AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Bal de Noël 2013 || All.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 19:58




Bal de Noël 2013



24 décembre, le réveillon de noël, aujourd'hui je n'avais aucune idée du déroulement de la journée, aucune nouvelle de mes parents depuis plus d'un moi, , aucune nouvelle de Soma depuis le début des vacances, aucune nouvelle de Kath depuis quelques jours, aucune nouvelle de Salma depuis une journée, et aucune nouvelle de ma sœur depuis ce matin. Je ne savais donc pas ce que faisait mes proches, et pourtant le début de soirée s'approchait. Je décidais donc de me préparer, me préparer pourquoi ? Je ne le savais pas non plus, mais je devais être beau, enfin, j'étais toujours beau, mais je voulais l'être le plus possible. Je partis prendre une douche, puis m'habiller. J'optais pour un costume, un des nombreux costumes de mon père, je mis trop vaporisation de parfum, un peu de gel dans mes cheveux, puis je partis me poser sur le canapé, il était 19h, j'avais entendu parlé d'un bal au lycée, qui ouvrait ses portes vers  20heure. Mes potes allaient surement y aller, mais moi je n'avais rien décidé encore.  Je pris ensuite un verre de whisky, et remplis une fiole du liquide en question, que je mis ensuite dans ma poche, je m'étendis sur le sofa, et m'endormis...

Soudainement, le violent son du téléphone retentit dans le salon, je me réveillais alors en panique, mais ne pris pas la peine de décrocher, je jetais un œil à ma montre, il était 20h05, il fallait que je me décide vite, la fête avait déjà commencé, mais je pouvais encore y aller, cependant c'était maintenant ou jamais. Je réfléchissais donc quelques secondes, et décidais de me rendre au bal, et de passer ensuite chez Salma, si elle ne s'y trouvait pas. Je pris alors les clefs de ma DS, et partis direction le lycée.

J'arrivais au parking, garais ma voiture, et me dirigeais vers les portes, je passais couloirs après couloirs, jusqu'à arriver à la salle de bal. Je rentrais à l'intérieur, et je cherchais une personne que je connaissais, je balayais la salle du regard, guettant une connaissance. Je vis Katherina, au loin parler avec une autre fille que je ne connaissais pas par contre, je fis abstraction de toutes les autres personnes, je traversais la salle, jusqu'à être à proximité de ma petite kath. Je la pris par l'épaule et engageais la discussion.

« Hey l'immigrée, on m'avertit pas qu'on va au bal ? »

Mon bras toujours autour de ses épaules, je lui tendis la fiole de whisky que j'avais rempli tout à l'heure. Je lui laissais même entre ses mains, avant d'enchainer la discussion.

« Bon, j'ai quelques trucs à régler, tu me réserves une danse pour tout à l'heure ? J'espère que tu te souviens que je suis un merveilleux danseur ? »

Je regardais alors à nouveau la salle de bal, voyant quelques connaissances tout d'abord, je vis enfin Sienna au bar, elle parlait avec un gars, je n'avais pas envie de les déranger, et puis j'avais mieux à faire, j'irais peut-être la voir tout à l'heure. Je me remis alors à la recherche d'une personne bien précise, je cherchais Rose, je n'avais pas eu l'occasion de lui parler depuis notre rupture, et j'avais besoin d'un mentor impliquait dans mon évolution et surtout impliquait positivement, j'avais peur qu'elle m'en veuille, et vu la dispute que nous avions eu, cela ne m'étonnerais pas. Il fallait que je règle quelques détails, non pas par plaisir, mais par nécessité, et je savais que Rose était une fille naïve, et quelle allait peut-être se laisser berner par mon futur discours, mais je savais aussi qu'elle pouvait être odieuse avec les gens qu'elle n'aimait pas, je gardais comme exemple sasha, qu'elle ne pouvait pas saquer, et elle ne lui faisait pas de cadeau.

Je me mis à la recherche de Rose, et je la vis alors, au loin entrain de danser avec un gars que je n'avais jamais vu, elle m'avait peut-être oublié ? Et ça, ça m'aurait bien arrangé, j'espérais alors que c'était son nouveau petit ami, ça me faciliterait surement les choses.

Je choisis d'attendre la fin de la musique pour aller voir Rose, quelques minutes après la musique s'arrêta, je me dirigeais alors vers Rose. J'arrivais dos à elle, et me positionné entre elle et le gars, sans me soucier si je gênais ou non.

« Salut Rose, je pense qu'il faut qu'on parle mademoiselle. » Dis-je le sourire aux lèvres, pour être un maximum sympathique.

Je décidais enfin de m'écartais, pour laisser place à l'autre gars, et elle l'embrassa, je regardais la tête de l'inconnu, et il avait l'air quelque peu étonnait, mais pas désagréablement, il n'était donc pas son mec, mais peut-être prochainement, enfin ça ne me regardais pas, et ça m'arrangeait, à part si elle faisait ça pour me rendre jaloux, ce qui semblait un mauvais plan, et raté d'avance.
Je lui fis un signe de tête, pour lui demander qu'on s'isole et l'entrainais vers le grand balcon, c'était un endroit calme, vide et spacieux , idéal pour entamer la discussion. Je l'amenais au bout du balcon, nous avions alors une vue imprenable sur la cours de WHS, l'endroit était magnifique, je croisais les bras alors sur la rambarde, et regardais devant moi au loin.

« Bon, on a pas eu le temps de s'expliquer, je voulais avant tout te dire que je regrette vraiment ce qui s'est passé ce jour là, mais je te connais, et je sais que même si sur le moment ça t'as blessé, tu peux comprendre que j'étais perdu, et que je le suis d'ailleurs un peu toujours, et que je n'ai donc pas réussi à réagir. »

Je jouais la carte de la sensibilité, je n'avais aucune envie de passer pour ce genre de gars, mais j'en avais besoin, et puis j'aimais bien Rose, malgré tout, je la respectais, c'était la seule fille avant Salma qui avait réussi à me caser, et rien que pour ça, c'était respectable.

« Rose, même si entre nous ce n'est plus comme c'était, tu a vraiment compter pour moi, et tu m'as pas mal changé en mieux. »

Je craignais sa réaction, allait-elle me pardonner ou non ?

« De plus, je ne t'ai jamais trompé, et je ne l'aurais pas fait même si nous ne nous étions pas séparé, si Salma est enceinte, c'est parce que nous avions couché ensemble au début des vacances d'été. »

Je ne mentais pas, je n'avais pas trahis Rose, et je ne l'aurais pas fait, enfin ce n'était pas dans mes projets.


Codage par Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 20:16




Bal de Noël


Tout le monde


Le bal de Noël. Je crois que presque tout Wynwood va y être. Je ne suis pas rentrée chez mon père pour les vacances, et je suis loin d’être la seule. De toute façon, je rentrerais pour quoi faire ? Pour que mon père passe son temps à s’inquiéter pour moi et à me voir comme une petite poupée fragile ? Non merci. Je suis quand même plus forte que ça. Je n’ai pas besoin qu’on le couve tout le temps en me disant que je suis malade. Je sais que je suis malade. Et me le répéter ne va pas me guérir. Ce bal, lui, va m’aider à me sentir mieux. Du moins, dans ma tête. Ce n’est pas tellement mon genre d’aller aux bals du lycée. Mais là, je n’avais aucune envie de refuse d’y aller.
C’est Maddox qui m’a invité. Enfin, si on peut dire ça comme ça. J’ai reçu un SMS de sa part me demandant si j’acceptais de l’accompagner au bal. En fait, ça sonnait plus comme une invitation obligatoire, puisqu’il a fait valoir une « faveur » que je lui dois depuis le jour de notre rencontre. Je vous l’accorde, c’est loin d’être l’invitation rêvée. Mais bon. C’est original, et ça a eu le mérite de me faire sourire. Maddox paraît plutôt ours, mais il lui arrive de faire des choses intentionnées. C’est rare, il sait que je n’aime pas ça, mais ça arriver. Alors j’ai accepté. Je me suis dit que ça allait être l’occasion pour moi de mettre mon nez dehors. Et ça allait m’éviter de trop penser. Il faut dire aussi que pas mal de choses de sont passées depuis la rentrée. Moana, qui est de nouveau internée. Et avec qui j’ai pu parler tout récemment. Elle ne sortira jamais plus de là. Et nous avons rompu. Puis la maladie. Et enfin, la fusillade. Milan est mort. Je n’étais pas non plus super proche de lui, mais ça m’a choqué. Et le pire, c’est pour Maddox. Lui, il a perdu son frère. Son frère qui était à l’intérieur justement pour le sauver. Je trouve ça tellement injuste. Je ne le connaissais pas, mais je sais qu’il ne méritait pas ça, bien au contraire. De ce que je sais, il s’est beaucoup occupé de Maddox. Lui aussi en a pris un coup.

Je vérifie ma coiffure. J’ai fait comme d’habitude, cheveux lisses coupés en carré court. Je n’ai pas envie d’avoir des tonnes de perruques, surtout si c’est pas pour durer. Je vérifie mon maquillage. Presque rien, pour une fois. De l’eye-liner noir, un peu de fond de teins et du rouge à lèvre brun clair discret. Ce soir, je mise sur la couleur de mes yeux plus que sur autre chose. Je reste maquillée, mais moins voyant qu’avant. Je vérifie ma tenue. Ma robe cache mon cathéter. J’ai mis un temps fou à la trouver, toutes celles qui me plaisaient étaient des bustiers. Il est hors de question que je montre cette horrible chose à tout Wynwood. Ils n’ont pas à savoir. Je suis bien contente de l’avoir trouvée. Sa couleur tranche bien. pour les chaussures, j’ai choisi de porter des escarpins. Peut-être que j’aurais mieux fait de trouver quelque chose de plus plat, mais j’en avais pas envie. Je me suis dit que pour une fois, pour une soirée, je pouvais faire les choses jusqu’au bout. Et puis, Maddox est grand. Par fierté, je fois me grandir un peu. Bon, tout est parfait, ou presque. On voit encore un peu mes cernes, mais je ne vais pas tout faire pour les cacher. Un peu de naturel, c’est bien aussi. Je n’emporte pas de petit sac avec moi, mes clefs rentreront parfaitement dans la poche de la veste légère que j’ai. Elle va rester au vestiaire toute la soirée, là au moins je n’aurais pas à m’embêter avec quelque chose dans les mains.
Dans le reflet du miroir, je me souris. Où est passée la Joyce des débuts ? Où est passée celle qui mordait avant de parler et de poser les questions ? Celle d’il y a dix mois, fraîchement sortie de l’hôpital et décider à niquer la vie avant de se faire avoir. Je l’ai perdue en cours de route. Mais je sens qu’elle est encore là, bien cachée en attendant d’avoir assez de force pour revenir. Cette Joyce-là, c’est celle qui a fait connaissance avec Maddox. Celle qui m’a poussée à lui donner un faux nom, à essayer de nous faire tomber pour me libérer, à rester têtue pour rentrer à la confrérie ce soir-là.

Je suis en train de me parfumer quand mon téléphone sonne. Je vais le chercher sur mon bureau et réponds. C’est Maddox. En même temps, je ne vois pas qui ça pourrait être d’autre. Il se « fait passer » pour le room service et me demande s’il doit venir me chercher ou s’il peut m’attendre en bas. Je lui réponds de m’attendre et retourne dans la salle de bain. Je n’ai pas eu le temps de ranger mon maquillage qui traîne là, et c’est ce que j’entreprends de faire. Je n’aime pas le laisser traîner. Normalement, je n’ai rien oublié d’autre. Je récupère ma veste dans ma penderie et sors de là. Il me faut encore quelques minutes pour descendre les escaliers et me voilà devant lui. Ou plutôt, me voilà devant un jeune homme qui est loin du Maddox que je connais. Pourtant, c’est lui. Impossible de ne pas le reconnaître, il a un quelque chose de si particulier. Sauf qu’il n’a plus sa barbe et qu’il a fait couper ses cheveux. Mais … quand a-t-il fait ça ? Aux enchères, il était encore comme d’habitude. J’en profite pour observer son visage. Il a l’air beaucoup plus jeune comme ça, ça le vieillissait. J’ai l’impression de redécouvrir ses traits un à un. Je suis même tellement surprise que je me suis arrêtée une fraction de seconde avant d’arriver à sa hauteur. Il sort une petite boîte et me passer au poignet la fleur qu’elle contient.

- Joyce, tu es... Wow, tu es magnifique.

Je lui souris, le regardant dans les yeux.

- Et toi alors ! Elles vont toutes tomber sous ton charme au bal !

Je ris légèrement et attrape son bras. Il me guide alors jusqu’à la salle, puisque nous y allons à pied. Il y a vraiment tout à disposition ici. Je me rends compte que certes, j’ai un peu abusé sur les talons, mais finalement, ça n’est pas si dur que ce que je pensais. Depuis combien de temps je n’ai pas porté des chaussures aussi hautes ? Cet été. D’ailleurs, le soir où il m’a sauvée, j’en portais une bonne paire aussi. Ce souvenir me fait sourire au moment où nous entrons dans la salle de bal. Mon sourire ne me quitte pas quand je découvre la déco. Tout est vraiment sublime. Ils se sont même payé le luxe de faire tomber de la fausse neige du plafond, comme par magie. Le buffet est présenté dans un coin, et tout à l’air vraiment succulent. La musique est légère, et j’ai l’impression que les festivités n’ont pas encore complètement commencé. En même temps, il n’est pas encore exactement vingt heures. Nous avançons un peu dans la salle. J’observe les gens autour de nous. J’en connais certains, d’autres pas. Il y en a encore qui arrivent après nous. Je crois que nous serons vraiment nombreux ce soir, il ne doit pas y avoir grand monde de parti pour les vacances.

- C’est vraiment magnifique … Dis-je à Maddox en levant la tête, émerveillée par ces flocons.

Je ne sais pas comment ils font, mais l’effet est très réussi. Même moi je contemple tout ça avec les yeux brillants. La musique se coupe finalement pour laisse place à une voix sortie de nulle part. Cette voix nous souhaite la bienvenue au bal et annonce la suite en appelant des gens à rejoindre le centre de la salle. Parmi eux, aucun n’est un ami proche et je les regarde avec curiosité. Ce qui m’attire plus encore, ce sont ceux qui sont masqués. Sur ces sept personnes, je ne reconnais qu’une silhouette. Des cheveux blonds, une robe osée, une démarche féline. Je suis presque persuadée que c’est Lila. Elle, elle ne fait pas tout pour cacher son identité, contrairement à un des mecs qui a l’air tendu à souhait [je parle de mon Raphy d’amour /pan/]. Je tourne la tête vers Maddox pour l’interroger du regard. Lui aussi me regarde d’un air étonné. Il ne sait pas non plus ce que tout ça signifie. La musique commence et les sept couples formés se mettent à danser. Je trouve ça vraiment étrange. Personne n’a l’air de savoir, puisque les élèves, autour des danseurs, se regardent tous comme s’ils ne comprenaient pas. Toute à ma contemplation, je sursaute légèrement quand mon cavalier m’attrape la main et pose une de ses mains sur ma taille. Il me tire vers lui sans que je ne proteste.

- Je préviens, je danse mal et je risque de te marcher sur les pieds ! Mais j'ai complètement oublié d'apprendre.

Je ris à sa remarque. Je ne pensais pas qu’il ne savait pas danser. Mais en fait, ça n’était pas étonnant. Je pose ma main libre sur son épaule, gardant l’autre au creux de sa paume et lui souris.

- Tu me devras une faveur à chaque fois que tu me marcheras sur les pieds.

Ça, c’est une petite vengeance personnelle. Je ris une nouvelle fois à ce que je viens de lui dire. Encore heureux que moi, je sais danser. Enfin, ce n’est pas ce que je préfère, mais je sais danser. C’est le principal. Ce n’est pas du tout compliqué, et il suffit de comprendre le truc. Je pense qu’il s’en sortira plutôt bien.

- Je vais te montrer, c’est pas très compliqué.

Je me mets en mouvement et il me suit, un peu hésitant. Normalement, mes pas devraient guider les siens. Je prends une nouvelle fois le temps de découvrir ce visage à mon aise. Il a toujours autant de charme comme ça. J’aimais bien la barbe, mais là, il est complètement transformé. A-t-il sauté sur l’occasion du bal pour faire ce dont il avait envie depuis un moment ou l’a-t-il fait sur un coup de tête ? Est-ce parce que je suis sa cavalière ce soir ? Je n’en sais rien, et je ne lui demanderai certainement jamais. Il s’en tire plutôt pas mal, même s’il va me devoir une petite poignée de faveurs. La danse se termine sans qu’il n’ait vraiment massacré les pieds, et sans que je tombe par terre. Au début de la chanson suivante, je le tire doucement pour qu’il me suive.

- Je vais boire un petit quelque chose, tu viens avec moi ?

En fait, je crois que je ne lui laisse pas trop le choix. Mais s’il ne veut pas me suivre, il lui suffit de me faire lâcher sa main, et il n’aurait pas trop de mal. J’ai l’impression d’être une crevette à côté de lui. Je ne suis pas petite mais lui il est carrément grand. Et c’est une armoire à glace, aussi. Arrivée devant le grand buffet, je regarde ce qui nous est proposé. J’opte finalement pour une boisson gazeuse, type limonade. Je me retourne vers Maddox.

- Tu veux quelque chose ?

Ça doit être la première fois de ma vie que je propose quelque chose à quelqu’un. Il me répond et je me retourne de nouveau pour aborder ce qu’il y a de bon à manger. Mon sourire est toujours là, bien marqué. C’est le sourire sincère que je lui devais, cette fameuse nuit d’été.
fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 20:55



Bal de Noël

Karen a vraiment bien fait de venir, rien que pour voir Kevin la regarder comme ça. Elle se sent presque comme une adolescente devant son béguin secret. Elle oublie souvent qu’elle en est une, d’adolescente, parce qu’elle n’agit pas toujours comme telle. Elle aussi le dévore du regard, le détaille et trouve son costume très classe. Elle est prête à parier que c’est un truc sur mesure, comme sa robe à elle. Jamais elle ne viendrait avec du prêt-à-porter, avec une guenille que tout le monde peut avoir. Non, elle préfère ce qui coute cher, ce qui montre d’où elle vient, même si franchement, elle pourrait étaler encore plus son argent. Tant qu’elle plait à Kevin, c’est tout ce qui compte pour elle ce soir. Enfin, pour le moment, parce qu’on ne peut jamais vraiment savoir à l’avance ce qui peut se passer.
Après quelques échanges de compliments, Kevin évoque un possible cavalier de Karen. Ça rappelle à la jeune fille qu’elle lui en veut encore un peu de ne pas l’avoir invitée, comme si elle s’y attendait, comme si il lui devait ça. Sauf que c’est Kevin, on ne le changera pas, et il n’a pas évoqué l’envie de venir avec elle. Cependant, maintenant qu’il est devant elle, elle se retrouve incapable d’être fâchée à nouveau contre lui. Elle n’oublie pas, non, mais c’est comme s’il aspirait toute frustration passée pour la remplacer par une douce chaleur inconnue et pas désagréable.

- Je n'ai rien d'un prince charmant mais je n'ai pas de cavalière non plus.  Tu as qu'à devenir ma cavalière, ça serait du gâchis de te laisser seule.

Ok, il est un peu en retard, mais il le fait. Karen a presque envie de faire le plus grand sourire de l’univers. C’est sans doute la pire demande et la meilleure en même temps. La seule qu’elle ait jamais eue pour aller à un bal, même s’ils sont déjà dans la pièce décorée et festive.

- Effectivement, ça serait du gâchis que nous restions tous les deux tous seuls ce soir.

Hop, comme ça, au passage, elle lui rappelle que lui aussi est seul et qu’elle n’aime pas ça. Non, parce que s’il n’est pas avec elle, il aurait pu être avec n’importe qui. Alors que là, c’est trop tard, il se retrouve entre ses griffes. Ce qu’il ne semble pas détester d’ailleurs. Du coin de l’œil, elle voit Jamie et décide d’aller lui dire bonjour. C’est là qu’elle merde d’ailleurs, parce que dans sa fierté et pour faire comprendre à Kevin qu’elle reste quand même libre, elle lui dit juste qu’elle revient en le plantant là. Et puis, elle va tranquillement embrasser un garçon, lui sourire et discuter, sans préciser que c’est son cousin, sans même le présenter à celui qui l’accompagne. Franchement, comme si, à l’avance, elle ne pouvait pas deviner que ce n’était pas ce qu’elle avait de mieux à faire. Comme si ça ne va pas mettre en colère ne Rho Kappa. Elle joue avec lui, mais cette fois-ci, c’est sans doute le geste de trop.
Son cousin est visiblement seul. Il montre à Karen Luke de la tête et celle-ci retient un sourire. Elle comprend, même si elle pense que ça ne se fait pas de le laisser comme ça. Elle sourit au compliment cependant et repart d’où elle vient, avec la promesse d’une danse. Deuxième erreur de la soirée, elle revient comme si rien ne s’était passé. Elle veut voir la réaction de Kevin, elle sait qu’il ne sera pas très content, mais elle n’imagine pas à quel point. Elle lui demande alors de lui offrir un verre. Il rit et l’attire vers lui en lui attrapant les hanches. D’accord, message compris, ne pas recommencer. Elle pense que ça va s’arrêter là, juste comme un avertissement, mais non. D’une voix glaciale qui lui fait mal, il lui répond.

-T'as cru que j'étais ton chien? Va te chercher ton verre toute seule comme une grande!

C’est comme un coup de poignard en plein cœur. Qu’est-ce qui lui fait le plus mal ? Essuyer un refus ou la froideur de Kevin à son égard ? Elle aurait voulu avoir un mouvement de recul mais il la tient trop bien. Il lui fait presque mal d’ailleurs, physiquement. Parce que psychologiquement, le presque n’existe pas. Karen, il y a encore quelques mois, aurait tout fait pour se dégager et lui faire comprendre qu’il ne faut pas aller trop loin et qu’il peut bien la passer seul, sa soirée. Mais maintenant, elle n’en a pas envie. Elle comprend qu’il soit en colère, mais elle trouve sa réaction démesurée. Pourquoi est-ce qu’il devient presque méchant à son égard ? Elle est surprise et elle ne réplique même pas. Il lui fait alors une nouvelle remarque.

-Tu comptes embrasser tous les mecs présent ce soir ou bien...??

S’il veut la blesser, il ne peut pas faire mieux. Elle sent son cœur gonflé de tristesse. Là, c’est voulu. Bien, s’il a décidé de nouer à ça, il ne va pas l’emporter si facilement. Elle aurait envie de lui dire que ce mec est seulement son cousin et qu’il n’a pas de raison de s’inquiéter, mais elle ne le fait pas. Parce que pour elle, ça équivaudrait à s’excuser. Et ça, jamais elle ne le ferait, surtout après qu’il lui ait dit ça. Elle ne répond pas, trop fière, et se concentre sur les danseurs, en essayant de ne pas paraître énervée. Elle voit Antonio danser avec une demoiselle masquée et elle se demande à quoi ça rime. A quoi ça sert que certains dansent avec d’autres pour ouvrir le bal ? Et surtout, pourquoi eux ? Elle demande à Kevin, tentant de renouer un petit contact, mais troisième erreur de la soirée. Le minuscule petit intérêt qu’elle peut avoir pour Antonio.

-C'est quoi le problème?

Karen est de nouveau libre de faire ce qu’elle veut, et elle aurait bien envie de partir devant le manque de chaleur de la voix de son camarade. Elle change alors de tactique, ne sachant pas comment réagir autrement. Elle prend une mine boudeuse, une voix qu’elle veut froide aussi mais qui ressemble plus à une voix peinée.

- Non, il n’y a pas de problème.

S’il y en a un, qu’il le dise, au lieu d’agir comme un enfant. Elle le sait jaloux, mais pas aussi froid quand c’est le cas. Elle n’a pas envie de le froisser plus mais en même temps, elle n’a pas envie de laisser passer ses remarques. Il ne peut pas agir n’importe comment sans conséquence avec elle. Alors qu’elle se demande si elle doit se venger tout de suite ou attendre, parce que sois en sûr Kevin, ça ne restera pas impuni, le garçon retrouve un grand sourire et lui attrape doucement le bras pour l’emmener. Karen est du genre méfiante et elle connait assez bien Kevin pour savoir qu’il s’est passé quelque chose pour changer son comportement. Le contact pourrait être doux, exquis, mais toute la scène précédente efface tous les aspects positifs qu’il pourrait avoir.

- Rapprochons-nous du buffet, j'ai soif moi aussi.

Elle se laisse guider sans rien dire, un sentiment indéfinissable naissant en elle. Elle sent que ça va mal se passer mais elle est incapable de faire quoi que ce soit pour changer les choses. Kevin se sert et la sert au passage, la surprenant en même temps. Elle garde son verre à la main, n’y touchant pas, et observe le jeune homme vider le sien. Il s’éloigne alors, s’avançant vers une autre demoiselle. Les yeux de Karen se posent sur Scarlett et elle sent une haine inhumaine monter en elle à l’égard de la jeune Khi, qui elle, n’a strictement rien demandé.

-Scarlett!!!  Ta robe est vraiment magnifique, j'ai eu du mal à te reconnaître. Tu ne trouves pas Karen? Tu sais c'est Scarlett de notre classe.

La Norvégienne analyse l’Allemande un instant, mais elle sait très bien ce qu’elle pense d’elle, avant même de savoir la couleur de sa robe ou la hauteur de ses talons. Qu’est-ce que Kevin lui trouve ?! D’où il la connait ? S’entend-il vraiment si bien avec elle ? Karen est jalouse, terriblement jalouse, elle comprend ce que ça fait et la colère enfouie tout au fond remonte, comme la lave dans un volcan. Cette colère est autant dirigée vers Scarlett que vers Kevin, qui en a fait exprès. Il veut jouer, il veut lui faire mal, et il y arrive très bien. Cette fois-ci, elle n’a aucun mal à parler froidement.

- On a une Scarlett dans la classe ? Très jolie robe, en effet.

Puis, ne se gênant pas, elle rajoute trois mots tout bas. Les autres n’ont peut-être pas entendu, elle n’en sait rien et elle s’en fiche complètement.

- Pour une pouilleuse.

En plus de ça, il se permet de la toucher. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Kevin, sois prêt pour l’inondation. Karen, elle, à l’impression qu’un bulldozer vient de passer dans sa poitrine.

- ça fait ressortir la couleur de tes yeux, très bon choix. Tu n'as pas de cavalier Scarlett? Ou tu attends... Trey peut-être?

En plus, il la connait assez bien pour savoir avec qui elle peut être venue. S’en est trop. La jolie blonde sert les poings, prête à enfoncer ses ongles dans les paumes de ses mains sous le coup de la colère. En plus, cette garce de Khi Omikron, parce que oui, Karen sait qui elle est, n’est pas moche du tout. Scarlett fait partie des deux jeunes filles sur lesquelles Kevin a enchérit, les deux jeunes filles qui ont, sans le vouloir, signé leur arrêt de mort par le simple fait d’exister.
Karen est toujours silencieuse, elle préfère attendre pour cracher son venin. Elle se retient énormément de ne pas se moquer de Scarlett, elle se retient pour ne pas faire une scène à Kevin tout de suite, parce qu’elle vaut bien plus que ça. Elle vaut bien plus que cette putain de jalousie qui la ronge, mais elle ne parvient pas à l’effacer. Sans compter les remarques blessantes faites un peu plus tôt. Et dire que la soirée a si bien commencé !

-Bonne soirée, en tout cas si on se recroise pas, on se verra au bar!

C’est ça, dis-lui au revoir, à cette connasse. Karen sent qu’elle n’aurait pas pu rester maitresse d’elle-même plus longtemps. Elle a mal à cause du comportement de Kevin, alors qu’elle en est l’origine. Sans le regarder, elle s’éloigne, prenant son verre toujours intact et le vidant cul-sec. Pourtant, ce n’est pas son genre de boire, encore moins de se retrouver déchirée. Mais là, elle a besoin d’un remontant. Elle s’arrête brusquement, repose le verre sur le buffet, se retourne vers Kevin. Ses yeux son brillants de colère, mais aussi à cause des larmes qui menacent. Larmes de peine ou de rage ? On ne récolte que ce qu’on sème, alors que vas-tu récolter Kevin ?

- Très charmante, ta copine. Tu l’as trouvée où celle-là ?

Dans une animalerie ou dans une poubelle ? Elle aurait bien envie de rajouter ça mais le mépris dans sa voix suffit. Karen se fiche de la réponse, elle veut juste lui faire comprendre que ça ne lui a pas plu. Il veut jouer, il va perdre. Quatrième erreur de la soirée pour la jeune fille, qui les cumule : vouloir lui faire payer. Qu’importe que ce soit elle qui ait commencé. Les deux premières remarques auraient suffi pour la punir, pas besoin d’aller peloter une intello coincée. La danse des sept couples au milieu se termine et Karen voit enfin un visage familier : Harmony. Elle voit aussi Antonio, qui est désormais seul. La vengeance cri à son oreille. Sauf qu’elle, elle ne fera pas l’affront d’offrir un grand sourire. Si c’est un visage déformé par la rage et la douleur qui doit faire comprendre à Kevin qu’il n’aurait pas dû faire ça, alors soit.

- Je vais aller réclamer mon dû. Antonio m’attend pour danser. Seulement une danse, pas une de plus.

Elle ressent presque le besoin de lui préciser. Déjà, une danse, ça suffit, pas besoin de plus. Elle fixe Kevin de ses yeux toujours brillants de la même façon. Elle a envie de le frapper et de l’embrasser en même temps. Ça la fait atrocement souffrir.

- Mais t’en fais pas, je compte pas l’embrasser, c’est sa caméra qui m’intéresse, pas lui. Et puis, j’ai qu’un seul cousin dans la salle.

Au passage, elle lui fait comprendre qu’il ne craint rien de ce type et qu’il a fait son jaloux sans savoir. Bien sûr, c’est de sa faute à elle, qui ne lui a rien dit. Les prochains mots qui ne bousculent dans sa tête et qui franchissent ses lèvres sont prononcés avec dégout.

- Si tu penses que je suis une pute, la prochaine fois, crache le moi au visage directement, je préfère. Mais je te préviens, mon prix est élevé, et je crains fort que tu ne puisses jamais t’offrir mes services.

C’est clair, s’il ne comprend pas avec ça qu’il l’a horriblement blessée, au point qu’elle soit fâchée contre lui, c’est que c’est un imbécile. Elle lui dit même de manière détournée que c’est foutu entre eux, même si elle ne le pense pas, même si elle ne le souhaite pas. Elle veut juste le faire réagir, lui faire mal en retour. C’est une boule de feu qu’ils se balancent à chaque fois, se brûlant les mains au passage, mais aucun des deux n’auraient l’idée de la balancer sur le bas-côté pour arrêter de se blesser.

- Tu sais quoi ? Tu peux bien aller peloter autant de POUFFIASSES Khi Omikron INSIGNIFIANTES et SANS CARACTERE que tu veux, même les DEUX que t’as essayé d’acheter en même temps, je m’en fiche, c’est ta vie. Juste, arrête de me faire du mal, ou je te jure que ça te reviendra dans la tronche encore plus fort.

Pour bien marquer le coup, et son territoire au passage, avant de l’abandonner, elle l’embrasse véritablement. Pas juste des lèvres posées sur sa joue, mais un baiser brûlant qui sonne aussi comme un dernier baiser. Il faudra du temps avant qu’elle ne soit plus fâchée, ça c’est certain. Elle n’arrive pas à se contrôler, c’est plus fort qu’elle. Et pourtant, elle n’a pas envie de faire comme si c’est un étranger pour elle, ou n’importe qui. Sa fierté l’oblige à continuer ce « jeu » aux conséquences aussi désastreuses pour l’un que pour l’autre. Avec satisfaction, elle se détache de lui, remarque la trace de rouge à lèvre qu’elle lui a laissé, le regarde une dernière fois, prête à pleurer en se rendant compte de ce qu’elle vient de faire, et s’en va vers Antonio avant d’enfoncer le poignard un peu plus profond, si c’est possible. Elle est en colère mais en même temps, elle se sent brisée à l’idée qu’elle vient d’installer une armée de cyclones entre eux deux. Elle serre ses petits poings et attaque presque l’Italien, qui essaie bizarrement de fuir.

- Toi, viens danser.

Elle lui prend le bras et l’entraine vers la piste de danse, qu’il le veuille ou non. Le bal ouvert, plusieurs personnes sont déjà sur la piste de danse. Karen prend les mains de l’Italien et les pose d’office dans son dos, au niveau de ses hanches. S’il a le malheur de descendre plus bas, il perdra ses mains. Elle passe ses bras autour de sa nuque et remarque qu’il est plus grand qu’elle d’une dizaine de centimètres. Ça ne la dérange pas. Elle se retient de pleurer, il manquerait plus qu’elle craque devant lui.

- T’en fais pas, je te garde pas longtemps, juste pour cette danse.

Et après, elle ira sans doute s’enterrer quelque part en repensant à la colère de Kevin. Elle l’imaginera peut-être aller complimenter toutes les filles de ce putain de bal en posant sa main sur leurs épaules. Qu’elle conne elle a été ! Elle fait tout de travers, elle gâche tout, et pour ne pas perdre la face, elle est incapable de l’admettre, de s’excuser, de mettre les choses au clair pour tout arranger.

- Au fait, si tu vois un bridé s’avancer vers toi, cours. C’est juste un conseil.

Elle ne le souhaite pas au garçon, mais dans un sens, elle aimerait. Parce que ça veut dire que Kevin tient à elle, et que malgré ce qu’ils se sont dit, il ne veut pas la voir avec un autre. Comme elle ne veut pas le voir avec une autre, alors qu’elle danse avec un homme qui n’est pas le Rho Kappa. Comme quoi, il y a toujours des comportements qui ne s’expliquent pas.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 21:22


Bal de Noël

Quand ma danse se terminait, je saluais mon cavalier et le laissais ensuite rejoindre la femme qu'il devait retrouver. Une fois dos à lui, je regardais la broche que j'avais réussi à lui prendre, j'étais soulagée d'avoir réussi, je n'aurais plus à y penser. Je la glissais discrètement dans mon soutien-gorge. Oui, je n'avais nulle part ou la mettre à part là. Alors que je marchais, je vis un homme qui me semblait familier, en compagnie de Joyce. Il me fallut quelques minutes pour reconnaitre Maddox, ça faisait tellement bizarre de le voir sans sa barbe et ses cheveux longs, on aurait dit une autre personne.

Je les voyais se diriger vers le buffet. C'était l'occasion d'aller demander une danse à Maddox. Je me dirigeais vers eux qui étaient au buffet et me mit prêt de Maddox alors que Joyce semblait commander à boire. Je posais ma main sur le bras de Maddox, me demandant si il m'avait reconnue.

« Tu m'accordes une danse ? » En fait, je ne lui laissais pas le choix. Je regardais ensuite Joyce. « Je t'emprunte ton cavalier pour une danse. Promis, je te le rends après. »

Je pris la main de Maddox et le traina ensuite sur la piste, un sourire aux lèvres. Je me demandais bien pourquoi il avait rasé sa barbe et s'était coupé les cheveux. Si c'était pour la pouffiasse, il avait fait une erreur, il n'avait pas à changer pour une fille même si il draguait enfin, je disais sûrement ça car il s'agissait de Joyce et que je ne pouvais pas la supporter.

« Maddox, Maddox » Dis-je d'un air désespéré avant de me tourner vers lui. « Pourquoi tu t'es rasé ? Ça ne te va pas du tout ! »

Je le regardais d'un air sérieux, même si il ne devait pas s'en rendre compte avec mon masque avant de me mettre à rire. C'était à lui de décider quoi faire de sa barbe après tout. Je me mis ensuite à danser tout en restant près de mon ami. C'était le moment ou jamais de le questionner sur sa relation avec Joyce. Je voulais savoir pourquoi cette pouffiasse était en compagnie de mon meilleur ami.

« Je vois que tu es en charmante compagnie ce soir » Dis-je d'un air ironique

Oui, les histoires de filles, toujours des choses de très profonde et toujours causée par des choses très importantes. Pauvre Maddox, si il savait à quel point l'ex Eta et moi on ne se supportait pas... je crois qu'il aurait fui depuis longtemps. Heureusement que j'avais mon masque, elle ne m'avait peut-être pas reconnu. Ça éviterait que l'on ruine la soirée de Maddox avec nos disputent. Mais même si elle m'avait reconnu, je m'en moquais. Le simple fait d'avoir emmené Maddox danser et de la laisser ainsi seule était vraiment jubilatoire. Mais bon, je n'avais pas envie de penser à elle, c'était une perte de temps trop importante. Je changeais donc de sujet avec Maddox.

« Faut vraiment que tu laisses repousser ta barbe, ça ne te va pas. »

Je fis la mous et passait ma main sur sa joue rasée en espérant bien-sûr que Joyce regardait. Je n'avais aucune arrière-pensée en faisant ça. Madd savait que j'étais tactile comme fille, mais je savais aussi que quelqu'un qui ne saurait pas qu'il n'y avait rien entre lui et moi pourrait prendre ça pour un geste d'affection.

« Dans quelques jours tu vas piquer, ça va être désagréable ! Alors qu'avec ta barbe, c'était toujours tout doux. »

Je posais ensuite ma main sur son torse et le tapotais tout en le regardant toujours dans les yeux. Il avait intérêt à laisser repousser sa barbe, on dirait un grand bébé rasé comme ça, c'était marrant, mais bon, ça ne faisait plus homme selon moi.

La musique cessa et j'arrêtais de danser. J'étais restée proche de Madd pendant la danse, mais c'était ce qu'il y avait de plus simple pour discuter avec tout en dansant. Je repris ensuite sa main, en continuant de sourire, satisfaite de moi. Une fois de retour au buffet, je lâchais sa main et le laissé retourner auprès de Joyce.

« Bon je vais te laisser beau gosse. On se voit plus tard. »

Je lui souris et partis ensuite à la recherche de quelqu'un d'autre que je connaissais avant de rentrer à la confrérie.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 21:24

Quand la jeune femme fut appelée sur la piste de danse pour ouvrir le bal avec l'une des personnes masquées, elle se sentit mal. Elle n'aimait pas être au centre de l'attention. Elle alla donc au centre de la pièce, vite rejoint par d'autre personne dont Soma qu'elle salua en souriant, et Harmony, son élève en Japonais. Peu de temps après les personnes masquées arrivèrent et un jeune homme s'approcha d'Ayase, lui tendant la main pour l'inviter à danser. Elle mit donc son sac sur son épaule avant de poser sa main sur celle de son cavalier.

La musique commença ensuite et elle commença à danser suivant le rythme de son cavalier et de la musique. Elle n'était pas très douée pour ce genre de danse, elle faisait donc vraiment attention à ne pas lui marcher sur les pieds, surtout avec les talons qu'elle avait. Alors qu'elle pensait à ça son regard se posa sur le masque du jeune homme devant elle, elle essayait de deviner si elle le connaissait ou non, mais c'était dur à dire. Mais de toute évidence, il ne voulait pas qu'elle sache qui il était, sinon il ne porterait pas ce masque, comme les six autres personnes masquées d'ailleurs.

Le jeune homme prit ensuite la parole pour lui dire qu'elle était ravissante et qu'il était désolé de l'avoir enlevée à son cavalier d'origine. Pour ça il n'avait pas à s'en faire elle n'avait pas de cavalier. Par contre, la voix de l'homme face à elle lui semblait familière. Mais elle était incapable de dire où elle l'avait entendu, sûrement parce qu'elle était à moitié étouffée par le masque.

« Ne vous en faites pas, je n'avais pas de cavalier. Et merci, vous êtes aussi très élégant, même si vous seriez sûrement mieux sans le masque » Dit-elle en souriant.

Quelques temps après les dernières de musiques se firent entendre. Ils s'éloignèrent l'un de l'autre et se saluèrent en s'inclinant. Quand il lui souhaita une bonne soirée, elle hocha la tête en souriant.

« J'ai également été heureuse de danser avec vous. Passez également une bonne soirée. »

La jeune nippone commença alors à s'éloigner en regardant autour d'elle si il y avait quelqu'un qu'elle connaissait. Si elle ne voyait personne, elle rentrerait sûrement à la confrérie. Elle ne tarda pas à voir quelqu'un qu'elle connaissait et à la sentir. En effet, Rubi venait de se jeter sur elle en la complimentant sur sa robe. Les joues de la jeune femme se colorèrent un peu, gênée par le compliment de son amie.

« Merci Rubi-san, je dois dire que tu es aussi sublime. »

Elle vit ensuite Ki, Nobu et Maeko. Elle sourit aux deux jeunes hommes et les salua quand ils la saluèrent, avant de s'incliner poliment pour saluer Maeko, c'était toujours aussi tendu entre les deux femmes. Elle pu ensuite répondre à la question de son ami.

« Je dois avouer que c'est un peu stressant de se dire que beaucoup de monde vous regarde, mais ça va mieux maintenant » Dit-elle avant de répondre à Ki « Merci Ki-kun. Non, je n'ai pas de cavalier. Je ne devais pas venir à l'origine. »

Juste après, Harmony arriva, la nippone lui fit un grand sourire, mais ne put rien dire, Ki commençait déjà la discussion avec elle. Comme il venait de se présenter, elle trouvait qu'il fallait peut-être qu'elle leur explique d'où elle connaissait Harmony

« Harmony est mon élève en Japonais » Dit-elle en souriant avant de se mettre près de la jeune femme pour lui présenter les autres « Donc bah tu connais déjà Ki, mon frère de coeur, là c'est Nobu mon... ex » Elle allait dire "ami", mais elle se souvint que pour tout le monde ici, à l'exception de Maeko, Nobu était son ex. « Ensuite Rubi, une très bonne amie et Maeko, la copine de Nobu. »

Elle se tourna ensuite de nouveau vers Harmony, elle savait que la jeune femme était timide, ça faisait donc peut-être un peu trop de monde d'un coup pour elle. Ki et Rubi partirent danser, Ayase les salua et fit un clin d'oeil à Rubi en souriant, après tout, elle connaissait les sentiments de son amie pour Ki. Après ceci, elle reporta son attention sur la dernière arrivée.

« Tu veux rester avec nous Harmony-chan ?

Harmony était chez les Nu Zeta, elle devait donc connaître Maeko et Nobu, étant donné qu'il était lui aussi dans cette confrérie désormais. Et au pire Ayase était là pour lui tenir compagnie, car elles devaient certainement toutes les deux déranger Maeko, Ayase plus qu'Harmony. Donc, elles pourraient supporter ça ensemble.

« Harmony-chan. On va se chercher à boire ? » Elle attendit la réponse de son amie avant de se tourner vers Nobu. « On revient après, si ça ne vous dérange pas. »

Elle alla ensuite avec Harmony vers la table du buffet. Son sac la gênant, elle le posa sur la table. Mais elle n'avait pas fait attention au fait que les boissons non alcoolisée étaient de l'autre côté. Et la danse étant fini, plein de monde commençaient à arriver, elle se fit donc éloigner de là où elle était.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 22:10

Bal de Noël

J'étais resté dans mon coin tout le temps de la danse, fixant le jeune homme au masque entièrement blanc. Sa silhouette me disait quelque chose, 'avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais où ? Je n'en avais aucune idée. Quand la danse fut terminée, je le vis aller vers le buffet en compagnie de sa cavalière. Je m'étais alors mis à avancer vers lui dans l'espoir d'entendre sa voix, mais alors que je n'étais plus très loin, Kevin vint m'aborder en compagnie d'une jeune femme blonde très jolie.

Le jeune homme m'apostropha avant de me dire que j'étais magnifique comme ça. C'était suspect. Kevin était bien trop gentil pour que ce soit sincère. Je souris tout de même et le remercia avant qu'il se tourne vers sa cavalière en lui disant que j'étais dans leur classe. Alors ça devait être Karen elle, il m'avait déjà parlé d'elle au travail. C'était donc la fameuse Karen dans notre classe, maintenant j'arrivais à la remettre. Elle semblait également ne pas savoir que j'étais dans la même classe qu'elle, elle me félicita ensuite pour ma robe et je lui souris, elle n'était pas si horrible que ça.

« Merci beaucoup. Je dois avouer que ta robe est très belle également. »

Heureusement, ou pas, je 'n'entendis pas ce qu'elle marmonna par la suite. Je me tournais vers Kevin et sourit. Alors lui aussi avait réussi à avoir sa soirée, j'étais heureuse pour lui, même si personnellement, travailler ce soir ne m'aurait pas dérangé, à l'origine je ne devais pas venir, mais avoir vu Trevor cet après-midi m'avait donné envie d'espérer le voir ce soir, ce qui apparemment semblait impossible, je ne l'avais toujours pas vu. Kevin me sortit de mes songes en posant sa main sur mon épaule, heureusement pas sur celle qui était encore blessée. Je n'avais plus qu'un bandage désormais, et une attelle qui m'empêchait de bouger l'épaule, mais sans bloquer tout mon bras. Il me dit ensuite que la robe faisait ressortir mes yeux, encore une fois je le remerciais alors que le rouge me montait aux joues après tant de compliment. La question qui suivit me plut déjà moins.

« Non, je n'ai pas de cavalier et... je n'attends pas Trevor... je suis simplement venue pour voir si je voyais du monde que je connaissais et arrêter de penser à lui. D'ailleurs je ne l'ai pas vu, donc j'ai bien fait de venir. »

Kevin ne resta ensuite pas, il repartit avec sa cavalière, il avait raison, il fallait profiter de la soirée. Moi, je finis mon verre et me tourna vers le bar, me prenant un verre de ponch modifié, mais ça je ne le savais pas. Je bus une gorgée puis recherchais le jeune homme au masque blanc. Au moment où je le trouvais, il embrassait une fille. Pourquoi je me sentais jalouse ? Je ne le connaissais pas, il n'y avait pas de raison que je le sois.

Je gardais mon verre à la main et commença à m’éloigner. J’allais m’adosser à un mur près de la sortie. Je n’allais pas rester. La seule raison pour laquelle j’étais venu n’était pas là, ça ne servait donc à rien que je reste. J’observais les différentes personnes se déhancher sur la piste de danse. Je continuais de siroter mon verre en silence, les observant, je tentais de ne pas penser à l’homme au masque blanc qui me semblait familier et de ne pas penser au sentiment de jalousie que j’avais ressenti en le voyant embrasser cette fille.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 23:06



A Wonderful Christmas Time !
Je la regardais partir aussi vite qu'elle était venue dans cette belle robe bleue. Où est-ce qu'elle avait pu pêcher cette tenue ? Ce n'était pas le genre d'article qui se vendait dans les petites boutiques de Miami. Non et puis, connaissant Karen, elle avait dû en commander une sur mesure qui coûtait bien cher. Mine de rien, mon costume m'avait demandé pas mal de fric aussi. Je me payais rarement des vêtements dont le prix était élevé mais là, je m'étais un peu laissé aller, restant quand même dans le soft. Je voulais rester un minimum simple et sobre. Bref, on ne va pas blablater sur mon costard toute la soirée sinon ça ne va pas le faire. Changeons de sujet.

Je vous avais quittés en vous disant que j'avais rejoint Luke au buffet alors que Karen était allée retrouver son potentiel cavalier. Je ne savais pas qui était ce type. Je ne connaissais que très peu, même pas du tout, les fréquentations de la cousine donc impossible pour moi de dire avec exactitude le prénom de ce gars. J'avais tourné les talons et était retourné au buffet, près de Luke en lui conseillant d'arrêter de manger comme ça. Enfin, ma façon de lui dire ceci ressemblait plus à un ordre qu'à un conseil mais bon, il ne le prit pas mal. Il me connaissait et ce n'était pas dans son caractère de s'énerver pour ce genre de chose, voir même de s'énerver tout court. Je souris en voyant sa bouche pleine et lui essuyai une tâche de sauce sur le coin des lèvres à l'aide de mon doigt. Goinfre va. Ayant envie d'une clope, je sortis le paquet de ma poche.
- C'est toi qui as le feu ? demandai-je à Luke en mettant une cigarette dans ma bouche.
Il me passa donc le briquet, je lui filai un tube et nous allâmes tous les deux à l'extérieur fumer notre clope. Il faisait un froid de canard, comparé à l'intérieur de la salle c'était sûr mais il caillait vraiment. Les bras de Luke me réchauffèrent quand même un peu. Lorsque nous retournâmes avec les autres, la piste de danse était déjà ouverte à tous. Fait ch*er, on avait loupé la première chanson. Bon tant pis, autant prendre la prochaine danse. Imitant le reste de l'assemblée, Luke et moi nous lançâmes dans l'arène et dansâmes tous les deux. Whouah ! Nous devions être le seul couple masculin de la soirée. Enfin je crois. Bref, ce n'était pas grave. J'étais bien là, la tête posée contre mon cavalier à suivre le rythme de la musique qui nous guidait. Pu*ain, il faisait chaud d'un coup... Alors que nous dansions tranquillement avec le reste des gens, je vis ma cousine Karen rouler un patin au gars qui l'accompagnait depuis le début du bal. Bordel de m*rde, elle ne m'avait pas dit qu'elle était aussi proche d'un mec, qu'il s'agisse ou non de Kevin. Il y avait un truc entre eux mais elle ne m'avait pas dit que c'était au point de s'embrasser comme ça. Alors que je commençais à sourire, Karen quitta ce garçon et en rejoignit un autre.
- Mais qu'est-ce qu'elle glande ? m'étonnai-je en la voyant danser avec ce second mec.
Luke ne m'entendit pas et nous continuâmes de danser avec les autres. Je ne quittai pas ma cousine du regard pendant la fin de notre danse. Lorsque mon cavalier et moi terminâmes de remuer sur la piste, j'allai voir le mec que Karen avait planté. J'avais peur qu'il y ait un quelconque malentendu entre nous et puis, aller discuter avec les gens de mon lycée n'était pas un mal. J'abandonnai donc Luke quelques instants et m'approchai du garçon.
- Salut mec. Euh... J'ai vu que tu accompagnais Karen et je veux qu'il y ait aucun malentendu. Donc, je m'appelle Jamie et je ne suis que le cousin de Karen alors t'inquiète pas enfin, si jamais tu as des vues sur elle bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Jeu 2 Jan - 0:23

Bal de Noël



Mes compagnons Nu Zeta acceptèrent de s’approcher, et nous avançâmes donc d’un commun accord vers le centre de la salle, pour voir les 7 couples ouvrir le bal. J’étais très étonné de trouver Ayase et Harmony parmi les danseuses, toutes deux étant particulièrement timides. Mais je ne pus qu’admirer leur goût certain en matière de robe. Mes yeux filèrent ensuite vers Adam, et je réprimai une moue blasée. Boo avait beau être partie, elle m’avait laissé un arrière goût amer concernant l’opinion que je me faisais de ce charmant – ou pas – garçon. Et son look, même s’il était moins pire que d’habitude, restait vraiment approximatif. Sur ce point-là, il se serait bien entendu avec Maeko… mais ça, je préférais le garder pour moi et ne surtout pas lui suggérer d’aller faire la connaissance du Chef des Alpha Psi.

Nous observions les danseurs lorsqu’une grande blonde tatouée fit son apparition. Je l’avais déjà vue à plusieurs reprises, de loin… je savais que c’était une amie de Maeko. Ce qui était étrange, d’ailleurs : elles étaient très différentes. J’avais beau l’avoir déjà vue, je ne lui avais jamais adressé la parole.

« Bonjour toi ! C'est ton cavalier ? » demanda-t-elle à Maeko, en plantant ses grands yeux sur moi.

Je lui souris vaguement en hochant la tête, une main derrière le dos et l’autre tenant mon verre.

« Salut toi ! Oui, c'est Nobu, mon copain, je t'ai beaucoup parlé de lui, tu te souviens ? Nobu, voici Zenoviya, une amie adorable » enchaina Maeko en faisant les présentations – au passage, j’appréciai qu’elle parle beaucoup de moi à ses amies, j’espérais que c’était en bien !

« Bonsoir » la saluai-je poliment, avant de reporter mon attention sur les danseurs – étant donné qu’elles faisaient des messe-basses, toutes les deux –.

C’est alors que quelqu’un vint se placer à côté de moi, à la place qu’occupait précédemment Liam, parti danser avec sa copine il y avait un instant. Je me tournai vers le nouveau venu et remarquai qu’il s’agissait de Ki. Je lui souris et observai sa tenue d’un air critique. Son costume était beau, je ne le voyais pas souvent habillé de la sorte mais ça lui allait bien. Du reste, il n’avait pas réussi à mettre de côté son style particulier puisqu’il y avait des studs sur sa chemise et qu’il portait une chaine en or qui contrastait avec le reste. Il était accompagné de l’amie d’Ayase, dont j’avais oublié le prénom. Ensemble, ils formaient un couple… vraiment atypique.

« Bonsoir Nobu, très élégant comme toujours. Où est ta cavalière ? »

Je le saluai à mon tour en le complimentant, puis me décalai un peu pour laisser apparaître à la vue de mon ami, ma copine. Je fis les présentations, rapidement, après avoir attiré l’attention de ma chinoise – qui discutait avec une fille de notre Confrérie, Anaeli –. Et c’est là que je perdis le fil. Sur leurs visages, je vis qu’ils se connaissaient. D’autant que je lisais presque en Maeko comme dans un livre ouvert, et je sentis le malaise s’installer.

« Oh... Euh, bonsoir, Ki. Ravie de te revoir, sans malentendu, cette fois.
- Ah Mae... maeko bon... bonsoir. Jolie robe, elle te va à merveille ».

Je fronçai un sourcil en essayant de croiser le regard de Maeko, et je me promis de la questionner à ce sujet dès que nous serions rentrés. Quant à Ki, il se pencha vers moi pour complimenter Maeko en me disant qu’elle était charmante, mais à la façon qu’il avait d’enfoncer sa tête dans ses épaules, je doutais que cela soit vraiment sincère. J’en vins donc à me demander dans quelles circonstances il avait bien pu la croiser. Je savais qu’elle était capable du pire – comme du meilleur, bien entendu, avec moi – et cela me faisait presque peur pour le pauvre coréen.

« Qu'est-ce que tu fais là, je te vois tellement mal dans ce genre de mondanités. Enfin, je suis content de te voir hein, je suis juste surpris » me dit-il ensuite, visiblement curieux.

« Détrompe-toi, j’aime bien ce genre de festivités… c’est l’occasion de croiser du beau monde, ça change des fêtes habituelles. Et puis, même si je ne fête pas Noël, ça aurait été dommage de louper une occasion de te surprendre » lui répondis-je en lui souriant, un peu taquin sur les bords.

Il me présenta ensuite – enfin – sa cavalière, même si je la connaissais déjà de vue.

« Nobu...Voici Rubi ma cavalière. Elle m'a gagné lors de l'enchère.
- Enchanté, Rubi… même si on s’est déjà croisés, je pense ? Belle prise, en tout cas ».

La jeune femme rougit légèrement, et elle choisit ce moment pour nous faire une proposition plaisante pour moi, mais qui – je le devinais aisément – ne plairait pas à Maeko.

« Que diriez-vous d’aller saluer Ayase ? »

Je me tournai vers ma copine et attendis son avis, avant de dire quoi que ce soit. Je ne voulais pas la forcer à se joindre à nous, sachant très bien qu’elle ne devait pas porter mon ex-fausse petite amie dans son cœur. En proposant à la nippone de jouer ce rôle, j’avais très certainement eut une très mauvaise idée… mais j’avais gagné une amie au change, et je ne regrettais donc pas du tout que notre rencontre se soit déroulée dans des conditions pareilles. Bref, une fois à hauteur de la nippone, nous la saluâmes les uns après les autres, chacun y allant de son petit compliment. Maeko se contenta de s’incliner légèrement, comme une vraie petite japonaise. Je souris en la voyant faire, puis souris à Aya-chan en lui faisant un clin d’œil complice.

« Je rejoins l’avis général, tu es ravissante Aya-chan. Et j’en profite pour te présenter Maeko, tu ne la connais pas encore, je crois ? … Maeko, voici Ayase ».

Ki demanda à notre amie commune si elle avait un cavalier, pour la soirée. Je me doutais déjà de sa réponse…

« Merci Ki-kun. Non, je n'ai pas de cavalier. Je ne devais pas venir à l'origine ».

Je me demandais ce qui avait bien pu la faire changer d’avis, mais je ne posai pas de question. Pas devant Maeko, je préférais garder mes distances pour ne pas mettre ma copine mal à l’aise.

Harmony vint ensuite nous rejoindre. Je lui souris, mais elle m’ignora superbement, préférant taper causette avec Ki. C’était frustrant, je ne comprenais pas pourquoi elle était si froide alors que je ne lui avais parlé qu’une seule fois, une nuit. Avait-elle peur que je raconte à tout le monde qu’elle restait dans le noir avec une luciole pour seule compagnie ? Ce n’était pas vraiment mon genre de faire ça, mais comme elle ne me laissait pas vraiment l’opportunité de faire connaissance, elle ne devait pas le savoir.

« Harmony est mon élève en Japonais » nous précisa alors Aya-chan, avant de se tourner vers la petite brune – sans doute dans le but de faire les présentations –.

« Donc bah tu connais déjà Ki, mon frère de coeur, là c'est Nobu mon... ex ».

Hé, merde. Je me raclai la gorge et posai les yeux sur Maeko, histoire de juger de sa réaction. Est-ce que je devais pousser l’Alpha Psi sur le côté afin de lui éviter une mort certaine, ou est-ce que ça passerait comme une lettre à la poste ? En croisant le regard de ma chinoise, je marmonnai un vague « désolé » sans faire sortir de son de ma bouche, en espérant qu’elle lirait sur mes lèvres et me pardonnerait ce moment vraiment gênant.

« Ensuite Rubi, une très bonne amie et Maeko, la copine de Nobu ».

Je passai d’un pied sur l’autre, pas très à l’aise.

« Hm, oui, on se connaît déjà » articulai-je en me forçant à sourire à Aya-chan et son amie Harmony.

Ki et Rubi nous abandonnèrent ensuite pour aller danser… et je fus soulagé quand la nippone et la Nu Zeta s’éloignèrent pour prendre un verre au bar. Nous restâmes donc tous les deux, Maeko et moi… un peu derrière, restés en retrait, se trouvaient Anaeli, Sergi et Zen. Je passai une main dans ma nuque et soupirai.

« Désolé, Mae’… je ne pensais pas que… bref, on danse, si tu veux ? »

Echappatoire, échappatoiiiire.

« Ou alors… tu préfères peut-être rester un peu avec tes amies ? C’est comme tu veux. Mais pitié, ne tue pas Ayase, c’est la seule option non-envisageable ».

Je n’avais pas pu m’empêcher de la sortir, celle-là… mais vu la tête qu’elle tirait, je me doutais qu’elle y avait réellement pensé.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Jeu 2 Jan - 13:36




Bal de Noël

""



Aujourd'hui était une journée un peu spéciale, on l'appelait le réveillon de Noël, la tradition était d'offrir des cadeaux à ses proches pour en recevoir en échange. Sauf que moi, bien trop pauvre pour fêter quoi que ce soit, je n'ai jamais célébrer Noël, et mes parents ne m'ont jamais offert quoi que ce soit en cette période. C'était donc avec un goût tout à fait amer que j'abordais cette journée.

J'avais décidé depuis quelques jours d'aller au bal, mais bien trop tard pour trouver une cavalière, je n'avais même pas pris la peine de chercher. J'aurais pourtant dû essayer d'inviter Grace, essayer de la retrouvée, car je ne l'avais jamais revue depuis notre première rencontre, mais je savais qu'elle allait me sortir son blabla, comme quoi elle avait un copain, qu'elle irait avec lui, et que je n'avais pas vraiment l'autorisation de la draguer. Il y avait aussi Arya, que j'aurais pu inviter, elle me plaisait, et elle aurait pu accepter, mais je n'y ai pas pensé, et ce fût une erreur, j'espérais secrètement qu'elle se rende à cette soirée.

Il était 19 heure, le moment pour moi de m'habiller. Je me dirigeais alors dans ma chambre, je laissais coulisser la porte de placard, pour pouvoir choisir mes affaires. Je pris d'abord une veste de costume noire, ensuite une chemise blanche sobre, un nœud papillon tout aussi noir, puis un pantalon assortie, et je me baissais finalement tout en bas pour prendre une paire de chaussures en cuire bleu marine. Je partis prendre une douche, me laver les cheveux, puis je sortis me sécher, et m'habiller. J'étais fin prêt à partir au bal.

Je partis donc en direction du bal, je entre m'arrêtais prendre une rose chez un fleuriste que j'offrirais à la première fille que j'aborderais, je n'avais aucune idée de la personne qui allait avoir cet honneur à mon sens.

J'arrivais enfin devant le lycée, je poussais les portes de la salle de Bal, j'étais en retard de quelques minutes, mais vraiment très peu, pourtant la salle était déjà bien remplie, et certaines personnes commençaient déjà à danser, d'autre parlaient, ou encore attendaient que quelqu'un viennent les voir. J'observais alors toute la salle, essayant de repérer certaines personnes, je vis des potes du foot Us, je m'apprêtais à avancer vers eux, quand mon regard se posa sur quelqu'un d'autre, une personne qui à mes yeux étaient la plus belle fille de la salle, cette personne était Grace, la fameuse fille qui ne voulait pas de moi. Elle était seule, au bar. Je décidais alors d'aller lui parler, même si je ne savais pas si ça allait lui faire plaisir ou non, mais j'en avais envie, alors égoïstement je fis le choix de l'aborder. J'arrivais alors dos à elle, puis je fis glisser la rose derrière son oreille.

« Bonjour Mademoiselle, je m'étais promis d'offrir cette Rose à la première fille à qui je parlerais ce soir, et comme par hasard, c'est toi. »Dis-je en lui faisant mon plus beau sourire.

J'observais Grace, craignant une mauvaise réaction, ou peut-être même la déception que ce fût moi et non son copain qui s'approchait d'elle, cependant je ne montrais rien le sourire toujours aux lèvres, je faisais bonne figure.



Codage par Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Jeu 2 Jan - 15:24



❧ Bal de noël
C’était une journée magique.

J’étais très anxieuse à l’idée de cette vente aux enchères, mais finalement, j’ai passé l’après midi avec Damian et ça c’était génial… Nous étions fin prêt pour le bal de noël, après plusieurs heures dans les magasins pour trouver nos tenues parfaites !

Pour ma part, on a craquée pour une robe splendide ! J’en ai essayé plusieurs, des longues, des courtes, certaines plus osées que d’autre et finalement, comme une évidence mon choix c’est porté sur une assez différente de mon style habituel. Une robe courte et colorée, prune, à laquelle j’ai assortie un collier doré et des chaussures noires. On voyait bien en évidence mes cuisses musclées, et on remarquait facilement la petite taille de mes jambes, mais qu’importe.
Grande première : j’ai des talons ! Bon des talons carrés, de 2 ou 3 centimètres pas plus, mais tout de même, on progresse… J’ai prévue une veste noire, classique et cintrée au cas où, et aussi un bracelet manchette doré comme je les aime tant !
Ma tenue complétée, il restait celle de Damian à trouver.
Je ne sais pas combien on en a essayé, mais au moins une vingtaine ! Des plus classiques aux plus modernes, certains lui allaient terriblement bien, mais à vrai dire rien qui lui allait parfaitement… Je commençais à désespérer !
Finalement, on est tombé sur un ensemble rare. Par « rare » j’entends « importable » en fait. Vous savez le style écolier anglais, avec le short un peu à la boyscout ? Et bien voilà. Quand je l’ai vu prendre cet ensemble, j’ai vraiment explosé de rire ! Non mais vraiment, ça ne vas à personne ce genre de choses. Il a tenu à l’essayer quand même, surement pour me prouver que j’avais tort ! Et bien croyez le ou non, j’avais tort… réellement, je ne sais pas pourquoi, mais c’est le costume qui lui allait le mieux.
J’en reviens toujours pas de dire ça, mais c’était tout à fait lui : décalé, surprenant, et pourtant pas ridicule !

Après avoir mangé un morceau dans une petite boulangerie plutôt sympathique, on était donc prêt pour le bal. En retard certes, mais prêt quand même !
Sans vraiment se presser, nous nous rendons donc dans la grande sal de réunion su lycée, là où se déroulait le bal.
Tout le monde était déjà sur la piste de danse, et à ma grande surprise, certains élèves étaient masqués… Sans savoir pourquoi, cela m’intriguait !
Mais peu importe, Damian m’emmena vers le bar pour un premier verre, pour bien débuter la soirée.
Je décidai de commencer avec un Martini. Oui, une fois n’est pas coutume, et ce n’est pas le genre d’alcool que j’ai l’habitude de boire donc autant en profiter !
Une fois servis, nous trinquons à cette journée, qui était loin d’être finie :

- A cette journée, que j’ai adoré, et bien qu’elle ne soit pas finie, je tiens à dire que j’en veux d’autre des comme ça !

Le pauvre Damian, je suppose que l’idée d’une nouvelle journée shopping avec moi lui donnait déjà des frissons de peur !
Nos verres s’entrechoquèrent et je pris une gorgée de l’alcool blanc. J’aimais ce goût doux et un peu sucré qu’avait le Martini. On sentait l’alcool sans pour autant se bruler la gorge, c’était parfait, tout comme s’annonçait la suite de la soirée.
J'observais les élèves en mouvement autour de nous, et reconnus quelques visages.
Tout cela me faisait sourire, j'étais heureuse et comptais bien en profiter toute la soirée !



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Jeu 2 Jan - 17:52

Le bal de Noël. En général je ne suis pas très bal et ce genre de truc, et le bal d'Halloween aurait du me dégoûter de tout ça en plus. La vilaine cicatrice que je gardais aussi d'ailleurs. J'avais sérieusement pensé que je crèverais là bas, que je ne m'en remettrais pas.... Je disais déjà adieu à celui que j'aimais, revoyais toute ma vie pas à pas. Mais j'avais survécu. Plusieurs blessés, quatre morts et tout le monde restait debout, quelque part ça me sidérais. Je m'étais un peu renfermer sur moi même, j'avais peur. Tout me revenais en tête, chaque jour, et je n'étais plus la même. Même près de 2 mois plus tard. Un truc comme ça, ça ne s'oublie pas après tout. Raph, lui, s'inquiétait et venait me voir tous les jours pour être sûr que je me portais bien. J'avais besoin de lui, de son soutiens et de son amour. Il était tellement adorable. J'avais envie de vivre, j'avais envie de continuer, et surtout, je ne voulais pas le quitter.

Pendant un moment j'avais tenu le même discours "Je pense pas venir, je suis fatiguée." C'était pas faux, mais je redoutais surtout tout ce qui concernait les bals. Ce qui est compréhensible non? Et puis le matin même, en me levant, je me regarder dans le miroir me rendant compte de ma connerie. Merde, j'étais totalement renfermée, j'étais plus la même, et en plus de ça je flippais. C'était pas moi du tout, il fallait que je me reprenne.... Pour commencer, on va combattre ses peurs et filer acheter un robe! Je me préparais donc avant de filer m'acheter une jolie robe pour débarquer au bal.

Le soir venu j'hésitais encore à y aller. C'était peut être pas une bonne idée finalement. Je fixais ma robe étendue sur le lit, me demandant si j'allais me lancer finalement? Dans le pire des cas, j'avais dis que je n'irais pas, donc c'était pas si grave... Si je ne venais pas, je n'allais pas décevoir qui que ce soit.... Roh et puis zut! Il fallait que j'y aille, j'avais besoin de me reprendre en main et surtout de me changer les idées. Je me déshabillais et enfilais ma robe rouge, mes talons, me coiffais d'une queue de cheval, me maquillais légèrement, le rouge à lèvre assortie au reste de la tenue, et choppais mes clefs et mon sac avant de prendre la voiture pour me diriger vers le lycée. J'avais pas bosser depuis, déjà à cause de ma blessure, et j'avais pris un peu de temps pour me reprendre. Ce qui fait que j'allais refoutre les pieds dans le lycée pour la première fois depuis le bal d'Halloween, pour un autre bal. Normal.

Je me garais sur le parking, enfin j'essayais surtout pendant près de 10 minutes de trouver un place. Bon, j'allais être en retard, mais c'était pas un drame, mieux vaut tard que jamais. Je respirais profondément et franchissais les portes de l'établissement, rejoignant la salle de bal. Je poussais les porte de cette dernière observant les alentours. Magnifique, il fallait l'avouer. En même temps ils foutent toujours les bouchées doubles. Je rentrais dans la salle et me faufilais dans la salle jusqu'au buffet, et observais autour de moi jusqu'à ce que mon regard se pose sur quelqu'un en particulier. Un jeune homme dans un beau costume, masqué, revenant probablement des vestiaires. Je souriais et me dirigeais vers lui toujours aussi souriante, deux verres dans les mains.

-Bonsoir.... Je vous offre un verre?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Jeu 2 Jan - 23:52

Bal de Noël



La première impression est toujours la plus importante… et pour le coup, Rose était assez satisfaite de son arrivée. La jeune femme n’avait pas l’habitude de se servir de ses charmes, mais elle n’en était pas pour autant empotée. Le beau jeune homme l’avait suivie des yeux, lorsqu’elle s’était approchée de lui… et un sourire qu’elle aurait pu qualifier de carnassier avait étiré ses lèvres.

« Vous semblez très observatrice. Je n’ai effectivement pas de cavalière et c’est peut-être mieux ainsi. Cela me permettra de m’occuper entièrement de vous car il serait criminel de laisser une sublime personne telle que vous sans partenaire » lui répondit le beau brun, ce qui la fit sourire.

« Vous me flattez » lui répondit-elle en replaçant délicatement un pan de sa robe, l’air de rien.

Elle avait décidément bien choisi sa première cible ! Et peut-être même que, finalement, elle passerait un peu plus de temps avec lui ? Tant pis pour le défi avec Ashlyn… elle venait de tomber sur un homme beau et galant. Restait à trouver ses défauts. Ah, mais était-elle bête ?! Comme tous les hommes, elle pouvait le parier : sexe monté sur jambes, beau parleur. Elle vérifiait en direct l’option deux – bien qu’elle ne douta pas qu’elle fut charmante ce soir, mais enfin, mieux valait se méfier –. Le cavalier improvisé de la jeune femme s’empara du verre qu’elle tenait toujours dans sa main et le posa sur le côté, d’autorité. Il aime diriger, tenir les rênes, nota-t-elle.

« Si vous voulez bien de ma compagnie, je me ferai un plaisir de vous faire danser, en attendant que vous ne trouviez un autre cavalier ».

Et lucide, en plus du reste. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle passe toute la soirée à ses basques. Bien. Très bien, même. La jeune femme était presque impressionnée… après lui, tous les autres lui sembleraient sans doute fades.

« Alors, dansons ».

Elle lui adressa un sourire avenant, et il lui prit la main pour l’entrainer vers la piste, au milieu des danseurs. Rose remarqua, du coin de l’œil, Rubi qui dansait avec un asiatique. Elle semblait sur un nuage, ce qui fit soupirer discrètement la blondinette. Elle avait envie de hurler à sa camarade de ne pas se laisser avoir aussi facilement, mais bien entendu elle n’en fit rien et se contenta de rester dans son rôle de parfaite mondaine. Le beau brun – dont le prénom lui était encore inconnu – avait posé une main sur sa hanche, et avait entamé une danse simple que Rose maitrisait parfaitement – merci, maman –. Elle n’eut donc aucun mal à la suivre… et il fallait avouer qu’il la guidait à la perfection.

« Comment se fait-il que vous soyez venue seule ce soir ? Je ne puis concevoir que personne ne vous ai proposé de vous accompagner ici, à moins que cela ne soit un choix ? » demanda le jeune homme, sans cesser leur mouvement lent et presque trop formel aux yeux de Rose.

La main posée sur son épaule, l’autre dans celle du brun, la blondinette sourit une fois de plus.

« Si j’étais venue avec un cavalier, je n’aurais pas eu la chance d’apprécier ce moment en votre compagnie. C’eut été dommage, vous m’êtes agréable ».

Pouh, que de formalités, que de formalités ! Mais elle sentait que c’était ce qui plaisait à ce bellâtre. Les mondanités. Après tout, pourquoi pas. La danse toucha finalement à sa fin, et la blondinette se rendit compte que c’était à regret, pour sa part. Elle lâcha la main de son cavalier improvisé et plongea ses yeux dans les siens, curieuse.

« Puis-je connaître votre prénom ? » lui demanda-t-elle finalement, pour avoir une infime chance de le recroiser un jour, peut-être.

Il fallait avouer qu’il était vraiment charmant. Son style d’homme, en plus. Un peu le même que…

« Salut Rose, je pense qu'il faut qu'on parle mademoiselle ».

La Rho Kappa releva les yeux, quelqu’un venait de se glisser entre elle et le bel italien. Quelqu’un qu’elle ne reconnaissait que trop bien, Matthew. Son ex, son premier amour, son premier amant… le mec qui s’était moqué d’elle, par-dessus le marché. Il l’avait ridiculisée, elle ne le lui pardonnait pas ! Et elle ne se pardonnait pas non plus d’avoir le cœur battant la chamade dans sa poitrine. Il était trop proche ! Elle qui avait passé des semaines à l’éviter, quand elle avait compris qu’il ne tenterait pas de la récupérer… voilà qu’il se dressait sur son chemin.

« Qu’est-ce que tu fais là ? » lui demanda-t-elle, en essayant de garder un ton froid et détaché.

Il y eut ensuite un léger couac, entre le cavalier d’une danse de Rose et Matthew. Apparemment, le premier n’appréciait pas la façon de s’incruster du second… à l’instar de Rose, qui n’avait envie que d’une chose : qu’il disparaisse ! Mais visiblement, le Rho Kappa était bien décidé à lui parler. Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi avait-il fallut qu’il choisisse précisément le soir de Noël ? Avait-il envie de lui gâcher une soirée de plus ? Énervée, la jeune femme accepta finalement de le suivre. Mais avant… elle se rapprocha du bel italien et lui sourit. Posant sa main sur son épaule, elle se haussa sur la pointe des pieds et posa un baiser léger au coin de ses lèvres.

« J’espère vous recroiser au cours de la soirée… » murmura-t-elle au creux de son oreille, puis elle se détacha de lui et suivit son ex-copain.

Le Quarterback l’emmena sur un grand balcon, à l’extérieur. Il n’avait fait aucune remarque sur le baiser qu’elle avait posé sur les lèvres d’un autre homme, ce qui confirma à Rose qu’il n’en avait vraiment rien à faire. Elle eut un petit pincement au cœur à cette idée et eut envie de se gifler en s’en rendant compte. D’autant qu’il était encore plus beau que dans son souvenir, ainsi vêtu… mieux valait ne pas le regarder. Elle posa donc ses prunelles acier au loin, feignant l’indifférence.

« Qu’est-ce que tu veux ? » lui demanda-t-elle en essayant de maitriser sa voix un maximum.

« Bon, on a pas eu le temps de s'expliquer, je voulais avant tout te dire que je regrette vraiment ce qui s'est passé ce jour là, mais je te connais, et je sais que même si sur le moment ça t'a blessée, tu peux comprendre que j'étais perdu, et que je le suis d'ailleurs un peu toujours, et que je n'ai donc pas réussi à réagir ».

Pour le coup, sa résolution de ne pas le regarder vola en éclats. Rose se tourna vers lui et planta un regard assassin dans les prunelles de l’adolescent.

« C’était il y a deux mois, Matthew » cracha-t-elle sans retenue, pleine de rancœur à son égard. « C’est maintenant que tu viens me dire ça ? Que tu étais trop perdu pour réagir ? Laisse-moi rire ! On aurait eu tout le temps de s’expliquer, si tu avais pris la peine de venir me voir… »

Elle aurait voulu renchérir sur autre chose : sur le moment, cela t’a blessée, mais cela aurait été lui avouer que ce n’était pas passager, qu’elle souffrait encore de son attitude. Il était venu trop tard… ou trop tôt. Elle commençait tout juste à se remettre de sa déconvenue, et il réapparaissait comme une fleur, et pourquoi ?! Elle se le demandait bien.

« Rose, même si entre nous ce n'est plus comme c'était, tu as vraiment compté pour moi, et tu m'as pas mal changé en mieux ».

Elle détourna les yeux et croisa les bras sur sa poitrine. Elle n’avait pas envie de pleurer, mais son cœur souffrait de le voir là. Elle ne comprenait pas pourquoi il venait. Pourquoi maintenant.

« De plus, je ne t'ai jamais trompée, et je ne l'aurais pas fait même si nous ne nous étions pas séparés, si Salma est enceinte, c'est parce que nous avions couché ensemble au début des vacances d'été ».

Rose ne dit rien. Elle savait qu’elle n’avait pas le droit de lui en vouloir pour cela, parce que c’était elle qui l’avait largué. C’était elle qui avait mis un terme à leur relation, en apprenant que Salma était enceinte. Une question lui brûlait les lèvres.

« Si je ne t’avais pas quitté… tu l’aurais fait ? Tu m’aurais larguée, pour te remettre avec elle ? » lui demanda-t-elle finalement d’une voix presque inaudible.

Elle s’en voulait de poser cette question, alors même qu’elle franchissait la barrière de ses lèvres. Il lui répondit, mais cela n’aida finalement pas la jeune femme à comprendre ce qu’il faisait là, avec elle, sur ce balcon…

« Qu’est-ce que tu me veux, Matthew ? A quoi ça rime, tout ça ? Pourquoi… pourquoi maintenant ? Cette discussion, je l’ai attendue pendant des jours et des jours, et tu n’es jamais venu. Tu… tu m’as fait du mal, et je t’en veux… Je t’en veux d’avoir accepté le fait que je te quitte sans même protester ! J’ai l’impression que, malgré ce que tu me dis, ça n’a jamais compté, pour toi. Je n’ai jamais compté… je ne comprends pas pourquoi tu décides, aujourd’hui… pourquoi tu veux qu’on en parle ».
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 2:18




Bal de Noël 2013




Nous étions donc au fond du luxueux balcon, les bras croisés sur la balustrade le regard toujours au loin, j'attendais la première réaction de Rose qui ne me fît pas attendre plus de quelques secondes.

« Qu’est-ce que tu veux ? »

Ce que je voulais ? Je ne tardais pas à lui expliquer. Le ton de sa phrase ne m'étonna pas, elle m'en voulait, et ça se voyait ,et ça se comprenait. Je n'avais même pas essayer de la récupérer, et cela fût mon erreur, sur le moment je pris notre rupture comme le cadet de mes soucies, alors qu'elle avait du en souffrir terriblement. Je m'en voulais, oui, je m'en voulais, pas de l'avoir fait souffrir, de ne pas avoir anticipé le fait qu'elle m'en veuille, et de ne pas avoir été assez malin pour jouer la comédie, pour trouver une solution, car aujourd'hui j'avais peur, peur qu'elle me mette des bâtons dans les roues, je n'avais déjà pas besoin de ça, j'étais déjà détesté et jalousé par Emeric, et son toutou de Trey qui le suivait, après tout le chien et le meilleur ami de l'homme ? Moi je ne les détestais pas cependant, je les plaignais, ils semblaient tellement débiles à jouer les rois des RK, alors qu'en fait ils ne savaient même se gérer eux mêmes. Mais ce n'étais pas le problème.
Je m'expliquais donc avecmon ex copine, en essayant de paraître le plus attristé possible.

« C’était il y a deux mois, Matthew »dit elle avec une certaine agressivitée, en me lançant le premier vrai regard depuis l'entrée sur le balcon.

« Je ne suis plus Mellors ? »repris-je, Mellor était le surnom qu'elle m'avait attribuée chez les Rk quand nous étions encore ensembles. J'essayais de lui rappeler les bons moments que nous avions passés ensemble, car ils étaient tout de même majoritaires.

« C’est maintenant que tu viens me dire ça ? Que tu étais trop perdu pour réagir ? Laisse-moi rire ! On aurait eu tout le temps de s’expliquer, si tu avais pris la peine de venir me voir… »reprit-elle.

Elle avait raison,sur le fait que j'étais perdu je ne lui avais pas menti, je n'avais pas souffert de notre rupture, mais il était vrai que j'étais extrêmement effrayé, ça me faisait peur cette histoire de gosse, je n'avais pas prévu ça alors que mon avenir était tout tracé, j'avais déjà un plan pour tout, mais ceci venait tout foutre en l'air, et je n'arrivais pas à le gérer.

« Si je n'ai pas pris la peine de te parler, c'est parce que je ne savais plus trop quelles étaient mes priorités, je ne savais pas quoi te dire. Aujourd'hui j'ai beaucoup repensé à ce qu'il s'est passé, donc je suis venu m'expliquer. Mieux vaut tard que jamais. »

Si je n'étais pas venu m'expliquer c'est surtout parce que je n'avais plus pensé qu'elle était mon mentor et que j'étais son puceau.
Je me décidais enfin à lâcher la cours de Wynwood, pour affronter le regard intolérant de Rose. Et à mon grand étonnement elle détourna le sien, et croisa les bras sur sa poitrine.

Je venais enfin au fait que je ne l'avais jamais trompé, et c'était la chose la plus vraie que j'avais dites jusque là, je n'avais aucun intérêt à tromper Rose.

« Si je ne t’avais pas quitté… tu l’aurais fait ? Tu m’aurais larguée, pour te remettre avec elle ? » osa-t-elle enfin me demander.

Je me doutais que cette question, elle avait du se la poser un milliard de fois, et moi même je ne savais pas y répondre, je ne savais si j'aurais largué Rose, je ne savais pas si j'aurais assumé l'enfant aussi, ou si je serais resté avec elle, et j'aurais été un père indigne toute ma vie. Assumer ce gosse, fût surement la meilleure chose que je n'avais jamais faite, et pourtant c'était la chose qui m'avait fait le plus peur de toute ma vie.

« Non Rose, avant de venir te voir, et t'annoncer la nouvelle, j'ai beaucoup réfléchi, je ne savais pas si je devais te le cacher ou non pour te garder, mais j'ai choisi d'être franc, et j'en ai payé les conséquences. »

Je mentais encore une fois, et ça ne me dérangeait pas plus que ça, mais je n'y prenais pas non plus goût.

« Qu’est-ce que tu me veux, Matthew ? A quoi ça rime, tout ça ? Pourquoi… pourquoi maintenant ? Cette discussion, je l’ai attendue pendant des jours et des jours, et tu n’es jamais venu. Tu… tu m’as fait du mal, et je t’en veux… Je t’en veux d’avoir accepté le fait que je te quitte sans même protester ! J’ai l’impression que, malgré ce que tu me dis, ça n’a jamais compté, pour toi. Je n’ai jamais compté… je ne comprends pas pourquoi tu décides, aujourd’hui… pourquoi tu veux qu’on en parle ».

Nous venions au point sensible, il fallait passer par là, elle avait eu l'impression qu'elle n'avait jamais compté à mes yeux, et une part de vrai se cachait, c'était toujours Salma que je désirais secrètement, je ne l'avais jamais avoué, même pas à moi-même.

« Je comprends tout à fait que tu m'en veuilles, je m'en veux aussi beaucoup. Et je te jure j'ai du mal à trouver les mots. Moi je ne t'en veux pas de m'avoir largué, je suis conscient que c'est entièrement de ma faute, et que t'en vouloir serait stupide et rimerait à rien, tu as toujours été parfaite avec moi. »

Je m'arrêtais alors de parler, pour laisser place à la réflexion, il fallait que je dise quelque chose, quelque chose qui la ferrait changer d'avis, qui changerait tout ce soir.

« Si je viens aujourd'hui c'est parce que je me sens responsable de notre rupture, et ça ne me rend pas bien, j'ai toujours une petite voix qui me dit « tout est ta faute ». Et cette voix n'a pas tort.Cependant tu n'es pas non plus venu me parler, c'était surement à moi de le faire, mais j'ai aussi attendu que tu viennes, et je me suis rendu compte il n'y a pas si longtemps que c'était à moi de faire le premier pas. »

Je m'arrêtais une seconde fois de parler, baissant les yeux, pour paraître touché par mes propres propos.

« Je sais que parfois je parais indifférent, mais toi tu as réussi à ne pas me laisser indifférent, tu ne me laisses d'ailleurs toujours pas indifférent, tu es splendide aujourd'hui. Je n'essayes pas de te faire du charme, ou quoi que ce soit. Mais tu es la première fille avec qui j'ai eu une relation stable, et j'ai parfois l'impression que tu seras la dernière. »

J'essayais de la faire rendre exceptionnel à mes yeux, je voulais qu'elle se sente unique, je pensais que c'était la clef pour la faire plier.

« Sinon... J'ose pas trop te poser la question, car je sais que ça ne me regarde pas mais... est-ce que l'autre c'est ton nouveau copain ? »

Je faisais mine d'être gêné, de baisser même une seconde fois la tête, puis je reposais mon regard océan dans celui acier de Rose. Je la regardais avec intensité. J'avais entendu qu'ils se vouvoyaient mais poser la question montrait que je lui portais de l'intérêt, et elle avait besoin de ça.

« Tu n'es pas obligée de me répondre. C'est vraiment très embarrassant comme question je sais... »

Je comptais par la suite sortir cette phrase, cette phrase qui allait peut-être changer tout qui pouvait être dénigrée comma acceptée, j'espérais que cette phrase ferait réagir Rose...



Codage par Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 2:27



Bal de noël.



All & Harmony




---- Harmony quitte le bal----


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 11:33

Bal de Nowel :3
feat. Tout le monde.
Interactions : Nathan, Blu, Ty et Kendall.

Cette soirée était grandiose, vraiment, le décor, la musique, l’événement inattendu de la danse, tout était parfait. C’était d’ailleurs rare que j’éprouve de tels sentiments vis-à-vis d’une soirée pareille, puisque c’était loin d’être le genre de soirée qui me correspondait. Il était rare qu’on me voit à une réception où tout n’est que mélange de magie, paillettes, comme dans un conte de fées, généralement je préférais les fêtes à l’arrache en boite, à s’enfiler de l’alcool sans plus compter.

Seulement, j’avais fais l’effort, c’était Noël demain, je le faisais pas entièrement pour moi, mais plus pour les autres, et au final je ne regrettais pas spécialement, du moins pour le moment c’était la première fois que j’assistais à une fête qui alliait ambiance et décor de rêve.

La neige continuait à tomber, se collant à mon costume, et je slalomais à la fois entre les gens et les quelques stalagmites qui jonchaient la route, jusqu’à croiser Nathan, masqué. Il aurait pu passer pour méconnaissable aux yeux de bien des gens, mais certainement pas des miens. Je le connaissais depuis bien trop longtemps pour ne pas reconnaître sa démarche unique et sa posture.

« Comment j’ai trouvé l’ouverture ? Géniale, mais totalement imprévue. Je vois que tu as su te débrouiller pour que Jewel ne te reconnaisse pas. » Lui dis-je en lui faisant un clin d’œil. « Bah à la base j’étais censée venir avec Blu, mais j’ignore si elle est venue. Et toi ? »

Je savais que Blu était son ex, cela me mettait du coup toujours mal à l’aise de lui en parler. Si ça avait été l’ex d’un autre mec lambda j’en aurais eu rien à foutre, je l’aurais nargué, j’aurais joué sur ce point, mais je respectais trop Nathan pour l’emmerder sur ce sujet, ce pourquoi j’avais toujours bien du mal à évoquer le sujet. Mais comme il était très proche, je ne pouvais rien lui cacher non plus.

Après cette petite entrevue, je continuais mes recherches, dans cette salle bondée. Bien sur, une fois que je l’avais trouvé, le sourire que j’avais affiché avait disparu aussitôt. Je ne comprenais plus la situation, Blu, Ty et Kendall réuni. C’était un peu bizarre à mon goût et il me semblait avoir loupé plein d’épisodes. C’est donc d’un pas méfiant que je me dirigeais vers la petite troupe, dont Blu, de chaudes larmes coulant sur ses joues.

Les questions fusaient, et je ne savais quoi penser. Pourquoi pleurait-elle ? Etait-ce la faute de Ty ? D’autre chose ? De Kendall ? Je ne comprenais plus rien. Il était vrai que la dernière fois que nous nous étions vus ça ne s’était pas super bien passé, et je comptais me rattraper à cette soirée, mais en voyant son regard plein de haine, rempli de dégoût, j’avais l’impression d’avoir commis une erreur, que j’ignorais totalement.

Et c’est là que le déclic se fit. Ouverture du bal, danse, avec une autre fille. Blu avait du tout voir, et me voilà dans de beaux draps à devoir m’expliquer à propos d’une chose qui n’a pas lieu d’être. Elle s’était imaginé des choses, et je n’aimais pas vraiment cette façon qu’elle avait de montrer qu’elle n’avait aucune confiance en moi. Sa phrase me percuta : « va baiser autant de filles que tu peux. ». Elle était sérieuse ? D’un coup elle pensait ça ? J’essayais de me calmer pour ne pas lui dire tout haut ce que je pensais tout bas quand à cette remarque désobligeante.

Ouais, j’étais un salaud sans cœur qui baisait à droite à gauche, et qu’elle le pense ne m’étonne pas, mais après Halloween, j’aurais au moins espéré qu’elle ne continue pas à me considérer comme ce porc qui se tape toutes les salopes qui trainent en boite. Ouais ça me démangeait de le faire, parce que j’étais comme ça, j’aime les filles, j’aime sortir en boite, faire un peu trop la fête, mais avec les événements qui étaient survenus à Halloween, ça avait légèrement changé. Je m’étais mangé un sacré coup sur le crane, et je m’étais rendu compte qu’elle comptait à mes yeux, tout comme Nathan, Jewel ou même mes frères, et suite à ça, nous avions décidé de sortir ensemble, et j’avais espéré qu’elle voit en moi autre chose que le batard de service.

C’est vrai, je suis un PS, je suis du genre à reluquer tout ce qui bouge, j’assume, je suis comme ça, on me changera pas, mais je ne sautais pas non plus sur tout ce qui était à ma portée non plus, je suis un humain, merde, et j’avais l’impression qu’elle voyait pas les efforts que je pouvais faire pour elle.

« C’est ça que tu penses ? Que je suis qu’un animal qui couche avec tout ce qui bouge, très bien. » Vexé, énervé, c’était un peu mon état d’esprit actuel. Puis, j’allais pas me taper le gros discours de lover, j’étais on ne peut plus nul pour ça, j’avais déjà essayé au mieux de lui faire comprendre ce que je pensais, mais j’aimais pas vraiment qu’on me traite comme une sous-merde.

Puis Ty répondit purement et simplement à mes questions. Kendall, sa petite amie ? Sérieusement ? J’écarquillais les yeux, n’y croyant pas une seule seconde. Je connaissais Kendall depuis bien longtemps et je ne l’imaginais pas sortir avec ce genre de mec, enfin bon, je ne m’attardais pas là-dessus, puisqu’il s’avérait qu’il était en plus de ça, le meilleur ami de Blu. C’était bien ma veine ça, la cerise sur le gâteau.

« Si y a un problème, non aucun. J’ignorais juste que tu les connaissais. » J’avais pas envie de m’attarder sur son cas, ce pourquoi je le laissais partir et me focalisais complètement sur Blu qui commençait à s’en aller, téléphone en main.

Qu’est-ce que j’allais devoir faire ? Lui courir après, comme tous les mecs super amoureux dans les films ? Et lui faire une déclaration enflammée devant toutes les personnes présentes ? Ce n’était pas trop dans mes options, ni dans mes capacités. Tout ce que je voulais, c’est comprendre sa réaction.

Ce pourquoi, d’un pas rapide, je la rattrapais et lui attrapa le bras, la forçant à se placer face à moi. Yeux dans les yeux, je voyais bien qu’elle me méprisait, qu’il y avait comme un reproche dans son regard, alors que tout ce que j’avais fais c’était danser avec une cavalière masquée, par simple obligation. Je n’avais pas eu le droit de contester, je savais ce qui me pendait au nez si j’avais refusé.

« Blu ! Regarde-moi. Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce que j’ai fais ? Explique-moi, je ne comprends pas. C’est bien gentil de me traiter de salaud qui baise à tout va, mais dis moi au moins pourquoi. Je ne comprends pas là, il s’est passé quelque chose ? »

J’étais complètement à l’ouest, dans la confusion la plus totale.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 12:01

-Hey Lory, tu va au bal toi?

-Au.... Au bal? Euhm... Non, j'irais pas.


Pour quoi faire de toute manière? C'est bien la première fois qu'on lui demandais si elle irait à un bal. En temps normal personne ne prenait la peine de lui poser la question parce que tout le monde savait déjà la réponse. Lorianne n'était pas le genre de fille à aller aux bals ou aux fêtes. Et puis de toute façon, qu'est-ce qu'elle y ferait? Elle n'avait pas de cavalier, elle ne connaissait pas grand monde, elle n'aimait pas danser, et puis danser toute seule c'est ridicule. Nonelle n'irait pas, ça ne servait à rien, elle n'allait pas s'amuser de toute manière.... Oui, c'est toutes ces pensées qui traversaient la tête de la petite blonde qui tentait de se persuader elle même qu'elle ne voulait pas y aller. Evidemment qu'elle en avait envie, mais elle ne pouvait pas.... Elle avait peur. Être dans une grande salle remplie d'inconnus, seule, sans cavalier.... Non, c'était une très mauvaise idée! Rentrant chez elle, elle dépose son sac dans le hall d'entré avant de s'affaler dans le canapé soupirant un bon coup. Une deuxième petite tête blonde sort de la cuisine, se dirigeant vers sa grande soeur qui semble ne pas savoir elle même ce qu'elle devrait faire.

-T'es pas censé te préparer pour bal ou j'sais pas quoi?

-Nan, j'irais pas.

-Tu m'énerve Lory! T'as la possibilité de faire pleins de choses, et tu fais jamais rien! Et tu compfaire quoi au juste? Rester dans ton coin à regarder la télé toute la soirée pendant que le reste des étudiants vont s'éclater à un bal comme toi tu as l'occasion de le faire? Bouge toi, habille toi, maquille toi, coiffe toi, et dégage de là!

-Pourquoi tu t'énerve? Et puis j'ai pas de robe de toute façon, ni de chaussure..... Ni de cavalier...

-Le cavalier c'est pas un problème, la robe et les chaussures j'ai, monte!

Sidney entrâine alors sa soeur dans sa chambre et lui envoie ses affaires quasiment en pleine figure, lui ordonnant gentillement d'essayer ce qu'elle lui donnait. Lory s'exécuta sans poser de question, un léger sourire aux lèvres. Sidney tiens à ce que sa soeur sorte de sa bulle, qu'elle s'amuse, qu'elle fasse quelque chose au lieu de rester seule dans son coin et de continuer à avoir peur du reste du monde. Elle essaye une robe jaune, pas vraiment à son goût, une seconde, puis enfin la troisième, la bonne.

-Et bah voilà! Maintenant tu te fais belle et tu va t'amuser!

La petite blonde sourit à sa petite soeur, l'embrasse sur la joue avant de squatter la salle de bain pour se préparer. Une fois chose faite, elle descends les escaliers, prends les clés de la voiture et file lycée. Elle traverse les couloirs un peu anxieuse, respire un grand coup et pousse les portes de la salle de bal qui se dévoile sous ses yeux. Magique. C'était le mot! Tout était splendide, tout le monde l'était, le décors l'était.... Son premier bal.... Elle espérait qu'il se passe bien. Elle avait imaginer autre chose pour un premier bal, à commencer par un beau et adorable cavalier avec qui elle aurait pu boire et danser.... Mais passons. Elle avait au moins vaincue sa peur. Enfin presque. En observant les autres, elle se rendait compte que ce n'était peut être pas une bonne idée, elle ne connaissait personne et ne savait pas quoi faire dans ce genre de soirée.... Alors elle restait là, au pied de la porte, à observer les gens espérant trouver quelqu'un qu'elle connait, ou qu'au moins quelqu'un l'accoste.... Nan mieux valait que ce soit quelqu'un qu'elle connait bien!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 12:12

Bal de Noël.
feat. Tout le monde.
Interactions: Mikah, Ty.

Les enchères avaient été le début de tout, cette soirée, le bal et certainement une suite plus intéressante, puisqu’évidemment Li savait qu’elle allait recroiser celui qui l’avait gagné, et qui sait, peut-être auront-ils une bonne relation par la suite. Certes, elle le connaissait déjà de vu, et de nom, ils étaient dans la même classe, mais il n’était pas trop le genre de personne qu’elle fréquentait habituellement, et puis il restait un RK, et Li savait ô combien ceux-ci étaient cruels envers les Khi, une guerre sans merci entre les deux confréries était livrée depuis un bout de temps déjà. Du coup, elle avait peine à imaginer comment il se comporterait vis-à-vis d’elle. Surtout qu’elle se souvenait de la façon dont Trevor s’était débarrassé de Scarlett. Elle avait trouvé ça d’un pitoyable, c’était même impardonnable pour la chinoise, qui ne trouvait pas en quoi sa confrérie importait quelque chose.

Enfin, elle ne tenait pas à s’attarder là-dessus. Néanmoins, malgré ses quelques appréhensions, et en voyant que franchement elle était pas super bien lotie, mise à part Lila qui avait misé sur elle, elle retira tous ses jugements quand ce dernier était venu la voir à la fin des enchères, lui confiant sur un bout de papier son numéro. Ce dernier, elle le gardait fermement dans sa petite sacoche, hésitant à le composer pour retrouver Kevin dans toute cette foule.

En attendant cela, ils parlaient de Ty, et Li s’était proposé pour le présenter, c’était toujours ça de fait. Son ton aurait pu trahir le sentiment de malaise qu’éprouvait Li au sujet de Ty, mais Mikah ne lui posa pas de questions supplémentaires ce qui soulagea la chinoise.

Li ne détestait pas Ty, non, elle le trouvait bizarre, et mystérieux. Aux premiers abords, c’est un adolescent comme elle, mais en découvrant au fur et à mesure qui il était, elle l’avait trouvé étrange, et Li nourrissait une certaine crainte vis-à-vis du jeune homme.

« Tu auras l’occasion de le rencontrer ce soir. » Répondit-elle à propos de Kevin. « Normalement, on doit se voir, par rapport aux enchères, justement et pour faire connaissance. »

Du moins c’est ce qui était prévu, mais peut-être le jeune homme avait oublié, ou n’y pensait plus, ce que Li ne pouvait blâmer. Les élèves étaient à une soirée, et il avait certainement mieux à faire que venir voir Li.

Les deux jeunes remontèrent jusqu’au buffet, la foule en contre-sens, et y parvinrent avec une certaine difficulté. Li se servit une boisson non-alcoolisée évidemment, et continuait à converser le plus normalement du monde avec Mikah, quand celui-ci lui posa la question fatale, que Li espérait ne plus entendre. Seulement, elle ne pouvait refuser, lui dire non. Li ne disait jamais non, ou alors très rarement, elle était bien trop gentille et polie pour oser répondre de façon négative.

Cependant, alors qu’elle allait répondre, Ty débarqua de nulle.

« Euh oui ça va très bien et toi ? » Lui demanda-t-elle un peu surprise de l’arrivée brusque et inattendue du jeune homme.

Celui-ci se présenta alors à Mikah, lui expliquant qu’il avait également fait de la danse dans son enfance. Li se demandait ce que Ty ne savait pas faire en fin de compte, mais elle se tut, jusqu’à l’entente du mot « copine » qui sortit de la bouche de Ty. Alors comme ça il avait vraiment réussi à se caser, après tant de tentatives échouées. La raison pour laquelle Li avait eu du mal à faire confiance à Ty était simple, en réalité, c’était à cause de son caractère, et son cœur d’artichaut.

Pour Li l’amour était un concept merveilleux, elle croyait beaucoup aux contes de fées, au prince charmant, et même si elle avait refusé les sentiments de Ty –trop précoces à son goût-, elle ne s’était pas attendu à ce que celui-ci aille voir ailleurs directement après ça, répétant mot pour mot ce qu’il lui avait dit à Swann, la meilleure amie de Li. Déjà, cela l’avait choquée, et elle était un peu déçue, de voir que finalement ce n’était qu’un ramassis de mensonges. Le pire, c’est qu’il ne s’était pas arrêté à Swann, mais avait fréquenté encore bien d’autres filles, ce pourquoi Li pensait que les Pi Sigma étaient des salauds sans cœur.

Malgré tout ce qu’elle pensait au moment précis, et l’envie de lui demander si il l’aimait vraiment cette fois, ou c’était encore de la comédie, elle se retint, se pinçant les lèvres, et lui souriant instantanément quand Ty la regardait. Une fois le discours fini, il lui souffla deux trois mots à l’oreille et s’éclipsa. Ty était un coup de vent.

« Et bien, voilà, tu as rencontré… Ty. Tu verras il est plutôt cool, mais imprévisible au possible. »

Li était un peu bouleversée par cette rencontre, et par ces conseils qui lui faisaient remonter les souvenirs, ceux de sa virée en boite avec Ty justement où elle a apprit grossièrement à bouger ses deux jambes sans trop passer pour une imbécile. Elle lui était reconnaissante, et ces quelques mots lui redonnait un peu confiance en elle.

« Toujours prêt à danser ? » Lui demanda-t-elle avant de poser son verre sur le buffet. « Par contre, je te préviens, je ne danse pas super bien. » Avoua-t-elle, un rictus sur ses lèvres.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 17:02

J’étais tombé sur Ayase. J’avais eu de la chance sans en avoir. Je l’appréciais et je savais qu’elle, elle ne serait pas du genre à refuser de danser. Parce que si ça avait été le cas, j’aurais eu quelques problèmes. Ayase était une fille très gentille, et pleine d’imagination, ce qui faisait qu’elle était toujours dans les plus créatives au Cooking Club. Ce qui était bien avec elle, c’était aussi que sous son apparence de petite poupée, elle savait se montrer quand il le fallait. Et ça, c’était une qualité à côté de laquelle on ne pouvait pas. En résumé, j’étais content d’être tombé sur elle et je ne l’étais pas en même temps. Je m’en voulais déjà pour ce que j’allais lui faire.
La musique démarra et je commençai à danser, suivi par la petite asiatique. Je lui dis qu’elle était ravissante, ce que je pensais. Sa robe lui allait à merveille, et ses talons lui donnaient quelque chose en plus. Quand je m’excusai de l’avoir enlevée à son cavalier, elle me répondit qu’elle n’en avait pas. Ah bon ? Personne n’avait été assez galant pour l’accompagner à ce bal. Peut-être qu’elle n’y serait pas allée si elle n’y avait pas été forcée. Je m’en voulais presque d’être celui pour qui elle était sûrement venue, puisque j’allai la trahir dans la soirée. Sa dernière remarque sur mon masque me fit sourire.

- Le masque entretient le mystère … Il est fait pour te mettre en valeur, et non moi.

Ce n’était pas vraiment ça, mais c’était ma façon de lui faire un compliment. Puisqu’elle était devenue celle qui avait dansé avec un des masqués. Je ne fis pas de remarque sur le fait qu’elle m’avait vouvoyé, mais j’en avais eu envie. Elle me connaissait, même si elle ne me reconnaissait pas. Elle pouvait me tutoyer, je m’étais bien permis de le faire. Le reste de la danse se déroula sans problème, même si elle avait l’air de ne pas trop savoir comment s’y prendre. Elle ne dansait pas mal, mais je pouvais remarquer qu’elle ne dansait pas comme une pro. Je la remerciai pour la danse et elle fit de même avant de me quitter.
Je devais garder un œil sur elle. J’avais fait la moitié du chemin, et il me restait l’autre moitié. Qui n’était pas la plus facile. Elle cherchait quelque chose dans la foule, et bientôt, Rubi fit son apparition près d’elle. Bon, d’accord, j’allais devoir attendre encore un peu. Puis encore du monde la rejoignit. Ki et un couple que je ne connaissais pas. Une autre jeune fille s’ajouta au groupe. Si ça continuait comme ça, j’allais finir par ne pas réussir ce que je devais faire. Je serrai les dents en priant pour que ces gens finissent par s’en aller. Décidant de ne pas la lâcher pour autant, je m’approchai du buffet. Après la première danse, les gens commençaient à s’amasser pour goûter à ce qui était proposé. Si j’avais de la chance, j’allais peut-être pouvoir tenter quelque chose. Je fus surpris par une voix féminine qui s’adressa à moi.

- Ca va Raphaël ? T'es tout en beauté. Je te le redis mais, félicitations pour ton interprétation tout à l'heure, c'était vraiment bien. Alors, qui est ta cavalière de ce soir ?
- Hey, Nina ! Toi aussi tu es magnifique … Lui dis-je sur un ton assez bas pour qu’une ne la reconnaisse pas.

Je l’observai. Elle faisait partie de ces rares filles à porter une robe courte et non une robe de princesse. Sa robe était noire, et mettait en valeur ses formes. Je lui souris et regardai derrière elle pour voir si son bouffon ne venait pas la voir. Je savais qu’ils n’étaient plus ensemble, mais j’avais peur qu’il ne revienne vers elle pour je ne sais quelle raison. Il ne la méritait vraiment pas. Elle était parfois un peu méchante avec certaines personnes, mais dans le fond, c’était une fille super. Lui, c’était un attardé mental avec des idées datant de trois siècles. Et l’intelligence d’un arbre. Mais non, il n’était pas là.

- Merci de m’avoir acheté, c’était trop mignon de ta part. Avoue, t’as surtout aimé mon passage express lors de la prestation de mon frère … Et pour ma cavalière, je n’en ai pas vraiment. Je sais pas si Dany va avoir la force de se montrer ce soir ou si c’est encore trop tôt.

Je lui lançai un sourire désolé. Bon, il était temps que je réussisse ce pour quoi j’étais venu.

- Je viendrai te réclamer une danse tout à l’heure, j’ai encore … une chose à faire avant.

Elle savait de quoi je parlais. Elle s’excusa et me laissa près du buffet, elle avait quelqu’un à rejoindre. De mon côté, je tentai de retrouver ma cible. Ayase se dirigeait elle aussi vers le buffet, c’était un coup de chance. La deuxième danse touchait elle aussi à sa fin, envoyant donc vers la grande table une nouvelle vague de gens. Il fallait que je garde le contact visuel avec Ayase. Et par chance, elle posa son sac sur le bout de la table. Comme si mes pensées avaient pu influencer ses gestes. En même temps, elle était de ces rares personnes à s’être encombrées de quelque chose d’aussi gros. Un second miracle se produisit. Elle et la fille avec elle était se dirigèrent vers l’autre bout de la table, à moitié emportées par les jeunes qui venaient boire ou manger. Je fis les quelques pas qui me séparaient encore de ce sac. Je m’en voulais tellement pour ce que je m’apprêtais à faire. C’était tellement pas mon genre. Je touchais presque au but, quand la troisième chanson commença. Maintenant ou jamais. Je tendis la main pour attraper le sac et le faire glisser en me rapprochant de la table. Discrètement, je le fis passer sous la veste de mon costume et le calai pour qu’il ne se voit pas trop. Il était léger et plat.
Je commençais à transpirer et à me sentir mal. Il n’y avait peut-être pas grand-chose dans son sac, mais si elle l’avait emporté avec elle, c’était qu’elle avait besoin de ce qu’il contenait. Je m’éloignai rapidement de la table et avisai la porte du vestiaire. Il était normalement surveillé, mais il n’y avait personne à la porte. J’en profitai pour y pénétrer et retirer ma veste de costume. Je le pendis sur un cintre et y accrochai le sac, le dissimulant quand même à l’intérieur. On ne voyait plus que la lanière, et encore, on la voyait quand on savait qu’elle était là. Sans plus m’attarder, je sortis de là, espérant ne pas me faire repérer. J’avais déjà la chance de porter un masque, ce qui était un tout petit peu plus pratique. Je me rapprochai de nouveau de la table quand mes yeux se posèrent sur une divine créature. Elle portait une magnifique robe rouge bustier, et son visage me rappelait une certaine asiatique qui faisait battre mon cœur. D’ailleurs, elle se mit à me fixer et je me sentis sourire sous mon masque. Je la laissai s’approcher de moi avec deux verres à la main. Bien évidemment, elle m’avait reconnu.

- Bonsoir ... Je vous offre un verre ?

Je la regardai droit dans les yeux. J’étais tellement heureux de la voir là ce soir. Si elle n’était pas venue, je serais resté encore un petit quart d’heure et je serais reparti. Mais elle était là. Elle était rayonnante malgré tout ce qu’elle avait vécu. Du moins, je la voyais comme ça. Je m’approchai un peu d’elle, jusqu’à l’effleurer.

- On ne vous a jamais dit qu’il fallait se méfier des inconnus ?

Je posai mes mains sur ses hanches. J’étais masqué, et si la moitié de la salle avait déjà compris que les masqués étaient les chefs, tant pis. J’allais profiter une petite minute du fait que personne ne sache vraiment si c’était moi ou non. Je rapprochai encore mon visage du sien, plantant mes yeux dans les siens. Si j’avais pu l’embrasser, je l’aurais fait, mais j’avais été assez con pour choisir un masque qui couvrait aussi ma bouche. Et le pire, c’était qu’elle ne pouvait rien faire, ses mains étaient occupées par les verres.

- On ne sait pas vraiment ce qu’ils pourraient vous faire … Murmurai-je, en l’admirant comme l’homme amoureux que j’étais.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 18:15

Interaction: Logan.
Citation: Matt.


Grace était toujours au bar, observant les gens qu'elle connaissait de part et d'autre de la salle de bal, lorsqu'elle sentit quelque chose passer prêt de son oreille. Elle vit alors une rose. Surprise, elle se retourna pour voir qui lui offrait cette fleur, et là, deuxième surprise, il ne s'agissait pas de Matt mais de.... Logan. Logan était un type qu'elle avait rencontré 3 mois plus tôt, en septembre. Il était venu l'accoster en trouvant une excuse bidon, soit disant qu'elle avait fait tomber sa montre. Finalement, elle avait découvert que tout ceci n'était pas du hasard, puisqu'il s'avérait que le jeune homme était magicien. Il l'avait d'ailleurs emmené à un spectacle de magie, chose qu'elle avait beaucoup apprécié. Mais Logan avait des intentions envers elle qu'elle ne pouvait satisfaire, et comme il n'avait pas semblé se satisfaire une simple relation amicale, elle n'était pas allée le voir en spectacle.

Il la salua, lui apprenant qu'il s'agissait d'un hasard qu'il lui offre cette rose. Mais bien sur.

« Salut Logan ! »

Déclara t-elle un peu surprise par la grande élégance du jeune homme. Il s'était mis sur son trente et un, et on pouvait dire que ca lui allait à ravir. Elle regarda un instant la rose, hésitante, puis finis par la prendre pour la porter à ses narine afin de la sentir. Envoutant.

« Merci... »

Dit-elle avait un léger sourire, se demandant ce qu'il allait se passer si Matt débarquait à cet instant. Il faudrait surement qu'elle se débarrasse de cette rose avant qu'il ne la rejoigne. Elle devait donc écourter ce dialogue avec Logan, même si sur le coup, elle aurait bien eu envie de savoir ce qu'il devenait depuis le temps. Et la fusillade, comment l'avait-il vécu? Tendant sa rose au jeune homme, elle rajouta:

« ...Elle est magnifique, mais tu sais que je ne peux pas l'accepter, désolée. Tu devrais l'offrir à une autre, je suis sure que certaines n'attendent que ca. »

Quand elle disait 'une autre', elle voulait dire 'quelqu'un qui contrairement à elle n'avait pas de petit amis'. Logan allait-il s'entêter? Ne l'avait-il pas oublié depuis ces longs mois? Ou ressortait-il ce même baratin à toutes celles qu'il essayait désespérément de mettre dans son lit? Grace regrettait presque de refuser, mais elle faisait ce qu'elle devait faire. Elle était en couple, elle ne devait pas laisser croire à Logan qu'il avait une chance avec elle. Tout devait rester clair dans sa tête. Dans leurs têtes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 19:57

Je l'aurais reconnu entre mille! En même temps, c'est pas un petit masque qui va m'empêcher de reconnaître l'homme que j'aime, faut pas déconner! Ne serait-ce que sa façon de se comporter, je l'aurais reconnue entre mille, en fermant les yeux, j'aurais reconnu sa voix, peu importe la manière dont je le savais, mais je n'avais aucun doute là dessus; C'était Raphaël. Impossible que je me trompe de toute manière, je pouvais le ressentir à trois kilomètres! J'avais donc avancé vers lui, armé d'un sourire ravageur et de deux coupes. Mon sourire en disait long, il devait bien se douter que je savais qui se cachait derrière ce masque. Dommage d'ailleurs, sa gueule d'ange me manquais presque!

- On ne vous a jamais dit qu’il fallait se méfier des inconnus ?


Demandait-il posant ses mains mes hanches. Je tenais toujours mes deux verres dans les mains, souriant doucement au jeune homme devant moi, puis cherchait un endroit où caser les deux coupes qui m'encombraient légèrement. Je les posais en vrac sur le buffet, il sera assez tôt de les récupérer plus tard! J'avais presque oublié le monde autour de nous. En faites non, je ne l'avais pas oublié, c'était plutôt que je m'en foutais. La rumeur avait sûrement déjà circulé, et en faites j'en avais rien à faire. Je me foutais de ce que l'on pouvais me dire, je me foutais de ce qui pouvais se passer ensuite, je savais juste que je l'aimais et que le reste importait peu! Je passais mes bras autour de son cou m'approchant un peu plus de lui.

-Non je crois qu'on a oublier de me l'apprendre....Chuchotais-je légèrement avant de me mordiller la lèvre.

- On ne sait pas vraiment ce qu’ils pourraient vous faire …

- Je demande à voir! Répondis-je en riant légèrement. Permettez?

J'enlevais rapidement mes bras pour agripper son masque, le lui enlever discrètement et, prenant soin de nous cacher des autres avec le masque que je tenais dans la main, de l'embrasser amoureusement et trop rapidement à mon goût. Puis je remettais le masque de môsieur comme si rien ne s'était passé.

-Ca me démengeais... Alors, qu'est-ce que tu fais masqué petit chef?

Je reprenais un des verres que j'avais laisser de côté, m'appuyant contre le buffet avant de boire une gorgée en fixant le jeune homme. J'étais au courant de rien non plus, je venais de refoutre les pieds au lycée, et on parlait plus vraiment de ce qu'il s'y passait vu les circonstances, donc là forcément,voir 6 ou 7 gamins masqués.... Ca donne envie de comprendre!

-En tout cas ça fait.... Presque du bien de revenir....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 20:25


Bal de Noël
❝ Le retour du fils Vetràio ❞

L’Italien prenait gare à ne pas brusquer la jeune femme qui lui faisait l’honneur d’être sa cavalière. Il semblait que le plaisir fut partagé, à entendre ce que venait de lui dire la jeune femme. Lorsque la musique ralentit avant de finalement s’arrêter, le duo mit également fin à cette danse. Orlando n’avait pas vraiment envie de laisser partir la jeune femme, il voulait, non pas la connaître plus mais juste passer un peu plus de temps en sa compagnie. Elle avait tout de la femme qu’Orlando pourrait qualifier d’idéale, en apparence en tout cas. Il allait lui répondre lorsqu’un gamin vint s’interposer entre eux. L’Italien haussa légèrement un sourcil, même si intérieurement, il était totalement hébété. Comment ce gars en costume pouvait avoir l’audace de s’interposer ainsi entre deux personnes, sans se présenter et surtout, en l’ignorant totalement ? Comment pouvait-on être rustre à ce point ?

Suite à cette interférence non prévue, Orlando allait lui expliquer de manière très claire sa manière de penser mais il remarqua que Rose ne se laissait pas véritablement faire, répondant au gêneur avec froideur. Le pire dans tout ça, et ce qui a failli pousser l’Européen à agir, ce fut la totale abstraction de sa présence dont faisait preuve cet imbécile.

« Excusez-moi, mais … »

Il ne plaça pas un mot de plus, voyant la dénommée Rose s’approcher de lui, se mettre à sa hauteur pour déposer ses lèvres au coin des siennes. Orlando savait bel et bien que c’était pour rendre jaloux la cinquième roue du carrosse mais il ne dit rien, entrant au contraire dans le jeu de la jeune femme.

« Je n’attends que cela, Rose… »lui répondit-il sur le même ton.

Il regarda le couple s’éloigner durant quelques instants avant de reporter son attention sur une silhouette qu’il semblait avoir vu tout à l’heure. Dwight était bien présent. Il ne connaissait pas énormément ce gars, il savait juste qu’il était dans sa confrérie et qu’il avait une relation particulière avec Nina. En parlant d’elle, il saurait certainement où cette dernière se trouvait. Il était en compagnie d’une de ces personnes masquées et étrangement, cette dernière semblait lui évoquer quelque chose mais il était incapable de mettre un mot dessus. Il ne se découragea pas pour autant et se dirigea vers eux, évitant au passage une personne qui semblait fort pressée, verre en main et qui avait tendance à faire valser le contenu du verre un peu trop. Une fois auprès de Dwight et de la mystérieuse inconnue, il attendit, légèrement en retrait qu’ils aient terminés ce qu’ils faisaient avant de se manifester. Contrairement à l’autre individu, il ne dérangerait pas ses deux personnes, même s’il en connaissait au moins une sur le lot.

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 21:25

C'est ma première véritable soirée depuis Zane. Les squattages de bar ne comptant pas réellement, si on réalise que je n'y étais seulement que pour chercher des ennuis. Je regarde mon atèle dépassant de mon smoking. J'agite mes doigts, Liam sera sûrement là lui aussi. Le sourire de Joyce me rappelle où je suis, et j'essaye de fermer le placard de mes souvenirs pour me consacrer à elle. Elle a l'air d'aimé le décor, je suis plus retenu, mal à l'aise dans ces vêtements, me sentant presque nu sans mes cheveux et ma barbe. Ma cavalière semble divertis par les sept couples qui dansent et j'en profite pour l'amener à le faire aussi. Maladroit comme j'étais malheureusement. Je renferme ma main sur la sienne. Les femmes avaient des mains si fine, c'était presque un rappel d'au combien elles peuvent être fragile.

- Tu me devras une faveur à chaque fois que tu me marcheras sur les pieds.

Je ris de bon cœur. Elle me rappelle notre rencontre. J'en souris encore quand j'y pense. Cette allumé qui ne voulait pas qu'on l'aide mais qui vous demande quand même de l'accompagner. Cette fille, trop fière pour dire merci mais qui par son regard vous dévoile tout. « Oui mademoiselle Gordon ». Nous tournons, elle m'aide un peu en faisant mine de se faire conduire. Je me rends bien obligé de regarder plutôt par terre pour faire gaffe à mes pieds plus que son visage, pourtant si agréable. Ses yeux étaient le plus déroutant. Parfois, je me plongeais dedans, surtout en classe, oubliant le prof derrière nous. La bichromie de ses yeux étaient une vrai originalité dont je n'avais jamais fait l'expérience. Avec son caractère, je trouvais que ça augmentait son capitale mystère et forte tête. La musique s'arrête et mon humiliation aussi. « Je vais boire un petit quelque chose, tu viens avec moi ? » Je souris insolent. « Je vous suivrai jusqu'au bout du monde mademoiselle » Continuais-je de faire mine d'être son esclave. Ne vous méprenez pas, je me moquais plus qu'autre chose. Je me moquais ce petit air impériale qu'elle prenait en parlant, celui qui me charmait malgré tout. Je crois qu'avec le temps, elle avait compris comment je fonctionnais, enfin assez pour ne pas s'en vexer.

Au niveau du buffet, elle me demande ce que je veux. Je doutais qu'il y ait vraiment ce qu'il m’intéresse, vu que nous étions dans un bal de lycée. Je la regarde de haut en bas, je guette le moindre signe de fatigue. Je me demandais lorsque je lui ai proposer de sortir, si je faisais bien. Je n'avais aucune idée des effets d'un cancer ou de son traitement. Dans mon monde, on mourrait avant d'être malade ou de vieillir. Dans le peu de gens qui m'ont entouré avant de venir à Wynwood, je n'ai eu le temps de voir quelqu'un décliné ou se remettre. Tout ce que je savais sur Joyce, c'était ce qu'elle avait bien voulu me dire. Sachant qu'elle m'en a parlé seulement parce que je l'ai bien assez observer pour la questionner. « Peu importe » haussais-je les épaules. Elle me tends un verre de soda. Un verre de coca qui manquait cruellement de whisky si vous voulez mon avis. Joyce me sourire et mes yeux brillent. Je me penche à son oreille et glisse quelques mots. « Tu vois que c'était pas si terrible que ça de sourire Madisson. » Dis-je en rigolant, attrapant une chips avant de l'enfourner dans ma bouche et m'écarter d'un pas, pour éviter le moindre coup. Un clin d’œil de ma part, je pense qu'elle me pardonnera mes taquineries, je n'avais pas fini ! Alors qu'elle se retourne pour prendre à manger, un contact m'interpelle. Une touche féminine et quand je me retourne, ce fut l'une des cavalières masquées de ce bal. Un sourire encore pus grand s'étale sur mon visage, quand je reconnais par mille la voix de Mahina, ainsi que ses courbes. Ce qui me fit sourire, c'est qu'elle soit masqué. Ça m'intriguait, ça m'amusait. Elle s'adresse à Joyce et je me retourne vers ma cavalière. Ne sachant pas leurs différents, je ne vois pas où est le mal.

« Je reviens juste après » Un léger sourire puis je me tourne vers Mahina qui m’entraîne déjà vers la piste de danse. Moi qui pensait m'en tirer avec une seule danse. Me voilà foutu. « Pourquoi tu t'es rasé ? Ça ne te va pas du tout ! »

Je passe ma main sur mon menton par réflexe et je hausse les épaules. « Une envie de changer de tête. C'est dernier temps, j'ai l'impression de devenir à la mode. » Levais-je les yeux au ciel avant de les poser sur Liam, en pleine prise de tête avec sa copine, que j'ai rencontrer quelques jours plus tôt. Mes yeux s’abat sur le couple quelques secondes, la scène m'interpellant. La jeune fille s'enfuit. Je reviens sur Mahina, je ne me laisserais pas perturber par le Nu Zeta. Sa consœur étant largement plus jolie. Elle parle de Joyce, sans doute plus intéressé par ma cavalière que par ce que je regardais. «  C'est une amie à moi. Qu'est-ce qui ne va pas ? Elle ne te plait pas ? » Demandais-je mi-amusé, mi intrigué. Mais elle fait fit de ma question et reviens sur ma barbe. Je pousse un soupire, honnêtement, je ne m'identifiais pas que par ma pilosité. Comme pour mon cuir que je pouvais ôter le temps d'une soirée, je pouvais bien me raser et me rafraîchir le visage, une fois de temps en temps. Elle argumente et j'en souris, ironique, très divertis par toute ce mélodrame qu'elle me fait, sans vraiment me montrer de signe de colère. Plus un regret de sa part. Je la fais tourner en pressant sa hanche. « Mahina, c'est rien, j'ai juste eu une petite crise d'identité. Tu sais quand j'ai commencer à avoir ce look, c'était pour ressembler à Zane... Maintenant, celui à qui je ressemble, c'est l'autre là-bas. » Montrais-je Liam du menton, nous tournant ensuite pour qu'elle puisse le voir.

La musique s'arrête et je suis à nouveau libre, elle est toujours aussi vivante à mes yeux et nos rapports sont très tactile. Peut être choquant pour certains, tendancieux, mais Mahina et moi n'avions plus vraiment de ligne de discrétion en ce qui nous concernait. Avant de lâcher sa main, j'embrasse le dos de celle-ci, pour lui montrer que le Maddox rasé, savait aussi se montrer galant. Puis je retourne vers Joyce. Elle m'en tire une de ces têtes. J'arque un sourcil, et si j'en juge par la surprise de mon amie, peut-être que ma cavalière aussi ne l'aime pas, mais l'aurait-elle reconnue ? Je savais pas trop, donc je décidais d'esquiver la question en piochant un petit four sur le buffet et le gober tout rond pour occuper ma bouche. Ouai, c'était pas un costard et un baise main, qui allait me rendre polis tout d'un coup. Joyce me fixe, j'en ai encore les joues pleines. «Kôa ? » Demandais-je en mâchant difficilement ce feuilleté. J'attrape un deuxième amuse gueule et le gobe à nouveau. Je veux pas répondre à ses questions là maintenant tout de suite et deux danses en l'espace de dix minutes, c'était le mieux que je puisse faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 21:43


Avec Li

- Tu auras l’occasion de le rencontrer ce soir. Normalement, on doit se voir, par rapport aux enchères, justement et pour faire connaissance.

C'était la réponse de Li par rapport aux gagnants des enchères. Li aussi devait faire connaissance avec son gagnant ? Le nom de ce dernier ne me disait rien du tout. Ce qui accentuait ma curiosité de le voir. Ne soyez pas surpris, c'était normal de parler à la première personne pour changer un peu. Après tout, c'était mon point de vue non ? Je me contenta d'approuver d'un signe de tête. Je pensais à Ty. Je n'avais toujours pas su le retrouver dans la foule. Je doutais même gravement de le voir au bal. Non pas qu'il irait pas, mais c'était aussi délicat que de chercher une feuille morte en pleine forêt par une belle journée d'automne.

Mais soudain, comme un miracle, il surgit d'entre deux personnes. C'était Ty ! Incroyable quand même non ? Il n'était pas difficile pour ce colosse de se frayer un passage par rapport au maigrichon que j'étais. Il s'avança vers nous et s'adressa à ma compagne de bal :


- Salut Li ! Ça va ?

- Euh oui ça va très bien et toi ?

Répondit-elle un peu prise au dépourvu en voyant ainsi débarquer mon gagnant d'enchères. D'ailleurs, ce dernier se tourna ensuite vers moi et j'en profita pour le saluer tandis qu'il me répondit :

- Salut Mikah. Je t'ai regardé cet après-midi et j'ai été vraiment étonné de ta prestation ! Tu es un bon danseur. Je suis Ty Wolf, et je t'ai gagné à la vente aux enchères. Tu as dit que tu viens d'Australie, et il se trouve que j'ai passé la plus part de ma jeunesse là-bas. Hum...Attend tiens mon numéro

- Merci beaucoup, je suis ravi que ça t'ai plu et que tu m'ai gagné d'ailleurs !

Trop de louange risquerait de faire grimper mon taux de timidité bien trop vite à mon goût. Je restais souriant en faisant le modeste. Oh ? Un compatriote d'Australie ? Enfin, un demi-compatriote. Ca faisait plaisir à voir. Il me donna finalement son numéro sur un bout de papier que je garda précieusement dans ma poche, attendant le moment opportun de le ressortir pour en user.


- Et on se donnera rendez-vous pour que tu m'apprenne à danser comme toi. Sur ce, je m'excuse, mais j'ai une danse réservée à ma copine. Alors à la prochaine !

- Pas de problème, salut !

Ce fut tout ce que j'eus le temps de lui répondre avant qu'il ne décampe à l'autre bout de la salle, se perdre dans la foule. Wow, quel courant d'air celui là ! Mais j'étais touché, honnêtement. Il voulait que je lui apprenne à danser comme moi, vous ne trouvez pas ça mignon pour un garçon ?


- Et bien, voilà, tu as rencontré… Ty. Tu verras il est plutôt cool, mais imprévisible au possible.

- Oh j'ai vu ça ! Mais ça m'a l'air d'être quelqu'un de sympa. Je suis vraiment content qu'il m'ait gagné.

Parfois, ma franchise me donnait l'impression de passer pour un imbécile heureux.

- Toujours prêt à danser ?

Oh ? Oh yes danser ! Ca me surprenait qu'elle y repense. Moi qui aurait juré qu'elle ferait tout pour m'esquiver. Bon bah oui alors allons-y ! Je rajusta mon noeud papillon à mon cou avant de lui répondre :

- Bien sûr ! Allons-y !




Elle posa son verre sur le buffet et j'en fis autant. Quelqu'un en charge de ça, s'occupera de les jeter. Je pris la main de la jeune fille en entament la marche vers la piste de danse. Ce fut alors qu'elle ajouta :

- Par contre, je te préviens, je ne danse pas super bien.

Je lui souris chaleureusement. Difficile de ne pas se rendre compte de son inaptitude à la danse. Même sans la voir faire, je l'avais déjà remarqué. En même temps, ce n'était pas étonnant venant de ma part, rien concernant la danse ne m'échappait. Dans mon regard, elle serait peut-être capable de voir que j'étais déjà au courant de ses lacunes, que je l'avais remarqué bien avant tout.

- Ce n'est pas grave...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Ven 3 Jan - 23:39

I'm trying to save Christmas here.

Interaction directe: Grace, Logan
Interaction indirecte: Rose

Je n'avais pas envie d'aller à ce foutu bal. J'aurais voulu rester dans ma chambre à écouter les vieux films de Noël à la télévision. Je me voyais déjà manger de la crème glacée au caramel devant le Grincheux. De toute façon, Tarik allait au bal avec sa meilleure amie et Matt avec Grace. Stefen je n'avais aucune idée si il y allait, mais honnêtement, je ne savais pas trop si je voulais le voir. Ma vie était trop complexe et trop simple en même temps. Mais problèmes avaient des réponses si facile que ça me semblait beaucoup trop difficile à résoudre. Ou peut-être ne voulais-je simplement pas me l'avouer à moi-même. Je n'avais pas envie de me présenter là-bas parce que je savais se qui m'y attendait et honnêtement, je ne voulais pas y faire face. Pour une fois, je l'avouais, j'avais peur. Ce n'était pas normal d'avoir peur à Noël, si?

Couchée sur mon lit, je ferma les yeux et respira un bon coup. Étais-je vraiment obligé d'y aller? Je crois que si je n'avais pas dépensé autant d'argent pour cette robe, je n'irais pas, mais je savais que ce magasin ne reprenait rien. Après plusieurs minutes de délibérations avec moi-même, je me leva du lit et me jeta dans la douche. Le jet chaud apaisa mes pensés et j'y resta un long moment. Je brossa mes cheveux, les coiffa et enfila ma robe sans oublier mes chaussures. Certaines fille diraient que c'est une honte de porter des ballerines avec une robe, mais j'étais incapable de supporter des talons hauts. Je vous rappel que vous parlez à la fille qui est allé à un bal masqué en convers! J'ajouta une ligne d'eye-liner sur mes yeux, du mascara et un rouge à lèvre presque couleur peau et j'étais fin prête. Je pris mon petit sac à main et descendit à la rue pour me trouver un taxi. Ça ne fut pas long avant qu'un ne s'arrête devant moi. Je savais que la salle de bal n'était pas loin des bâtiments, mais je n'avais pas envie de marcher. J'arriva en moins de deux et débarqua du taxi après avoir payé l'homme moustachu qui conduisait le véhicule.

Arrivée à la salle, je pris une photo avec mon plus gros sourire. J'entra dans la salle et la fête était déjà commencé. Cherchant Tarik du regard, je ne trouva que Rose, la meilleure amie de mon copain qui y allait avec elle. J'aimais bien cette fille. Elle rappelait souvent à Tarik que j'existais quand il draguait d'autres filles et elle était gentille. Alors que je m'apprêtais à aller la voir, je remarqua qu'elle semblait être dans une conversation assez important avec un mec alors je n'osa pas aller lui parler. Je préféra me diriger vers le bar, rejoindre Grace. "T'es pas avec mon frère?" Je salua l'homme avec qui elle était. "Moi c'est Liloo.."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Sam 4 Jan - 1:48




Bal de Noël

""


Erreur.


Codage par Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 2013 || All.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Classement : Saison 2012-2013 (avant shootout)
» REPECHAGE 2013
» CALGARY 2013
» NEW YORK RANGERS 2013
» 11-12-2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Events passés :: Event de Noël 2013-
Sauter vers: