AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Mer 23 Oct - 15:30

Oui, j'avais décider de changer de tactique. Puisque la manière "Je te hais et hors de question de te laisser m'approcher et gagner" ne fonctionnait pas, et qu'on tournait en rond, j'avais décider de ne plus mentir, de ne plus feindre mon attirance jusqu'à ce que ce soit elle qui craque. On savait tout deux que quand elle craquerait, c'est moi qui gagnerais. Elle ne pouvait plus ignorer l'évidence non plus, ses joues parlaient pour elle de toute manière. Néanmoins elle continuait de jouer, à nier, et à faire comme si le simple fait de me parler la dégoûtait. Le problème, c'est que c'était uen mauvaise menteuse, et que sa bouche avait beau dire une chose, le reste de son corps en disait une autre. Pas de bol Waldorf.

- Ne prend pas tes fantasmes pour tes réalités.

Je souriais. Comme si elle n'avait jamais penser, et je parle pas du bébé, encore heureux, mais de l'idée en elle même. Comme si ça ne lui avait pas traversé l'esprit de se retrouver seule avec moi dans ce genre de circonstances. Elle pouvait pas dire le contraire... Et moi non plus.

- En même temps à côté de tes sauteries avec n'importe qui ta vie est assez insipide donc je n'ai rien d'autre sur quoi me rabattre.

Ah bah voilà, je me disais aussi qu'elle ne pouvait pas s'être adoucie comme ça et laisser passer un occasion de me faire chier.

-Il y'a tellement de choses que tu ne sais pas sur moi Waldorf...

Et si elle en savait la moitié, elle ne saurait même pas par ou commencer! Et je sais bien qu'au moment ou elle en découvrira une partie, toute ma vie se saura grâce à la Voice. Elle ne se gênera pas pour en modifié une partie d'ailleurs, pour rendre tout ça un peu plus intéressant et choquant. Du Charlott tout cracher quoi.

- Je n'ai pas peur des autres mais de ce qu'ils peuvent dire ou penser. Alors surveille ta façon de parler, je t'assure que si il y a la moindre rumeur sur nous à Wynwood ta réputation ne tiendra même pas assez pour se raccrocher au string de Frieda.

Elle semblait indignée, comme si j'avais toucher une corde sensible. Note à moi même; La ressortir. J'adore quand elle est en colère. Sadique? Nan, elle est juste craquante.

-Ouh. Mon Dieu que j'ai peur Princesse. Rien de ce que tu pourra dire qui ne sait déjà ne pourrait me faire du mal. Croit moi. Et je ne prête aucune attention aux rumeurs et à une soit disant réputation. Tu ne peux plus m'atteindre ma belle.

Je posais mes mains sur ses joues, qui rougissaient d'avantage, et me collais un maximum à elle. Comme si là tout de suite, elle n'avait pas envie de m'embrasser? Elle était échec et Mat, et elle le savait. Aucune de ses réactions ne pouvait me faire perdre, peu importe ce qu'elle ferait, je gagnais. On le savait très bien tous les deux. Alors pourquoi ne pas céder une bonne fois pour toute à la tentation?

Elle céda finalement. Elle avait résister quelques minuscule secondes, pour finalement poser ses lèvres sur les miennes. Je pourrais dire que ça me rappelais notre rencontre mais c'était différent. Mieux encore que ce jours là. Plus intense. Je répondais à son baiser, l'embrassant à mon tour, puis me détachais d'elle quelques secondes plus tard.

-CA, c'est ce que j'appelle des aveux...

Avant de récupérer ses lèvres avec avidité, laissant descendre mes mains jusque ses hanches et la rapprochant d'avantage de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Dim 20 Oct - 11:31

Charlott E. Waldorf a écrit:


Charlott & Norim



Deuxième Vendredi d’Août.

Ce mec était inssuportable. Voir au dela de ça ! Non ! Même Carrément au delà de ça ! Charlott ne savait plus quoi faire. Elle luttait contre ce type depuis près d'un an et pourtant l'envie de lui sauter dessus (et pour faire autre chose que lui arracher la tête en plus..) était toujours là. Ce mec la rendait folle. Depuis Jeff Charlott trouvait tout les mecs insipides, ennuyeux, insignifiants, ils ne lui faisaient absolument rien. Sauf lui. Pourquoi lui ? Pourquoi c'était lui qui la rendait comme ça et pas un mec adorable, génial.. Non c'était cette espèce d'emmerdeur qui lui donnait des envies de l'attraper dans un coin pour lui défaire cette chemise trop serrée.

Heureusement, Charlott avait grand besoin de son esprit pour avoir de la répartie et obliger le jeune homme à se la fermer un peu. Cela l'empêchait donc de penser à autre chose. Genre à la température du corps de l'alpha contre le sien. La jeune fille s’empourpra lorsqu'il constata qu'elle avait pensé à lui comme géniteur. Elle écarquilla les yeux. Il était malade ? Il était absolument hors de question qu'elle tombe en cloque. Plutôt se jeter du dernier étage de Wynwood ! Pour autant l'idée principale n'était pas si.. Charlott fronça le nez :

- Ne prend pas tes fantasmes pour tes réalités.

Le jeune homme lui reprocha d'être trop.. trop quoi ? Trop méchante avec Frieda-j'ai-un-balai-dans-le-cul ? Charlott haussa les épaules. Et alors ? Si elle avait envie de s'acharner sur elle qu'est ce qui l'en empêchait ? Rien du tout. Elle n'aimait pas cette fille, elle n'aimait pas l'idée qu'elle ait couché avec Norim.. Jalousie ? Si peu. Charlott était possessive. Norim était son jouet et on ne jouait pas avec ses jouets. Enfin c'est ce dont elle aimerait se persuader. Avait elle autre chose en réserve lui demandait il ? La réponse de Charlott fut catégorique :

- En même temps à côté de tes sauteries avec n'importe qui ta vie est assez insipide donc je n'ai rien d'autre sur quoi me rabattre.

Petit sourire adorable mais terriblement mesquin. Prend ça. Lorsqu'il parla d'être ensemble la réaction de Charlott ne se fit pas attendre. Elle verifia que personne n'avait entendu ? Nan mais vous imaginez ? Le prochan titre de The Voice pourrait être " Princesse Waldorf se tape le coloc de son ex ". Youhou. Que du bonheur les gars ! C'était mort. La réaction de Norim ne l'amusa pas du tout. Charlott Eleanor Waldorf n'avait peur de personne..

- Je n'ai pas peur des autres mais de ce qu'ils peuvent dire ou penser. Alors surveille ta façon de parler, je t'assure que si il y a la moindre rumeur sur nous à Wyndood ta réputation ne tiendra même pas assez pour se raccrocher au string de Frieda.

Bon d'accord, elle s'acharne un peu. Et elle est vulgaire. Voila pour une Charlott destabilisée. La suite la destabilisa un peu plus. Donc ça voulait dire quoi ? Qu'il allait les descendre ? Il ne voulait pas que ce jeu s'arreter mais elle non plus. Il n'oserait pas. Charlott en était absolument certaine. Vraiment certaine. Il posa ses mains sur les joues de la brunette, collant son corps contre le sien. Il était plus grand qu'elle mais leur visage n'étaient plus qu'a quelques centimètres. De nouveau le rouge s'empara des joues de Charlott tandis que son coeur s’accélérait mine de rien. Il voulait la faire avouer. La faire avouer qu'il lui plaisait. Charlott aurait pu tout avouer. Tout. Mais elle avait là la gorge trop coincée pour répondre. Son regard fixé dans celui du jeune homme. La brunette treseillit. Elle avait le choix entre se détourner, retirer sa tête, et perdre ou alors l'embrasser, l'embrasser comme jamais, mieux encore que dans la salle de danse. Et perdre encore. SAuf que cette fois elle était célibataire. La menace de tromper son copain n'était plus. Plus du tout.

Alors Charlott craqua et saisissant des lèvres celles de Norim, la brunette lui vola un baiser transcendant.

 

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Sam 5 Oct - 18:41

Le pire dans cette histoire, c'est que malgré qu'on se hais l'un l'autre, qu'on se disputes, qu'on se chamaille, qu'on en a marre de se voir, qu'on préférait être avec n'importe qui d'autre, peu importe le moment, que l'autre nous agace au plus haut point, que parfois on aimerait ne jamais s'être connu.... Au final, on revient toujours l'un vers l'autre. C'est ce côté de notre relation que je ne comprends pas. En faites, notre relation en elle même je ne la comprends pas. On se déteste tout en ayant une attirance irrépréssible l'un envers l'autre. Comme deux aimants qui s'attirent et se repoussent en même temps.  Pourtant cette attirance n'était que physique, je haïssais autant son caractère qu'elle ne détestait le miens. Pourtant, à mon avis, de mon point de vue, j'étais bien plus facile à vivre qu'elle. Ca me semblait logique vu les manière de Princesse Waldorf.

Le sujet Frieda était à la fois du passé et un sujet à demi sensible. On ne s'était pas vraiment parler depuis que "la question" était réglée, et ça me manquais un peu. C'était comme si, maintenant que tout était fini, elle m'avait effacer de sa vie pour ne plus avoir de problème. Non pas que je l'aimais encore, mais ça me faisait mal d'avoir perdu Frieda. Le sujet restait sensible dans le sens ou je ne voulais pas qu'on continue de parler d'elle comme "la fille qui a tromper son fiancé", et que je ne voulais pas qu'on pense que je l'avais laisser tomber ou que j'avais pris cette décision à sa place ou que sais je encore....  J'admettais avoir fais une erreur, m'être laissé emporter et avoir été un abruti dans ce qu'il s'était passé, mais en aucun cas je n'aurais pu la laisser tomber dans cet évènement. Je refusais qu'on me reproche quoi que ce soit à ce propos, et de plus, tout ça ne regardait que nous.

- Jamais de la vie, Jones. T'as un besoin irrépressible de te reproduire ou quoi ? C'est une pathologie tu sais ..

Répondit l'Eta lorsque je lui fis remarquer que j'aimerais bien la voir dans cette situation pour voir comment elle réagirait, elle.

-Oh, tu avais pensé à moi, je suis flatté...!


En aucun cas je n'avais préciser que ce serait à cause de moi, je pensais plutôt à Jeff, de ma confrérie. Mais oh, j'avais oublier, ils n'étaient plus ensembles, enfin du moins pas que je sache....

- Depuis quand on a besoin d'un passe droit pour s'emmerder l'un l'autre ?

Demanda t-elle avec ce sourire que j'aurais aimé tué, faisant référence à ma remarque sur Fri'.

-Pas faux, mais je pensais que tu avais autre chose sous la main.Tes reproches seraient épuisés? Tu n'as rien d'autre à me balancer dans la figure? Je serais curieux d'entendre ce que j'ai pu faire d'autre....

Je plongeais mon regard dans le sien, ponctuant ma phrase d'un léger sourire à son égard, un sourire agaçant, surtout les circonstances, je devais bien le reconnaitre. Elle stressait encore à propos de ce concours, du fait que ce soit moi dans le jury, et je la rassurais, lui expliquant que je n'étais pas ce genre d'adversaire. Je n'étais pas du genre à tirer dans le dos, à faire le genre de coup impossible à rattraper, c'était bien plus sympa d'être à égalité pour se surpasser l'un et l'autre, plutôt que de finir le match tout de suite, non? Le mot "Ensemble" la fit réagir, comme je l'avais prédis. Je souriais quant à sa grimace, ça au moins ça l'atteignait, même si je savais qu'au fond, je lui plaisait autant qu'elle ne me plaisais.

- Surveille ton vocabulaire, je ne tiens pas a ce que les gens se méprenne.

-La grande Charlott Waldorf à peur des autres? Depuis quand?

- Je sais très bien ce dont tu es capable Norim. Tu es d'un loyauté, d'une droiture à toute épreuve ce qui fait de toi un adversaire très tendre.

-Ouh, je suis flatté. La coupais-je un instant avant de la laisser continuer.

-Pour autant, pendant deux mois les gens peuvent changer. Et maintenant que je suis certaine que tu es toujours aussi incorruptible je suis parfaitement rassurée.

-Tu ne me connais définitivement pas....Crois moi, tu ne sais pas de quoi je suis capable, je ne veux tout simplement pas que ce petit jeu cesse maintenant, pas de cette façon en tout cas, ce serait trop facile. Et tu sais très bien de quoi je parle. Mais tu as raison, deux mois ça change les gens, et tu n'imagine pas à quel point j'ai changé. Mais oui, tu peux être rassurée à propos du concours, je ne fais jamais dans la facilité.


- Tu sais quoi ? Même pour gagner le championnat du monde je ne serais pas capable de te toucher !

Je riais légèrement quand à sa remarque. Ca sentait le mensonge à plein nez, sérieusement. C'est comme si je disais "Non, je ne jamais sortie avec Neil, enfin!".  Aussi con que ça. Si au début le jeu consistait pour nous deux de pas avouer qu'on était attiré l'un par l'autre et à se faire les pire crasses, j'avais décider de changer de tactique, et de la faire plier la première, ne cachant plus cette irrésistible attirance que j'éprouvais envers elle. Un jour où l'autre elle finirait pas craquer, et ce jour là, j'aurais gagner. Je posais mes mains sur ses toujours rosie par le contact de tout à l'heure et m'approchais un peu plus de son visage plongeant mon regard dans le sien,mon visage toujours aussi proche du sien, avant de répondre;

-On ne t'as jamais dis que mentir c'est mal? Avoue le Princesse, une bonne fois pour toute, que ce baiser, dans la salle de danse, ne t'avais pas laissée indifférente.... Avoue le, tu me hais autant tu aimerais m'embrasser, là, tout de suite...!

Je souriais de nouveau, attendant un geste de la part de l'Eta.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Sam 21 Sep - 17:50



Charlott & Norim



Deuxième Vendredi d’Août.

Bon d'accord, c'était assez bas de toujours lui renvoyer la balle sur Frieda. En même temps il espérait quoi d'autre lui ? C'était tellement énorme ce qu'il était arrivé. Et puis Charlott le trouvait tellement stupide. Il avait non seulement couché avec une nana qui avait un copain, pire, un fiancé. Et ça on ne pouvait franchement pas le rater vu qu'elle avait un faux diamant de la taille d'un oeuf sur l'annuaire. Après elle pouvait comprendre qu'on ne connaisse pas les moeurs de la haute mais ça c'était pas possible de l'ignorer vu qu'elle se pavanait avec ce truc sans arrêt. Et puis l'engrosser. Steuplait. Fallait vraiment être pas doué. Les capotes ça existait et ca coutait rien quand même !

Les accidents ! Mais n'importe quoi ! Il allait lui faire croire quoi ? Que la capote avait craqué ? Qu'elle avait oublié sa pilule ? Qu'elle était tombée enloque juste en lui taillant une.. hum pas la peine d'être vulgaire mais vous avez comprit. Charlott leva les yeux au ciel. Un accident. N'importe quoi. Il ajouta qu'il aimerait bien l'y voir. Charlott écarquilla les yeux. Plutôt crever que de tomber enceinte. Il était hors de question. Vous imaginez vous ? Les nausée ? Les seins trop lourds ? Le corps tout déformé ? Très peu pour elle !!! Et tomber enceinte de Norim encore moins ! Elle voulait pas que son fils ait des problème de trisomie non plus..

- Jamais de la vie, Jones. T'as un besoin irrépressible de te reproduire ou quoi ? C'est une pathologie tu sais ..

Le pire c'est que c'était vrai. La jeune fille ne recula pas au contact du ejune homme et ce pour deux raisons. Une c'était agréable. Très agréable. Trop agréable. Deux, ça voudrait dire qu'il aurait gagner. A ce jeu c'était à celui qui restait le plus fort, le plus solide, le plus impassible. Charlott luttait pour ne pas se mordre les lèvres. Elle luttait aussi pour ne pas plonger ses yeux dans ceux de Norim. Il lui reprocha de toujours lui balancer la grosses de Frieda à la figure. Charlott eut un petit sourire. Ca l'atteignait. Sinon il s'en ficherait le connaissant. Prenant une mine innocente et adorable elle répondit :

- Depuis quand on a besoin d'un passe droit pour s'emmerder l'un l'autre ?


Un petit sourire en coin ajouté à ceci et voila comment agacer quelqu'un. La brunette était amusée. Après tout elle adorait ce jeu là. Surtout quand elle gagnait. Franchement, lui ne pouvait rien lui reprocher. Pour l'instant. La jeune fille fut surprise de la suite des choses. Lorsque le jeune homme utilisa le mot ensemble Charlott grimaça et regarda autour d'elle comme pour voir si personne n'avait pu entendre et donc mal interpreter les paroles du jeunes hommes. Elle le rattrapa aussitôt :

- Surveille ton vocabulaire, je ne tiens pas a ce que les gens se méprenne.

Puis elle ajouta toujours aussi sérieusement :

- Je sais très bien ce dont tu es capable Norim. Tu es d'un loyauté, d'une droiture à toute épreuve ce qui fait de toi un adversaire très tendre. Pour autant, pendant deux mois les gens peuvent changer. Et maintenant que je suis certaine que tu es toujours aussi incorruptible je suis parfaitement rassurée.

La jeune fille faillit s'étrangler. Il osa dire qu'il n'avait pas besoin d'acheter son accord pour coucher avec elle. Son sang ne fit qu'un tour. Ses hormones elles, décidèrent de partir en vrille total. La jeune fille rosit de nouveau et répondit en fronçant les sourcil et en le grondant d'une voix mi basse :

- Tu sais quoi ? Même pour gagner le championnat du monde je ne serais pas capable de te toucher !

Faux, faux, faux et archi faaaaaaaaux !
 

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Jeu 19 Sep - 18:18


Je commençais à la connaître tellement bien cette petite Charlott, que c'était même trop facile de la mettre hors d'elle. Rien que ma présence déjà suffisait à la mettre a demi en colère. Et moi je me réjouissais de la voir pour deux raisons; La première étant la plus évidente et la plus importante: La mettre en colère. C'était devenue un jeu pour moi, nos espèce de disputes qui partaient de rien, et où l'on s'envoyait tout à travers la gueule.... C'était limite jouissif. En tout cas, c'était bien drôle. Et la deuxième, c'était évidemment qu'elle me plaisait. Du moins physiquement, parce qu'hormit ça, c'était, pour moi, une Eta de base... Pas comme Coleen. Le pire dans tout ça, c'est qu'au fond, je la hais. Je déteste ce qu'elle est, mais je me sens comme obliger de revenir vers elle, comme un aimant. Et je déteste ça aussi... La preuve; On ne peut pas passer deux mois sans se voir...

Le sujet du jours était, bien évidemment, le Cheerleading. Evidemment que ça affectait beaucoup Charlott, c'était une sorte de passionnée, et elle avait surtout bossé dur avec les filles pour obtenir un tel résultat. Du coup, je comprenais que le fait que je sois là, vu notre relation, ça la mette hors d'elle. En faites, je pense qu'il y'avait deux raisons à cela, le fait que ce soit quelqu'un du lycée qui la juge, et le fait que ce soit moi. Ca aurait pu être n'importe qui dans le lycée, vu le nombre que l'on est.... Mais non! C'est tomber sur moi, la pauvre Waldorf! Encore heureux pour elle que je ne sois pas du genre à réagir comme un gros con et à la foutre en dernière place pour des raisons personnelles. Mais elle pensait ça de moi, la vilaine! C'était si mal me connaître!

- Encore faudrait il que je sois assez stupide pour coucher avec n'importe qui sans protection !

Et aller, revenons à Frieda! Comme si ce n'était pas déjà assez! On avait compris à force qu'on avait fait une connerie, c'était pas la peine de nous le foutre à la gueule toutes les cinq minutes! Je ne sais même pas comment ça s'est su, c'est ça le pire! On en avait parler à personne, ou du moins quasiment pas! Mais la Voice l'avait apprit, alors évidemment, c'est rapidement apparu dans son "rapport mensuel". La garce. Depuis ce moment là, depuis des mois, on nous le rabbache à toutes les sauces! Encore heureux que ce ne soit rester que de l'enceinte du lycée, ou du moins de Miami.... A Londres, mes parents m'auraient tués! 19 piges ou non, je serais mort à l'heure qu'il est.

-Les accidents, ça peut arriver aussi... J'aimerais bien t'y voir tiens...

Les joues de l'Eta rougit à mon contact, ce qui ne me faisais que sourire d'avantage. Je lui faisais toujours de l'effet, c'était toujours agréable! De toute façon c'était toujours comme ça entre et moi, mais il ne s'était rien passé depuis la salle de danse en milieu d'année, à mon arrivé en faites. Et j'arrivais même à me demander qui craquerait le premier? Sachant que j'avais une irrésistible envie de renouvler l'expérience!

- Tu veux quoi ? Que je couches avec toi pour avoir un bon résultat ? Tu as fait la même a Frieda ?

-T'as que ça à me balancer Charlott? La grossesse Fri"? On a fait une connerie, j'ui d'accord avec toi, mais les accidents arrivent, la preuve. Et tu aurais pu me le reprocher si je l'avais laisser tomber, chose que je n'ai pas faites. Je ne l'ai jamais abandonner, donc je ne te donne pas le droit de m'emmerder avec ça, c'est du passé.

Dis-je sur un ton à la fois très calme et ferme, avant de continuer;

-Et puis franchement? Tu me connais si mal que ça? Ca fait des mois et des mois qu'on est ensembles princesse, tu devrais me connaître depuis le temps! Je suis pas comme ça, c'est limite vexant que tu pense ça de moi!!

Evidemment, ça n'était pas vexant, et je marquais une pointe de sarcasme en prononçant ce mot. Quant au mot "Ensembles", je faisais référence au fait que l'on allait au même lycée, mais j'avais volontairement omis de le dire, juste pour voir sa réaction au sens que ça pouvait prendre.... Puis je terminais avec une phrase à peine audible;

-Et puis franchement j'ai pas besoin d'un concours pour ça....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Mer 18 Sep - 10:06

Charlott E. Waldorf a écrit:


Charlott & Norim



Deuxième Vendredi d’Août.

Il était aux anges, tellement heureux de savoir la mettre hors d'elle. Et il y arrivait. Personne n'y arrivait mieux que lui. Sauf Alexander forcément. Mais Alexander c'était une autre mesure, c'était son demi frère, elle était obligée de le supporter. Norim, rien n'obligeait Charlott a le supporter mais inlassablement elle revenait vers lui et il revenait vers elle. C'était vital. Le sourire de Norim agaçait prodigieusement la jeune Charlott. Elle avait envie de lui mettre les mains sur le visage et d'effacer ce sourire narquois. La brunette fronça le nez. Elle n'en pouvait plus. Mais d'un autre côté elle était contente de la revoir. Paradoxe intense.

Clairement il jouait avec ses nerfs. Voulait elle qu'il naît rien vu ? Oui ! Oui bordel ! Il n'aurait du rien voir vu qu'il n'avait absolument rie, rien a faire ici. Il ne connaissait rien du cheerleading. Au mieux il pouvait apprécier de voir des filles remuer leurs fesses mais pour les figures, la coordination, la chorégraphie.. Il ne savait rien de tout cela. Mais vu qu'il était juge bien sur qu'elle voulait qu'il ait vu. C'était évident. Ne pas être remarquée équivalait a ne pas être intéressantes et donc adieu le trophée. Charlott ne répondit rien mais si un regard pouvait tuer Norim serait mort sur l'instant.

Et bien sur quand Charlott ne savait que répondre et se sentait menacée elle était mauvaise. Garce. Peste. Choisissez celui qui vous plaira. Elle noyait le physique, elle cherchait a toucher tout ça faisait mal. Et lui ne se sentait absolument pas blesse. Absolument pas atteint. Du moins en apparence. Il osa dire qu'elle aurait pu être a la place de Frieda et tomber enceinte. En colère la brunette répondit :

- Encore faudrait il que je sois assez stupide pour coucher avec n'importe qui sans protection !

N'importe qui c'était lui. Et stupide c'était elle. Et lui aussi. Frieda faisait la sainte nitouche mais c'était une vraie salope. Il s'appuya sur le mur et expliqua pourquoi il était la. Elle s'en foutait qu'il soit la. Elle voulait juste qu'il ne fasse pas de connerie et qu'il juge comme il en était et non pour l'embêter. Il avait raison. Dans le fond elle était contente de le voir mais plutôt mourir que de l'avoue. Il l'appela princesse ! Elle dorait qu'on l'appelle princesse ! Sauf lui.

- Trop heureuse.

Répondit elle d'un ton qu'elle fit plat et morne pour marquer son ironie. Lorsqu'il s'approcha la brunette ressentie les papillons dans le ventre qu'elle ressentait toujours avec lui d'habitude. S joue lui brûla quand il la toucha et elle rougit comme jamais.

- Tu veux quoi ? Que je couches avec toi pour avoir un bon résultat ? Tu as fait la même a Frieda ?


 

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Lun 16 Sep - 19:27

La voir dans un tel état rage, de colère, c'était tellement bon! Elle était belle, même en colère dit donc, et c'était peut être pour ça que j'aimais autant l'agacer et l'énerver. Ce qui était d'autant plus drôle, c'est qu'au final, elle s'inquiétait et s'énervait pour rien. Je n'étais pas du genre à juger les autres équipes, absolument nulles à côtés d'elles, juste pour ennuyer Charlott. Ca m'aurait bien plu, c'est vrai, mais il n'y avait pas qu'elle, elle n'était pas toute seule et je n'avais rien contre les autres Cheerleaders. Surtout que, si on y réfléchissait bien, j'avais au moins deux ex dans c't'équipe, peut être même trois.... Et avec qui je m'entendais toujours très bien, ça n'aurait pas été très loyal de leur faire payer ça pour une des membres que je ne pouvais supporter.

Enfin bref! Evidemment, mon air innocent ne la trompait pas. En même temps, il n'aurait trompé personne, absolument personne même! Et puis c'est Waldorf, elle n'allait pas se faire avoir par un truc aussi vieux et aussi bête!Je la sentais bouillonner de l'intérieur dès l'instant ou un mot est sorti de ma bouche. L'adolescente était rouge de colère et inquiète aussi à mon avis. Enfin, c'est si mal me connaître!

- Fait genre, tu as matté chacun de mes mouvements avec ton regard de pervers !

-Moi, un regard pervers? Non! Je suis juge j'te rappelle, faut bien que je regarde les prestations. Mais je peux faire comme si j'avais rien vu si tu préfère!

Evidemment, ça avait encore pour but de l'énerver deux fois plus. Et je savais que ça ferait effet. Que je sois là n'était sans doute pas dans les plan de l'Eta, et c'est ça qui devait l'agacer au plus haut point; Que le plan ne se déroule pas comme prévu, qu'elle ne soit pas préparée!

- Tu viens faire quoi ici ? Le sport c'est clairement pas ton truc, d'ailleurs tu aurais du prendre la taille au dessus t'as un bourrelet qui dépasse. Tu viens pour saboter le concours ? Tu sais qu'on a bossé comme des folles pendant deux semaines ? Tu sais que c'est toute mon équipe que tu vas pénaliser et notamment ta copine fraîchement avortée ?

Je restais impassible face à ses propos. Toujours ce petit sourire qui la narguais. je m'appuyais contre le mur, les mains dans les poches. Pourquoi ça ne m'agaçais pas plus que ça? Tout simplement parce que je m'y attendais. Je commençais à bien la connaître la petite princesse, et c'était presque obligatoire qu'elle me lance la grosse de Fri' en pleine figure. Manquais plus que le fait que je sois bi, et on a le compte!

-Ouh, j'ai de la peine, nan vraiment. Tu sais que ça ne m'atteint pas ce genre de truc? Dis toi que ça aurait très bien pu tomber sur toi miss parfaite.

Lui lançai-je avant de continuer, appuyant mon dos contre le mur.

-Toujours est-il que celle qui vous jugeais à ma place pendant le reste du concours, et bien c'est Erica, ma cousine. On est très, très proches elle et moi, et elle ne pouvait pas venir la pauvre. Alors c'est son cousin chéri qui la remplace! Surprise! Avoue qu'au fond t'es heureuse de me voir! Deux mois sans se voir, ce serait trop, pas vrai Princesse?

Je tournais la tête vers Charlott, lui souriant comme pour la charmer.  miss Waldorf. Comment agacer et flirter légèrement. Surtout que je savais que le mot "Princesse" ne la laisserais pas indifférente. Je m'attendais à ce qu'elle y réagisse....

- Norim je t'assures que tu vas le regretter toute ta vie si tu me fais ça ! En plus je t'ai jamais rien fait de tel ! C'est deloyal !

Je m'approchais d'elle, tenant mon visage à quelques centimètre du sien avant de répondre;

-Du calme, je suis pas comme ça. Je jugerais comme il se doit, tu me connais!

Je ponctuais ma phrase en caressant légèrement la joue de la jeune fille, comme pour la rassurer, bien que ça avait un tout autre but.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Lun 16 Sep - 18:58



Charlott & Norim



Deuxième Vendredi d’Août.

Plus stressée que Charlott en cet instant précis ? Vraiment elle ne voyait pas comment c'était possible. Elles étaient à deux doigts, mieux, a un doigt, de remporter le concours, de ramener un superbe trophé dans leurs vestiaires, de pouvoir graver leur nom dans le marbre du prestigieux Summer Camp de Los Angeles et un imbécile risquait de tout faire foirer parce qu'il aimait plus que tout la faire rager, et la faire rougir aussi.. Cet imbécile, cet idiot, ce casse pied, ce chiant.. bref, c'était Norim.

En le voyant au loin dans le couloir Charlott ne ressentit pas l'habitude bouffée de chaleur qu'elle pouvait ressentir quand elle croisait son regard transperçant dans les couloirs de Wynwood. Non pas que le charme de Norim ne fasse plus effet sur la jolie brunette mais enfaite elle était déjà tellement en colère, rouge, énervée que parmis tout cela elle ne ressenti rien. Bon d'accord, il avait toujours ce regard parfait et ce sourire en coin qu'elle aimait et detestait en même temps mais elle n'y pouvait rien si ce gars la faisait craquer physiquement ! Pas mentalement hein ! Parce que mentalement c'était un con ! Et un Alpha en plus ! Depuis Jeff elle ne voulait plus attendre parler des oranges avant un bon bout de temps.

Grands sourire, yeux pétillants de malice, petit air innocent. Norim n'avait pas encore parlé que Charlott se sentit encore plus énervée. Il l'énervait à faire geeeeenre bordel ! Il allait saboter ce concours et il était fier ! Et il l'avoua en plus ! Enfin, pas en tant que tel mais c'est ainsi que Charlott le prit. Elle serra ses petits poings, ses bras tendus au maximum le long de son corps cherchant par tout les moyens d'évacuer la tension. Elle allait lui faire bouffer son costume cravatte. Et bordel ce qu'il était sexy la dedans.. Il osa lui demander si il était là ! IL SAVAIT QU'ELLE ETAIT LA ! Comment la rater si il avait regardé leur choré ! Elle était en pleins milieu !

- Fait genre, tu as matté chacun de mes mouvements avec ton regard de pervers !

Il était toujours fier de lui ? Ah ouais ? Même cquand il avait mit Frieda-j'ai-un-balai-dans-le-cul en cloque ?

- Tu viens faire quoi ici ? Le sport c'est clairement pas ton truc, d'ailleurs tu aurais du prendre la taille au dessus t'as un bourrelet qui dépasse. Tu viens pour saboter le concours ? Tu sais qu'on a bossé comme des folles pendant deux semaines ? Tu sais que c'est toute mon équipe que tu vas pénaliser et notamment ta copine fraîchement avortée ?

Et bim prend toi ça dans les dents ! La jeune fille croisa ses bras sur sa poitrine lorsqu'il ajouta qu'il ne pourrait pas parler longtemps. Il était hors de question qu'il bouge d'un cheveux tant qu'il aurait pas juré sur tout ce qu'il pouvait qu'il allait pas les descendre auprès des autres jurés.

- Norim je t'assures que tu vas le regretter toute ta vie si tu me fais ça ! En plus je t'ai jamais rien fait de tel ! C'est deloyal !

 

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Sam 7 Sep - 19:12

Les vacances. J'ai, en général, toujours apprécier mes vacances. Que ce soit des vacances de noël, deux semaine pour la Toussaint, ou bien les vacances d'été, ça à toujours été du pur bonheur. Mais j'avoue que vers la fin, ça commençait à devenir lassant cette année là. J'avais passer la plupart de mon temps à Miami, a des fêtes en tout genre, soulagé que tout ce soit arrangé avec Frieda. Pas de bébé en vue, pas de crainte, pas de fiancé jaloux, pas de poing dans la gueule (Même si je le méritais un peu), pas d'avenir catastrophique (Ou en tout cas, pas qui s'annonçait.).... Bref, tout s'arrangeait, tout allait pour le mieux, et j'étais enfin heureux. J'avais arrêter de stresser, donc tout allait pour le mieux!

La première semaine d'août, comme tous les ans, je me rendais à Los Angeles afin de passer du temps avec ma cousine Erica. Cousine dont je suis très proche d'ailleurs. On a toujours été proche, depuis qu'on est gamins. C'est comme une soeur, une meilleure amie et une confidente à la fois. Elle sait tout de moi, et réciproquement. Enfin bref. J'étais arriver dès la première semaine, et elle semblait très prise. Elle était jury pour un concours de Cheerleaders. Ca m'a fait penser à Charlott Waldorf, et j'ai chassé rapidement cette pensée. Hors de question de parler de cette garce horriblement attirante. En y repensant (Oui je maso il faut croire), notre relation est particulièrement...... Étrange. D'un côté je la hais, et de l'autre, je ne dirais pas non pour passer beaucoup de temps avec elle.

Bref, passons! Erica était venue me chercher à l'aéroport, nous n'avions pas traîner pour aller jusqu'à son appartement. Appartement gigantesque d'ailleurs.... Retrouver Erica, après près d'un an sans se voir réellement, faisait un bien fou. Surtout après cette année mouvementée.... Je pouvais enfin profiter, et me détendre. Loin de tout et de tout le monde. Rien ne pouvait me déranger, m'agacer, me stresser.... Enfin je croyais. Erica est rentré en soir en catastrophe, avec une bouille de chien battu et en m'appelant avec ce ton.... Vous savez celui qu'on emploi étant gamin avec sa mère quand on veut quelque chose? Bah voilà. Cette voix là. Ca s'annonçait mal. Et elle sait que c'est la seule qui peut faire sa bouille de chien battu et tout obtenir de moi.... Elle ne pouvait pas assister à la finale du concours. Et c'était embêtant, étant donner qu'elle faisait partie du jury! Elle avait donc eu le droit à un remplacement, à condition qu'elle le trouve elle même, et que ce soit une personne de confiance et impartiale..... Devinez à qui elle a pensé.....

"Juste cette fois, s'il te plaît! C'est la finale! Il faut trois juge, je t'en pris! Tout ce que tu a à faire, c'est regarder la finale et voter pour ton groupe préféré, c'est tout! S'il te plait!!!"

Et après 18 s'il te plait et une Erica littéralement sur mon dos, (Oui, elle à penser qu'en sautant sur mon dos ça allait m'aider à dire oui....), j'ai fini par dire oui. (Bah elle avait raison.) Le jour venu, il fallait apparemment que j'ai un minimum de classe selon Erica. C'était une finale, les membres du jury seraient sur leur 31. Allez savoir pourquoi pour une finale d'un concours de Cheer, m'enfin! J'avais jouer le jeu en mettant un pantalon de costard, une chemise et une cravate, une veste.... Je trouvais ça inutile..... Mais j'avais quand même la classe!

Je me rendais donc au concours, bien habillé certes, mais ça faisait un peu trop pour moi et un "simple concours". Je trouvais enfin ma place, saluant les autres membres du jury, et montrant le joli petit badge que j'avais eu à l'entrée en me présentant. Erica s'était chargée du reste pour que je ne me fasse pas arrêter par la sécurité ou je ne sais quoi. Je m'asseyais donc à ma place, attendant que le spectacle commence. Je dois dire que j'étais pas trop mal loti. Il me suffisait de regarder des filles canons en tenue de Cheer faire leur chorée, et de voter par la suite. Pas trop dur. Non seulement ça semblait plutôt facile, mais en plus je voyais un spectacle tout en matant. Que demander de plus? Ca ne puvait pas être mieux!

Je regardais avec sérieux les équipes qui passait, avant qu'un sourire ne se dessine sur mes lèvres. Non, dites moi que je rêve! C'était bien elle? Charlott Waldorf?! Mais oui, aucun doute là dessus. Charlott était bien là, et participait au concours. Wahou! Il faut que si, ça pouvait être mieux! C'était la dernière équipe à passer avant une espèce de longue pause. Je profitais du spectacle sans en louper une miette. Il faut dire qu'elles étaient douées. Je dois l'avouer. La fin de leur chorégraphie arrivait trop vite à mon goût, je n'avais même pas remarquer que j'étais rester les yeux rivés sur Charlott et Nina. Mais ça me suffisais, les autres faisaient la même chose après tout, non? Vint enfin la longue pause, juste avant les résultats. Nous aussi, avant de nous concerter sur les résultats, nous avions le droit à une pause. J'en profitais donc pour me diriger dehors afin de m'allumer une cigarette, et d'appeler Erica. Je déambulais dans les couloirs jusqu'à être arrêter par Waldorf.

- Alors ? Fier de toi ?

Je fixais la jeune fille, souriant et prenant un air innocent.

-Han Waldorf, tu étais là? Et pour info, je suis toujours fier de moi, mais pourquoi donc?

L'agacer était devenu un jeu pour moi....

-Désolé, je ne vais pas pouvoir parler très longtemps, j'ai un vote et un résultat à donner!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   Lun 2 Sep - 22:35



Charlott & Norim



Deuxième Vendredi d’Août.

Les deux semaines avaient été riches. Riches en entrainements, riches en sueurs, riche en musique, riches en enchainements chorégraphiques, riches en rencontres, riches en décisions, riches en stress.. Le Summer Camp des Cheerleaders de Los Angeles avait permis à Charlott de se retirer de sa vie d'étudiante ratée pour devenir une grande et sérieuse sportive. La jeune Capitaine des Cheers de Wynwood connaissait maintenant très bien ses coéquipières. Elle savait qui était végétarienne, qui avait le mal des transports, qui parlait en dormant, qui avait couché sans capote, qui s'épilait le dessus de la lèvre. Cette gigantesque colocation avait permit à Charlott de reprendre du poil de la bête et d'oublier ses échecs de juin.

Le camp de Cheerleading était aussi un camp de Foot Us et de Foot Flag, bref, il était remplit aux deux tiers de mecs sportifs, pour certains vraiment pas mal dans leur genre. Bref, pour Charlott, le paradis sur terre. Depuis qu'elle avait rompu avec Jeff, la jeune fille était bien décidée à se remettre de cette rupture difficile en se trouvant le plus de mecs canons auxquels elle ne s'attacherait pas une seconde.

Evidemment, si il n'y avait eut que ça, ça aurait été parfait. Pour aller dans l'au dela du parfait il aurait fallut que Norim soit là. Et qu'elle puisse lui casser les pieds et le désirer comme jamais. Norim et Cha c'était une longue histoire de désamour et d'attirance. Ils adoraient se detester et se faire des coups bas tout en se draguant l'un l'autre sans tomber dans les filets de celui qui prend le dessus.

Mais.. que dis-je ? Bien sûr que Norim était là ! Evidemment ! Quoi Evidemment ? N'importe quoi ! Il ne faisait ni flag, ni football américain ! Alors a moins qu'il se soit mi au cheerleading, il n'avait aucune raison d'être là. Quoi qu'il en soit, Charlott avait profité de sa présence pour l'enquiquiner et l'attirer le plus possible. Ils avaient plusieurs fois été à deux doigts de coucher ensemble mais .. non ! Charlott préférait lui faire la misère.

Quoi qu'il en soit, ce soir là, Charlott ne pensait absolument pas à Norim. Ni à aucun garçon. Elle ne pensait qu'a elle. A sa chorégraphie. A ses coéquipières. A leurs figures. Elle était toute à la finale de Cheerleading qui faisait s'affronter les 4 dernières équipes encore en liste dont Wynwwood. Charlott qui n'avait pas espérer arriver jusque là était terriblement fière de son équipe. Pour autant, elle avait bien l'intention de faire de son mieux et de remporter la première place avec son équipe.

Prête, Charlott réunit ses coéquipières pour un dernier message d'encouragement car c'était à leur tour de passer. Le gymnase était plein à craquer. Les garçons du camp, les filles éliminées et pour la finale les familles des finalistes. Les parents de Charlott n'avaient pu venir mais elle devinait son demi frère dans le coin, interessé par le nombre de Cheers au mètre carré surement. Et face à elle, le jury. Charlott pour la chorégraphie gardait la tête baissait durant la mise en place. Elle était au centre des Cheers bien sûr vu qu'elle faisait parti de la majeur de 6. Tête en bas, jambes écartées à hauteur de hanches, mains dans le dos, Charlott attendait le début de la musique.

Lorsque les premières notes résonnèrent ce fut automatique. Toutes les filles relevèrent la tête vers le Jury, un sourire scotché sur le visage. Un sourire qui disparut une micro seconde lorsque Charlott posa ses yeux sur le jury. Sur un des juges enfaite. Bordel mais qu'est ce que foutait cet abruti de Norim assit là ? La jeune fille n'eut pas le temps de s'interroger plus longtemps que la chorégraphie commençait. Faisant le vide de façon extrêmement surprenante la jeune fille se concentra sur sa chorégraphie et ses figures.

Charlott, dans les couloirs du gymnase tournait en rond. Toutes les équipes étaient passées et les résultats devraient être donnés après une sorte de grande pause. Et que faisait la jeune Charlott si elle ne stressait pas avec Nina et les autres dans leur vestiaires ? Elle cherchait à croiser Norim bien sûr. Pourquoi faire ? Pour s'assurer qu'il n'avait pas tout fait pour se faire embaucher comme jury et descendre son équipe comme une sorte de revanche. La jeune fille attaquait le rongement des phalanges lorsqu'il apparut à l'angle du couloir. Dans sa mini jupe pimpante et avec un noeud tenant sa queue de cheval la jeune fille se lança a sa rencontre et c'est les sourcils froncés qu'elle demanda :

- Alors ? Fier de toi ?

 

© apache.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim   

Revenir en haut Aller en bas
 
SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCC ; Ne jamais sous estimer son adversaire |pv. Cha & Norim
» Ne jamais sous estimer un potentiel adversaire. [terminé]
» HOPKINS, ABEL ▬ Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.
» ↣ il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine
» Il ne faut jamais sous estimer plus petit que soi. [Deino Silcen & L'ilne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: