est tellement charmant. J'y reviens quand je peux, et à chaque fois, ce petit serveur me demande si je vais bien. Halala, les hommes !

Le serveur nous apporta alors nos plats à ce moment là, un petit sourire amusé sur les lèvres, en nous disant qu'il nous apportais nos boissons dans un instant. Au moment de repartir, il se pencha vers moi :

Je vous ai entendu Mademoiselle Amber

Jennifer semblait l'avoir entendu elle aussi et toutes les deux, un fou rire nous pris tandis que le serveur s'éloignait. Et bien dit donc !

Ma nouvelle amie me proposa alors :

En fait, un ami de mon père tient un restaurant avec des spécialités sénégalaises, c’est super bon et très agréable. Je t’y emmènerais une fois, si ça te tente.

Ce serait avec plaisir tu sais. Je ne connais pas du tout ce type de cuisine et je dois bien avouer que j'ai un palais assez curieux, du moins, autant que mon nez ! Il faudrait qu'on se fasse ça la semaine prochaine tiens. Chaque Lundi, on pourrait tenter à tour de rôle de faire connaître à l'autre un nouvel endroit et une nouvelle cuisine. MacDo exclus bien sur ! D'accord ?

Je marquais une légère pause avant de reprendre :

Maintenant, voyons ce que mon mignon serveur m'a concocté pour ce midi !

Ce dernier, pour ne pas me gâcher la surprise, avait recouvert l’assiette d'une cloche. Intriguée, je la soulevait d'abord doucement, puis d'un coup, dévoilant le plat.

OMO ! OMOOOOOOO !

Sous mes yeux se trouvait un magret de canard saignant, recouvert d’échalote, accompagné de pomme de terre cuite comme je les aimais, elles aussi avec de l’échalote, ainsi que du pain légèrement dorée et une petite portion de beurre. Un pur régal sous mes yeux. Le plat de mon amie rose n'en était pas moins appétissant. Je l'avais déjà gouté, et je me rappelais le pain croustillant du croque monsieur sur la langue. Bref, je crois qu'il était temps de commencer non ?

Bon appétit ma belle ! Je meurs de faim !

HRP : Je suis désolée pour le temps de réponse :3

© charney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Dim 8 Juin - 18:42

Le petit salon de thé ou m’avait conduit Amber était absolument craquant. Tout comme ses serveurs, et les petits plats et pâtisseries qui s’y servaient. L’ambiance cosy était très agréable et on se sentait super bien. Je jetais d’un temps à autre à ce que les autres tables avaient commandées, et j’en avais l’eau à la bouche. Je m’arrêtais un instant sur la décoration également toute mignonne. Les couleurs tournaient autour du gris clair, du parme, du rose pâle, du violet … Quant aux formes, tout était rond. Cela donnait à la pièce une ambiance douce, arrondie, sans angles ni prises de becs. Vraiment, très mignon.

Tout comme le serveur qui nous avait accueilli. Amber avait l’air d’avoir ses petites habitudes, et c’est avec une petite moue visant à le faire craquer qu’elle demanda sa table préférée :

Excusez- moi, mais est-ce que la table située sur la terrasse dans l'arrière-cour, juste à côté de la fontaine est libre ? C'est ma table préférée.

Ne pouvant résister à son sourire, le serveur finit par craquer et nous conduisit jusqu’à cette fameuse table, tout en nous donnant des menus.

Quelques minutes plus tard, il réapparut et pris nos commandes. J’annonçais mon choix, précédant mon amie rose.

Très bon choix, c'est délicieux. Hum, quant à moi, je ne sais pas quoi prendre.

Le serveur lui proposa plus de temps afin de réfléchir, mais elle déclina sa proposition.

Non, ne vous en fait pas. Hum, attendez, que me proposeriez-vous ? Vous commencez à me connaître un peu, donc surprenez moi. Je vous fais confiance !

Très bien. J'ai déjà ma petite idée. Et en boisson ?

Amber se tourna vers moi, me laissant choisir la première. Je fouillais alors le menu dans le but de choisir ma boisson. Je finis par opter par un simple limonade, n’ayant pas envie de boire de l’alcool ce midi.

Ce sera une limonade pour moi, s’il vous plait.

Hum, je prendrais un cidre rosé, comme d'habitude. Tellement de choses sont à croquer ici que je meurs de soif. Un pichet d'un demi-litre s'il vous plait.

Le serveur repartit avec nos commandes tandis que l’asiatique se pencha vers moi :

Alors, qu'en penses-tu ? Et encore, ce n'est pas le serveur le plus mignon ici. Il y en a un autre, oh mon dieu ! Si tu le voyais. Grand, musclé, brun, sexy à souhait. Tiens, regarde, il est là-bas en train de servir le couple !

C’est super cosy, comme endroit. J’aime beaucoup. Je marquais une pause. Lui, là-bas ? Demandais-je en inclinant la tête. Hannn oui, il est superbe ! La vue est belle, d’ici, plaisantais-je. Puis leur menu est tout aussi craquant, je ne savais pas où donner de la tête.

Je jouais avec la petite serviette grise qui patientait à côté de mon verre encore vide, puis demandait à Amber :

Alors, dit moi, comment as-tu découvert cet endroit ?

Elle me raconta comment elle avait trouvé cet endroit puis je lui proposais :

En fait, un ami de mon père tient un restaurant avec des spécialités sénégalaises, c’est super bon et très agréable. Je t’y emmènerais une fois, si ça te tente.

Nous continuâmes encore quelques minutes notre discussion jusqu’à ce que le serveur vienne nous interrompre, un plat dans chaque mains.

Voilà vos commandes, mesdemoiselles. Je vous apporte tout de suite vos boissons.


HRP : Désolée, c'est très court :/

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Dim 11 Mai - 11:37



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35”

Je coupais le moteur une fois devant le petit salon de thé. Le trajet avait été assez court, juste le temps de la chanson presque. Mais il avait été sympas. Jennifer avait chanté, le vent c'était enmellé avec nos cheveux, et heureusement que je portais ma capeline, sinon, j'aurais finis toute décoiffée.

Je pénétrais la première dans le salon de thé, tenant la porte à ma nouvelle amie, ne la relâchant qu'une fois qu'elle fut à l'intérieur. Là, un charmant serveur que j'avais auparavant déjà vu arriva :

Bonjour, charmantes demoiselles. Je vous conduis à votre table, suivez-moi.

Son sourire est complètement craquant. Mais que dire de ses yeux. D'un beau bleu qui nous donne envie de nous noyer dedans. Bref, un garçon mignon. Puis j'entendis Jennifer lui répondre :

-Bonjour, joli serveur

J'aurais pu croire qu'elle le voulait, mais son rapide clein d'oeuil à la fin semblait dire : fonce poulette, il est tout à toi ! J'adressais mon plus sourire de charmeuse au serveur avant de lui demander.

Excusez- moi, mais est-ce que la table situé sur la terrase dans l'arrière cour, juste à côté de la fontaine est libre ? C'est ma table préféré

Je fis alors une petite moue, et le serveur réfléchit un instant avant de m'annoncer qu'elle était libre. Il c'était comme douté que je viendrais aujourd'hui. Ce n'était pas bien difficile d'ailleurs, je venais presque tous les jours le midi ici depuis une semaine et demie. Il nous guida donc vers la table toute mimi que j'utilisais souvent. Le cadre était magnifique, le tout dans un style très romantique et épurée. C'était calme, il y avait juste un couple à l'autre bout de la terrase qui mangeait un dessert en se regardant droit dans les yeux. Nous n'entendions pas tous les petits mots d'amours qu'ils pouvaient bien se dire, mais la fontaine qui berçait agréablement nos oreilles. C'était un lieu vraiment agréable, reposant.

Le serveur nous donna des menus avant de nous promettre de revenir dans quelques minutes pour prendre nos commandes. Le sourire de Jennifer était simple, et quand le serveur m'accorda un dernier regard avant de partir, je lui faisait un sourire tendre en penchant légèrement la tête. C'est vrai qu'il était mignon ce serveur. Et je ne le voyais pas bien vieux non plus. C'était comme si c'était un étudiant qui bossait ici le midi pour payer ses études. Ou alors, un jeune homme qui venait juste de sortir de l'école.

Mais ce n'était pas le moment de me pencher sur ce cas là. Je regardais le menu en large et en travers, ne savant quoi prendre. J'avais eu le temps de gouter au plat qui m'interessait, mais là, je ne savais pas quoi prendre. Quand le serveur revient, mon amie lui annonça son choix.

Très bon choix, c'est délicieux. Hum, quand à moi, je ne sais pas quoi prendre.

Le serveur me proposa alors un délais suplémentaire de réflexion que je refusait.

Non, ne vous en faite pas. Hum, attendez, que me proposeriez vous ? Vous commencez à me connaître un peu, donc surprenez moi. Je vous fait confiance !

Très bien. J'ai déjà ma petite idée. Et en boisson ?

Je me tournais vers la co-chef des Eta Iota, lui laissant l'honneur de commencer. Elle replongea alors dans le menu avant d'énoncer son choix. Je me tournais ensuite vers le beau jeune homme :

Hum, je prendrais un cidre rosé, comme d'habitude. Tellement de choses sont à croquer ici que je meurs de soif. Un pichet d'un demi-litre s'il vous plait.

Une fois qu'il fut partis, je me penchais vers Jennifer en lui disant :

Alors, qu'en pense tu ? Et encore, ce n'est pas le serveur le plus mignon ici. Il y en a un autre, oh mon dieu ! Si tu le voyais. Grand, musclé, brun, sexy à souhait. Tiens, regarde, il est là-bas en train de servir le couple !

Elle se retourna alors discrètement pour regarder le jeune homme dont je venais de lui parler.


© charney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Jeu 1 Mai - 14:43

La jeune asiatique avait l’air sacrément étonnée. Avoir un chauffeur, ce n’était pas normal pour une fille comme moi ? Bien sûr que si, et de toute manière c’était un choix de la part de mon père. Malgré mes supplication pour avoir la ferrari de mes rêves, il n’avait toujours pas céder. Pour lui, le chauffeur n’était qu’un prétexte pour surveiller mes faits et gestes, histoire de vérifier que je ne salisse pas sa réputation. Heureusement, Bertrand était sympa et ne caftais pas, dans la mesure du possible, particulièrement quand j’avais été privée de sortie. Quand j’y pense, un chauffeur c’est sacrément pratique quand on sort de boîte, ça évite les accidents.

Tu as un chauffeur ? La vache, moi je me débrouille toute seule. Mes parents m'ont offert pour mes 17 ans une voiture, du coup, bha je dois être prudente. Et puis ce serait super qu'on fasse les boutiques un de ces quatre, faudrait qu'on se prévoit ça hein ?


Eh, oui ! En plus j’ai de la chance il est sympa et attentionné. Puis c’est pratique pour les sorties de boites. Mais mon père n’a pas encore cédé pour la voiture, du coup je continue à le supplier. Normalement pour mes 18 ans, j’espère… Owii !!!

Amber observait ses ongles à présent secs et impeccables. Sa manucure était de qualité professionnelle et il n’y avait pas de doute qu’elle avait beaucoup d’expérience. Décidément cette couleur était vraiment magnifique !
Je regardais l’heure sur mon Iphone, mon ventre m’avertissant qu’il était temps d’aller manger. Morte de faim, je proposais à la jeune fille d’aller manger un bout ensemble, tandis qu’elle me répondit en riant :

Rho ! Petite vilaine ! Une Eta Iota gourmande. Ceci dit, en secret, je suis moi aussi une grosse gourmande. Je garde ton secret si tu ne dis pas le mien au recruteuse d'accord ?


Eh oui, tout le monde à ses petits secrets. Bien sûr, on n’a qu’à ce dire que c’est le notre Je lui tends mon petit doigt pour celler ma promesse.

Je lui rends son clin d’œil, puis attendais qu’elle eut rangé ses affaires. Tandis qu’on descendaient les marches de l’amphi, ma nouvelle amie déclara :

Dis, j'ai découvert y'a pas longtemps une sorte de petit salon de thé sympas en ville, qui le midi fait des formules gourmandes. Chaque jour c'est différents et la dernière fois que j'y suis allée, j'ai eu en dessert une immense coupe glacé chocolat vanille caramel, le tout avec de la chantilly maison. Oh mon dieu. C'était tellement bon. Et puis si tu voyais les serveurs . Oh my gog *petit pincement de lèvres et yeux qui se lèvent vers le ciel*, ils sont encore plus à croquer que toutes les gourmandises et pâtisseries en vitrine. Ça te tente ? C'est moi qui invite en plus. Allez, viens !

Ça donne envie, heureusement que je ne suis pas au régime ! Chocolat, vanille, caramel, le meilleur parfum au monde ! Puis si ya des serveurs parfum gourmand, je ne peux pas refuser ! Allons, y ! Rétorquais-je, un sourire malicieux sur les lèvres.

Elle m’entraina et tout en nous dirigeant vers le parking, on discuta pâtisserie. On s’était vraiment bien trouvées, et je la trouvais de plus en plus sympathique. Je sais que je défendrais son cas au conseil, maintenant que je la connaissais mieux. A moins que j’apprenne un truc absolument contradictoire, mais ça m’étonnerais vu sa motivation à intégrer les rangs de la confrérie des roses.

Nous étions maintenant sur le parking et l’asiatique cherchait sa voiture ses yeux. Alors que je m’apprêtais à lui proposer d’appeler Bertrand pour qu’il vienne nous chercher, elle la repéra et partit en marchant à reculons la chercher :

Attends-moi là, je vais chercher ma voiture. Je reviens tout de suite !

J’attends sagement ! Répondis-je en riant.

J’observais ma nouvelle amie trottiner avec élégance jusqu’à sa coccinelle rouge. Je m’étonnais moi-même au niveau des voitures. Je connaissais beaucoup de modèles, et je commençais à me passionner pour les modèles anciens. C’était vraiment magnifique, quand même ces machins. Néanmoins, ce ne sera pas de sitôt que je mettrais mes douces mains dans le capot je laisserais ce plaisir à un mécanicien, beau goss si possible.

Après avoir démarré, et découvert le toit, Amber me rejoignis dans sa petite voiture toute mimi. Elle m’invita à monter, ce que je fis et je déposais, comme elle mon sac à main sur la plage arrière. On quitta à petite allure l’enceinte du lycée pour s’engager sur les routes de Miami, à plus vive allure cette fois-ci. Elle alluma la radio, et c’est Whistle de Flo rida qui passait justement. Ma chanson préférée, sans aucun doute. Elle me rappelait de bons moment, elle était douce et rythmée à la fois, facile à chanter …

On l’a chanta à tutête, à fond dans la chanson, les paroles, le vent soufflant dans nos cheveux, le soleil illuminant notre visage autant que nos sourires. Un moment magique, avec une nouvelle amie que j’aimais déjà …

Comme tout, ça finit par s’arrêter. En ce cas-là, on était arrivée au salon de thé. Il n’était vraiment pas loin du lycée, le trajet n’avais duré que le temps de la chanson, 3 minutes tout au plus. Je descendis de la coccinelle, n’oubliant pas de choper mon sac à main au passage. Je suivis Amber à l’intérieur, et un magnifique serveur nous accueille :

-Bonjour, charmantes demoiselles. Je vous conduis à votre table, suivez-moi. Annonça-t-il avec un sourire absolument craquant.

-Bonjour, joli serveur. Lui répondis-je avec un sourire. Je jetais un coup d’œil à Amber, lui faisant un discret signe. Je voulais qu’elle me montre de quoi elle était capable en matière de drague.

Le serveur sexy nous conduisit jusqu’à une petite table toute mimie et je le remerciais. Il nous promis de repasser dans quelques petites minutes, le temps que nous fassions notre choix. Je pris une carte, tandis l’autre à Amber en souriant et parcourus le menu.

-Hum … Je crois que je vais prendre un croque-monsieur au saumon fumé en plat puis le dessert du jour. Avec un verre de cidre doux, s’il vous plait. Mon sourire est simple, je veux laisser le champ libre à mon amie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Sam 19 Avr - 11:57



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35”


J’y vis avec ma gouvernante, mon chauffeur, et parfois mon père vient passer quelques jours avec sa seconde femme. Mais c’est comme si c’était la mienne, et en plus, elle sera bientôt à moi sur le papier, pour mes 18 ans. Ils ont l’air trop cool tes parents ! Crois-moi, ils ont eu raison d’insister. Tu vas pouvoir la décorer comme tu veux, y faire ce que tu veux, faire des fêtes et tout ! Oh oui, ce serait génial ! On va s’éclater ! J’ai quelques boutiques à moi super sympas en plus, je te les montrerais.


Un chauffeur ? Elle avait un chauffeur ? La vache !

Tu as un chauffeur ? La vache, moi je me débrouille toute seule. Mes parents m'ont offert pour mes 17 ans une voiture, du coup, bha je dois être prudente. Et puis ce serait super qu'on fasse les boutiques un de ces quatre, faudrait qu'on se prévoit ça hein ?

Je regardais le rendu final de mes ongles d'un air satisfait. La couleur était bien brillante, bien glossy, comme si je sortais de chez l'esthéticienne avec une manucure réalisée par une pro. J'étais donc pas peu fière de moi. Au moment où j'allais regarder mon portable pour savoir l'heure, Jenny prit la parole :

J’ai suuuuuuper faim ça te dis qu’on aille manger un bout ensembles ? Eh oui, en secret je suis une grande gourmande !

En riant je lui répondis :

Rho ! Petite vilaine ! Une Eta Iota gourmande. Ceci dit, en secret, je suis moi aussi une grosse gourmande. Je garde ton secret si tu ne dis pas le mien au recruteuse d'accord ?

Je lui adressais un petit clin d'œil avant de ranger mes affaires tout en faisant attention à mes ongles. Tout en descendant les marches de l'amphi pour nous diriger vers la sortie, je lui demandais :

Dis, j'ai découvert y'a pas longtemps une sorte de petit salon de thé sympas en ville, qui le midi fait des formules gourmandes. Chaque jour c'est différents et la dernière fois que j'y suis allée, j'ai eu en dessert une immense coupe glacé chocolat vanille caramel, le tout avec de la chantilly maison. Oh mon dieu. C'était tellement bon. Et puis si tu voyais les serveurs . Oh my gog *petit pincement de lèvres et yeux qui se lèvent vers le ciel*, ils sont encore plus à croquer que toutes les gourmandises et pâtisseries en vitrine. Ça te tente ? C'est moi qui invite en plus. Allez, viens !

Après un petit moment de réflexion, la jeune fille me répondit avec un grand sourire qu'elle était partante. Je l'entrainais donc avec moi vers la sortie de l'amphithéâtre tout en riant et en parlant de pâtisseries et autre gourmandises, dont nous seuls, petites gourmandes, avions le secret. Une fois dehors, un grand soleil nous accueillis, et je regrettais presque de ne pas avoir pris ma capeline rose crème avec moi. De toute façon, ce n'était pas bien grave, elle m'attendait dans le coffre de ma voiture. Nous dirigions toutes les deux vers le parking.

Une fois arrivée, je tâchais de me souvenir où est-ce que j'avais garé ma voiture dimanche soir en revenant de chez mes parents. Je la repérais vite à sa couleur. Je me dirigeais alors vers ma voiture à reculons tout en parlant à ma nouvelle amie :

Attends moi là, je vais chercher ma voiture. Je reviens tout de suite !

Je me mis alors à trotinner jusqu'à ma voiture pour l'atteindre. Elle était là, tout mimi, à m'attendre. Je lançais mon sac sur la plage arrière une fois dedans et appuyais sur le bouton qui allait ranger la capote de ma voiture. Car oui, pour mes 17 ans, mes parents m'avaient offert une coccinelle de chez Volkswagen, le modèle 2013, dans la couleur rouge. Vous savez, ce beau rouge bien rutilant, le rouge pétasse comme certaines personne l’appelle. Mais pour moi, c'est le rouge passion, le rouge rubis, le rouge des red carpet. Mais également le rouge que toute Nail Addict se doit d'avoir dans sa collection.

J'attrapais ma capeline et tournait la clef. Le bruit du moteur m'arracha un sourire et je sortis de ma place pour récupérer la jeune Eta Iota. Elle mis son sac sur la plage arrière comme moi et monta à mes côtés. Après être sorties de l'enceinte de l'établissement, je mettais la radio, et par le plus grand des hasard, la chanson qui passait alors sur les ondes était la préféré de Jenny. Je l'aimais bien moi aussi, du coup, comme deux folles en riant, nous avons chanté sur le trajet sur la chanson, ainsi que celle qui ont suivis. C'était assez sympas je dois dire, de chanter avec elle, alors que je ne la connaissais pas quelques temps auparavant. Mais bon. Dans cinq minutes, nous serions arrivées, et je voulais savourer ce petit instant magique.

© charney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Mer 16 Avr - 14:04

Tu connais Nina ? Dis, tu pourrais nous présenter au cours d'esthétique tout à l'heure ? Je viens juste de m'inscrire à cette option, et j'angoisse un peu. Tu connais un peu la façon dont je perçois Nina, du coup, bah voilà. Mais je veux pas t'en demander trop non plus !

-Non y’a pas de soucis, je suis sûre qu’elle t’adorera. Et puis tu vas voir, elle est super sympa !

Je poursuivis la conversation sur le fait qu’elle voulait intégrer les roses. J’en étais vraiment heureuse, car c’est vrai que ces derniers temps nous n’étions plus aussi nombreuses. Et puis je l’aimais bien, et j’étais sûre que si elle venait chez nous, elle n’aurait aucun mal à s’intégrer. Puis je lui dis ce que je pensais des têtes d’ampoules et des écolos. Je voulais qu’elle soit au courant tout de suite de ce que je pensais deux, et je voulais aussi la tester. J’aimais bien connaître les gens, leurs opinions, pour pouvoir mieux les cerner et ne pas avoir de surprises. J’avais appris que dans la vie, mieux fallait assurer ses arrières.

Je continuais de parler de l’option esthétique, de son bavardage aussi rapide que le temps qu’elle mettait pour appliquer son vernis, de ma villa. Je voulais l’inviter chez mois, avec quelques autres EI, histoire qu’elle fasse de nouvelles connaissances. Cette fois-ci, elle me répondit.

Tu as une villa. Ma question peut te paraître bête, mais c'est ta villa ou celle de tes parents ? C'est juste que plusieurs jeunes du coin ont leur propre maison immense rien que pour eux pendant que leur parents vivent à l'autre bout des USA. Les miens sont en train de m'en faire une, complètement immense. Je leur avait dit en plus que ça ne me servait à rien, que quand j'aurais besoin de quitter la maison pour mes études ou je ne sais quoi, je n'aurais qu'à me prendre un petit appart. Mais non, ils voient ça autrement. Pour eux, leur petite fille unique doit avoir une maison immense pour y vivre toute seule. Je me demande même parfois si ils ne font pas certaines choses pour combler le fait que j'ai été adoptée *petit rire* Mais dit, ça viens de me donner une idée ! Après que tu m'ai invité chez toi, ce qu'on pourrait faire, c'est quand les travaux seront finis, c'est moi qui pourrait organiser une petite journée chez moi, où on se ferait une grosse journée de fille, à faire les boutiques, lézardé sur les transats de la piscines et se détendre un bon coup en finissant la journée au hammam et en faisant une séance beauté ? Ca te tenterait ? Je ne connais aucunes des filles de la confrérie, ni même beaucoup de monde en dehors des deux personnes qui squattent chez les Lambdas!

J’ai faillis prendre mal sa question. Comme une sorte de jugement. Mais je crompris que ça n’avait rien de méchant, de supérieur, et je lui répondis, enchantée de sa proposition.

J’y vis avec ma gouvernante, mon chauffeur, et parfois mon père vient passer quelques jours avec sa seconde femme. Mais c’est comme si c’était la mienne, et en plus, elle sera bientôt à moi sur le papier, pour mes 18 ans. Un grand sourire s’afficha sur mon visage, j’avais hâte d’avoir 18 ans. Mon père m’avait promis la maison, une voiture et le permis. La belle vie quoi ! Ouaw ! Ils ont l’air trop cool tes parents ! Crois-moi, ils ont eu raison d’insister. Tu vas pouvoir la décorer comme tu veux, y faire ce que tu veux, faire des fêtes et tout ! Je ne relevais pas le fait qu’elle ait été adoptée, au risque de créer un malaise. Oh oui, ce serait génial ! On va s’éclater ! J’ai quelques boutiques à moi super sympas en plus, je te les montrerais. Mon visage s’illumina à la pensée d’une journée entre filles.

Je jetais un coup d’œil à mon Iphone, qui indiquait 12h. Cela faisait presque une demi-heure que nous papotions toutes les deux. D’ailleurs mon ventre ne tarda pas à me rappeler qu’il était l’heure de manger. Je proposais alors à Amber d’aller déjeuner.

-J’ai suuuuuuper faim ça te dis qu’on aille manger un bout ensembles ? Eh oui, en secret je suis une grande gourmande !

Je voyais déjà un bon plat en face de moi. Miam ! Le plus génial, c’est que peut importe ce que je mangeais je ne grossissais pas. En plus mes séances de jogging à raison de 2 fois par semaine prévenais le « risque » et me faisais garder la forme. Et puis même si je ne préférais pas le voir en dehors de nos séances de jogging, Sieg était un pote sympa. Un vrai cow-boy ! En plus, ma ligne, mon corps en général était important pour mon job. Eh oui, en dehors des cours j’étais mannequin, un boulot que j’adorais plus que tout au monde. J’avais l’impression de prendre la suite de ma mère, de lui rendre hommage tout en m’éclatant dans les défilés et les séances photos. Puis commencer maintenant me permettrait de me faire quelques contacts car je voulais continuer dans cette branche, voire même continuer en tant que styliste après ma carrière de mannequin.

Bref, je sortis de mes pensées et m’assurais que j’avais toutes mes affaires avant de passer mon bras dans l’ance de mon sac à main, et d’attendre la réponse d’Amber.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Sam 8 Mar - 17:19



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35”

Tu connais Nina ? Dis, tu pourrais nous présenter au cours d'esthétique tout à l'heure ? Je viens juste de m'inscrire à cette option, et j'angoisse un peu. Tu connais un peu la façon dont je perçois Nina, du coup, bha voilà. Mais je veux pas t'en demander trop non plus !

Et hop, un petit sourire pour la route. Il était sincère, vraiment. Je trouvais cette fille charmante, et c'était une véritable aubaine pour moi. Si tout ce passe bien, cette rencontre pourrait être un raccourcis pour mon intégration au sein des roses. Je n'en revenais pas, de la chance que je venais d'avoir. Qui aurait donc cru qu'en me mettant comme ça du vernis, à la fin des cours, en plein milieu de l'amphi, je tomberais sur la co-chef, qui est également une bonne amie de la chef. Je ne sais pas qui est la recruteuse de la confrérie des filles, mais tant pis. Je devais faire attention, ne pas décevoir, et faire sortir le plus possible mon aspect de fille afin de les convaincre que j'avais le cran pour être une Eta Iota. Je ne buvais pas, je ne fumais pas, j'étais pas super fan de draguer les mecs pour juste la drague. J'étais même plutôt du genre à rêver au grand amour, au prince charmant. La faute à l'amour profond que j'ai pu voir entre mes parents depuis que je suis toute petite. Ce n'est peut-être pas un couple hollywoodien, même si ils ont tous les deux beaucoup de charmes, mais leur histoire d'amour est concrète, et chaque jour est pour eux une nouvelle façon de réaffirmer leur amour. Donc par leur faute, je suis persuadé que partout dans le monde, il y a une sorte d'âme soeur pour chaque personne, qu'elle soit mauvaise ou bonne de nature. Oui, je suis une grande romantique, un grande optimste, et surtout une grande adepte du sourire pour le bonheur, afin d'ensoleiller la vie des pauvres gens. Je suis comme ça moi !

Mais la jeune femme me fit redescendre. Tandis qu'elle parlait, je vis son visage se crispait, et on avait comme l'impression qu'elle allait cracher, qu'elle n'arrivait pas à sortir à quelques chose. Puis pouf, le mot sortis de sa bouche, tel un gros mollard que l'on crache après avoir courus trop longtemps sans qu'on en est l'habitude. Et ce mot c'était Khi. Je ne montrais rien, je continuais de sourire, car je savais que ce n'était pas le bon moment pour faire une remarque. Ma future place chez les roses était en jeux. Et je n'avais nullement tout envie de tout gâcher en disant que je postulait aussi chez les Khi ainsi que les Alpha. J'étais intelligente, très même, et je voyais cette confrérie comme une façon de m'épanouir intellectuellement avec des gens qui seraient comme moi. Ces gens, pour moi ne sont pas des extras terrestres, ce sont juste des gens qui ont un cerveau, qui l'exploite et ainsi de suite.Peut-être est-ce de la jalousie, qui initialement est partis de gens nuls, comme par exemple des derniers de classe qui reportaient leur incompétence sur les pauvres premiers de classes. Je savais que cette confrérie n'était pas trop aimé, voir montrer du doigt, mais c'est un peu la même chose pour toutes les autres. Les écolos sont montrés du doigts à cause de leur envie de tout protéger, les khi comme des intellos complètement enfermés dans leurs bouquins, les alphas comme des illuminés qui cherchent à s'exclurent de la société tout en voulant y être avec leur totale marginalité, les rho comme des fanas de sport, les Eta comme des barbies obsédées par la mode, les Pi Sigma comme des drageurs passionné de cul et les Sigma Mu comme les rebelles qui disent fuck au système. Mais pourquoi faire une généralité de quelques cas ? Tous le monde est différent, est à partir de là, il faudrait arrêter tous ces stéréotype. Si on en crois les rumeurs, cette fille en fasse de moi seraient une sorte de pétasse qui coucherait avec des mecs différents à chaque pleine lune, qui ferait des potions magiques et tout. Non mais sérieusement, c'est quoi ces rumeurs ? La Voice est partis où chercher ça ? Le lycée la voit comme Mme Potins alors qu'en fait c'est juste un groupe de personne qui, en inventant de gros bobards, défoncent les gens à coups de stupidités aussi énorme qu'eux. Quand je vois Jennifer en face de moi, je vois une belle blonde, fan de vernis comme moi, qui a des amis, qui même si elle est une Eta Iota n'est pas forcément idiote. Peut-être qu'elle aime coucher régulièrement avec différents hommes. Et alors ? Ca ne regarde qu'elle. Sa vie privée, c'est sa vie privée ! Elle a peut-être aussi des apprioris assez graves sur les confréries, mais un jour un khi pourrait lui ravir son petit coeur tout mou et la rendre folle amoureuse. Personne ne sait de quoi le futur est fait après tout. Si ca se trouve, elle finira vieille fille, rongé par les remords, ou alors top models morte d'une overdose de botox !

J'étais là, à l'imaginer la peau complètement tendu, prête à exploser, un peu comme Lady Cassandra dans Docteur Who, qui se disait être 'The last pure human' alors qu'elle ressemblait à un trampoline vertical ! Clic magique Elle pourrait très bien aussi finir la peau tannée à cause d'avoir fait trop d'UV, tout en étant plus ridé qu'un Shar Pai. Cette dernière vision m'arracha une drôle de sourire et un petit rire. Justement, elle était en train de me parler de sa villa.

Tu as une villa. Ma question peut te paraître bête, mais c'est ta villa ou celle de tes parents ? C'est juste que plusieurs jeunes du coin ont leur propre maison immense rien que pour eux pendant que leur parents vivent à l'autre bout des USA. Les miens sont en train de m'en faire une, complètement immense. Je leur avait dit en plus que ça ne me servait à rien, que quand j'aurais besoin de quitter la maison pour mes études ou je ne sais quoi, je n'aurais qu'à me prendre un petit appart. Mais non, ils voient ça autrement. Pour eux, leur petite fille unique doit avoir une maison immense pour y vivre toute seule. Je me demande même parfois si ils ne font pas certaines choses pour combler le fait que j'ai été adoptée *petit rire* Mais dit, ça viens de me donner une idée ! Après que tu m'ai invité chez toi, ce qu'on pourrait faire, c'est quand les travaux seront finis, c'est moi qui pourrait organiser une petite journée chez moi, où on se ferait une grosse journée de fille, à faire les boutiques, lézardé sur les transats de la piscines et se détendre un bon coup en finissant la journée au hammam et en faisant une séance beauté ? Ca te tenterait ? Je ne connais aucunes des filles de la confrérie, ni même beaucoup de monde en dehors des deux personnes qui squattent chez les Lambdas!

La première couche de mon vernis venait d'être sec au toucher. Je tâtais doucement, en effleurant doucement la couche de vernis, puis en appuyant. Zut, je voyais quelques légères empreintes dans le vernis. Je pris donc avec le bout des doigts, tachant de ne pas toucher quelque chose avec mon vernis fraichement posé, ma trousse devant moi. Je défis la fermeture éclair en coinçant la braguette entre mes dents. Une vrai pro ! Je la secouait alors pour en répandre le contenue sur la table. Je me mis alors à fouiller, à la recherche de mon dry nail de chez OPI. Un vrai bonheur ce petit truc. J'avais réussis à pil poil doser le vernis afin d'obtenir la couleur que l'on obtient en généralement deux couches en une seule couche. J'étais fier de moi sur ce coup là. Sauf que j'avais du mettre un peu plus de vernis à cause de ça, et je ne pouvais pas me permettre de rester là, comme ça, avec un vernis à moitié sec, sans aucun top coat ! Non mais sérieusement, quelle nailista je serais ! Je mis donc ce merveilleux petit dry nail en écoutant la réponse de Jennifer.

© charney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Mer 5 Mar - 22:13





















❝ Un pschiit et tout commence ❞
~ Feat Amber ~



Tenue de Jenn'

-Oui s'en est un. C'est le Taupe-less Beach! de la collection Brazil d'OPI. Si tu savais la chance que j'ai eu, y'en restais plus que deux à Sephora quand je l'ai acheté. La collection vient juste de sortir et elle se vend comme des petits pains.

Un OPI. J’en étais sure ! J’allais assez rarement chez Sephora, préférant me fournir en produit de beauté directement chez la marque qui le produisait. La dernière fois devait daté d’il y a 2 semaine, ce qui était déjà énorme pour moi !
La jeune asiatique avait déjà fini d’appliquer son vernis sur la main gauche, et attaquait à présent la main droite. C’est qu’il était vraiment beau cet OPI !

-Au fait, tu t’appelles … ?


-Amber, Amber Grey. Et toi ?

-Moi, c’est Jennifer Wilson, co-chef des Eta Iota. Tu es là depuis longtemps ? Je ne t’avais jamais vue, et je pense que je t’aurais remarqué.


-OMO ! OMO ! OMO ! OMO OMO OMO ! Tu tu es la co, co-chef des EI ?! Omo, mais c'est formidable ! Je, oh, je sais pas quoi dire !


Je rigolais, très surprise de sa réaction, et vantée, bien sûr ! Comme je l’avais prédit, cette Amber était de plus en plus surprenante et intéressante. Elle avait vraiment l’air impressionnée par mon « rang » dans la confrérie des roses et c’était je crois bien la première personne qui me l’avouait aussi … spontanément. En tout cas, cette fille était de plus en plus promettante et je me jurais de suivre de prêt son évolution.

Amber se pencha vers moi, les yeux brillant et partager entre des sons étranges, que je devinai comme une sorte de rire et de pleurs mélangés.

-Je rêve d'entrer chez les Ei ! Je suis dans ce lycée depuis le tout début, mais je ne me suis décidée qu'il y a quelques temps à enfin choisir une confrérie. Et celle que je veux intégrer par dessus tout, c'est celle des Eta Iotas! Omo, j'en reviens pas ? Mais dit, tu vas au cours d'esthétique après ? Je viens juste de prendre l'option, et je ne sais pas du tout comment ça se passe là-bas. Mais du coup, tu connais aussi Nina Palmer ? Je vais enfin la rencontrer ? J'en reviens pas. J'ai tellement entendu parler d'elle. Elle est en Senior Year, elle sort avec le chef des Pi Sigma, elle est incroyablement belle, et surtout, elle a un caractère fort. Quand je la vois de loin, je me dis que j'aimerais lui ressembler. *petit soupir d'admiration*


-Hum … Je penchais la tête sur le côté, pour me donner un air plus « intellectuel ». Ça fait beaucoup de questions !Puis, je ne pu retenir un rire. Ouaw, je savais que des gens vouaient un culte à Nina mais je n’avais jamais vu quelqu’un l’avouer de cette façon. Tu es très … spontanée ?
Et sinon … Bien sûr, je la connais !

Pour être populaire il vaut connaître Nina. Quand on est son bras droit et sa meilleure amie, encore plus. Je suis reprise par le rire, plus moqueur cette fois-ci. Je n’en revenais toujours pas de cette spontanéité !

-C’est génial que tu veuilles nous rejoindre ! Les roses sont les meilleures. Je ne comprends pas ces Khi (je crachais presque sur le mot) ! Comment peut-on ... ? Beurk ! Et les écolos ? Pfff … J’espère que tu es plus mature que ces gamins ouvert d’esprit que pour les romans les plus barbants qui existent, et leurs contrôles de maths. Bon je dérive là.
(Sourire)

En fait, je ne déviais pas du tout. C’était parfaitement calculé : si Amber souhaitais intégrer les Eta, je voulais lui faire comprendre et m’assurer qu’elle n’avait aucune traces de pensée incompatible avec l’état d’esprit que nous avons.

-L’option esthétique, c’est la meilleure ! Elle a lieu juste après, de 13h à 13h30 et est dirigée en partenariat avec deux clubs : le pleasure sigma club et le SN secret club, dirigé respectivement par Nathan, Salma et Nina. Du coup, tu la croiseras là-bas sans aucun doute !


Le fait qu’Amber soit fan de Nina d’une façon aussi démonstrative ne me dérangeait pas plus que ça. Je savais que Nina était sans aucun doute la fille la plus populaire et la plus aimée des PI. C’était aussi ma chef et mon amie, par-dessus le marché. Mais il est vrai que c’était irritant. Être la reine était mon objectif, et l’ai toujours même si j’ai étouffé ma soif depuis que je suis à ce poste. J’étais presque à mon but, mais j’avais décidé de faire une petite pause dans la course, considérant que j’étais très bien placée et qu’un peu de repos ne me ferait pas de mal. On verra plus tard, c’était ma phrase du moment. Quand Nina partira pour l’université, là ce sera le moment. Car je savais bien que toute seule, face à elle, je n’avais aucune chance. Plus qu’un an à attendre … En ce moment j’avais ma période mec et j’avais pris la décision de me chercher activement une victime et un petit ami, ou les deux. J'avais aussi ma période méchante. Ah ah !

-Excuse moi si je t'ai importuné avec mon débit de paroles sans queue ni tête, mais c'est juste que j'aimerais intégré les Eta Iota, et que, comme tu l'as compris, je suis un petit peu fan de Nina... Mais chut, ne lui dit pas d'accord ?

Je riais encore un coup. Je trouvais cette situation un peu loufoque.

-Ne t’inquiètes pas, je ne lui dirais rien ! Et ton record du déballage de mots à la minute m’a impressionnée ! Je vois que tu es tout aussi rapide pour appliquer ton vernis
(je désignai ses ongles à présent tous recouverts de vernis.) Et en shopping c’est quoi ton record ? Je lui adressai un sourire.

Une démarche encore calculée. Je n’avais pas de doute sur sa façon de s’habiller mais je préférais vérifier. Cet espèce de petit interrogatoire cachée était très amusant à faire, surtout quand on est observatrice, comme moi. C’est d’ailleurs un exercice que mettais en place à pratiquement toutes les personnes que je rencontrais. Dans des buts différents, bien sûr. En l’apparence ça à l’air inutile mais connaître les petites habitudes, les passions d’une personne, peut vous en révélez beaucoup. Et quand vous êtes en mauvaise posture un jour, avoir des trucs à balancer se révèle fort utile !

-Tu devrais passer à ma villa un jour, je te montrerais ma collection de vernis. Et je pourrais inviter des filles de la confrérie si tu veux faire leur connaissance. A moins que tu ne les connaisses déjà ?






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Sam 1 Mar - 19:37



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35”
Alors que je venais de finir de me faire la première couche sur ma main gauche, j'entendis une voix et relevait la tête, surprise qu'il y ai encore quelqu'un dans l'amphi. Je trouvais alors devant moi une blonde, superbe, qui me regardait moi et mon vernis.

Oh mon dieu, qu'est ce que j'ai bien pu faire ? OMO !

Salut !Il est super beau ! C’est un OPI ?

Oui s'en est un. C'est le Taupe-less Beach! de la collection Brazil d'OPI. Si tu savais la chance que j'ai eu, y'en restais plus que deux à Sephora quand je l'ai acheté. La collection vient juste de sortir et elle se vend comme des petits pains.

J'étais là, à mettre la couche sur ma main droite. Ma main ne tremblais pas, mais je faisais des gestes bien lents pour ne surtout pas déraper. J'étais droitière, et je me voyais mal corriger une bévue avec ma main gauche, main, avec laquelle j'ai souvent tendance des gaffes en temps normal. La blonde me demanda mon nom alors que j'étais en train de faire mon index, et je lui répondis en relevant la tête après avoir mis un magnifique doux sourire sur mon visage.

Amber, Amber Grey. Et toi ?

Et là, boum ! La bombe du siècle, en moins gros quand même ! Les mots qu'elle venait de dire résonnait dans ma tête et je ne pus m'empêcher de lâcher tout un chapelet de OMO en tout sens comme Shin l'avait déjà fait des centaines de fois devant moi (HR : OMO est une expression familière coréenne qui veux à peu près dire OH MON DIEU ! Les gens l'utilisent beaucoup quand ils sont très surpris ou qu'ils ont eu une émotion forte ^^ )

OMO ! OMO ! OMO ! OMO OMO OMO ! Tu tu es la co, co-chef des EI ?! Omo, mais c'est formidable ! Je, oh, je sais pas quoi dire !

Je me penchais alors vers elle, les yeux brillants de milles étoiles, à deux doigts de pleurer et de rire :

Je rêve d'entrer chez les Ei ! Je suis dans ce lycée depuis le tout début, mais je ne me suis décidée qu'il y a quelques temps à enfin choisir une confrérie. Et celle que je veux intégrer par dessus tout, c'est celle des Eta Iotas! Omo, j'en reviens pas ? Mais dit, tu vas au cours d'esthétique après ? Je viens juste de prendre l'option, et je ne sais pas du tout comment ça se passe là-bas. Mais du coup, tu connais aussi Nina Palmer ? Je vais enfin la rencontrer ? J'en reviens pas. J'ai tellement entendu parler d'elle. Elle est en Senior Year, elle sort avec le chef des Pi Sigma, elle est incroyablement belle, et surtout, elle a un caractère fort. Quand je la vois de loin, je me dis que j'aimerais lui ressembler. *petit soupir d'admiration*

Je réalisais alors que je venais de parler tout haut et d'avouer à moitié mon culte que je vouais à Nina depuis que je l'avais aperçus pour la première fois. Je dois aussi avouer que c'était à cause d'elle que je m'étais intêréssé aux Eta Iota et que je faisais tout pour intégrer cette confrérie.

Excuse moi si je t'ai importuné avec mon débit de paroles sans queue ni tête, mais c'est juste que j'aimerais intégré les Eta Iota, et que, comme tu l'as compris, je suis un petit peu fan de Nina... Mais chut, ne lui dit pas d'accord ?

Sans savoir pourquoi, je me mis à rire, à cacher mon sourire derrière mes mains, chose que je n'avais jamais faite auparavant. J'étais vraiment étrange aujourd'hui, je ne me reconnaissais vraiment pas, que ce soit dans ce que je venais de dire, ou bien dans mon comportement. J'espérai juste que la pauvre Jennifer me pardonnerais.


© charney

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Sam 1 Mar - 14:10





















❝ Un pschiit et tout commence ❞
~ Feat Amber ~



Tenue de Jenn'

Ce matin je m’étais levée complètement désespérée. On était mardi. Comment faire pire qu’un mardi ? C’est surement le jour le plus ignoble de la semaine. Pas assez tôt pour être en forme, pas assez tard pour se dire « c’est bientôt finis » pas assez intéressant pour ne pas s’ennuyer. Et pour achever le tout, c’était une matinée de matheux ! Une heure de bio … Chimie … Sport … Une heure de physique …. Mais enfin, qu’est-ce qu’il leur est passé par la tête pour faire un emploi du temps pareil ? Hein ?!

Heureusement, l’après-midi était « sauvée » par les options. L’esthétique surtout. Difficile de faire plus agréable comme cours ! A côté de ça l’espagnol et l’économie c’est de la gnognotte ! En esthétique, il suffit de se détendre, ou alors d’être en compagnie de filles avec qui on peut discuter de tout de rien … Des mecs, de la mode … En plus le cours était co-dirigé par Nina, ma meilleure amie qui était en senior. C’était le seul « cours » qu’on pouvait donc partager. A la suite, venait l’économie et 2 heures heures de temps libre plus tard, l’espagnol. Il faut dire qu’à partir du déjeuner, se plaindre était –légèrement- plus difficile.

Mais pour l’instant, je suis encore en cours de physique. Et, mon dieu, quel ennui ! Heureusement que quelques garçons mettaient l’ambiance, et que parallèlement, je jouais sur mon Iphone à flappy bird.

Le cours terminé, je pris mon temps pour ranger mes affaires. Je préférais sortir en dernière, pour éviter les fous furieux qui sortent comme des furies, appelé par leur ventre. Alors que je m’apprêtais à quitter l’amphi, je remarquai une jeune asiatique occupé à se mettre du vernis. Un vernis crème violet, très pâle absolument magnifique. Je m’approchais, et l’odeur envoutée du vernis neuf parvint à les narines.

« Tiens ! » pensais-je. « Une accro au nail art. Ça promet d’être intéressant ! »

N’ayant rien d’autre à faire que déjeuner, je décidai de m’assoir à côté de la jeune fille.

-Salut ! lui lançais-je avec un grand sourire. Il est super beau ! C’est un OPI ?

Le nail art était pour moi une passion. Mes ongles étaient toujours impeccables, toujours assortis à ma tenue. Je possédais une collection impressionnante collection de vernis, de toutes les couleurs, les effets et les types qui existent. Ils étaient une centaines de dior, OPI, givenchy … A sublimer mon armoire de salle de bain. Je m’amusais souvent à créer des motifs, des petits dessins pour ajouter une touche personnelle.

-Au fait, tu t’appelles … ?


Prévoyante, j’avais toujours dans mon sac à main une trousse à manucure contenant le strict nécessaire : coupe ongles, lime à ongles, 2-3 vernis, un stylo correcteur, une base et un top coat.

-Moi, c’est Jennifer Wilson, co-chef des Eta Iota. Tu es là depuis longtemps ? Je ne t’avais jamais vue, et je pense que je t’aurais remarqué.
Je lui adressais un clin d’œil, désignant sa tenue parfaitement assortie et ses ongles parfaitement entretenus.

Chose rare, cette fille me plaisait (pas dans le sens affectif, bien évidemment) : elle s’habillait bien, prenait soin d’elle et semblait passionnée par cet art qu’est le nail art. « Je sens qu’on va être amies ».




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   Lun 24 Fév - 13:03



Un pshiit et tout commence

Jenny & Amber
24 Février 2014, 11:35” *Nous sommes actuellement le mardi 24 Février et il est 11h35*

Mais tais-toi crétin de portable. Je sais très bien quel jour on est. Mais surtout hein, tu étais obligé de me rappeler que j’avais encore une demie heure à attendre dans cet amphi bonder que ce fichu cours de physique s’achève. Hein, tu étais vraiment obligé ? Tss.

Bref, c’était une journée pourrie, qui commençait de la façon la plus pourrie qui soit : deux heures de bio, puis une heure de chimie, une heure de sport et ensuite deux heures de chimie pour achever le tout. Et après, c’était détente en esthétique, puis cours de français pour finir la journée en beauté. Quelle belle langue tout de même. Mais bon, bref, j’étais encore là, coincé entre un idiot aux cheveux gras et une fille qui pianotait à toute vitesse sur son portable, sans prêter attention au discours soporifique du prof. Ils avaient bien de la chance eux. Mais moi non, je me devais d’être assidus en cours, pour remporter de bonnes notes et ainsi rester dans l’estime de mes parents. Je sais que c’est stupide de faire ça, de bosser pour ses parents, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai besoin de leur faire plaisir, qu’ils soient fière de moi, que ma mère est un énorme sourire sur son doux visage en voyant mes résultats. Je sais que je dois bosser pour moi, mais je cherche toujours leurs regards aprobateurs. Mais passons. Il y a là dans mon sac de quoi me faire tourner la tête : un magnifique vernis de la dernière collection d’OPI : un de la collection brazil. Un magnifique crème violet très pale qui irait à merveille avec mon nouveau petit sweat, mon short blanc et mes basket blanches. (aperçus ici : clic magique ) So perfect.

Mon dieu, quelle tentation ignoble. Il est là, dans sa petite poche sephora blanche et noire. Je l’entendais me supplier. Il n’y avait rien de mieux que le petit bruit que fait un vernis quand on l’ouvre pour la première fois. Et que dire de son odeur. Hum, quelle belle accro je fais. Mais bon, plus que 25 minutes à me consacrer et tu seras à moi petit vernis. Pour l'instant, je dois juste me concentrer sur ce cours de physique. C'est peut-être simple, mais je me dois de parfaitement le comprendre. Sinon, comment intégrer la confrérie des intellos ? C'est vrai que j'aimerais bien l'intégrer, mais je crois que je serais sans doute mieux chez les EI, à moins que je ne m'épanouisse réellement que chez les artistes. Pouvoir jouer de la guitare toute la journée, sans rien ni personne pour m'en empêcher. Le bonheur ! Mais quel enfer que de devoir choisir ! Oh mon dieu, je vais devenir folle. AIGO !

Plus que 20 minutes !

Plus que 10 minutes !

Plus que 5 minutes !

5 !
4 !
3 !
2 !
1 !

LIBERATION !

Enfin finis, à moi la liberté. Et hop, le prof n'était pas encore partis que déjà j'avais sortis de mon sac la petite poche et que j'en extirpais le petit trésor. Je fermais les yeux pendant que j'ouvrais doucement le bouchon pour la première fois et laissait l'odeur me parvenir. Hum, une belle odeur. Le vernis était oncteux, peut-être un peu trop liquide, mais le pinceau allait. Je commençais par le testait sur ma feuille de cours, afin de voir comment il se posait. Puis je commençait à l'étaler sur mon petit doigt, pour éviter les petites erreurs. J'avais a côté, pour dans le pire des cas, un feutre correcteur, mais depuis que je l'avais acheté, je n'avais pas du m'en servir plus de deux ou trois fois. Mais bon, mieux vaut prévenir que guérir.

Alors que je venais de finir de me faire la première couche sur ma main gauche, j'entendis une voix et relevait la tête, surprise qu'il y ai encore quelqu'un dans l'amphi. Je trouvais alors devant moi une blonde, superbe, qui me regardait moi et mon vernis.

Oh mon dieu, qu'est ce que j'ai bien pu faire ? OMO !

© charney

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pshiiit et tout commence [ Jenny ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: