AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Bal de Noël 2013 || All.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Dim 29 Déc - 20:34



Bal de Noël 2013
Interaction: Blu, Kendall, Nina, Nathan


24 Décembre 2013 Bal de Noël

Ty parlait avec Kendall, quand soudain, il vit Blu se diriger vers lui et elle le prit dans ses bras.
"J'en peux plus… Fais moi rentrer à New York Ty… », lui dit-elle. Elle avait l'air désespérée. Ty la serra dans ses bras très fort et lui murmura  tout en lui donnant une petite tape dans le dos: « T'inquiète pas ma petite Blu. Ça va bien se passer, tu verras. »
Il savait que sa meilleure amie pouvait boire quand elle se sentait malheureuse et ça il n'en n'était pas question ! Elle ne devait pas faire comme lui. D'ailleurs la bonne résolution de la soirée était de boire juste un verre de punch...ou deux maximum.

Ses regards vinrent rencontrer ceux de Kendall. C'est vrai qu'elle devait se demander qui était Blu. Ty se dégagea doucement de l'étreinte de Blu, puis dit à Kendall : « Kendall, je te présente ma meilleure amie Bluberry. On s'est rencontré à New York et c'est une fille très sympa. Je suis sur que vous allez vous entendre. ». Il se tourna vers Blu et lui dit en lui montrant Kendall : « Blu, je te présente ma petite amie Kendall. On sortait ensemble à Sydney quand j'avais 16 ans et puis on s'est retrouvés par hasard la semaine dernière. »
Ty s'excusa auprès des deux demoiselles en disant : « Heu...je vais aller prendre un verre et des trucs à manger. Comme ça vous allez pouvoir faire connaissance. Je reviendrais vite, ce ne sera pas long ! Hum...Kendy, tu veux un verre ? »

Après la réponse de sa copine, Ty fila au buffet. Ses yeux s’agrandirent. Il y avait beaucoup de choses à manger ! Quoi prendre ? Quoi prendre ?
Des bonbons !

Ty attrapa deux sucres d'orges, deux assiettes de gâteaux et rejoignit vite Blu et Kendall. « Tiens mon cœur. », lui dit-il en tendant l'assiette de gâteau et un des sucre-d'orges à sa petite-amie. Puis il revînt auprès du buffet , attrapa un bonbon, l'envoya en l'air et le rattrapa. Miam, miam. Il posa son sucre-d'orge dans l'assiette de gâteau, puis regarda les verres. Un seul.
Il prit un verre qu'il alla servir à Kendall, puis revînt près de la table pleine de repas. Il prit un verre et le bu d'un trait. Puis un deuxième.
Il fût tenté pour un troisième, mais se sermonna lui même. Il se retourna et apperçut Nina et Nathan. Il racla sa gorge et alla saluer Nathan : « Hey salut Nath' », puis Nina : « B'soir Nina ! Alors comment ça va ? ». Puis il chuchota à la capitaine des Cheers : «Je sais pour Nath et toi. Mais moi si j'étais toi, j'essayerais de le reconquérir ce soir. Avec une danse. J'dis ça, j'dis rien. » Clin d'oeil de Ty.
Puis le jeune-homme brun s'éclipsa aussi vite qu'il était venu.
Il mangea son gâteau, puis glissa le sucre-d'orge dans la poche de sa veste, préférant le garder pour plus tard. Puis il s'approcha de Kendall, lui fit le révérance, lui tendit la main et lui dit avec un grand sourire : « ¿Aceptaría usted esto miss baile? »
Il avait une énorme idée : danser le tango avec Kendy, mais la question c'était « y arriverait-il ? ». Il s'était néanmoins entraîné avec Kim sous les conseils de Matt' la veille. Il devrait y arriver.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Dim 29 Déc - 21:31

Bal de Nowel :3
feat. Tout le monde.
Interactions : Nina, Blu, Ty et Kendall.

Avec le monde qu’il y avait tout autour j’avais bien du mal à discerner et à comprendre ce que ma cavalière était en train de me dire. En dehors de quelques bribes, je ne voyais que ses lèvres bouger, et il m’était impossible de deviner avec exactitude le contenu de sa phrase. Ainsi, je tendais l’oreille, dans l’espoir d’en entendre davantage sans succès. Ce pourquoi je lui demandais simplement la raison de ma présence ici.

En attendant sa réponse, j’observais les six autres couples qui s’étaient formés tout autour de nous. C’était bizarre, sur le coup, sept couples, comme sept confréries, puis étrangement, même si la taille du masque cachait une bonne partie de leur visage, je discernais Nathan parmi eux. Je le connaissais depuis tellement longtemps, que ce n’était pas sous un déguisement que je ne le reconnaitrais pas, puis Trey de par sa taille… Tout ça, me fit me rendre compte d’une chose, et je commençais à comprendre, ou du moins, je supposais avoir compris. En faisant davantage attention à ma cavalière, je faisais le rapprochement avec une personne que je connaissais bien, Nina. Cependant, que j’ai raison ou non, je n’allais pas lui poser la question. Si elle était masquée, ce n’était pas pour me dévoiler son identité.

Celle-ci d’ailleurs se rapprocha, beaucoup, pour me répondre à l’oreille, et enfin je comprenais ce que j’avais tenté de déchiffrer plus tôt.

« Oh, pardon, j’avais pas bien entendu. »

Au fond, j’étais soulagé de l’apprendre, même si c’était Nina et que je l’appréciais tout particulièrement, je n’allais pas passer la soirée avec elle, puisque je connaissais l’animosité qui existait entre elle et Blu, et je ne voulais pas déclencher une guerre, ce n’était pas mon but, puisque je les aimais bien toutes les deux, alors autant ne pas jeter l’huile sur le feu.

« Ah d’accord. » Répondis-je simplement, quand elle me donna la réponse à ma question.

La musique continuait à envahir la pièce, et nous dansions, silencieusement, sur un rythme régulier, et j’avouais plutôt bien maitriser, bien que je n’étais pas un danseur pro. D’habitude, je me ridiculisais, ne cessant de m’excuser pour les chaussures que j’écrasais, sans le vouloir. Je souriais à ma cavalière, au passage, hésitant encore à lui demander qui elle était vraiment, mais il fallait que je tienne en laisse ma curiosité maladive pour cette fois, et rester dans le mystère, comme convenu.

Les dernières notes de la musique se firent entendre alors. Et nous tournions une dernière fois ensemble, jusqu’à ce qu’on se sépare.

« Et bien de rien, malgré le côté inattendu, j’ai plutôt bien aimé. Bonne soirée à toi aussi. »

Je lui lançais un dernier sourire, avant de m’éclipser et m’effacer dans la foule, à la recherche de Blu. J’ignorais si elle avait seulement eu mon message, et si elle avait finalement prit la décision de venir, mais j’espérais vraiment la voir, histoire de pouvoir lui parler, et m’excuser convenablement.

En cherchant, me faufilant dans la foule, je regardais de ci et là, pour essayer de la trouver, saluant au passage des connaissances, m’excusant. Puis au bout de cinq minutes de recherche, je la vis, là, dans les bras de quelqu’un. Et ce quelqu’un s’avérait être Ty. Ty ? Sérieusement ? D’où elle le connaît lui ? Et qu’est-ce qu’elle fout dans ses bras ?

Je n’étais pas du type gros jaloux dans mes relations, mais là ce n’était pas acceptable. Je ne comprenais rien à rien, et je m’avançais alors vers eux, quand Kendall arriva auprès de Ty à son tour, ce qui me calma légèrement, étant prêt à sauter à la gorge de ce type. Avant que je n’arrive à leur hauteur, Blu desserra l’étreinte avec Ty, et je vis des larmes rouler sur ses joues. J’ignorais ce qui avait bien pu se produire, mais si cela était du à Ty, il allait entendre parler du pays, vous allez me croire, il allait retourner à Sidney, mon coup de pied dans le derche.

« Blu ? Ca ne va pas ? » Lui demandais-je en premier lieu, posant une main sur son épaule, puis je me tournais vers Ty : « J’peux savoir ce qu’elle a ? »

Demandais-je sur un ton froid, peu amical. J’osais espérer pour lui, qu’il n’avait rien avoir avec son état.

« Salut Kendall. » Lançais-je alors en dernier lieu, tout sourire, bien content de la voir. « Tu connais Ty ? »

En fait, je me trouvais dans une situation étrange, où Ty, que je n’avais guère envie de voir de sitôt, était entouré de deux connaissances, ma petite amie, et une amie d’Oxford. Quel était le lien qui les unissait, je l’ignorais, mais je comptais bien le découvrir.

Mais comme on disait, le hasard faisait bien -ou pas- les choses. Lui qui avait récemment quitté les PS, pour les RK, j’imaginais à ne plus le croiser aussi fréquemment qu’avant, et le voilà, devant moi. Je tentais de garder au mieux mon calme, pour éviter tous débordements.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 6:10



Bal de noël.



All & Kevin

.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 13:20

Dansant avec mon petit ami, je lui souris. C'est la première fois de ma vie que je participe aux fêtes de l'école et Halloween n'avait pas été la meilleure expérience de ma vie. Les bras enroulés autour de sa nuque, je me balance au son de la musique, elle est lente, douce. Une chanson romantique, je n'y peux rien. Je me love contre lui, l'étreignant en dansant. Sa carrure est rassurante, reposante. Je me sens bien, j'oublie ma nuit chaotique enfin. Je peux enfin respirer contre lui, au rythme de son cœur. J'en ferme les yeux et j'occulte l'univers extérieur, nous ne sommes que tout les deux, Liam et moi. Sa chaleur me traverse, je me sens à mon aise, je ne me soucis plus de rien. Le Nu Zeta me faisait toujours cet effet. Il avait ce don de m'apporter ce renouveau dont j'avais besoin.

Quand la musique est sur le point de finir, j'ouvre à nouveau les yeux, et comme un instinct que je ne peux contrôler, il se pose sur Sebastian, que je n'ai pas vu arriver. Les œillères que je m'étais mise lors de cette danse, s'écroulent et je pince les lèvres. La musique s'arrête et je me décolle doucement de mon viking en costume. Je lui souris et vient lui prendre un baiser. Je ne le fais pas durer. « Tu m'excuses un moment ? Je voudrais voir Sebastian pour lui demander une danse. » Je n'avais rien à cacher, c'était ce que je voulais faire. Et même si je prenais soin d'éviter le sujet. Je ne voulais pas lui expliquer que Seb ne l'aimait pas, encore moins qu'il devait sûrement me détester sur un secret que j'ai terrer pendant des années. Un dernier sourire à Liam et je m'en éloigne.

Arrivant près de Seb, je me mords la lèvre anxieuse. J'ai peur qu'il me rejette comme sur ses sms. J'en ai si peur que mon cœur bat trop fort, trop vite. Je tiens mes mains dans le dos, pour ne pas montrer qu'elles sont presque tremblantes. J'ai si peur qu'il s'énerve en me voyant. Pire, j'ai peur qu'il me dénonce devant tout le monde, montre qui je suis réellement. Mais c'est mon ami, il ne me fera jamais ça ? Non ? Je m'approche de lui et lui affiche un grande sourire. J'en ai mal aux joues tant je me force.

- "Tu es venu finalement, je suis contente. Je sais que tu me détestes, mais on pourrait danser une dernière fois ?" 

A ma grande surprise, il pose son verre sur la table et me rejoins sur la piste en acceptant. Après si longtemps à m'éviter, cette nouvelle proximité me terrorise, j'ai peur d'y sentir la haine ou le dégoût. J'attrape sa main, je tends mes doigts pour les empêcher d'être maladroite et hésitants. Je pose mon autre main sur son épaule. Et comme des étrangers, nous gardons une distance « poli » entre nous. Ça me déchirait de l'intérieur. La musique nous guide, la voix d'Ellie Goulding était merveilleuse. J'aimais l'écouter encore et encore, lorsque je m'enfermais dans ma bulle.

- "Pourquoi tu m'infliges ça, Vicky?"

Sa question me déstabilise, me culpabilise. Je le regarde dans les yeux, mon visage se décompose. Donc il sait, il sait tout. Depuis Halloween, depuis que j'ai failli faire tuer Ari à cause de ma fragilité, je m'étais forcé à ne plus pleurer. A tenir mes larmes et les laisser tomber un peu plus en privé. Aujourd'hui, trop de monde pour m'effondrer en larme pour une simple phrase. Liam se méprendrais sur Seb je pense. J'avale ma salive et je décide de dire ce que je ressens et non ce que je crois savoir. Si je dois être oubliée, clouée sur le piloris ou simplement haïs, qu'il sache ce qu'il a été pour moi.

-Désolé, je sais que ça doit être difficile. Par égoïsme je voulais une dernière danse, un dernier contact. Je ne sais pas ce que Zack en pensera à son réveil non plus.

J'avais baisser la tête sans m'en rendre compte alors je la redressais sans me faire prier. « Tu as été le premier petit garçon à marcher sur mes pâtés de sable, le premier qui, même si je martyrisé Zack, me consolait quand ma mère m'engueulait. Je t'ai toujours aimé pour ça, même après le... » Je mords à nouveau ma lèvre, il sait de quoi je parle. « Tu n'as pas changer ton regard, tu n'as pas écouter les rumeurs, tu as continué d'être mon ami. Et quand j't'ai dis que je t'aimais, même si toi ce n'était pas le cas, tu as continué d'être mon héros. Alors... » Raconter tout ça, me mettait les larmes aux yeux. Ma main dans la sienne tremblait, c'était trop tard. Une larme s'échappa du coin intérieur de mon œil, terminant sa course entre mes lèvres. « Alors même si tu me détestes maintenant, je voulais un dernier souvenir de toi, parce que tu es mon premier héros, mon premier ami, ma première famille... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 13:51

Bal de Noël.
feat. Tout le monde.

Il y avait vraiment du monde à ce bal, et Li avançait tant bien que mal dans la foule, s’excusant à multiples reprises pour atteindre son but : Mikah. Elle le voyait, il n’était pas si loin, mais entre eux, des gens, des élèves, qui riaient à gorge déployées, parlaient fort du à la musique qui se propageait dans la salle. Bousculant, s’immiscant entre les groupes, elle parvint à atteindre son but, et se retrouva enfin en face du jeune homme, qui s’excusa à cause de son retard.

« Tu n’as pas à t’excuser, il y a tellement de monde aussi. » Répondit-elle, en le gratifiant d’un sourire.

Li n’avait pas bien l’habitude de ce genre de soirée, où les gens se retrouvaient compressés, collés l’un à l’autre. Bien sur, elle avait pu en essayer une, il y a de ça quelques mois, en boite, sa première et dernière fois en boite par ailleurs. Ce n’était pas une expérience qui l’avait enchanté, et elle n’était pour cela, pas prête d’essayer à nouveau. Pour elle, elle n’était tout simplement pas faite pour ça, mais si on regardait d’un œil extérieur, c’était tout simplement parce que ce jour-ci elle y avait été avec une personne à qui il était arrivé quelque chose de particulier, ce qui avait en quelque sorte fait tombé à l’eau la soirée, sans pour autant que Li en veuille à son ami.

Mais suite à ça, elle n’était pas trop encline à s’aventurer en dehors de ce qu’elle connaissait, et fuyait les grosses soirées comme la peste, bien que sur le coup elle avait fait un effort monumental. C’était Noël.

A l’entente de la proposition de Li, Mikah accepta sa requête, et tous deux se faufilèrent à travers la foule pour observer la première danse de la soirée, où seuls sept couples étaient conviés. Pour elle, c’était magique, pour d’autres un peu moins, puisqu’on ressentait un certain malaise dans certains couples.

« Oui c’est vrai que c’est génial. Je me demande qui ils sont. » Ajouta-t-elle, se tournant vers Mikah.

Puis, elle se tourna à nouveau vers les quatorze danseurs, obnubilée par leurs danses et la beauté de certains costumes. La musique était enjouée, et les danseurs exécutaient avec prouesse la danse, sans trop se tromper dans les pas. Li fut soulagée de savoir qu’elle n’avait pas fait parti des choisis, puisqu’au moins elle ne se ridiculiserait pas devant toute cette foule. Elle ne savait pas danser, elle le savait, on le lui avait dit. Le problème, c’était qu’elle était raide comme un piquet, figée par la peur, et sa timidité maladive quand elle se retrouve sur le devant de la scène, des paquets de paires d’yeux fixés sur elle. Insupportable, gênant et embarrassant.

Tout était féérique en cette veille de Noël, aussi bien les décors, que les élèves présents sur place, chacun avait sorti son plus beau costume, et la fausse neige qui tombait du plafond sublimait davantage les habits, d’une petite couche de flocons blancs et scintillants comme de petites étoiles.

La danse prenait fin, tout comme la musique qui s’atténuait, et Li fut curieuse, en se rappelant de Kevin, de savoir qui était l’heureux gagnant de Mikah. Après tout ils avaient vécu des enchères stressantes, durant lesquelles ils avaient du se produire devant une foule en délire. Ce qui avait néanmoins surpris la jeune chinoise, c’était le nombre de personne à un tel événement qui réunissaient deux confréries laissées un peu de côté dans Wynwood, et surtout les Khi, comme elle.

« Hm-Hein ? Ah oui ! Eh bien un certain Ty N. Wolf ! »

Li fut surprise d’entendre le nom de Ty. Ty avait participé aux enchères ? Elle ne se souvenait pas l’avoir vu dans la salle, alors qu’elle avait tenté de scruter au mieux toutes les personnes présentes. Suite à ça, Mikah lui demanda si elle le connaissait. Oh que oui, elle le connaissait, et pas qu’un peu, elle avait été là lors de son retard au premier jour de cours, son heure de colle, en boite, et à ses côtés lorsqu’il avait appris la mort de ses parents. Bien sur c’était un jeune homme sympathique, mais il l’avait en un sens déçu, et elle ne lui accordait que très peu de crédit dès à présent, sans pour autant le haïr.

« Euh oui, je le connais, j’ignore s’il est présent ce soir, mais si on le croise, tu veux que je te le présente ? » Lui demanda-t-elle. « Et bien, moi c’est Kevin, je suis plutôt contente, on se connaît déjà puisqu’on est dans la même classe. »

Plutôt contente, voire même très contente, bon c’est sur elle avait appris que Lila avait misé sur elle, et si elle avait pu choisir, elle aurait voté Lila sans hésitation, mais Kevin était une bonne chose au final, puisqu’il y avait aussi Nina et Nathan qui avaient misés sur elle, et elle pensait que ça aurait été la misère totale si jamais l’un des deux l’avait gagné. De quoi ils auraient été capable, elle l’ignorait, mais elle savait qu’ils étaient en phase à l’humilier, et elle aurait très certainement été considéré comme une esclave à leurs yeux, plutôt qu’autre chose.

La musique prit alors fin, et les cavaliers se séparèrent, partant chacun dans leur coin. Une autre musique s’enchainaient et déjà des couples se mirent à se former et à danser, des valses, c’étaient des valses. Quant à Li, elle essayait d’éviter au maximum le moment clé où elle allait devoir frôler la piste de danse et mettre à grand jour ses talents de danse, c’est-à-dire médiocre.

« Ca te dis d’aller boire un verre au buffet ? » Demanda-t-elle alors.

C’était, pour le moment, le seul moyen qu’elle avait trouvé pour éviter d’avoir à se ridiculiser. Non pas qu’elle ne veuille pas danser avec Mikah, mais elle ne trouvait pour le moment pas le courage, pour entamer la moindre danse.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 15:35

« Tu n’as pas à t’excuser, il y a tellement de monde aussi. »

Mikah aurait du s'attendre à une réponse de ce genre. Il savait que la jeune fille était suffisamment aimable pour pardonner ce petit retard. Bon, en même temps, ce serait idiot de lui en vouloir pour si peu. En plus, ils ne s'étaient pas donné d'heure précise. Mikah était pourtant d'ordinaire ponctuel. Ce n'était pas de la faute de la foule s'il était en retard, enfin, peut-être un peu, mais c'était aussi parce qu'il était venu plus tard après l'ouverture du bal. Alors que lui et la jeune Li étaient en train d'admirer la danse qui s'étendait sous leur yeux et également sous les faux flocons d'argent, la jeune fille répondit à la remarque du jeune homme par rapport à ce tableau féerique :

« Oui c’est vrai que c’est génial. Je me demande qui ils sont. »

Il n'avait pas dévié ses yeux sur elle, trop occupé à voir avec des étoiles plein des yeux la scène qu'il avait devant lui. En même temps, dès qu'il s'agissait de danse, il fallait le rebrancher sans arrêt sur la prise "conversation". Cependant, il avait tout de même entendu les mots de la jeune fille à ses côtés, ce n'était pas un zombi non plus. Qui ils étaient hein ? En effet, c'était là, la vraie question. Des élèves ? Est-ce que c'était possible de convier des personnes hors de l'école pour le bal ? Après tout, c'était son premier Noël ici alors Mikah ne savait pas trop à quoi s'attendre.

Il regardait la scène avec envie. Voir des gens ne pouvait que lui donner l'envie de s'y joindre. Avec Li peut-être ? Il savait qu'elle jouait du piano à merveille, une déesse des gammes, mais qu'était-elle en danse ? Elle avait l'air d'être une jeune fille bien timide, la scène du piano l'avait mis grandement mal à l'aise mais elle y était parvenue. Une danse ne serait donc pas impossible. Si elle ne voulait pas, Mikah ne la forcera pas. Jamais. Cela dit, si elle jouait sa timide, le jeune garçon aurait vite fait d'y mettre un terme et faire tout son possible pour l'aider à sortir de ce gouffre et profiter du bal, s'amuser, on ne vivait qu'une fois.

« Euh oui, je le connais, j’ignore s’il est présent ce soir, mais si on le croise, tu veux que je te le présente ? »

Enfin, dans la conversation sur ceux qui avaient gagné les deux jeunes gens aux enchères, Li avait l'air un peu étonné de la réponse. Pourquoi ? Une telle expression signifiait bien qu'elle connaissait l'heureux élu mais pas forcément positivement. Quand elle fit la proposition des présentations à Mikah, celui ci répondit joyeusement :

- Oh je suis sûr qu'il est là ! Ca me ferait plaisir tiens que tu me le présente, ça faciliterait les choses.

Généralement, les gens qui misait sur les enchères devraient connaître un minimum les lots mais Mikah était un parfait inconnu pour la plupart des élèves de Wynwood, voilà pourquoi il craignait que personne ne veuille de lui. Mais finalement, tout était possible, c'était un beau bronzé qui avait hérité de lui, quelle chance !

« Et bien, moi c’est Kevin, je suis plutôt contente, on se connaît déjà puisqu’on est dans la même classe. »

- Hum...Ben je ne le connais pas. Mais c'est une bonne chose que tu le connaisse déjà !

Répondit-il quelque peu gêné de si peu connaître les autres membres de l'école. On ne pouvait pas lui en vouloir bien sûr mais tout de même. Li avait l'air d'apprécier ce dénommé Kevin, Mikah souhaitait qu'elle passe du bon temps avec lui. D'ailleurs, il espérait ne pas encombrer son planning du bal et l'empêcher de voir son gagnant.

« Ca te dis d’aller boire un verre au buffet ? »

Le jeune homme jeta un oeil à la piste de danse où les premiers danseurs laissèrent place à d'autres sur une autre musique. Tout d'abord, c'étaient les plus courageux qui s'y mettaient, suivit par des désireux de les imiter, puis d'autres qui se laissèrent aisément entraîner par la musique. Mikah reporta son regard sur Li. Elle n'avait pas l'air très emballée, chercherait-elle à fuir la danse ? Mikah tilta. Il y veillera, parole de danseur et bon ami !

- D'accord, pas de problème.

Fit-il tout sourire avant de repasser la foule en sens inverse. Il agrippa la main de la jeune chinoise pour l'aider à suivre le chemin qu'il traçait et éviter de la perdre. Le buffet n'était heureusement pas bondé. C'était le début des festivités alors les gens préféraient se défouler d'abord. Il y avait l'air sur ces longues tables nappées des tonnes de plateaux et assiettes contenant diverses petits gâteaux de Noël, des bûches de glace, des sucreries...Il y avait mille et une boisson, pas trop alcoolisées pour éviter les castagnes en fin de soirée, des sodas, jus de fruits, et tout un tas de truc. Il y avait des boissons chaudes aussi, genre chocolat chaud, thé de Noël, cela parfumait délicieusement ce coin de la grande salle et mettait l'eau à la bouche. Mikah se servit un thé de Noël justement, saveur orange et vanille. Il laissa libre choix à Li à ses côtés et garda longtemps son gobelet chaud au creux de sa main avant de lui demander :

- Que dirais-tu de faire un tour sur la piste après ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 17:06

Bal de Noël 2013

Je ne savais pas vraiment comment interpréter l'intervention de vicky. Hier, je l'aurais probablement mal pris et la nuit m'avait porté conseils. J'étais redescendu d'un cran et pourtant je lui en voulais toujours de son idylle entre elle et son viking. Probablement que lui je l'enviais. Je me demandais comment elle pouvait être intéressée par un mec comme lui mais d'un autre côté je ne pouvais en vouloir qu'à moi-même, j'avais pas réagi à sa révélation. D'ailleurs, je me demandais comment on avait fait pour continuer à faire comme si de rien n'était, surtout elle. A sa place, avec une réaction comme la mienne j'aurais plus osé la regarder en face, mais elle bien, elle a tenu la distance et moi je m'occupais plus de ma petite personne en m'amusant avec les filles. Pour le coup, j'avais pensé qu'à moi en me disant que non seulement, elle allait oublier ce chapitre mais en plus, qu'indirectement je la protégeais de mon côté mec-à-femme. A cette époque là j'étais encore le genre de mec qui croyait que les coeurs brisés ça se raccommodaient.

Avoir la brunette en face de moi faisait un effet tampon sur la rancoeur que j'éprouvais et pourtant hier encore j'acceptais presque cette danse sans aucune envie particulière. Au final, je me sentais peut-être heureux ou du moins reconnaissant. Si elle avait le même caractère que moi, avec toutes les méchancetés que j'ai osé lui balancer hier, elle ne m'aurait probablement pas adressé un seul regard. Elle était tellement pleine de gentillesse que parfois j'avais l'impression de la briser en mille morceau. Elle était si fragile et si forte à la fois. Je lui demandais pourquoi elle me faisait ça, mais elle n'avait pas l'air de comprendre le sens de ma question, j'étais pas vraiment étonné ça pouvait jouer sur deux côtés à la fois. Ma question pouvait être à propos de cette danse qu'elle me demandait, mais au final c'était surtout sa situation avec le Nu Zeta. Sur la piste, on se laissait entrainer sur le rythme lent de la musique, je la regardais attendant une réponse à ma question.

- « Désolé, je sais que ça doit être difficile. Par égoïsme je voulais une dernière danse, un dernier contact. Je ne sais pas ce que Zack en pensera à son réveil non plus. »

Le fait qu'elle me parle de Zack me rappelait qu'il ne serait pas présent à cette fête et qu'au final, j'avais pas spécialement envie d'être là non plus. J'étais venu parce que Trey me l'avait proposé et au final, je me retrouvais confronter à ce que je voulais absolument éviter : des explications avec Vicky. Je la contemplais, comme je le faisais à chaque fois, au moment où elle relevait sa tête.

- « Tu as été le premier petit garçon à marcher sur mes pâtés de sable, le premier qui, même si je martyrisé Zack, me consolait quand ma mère m'engueulait. Je t'ai toujours aimé pour ça, même après le... Tu n'as pas changer ton regard, tu n'as pas écouter les rumeurs, tu as continué d'être mon ami. Et quand j't'ai dis que je t'aimais, même si toi ce n'était pas le cas, tu as continué d'être mon héros. Alors...Alors même si tu me détestes maintenant, je voulais un dernier souvenir de toi, parce que tu es mon premier héros, mon premier ami, ma première famille... »

Avec tout ce qu'elle me disait, je me sentais vraiment horrible de lui avoir parler comme je l'avais fait et pourtant en même temps la seule excuse que j'avais était les sentiments que je ressentais pour elle qui étaient bien remontés à la surface au moment où je l'avais vue avec Liam. Depuis, je préférais l'éviter, voulant les enfuir à nouveau, mais à force de réfléchir je commençais à me dire qu'elle avait le droit de savoir pourquoi ou du moins pourquoi je la faisais souffrir depuis un mois et demi, pourquoi je la niais et pourquoi je ne voulais plus me retrouver dans la situation dans laquelle j'étais actuellement. En fait, j'avais tout simplement compris que je devais arrêter de me voiler la face et tout lui avouer. Je la regardais, profitais de son doux visage où une larme venait s'échouer.

- « Vicky, tout ce que je pensais de toi depuis qu'on est enfant je le pense encore à l'heure actuelle. Si je te fuis depuis un bon mois, c'est pas à cause de toi c'est surtout à cause de moi. Tu sais, quand tu m'as avoué tes sentiments c'est surement le jour que je qualifierais d'un des plus beaux de ma vie, parce qu'au final, les sentiments que tu ressentais étaient et son toujours aussi réciproque. Mais t'es le genre de fille qu'on se doit de respecter, avec qui on doit être honnête et surtout tu mérites d'être heureuse. Ce jour-là, j'aurais pas pu te répondre négativement parce que je ne pouvais pas te mentir, mais si je te disais que moi aussi je t'aimais, j'allais devenir l'homme qui te fais souffrir en profitant de la vie. Je voulais justement garder ce rôle de héro, d'ami et de famille. Je voulais qu'on continue à passer notre temps à trois, avec Zack sans que je ne foute tout en l'air, donc j'ai préféré ne rien répondre. »

Je continuais à la regarder et repris après une courte pause

- « Depuis un mois et demi, je ne supporte pas que tu sois avec Liam alors je t'évite parce que le bonheur que tu ressens j'aimerais être le seul à te l'offrir. Mais je dois m'en vouloir qu'à moi même et pourtant ça serait mentir si je te disais que je n'ai jamais ressenti de la rancoeur envers toi. Tu te rappelles quand je suis rentré de Grèce ? Vous revoir toi et Zack m'a vraiment fait plaisir, mais Zack je le voyais encore et toi ça faisait tellement longtemps.... Au final quand tu nous as parlé de ton Nu Zeta, ça m'a sincèrement énervé et c'est pour ça que je suis parti. Zack m'a poussé à t'en parler, mais je ne voulais jamais et lui je lui ai fait promettre de ne pas le faire non plus, alors si tu dois en vouloir à quelqu'un Vic', par pitié, ne lui en veut pas à lui, mais juste à moi. »

Je levais la tête pour regarder les gens se trouvant autour de nous qui eux aussi se laisser valser par la douce musique se propageant dans la salle et ensuite baissais à nouveau les yeux vers l'Alpha Psi

- « Vicky j'en demande peut-être de trop mais en plus d'être ton héros, ton ami et ta famille j'voudrais aussi être le plus important à tes yeux, celui qui pourrait te chérir, faire de ta vie un vrai compte de fée, celui qui pourrait tout simplement... t'aimer et qui au fond t'aime déjà »

La musique arrivait doucement à sa fin. Je gardais mes yeux fixés sur la demoiselle et passais une main sur sa joue. Mon pouce la caressait lentement alors que mes lèvres s'approchaient des siennes pour finalement l'embrasser. Une fraction de seconde plus tard, je savais que j'avais plus grand chose à faire à ce bal et au moment où la musique prenait fin, je m'écartais et terminais :

- « Il faut que j'y aille. Je dois aller voir Zack, passe une bonne soirée et joyeux Noël. »

J'avançais quelques pas avant de me retourner à nouveau vers elle.

- « Ah,  et t'es magnifique, Vicky. »

Je me fondais ensuite dans la foule et quittais l'endroit, faisant signe à Trey que j'y allais. Je sortais de la salle et pris le chemin vers l'hôpital avec le risque qu'on ne me laisse peut-être pas entrer.

bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 18:29


Bal de Noël
C

ette soirée, ce n'était pas mon premier bal, ni le dernier. Cela différait grandement des fêtes dont j'avais l'habitude de participer. Malgré tout, un bal une ou deux fois par année n'était pas très sorcier. Celui-ci était totalement différent des autres, par commencer le décor des lieux. Cette fois-ci, on s'était vraiment surpassé pour le faire. Enfin, avec cette neige qui sortait de nulle part, c'était un peu trop superficiel à mon goût. Mais bon, tout ne pouvait pas être parfait. De plus, cette histoire de mission allait sûrement gâcher une grande partie de ma soirée. Quelle joie.

Je ne pouvais tomber sur pire que ma soeur, ou plutôt demi-soeur. Le courant ne passait décidément pas entre nous deux. Je la détestais et espérais que mes sentiments étaient réciproques. Pour quelle raison m'avait-elle été attribuée ? Était-ce un coup de hasard ou le karma désirait tout simplement me faire chier ? Jewel, je ne la supportais pas du tout. Alors, devoir danser avec elle pour l’ouverture, prendre sa main dans la mienne, nos corps trop près à mon goût, j'avais envie de me tirer une balle. Heureusement qu'un masque me cachait le visage, c'était déjà ça. Maintenant, il fallait m'assurer qu'elle ne réussirait pas à me reconnaître. Franchement, si ce n'était pas contre mon gré, je me serais passé de l'Eta Iota volontiers.

À en voir les six autres personnes masquées qui dansaient au milieu de la salle, j'étais le seul qui s'emmerdait de faire cela. Enfin bon, leur visage était camouflé sous un masque, alors on ne pouvait pas percevoir leurs vraies impressions. Quant à moi, pour éviter le regard de Jewel, je regardai un peu partout dans la salle. Tous ces regards pointés sur nous commençaient à devenir oppressants, vivement la fin de cette danse minable. Quelques-uns de mes proches avaient certainement dû me reconnaître, Sasha à coup sûr et ma vraie partenaire de ce soir aussi. Ils me connaissaient depuis très longtemps, alors ce n’était pas mon visage derrière un masque qui allait les faire douter sur mon identité. D’ailleurs, le Pi Sigma se trouvait non loin de moi, dansant avec mon ex. Sur le coup, je me demandais s’il était préférable de danser avec ma soeur qu’avec Nina. Je n’osais même pas imaginer ce qui se passerait si cela avait été le cas. Je supposais que c’était le luxe d’être avec ma soeur, comparée avec mon ex. Par contre, j’avais osé jalouser Sasha de se retrouver dans cette situation. Et voilà, je pensais de nouveau à elle.

« Pourquoi j’ai été choisie ? »

« Je voudrai bien le savoir. »

Sa voix avait reporté mon attention vers elle. J’avais toujours gardé ce ton froid, distant lorsque je parlais avec elle. Cela avait été plus fort que moi. Ma réponse avait été prononcée dans un murmure, me parlant plus à moi-même que de répondre à sa question. Je devais arrêter de s’apitoyer sur mon sort, je ne serais avec elle que pour le temps d’une danse. Après cela, je pouvais agir comme si rien ne s’était passé. Ce n’était pas comme si la jeune Eta Iota allait finir par me reconnaitre. On avait beau avoir le même nom de famille, nous venions à peine de nous rencontrer.

La valse se termina enfin. J’abandonnai la main de ma partenaire pour cette première danse, puis commençai à m’éloigner sans rien ajouter. Ce fut à ce moment que je me rappelai qu’il y avait une dernière chose que je devais accomplir avant de laisser Jewel tranquille. Alors, je pivotai afin de retourner sur mes pas. Plus que je m’approchais de l’adolescente, plus une idée pour lui  prendre son bracelet me venait à l’esprit. Rendu à sa hauteur, j’empoignai soudainement son bras avant de glisser ma main jusqu’en bas pour la lâcher, ramassant son bracelet pendu à son poignet au passage. Tout de suite après je mis mes mains derrière mon dos.

« Euh non, rien. »

Je continuai ma route, rangeant discrètement la gourmette dans la poche de mon pantalon. Une fois cela fait, il était temps d’aller rejoindre Leahna. Juste avant, je remarquai Sasha dans la foule. Nous ne nous étions pas encore parlés, alors il était de mon devoir de lui passer quelques mots.

« Hey, Sasha, comment t’as trouvé l’ouverture ? Avoue que tu t’y attendais pas du tout. Sinon, t’es venu avec qui ce soir ? »

Après cette petite discussion, je repris de nouveau mes recherches. J’avais beau longer du regard la salle, je n’arrivais pas à trouver la frimousse blonde de la Sigma Mu. Soudain, je tombai sur le regard de Nina. Juste à côté d’elle, Dwight était là, ainsi que Leahna, qui avait complètement changé de tête. Oh non, c’était une blague ? Sauf que je ne pouvais tout de même pas partir et laisser ma meilleure amie en plan. Je devais aller la rejoindre, toutefois les deux personnes qui se trouvaient à ses côtés me clouaient au sol. Au pire, je pouvais toujours faire semblant de ne pas les avoir vus. Je pris une grande inspiration dans le but de me reprendre en main. Je m’avançai d’un pas assuré vers le petit groupe, grand sourire scotché sur le visage. Je plaçai mon bras autour de la nouvelle brunette, ce qui nous rapprocha un peu plus.

« Lea, je te trouve enfin ! Je t’avais pas reconnu avec tes cheveux, t’es beaucoup plus sexy comme ça. Désolé de t’avoir fait attendre, mais je vois que t’es pas restée seule. »

Mon regard se déposa sur Dwight et Nina. Je n’étais pas très étonné de les voir ensemble, loin de là,  cependant j’avais un petit pincement au coeur.

« Bonsoir. Ça dérange si je vous la prends ? Je devrais même pas demander, elle est à moi de toute façon. À moins que t'aies prévu quelque chose avec elle, Dwight ? »

J’étais pertinemment au courant de ce qui s’était passé entre Dwight et Leahna. S’il lui courait vraiment après, eh bien je l’arrêtais tout de suite. Le Pi Sigma m’avait déjà pris Nina et cela était amplement suffisant. La Sigma Mu, je la gardais. Il m’avait fait chier, j’allais le faire chier également.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 18:33


Le bal de Noël tombait à pic. Grace avait bossé comme une dingue pour ses examens, et elle pouvait à présent profiter pleinement de ses vacances en compagnie de son amoureux. Lorsqu'elle était allée le rejoindre après la fusillade et qu'elle avait vu sa blessure au pied, elle s'était inquiétée comme une dingue. Elle avait eu si peur de le perdre. Elle se rendait compte à quel point elle l'aimait. Elle ne pouvait plus envisager sa vie sans lui désormais. Lorsqu'elle lui avait parlé de ce bal, il avait bien sur été réticent, car il se trouvait justement dans cette salle le soir de la fusillade. Mais Grace, persuadé qu'il fallait qu'il surmonte cette épreuve pour avancer, avait réussi à le convaincre grâce à ses nombreux atouts.

Quand à Grace, qui avait vécu la fusillade en salle info avec Nina, Liloo et Lila, elle ne s'était toujours pas remise de la mort de Masha. Masha était une fille qu'elle n'estimait pas, une sorte de souffre douleur qui lui passait le temps. La lambda avait parfois été cruel avec elle. Et pourtant, la voir se faire tirer dessus par ce Trent l'avait profondément touché. Elle culpabilisait beaucoup par rapport à l'attitude qu'elle avait eu envers la jeune femme. Elle ne pouvait plus rattraper le coup, si bien que cela venait la hanter dans ses cauchemars. La lambda n'avait pas été blessée, mais mentalement, elle avait beaucoup souffert du chantage que Trent lui avait fait avec Matt. Elle ne voulait cependant pas parler de tout cela au sigma, car elle était assez grande pour gérer cela seule, et il avait déjà ses propres soucis, elle ne voulait pas en rajouter une couche.

Le frère de Matt avait fait irruption dans sa vie il y avait de cela une dizaine de jours, alors que ce dernier le croyait mort. Grace avait été choquée d'apprendre l'existence de ce beau frère, qu'elle croyait dans la tombe elle aussi. Serait-il là ce soir? Lui parlerait-elle, ou resterait-elle du côté de Matt, qui lui en voulait? Il fallait avouer que ce grand frère mystérieux revenu des morts l'intriguait... Elle avait envie de le connaître, le comprendre. Et puis, il ressemblait tant à Matt...

La jeune femme fit une entrée remarquée dans la salle de bal. Vêtue d'une robe rouge et de talons aiguilles, la lambda était resplendissante. Son charisme et son élégance naturels attiraient les regards sur elle, ce qui lui fit afficher un sourire satisfait en coin. Même si elle ne comptait pas aller voir ailleurs que dans les bras de son Matt, l'anglaise aimait savoir qu'elle faisait toujours ce même effet, et qu'elle avait un certain pouvoir de séduction, qui lui faisait obtenir tout ce qu'elle voulait, et encore plus facilement de la part des hommes, si faibles.

Grace jeta un regard circulaire à la salle, magnifiquement décorée. Elle reconnu plusieurs visages, évidemment, car elle était très populaire, la plupart des élèves la connaissaient ici. Elle décida d'aller se servir un petit rafraichissement au bar en attendant son homme, ou que quelqu'un vienne l'aborder, enchantée à l'avance par cette belle soirée qui lui changerait les idées. Elle but une gorgée de son verre, et son regard se posa sur lui... Stefan Gage. Il était donc là. Elle l'observa un instant, intriguée, les yeux plissés. Il aurait été impossible de deviner ce à quoi elle songeait en cet instant.


[Personnages citées: Matt Gage, Stefan Gage, Masha Errington, Nina, Liloo, Lila, Trent.]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 18:40

Bal de Noël

Le pire cauchemar de toute sa vie s’était réalisé. Karen venait de gagner Antonio aux enchères. Il savait que ça pouvait arriver, avec elle comme avec une autre personne non fréquentable. Mais le fait était que c’était elle qui l’avait gagné. Karen, cette femme au caractère bien trempé et avec qui le courant de passait pas. Le jeune Italien était un optimiste et naïf né, à penser que l’humanité pouvait être sauvée de sa propre connerie. Mais il savait aussi que certaines personnes étaient irrécupérables. Condamnées à être des monstres jusqu’à la fin de leur vie, tout en combattant le positif d’eux-mêmes pour ça. Karen faisait partie de ces gens. Quoi que les gens fassent autour d’elle, elle resterait toujours une garce.
Peut-être que le brun la jugeait mal. En effet, il ne la connaissait pas si bien que ça. Il ne lui avait pas beaucoup parlé. Peut-être que le personnage qu’il avait cerné n’était pas vraiment ce qu’elle était. Mais pourtant, il en avait la très nette impression. Cette femme était mauvaise. Elle s’évertuait à réduire au silence la seule part d’humanité qui restait encore en elle. Il ne restait plus que la bête. Féline, sauvage et dangereuse. Attractive et sublime. S’il avait l’occasion de l’observer, il le ferait certainement, car elle était intéressante malgré tout. Mais là, il venait de devenir sa proie. Et il n’aimait pas du tout ça. Il n’aimait pas le regard satisfait qu’elle avait posé sur lui quand son achat était devenu définitif. Il n’aimait pas l’intérêt qu’elle lui portait juste parce qu’il se débrouillait bien avec une caméra entre les mains. Lui, il aimait sortir sa caméra pour partager des choses avec les gens. Pas pour passer son temps à filmer une pisseuse qui rêvait de gloire alors qu’elle était invivable. Elle était belle, certes. Elle avait du talent, certes. Mais elle n’avait aucune reconnaissance envers les gens qui l’épaulaient. Elle se sentait supérieure à ceux qui la portaient un peu plus vers le haut. Sans eux, elle n’était rien. Et elle ne l’admettait pas. C’était une chose dont Antonio avait horreur.

L’Alpha Psi était prêt pour le bal. Il avait enfilé son costume et avait coiffé ses cheveux avec du gel pour avoir le front dégagé. Il était fin prêt. Il vérifia qu’il n’avait pas oublié de faire quelque chose, comme fermer un robinet, avant de partir. Il ferma la porte à clefs et glissa son trousseau dans sa poche, puisque Vicky était partie avant lui. Pourquoi allait-il à se bal ? Il s’y rendait seul, il ne connaissait pas grand monde. A ce genre de soirée, on y allait avec un cavalier ou une cavalière. Lui, il n’en avait pas vraiment une. Il avait Karen. Ça ne comptait pas. Il préférait encore y aller seul et se faire remarquer à son entrée dans la salle. Et encore, il aurait préféré ne pas y aller du tout, mais il avait quelques raisons qui faisaient qu’il ne pouvait pas ne pas y aller. La salle où se tenait le bal n’était pas très loin, aussi il ne mit que quelques minutes à pied pour la rejoindre. Il pouvait entendre la musique qui bourdonnait à l’intérieur, annonçant la couleur de la soirée. Antonio pénétra dans la salle et ouvrit de grands yeux surpris. Tout était parfait. Les gens, le podium, la musique, le buffet, la décoration. Des petits flocons de neige artificielle tombaient du plafond. L’instant était magique pour lui qui n’avait jamais rien connu de tel sur les routes d’Italie. Même s’il était seul, même s’il redoutait de croiser son cauchemar ambulant de la journée, même s’il était fatigué d’avoir consolé Vicky toute la nuit –il n’avait pas pu se résoudre à la laisser pleurer tellement ça lui faisait mal-, des étoiles venaient de s’allumer dans ses yeux et il sentait léger. Il était redevenu cet enfant qui s’émerveillait par la grandeur du chapiteau.

Antonio n’eut pas le temps de faire grand-chose qu’une voix remplaça la musique. Il ne tarda pas à être appelé au milieu de la piste de danse. Oui, il était aussi venu pour ça. On le lui avait demandé. Il y alla donc lentement, rejoignant six autres personnes qu’il ne connaissait pas. Il savait simplement que l’une des femmes était dans sa confrérie. Mais il ne connaissait même pas son prénom. Le jeune homme ne tarda pas à remarquer les sept personnes masquées qui se dirigeaient vers le groupe dans lequel il était. Et une jeune femme allait plus particulièrement vers lui. Il ne pouvait pas voir son visage en entier, mais il pouvait remarquer qu’elle était blonde et qu’elle était maquillée. Sa robe blanche était osée et exposait ses formes avec merveille. Il n’avait pas la moindre idée de qui elle pouvait être puisqu’il ne connaissait presque personne. Le brun savait que tous les regards étaient braqués sur les sept couples qu’ils formaient. Sa cavalière lui tendit une main.

- M'accordez-vous cette danse jeune homme ?

Antonio prit sa main fermement et lui sourit.

- Avec plaisir. Répondit-il en suivant son jeu.

La jeune fille se rapprocha de lui et sa position obligea Antonio à poser ses mains sur ses hanches. Ok. Message reçu cinq sur cinq. Elle, elle devait être du genre à faire ce qu’elle voulait sans se gêner. Il planta son regard dans le sien. C’était dérangeant de ne pouvoir voir qu’une partie de son visage. Il aurait voulu savoir qui étaient ces personnes dont on ne connaissait pas l’identité. A lui, ça n’aurait pas beaucoup servi, mais à d’autres, si. La musique commença et ils se mirent à danser. Ils auraient mieux fait d’en choisir un autre que lui, il n’était pas très bon danseur.

- Tu es nouveau je me trompe ? T'inquiètes, on finit cette danse et je te rends à ta cavalière, la mienne m'attends aussi de toute façon.

Le jeune homme la vit clairement tirer la langue. Il tentait de comprendre ce qu’elle venait de dire. Avait-elle réellement évoqué une cavalière pour elle ? C’était possible. Ce détail n’avait pas une grande importance, de toute façon, il ne la connaissait pas. Et quant à le rendre à sa propre cavalière … Il aurait préféré éviter. Il était venu ici seul, mais il n’oubliait pas qu’il appartenait, en quelque sorte, à Karen. Ce qui était une mauvaise chose.

- Oui, je suis arrivé au début du mois. J’ai pas vraiment de cavalière, alors t’inquiète pas pour elle.

Si seulement cette danse pouvait durer toute la soirée ! Antonio put remarquer en changeant d’angle que Karen avait le regard braqué sur lui. Elle le lui avait dit, il devait lui réserver une danse. S’il avait eu le choix, il ne serait pas allé à ce bal. Mais il n’avait pas eu le choix. Et puis, quitte à être là, peut-être qu’il allait faire une connaissance qui allait effacer tout ça ?

- Tu sais pourquoi on fait ça ?

C’était une des nombreuses questions qui le taquinaient depuis qu’il avait été invité à rejoindre le bal. Pourquoi ? Pourquoi lui ? Pourquoi eux ? Qui étaient-ils ? Tout ça était étrange. Cette école entière était étrange. Avec les jours, Antonio avait appris plein de choses sur les évènements. Il y avait eu une prise d’otage peu avant son arrivée. Des blessés et des morts. Il existait une personne ici qui, tous les mois, s’amusait à humilier les élèves pour son propre plaisir. Quelqu’un que l’on appelait « La Voix ». C’était totalement incroyable. Et surtout, comment pouvait-on laisser faire ça ? Qui était cette personne ? Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi les adultes ne disaient-ils rien ? Le jeune Italien avait encore une grosse poignée de chose à apprendre et à comprendre sur cette école. Avait-il bien fait de la choisir, tout compte fait ?
La danse ne tarda pas à se terminer. Il fut soulagé de ne pas avoir été trop maladroit, c’était souvent le cas avec lui. Il sourit à sa cavalière.

- Merci pour la danse.


HRP : Pardon, c’est un peu moyen =/ J’ferai mieux la prochaine fois … ? ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 19:48

Je dois être à peu près dans le même état d’esprit que la jeune fille. Mal à l’aise, préférant rester chez moi, j’ai quand même mon masque pour dissimiler tout ça, même si ma voix est la pire des traîtresses. Je m’excuse alors, surtout que je ne suis pas le plus présentable des cavaliers ce soir. Et encore, elle a de la chance, j’aurais pu faire bien pire, mais j’ai voulu éviter. Autant ne pas la traumatiser jusqu'au bout, surtout avec ce que je sais que je dois faire. J’attends son accord pour commencer la danse, déjà qu’elle n’a pas le choix, si en plus je commencer à la faire tourner dans toute la salle sans qu’elle soit prête, je vais vraiment me sentir pour le dernier des cons. Elle finit par saisir ma main et je l’emmène un peu plus loin pour ne pas gêner mes camarades.

-Désolé... je ne sais pas danser. J'essayerai de suivre tes pas.

La pauvre. Je ne sais pas danser non plus, elle est vraiment mal tombée. Pourquoi elle a été choisie d’ailleurs ? Parce que ça semble vraiment la déranger, et je la comprends totalement. Autant s’y mettre maintenant, ça ne sera sans doute pas si désagréable, et ce n’est qu’une danse, ce n’est pas une soirée entière, il y a pire. J’essaie de m’en convaincre en tous les cas, même si je ne suis pas très persuasif. Je prends sa main droite dans ma gauche et je pose ma main droite dans son dos. Je déteste ça. Pas qu’elle ne soit pas jolie ni rien, mais je ne la connais pas et je suis sûr de la mettre horriblement mal à l’aise. Je repère au passage son bracelet, trônant sur mon épaule. Elle ne me facilite pas la tâche. C’est parti pour le slow ! Tout le monde nous regarde, tout le monde nous scrute, et même avec un masque sur le visage, je ne me sens pas forcément bien. Nous nous rentrons dedans plusieurs fois, mais sans vraiment que ça fasse mal ou que ça soit très dérangeant. A vrai dire, je crois n’avoir jamais dansé avec une fille dans un bal, parce que je n’en ai jamais eu l’occasion. Même avec Cheyenne … Non, penser à elle me fait mal au cœur. Je pose de nouveau mes yeux sur Harmony. Les yeux, c’est tout ce qu’elle peut voir de moi, et je ne sais pas vraiment ce qu’elle y lit. Elle n’est pas partie en courant, je suppose que pour le moment, je ne lui fais pas si peur que ça.

-Tu es tombé sur la pire cavalière de la soirée...

Du coin de l’œil, je vois Mahina s’empêtrer avec son partenaire. Enfin, je crois que c’est Mahina, j’ai très peu fais attention dans la limousine, quand elle n’avait pas son masque. Je souris gentiment à la demoiselle, même si elle ne le voit pas, et lui montre la Nu Zeta de la tête.

- Je crois que tu ne dois pas vraiment être la pire …

Même si, clairement, elle n’est pas la meilleure. Mais moi non plus, alors tant pis. Je ris légèrement, essayant de lui faire comprendre qu’il y avait aucun problème. Je n’aime pas voir le rouge sur ses joues comme ça, j’espère ne pas l’intimider ni rien, ce n’est pas du tout mon but. Je veux juste que cette danse se finisse, aller m’asseoir dans un coin et passer le reste de la soirée à attendre que ça se termine et que la limousine vienne me chercher. Pourquoi pas boire un verre ou deux, ou dix, j’en sais rien. Je ne sais plus vraiment de quoi j’ai envie.

-C'est quoi ton prénom ? Tu sais comment on a été sélectionné parce que j'ai vraiment rien à faire là.

Je retiens un rire jaune. J’admire sa tentative de conversation, je me déteste de ne pouvoir y répondre. Je ne peux pas lui dire. La première question, je n’ai pas le droit. La deuxième, je n’en connais pas la réponse. Qu’est-ce que je fais ? Je ne réponds rien ou je la déçois ? Quoi que dans les deux cas, elle sera sans doute déçue. En plus de ne pas être un cavalier à la hauteur, je suis d’une compagnie absolument ignoble.

- Je ne peux malheureusement pas te dire qui je suis. Juste, tu ne me connais pas, et il vaut mieux pour toi que ça reste comme ça.

Après tout, c’est vrai. Même ceux dont j’ai l’impression qu’ils tiennent à moi finissent par partir. Il me reste qui, à part Sienna ? Personne. Même mon propre frère me hait, et c’est dans des moments comme ça que je pense que je suis vraiment une erreur de la nature qui n’aurait pas due être commise.

- Je sais pourquoi moi je suis là, mais toi, j’en ai aucune idée. Encore désolé …

Vraiment, la pauvre. Bon, je sais que je ne suis pas le meilleur cavalier ce soir, mais elle aurait pu tomber sur pire. Genre Trey ou Nathan, qui ne valent pas plus l’un que l’autre. Le QI d’un gravier à eux deux réunis, la présence d’une feuille de papier et l’utilité d’une cuillère pour couper du bois. Le seul qui reste et qui est potable, c’est Raphaël. Malheureusement pour lui, il a récolté ma colocataire. Enfin, c’est comme ça et on ne peut rien y changer.
Nous parvenons enfin à mieux danser, sans nous marcher l’un sur l’autre, et j’aurais presque pu trouver que c’était dommage que ça se finisse déjà, j’entends la fin de la musique. Sauf que je ne dois pas oublier que je n’en ai pas tout à fait fini, même si je meurs d’envie de disparaître dans la seconde. La chanson se termine, je stoppe la danse, lâchant au passage ma partenaire, mettant de la distance à nouveau entre nous deux. Je lâche sa main et son dos au passage. Je la regarde toujours et je me déteste d’avance. Je saisis alors sa main gauche, pour lui faire un baisemain. Enfin, mimer, parce qu’avec mon masque je ne peux pas faire mieux. J’effleure sa peau des lèvres artificielles du masque et au passage, je passe l’un de mes doigts entre son poignet et son joli bracelet. J’ai pu remarquer qu’il est mal attaché, ce qui va me faciliter la tâche. Je me relève alors et tire avec mon doigt, le petit bijou tombant directement dans ma main, que je m’empresse de refermer dessus. J’ai toujours cette pointe de tristesse dans la voix, me sentant aussi mal par mon geste.

- Ce fut un plaisir de danser avec toi. Je te souhaite une bonne soirée Harmony.

Parce que moi, je sais qui elle est. Heureusement pour elle, et moi, je ne pense pas la recroiser. Elle ne fait pas partie des Alpha, elle est sans doute trop jeune pour être à l’université. Et je ne sors plus beaucoup de ma chambre à la confrérie. Sans compter que je la vois mal aller en boite ou ce genre de choses, donc je ne pense pas qu’elle soit souvent dehors, dans des lieux où nous pouvons nous rencontrer de nouveau. Après un dernier regard, quand les autres se dispersent, je vais volte-face et lui tourne le dos. Voilà ce qu’elle peut découvrir le plus sur moi : ma tignasse que peu de gens abordent dans cette école. Pas sûr que ça l’aide à en savoir plus sur son identité, même si à mon avis elle ne cherchera pas. Je mets alors son petit bracelet dans ma poche et je disparais parmi la foule, dense et bruyante. Je me dirige vers le buffet, prêt à m’enfiler plusieurs verres s’il le faut, même si je ne sais pas vraiment ce qu’ils peuvent nous proposer. Sans doute pas d’alcool véritable, étant donné qu’il y a tout un tas de mineurs dans la salle. Enfin, ça ne me dérange pas, je prends le premier verre qui passe et le bois cul sec avant d’aller me poser sur une chaise, dans un coin de la salle. Est-ce que je ferais mieux de partir tout de suite ou dois-je attendre encore un peu ? J’aimerais bien voir Sienna, mais je ne sais pas si elle est accompagnée, si elle est occupée ailleurs, ou même si elle est venue. Si elle est là, au moins quelque chose de bien dans cette soirée qui rappelle la famille que je n’ai pas, les amis que je n’ai pas plus, et l’envie de m’amuser qui a pris ses vacances.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 20:08

Bal de Noël



« Tu es vraiment classe ! Je suis vraiment flattée que tu ais fait ça pour moi » me répondit Victory lorsque je lui demandai comment elle me trouvait.

Je dois bien avouer que cela me soulagea. C’était un effort, pour moi, et j’étais content qu’elle en soit satisfaite.

« Rien n’est trop beau, pour toi » lui glissai-je en exagérant le ton de lover, pour bien lui montrer que je ne me prenais pas la tête.

Je lui souris ensuite, content d’être avec elle. Et aussi, pour qu’elle comprenne que derrière la plaisanterie se cachait peut-être autre chose. Mais bon, c’était peut-être un peu subtil. L’Alpha Psi rougit légèrement, adorable qu’elle était.

« Enfin tu l'es toujours hein ! C'est juste différent ! Mais j'adore aussi » s’empressa-t-elle d’ajouter, ce qui me fit rire.

Nous rejoignîmes ensuite mes camarades Nu Zeta, et Nobu partit nous chercher à boire – une bière, pour ma part –. Je demandai à Victory, une fois nos boissons en main et l’asiatique remercié, si elle savait que son colocataire allait ouvrir le bal. La jeune femme plissa les yeux pour le regarder, visiblement perplexe.

« Non, à sa tête je ne sais même pas s'il était au courant. De toute façon hier, j'ai du trop l'inquiéter pour qu'il m'en parle... »

Je réagis immédiatement à sa phrase et plongeai un regard inquiet vers elle, qui détourna les yeux en rougissant. Mais l’arrivée d’une fille tatouée que j’avais déjà croisée à plusieurs reprises chez les Nu Zeta l’empêcha de me répondre. Je ne connaissais pas son prénom, mais je la saluai tout de même d’un sourire poli, tandis qu’elle se frottait contre la chinoise qui me portait tant dans son cœur. Elle lui glissa quelques mots puis s’éloigna, pour finalement revenir accrochée au bras de Sergi. Lui, je le connaissais beaucoup mieux et nous avions souvent l’occasion de discuter entre deux cours, à l’université. En revanche, je ne savais pas qu’il avait une copine… si le fait de la voir pendue à lui ainsi pouvait signifier quoi que ce soit.

« Tu fais un parfait petit pingouin, Sergi ! » lui glissai-je, un sourire amusé aux lèvres.

C’était la première fois que je le voyais en costume, et je dois bien avouer que ça lui allait très bien. Mieux qu’à moi, en tout cas. Il avait l’air taillé pour ça, ce foutu beau gosse. Bien que, il n’avait pas l’air très à l’aise… Bref, je reportai mon attention sur ma cavalière, me demandant avec quoi elle avait bien pu inquiéter Antonio. Du coup, moi aussi ça m’inquiétait puisqu’elle ne m’avait parlé de rien. Victory du sentir mon regard brûlant de questions sur elle, car elle releva la tête et m’observa. Ses dents s’abattirent sur sa lèvre joliment ourlée, et elle haussa les épaules l’air de rien. Elle se dressa sur la pointe de ses pieds et posa un baiser sur mes lèvres, chaste à son image.

« J'étais juste stressée à cause de cette après-midi » finit-elle par me confier… et comme je n’avais aucune raison de douter d’elle, je la crus. « On danse ? C'est un slow ça devrait aller non ? »

J’aurais pu penser qu’elle voulait juste détourner mon attention, mais je le redis : je n’avais aucune raison de ne pas la croire, surtout que monter sur scène pour se vendre avait effectivement du la stresser.

« Bien sûr, avec plaisir » acceptai-je en lui souriant.

Nous nous éloignâmes un peu des autres et je posai mes mains sur les hanches de ma copine, tranquillement. Je ne savais pas vraiment danser. Pas le slow, en tout cas. Parce que – je l’avoue – il m’était arrivé de danser la country, comme tout bon Texan qui se respecte. Enfin, ça c’était une information que je préférais garder top secrète. Du coup, je me contentai de me balancer d’un pied sur l’autre en suivant le rythme, et Victory se laissa emporter, la tête posée sur mon torse. C’était agréable, et ses cheveux sentaient bons. Je me surpris à apprécier ce moment collé contre elle, je souriais comme un crétin. Je fus déçu lorsque la chanson prit fin… et je n’eus pas le temps de lui proposer de continuer que Victory se détacha de moi après un léger baiser.

« Tu m'excuses un moment ? Je voudrais voir Sebastian pour lui demander une danse » me dit-elle.

Pour le coup, je restai un peu surpris. Sebastian, n’était-ce pas le cousin de Zack, qui ne lui parlait plus ? J’hochai la tête, elle était presque déjà en train de s’éloigner.

« Euh… oui, bien sûr, vas-y ».

Je la suivis des yeux en fourrant les mains dans mes poches. La voir s’éloigner de moi me fit bizarre, mais je finis par hausser les épaules en me raisonnant. Qu’est-ce que ça pouvait bien faire si elle dansait avec quelqu’un d’autre ? Je ne voulais pas être un de ces boulets jaloux qui ne supportent pas de voir leur copine s’approcher des autres mecs. Je me dirigeai donc vers le bar, et pris un autre verre de bière. J’observai un peu les gens dans la salle, cherchant des connaissances que je n’avais pas encore saluées… quand mon regard se posa sur un type qui m’était familier. Je l’observai une seconde de plus que les autres puis continuai mon observation… avant de me rendre compte que ce mec, je ne le connaissais pas que de vue. Mes yeux bleus se braquèrent à nouveau sur lui, presque horrifiés. Maddox ! Je faillis m’étrangler dans mon verre lorsque je le reconnus. Il s’était coupé les cheveux, mais ce n’était pas le pire. Non, le pire : il s’était rasé la barbe. Instinctivement je glissai les doigts dans la mienne et sentis la colère monter. Il faisait ça pour se différencier de moi, ou quoi ? Il n’acceptait pas la réalité et… je l’avoue, cela me mit hors de moi de le voir comme ça. Différent. Je bus mon verre d’une traite et le reposai sur le bar, en reportant le regard sur Victory et Sebastian. Je plissai les yeux, ils étaient loin de moi et je distinguais mal leurs visages. La chanson était bientôt terminée, j’allais pouvoir récupérer ma copine.

Ma copine… qui se laissait embrasser par son « ami ».

En voyant ça, je sentis cette jalousie que je ne comprenais pas quand je la voyais chez les autres se répandre en moi comme une trainée de poudre. Je serrai les poings et la mâchoire, soudain furieux. A quoi est-ce qu’il jouait, au juste ? Il se croyait où ?! La chanson était terminée… et ce petit con prit la poudre d’escampette. Comme un lâche. Je fonçai à travers la foule pour rejoindre la petite brune. Une fois à sa hauteur, je restai à une distance raisonnable et plongeai un regard qu’elle n’avait pas l’habitude de voir dans ses yeux plein de larmes.

« C’était quoi, ça ? » demandai-je d’une voix ferme, qui trahissait de mon sentiment présent.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Lun 30 Déc - 21:46


Bal de Noël

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ft All


Je vais la tuer .... Sérieusement, je vais la tuer. Au début de la soirée j'étais vraiment de bonne humeur, j'avais envie d'enflammer le dancefloor et éblouir la foule de ma classe, parce que oui si y'a bien un black qui gère la danse à WHS, c'est moi et pas un autre ! Non Dwayne ça compte pas ! Et puis comment ça on est les seuls blacks de l'école ? C'est pas faux dans un sens. Mais je suis quand même énervé, et la c'est le point de non retour. Je ne relevais pas la remarque de ma brunette concernant mon frère, c'était surement son côté blond qui ressortait .. Enfin je ne relevais pas .. Si en fait, comme si j'allais la laisser dominer ... Faut pas rêver !

"Possible, après tout on est comme les deux doigts de la main lui et moi, on se passe déjà nos affaires, on est plus à la sœur d'une copine près ... J'te passe son numéro ?"

Appelez moi Super-connard. Oui d'ordinaire, je me serais excusé de suite de ce genre de parole. C'était méchant, c'était gratuit, mais en même temps elle m'a cherché. J'ai beau être faible devant sa frimousse d'ange et le bleu de ses yeux, je n'allais pas non plus faire le gentil chien chien soumis et acquiescer sagement alors qu'elle me vanne avec ironie. Un grand sourire aux lèvres j'avais donc lâché ma pique. Nous en restions la et je continuais à expliquer à la blonde pourquoi je n'avais pas pu l'inviter. Cependant je ne pensais pas qu'elle réagirait ainsi. Je suis resté la à l'écouter, et ma colère montait encore plus quand j'entendais parler de Nina. Mais elle me fait quoi la ? Purée les gonzesses et leur crise de jalousie ... Je dis ça mais je ne suis pas mieux. Mon côté féminin que voulez-vous. Je la regarde, je n'ai pas aimé sa façon de me parler d'elle et par extension, de nous. Oui on ne se connaît pas encore très bien, mais elle pourrait faire l'effort de comprendre un peu au lieu de se laisser aveugler par sa crise. Je l'ai écouté, mais mon visage lâchait ce sourire arrogant pour le troquer contre une ride de colère. Mes yeux sombres se plantaient sur le jolie visage de la nouvelle brune et la je parlais d'un ton froid et tranchant.

"Putain c'est quoi ton problème avec Nina Leah ? Tu viens pas de me dire juste avant "Tu ne sais rien de moi, Dwight et je ne sais rien de toi alors évite de penser des choses me concernant".

J'avais pris une voix de pétasse blonde Eta Iota et fait des mimiques avec ma main en parfaite petite biatch devant sa glace, histoire d'énerver encore plus la belle blonde tandis que je l'imitais parler. Comment ça je me foutais d'elle ? A FOND !!! Elle me cherchait, elle allait me trouver.... Au jeu de qui à la plus grosse, c'est forcément moi qui allait gagner ! Black powa.

"Nan mais sérieusement Leah. Je t'ai dis que je n'avais pas le choix. Même Nina se serait bien passé de venir avec moi, donc arrête tes insinuations foireuses nous concernant. Je suis avec toi, certainement pas avec elle."

Et je le pensais fermement, c'est pour cela que je lui expliquais les raisons de mon "couple d'un soir" avec Nina. Même entre nous on ne se considérait pas comme cavalier. La preuve je ne sais même pas ou elle est et je m'en contrefiche. On doit juste se montrer une fois ensemble histoire de satisfaire nos parents et leur réputation et après ça, chacun fait sa soirée de son côté. Elle comme moi on préfère s'esquiver car même si nous avions remis de l'ordre dans notre relation, c'est encore très fragile et avec la brunette, ça peut vite dégénérer. En tout cas pour ce soir, je ferais en sorte que ce ne soit pas le cas, bien que Leah ne me facilite pas la tâche. Encore plus avec ce qu'elle venait de dire. La c'était le comble. Je la regardais et j'avoue que ma voix était sèche et cinglante pour le coup. Mes mains s'agitaient, preuve que je perdais le contrôle de mes nerfs.

"Ma parole t'as changé que ta couleur de cheveux Leah pour le coup ! Je te pensais plus compréhensible mais pas grave, on r'commence. "Tu ne sais rien de moi, Dwight et je ne sais rien de toi alors évite de penser des choses me concernant."

Pas de voix de pétasse en revanche ce coup-ci, non faut être plus original. Je faisais mon Sigma Mu ... Attention on s'rebelle sec ce soir.

"Y'a quoi que t'as pas compris dans "On a pas le choix." On a un nom. Nina aussi. Son père est PDG dans l'une des entreprises du mien. Tu crois qu'on fait ça par plaisir ? ça m'a écorché la gueule d'accepter et elle de me proposer. Parce que t'es la première personne à qui j'ai pensé quand j'ai accepté ce deal. T'as même pas retenue une seule phrase de ce que j'ai dit tout à l'heure. Nina elle ne veut pas non plus y aller avec moi. Tu crois que j'ai pas tapé un scandale à mes parents après ça ? Tu crois que je veux y aller avec elle peut-être ? Non je voulais y aller avec toi, mais effectivement, te fatigue pas, t'es trop aveuglée par ta crise pour comprendre ça. Tu te dis même pas que je ne t'ai pas proposé pour ne pas te blesser encore plus. Tu l'aurais pris comment Leah si je t'avais dit "Je t'invite pas je dois y aller avec Nina." Y'a des moments où faut savoir se taire Leah, j'ai fait ce choix la pour éviter d'avoir à me prendre la tête avec toi. C'est raté pour le coup."

Je venais de lâcher ça sur un coup de colère, mais j'avoue que je pensais tout ce que je disais la. Leah me décevait. Je savais que je n'avais pas bien agi, la dessus j'assumais totalement, mais pourquoi elle me tape une crise sans vouloir comprendre que ça me faisait chier de pas être à son bras. J'ai envie de me montrer avec elle. Je suis fier de ma blonde, elle est magnifique, resplendissante. Je me fiche que ce soit une Sigma Mu, c'est le top du top des Sigma de toute façon, et même des Etas. Fut un temps où j'aurais dit que Nina se plaçait devant, mais ce temps est révolue, Leah est ma numéro une, mais ça elle peut toujours se gratter pour que je lui avoue. Elle pourrait au moins comprendre qu'en tant que foutu gosse de riche, je sois parfois obligé de faire certaines choses. Je ne suis pas une marionnette qu'on manipule, il n'y avait qu'à voir le visage de Nina quand elle m'a demandé, elle aussi avait le cœur aussi brisé que moi de faire ça, surtout dans les circonstances actuelles. J'allais lui parler du fait que j'ai gueulé sur mes parents. Je me suis pris la tête avec mon père et ma mère par rapport à ça. Pour eux je devais y aller avec la fille Palmer, c'était important pour l'image, pour la réputation, et Nina est une fille belle et intelligente.

Comme j'ai dis à mon père, ma petite amie est magnifique elle aussi, et tout aussi intelligente, même si je ne connais pas Leah sur ce point. Selon moi on ne juge pas une personne à ses capacités scolaires, je pensais mon père plus sage que ça, pour le coup, à part foutre en l'air le bal de son fils et celui de Nina, il ne faisait rien. Pitoyable. Comme si c'était Nina et moi qui allait changer la donne sur quoique ce soit ... Je voulais donc m'exprimer envers la brunette, mais je ne l'ai pas fait. Pourquoi ? Parce ce que j'avais déjà pas supporté son "fais en de même" et encore moins la suite de son discours.

« C'est quoi ton problème avec Nathan, hormis Nina ? Et si, c'est bien lui. D'ailleurs, contrairement à toi, c'est un choix personnel et c'est même moi qui lui ai proposé de m'y accompagner. Tu vois, finalement je ne suis pas ce genre de fille qui attend patiemment qu'on l'invite »

QUOI ?? La je virais au rouge, jaune, blanc, noir. Comment ça chui déjà noir ? On s'en fout ! Elle va au bal avec Nathan ! NATHAN !!! Le sosie à Bieber ! Le mec qui a autant de virilité que Vincent MacDoom !! Ce charlatan ! Oser me prendre ma petite amie ! Oser ACCEPTER ! Je savais qu'il était pitoyable mais de la à bouffer à tout les râteliers ... Quoique il avait embrasser une Khi immonde, donc son geste ne me surprend pas plus que ça ! Je suis sur qu'il avait accepté juste pour me faire chier en plus. Il savait que je serais vert de rage ! Et je ne peux même pas me venger en flambant d'être avec Nina parce que je ne suis pas spécialement heureux d'être avec elle, et c'est pas elle qui rentrera dans mon jeu pour les faire rager, elle n'a clairement pas la tête à ça. Je la regarde et la c'est de la méchanceté, du mépris, du dédain qui s'exprime dans mon regard. Je veux prendre la parole mais je vois Leah tourner le regard, je suis instinctivement la blonde des yeux et je tombe sur ma cavalière.

J'étais la quand Nina avait acheté sa robe, celle-ci lui allait à ravir. J'avais envie de la complimenter pour foutre les boules à Leahna, mais ce serait me rabaisser à son niveau, puis j'ai pas envie de mêler Nina à tout ça, elle n'a rien à voir. L'Eta prend alors la parole pour signaler sa présence. Ne pas faire attention à elle. J'ai un rictus sur les lèvres à ce moment la, comme si on pouvait te louper Nina ... Nina avait l'air de regarder quelqu'un, je ne sais pas pourquoi j'avais tourné la tête mais j'avais cru avoir une vision dans la foule en apercevant Orlando. Je n'eus pas le temps de vraiment regarder car Leahna en profita pour "clore" le débat mais j'allais pas rester sur ça. je la fixais avec mépris et ma voix était pleine de dégoût.

"T'as raison, reste avec ton cavalier. Mais reste bien avec Leah, vu que t'as eu assez d'esprit pour me saouler ce soir de pas t'avoir invité alors que toi tu invites un autre mec sans même te demander à un seul moment pourquoi ton petit ami t'invites pas. Bravo, franchement j'applaudis, t'as fait fort pour le coup. Je savais que j'étais pas le mec le plus important du monde pour toi mais la j'ai confirmation. Compte pas sur moi pour passer après cette tâche de McCoy. J'ai assez donné à ce niveau. Désolé Nina c'est pas contre toi ce que je dis."

J'allais partir, vert de rage, quand d'un coup l'incarnation de la débilité s'amena. Posant mes mains sur MA demoiselle, l'air de rien, tout sourire. Je vais le tuer ... Ce sale enfoiré de mécheux ... Cette sous merde. Je lâche un regard noir à Nathan qui BIEN SUR en profite pour me tâcler tout sauf subtilement à la gorge. Raclure de bidet, tête de brosse à chiotte ... Je vais le tuer ... Je vais le tuer !!! Enlèves tes mains de Leahna !!!!! Connard ! Je le fusille des yeux lui et Leah avant d'ajouter pleins de rancoeur non dissimulé.

"Non McCon j'ai fini avec elle, donc je t'en prie, faites vous plaisir. Je vais suivre les conseils de Leahna, passer la soirée avec ma cavalière par EX-emple."

Si son cerveau de moineau était assez réceptif, ce qui je pense devrait être le coup. Il verra que j'ai bien accentué le "EX" pour désigner Nina. C'était évident et ça crevait les yeux qu'il avait les boules, mais il est trop débile pour l'avouer. J'avais affiché un sourire plein d'hypocrisie pour le coup et me détournant de leur attention, je regardais ma cavalière d'un soir et m'approchait d'elle. M'adressant à elle avec courtoisie et douceur, car même si j'étais énervé après Leahna et Nathan, je ne l'étais pas contre Nina. Pas du tout même.

"Dis moi, j'ai rêvé ou Orlando est la ? On va le voir ? J'ai pas envie de rester près d'eux une minute de plus. Désolé je ne t'ai pas encore invité à danser, je ne sais pas si tu as le coeur à ça. En tout cas on s'est pas loupé sur le choix de ta robe, elle te va à ravir, sans surprise."

Je n'avais pas dit cela d'un ton lourd de gros dragueur, non j'étais juste honnête avec elle. Cette robe lui allait bien. J'attendais donc sa réponse patiemment, pressé de savoir si j'avais halluciner ou non pour Orlando, le tout en essayant de ne pas montrer ma colère à la jeune Eta. Cependant elle me connait plutôt bien maintenant, donc elle doit savoir que mon humeur pour la fête est partie. Espérons qu'elle non plus n'en rajoute pas une couche. Je venais déjà de péter un câble sur Leah, et je sens que je vais m'en mordre les doigts dans une heure, alors si je dois en plus gérer Nina ... Paix à mon âme.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 0:14


Bal de Noël 2013

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ft Tout le monde


J'avais quitté la piste en prenant le chemin du buffet dans le but de rejoindre Raphaël histoire de lui toucher deux mots sur l'après-midi aux enchères. C'était pas vraiment mon genre, d'aller parier des humains sur des enchères, mais Raph m'avait un peu expliqué le but de cette activité et j'avais accepter d'y participer, pour lui faire plaisir et peut-être un peu en honneur à Zack souffrant en silence dans cet immense hôpital. En y réfléchissant ça me manquait de ne pas le croiser tout pimpant à cette soirée, il s'y serait surement amusé, lui qui avait plus la dégaine et l'esprit d'un PS que d'un KO. Après mon détour près de Raph, lui demandant par la même occasion une danse pour fêter l'enchère, je retournais près de mon cavalier de ce soir qui, apparemment était en pleine dispute de couple. J'avais pas vraiment envie de me mêler à leurs histoires, j'en avais bien assez avec mes propres soucis pour en plus m'occuper des leurs, d'autant plus que j'étais pas spécialement fan de la Sigma Mu. Je lançais mon regard vers la piste de danse, les yeux fixés sur Orlando. Je n'avais plus vu l'italien depuis plusieurs moi et avant son départ, tout me paraissaient si simple. J'avais l'impression qu'en partant, il avait fait de moi cette fille naïve et vulnérable capable de gober toutes les belles paroles d'un Pi Sigma. Le revoir là me donnait un sentiment de sécurité, mais ne soignait pas mes blessures pour autant. Croisant les bras, je me rappelais des moments qu'on passait à s'amuser, parfois, j'avais même rêver qu'il revenait bien plus tôt que ça et que je finissais par débarquer dans sa chambre au petit matin, un peu le même genre de réveil que pour Nathan, mais en beaucoup moins doux et tendre, évidemment.

Peu de temps après, j'entendais Dwight qui s'énervait de plus en plus qu'il en était difficile de ne pas faire attention à leur dispute. Tout le monde finissait par nous regarder et nos parents qui voulaient nous voir ensemble devant toute cette société, c'était un peu louper, bien que je m'en foutais totalement de ce que les gens pouvaient penser de l'entreprise Young au final. J'avais juste le même nom que l'un de leur PDG, ça s'arrêtait là et un jour je comptais bien faire comprendre à toute ce beau monde que je ne suis pas plus sa fille à lui que celle de la reine d'Angleterre. Dwight avait certes son avenir tout tracé, mais je doute que cette plaisanterie allait l'aider à devenir quelqu'un, il avait déjà le nom, il voulait quoi de plus? Au final ça avait créer plus de problèmes qu'autre chose et c'était sans compter la venue de Nathan. Gardant les yeux rivés sur celui dont j'attendais le retour inconsciemment depuis des mois, je revenais sur terre quand la voix de Nathan parvenait jusqu'à mes oreilles. Je me retournais, le regardais se coller à Leahna. J'aurais pu jouer le même jeu avec Dwight, mais j'étais pas en 3e bac-à-sable. Je fixais le Pi Sigma en me disant qu'il faisait vraiment tout pour descendre de plus en plus dans mon estime. Si ça continuait, j'allais surement avoir plus d'estime pour Ty que pour lui. Au final, peu importe ce que je pouvais penser de lui, je me rendais compte que ça me faisait mal et que j'étais probablement pas aussi forte que je le souhaitais.

Je me tournais à nouveau vers la piste de danse quand un serveur avec un plateau venait nous proposer des verres de champagnes, me donnant un morceau de papier par la même occasion. J'attrapais une coupe ainsi que le morceau de papier où se trouvait un numéro de téléphone. Je serrais le papier dans une de mes mains sans aucune intention de m'en servir, mais autant faire espérer, non? Je regardais Leahna et Dwight se prendre la tête pour pas grand chose et au final, ça saoulait plus qu'autre chose.

Non mais vous n'avez pas fini, là? Tu le récupères quand tu veux ton mec Leahna, c'est que du chiqué tout ça.

Blasée, je tournais  à nouveau la tête vers Orlando quand contre toute attente, un garçon s'approchait de moi. Ice Tea si je me rappelais bien son prénom. Il me glissait quelques mots à l'oreille qui me faisaient sourire. Ce mec était probablement la risée de l'école aussi bien en tant qu'ex pi sigma et allait bientôt se faire bouffer par Trey. Je le regardais d'un air supérieur et sans réfléchir, lui versais la totalité de ma coupe de champagne sur le costume avant de lui donner la coupe vide entre les mains.

Si j'écoute les conseils d'un ex pi-sigma raté et d'un futur Roh Kappa pathétique je risque le crash social. T'es gentil, Ice tea, abstient-toi de donner des conseils avant de faire partie de la cour des grands. T'as jamais été personne et c'est pas parce que tu portes un costard et que t'es en couple avec une Nu Zeta probablement aussi ringarde que toi que t'arriveras à être quelqu'un. T'es fiché, trop tard. Alors va jouer ailleurs, merci et à l'avenir oublie que j'existe, on fait pas partie du même monde.

Je reprenais ma situation initiale, m'adossant contre une espèce de colonne en pierre quand une voix s'adressait à nouveau à moi et cette fois-ci il s'agissait de Dwight. Je me retournais vers le Pi Sigma, sortant de mes pensées.

Quoi? Oui c'est Orly, il danse avec Rose, ça sert à rien d'y aller. Par contre j'ai pas la tête à grand chose mais ça m'empêche pas de faire n'importe quoi répondais-je en montrant Ty d'un geste du visage.


Je suppose qu'une danse va pas me tuer. On bouge? Ca devient lourd l'ambiance, là.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 2:38

Interaction : Antonio et Sienna
Mentions : Dwight, Aaron, Maddox, Joyce, Karen, Grace et Liam

J'admets que cette mission me laissait perplexe mais elle me permettait de m'amuser, penser à autre chose que ma vie actuelle ou passé. J'avais un objectif à atteindre et ça, pour le bien de mes frères et sœurs Sigma Mu. Une quête qui ne regardait pas que moi en somme, mais en dépendait complètement. D'autant que vu ma situation avec Kaegan, je me voyais mal lui refiler le bébé comme si de rien n'était.

Le visage plutôt mignon et sympathique, mon cavalier imposé aurait pu être pire. Regardant Nathan du coin de l'oeil, il aurait la difficulté de se dissimuler de sa sœur alors que moi, même masqué, je savais qu'il n'aurait aucun soupçon, je pouvais jouer le jeu à fond. N'attendant pas qu'il se presse, je m'étais rapprocher de lui, tactile comme toujours, je n'étais plus à un contact physique près. J'étire un sourire narquois et les premiers pas commence. Nous discutons faiblement. J'ai une autre mission à atteindre et j'ai intérêt à ne pas l'oublier. Encore une fois, je vise juste, mon cavalier est nouveau, et encore une fois, un nouveau débarque quand je m'absente de Wynwood. Comment veulent-ils que je puisse recruter des cibles potentiels pour agrandir la confrérie s'il me laisse pas les découvrir en premier.

« Tu sais pourquoi on fait ça ? » Si seulement j'en avais la réponse, je hausse les épaules. « Franchement, pas du tout, ça m'a été imposé sinon j'avais une sorte de gage, dirons nous. Mais bon je suis pas si déplaisante ? Ok je manque un peu de formes, je le concèdes ! Mais si tu me connaissais, j'ai sacré réputation, si tu vois ce que je veux dire ! » Continuais-je en m'amusant sur l’ambiguïté de mes paroles. Bon fallait que je trouve une idée et je fais exprès de marcher sur ma robe beaucoup trop longue pour manquer de tomber et m'accrocher contre Antonio. Je m’aplatis complètement sur lui, mes mains sur son torse. Qui en descendant, l'une d'elle vient se glisser dans la poche du garçon. Bingo, j'ai trouver, ce qui ressemble à des clés. Je tire doucement l'objet et en me relevant grâce à son aide, je fais discrètement disparaître la fraude dans mon énorme poche blanche de ma robe, priant pour qu'il n'y fasse pas attention.

La musique s'arrête et je souris au garçon, qui me remercie. Il est mignon, ahah. « De même. Fait attention, elle mord » Dis-je en regardant Karen, une consœur avec qui je parle extrêmement peu. Non pas que je l'aime pas, car je sais que je vais la détester en faite. Mais son arrivé datait de quand Matty était encore chef avec moi. Autant dire que c'est lui le responsable. J'avais vu qu'il l'avait guetter plusieurs fois pendant la danse, je me demandais si c'était par attirance. Ma fois, chacun ses goûts. Les miens se portaient sur les mecs tordus... « A plus ! »

Je m'éclipsais de son champs de vision pour aller cacher ces foutus clés quelques part. Un gros pots avec une plante faussement enneigé fera l'affaire. Puis je survole la salle à la recherche de Sienna. Introuvable, je me demande si elle aurait pas rater le début du bal. Était-elle avec Aaron ? Rien que de penser son nom à ce connard me donnait envie de vomir. Il avait de la chance que je tenais trop à elle pour que je fasse l'enfant à lui demander de choisir entre lui et moi. -Ou peut-être taisais-je ainsi ma peur qu'elle le choisisse lui- Je regarde les gens danser et mes pas me ramène vers le bars, comme un moustique vers la lumière. Je choppe un gobelet et le remplis avec hâte de ti-punch rouge. Je souris, il est alcoolisé. Quelqu'un avait eu meilleure réflexe que moi, de verser du rhum dedans. Je bois le premier verre sans le savourer, en soupirant. J'ai envie d'une clope fait chier. Je chercher des gens que je connaissais. Liam, l'ami de Kaegan, mauvaise idée... Grace était seule, j'arque le sourcil, étonnée. Malgré l'aventure Halloween, je suis toujours pas à l'aise avec elle. En fait, j'ai appris à en savoir plus sur elle. Et elle me fait penser à une Eta Iota, mais jamais je pourrais l'avouer à Matty, il me tuerait ! J'en oublie mon masque comme une conne. Je vois Dwight au loin, ça à l'air de chauffer, il fait sa tête d'énerver et il agite beaucoup les mains en parlant à Leah, une des nouvelles, dans la chambre de Maddox. Tiens il est où celui-là ? Je fais le radar et c'est à peine si je le reconnais le con. Mais quel idée ! OH PUTAIN JOYCE à son bras. Je rebois un deuxième verre cul sec, il se passe des trucs mystique dans ce lycée. Bon ya du monde que je connais, et je pense que certains m'ont reconnu, mais franchement, c'est plus vraiment marrant de porter un masque quand vous n'êtes que 7 à le faire. J'attrape mon téléphone que j'ai ranger dans le plis de ma robe qui sert à couvrir mes seins. J'appelle Sienna. Elle décroche assez vite. « Bon ma jolie, tu fous quoi, je me sens seule sans toi ! Tu t'es enroulé dans ton fer à bouclé ? Ou Aaron t'a séquestrer pendant mon absence ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 7:13




Bal de Noël 2013.

« Ce qui compte à Noël, ce n'est pas de décorer le sapin, c'est d'être tous réunis. »[Kevin Bright ]



« Ça va aller, tu es sûre ? Je peux rester si ça ne va pas... » proposa Maeko, pour la dixième fois.

Dans le hall de la maison secondaire de ses parents adoptifs, à Miami, elle venait de laisser son fils à la gouvernante qui l'avait gardée toute son enfance. Elle aurait déjà dû être repartie depuis pas mal de temps, mais elle persistait à poser des questions et à donner des conseils à la vieille nourrice.

« Enfin, Mademoiselle Matthews, je vous ai élevé, je sais m'occuper d'un enfant. »

L'asiatique soupira, autrefois, elle aimait avoir la preuve de sa supériorité en entendant la gouvernante de ses parents la vouvoyer. À présent, elle se rendait compte que cette pauvre femme avait été plus une mère pour elle que n'importe qui d'autre dans sa vie et cette marque de politesse la mettait mal à l'aise. Elle l'avait bien dit plusieurs fois à la vieille mexicaine, mais celle-ci refusait catégoriquement d'arrêter.

« Très bien ! Si il y a le moindre pro... »

« Je vous appelle ! On dirait que vous ne voulez pas aller à votre fête, allez vous préparer, bon sang ! »

Vexée que même sa nourrice ait remarqué ce détail, la Nu Zêta ne s'attarda pas plus dans la grande maison que ses parents n'utilisaient jamais. Elle embrassa rapidement son fils sur le front et attrapa son sac, dans lequel se trouvait le spray au poivre qui ne la quittait plus depuis Halloween. Elle reprit le chemin de la confrérie, non sans une angoisse qui ne disparut que lorsqu'elle fut à nouveau dans les murs du bâtiments des Nu Zêta.

Comme elle avait perdu pas mal de temps à rester chez ses parents, Maeko commença à se préparer dès qu'elle fut dans sa chambre. Elle n'avait pas eu besoin d'acheter de tenue, puisque, à défaut de prendre de ses nouvelles, ses parents lui avaient envoyé une robe de soirée en guise de cadeau de Noël... Prouvant ainsi une nouvelle fois qu'ils avaient oublié qu'elle ne célébrait jamais cette fête. Du moins, qu'elle ne la célébrait jamais d'habitude, puisque cette année, Nobu l'avait invitée au bal du lycée et qu'elle avait accepté, plus pour prouver à tout le monde qu'elle n'avait aucun problème pour entre dans l'établissement -alors que si- que par réelle envie d'y aller, par d'ailleurs.  Bien qu'elle n'aurait jamais osé refuser un invitation du nippon de toutes façons.

Elle enfila donc la robe noire offerte par ses parents adoptifs, réajusta le bandeau rouge qui servait de ceinture à celle-ci et s'observa dans le miroir de la salle de bain. La dernière fois qu'elle avait porté une robe de ce genre, c'était à l'une des soirées de bienfaisance en faveur d'une association de protection des animaux auxquelles ses parents l'emmenaient parfois et cela datait de plusieurs années. Elle ne se sentait pas des plus à l'aise, mais comme elle avait promis d'y aller, elle prit son mal en patience, priant presque pour que la gêne disparaisse au bout d'un moment et commença à se maquiller. Un peu de fond de teint et un trait d'eye-liner plus tard, elle s'occupait déjà de sa coiffure qui se résumait à un chignon simple laissant retomber les mèches entourant sa frange. Elle avait à peine fini de mettre ses escarpins noirs à paillettes -avec lesquels elle n'aurait pas de mal à marcher, puisque sa mère adoptive lui avait payé des cours de maintient et de savoir vivre dont elle ne se servait que très rarement,  jusqu'à ses seize ans-, que Nobu était déjà à la porte. Elle s'empressa donc de changer son spray au poivre de sac et alla ouvrir à son petit ami. Il était vêtu de l'un de ses costumes chic -et sûrement hors de prix- qu'il portait du temps où il était encore Sojiro. Et comme chaque fois qu'elle le voyait comme cela, elle eu un choc qui lui fit même faire un mouvement de recul. Mais bien vite, une autre habitude y succéda : celle qu'avait son cœur de s'emballer bêtement chaque fois qu'elle le voyait et elle lui sourit.

« Si tu me l’avais dit, j’aurais mis une cravate rouge pour qu’on soit assortis… tu es magnifique, Mae’ » Fit-il, en posant une main sur sa hanche, ce qui la fit rougir.

« Désolée je n'y ai pas pensé et merci, tu es très beau, toi aussi. » Répondit-elle, juste avant qu'il l'embrasse.

Il lui tendit une rose rouge et elle le remercia avant de prendre le temps de la mettre dans un peu d'eau, pour enfin sortir définitivement de sa chambre. Ils étaient à peine sortis du bâtiment que l'angoisse qu'elle ressentait chaque fois qu'elle était dehors revint la frapper. Elle avait envie de faire demi-tour pour retourner s'enfermer dans sa chambre et s'accrocha au bras du nippon pour s'empercher de le faire réellement. Liam fit le chemin avec eux et elle fut surprise de le voir en costume.

« Wah Liam, on dirait presque que tu es humain comme ça, c'est étonnant ! » Ne put-elle pas s'empêcher de le charrier, contrairement à la situation habituelle ou c'était lui qui l'embêtait.

Ils arrivèrent au lycée quelques minutes plus tard et Maeko serra un peu plus le bras de Nobu en entrant. L'idée de retourner sur les lieux du "crime" ne lui plaisait vraiment pas. Cependant, elle fit l'effort d'observer les décorations, d'un œil toutefois inquiet, rassemblant tout son courage pour se convaincre qu'il n'arriverait pas deux fois la même chose. Le décor de la salle était à couper le souffle. Tout était si éblouissant qu'on en aurait presque oublié que moins de deux mois plus tôt, une fusillade avait eu lieu ici, emportant plusieurs de leurs camarades et en blessant d'autres. Maeko, elle, n'arrivait pas à oublier cet événement. C'était la première fois qu'elle osait à nouveau entrer dans l'établissement, la présence de Nobu aidant beaucoup, mais elle était loin de s'y sentir bien. La peur était toujours là. Les décorations avait beau être magnifiques, elles ne changeaient rien à son sentiment d'insécurité.

La Japonais quitta ensuite le groupe pour aller chercher à boire, Maeko lui demanda simplement de lui prendre quelque chose sans alcool. Puis elle se retrouva seule avec Liam et la jolie fille tout menue et petite qui semblait être sa copine -ou son casse croûte ?- ce qui la mit un peu plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Elle se rendit compte qu'elle les dévisageait lorsque l'amie de Liam plissa les yeux avant de lui faire un sourire que Maeko lui rendit poliment avant de tourner la tête. Elle balaya rapidement la salle du regard, à la recherche de personnes connues, comme sa cousine qu'elle n'avait pas croisé depuis des lustres, sa colocataire qui s'était fait discrète ce jour-là ou Zen et sa présence toujours rassurante. Mais elle ne les trouva pas avant que Nobu ne revienne avec leurs boissons.

Et elle faillit d'ailleurs renverser la sienne, car au moment où elle prenait le verre qu'on lui tendait, le grésillement significatif des haut-parleurs avait retenti, faisant manquer un battement à son cœur et la replongeant dans la panique de l'annonce de Trent. Fort heureusement, cela ne dura qu'un bref instant et une voix rassurante enchaîna, annonçant que des personnes étaient dans l'obligation de danser avec d'autres, masquée. Maeko reconnu le nom de sa colocataire ainsi que celui de l'ex-fausse-petite amie de Nobu. C'est d'ailleurs celui-ci qui leur demanda pour se rapprocher, ce qu'elle fit sans rechigner ; elle avait très envie de voir Hunter danser.

«  Bonsoir ! J’ai manqué quelque chose ? » Fit une voix bien connue dans leur dos, au moment où ils arrivaient près de la piste de danse.

« Coucou Ana, j'adore ta robe. » répondit-il Maeko en lui faisant la bise. Elle était ravie de la voir, puisqu'elle appréciait réellement la jeune femme et lui répondit en souriant. « Tu n'as rien raté pour le moment, des couples improvisés ouvrent la danse... Bref, tu vas bien ? Tu es venue accompagnée ?  »

Le spectacle commença et Maeko prit distraitement la main de Nobu dans la sienne. Elle était un peu rassurée par la présence de son amie vénézuélienne, mais ce n'était rien en comparaison de l'énorme soulagement qu'elle ressentit quelques minutes plus tard, en voyant Zen s'approcher. L'ukrainienne avait toujours eu quelque chose d'apaisant pour la chinoise et aujourd'hui, elle arrivait même à lui faire oublier complètement sa peur.

« Bonjour toi ! C'est ton cavalier ? » Demanda-t-elle de son ton enjoué, en désignant le nippon.

« Salut toi ! Oui, c'est Nobu, mon copain, je t'ai beaucoup parlé de lui, tu te souviens ? » Fit-elle, en se retenant difficilement de sauter dans les bras de la jolie blonde, tant elle était contente de la voir. Au lieu de ça, elle se tourna vers son petit ami. « Nobu, voici Zenoviya, une amie adorable. »

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus, elle avait déjà parlé de son amie à Nobu aussi, ventant ses nombreuses qualités. La jeune femme aux tatouages se pencha sur Maeko pour lui chuchoter à l'oreille que son cavalier était très mignon, la faisant rougir au passage, puis elle lui fit un sourire suivit d'un clin d’œil.

« Attendez, je suis fête ! Je reviens » S'exclama-t-elle ensuite, écorchant un mot au passage, sans laisser le temps à Maeko de lui présenter Anaeli.

Alors qu'elle observait d'une air amusé son amie repartir vers la foule, la chinoise n'entendit pas que deux nouvelles personnes avaient rejoint le groupe. Elle ne s'en rendit compte que lorsque Nobu tira un peu sur sa main pour la présenter et qu'elle se retrouva face à face avec le dénommé Ki. Surprise, elle ouvrit de grands yeux et avala sa salive difficilement, si elle voulait faire des efforts pour maîtriser son caractère en présence de Nobu, il avait sans le savoir une preuve devant les yeux que celui n'avait pas disparu.

« Oh... Euh, bonsoir, Ki. » Fit-elle d'une voix qu'elle essayait de rendre joviale. Puis, voyant la tête que faisait le garçon, elle continua un ton plus bas. « Ravie de te revoir, sans malentendu, cette fois. »

Elle tenta de lui sourire le plus amicalement possible, histoire de lui montrer qu'elle n'avait aucune intention de le traumatiser une seconde fois, maintenant qu'elle savait qui il était. Elle répondit également au sourire de la blonde qu'elle ne connaissait pas, mais qu'elle trouva ravissante dans sa robe rouge. Celle-ci ne resta pas très longtemps en place, puisqu'elle s'empressa d'aller saluer la copine de Liam. Vicky, donc. Ce geste permit à Maeko d'échapper au regard de Ki et de se tourner à nouveau vers Zen, qui venait de revenir, accompagnée de Sergi.

« Salut Sergueï ! » lança-t-elle à l'intention du cavalier de son amie. Puis elle se tourna à nouveau vers elle et lui fit un sourire. « Tu as entendu l'annonce tout à l'heure ? Hunter fait partie des danseurs ! Elle te l'avait dit à toi ? Regarde, c'est elle avec la cape rouge ! » Elle désigna sa jolie colocataire d'un signe de tête.

Elle présenta ensuite Anaeli à Zen et vis versa. De la même façon qu'elle avait facilement réussi à parler de Nobu à la jolie blonde tatouée, elle avait également discuté avec elle de beaucoup de choses qu'elles n'avait jamais dites à personne. Par exemple, elle lui avait dit qu'Ana et elle faisaient souvent des manifestations ensembles, risquant parfois de se faire arrêter. Ou encore, dans les sujets plus personnels, elle lui avait avoué que Nobu avait eu une fausse petite amie : Ayase. La même que la cavalière de Ki proposait d'aller saluer. Elle vit que le nippon se tournait vers elle avant de répondre et elle se tourna elle-même vers la Rho Kappa, la suppliant du regard de ne pas l'abandonner. Le sourire apaisant de son amie la rassura et elle regarda à nouveau Nobu en hochant légèrement la tête, signe d'approbation.

« Tu viens Zen ? On pourrait allez saluer Hunter en même temps. » proposa-t-elle, dans l'espoir que son amie l'accompagne. Puis elle se tourna vers Anaeli, elle ne savait absolument pas si celle-ci connaissait quelqu'un parmi les danseurs. « Tu nous accompagnes ? »Demanda-t-elle tout de même, dans le doute.

Liam et sa cavalière avaient quitté le groupe entre temps pour aller danser et le temps qu'ils rejoignent la fameuse Ayase, Hunter s'était elle aussi éclipsée avec son cavalier improvisé. La fille à la robe rouge sauta au coup de l'Apha Psi, complimentant sa robe qui, il fallait l'avouer, était très jolie. Ki et Nobu la saluèrent aussi et Maeko, qui ne savait pas quoi dire, se contenta de s'incliner légèrement en avant, comme on le lui avait appris durant les mois qu'elle avait passé au Japon. D'habitude, en Amérique, elle n'utilisait jamais les choses que son père biologique lui avait apprises, mais vu la situation, elle n'avait pas trouvé autre chose à faire. À nouveau, elle se tourna vers la présence rassurante de Zen qui n'était pas bien loin et lui sourit.

À ce moment-là, elle aurait donné n'importe quoi pour passer sa soirée entre filles avec l'ukrainienne et Hunter, comme elles le faisaient souvent, au lieu d'être là, à tenter d'être polie avec l'ex officielle de son copain.

 



TEMPLATE BY FEDORA @ CAUTION 2.0 AND ATF - BANNER BY BANNERMAKER - LYRICS BY ARTIST - NOTES OR OTHER STUFF YOU WANNA PUT

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 13:50


*Bal de Noël*

All I'm saying is : do you wanna learn to fly ?


 Après la vente aux enchères, il restait encore une ou deux petites heures à tuer avant le début du Bal. Sienna s'arracha à Lila et lui promit de la retrouver sur place. Elle aurait aimé pouvoir se préparer avec elle comme de dignes adolescentes sur-excitée mais ce n'était pas possible à cause d'un genre d'obligation qu'elle avait pour le bal. Ça consistait, en partie, à arriver masquée. Sienna n'avait pas très bien comprit les tenants et les aboutissants de cette histoire mais ce n'était pas si important, au final. Elle était de toute façon sûre et certaine qu'elle pourrait reconnaître son amie sans problèmes. Un sourire aux lèvres elle se fit la réflexion qu'elle avait déjà hâte de voir comment elle serait habillée.

De retour dans sa chambre de confrérie, elle étala sur son lit la robe qu'elle avait l'intention de porter ce soir. En clin d'oeil à ses puristes de parents, Noël serait vert cette année. Elle entendait encore la voix de Jessica, sa mère, qui lui disait « Tu sais, si le père Noël est rouge aujourd'hui, c'est entièrement de la faute de Coca-Cola ». Ce à quoi l'Alpha ne répondait que par un soupire, n'en ayant franchement pas grand chose à faire. Pourtant, tout au fond d'elle, elle avait envie que sa mère le lui dise à nouveau cette année. Pour la énième fois, elle scruta l'écran de son portable. Pas de message. Elle le jeta négligemment sur son lit pour ce prouver que ce n'était pas important et reporta son attention sur la chambre. Elle fronça les sourcils : sa valise avait disparut. Changeant de perspective, elle se rendit compte que son chien, macaron, était couché dessus. Ça lui rappela qu'elle avait oublié de demander à Adam – la seule personne à qui elle faisait assez confiance pour ça – s'il voulait bien s'occuper du Rottweiler pendant son absence. «  Viens, on va embêter l'Albatros ! » intima t-elle à son chien.

Le chef de confrérie n'était pas dans sa chambre. Sienna poussa doucement la porte et pénétra sans y être invitée. Cette chambre paraissait horriblement vide sans Ayase ni Adam dedans. Macaron se mit à tourner en rond en aboyant une ou deux fois au milieu de la chambre, comme s'il avait sentit, lui aussi, que la pièce avait besoin d'être remplie. Puis, il sauta d'autorité sur le lit. «  Descend de là ! ». ll descendit mais ce ne fut que pour mieux sauter sur le deuxième lit. Sienna soupira mais ne dit plus rien. S'asseyant au bureau de son ami, elle lui rédigea une petite lettre, pour lui demander s'il voulait bien prendre soin de la sale bête et lui expliquant comment faire. Elle avait l'espoir de le voir au Bal, tout à l'heure, mais elle ne savait pas si elle en aurait l'occasion.

Elle consacra l'heure suivante à se préparer, n'oubliant pas de mettre une petite bouteille de Whisky dans son sac à main. On est jamais trop prudent. Elle hésita ensuite sur la coiffure à adopter. Elle trouva finalement un compromis entre ce qui était adapté pour un Bal et ce qu'elle avait vraiment envie de faire : un chignon lâche. Bien qu'elle fut prête : elle devait encore passer chez Aaron avant de se rendre à la salle de Bal. La raison officielle était qu'elle préférait déjà déposer sa valise chez lui pour qu'ils puissent partir dés qu'elle rentrerait de la fête. La raison officieuse était qu'elle espérait le convaincre de venir. Il lui avait dit ne pas vouloir sortir mais elle n'était pas tout à fait « en paix » avec ça. Non, elle n'était pas du genre à trainer son petit-ami partout, ce n'était pas ça le problème. Elle avait « juste » irrationnellement peur que le Lycée soit à nouveau victime d'un quelconque drame qui les séparerait. C'était plus fort qu'elle.

A cause de ce détour, Sienna arriva à la salle de Bal avec presque une heure de retard. Sans Aaron. Bien qu'elle eut l'impression d'avoir un peu ébranlé ses certitudes. Au final, elle ne savait donc toujours pas s'il finirait par la rejoindre ou pas. Une fois à l'intérieur, ses inquiétudes déjà diffuses se dispersèrent totalement. Les décorations étaient magnifiques, les élèves tous mieux habillés les uns que les autres. Il régnait une espèce de bonne ambiance presque palpable qui lui arracha un sourire. Tout en fouillant la salle des yeux, elle se dirigea vers le bar. Se disant qu'elle trouverait toujours bien quelqu'un à qui apporter un verre, elle demanda :

- Deux Whisky-Coke.
- Carte d'identité ?

Merde. La fausse était dans sa valise pour Gulfport. Elle aurait dû se douter qu'ils ne donneraient pas de l'alcool à n'importe qui. On avait beau être à Miami, cette fête était quand même organisée par le Lycée. Soupirant, elle fit mine de se contenter de deux verres de coca « classiques ». Elle ne savait pas, alors, qu'elle aurait pu tout simplement prendre du Punch puisque quelqu'un avait déjà pensé à le corser. Quoi qu'il en soit, elle se mit en quête de quelqu'un avec qui les partager. Lila n'était pas en vue, elle devait être entrain de se déhancher comme une folle au milieu de la piste, attirant tous les regards par sa folie insouciante. Adam lui, était sûrement occupé à quelque chose de plus calme et plus enclin, donc, à partager un verre avec elle. Sur une impulsion, elle cria de toutes ses forces :

- ALBATROS, ICI CHOUETTE CENDREE, VOUS ME RECEVEZ ?!

Avec la force de la musique ambiante, pas sûr qu'il aie entendu. Heureusement, elle repéra une tignasse de cheveux assise sur une chaise, un peu à l'écart. Ça plus le costume original : pas de doute, c'était son meilleur ami. Grand sourire aux lèvres, elle s'avança vers lui.

- Ha t'es là toi ?!

Son sourire s'agrandit un instant et elle se pencha pour lui planter un baiser sur la joue. Une fois redressée, elle lui tendit les deux verres.

- Tiens moi ça, tu m'as l'air d'avoir besoin d'un petit remontant.

Un clin d'oeil plus tard, elle sortait la bouteille de Whisky de son sac. De façon ostensible d'abord puis, se rappelant qu'il y avait certainement des chaperons et des videurs – sans parler des sangsues – elle se fit plus discrète. Elle s'assit à côté de lui et tenta de cacher ce qu'elle faisait. Trop heureuse de le voir, elle continua de lui parler :

- T'en fais une tête pour un réveillon de Noël.

Elle rangea la bouteille dans son sac et lui sourit avec tendresse, attendant qu'il lui réponde.

Moins d'une minute plus tard, le dit sac vibrait. La tête d'une Lila tirant la langue apparut sur l'écran du portable de Sienna qui décrocha instantanément, mise de bonne humeur, comme à chaque fois, par l'image.

- Bon ma jolie, tu fous quoi, je me sens seule sans toi ! Tu t'es enroulé dans ton fer à bouclé ? Ou Aaron t'a séquestrer pendant mon absence ?

Prenant une voix paniquée à mort, elle lui répondit :

- Viens me sauver ! J'ai réussis à lui échapper, je me suis enfermée dans la salle de bain !! Lila j'ai peur, ce type est complètement fou !! Il m'a dis que je pouvais pas aller seule au Bal parce que, trainée comme j'étais, j'allais le tromper ! Et puis après, il est devenu violent ! Sauve moi, je t'en supplie !

Ensuite, elle éclata de rire. Avec le bruit assourdissant de la musique en arrière fond, elle n'avait pas du la croire une seule seconde. Quoi que, elle avait toujours pu croire que la musique venait de son côté du téléphone puisqu'elles étaient, en fait, dans la même pièce. Reprenant plus sérieusement, elle ajouta :

- Je suis près du bar avec Adam, ramène tes fesses ici. On va le forcer à s'amuser.

Tout en disant ça, elle sourit d'un air de défis à son Albatros. Elle disait vrai, si Lila consentait l'aider dans cette tâche, elle allait le faire s'amuser. Parce que c'était Noël après tout !



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 22:23


I should not cry on Christmas Eve, but I guess I've never been normal.

Interaction: Ty, Kendal, Sasha

Je n'arrivais pas à croire que j'avais réussit à encore faire confiance à un stupide pi sigma. Voilà pourquoi je n'aime pas me faire d'attente. On finit par tomber encore plus bas qu'on ne l'étais déjà et on a nul part où se cacher. On ne peut qu'attendre et pleurer. J'ai fais des choses mal dans ma vie, j'ai fait une grosse erreur qui restera à jamais mon secret et j'espère pour moi que personne ne le saura jamais et je me rappel toutes ces nuits où j'ai prié en me disant que Dieu peut me châtier, je ne pensais pas que sa punition durerait autant de temps. Je pensais venir à Miami et que les choses s'arrangeraient… Jamais je n'aurais cru que Miami serait pire que New York. J'en avais assez. Je me noyais de l'intérieur. Dès que les choses commençaient à aller mieux, à redevenir normal, quelque chose me renfonçait la tête sous l'eau en criant "Tu mérites que ça salope!" La différence était que aujourd'hui, j'étais à bout de souffle. J'avais besoin que quelqu'un me prenne la main, me remonte à la surface et me ramène au point de départ. Je pourrais déménager sur l'autre continent et démarrer une nouvelle vie… Se serait tellement super… Mais je ne pouvais pas parce que je savais que mon père engagerait un enquêteur et me retrouverait. Tout se que je voulais en ce moment était de retourner à New York, avec Ty si possible parce que New York sans Ty c'est comme une tarte aux pommes sans pommes.

Je sentais les bras de mon ami autour de moi et sa voix réconfortante qui me disait que tout allait bien aller. Juste cela réussit à me calmer un peu et mes larmes cessèrent. Je ne savais pas pourquoi, mais ce type avait le don de me calmer, de me guérir. Il se dégagea lentement de mon étreinte pour me présenter la brunette qui l'accompagnait. Sa petite amie? Ça me surprenait de ne jamais en avoir entendu parler. Elle me salua et je lui répondis d'un semi sourire, n'ayant pas trop la tête à me faire pleins de nouvelles copines ce soir. De toute façon, j'apprendrais à la connaître bientôt si elle restait la copine de Ty. Je la testerais surement un peu, mais elle me faisait une bonne première impression. Je voulais être sûr qu'elle était assez bien pour mon meilleur ami. Pas question qu'il chope une de ces salopes roses bonbons. Ty revint rapidement avec des bonbons et du gâteau. Je n'eus même pas le temps de m'éclipser que Sasha arriva auprès de nous en me demandant si j'avais quoi que se soit et se retourna vers Ty en lui demandait qu'est-ce que j'avais. Je sécha du revers de la main une dernière larme qui coulait sur ma joue et défia Sasha du regard. "Le mêle pas à ça. Fais juste demi tour et va baiser autant de filles que tu peux. Ça va être mieux pour tout le monde fagot." Je me retourna vers Ty. Sasha connaissait Kendall? De toute façon je m'en fiche. Je déposa un baiser sur la joue de mon meilleur ami et lui chuchota à l'oreille: "Occupe toi de ta chérie, elle n'attend que toi et je suis capable de me contrôler." Je lui souris et il ne protesta pas, allant demander un -je crois- tango à sa partenaire. Je ne voulais même pas entendre d'explications de Sasha, je voulais seulement rentrer chez moi et si personne ne viendrait avec moi, j'irai seule. Je soupira, prit mon téléphone et commença à composer le numéro du taxi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mar 31 Déc - 23:19

center>



Bal de Noël 2013
Interaction: Kendall, Sasha, Li, Mikah


24 Décembre 2013 Bal de Noël

Ty repensa au coup que lui avait fait Nina quand il était allé la saluer vite fait. Elle lui avait versé sur son costume tout neuf un verre de champagne. Mais c'était quoi son problème ? En tout cas, il avait décidé d'éviter au maximum Nathan et Nina.
Soudain Sasha Cobb débarqua de nulle part auprès de Ty, Kendall et Blu.
 « Blu ? Ca ne va pas ? » demanda t-il à Bluberry en posant sa main sur son épaule. Puis il se tourna vers Ty et lui demanda sous un ton de reproche : « J’peux savoir ce qu’elle a ? » 

Bluberry riposta avant même que Ty n'eut le temps de répondre : "Le mêle pas à ça. Fais juste demi tour et va baiser autant de filles que tu peux. Ça va être mieux pour tout le monde fagot. Outch! ça claquait la réponse!
« Salut Kendall. » Lança Sasha en faisant un grand sourire.
Le jeune Wolf plissa les yeux. Qu'est-ce qu'il a à parler à ma Kendy là ?
« Tu connais Ty ? », demanda Sasha à Kendall.
 Bluberry embrassa Ty-Ty sur la joue et lui murmura à l'oreille : "Occupe toi de ta chérie, elle n'attend que toi et je suis capable de me contrôler.
Puis elle s'éloigna.
Le jeune-homme de 19 ans ne comprenait rien. D'où Sasha connaissait Kendall et Blu et pourquoi Blu s'en allait ?
Il racla sa gorge et dit à Sasha : « Kendall est ma petite amie et Blu c'est ma meilleure amie. Il y a un problème ? »
Puis il se tourna vers sa dulcinée : « Excuse-moi, je reviens. »
Il s'était rappelé de Mikah Low. Se frayant un passage parmis les étudiants, il le repéra et s'approcha de lui et de Li :
« Salut Li ! Ça va ? »
Puis, il s'adressa à Mikah : « Salut Mikah. Je t'ai regardé cet après-midi et j'ai été vraiment étonné de ta prestation ! Tu es un bon danseur. Je suis Ty Wolf, et je t'ai gagné à la vente aux enchères. Tu as dit que tu viens d'Australie, et il se trouve que j'ai passé la plus part de ma jeunesse là-bas. Hum...Attend tiens mon numéro (Ty lui donna un papier avec son numéro griffoné dessus) et on se donnera rendez-vous pour que tu m'apprenne à danser comme toi. Sur ce, je m'excuse, mais j'ai une danse réservée à ma copine. Alors à la prochaine !»

Ty recula, fit un signe de la main à Mikah, s'approcha de Li et lui chuchota : « N'oublie pas mes conseils si jamais tu danse ! Tu te souviens : suis la musique et laisse toi aller. ».
Puis le jeune brun retourna auprès de Kendall.
« Alors, cette danse ? », lui demanda t-il avec un sourire.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 0:12


On était en vacances, le réveillon de noël, le 24 donc. Normalement j’aurais dû être avec ma famille en ce moment même. Mais non la météo en avait voulu autrement, même si il faisait beau ici, à Saint-Pétersbourg il y avait des tempêtes de neige. Et qui dit tempêtes de neige dit pas d’avion. Et qui dit pas d’avion dit se fait chier à la maison. En plus Mlle Kenzy mon agent était partie en vacances et je n’avais pas encore de chambre à la confrérie. Il était 5 heures de l’après-midi et j’avais fait mes valises. Bon et bien je n’avais plus qu’à les défaire. Ca me faisait chier clairement. Je décidai alors de faire un jogging pour me défouler, ça me ferait passer du temps.

Une fois habillée et chaussée, je courrai dans les rues à bonne allure et décidai d’aller à Wynwood. Au bout d’une petite heure à faire le tour de la ville j’y arrivai et décidai de me reposer, essoufflée sur un banc. Un groupe de personne passa devant moi et était en pleine discussion et je parvins à saisir quelques mots malgré mon très mauvais anglais : « ce soir », « fête », « bal d’hiver » « 20h ». Une fête ? Un bal ? Pourquoi je n’étais pas au courant ? Bon c’est vrai en ce moment j’étais très occupée avec l’agence de mannequinat, entre les photos, Mlle Kenzy en permanence sur mon dos et Matt, mon meilleur ami, avec ses gonzesse je n’avais plus le temps de rien.

S’il y avait une fête je devais obligatoirement y aller. Bon à part quelques problèmes techniques du genre ne pas avoir de jolie robe, ne pas avoir de cavalier et être 18h30 ça devrait aller non ? Non ça n’allait pas se ramener à poil à une fête ce n’était pas la meilleur chose à faire. Enfin au moins on me remarquerait surement mais on me prendrait aussi pour une déjantée et je doute que ni l’école ni les recruteurs n’apprécieraient. Une fois que j’eus reprit mon souffle je fis un tour en ville pour voir si je ne dégottai pas une robe de dernière minute, mais malheureusement soit c’était hors de prix soit c‘était vraiment ridicule.

Je rentrais donc vers 19h dépitée à la villa de Mlle Kenzy. Techniquement si je souhaitais aller au bal il ne me restait plus que 1h et je n’avais ni de robe, ni de cavalier. Pour le cavalier je trouverais bien quelqu’un sur place et puis Matt y serait surement… Enfin j’espérais. Bon allé Kath réfléchie tu vas bien trouver… ALLE ! Bon ça ne venait pas, je décidais donc de prendre une bonne petite douche relaxante, pour que ça m’aide à réfléchir en vain. Mais en sortant, après quelques secondes d’intenses réflexions –vous connaissez les blondes- j’eus une révélation. OUI C’EST CA ! Mlle Kenzy était absente et cette débile était une pétée de tune, prétentieuse et extravagante. ELLE AURAIT DONC UNE ROBE. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire j’étais dans son dressing et fouillais dedans.

Au bout de multiples essayages et d’une bonne demie heure passée -19h30 donc- je trouvai enfin LA robe idéale. Magnifique, pétillante, sublime. Cette robe blanche immaculée faisait ressortir à la perfection mes cheveux blonds, éclairais mon joli teint et dévoilai mes jambes interminables tout en mettant en valeur mes formes. Je courus à la salle de bain et me maquillai joliment, du rouge au lèvre et de l'eye-liner et mascara noir, pour assortir à la robe et ondulais en boucles anglaises mes jolis cheveux blonds.  Le rendu était plutôt pas mal. Heureusement que je m’étais épilée il n’y avait pas longtemps sinon j’étais vraiment dans la merde. Je mis ensuite ma crème nourrissante préférée et enfilais doucement ma jolie robe en essayant de ne pas la tacher.

Il était maintenant 19h55, il me restait 5 minutes pour arriver à Wynwood, bon je raterais le début c’était sûr. Je fouillais dans le placard de l’entrée afin de trouver de parfait petit escarpins blancs cassés pointus, magnifiques qui en plus de ça ne me grandissait pas trop. Je faisais déjà 1m78 quand même. Je pris une petite pochette blanc cassé avec le minimum utile dedans. Dont mon portable avec lequel j’appelais un taxi. J'étais enfin PRÊTE (tout à gauche)!!! Au bout de 5 minutes interminables il était là. 20h02, je grimpais à toute vitesse dedans et indiquai ma direction.

A 20h13 j’arrivai enfin au lycée. Je quittais le taxi à toute vitesse et me dirigeais sans perdre une seconde à la salle. J’ouvrais la grande porte totalement émerveillée, ils avaient mis le paquet pour la décoration, de la neige tombait du plafond et je me croirais presque en Russie. Je me félicitais pour le choix de la robe qui était tout en adéquation avec le thème du bal et le décor. Je restais bouche-bée pendant quelques secondes puis rejoignis la foule en essayant de pouvoir repérer quelqu’un que je connaissais. Mais malheureusement je ne reconnus personne, j’étais toute seule et perdue. Des personnes se baladaient en masque et semblaient être l’animation de la soirée, que j’avais surement ratée d’ailleurs. Bon ben puisque je ne trouvais personne je me dirigeais au buffet où je pris un petit remontant. Plus loin je repérai une jeune fille tout autant perdue que moi et je me dirigeais vers elle afin de l’aborder avec mon fameux accent russe.

« Toi aussi tu es toute seule ? » lui demandais-je.

« Moi c’est Katherina, enchantée. » lui dis-je avec un joli sourire.

J’espérais qu’elle n’allait pas m’envoyer chier, je pris le temps de l’observer, c’était une magnifique jeune demoiselle avec une robe tout à fait splendide. En fait tout ici était magnifique, toutes les filles étaient revêtues de tenues plus incroyables les unes que les autres et tous les garçons étaient revêtus de beaux costumes et le décor me laissait encore rêveuse et pensive.


HRP: Bonne année à touuuuuuus ! 🌈♥️♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 1:29

Dansant avec Seb, je sens comme une vague de culpabilité. Mais je la met de côté. M'étant préparé à mettre une grosse partie de ma vie derrière moi, ou plutôt en me forçant à accepter l'inévitable. J'avais déballer ce qu'il me restait sur le cœur. Je craignais le moment où il ouvre la bouche, mon cœur au bord du gouffre, retenant ces larmes beaucoup trop présentes dans ma vie.

- « Vicky, tout ce que je pensais de toi depuis qu'on est enfant je le pense encore à l'heure actuelle. Si je te fuis depuis un bon mois, c'est pas à cause de toi c'est surtout à cause de moi. Tu sais, quand tu m'as avoué tes sentiments c'est surement le jour que je qualifierais d'un des plus beaux de ma vie, parce qu'au final, les sentiments que tu ressentais étaient et son toujours aussi réciproque. Mais t'es le genre de fille qu'on se doit de respecter, avec qui on doit être honnête et surtout tu mérites d'être heureuse. Ce jour-là, j'aurais pas pu te répondre négativement parce que je ne pouvais pas te mentir, mais si je te disais que moi aussi je t'aimais, j'allais devenir l'homme qui te fais souffrir en profitant de la vie. Je voulais justement garder ce rôle de héro, d'ami et de famille. Je voulais qu'on continue à passer notre temps à trois, avec Zack sans que je ne foute tout en l'air, donc j'ai préféré ne rien répondre. »

J'écarquillais les yeux, tournant la tête vers les autres, cherchant une caméra cachée, quelques chose. Je n'arrivais plus à dansé, mais Seb guide totalement la danse. Je suis hors de moi, je ne parle pas de colère, je suis réellement absente de mon corps, je n'arrive plus à le contrôler, à le diriger ou le faire fuir. Je n'ai que mes oreilles pour l'entendre et l'écouter. Je comprends sans réellement comprendre pourquoi maintenant. Je suis confuse.

- « Depuis un mois et demi, je ne supporte pas que tu sois avec Liam alors je t'évite parce que le bonheur que tu ressens j'aimerais être le seul à te l'offrir. Mais je dois m'en vouloir qu'à moi même et pourtant ça serait mentir si je te disais que je n'ai jamais ressenti de la rancoeur envers toi. Tu te rappelles quand je suis rentré de Grèce ? Vous revoir toi et Zack m'a vraiment fait plaisir, mais Zack je le voyais encore et toi ça faisait tellement longtemps.... Au final quand tu nous as parlé de ton Nu Zeta, ça m'a sincèrement énervé et c'est pour ça que je suis parti. Zack m'a poussé à t'en parler, mais je ne voulais jamais et lui je lui ai fait promettre de ne pas le faire non plus, alors si tu dois en vouloir à quelqu'un Vic', par pitié, ne lui en veut pas à lui, mais juste à moi. »

J'ouvre la bouche, voulant parler. Aucun son ne pu en sortir. J'étais juste bouche bée devant ce qu'il me disait. J'oubliais ces quatre derniers moi, j'oubliais mes amis de Wynwood, j'oubliais Liam. Je voulais crier que je l'aimais, qu'il aurait fallu d'un seul mot. Mais pourquoi, bon sang, rien ne sort de ma bouche ! Seb fait encore bouger mon corps sur la musique, j'étais trop effondrée pour réagir de toute manière. Moi qui aimait la musique par dessus tout, qui prenait chaque note pour une bande son de ma vie, je n'entendais même plus le rythme du piano derrière moi. Sa voix était beaucoup trop forte, elle surpassait les autres.

- « Vicky j'en demande peut-être de trop mais en plus d'être ton héros, ton ami et ta famille j'voudrais aussi être le plus important à tes yeux, celui qui pourrait te chérir, faire de ta vie un vrai compte de fée, celui qui pourrait tout simplement... t'aimer et qui au fond t'aime déjà »

Ce fut plus que je pus en supporter . Mes larmes se mirent à couler et comme pour me consoler, il vint m'embrasser. SEB M'EMBRASSE, qu'est-ce qu'il se passe. Je me fige, mais les larmes tombent, je n'y peux rien. Plus nulle je pouvais pas faire mieux. Je n'avais pas décoché un mot de tout son discours. Il se retourne et me fis que je suis magnifique. Quel con, il pouvait pas le dire aux enchères, il pouvait pas me dire tout ça beaucoup plus tôt. Pourquoi maintenant putain. J'en devenais vulgaire. « Toi aussi... » balbutiais-je alors qu'il était déjà parti. Si j'avais un cœur, il venait d'exploser en miette. Les larmes coulaient sans que je ne puisse les contrôler. Je n'avais pas peur, j'avais de la peine, de la joie, de la confusion.

Soudain, un bras me réveille, me force à me retourner et c'est le visage de Liam que j'ai en face de moi. J'écarquille les yeux, réalisant qu'il devait être là depuis le début, qu'il avait sûrement tout vu.« C’était quoi, ça ? »

Mon cœur ressuscita pour battre très fort dans ma poitrine. PANIQUE ! C'était la panique. Je ne craignais pas sa réaction, mais son jugement. Qu'est-ce que je dois dire. « Je... je sais pas... » J'étais encore désorientée. Je n'arrivais plus à fixer les yeux de Liam qui avait pris l'habitude de m'apaiser. Je manquais clairement d'air. Je ne pouvais pas rester là. « Je croyais... qu'il savait... » Pensais-je plus à voix haute, plus que je m'expliquais. Je savais que j'étais en train de lui faire de la peine, je le sentais dans son regard et je m'en voulais. Mais je n'arrivais pas à mettre mes idées en ordre, je n'arrivais pas à clarifier ce qu'il se passait dans ma tête en ce moment. Je m'écarte du Nu Zeta d'un pas, puis deux, puis trois. Je cherche la sortie du regard. Je dois fuir, je ne peux encore rien dire, je ne peux rien expliquer. Je ne peux pas lui mentir et tout lui avouer. « Je dois m'en aller... Je suis désolée... Liam, je t'expliquerais tout, je te le promets. Mais je dois sortir, je dois vraiment sortir d'ici. »

Je commence à partir, je sais qu'il va me suivre. Il est en colère, mais toujours gentil avec moi, je le sais. « Me suit pas, je t'en pris. Je veux... j'ai besoin d'être seule. » Je ne le laissais pas répondre, que je soulevais les pans de ma robe et me mit à courir comme une folle vers l'extérieur. Je passais devant le garçon d’accueil, prêt à me demander mon ticket de vestiaire. Je fuis l'entrée comme si un monstre me poursuivait, j'ai besoin d'air, de tellement d'air. Je dois fuir ce lieu, je dois retrouvé Sebastian, je peux pas le laisser comme ça. Je peux pas rester comme ça....


***Fin de Vicky au bal***
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 4:51

"Grand bal de Noêl 2013 !"... Grande blague oui. Ce truc nous a juste apporté un boulot monstre, a nous autres, pauvres membres du personnel de cette pompe a fric déguisée en établissement scolaire. Les gamins frétillent depuis une bonne semaine, les donzelles s'activant pour être prêtes le jour J, gloussant en croisant les jeunes messieurs, enfilant les bourdes comme des perles, et nous, en attendant, on trime. Parce que faut pas croire qu'on a fait venir une équipe de déco pour apprêter la salle de bal. Que nenni. Enfin si. Ceux là ont servi de chef d'orchestre, et nous de main d'oeuvre. J'avoue que le jardinier est meilleur que moi a ce jeu là d'ailleurs. Mais bon, prime de Noël oblige, je me suis senti l'âme d'un ouvrier zélé. La dernière journée avant l'heure fatidique d'ouverture passe a une allure folle. Courses a droite a gauche, vérification des stocks, divers appels par ci par là, commander cette putain de limousine, se battre avec les autres surveillants pour ne pas avoir a être de nettoyage avant l'ouverture. A 19h, je passe les clés à la sous directrice et me fait la malle. Les bals de Noël, trés peu pour moi. Et puis j'ai trop vu cette putain de salle.

Je fume tranquillement une clope, et m'installe sur un banc. La soirée n'est pas finie, loin s'en faut. J'ai encore jusqu'à 20h, a surveiller les environs de la salle et les gosses, puis je passe le flambeau. Je suis invité a la soirée, comme le reste du personnel, mais je ne suis plus sensé travailler ensuite. C'est une grosse blague. "Invité". Mon cul oui. Et il fleure bon la menthe, fraîche -mon gel douche- merci bien.

Je m'endors a moitié sur mon banc, ma cigarette écrasée depuis longtemps, un exemplaire de "l'enfer de Dante" a la main. Ce bouquin, ca fait 3 plombes que j'essaie de le lire. J'arriverais un jour à le finir, suffit de pas désespérer. Un ronronnement de moteur me fait lever les yeux. Un paquebot gigantesque traverse la cour pavée, et se gare gentiment tout en longueur devant la porte de la salle de bal. Je sais qu'il devait y avoir une limousine, mais j'ignore pourquoi (oui bon j'avoue, je ne me suis pas du tout intéresse a ça). Je suppose que le bahut a encore claqué une tune monstrueuse en invitant quelque célébrité huppée afin de se faire mousser dans le beau monde. Je ne suis pas là depuis longtemps. Mais j'ai bien compris qu'ici, tout était affaire de réputation. J'observe les jeunes gens sortir de  voiture et me ravise. Ils sont tous masqués, mais vu leur âge, il s'agit sans aucun doute d'étudiants de l'établissement. Je décide de replonger dans ma lecture. Eux continuent leur petite sauterie, moi, je lis Dante. CQFD. Et bug. C'est Lila. Lila en robe du soir. Elle a beau être masquée, c'est la seule femme au monde a rouler des hanches de cette façon. Oui, femme. Je peux dire qu'avoir vu le tunnel, ca vous l'a rendue fougueuse... Hm. Ou alors, l'idée qu'elle était en train de tromper son boy avec moi ? Parait que certaines femmes grimpent au rideau trés facilement en pensant a ça. Moi, tant qu'elle grimpe, le reste... Mon regard est aimanté, et je la vois disparaître a l'intérieur, en compagnie de ses petits camarades.

Je regarde la limousine repartir, puis décide de me secouer. Je referme le livre, que je glisse dans une des vastes poches de ma grande veste de pédophile. Une veste en cuir qui descend jusqu'au dessus du genou. Elle est usée, mais terriblement classe, et m'a suivie partout pendant mes années de vadrouille. Elle a subit avec moi la dure vie d'un métalleux convaincu. J'ai quand même fait un effort de présentation. C'était expressement demandé par la patronne, alors bon, chemise noire et pantalon assorti. J'ai pas poussé le vice jusqu'à enfiler un pantalon de costard. Un jean propre et bien coupé a fait l'affaire. Godasses cirées s'il vous plait, bagouzes en argent parce qu'il faut pas déconner, chaîne discrète -mais bien présente- sur le coté, pendue aux attaches prévues pour la ceinture. Pas de cravate. J'ai fait sauter quelques boutons pour pas mourir étouffer les chemises, ca a jamais été mon truc. Sauf quand Lila décide de me les arracher, bien sûr. Là, ca change tout. J'observe de jolis petits culs bien moulés dans des robes de soirées fantaisistes. Je me dirige vers une des immenses vitres qui donne sur la salle et observe les couples qui dansent en plein milieu. Je ne tarde pas a repérer Lila au bras d'un type qui a vaguement l'air d'avoir un manche a balais dans le cul. Il danse avec une gêne qui ne va pas pour me déplaire. A croire que la féline qui s'est coulée dans ses bras l'intimide. Tant mieux. Ca fera un élève de moins a étriper. J'aime pas qu'on touche a mes affaires. Mais là, pas de raison de pêter une crise de jalousie. Je suis quand même entré dans la salle.

C'est qu'elle est canon, la Lila, avec son décolleté plongeant. La robe plissée moule son corps de prédateur, ses formes de déesse nourricière. Mon regard descend lentement de sa poitrine a son ventre plat. L'envie fugace d'aller caresser cette peau savamment mise en valeur me démange. Je traverse donc la salle, tranquille, gardant un oeil sur la jeunesse trépidante. L'autre tâche lâche la belle, qui stagne un peu, avant de se rendre à la table du buffet et de dégainer son téléphone. Je m'approche à pas de chats. Et me penche dans son dos, tendant le bras pour attraper une coupe de jus de fruit fermenté, vu qu'elle se tient devant, en profitant pour la frôler. Un rire s'échappe du téléphone. J'entends une voix grésillante.

"Je suis ... du bar avec Adam, ramène tes fesses ici. On ... forcer à s'amuser"

... Bon ok. Je suis jaloux. Qu'ils aillent tous se faire foutre. Le bras qui tient la coupe la relâche, parce que j'ai pas spécialement envie de picoler. Non. Il préfère aller s'enrouler autour de la taille de MA femelle. Mon spécimen tout spécialement choisi, tout en blond platine et blanc mousseux. Tout en peau opaline et en sourire figé. Elle vient a peine de se retourner et de se retrouver nez a nez avec moi. Il faut dire que je lui ai chipé son téléphone. Elle a l'air d'une gamine outrée. J'adore ça. J'approche le téléphone de ma bouche, et déclare tranquillement :

"Désolé, mais Lila est occupée pour le moment. A tantôt"

Je raccroche sans autre forme de procès. Et ma main au niveau du ventre de la belle erre légèrement, mon pouce caressant le tissu aérien. J'ai envie de dire un truc débile, ou un truc cassant. Mais rien ne vient. Je ne peux que l'observer, et fixer ses lèvres, les courbes délirantes de son corps de Vénus. Ma vierge en écrin  de satin. Parfois, j'ai des accès de romantisme. Un peu comme quand j'ai tenu la porte a l'infirmière tout a l'heure, très galamment, pour qu'elle sorte en premier de la salle de bal. Elle venait de me tailler une pipe, je lui devait bien ca. Je ne pense cependant que très fugacement à elle pour le moment. Lila l’éclipse tout à fait. Faire le guet pour la belle au bois dormant en fils et appareillage high tech, ca rend accroc, faut croire. Elle est sexy a crever. Et mon regard le lui dit clairement.

"Tu es a tomber, princesse."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 9:40



Bal de Noel 2013


"Ki & Rubi & all"


.


fiche par century sex.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 16:51

Bal de Noël



Hunter, la Chasseresse. Son prénom s’adaptait-il à sa personnalité ? J’aurais été vraiment curieux de le découvrir, s’il n’y avait pas eu Scarlett. Avant elle, la belle brune qui m’accompagnait pour ouvrir le bal aurait pu se retrouver sur ma liste de potentielles cibles. Elle avait ce qu’il fallait pour ça, ne lui manquait que la réputation mais c’était un détail. Sauf que je savais que mon ex se trouvait dans la salle, et même si j’étais masqué je n’avais pas envie de draguer une autre fille. Ou peut-être, justement parce que j’étais masqué : ça n’aurait même pas eu le mérite de la rendre jalouse. Et, du reste, je n’en avais pas vraiment envie. Bref, je me recentrai sur ma cavalière et lui indiquai qu’elle ne se débrouillait pas trop mal pour ce qui était de la danse. Elle me remercia et précisa qu’elle avait un bon guide. C’est vrai que je menais la danse – ce qui était tout à fait normal, l’inverse eut été ridicule – et qu’on ne s’en sortait plutôt bien. Je demandai ensuite à la jeune femme si elle avait un cavalier qui pourrait profiter d’elle pour le reste de la soirée. Enfin, de sa présence, plutôt… quoi que.

« Un cavalier ? Oh. Euh... Non. Je rejoindrai des amis après. Enfin, si ils ne sont pas trop occupés avec leurs partenaires » me répondit-elle avant de rire nerveusement.

Sous le masque, j’arquai un sourcil surpris. Une belle fille comme elle, pas de cavalier ? Où allait le monde, alors que même ce crétin de Ty était accompagné ! Par une fille à qui j’avais roulé une pelle à la patinoire, mais passons ce petit détail. J’avais déjà oublié son prénom, de toute façon. Si elle sortait avec Ty, elle n’était pas digne d’intérêt. La chanson toucha finalement à sa fin, et je n’avais toujours pas rempli la Mission que l’on m’avait donnée ce soir. Je proposai donc à Hunter, sachant que de toute façon elle n’avait rien de mieux à faire que d’aller tenir la chandelle à ses amis, de prendre un verre en ma compagnie.

« Oui, avec plaisir. Tu crois qu'ils ont autre chose que du coca ? » accepta-t-elle, en s’inquiétant de ce qu’elle allait bien pouvoir boire.

Je souris, mais elle ne le vit malheureusement pas. Dans ma poche intérieure : une flasque de rhum. Comme tous les ans, les Rho Kappa allaient se charger de rendre la fête un peu plus intéressante pour tout le monde. Quand elle m’avait demandé autre chose que du coca, je n’avais pas pensé une seule seconde qu’elle aurait pu avoir envie de… jus de canneberge ? Pour moi, c’était évident qu’elle voulait de l’alcool. Comme tous les jeunes, quoi. Je posai une main dans le bas de son dos et l’entrainai à travers la foule, vers le buffet.

« Je vais rendre le ponch un peu plus buvable, histoire qu’on ne s’ennuie pas trop ce soir » lui glissai-je à l’oreille.

Une fois face au saladier de ponch, je versai discrètement le contenu de ma flasque dedans, en jetant des coups d’œil à droite et à gauche pour ne pas me faire repérer par un prof. Je pris ensuite deux verres et en tendis un à Hunter… avant de me rendre compte que ce masque ridicule m’empêchait de boire.

« Putain… » marmonnai-je, le verre à moitié levé.

Je baissai la main et cherchai une paille des yeux… heureusement, il y en avait pas loin. J’en pris donc une et la glissai sous mon masque, pour pouvoir boire un coup.

« A ta santé » annonçai-je à la jeune femme. « Ce masque est décidément trop pratique, quelle connerie ».

Trop occupé à me démener avec mon verre et mon masque, je n’avais pas remarqué que la Nu Zeta m’observait du coin de l’œil.

« Sinon, je peux au moins connaître ton nom, Michael Myers ? » me demanda-t-elle, ce qui me fit rire.

Je reposai mon verre sur le côté et croisai les bras sur ma poitrine, en laissant couler mon regard sur son médaillon.

« Je suis supposé rester anonyme, ce soir » lui répondis-je, « alors appelles-moi comme bon te semble ».

Une idée me passa par la tête, afin de pouvoir récupérer son médaillon. C’était le but de ma mission, après tout. Je tendis la main à Hunter, puis m’inclinai quand elle l’eut saisie.

« Comme tu m’es sympathique, je vais te donner un indice sur mon identité » lui dis-je.

Je pris son verre et le posai un instant sur le côté, puis je me rapprochai un peu d’elle. Je me penchai en avant, glissant ma main droite sur son épaule.

« Si un jour on se croise et que je n’ai pas de masque, je viendrai t’embrasser et à ce moment-là, tu pourras me demander mon nom… je te répondrai ».

De ma main gauche, je relevai un peu le masque – juste assez pour libérer ma bouche –. Je capturai les lèvres d’Hunter, un court instant… tandis que ma main droite se glissait dans sa nuque. Je glissai mes doigts sur sa chaine, j’enroulai celle-ci autour de mon index… et je tirai. L’attache lâcha, je récupérai son collier discrètement, en espérant l’avoir assez surprise pour qu’elle ne remarque rien. Et en espérant aussi qu’elle ne me repousse pas comme un malpropre, mais ça c’était uniquement pour ne pas froisser ma fierté de mâle.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   Mer 1 Jan - 19:24

Interactions : Sienna et Isaac
Mentions : Dwight, Matthew Gage, Kaegan


Sienna ne me fit paniquer qu'un quart de seconde. Je déteste Aaron, mais je savais Sienna assez intelligente pour ne pas tomber amoureuse du premier psychopathe venu. Elle est différente de moi pour ce coup. Je garde un air septique, levant les yeux aux ciels quand j'entends son rire guilleret. Je bois une gorgée de mon verre avant de répondre. « T'es pas drôle ! » Soupirais-je faussement exaspérée, elle me faisait rire au fond. Je l'entends à son téléphone qu'elle est dans la salle, je la cherche du regard. Prête du bar ? Zut faut que je lache le buffet alors. « J'a.. » On m'arrache mon téléphone des mains et je déteste de ça.

Je me retourne prête à mordre. Je dévisage Isaac, surprise de sa présence. Il envoie balader ma meilleure amie et raccroche sans me consulter. « Hey ! Mais j'ai encore mon mot à dire ! » Comme un aimant, il se rapproche et ses doigts m'effleure. Ma peau frissonne et je réprime un sourire. Il vient de me couper avec ma cavalière, je devrais lui en vouloir. Sous mon masque, je regrette qu'il ne cache pas plus mon visage. Je suis comme une enfant prise sur le faite et je regarde autour de moi si personne nous observe. Je regarde sa main. Je l'attrape, faut pas qu'il me touche comme ça en publique ou je vais mourir. Je tire sa main sur la scène, lui lançant un regard autoritaire. « Toi tu vas danser, fallait pas te pointer. » Je le tire au milieu des autres danseurs et un sourire narquois sur mon visage, je rigole à l'idée de le faire danser. Je place sa main sur ma tête, qu'il passe dans le creux de mes reins et nous rapproche jusqu'à nous coller tout les deux. Mon cœur fait un bon.

« Tu es à tomber princesse » Mon sourire s'illumine contre ma volonté. C'est comme si tout mon corps l’accueillait à bras ouvert alors que ma raison continuait la résistance seule. Ma conscience s'étant déjà pendue dans un coin de mon esprit, Je regardais son look, c'était déjà bien par rapport à d'habitude mais il était loin des costumes ultra chic des élèves. Même notre biker national s'était mis sur son trente et un. « Arrête les flatterie, Isaac. » Je souris, c'est plus fort que moi. Je me balance, sentant mes hanches collé contre lui. Je le déteste pour me mettre dans un état pareille. « Tu peux pas rester là. Mes amis m'attendent et Kaegan va pas tarder à arriver. S'il te voit il va tout de suite comprendre. » Je vois son regard possessif. Je sais qu'il pense à lui et moi, à cette fois. Je baisse le ton, pour ne pas être entendue. « C'était qu'une seule fois ! J'aurais pas du et ça ne veut rien dire. » Je presse sa main comme si je me contredisais. Mes yeux papillonnent et je regarde autour de nous alors que nous balançons doucement.

« J'arrive pas à réaliser que tu t'es fait embaucher ici. » J'ai envie de l'engueuler, de le faire fuir. Mais tout ce qui sort de ma bouche fait l'inverse. « Demain c'est Noël. L'année dernière j'étais toute seule pendant que tu coupais la dinde que ma mère avait préparée » Je lui lance un regard accusateur. Il se fait plus tendre, zut ! « Enfin bref, un idiot d'ami s'est barré en me laissant sa baraque, tu veux qu'on fête Noël ensemble ? Et pas question de l'ébruiter ! » Le menaçais-je de mon index. Je sens ses mains dans mon dos à l’orée de mes fesses. J'avale ma salive. A nouveau, je cherche Sienna dans la masse. C'est Matt que j'aperçois, habillé d'un superbe costume, une classe naturelle l'enveloppait. Mon meilleur ami avait eu beaucoup à faire et nos conneries me manquaient. Je me retourne sur Dwight. Il est occupé, fais chier. Il sert un rien ce négro ! Ce masque me fait chier, je n'arrive pas à interpeller du regard Matty.

« Tu vas rester longtemps ? Non pas que je te chasse hein » Juste à peine. « Mais tu t'étais pas construis un vrai petit nid à Vancouver ? Je me souviens qu'on faisait pas un pas sans que tu dises bonjours à quelqu'un. »

Du coin de l’œil, je crois apercevoir Kaegan, dans le doute. Mon cœur s'arrête et je nous force à tourner pour qu'Isaac leur tourne le dos et me planque. Il est grand, je suis minuscule c'est parfait. Mes yeux se plantent dans les siens. « Tu danses tellement bien que je suis obligée de conduire. » J'esquisse un grand sourire provocateur. J'attire son attention comme je peux.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bal de Noël 2013 || All.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 2013 || All.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Events passés :: Event de Noël 2013-
Sauter vers: