AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Dans la nuit noire (Pollo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dans la nuit noire (Pollo)   Dim 6 Fév - 9:59

Ce soir, l'ennui l'avait emporté - comme presque tous les soirs quand je me retrouvais seul à tourner en rond dans ma chambre - et j'avais décidé, pour y remédier, d'aller faire un tour. Il n'était pas tard, 21 heures peut-être ? Malgré cela, il n'y avait pas grand monde dans les rues. Il faut dire qu'il faisait noir et qu'on était en pleine semaine... Vers neuf heures quart, je me rendis bien compte que la promenade n'était pas aussi distrayante que prévue. Je soupirai et fis demi-tour. J'étais alors sur le chemin de l'école à la salle de sport. Tandis que mes pieds foulaient les pavés d'un pas léger, j'aperçus une femme qui marchait devant moi. Elle portait les cheveux longs et les avait bruns. Du moins, je le supposai, vu l'ombre qui nous entourait. Elle saisi son sac et commença à fouiller son contenu, avant d'en extraire un lecteur mp3. D'où j'étais, je vis quelque chose s'échapper discrètement du dit sac, mais impossible de déterminer précisément ce que c'était. La surprise m'empêcha de crier tout de suite, aussi me dirigeai-je vers l'endroit où j'avais vu tomber l'objet, tandis que la promeneuse s'éloignait d'un pas décidé dans la nuit noire. Je stoppai le cours de mes pas devant un petit porte-monnaie, plutôt mignon. Je m'abaissai pour le ramasser et me relevai aussi sec pour rejoindre la fille au plus vite. Mes grandes jambes me permettaient de courir vite, aussi cela fut-il chose aisée : en deux temps, trois mouvements, j'y étais. Je posai une main sur son épaule, sans me soucier de lui faire peur - je n'y avais pas pensé - et elle se retourna. Le cri qu'elle poussa alors me fit sursauter, et encore un peu je me mettais à crier moi aussi ! Il faut bien avouer que je ne m'attendais pas du tout à cette réaction, pourtant des plus prévisibles : un type de presque deux mètres, crête dressée au sommet du crâne et maquillage exagérément noir vous accoste dans la nuit noire sans raison apparente, ça doit être flippant ! Pour tenter de la calmer, je lui tendis son porte-monnaie d'un geste pressé :

- Wo, wo, wo ! Calme ! Tu as fait tomber ça !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Dans la nuit noire (Pollo)   Ven 28 Jan - 22:18

"La salle de sport."

Mes muscles me tiraillaient, la musique battait le rythme et soulevait mes pieds. Sur ce tapis je pouvais être buttée et ne m'arrêter qu'à la chute. Je ne voulais pas penser seulement courir, dans mon acharnement je finis finalement par levé la tête. Sous la pression de mon doigt le tapis ralentit jusqu'à s'immobiliser, je descendis. Ma poitrine se soulevait par période régulière, plus rapide qu'au repos mais pas assez rapidement pour m'affoler. Sous l'œil surpris des derniers survivants dans la salle de sport je me vidai la bouteille à demi pleine sur la tête. Mes étirements entamés je sentais les gouttes roulaient sur mon dos tiré par l'effort. La musique criait toujours dans mes tympans, j'attrapai ma cheville et la tendit au dessus de ma tête, malgré mes 17 ans mon corps dessinait encore un Y parfait. Je regardais l'heure impassible "21:07», j'étais ni en avance ni en retard, même si je l'étais c'était le genre de chose qui me passaient au dessus de la tête. La porte des vestiaires finie par se dessiner devant moi, je poussais la poignet mollement et partie en trainant les pieds jusqu'à la douche, il n’y avait personne dans la grande pièce fraiche et humide. Deux tiers de secondes plus tard la totalité de mes vêtements jonchaient le sol. J'affichais sans complexe ma nudité au mur blanc des douches et m'avançai sur le carrelage glacial. Un gémissement s'échappa de ma gorge quand l'eau bouillante dévala la pente courbe de ma poitrine. Finalement l'eau bienfaitrice se traina dans les égouts me laissant mouillée mais détendue. La vapeur d'eau envahissait la pièce laissant mon corps dans une tiedeur agréable, j'enfilai mes vêtements et glissai sac sur mon épaules. Tous les hommes qui m'entouraient lors de ma séance étaient partis, le batiment était quasiment vide il ne restait plus que le gardien et moi-même. A l'accueil le pauvre homme se tenait droit et le regard fixe sur la grosse horloge dont les tic-tac se répetaient en échos dans le hall. Le regarder était déprimant, il avait une vie fade et insipide. Il passait son temps à travailler, n'avait ni enfants ni femme. Je passai devant lui et lui accordai un grand sourire esperant éclairssir un peu sa journée.


"Dans la nuit noire"

Nous étions à Miami, la fraicheur n'était donc pas exècive, la salle de sport se trouvait qu'à deux kilomètres du Lycée, il était temps de rentrer. En marchant je me dis que j'aurai peut être du prévenir Danny pour ne pas qu'il s'inquiète, mais finalement je me dis qu'il devait être occupé avec une autre. Je levai la tête et regardai les étoiles, dans cette partie de la ville l'éclairage manquait, laissant place aux constellations. J'adorai les étoiles, ambassadrice des rêves et reines du ciel.
Le pas régulier, je sortais de mon sac un Ipod. Glissant les écouteurs dans mes oreilles, je cherchais sur l'écran d'une lumière aveuglante une petite chanson qui avait le pouvoir de faire sortir un son de mes lèvres sans que je m'en rends compte et qui me transporterai dans sa bulle légère . Un titre, je ne le connaissais pas, et pourtant il présidait en tête des listes. La musique était pétillante elle enveloppait complètement mon atmosphère. J allais chantonné le refrain entrenant quand une main se posa sur mon épaule. D'un bond je lui fis face, ce cris me déchira les entrailles, m'arracha les cordes vocales... pourtant il dura une éternité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la nuit noire (Pollo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: