AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]   Mer 18 Juin - 11:17

Ilyès & Emmalee
J’étais arrivé avant Ilyès, et il m’avait rejoint à bord de sa superbe voiture. Je devais bien avouer que si j’avais l’occasion de conduire une telle chose, je ne cracherais pas dessus. Mais je n’en avais pas les moyens. Et surtout, je n’avais pas le permis, pas l’argent pour me le payer, pas l’utilité de l’avoir. J’avais préféré utiliser mon argent pour des choses qui me tenaient bien plus à cœur. Ilyès avait eu la chance de naître dans la bonne famille. Mais je n’étais pas jaloux de lui pour autant. Tout n’était pas rose dans sa vie. Moi, j’avais trois adorables petites sœurs avec qui je partageais de très bons moments. Lui, il était fils unique. Moi, mes parents veillaient sur moi, même si à la base j’étais un enfant non désiré. Lui, il ne représentait qu’un « héritier » pour les siens, rien de plus. Une chose à laquelle léguer leur empire. Je préférais ne pas avoir de superbe voiture et avoir ce que j’avais.

Je saluai mon ami, lui demandant s’il allait bien en italien. Commençant à avoir l’habitude que j’utilise de temps en temps ma langue natale, il me répondit dans la même langue, enchainant en me demandant si moi aussi j’allais bien. Je lui répondis que tout allait bien, puis lui tendis une bière. J’avais été chargé de ramener de quoi boire, puisque nous avions envisagé une petite excursion. Et il était non envisageable que nous ne touchions pas à une bière avant d’y aller, même si nous n’avions pas l’âge légal. Je décapsulai ma boisson et commençai à la boire. A côté de moi, Ilyès fit de même.

- Alors, à ton avis, ya quoi dedans ? Des vieilles machines ?
- Je sais pas … Ou du matériel laissé à l’abandon. Il paraît qu’ils ont pas eu le temps de débarrasser et que du coup personne l’a jamais fait.

Je ris à ma phrase, les voyant mentalement prendre la fuite. Je ne savais pas vraiment pourquoi le site avait été fermé. Ilyès non plus, d’ailleurs. Il me parla de gangsters ou de meurtre. Apparemment, ça faisait des années que le lieu était à l’abandon, raison pour laquelle les rumeurs à son sujet ne couraient plus dans la ville. Je tentai de m’imaginer les différents scenarii, un sourire rêveur sur les lèvres. Et si c’était aujourd’hui devenu un repère ? Si ça l’était déjà à l’époque ? Si les animaux sauvages y avaient élu domicile ? Nous ne savions pas grand-chose des bâtiments, à vrai dire. Nous les avions découvert, avions posé quelques questions sans insister pour découvrir que l’endroit était désert depuis des années, abandonnés dans la précipitation. Pour le reste, nous ne nous étions pas renseignés. C’était bien plus drôle de le découvrir !

- Tu crois ? Y’aurait pas des bandes de la police ou des trucs dans le genre ? Ou des gros panneaux avec écrit en grand « attention, on a tué quelqu’un ici, ça doit être hanté » ?

Je portai ma bière aux lèvres, buvant tranquillement. L’endroit était bel et bien désert, nous étions les deux seuls idiots à avoir eu l’idée de venir fouiller.

- Je sais pas toi, mais j’ai l’impression que ça fait longtemps que le ménage a pas été fait …
- Tant mieux, on aura plus de choses à voir !

Il souriait, et moi aussi. Je bus encore un peu, ma bière étant presque finie. Un bruit attira mon attention et une forme humaine apparut. Je reconnus tout de suite la jeune fille qui se dirigeait vers nous. Elle nous salua et je fronçai les sourcils. Qu’est-ce qu’Emmalee venait faire ici ?! A moins d’un incroyable hasard, elle ne pouvait pas se trouver au même endroit que nous, surtout celui-ci. Elle nous salua et vint se placer entre nous deux. J’étais tellement surpris que je n’eus pas le temps de parler avant qu’elle ne reprenne la parole.

- Qu'est-ce que vous faites ici ? Ça semble pas être le meilleur endroit pour faire la fête.

Et toi alors, qu’est-ce que tu fais là ?

- Emma ?! Laissai-je enfin échapper. C’est plutôt à nous de te demander ce que tu fabriques là !

Je la regardai interloqué. Je compris alors qu’elle nous avait suivis. Mais pourquoi ? Je n’étais pas du genre chiant, et je n’allais pas me vexer pour ça. Si elle voulait venir fouiller avec nous, pourquoi pas, mais qu’elle vienne pas se plaindre de ce qu’on pouvait trouver. Je braquai mon regard « Tu nous as suivis ! » sur elle en souriant, à présent amusé. Puis je m’adressai à Ilyès.

- Tu dois pas la connaître … Elle c’est Emmalee, la meilleure amie de Vicky. Et visiblement, elle nous a suivis. Puis je parlai de nouveau à la jeune fille. Une bière ?

Je me baissai vers mon sac pour en sortir une petite bouteille de bière. J’étais sur le point de la lui lancer quand je me dis qu’elle n’aurait certainement pas le réflexe de la rattraper. Alors je suspendis mon geste avant de lui tendre gentiment. Finissant ma boisson d’une dernière traite, je finis par me décider à répondre à mon amie, qui devait toujours se demander ce que nous fabriquions ici.

- Et pour répondre à ta question : on a prévu une excursion à l’intérieur. T’es des nôtres ?
code by loverdose
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]   Sam 5 Avr - 23:46




Antonio & Ilyès & Emmalee

" Due ragazzi stupidi insieme "

Aujourd'hui, j'avais prévu d'aller faire un peu de shopping avec Eun. C'était devenu un petit rituel pour nous. On y allait régulièrement toutes les deux, comme on allait régulièrement en soirée ensemble. Aujourd'hui, on avait rendez-vous en début d'après-midi pour que l'on ait toutes les deux le temps de se préparer, puisque la dernière fois, on avait été un peu prise de courte l'une comme l'autre. J'avais donc pu me reposer un peu ce matin, même si j'avais dû me lever tôt. À 11h j'allais à la salle de bain, encore à moitié endormit. Ce fut l'eau chaude qui me réveilla réellement. Je restais de longues minutes sous l'eau avant de sortir et de retourner dans la chambre pour m'habiller.

Comme tous les jours, il me fallut plus d'une demi-heure avant de trouver des vêtements à mettre. Je finis par opter pour une tenue plutôt simple. Une fois habillée, je repartis pour la salle de bain, dans laquelle je passais de nouveau une bonne demi-heure pour me maquiller et me coiffer. Une fois définitivement prête, je quittais ma chambre d'hôtel pour aller m'acheter quelque chose à manger. J'achetais un sandwich sur la route avant de me rendre à l'arrêt de bus pour aller sur le lieu de rendez-vous.

Dans le bus, je remarquais un visage familier, celui de Toni, le colocataire de ma meilleure amie. À côté de lui se trouver un cabas. J'étais prête à aller m'installer à côté de lui quand je le vis discuter par quelqu'un par sms. J'allais donc m'installer au fond du bus. Je pris mon portable et prévins Eun que finalement, j'allais devoir annuler notre petite sortie entre filles. Je n'avais pas décidé ça comme ça, j'y avais réfléchis, parce qu'il s'agissait quand même de shopping, mais j'avais envie de savoir où se rendait Toni. Si il avait rendez-vous avec une fille je voulais pouvoir prévenir Vicky qu'elle risquait d'avoir de la visite dans sa chambre.

Quand il sortit du bus, je descendis aussi, il ne semblait pas m'avoir vu. Je le suivais donc le plus discrètement possible. J'avais l'impression d'être en filature et pour une fois, je n'étais pas déçue de ne pas avoir mis de talons. Il se dirigeait vers une usine abandonnée, mais qu'est-ce qu'il faisait ? Il attisait de plus en plus ma curiosité. Je le vis rejoindre un jeune homme qui avait une voiture plutôt classe. Je les observais en restant à l'écart. Ils étaient en train de boire des bières. En fait, il ne retrouvait pas une fille ? Bon bah tant pis, tant que j'étais là, j'allais me joindre à eux pour m'amuser un peu. Si c'était un ami de Toni, il devait être drôle lui aussi, je n'allais pas m'ennuyer. Quand je voulus sortir de ma cachette, je fis tomber quelque chose sans men rendre compte, ce qui me surprit et me fit sursauter. Je dû me retenir pour ne pas crier.

Je sortais ensuite de ma cachette pour les regarder. Je me mis à sourire comme si de rien n'était. C'était un peu ridicule d'avouer que j'avais eu peur à cause de quelque chose que j'avais fait tomber. Je me dirigeais donc vers eux et les saluai d'un geste de la main.

« Coucou les gars »

Je m'approchais d'eux comme si de rien n'étais et me mettais entre eux, les regardant, leurs bières à la main. Je les regardais chacun leur tour, il ne semblait pas comprendre pourquoi j'étais là. Bon d'accord, je n'étais pas censée être là. Normalement, j'aurais dû être avec Eun, plein de sacs dans les mains. Ça aurait été vraiment génial. Mais maintenant que j'étais là, autant m'amuser avec eux.

« Qu'est-ce que vous faites ici ? Ça semble pas être le meilleur endroit pour faire la fête »

Car oui, jusqu'à présent, je n'avais pas vraiment fait attention, mais l'endroit était vraiment sale, ça se voyait que c'était abandonné et certaines personnes devaient venir de temps en temps pour faire, je ne sais quelle chose. Autant dire que ce n'était pas le genre d'endroit où je me serais rendu par moi-même.

Codage par Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]   Jeu 27 Fév - 7:03



Due ragazzi stupidi insieme


Il faisait beau, le soleil était haut dans le ciel et les oiseaux chantaient. Autrement dit, il faisait un bon temps pour sortir et trainer. Et c’était tout à fait ce qu’Ilyès allait faire. Il n’allait pas être seul, évidemment, parce que ce n’était pas drôle sinon. Surtout, il n’allait pas dans un lieu commun. Le bowling, il connaissait, les bars, il n’aimait pas spécialement ça, le cinéma, c’était bof avec un pote, enfin voilà, il avait dû trouver autre chose. Pour ça, il avait eu l’aide d’Antonio. Le jeune homme était un Italien qu’il avait rencontré pendant les cours et qui était un peu comme lui. À tout le temps déconner, pas toujours sérieux, pas tête d’ampoule et chiant à en mourir. Il ne se prenait pas la tête et il était plein d’énergie. Tout pour faire une super amitié depuis bientôt 2 mois.
Le garçon enfila un t-shirt gris et un jean noir, essaya de dompter un peu ses cheveux en bataille avant d’abandonner l’idée, chaussa ses baskets grises foncées et fut prêt à partir. Il n’était pas en avance, mais pas en retard non plus. Il prit ses clés, ses papiers et se précipita presque vers la sortie, manquant de tomber au passage. Puis, il se souvint qu’il ne vivait plus seul dans son appartement, et surtout, qu’il n’avait plus à éviter de la croiser. Il fit donc demi-tour, alla déposer un bref baiser sur les lèvres d’Inaya, oui, vous ne rêvez pas, et lui dit qu’il essaiera de ne pas rentrer trop tard. Au passage, il choppa le sac dans lequel il avait mis quelques canettes d’alcool, au cas où il y en aurait besoin, même si techniquement, c’était Antonio qui s’en chargeait. Pour une fois, il retrouva sa voiture du premier coup dans le parking, il ne tomba pas, il ne fit pas glisser ses clés en dessous du véhicule, tout se passa bien. Il démarra et quitta sa rue de riche snobinard. Preuve qu’il s’en fichait de l’argent, surtout des autres : Antonio ne roulait pas sur l’or, et ça ne l’empêchait pas de bien s’entendre avec lui. Pire, il ne supportait pas vraiment ceux qui exposaient leur pognon juste pour abaisser les autres, c’était révoltant.

Le Rho Kappa gara sa voiture devant l’entrepôt où ils avaient tous les deux rendez-vous. Ils comptaient aller fouiller, voir s’il restait des choses d’un autre temps, pourquoi pas se faire peur bêtement en entendant un chat passer et en criant au fantôme. Il descendit de sa voiture et eut presque honte d’être venu avec tant elle contrastait avec l’endroit et leurs deux personnalités. Mais c’était tout de même plus pratique pour se déplacer et il avait échappé à la belle voiture jaune ou rouge, qu’on remarquait en moins d’une demi-seconde. Il referma tout, n’oubliant pas de prendre son sac, et s’approcha pour dire bonjour à l’Alpha Psi en lui tapant dans la main. Ce qu’il aimait avec les jeunes de son âge, et en particulier ceux qui ne se prenaient pas la tête, c’était qu’il n’y avait pas besoin de 150 phrases de politesse, les courbettes par-ci, les courbettes par-là, la cravate à remettre en place et tout le tralala. Il était docile, pas de problème, il faisait tout ça, mais ça ne l’enchantait pas plus que ça. La seule hiérarchie qui lui convenait à peu près était celle de sa confrérie et il n’avait pas de mal à s’y plier, notamment parce qu’il avait Kevin pour mentor, qui était loin d’être le pire, et parce qu’il ne vivait pas là-bas. Moins de contraintes, ça lui permettait de mieux se plier à celles qu’il avait.

- Salut mec ! Comment tu vas ?

- Sto bene ! Et toi, la forme ?

Antonio avait plutôt l’air d’aller bien et c’était tant mieux, ils avaient besoin d’énergie pour tout fouiller et pour s’amuser. Il lui lança une bière et Ilyès la récupéra au vol avant de l’ouvrir. C’est vrai qu’il faisait chaud et qu’il fallait se donner un peu de courage, qu’il fallait laisser un peu de suspens au lieu d’investir les lieux tout de suite.

- On commence par se rafraîchir un peu, on ira fouiller juste après.

Ilyès but quelques gorgées en réfléchissant. Oui, ils allaient se rafraichir un peu. Au moins, maintenant, il n’était plus bourré au bout de quelques bières. Et c’était tant mieux, parce qu’il avait toujours tendance à perdre le contrôle quand il avait de l’alcool dans le sang, comme les deux fois ou il s’était réveillé auprès d’Inaya par exemple, bien que la deuxième, il ne pouvait pas s’en plaindre maintenant. En repensant à ça, il sourit niaisement mais finit quand même par reporter son attention sur son ami.

- Alors, à ton avis, ya quoi dedans ? Des vieilles machines ?

Si c’était réellement le cas, ils ne pouvaient même pas les mettre en route, il devait ne plus y avoir d’électricité depuis longtemps dans ce bâtiment. Après, ça dépendait des machines, mais il n’y aurait sans doute que des ruines. Rien qu’à voir l’endroit, on avait l’impression que tout allait s’écrouler et on se demander comment ça se faisait qu’il n’ait pas encore été démoli.

- Je sais même pas pourquoi ça a été fermé. Ça se trouvé, yavait des gangsters dedans. Oh, peut-être même qu’il y a eu un meurtre !

Bien sûr, il n’en savait rien, et si c’était le cas, c’était franchement répugnant. Mais Ilyès était trop innocent pour penser que c’était de la curiosité malsaine. Il but la moitié de sa bière presque d’une traite. Ils auraient pu se renseigner avant, c’est vrai, mais ça aurait gâché toute la surprise.

- Je sais pas toi, mais j’ai l’impression que ça fait longtemps que le ménage a pas été fait …

Un demi-sourire se dessina sur son visage. Il pouvait vraiment être stupide des fois, pas sûr qu’Antonio supporte. Il le comprendrait même s’il voulait l’abandonner ici ! Mais pour l’heure, il n’y avait aucune raison, autant profiter en attendant.
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]   Lun 17 Fév - 20:31

Ilyès & Emmalee
Antonio boutonna son jean en se regardant dans le miroir. Il passa alors sa chemise dont il attacha les boutons un à un avant de se rendre compte qu’il ne les avait pas alignés correctement. Il les détacha de nouveau et entreprit de recommencer correctement. Une fois que ce fut fait, il passa une main dans ses cheveux encore mouillés. Hum, visiblement encore trop, justement. Il étendit le bras pour saisir sa serviette pendant que de fines gouttelettes tombaient sur sa chemise blanche. Il frotta le tout vigoureusement quelques minutes en s’inclinant légèrement vers l’avant. Une fois qu’il eut terminé, il put enfin appliquer son gel histoire de les dompter un peu. Et c’est en chantonnant un air italien qu’il connaissait depuis l’enfance qu’il ressortit de la salle de bain.
Il avisa ses baskets et s’assit sur son lit pour les mettre. Au passage, il vérifia s’il n’avait pas reçu un message de la part d’Ilyès. Apparemment non. Il enfila donc ses chaussures en se contentant de mettre les lacets à l’intérieur, entre son pied et la paroi de la chaussure. Puis il sauta sur ses pieds d’extrême bonne humeur. Cette après-midi, il allait la passer à glander avec son pote. Et à boire un peu –sans se saouler non plus-. Et peut-être même qu’ils allaient trouver des choses intéressantes en vue de l’exploration qu’ils avaient prévue.

Le jeune Italien attrapa sa veste légère pour la mettre sur son dos, même s’il savait qu’il allait certainement la retirer. Il valait mieux être prudent. Il se baissa pour attraper le cabas dans lequel il avait entreposé les bières. Avant de sortir en vérifiant qu’il avait bien ses clefs dans sa poche, il passa rapidement déposer un baiser sur la joue de sa colocataire pour lui dire au-revoir. Puis il passa le pas de la porte en souriant. Ilyès et lui avaient repéré un petit entrepôt visiblement désaffecté dans un coin en périphérie de la ville. Ils avaient décidé d’aller y faire un tour et de voir s’il y restait des vestiges. Parfois, les machines ou ce qui servait dans les usines restaient là puisqu’elles étaient trop vieilles pour servir à quelqu’un ou à quelque chose. Donc c’était l’occasion de voir s’ils pouvaient s’amuser un peu avec ça. Il monta dans un bus en montrant la carte qu’il venait de se faire faire et c’était parti.

En quelques minutes, il avait parcouru le chemin qu’il avait à faire et avait prévenu son ami qu’il était en chemin. Il était le seul à descendre du bus à cet arrêt. Il flanqua sa main libre dans sa poche et entama son chemin vers l’entrepôt abandonné. Il n’avait que quelques centaines de mètres pour s’éloigner encore un peu des clameurs de la ville. Il apercevait le bâtiment d’où il était, ce qui le fit sourire encore plus. Enfin, il arriva devant la porte et s’arrêta, déposant son fardeau à ses pieds. Puis il ressortit son téléphone de sa poche pour vérifier l’heure et savoir s’il n’avait pas une réponse. En effet, Ilyès lui disait qu’il arrivait lui aussi.
Après quelques minutes, il vit son ami arriver à son tour avec sa splendide voiture. Il se sentait ridicule à venir en bus –et encore, il aurait pu y aller à pied mais il avait eu la flemme-. Ilyès avait sa propre voiture et elle claquait. Mais bon, il ne le jalousait pas pour autant. Il n’était pas plus mal avec ce qu’il avait. Il le laissa descendre sans bouger et il lui sourit simplement. Quand son ami arriva à sa hauteur, il leva la main pour lui faire un check.

- Salut mec ! Comment tu vas ?*

Ilyès lui rendit son salut et lui répondit. Après ce premier échange de paroles, Toni se baissa pour récupérer deux bières dans son sac. Il apostropha le Rho Kappa et lui en lança une quand il vit qu’il était prêt à la récupérer.

- On commence par se rafraîchir un peu, on ira fouiller juste après.

Il décapsula sa petit bouteille de bière et laissa retomber la capsule à ses pieds, tant pis pour la planète. Il but une première gorgée en fixant son ami.



HRP : *Ce qui est en italique est dit en italien.
code by loverdose
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Due ragazzi stupidi insieme [Ilyès + Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Emma Pillsbury ✿ Wanna go halfsies on a pb&j ?
» Emma Harper
» 00. You're having my baby (18/08/2011) | Emma Pillsbury & Will Schuester
» 05. Mishap ! Mishap ! [PV ; Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: