AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Chapitre 1. & Adam. (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Mar 18 Juin - 2:45



Il n'avait pas eu l'air de comprendre ma blague de mauvais goût. Je venais de débarquer dans une ville au bord de l'eau et j'en avais la trouille la plus folle, ce n'était certainement pas pour aller nager dans une piscine. Je souris en grimaçant avant de lui souffler :

« It was a joke. »

Je lève alors mes yeux vers lui pour sourire faiblement avant que nos plats n'arrivent enfin. Il me souhaite un bon appétit, chose que je lui souhaite en retour, bien évidemment. On commence donc à manger, tout en parlant naturellement, comme deux meilleurs amis le feraient. J'aime passer du temps avec lui, même si c'est la première fois, IRL, je trouve que ça n'a rien d'effrayant. On est à l'aise, encore plus que derrière nos ordinateurs respectifs. Comme quoi, le virtuel n'apporte pas que des mauvaises choses et surtout, les choses auquel on pourrait ne pas croire, deviennent possibles et très réelles. J'aime ce nouveau virage que prend notre relation. Le fait qu'à présent, on va pouvoir se voir, partager des soirées, des après midi, des coups de gueule, des cours et des moments tous simples, ensemble. C'est nouveau et à la fois, tellement banales. J'adore ça.
Tout le long du repas, on n'arrête pas de discuter, passant ensuite au dessert puis à un café pour digérer tout ça, on reste au final, un long moment dans ce restaurant. On y est bien, il ne fait pas trop chaud, les coups de midi sont passés, le soleil est encore violent, mais plus supportable qu'à midi pile. On fini alors par quitter le restaurant pour marcher dans les rues de Miami. Je découvre alors le nouveau visage de la ville où je vais vivre. Je pense à mon frère, il serait heureux lui, ici. Les parents commencent à parler de l'envoyer à l'école militaire, sans lui en parler sérieusement. Vont-ils le faire, je ne sais pas. Je ne l'espère pas, ça serait plus atroce qu'autre chose. Au final, on fini par marcher, s'arrêtant dans des parcs, boutiques et tout autre lieu sympa se trouvant sur notre chemin. Puis, en fin d'après-midi, c'est tout naturellement que nous rentrons à l'école, sans même poser la question à l'autre de savoir si nous y allions ou pas. Il sait que j'ai rendez-vous avec mon cousin, Jeff. Il me raccompagne d'ailleurs jusque devant le bâtiment des Alpha Psi. Je suis vraiment heureuse de cette première journée, je n'ai rien à redire. Et puis, je l'ai vu, enfin. Mon Adam. Le garçon rencontré virtuellement avec qui je passais des heures à discuter, partager, rire et parfois même, pleurer. Je le prends dans mes bras et je fini par lui dire :

« Merci pour tout, c'était vraiment, une super journée. Je suis trop contente de pouvoir me dire que si demain, je veux manger avec toi, ou passer te voir, je le peux. C'est extra de se dire ça, enfin. »

Je lui souris et je l'embrasse alors tendrement sur sa joue avant qu'on ne se sépare. Je sais que demain, je vais le revoir. Et encore après, et les jours qui suivront et ça, ça me rend sincèrement heureuse. C'est dans cet état d'esprit que je viens à frapper à la porte de la maison où vis mon cousin, impatiente de le retrouver, lui aussi.

HRP: J'ai mis fin à ce rp, j'espère que tu ne m'en voudras pas, mais il était long et puis trainait un peu, alors qu'on a une idée à jouer et que surtout, plein de choses se sont produites haha ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Sam 15 Juin - 19:49



Chapitre 1
Johan & Adam






Elle sourit à ce que je lui dis, même si je sens que ce n’est pas un sourire franc. Il y a quelque chose, une petite tension peut-être, mais c’est normal, c’est la première fois que nous nous voyons. Ça pourrait être vraiment pire. Comme lorsque l’on discutait sur le net, là, en sa présence, je me sens bien. Comme si nous nous connaissons depuis des années –ce qui est presque le cas- et comme si, de toute façon, rien ne pourrait nous détacher l’un de l’autre. Pourtant, personne ne connais le futur. Je souhaite qu’on reste toujours ainsi, amis, à se confier tout sur nos vies, à savoir que l’on peut réellement compter l’un sur l’autre. Elle me remercie et je lui dis que je veux la voir sourire. C’est sincère.
La suite se passe naturellement. On discute pendant longtemps, de tout ce qui nous passe par la tête. Pas pour se connaitre, nous ne sommes pas des inconnus. Mais peut-être un peu plus pour se « reconnaitre ». On en a sans doute besoin. Elle retrouve beaucoup de monde ici. Son cousin, des amis, en bref, elle ne sera pas toute seule. Et ça, ça me rassure quand même. Même si je suis peut-être un peu jaloux -je ne l’avouerai pas. Après tout, j’ai fait des connaissances aussi. Pas mal se sont mal passées, mais pas toutes. Et je compte bien revoir ceux avec qui ça s’est bien passé. Je ne peux donc pas me montrer un peu jaloux envers ses amis et encore moins sa famille. C’est comme ça.
Arrivés à une certaine heure, la faim se montre. Pour elle comme pour moi. C’est vrai que ce matin, un peu stressé à l’idée de la voir, je n’ai pas beaucoup mangé. On décide d’aller prendre un bout autre part, dans un restaurant moins cher. Elle n’a pas beaucoup d’argent, je le sais. Moi non plus d’ailleurs. Enfin, ce n’est pas vraiment pareil. Moi, c’est juste que je ne veux pas demander à mes parents. Donc je me retrouve à ne pas être très riche. On sort de mon lieu de travail, en réglant la note, et on se retrouve dans la rue. Le soleil tape assez fort. Je l’entraine un peu plus loin, vers un stand que je connais. C’est plutôt pas mal et pas très cher, ça nous convient parfaitement. On attend notre tour pour pouvoir faire note commande. Elle se tourne alors vers moi.

- Que fait-on après? On ne peut pas aller à la piscine par hasard, j'ai trop chaud !

C’est vrai qu’avec cette chaleur, ça me tente bien aussi. Mais je ne sais pas si l’eau va lui poser un problème. Je sais qu’elle ne supporte pas la mer. Celle-ci est imprévisible et peut se révéler dangereuse, c’est compréhensible. Logiquement, à la piscine, ce n’est pas pareil. Il n’y a pas de vagues, des maitres-nageurs surveillent, l’ambiance n’est pas la même. Est-ce qu’elle va supporter ? Je ne sais pas, mais c’est elle qui propose. Moi, ça ne me dérange pas. Il faudra juste que je passe à la confrérie pour récupérer quelques affaires. Mais il n’y a pas d’autre problème.

- T’es sûre ?

Mais bon, pour le moment, nous sommes là pour manger. D’ailleurs, on ne tarde pas à pouvoir choisir et commander ce que nous voulons. Il n’y a que le stand, pas de table avec, ça arrive parfois. Il faut donc qu’on trouve un endroit où se poser pour manger. Une fois que nos repas sont prêts et mis dans un sac, nous payons et je récupère la nourriture. Je lui prends alors la main, de la mienne qui est libre, et je l’entraine un peu plus loin. Il y a quelques bancs dans les rues, un peu partout en fait. Par chance, il reste encore un peu de place à l’ombre pour que nous nous installions. Les promeneurs doivent plutôt être retournés dans la fraicheur réconfortante de leur demeure. Je lui donne ce qu’elle a choisi et lui lance, joyeux :

- Bon appétit !
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Sam 8 Juin - 10:56


❖ Chapitre 1 ft. Adam



Mon meilleur ami fini alors par me répondre, tranquillement :

« C’est sûr, le soleil est toujours là ! C’est le piège, on a toujours envie d’aller se prélasser, plutôt que de travailler.

Je sais que c’est compliqué pour toi. Evite-la pour l’instant, je pense que c’est mieux. Et tu sais que si tu as un problème, tu m’envoies un message et j’accours ! »


Il avait marqué un temps de pause, comme pour présenter une notion de respect avant de prononcer ces quelques mots. Adam était au courant de tout, concernant ma vie. Il était le premier à tout savoir, le premier et presque le seul à qui je confiais tout. Il connaissait mes peurs, mes craintes, mes loisirs, mes rêves et mes angoisses. Tout comme je connaissais les siennes. Je souris faiblement avant de boire à nouveau dans mon verre. Un silence s'était un peu installé et nous n'en n'étions pas gêné, enfin, pas moi en tout cas. Il faisait beau, chaud et c'était agréable d'être là, au frais, à boire un verre en compagnie de mon meilleur ami. Je ne m'étais pas encore totalement fait à lui, j'étais encore un peu stressée, mais ça allait, je me sentais de plus en plus à l'aise en sa compagnie.

« Merci... » Répondais je alors timidement et faiblement
« Pour l’instant, tout va bien. Tu ne crains rien. Je veux te voir sourire, ok ? »

Sa phrase me fit alors sourire et je laissais même échapper un léger rire. On resta donc là, dans ce bar, des heures durant à discuter de tout, de rien. On parlait de nos dernières journées, je parlais de mon petit frère instable, je parlais de mon cousin, Tea et puis Aubin, que j'allais retrouver ici. Bref, je parlais un peu de tout, on commanda plusieurs fois des boissons et puis arrivés à un moment, vers 14 heures 30 où je commençais à ressentir un peu la faim.

« On peut manger ici ou on cherche un petit truc ailleurs ? »

Adam savait très bien que financièrement, c'était difficile pour moi. Du coup, on décida d'aller ailleurs, prendre un truc dans un kebab ou un hotdog, j'en sais rien encore. On paya alors nos verres, saluant le barman et on sortit dehors à nouveau, il faisait encore plus chaud que tout à l'heure, l'air était lourd et imposant ! Je suffoquais. Je ne me ferai jamais à ce climat tropical moi ! On marcha alors quelques mètres avant de trouver un petit stand de nourriture rapide. On s'y arrêta donc pour commander.

« Que fait-on après? On ne peut pas aller à la piscine par hasard, j'ai trop chaud ! » Demandais-je alors innocemment.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Sam 18 Mai - 14:10



Chapitre 1
Johan & Adam






Je sais que j’ai eu tort de m’énerver contre la pauvre Shin. Je le regrette. Mais sur le coup, je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai beau reconnaître mes erreurs, ça ne m’empêche pas de recommencer presque à chaque fois. Enfin, peut-être qu’un jour, j’arriverai à ne plus m’emporter de la sorte. Le serveur nous apporte nos verres et je bois une longue gorgée. Je sens le liquide frais descendre dans mon corps : idéal par ce temps. Ma meilleure amie fait la même chose et je sais qu’elle pense comme moi. A l’une de mes remarques, elle sourit et pose sa main sur la mienne. Je ne suis pas très tactile mais je ne dis rien.

- Ca me fait vraiment plaisir de te voir Adam, avec tout ce temps passé loin l'un de l'autre, je commençais à me dire qu'on ne se verrait jamais. J'ai fait le bon choix en venant ici, je te retrouve toi, mon cousin et puis mon amie, Tea, tu te souviens?

Moi aussi, je suis content de la retrouver. Je me suis toujours dit qu’un jour, nous serions enfin réunis. J’avais raison d’y croire. J’espère aussi qu’elle a fait le bon choix, ce sera à elle de le dire d’ici quelques temps. Tea. Oui, elle m’en a déjà parlé. Je sais que c’est une amie et je me souviens qu’elle l’a déjà évoquée. Mais je ne lui ai jamais adressé la parole, je ne la connais pas du tout. Et puis, je sais aussi qu’il y a son cousin ici, même si je ne l’ai jamais croisé non plus. Enfin, je ne pense pas, parce que je ne sais pas qui c’est. Ça se trouve, je le connais. Je souhaite vraiment qu’elle s’intègre à Miami, qu’elle se fasse des amis, qu’elle suive les cours sans problème, qu’elle se fasse une petite vie bien à elle quoi. Elle le mérite, je le sais. Je lui fais un petit sourire en coin avant de lui répondre.

- Mais je ne doutais pas qu’on puisse se voir un jour ! Je suis heureux aussi. Tu es bien mieux sans écran.

J’accompagne mes paroles d’un petit clin d’œil. Je lui demande ensuite ce qu’elle pense du peu qu’elle a vu de la ville. Je sais qu’elle ne peut pas forcément répondre mais au moins, j’aurais sa première impression. Parce que souvent, si dès le début, on ne se sent pas bien quelque part, ça ne changera jamais.

- Entre le train, le métro et le reste, j'ai pas vu grand chose ! Il fait très chaud en tout cas, ça donne une impression de vacances ! J'entends la mer aussi et je la sens, mais j'essaie de ne pas y penser. Il va me falloir du temps pour que je réalise que je vis à présent au bord de l'eau. Que je ne peux pas lui échapper et surtout, que je vais devoir apprendre à dormir en fermant les deux yeux !

Et oui, c’est bien le principal problème : la mer. Après, elle n’est pas obligée d’aller se promener sur la plage, mais je connais sa peur. Je sais que ce n’est pas facile à vivre en sachant qu’elle est tout près, même si on ne peut pas la voir. Il lui faudra du temps pour aller mieux, si ça va mieux un jour. Ces choses-là ne guérissent pas facilement. J’ai envie de la rassurer, même si je sais que ce que je vais dire peut être erroné.

- C’est sûr, le soleil est toujours là ! C’est le piège, on a toujours envie d’aller se prélasser, plutôt que de travailler.

Je fais une petite pause, pour montrer que je suis plus sérieux.

- Je sais que c’est compliqué pour toi. Evite-la pour l’instant, je pense que c’est mieux. Et tu sais que si tu as un problème, tu m’envoies un message et j’accours !

Bon, je ne courrai peut-être pas, mais je serai toujours disponible pour elle, surtout connaissant ses faiblesses. Elle rit, mais je sens qu’elle n’est pas à l’aise, vis-à-vis de ça. Je me penche légèrement et dépose un baiser sur sa joue, rien d’ambigüe. C’est juste pour la rassurer, pour qu’elle se détende un peu. Je n’ai pas envie qu’elle se gâche la journée pour ça, ce serait dommage. Je me réinstalle sur ma chaise et lui souris. Des fois, je me surprends quand même. Enfin bon, faudra pas s’y habituer non plus.

- Pour l’instant, tout va bien. Tu ne crains rien. Je veux te voir sourire, ok ?

Peut-on penser que je peux me révéler aussi gentil ? La seule personne qui a eu droit à cette « gentillesse » depuis mon arrivée est Cheyenne. Parce que pour les autres, c’est plutôt mon caractère de con qui les a accueillis.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Jeu 16 Mai - 14:25




Chapitre 1

26. Avril 2013.

Mon meilleur ami me renseigne sur ce qu'il s'est passé avec cette fille. Je connais bien Adam, je suis que oui, il est impulsif et que lorsqu'on entre dans son jardin secret sans y être invité, il prend ça pour une menace et montre les crocs. Mais cette fille n'avait rien fait de mal, il faudrait qu'il fasse attention, qu'il arrive à canaliser tout ça parce que ça deviendra vite invivable. Mais je présume qu'il le sait et puis, j'ai essayé une fois de lui en parler et j'ai eu droit à une conversation skype terminé sans un au revoir. Du coup, je sais qu'il sait ce que je pense et je sais également qu'il compte faire des efforts, mais qu'il ne sait pas trop comment s'y prendre. Enfin... il ne changera pas pour autant, il veut juste trouver un terrain d'entente, je crois. Mais il faut le connaître, une fois qu'on sait comment il fonctionne, tout va bien, c'est juste le démarrage qui est délicat.
Nos boissons arrivent bien vite et je m'empresse de remercier le serveur, allant chercher ma paille colorée avec mes doigts pour mélanger ma limonade fraîche. Par un temps pareil, ça allait me faire du bien, surtout que j'avais vraiment soif ! Je ne tarda d'ailleurs pas à porter mon verre à mes lèvres, trouvant ma boisson excellente et la reposant avec difficulté sur la table.
Adam me conseilla de demander autour de moi, dans ma classe ainsi que dans ma confrérie, pour un job. En effet, il devait bien y avoir des bons plans et même, un tableau d'affichage, j'y trouverai probablement mon bonheur ! Dès demain, je me mettrai au boulot, je n'avais pas une minute à perdre et lorsqu'il évoqua le fait qu'il ne me laisserait pas repartir comme ça, je ne pu empêcher mes lèvres de s'étirer dans un franc sourire. Ma main vint alors se poser sur la sienne et je croisa son regard. Je sentis une accélération dans ma poitrine mais cela ne m'empêcha pas de rétorquer :

« Ca me fait vraiment plaisir de te voir Adam, avec tout ce temps passé loin l'un de l'autre, je commençais à me dire qu'on ne se verrait jamais. J'ai fait le bon choix en venant ici, je te retrouve toi, mon cousin et puis mon amie, Tea, tu te souviens? »


J'ai l'impression que je vais pouvoir, non pas repartir à zéro puisque ça n'a aucun sens, mais... je compte me guérir de l'eau. Vraiment. Et quoi de mieux qu'une cité au bord de l'océan pour ça? Adam venait de me demander comment je trouvais la ville pour le moment, mais il est vrai que je n'avais encore rien vu. J'étais descendu du train, j'avais pris le métro et nous étions allé à l'école pour ensuite venir ici, pas vraiment le temps de visiter. Je souris et fini par répondre à nouveau :

« Entre le train, le métro et le reste, j'ai pas vu grand chose ! Il fait très chaud en tout cas, ça donne une impression de vacances ! J'entends la mer aussi et je la sens, mais j'essaie de ne pas y penser. Il va me falloir du temps pour que je réalise que je vis à présent au bord de l'eau. Que je ne peux pas lui échapper et surtout, que je vais devoir apprendre à dormir en fermant les deux yeux ! »

Je laissais un léger rire envahir notre espace intime mais j'étais angoissée à toutes ces idées. Pour essayer de cacher ça, je bu une nouvelle gorgée de ma boisson, à l'affût du moindre signe catastrophique.

HRP: Désolé pour le retard, j'étais persuadée de t'avoir répondu ><

fiche crée par (c) eylika. modifiée par L.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Dim 5 Mai - 19:35



Chapitre 1
Johan & Adam






Johan est un peu surprise par ce que je lui dis. En même temps, je ne lui donne que quelques précisions, la laissant dans l’ignorance. C’est normal qu’elle veuille en savoir plus.

- Pourquoi tu lui as crié dessus à la fille de ta confrérie ? Et quand tu dis bizarre, tu veux dire quoi ?

De toute façon, elle risque peut-être d’en entendre parler. Les gens causent et déforment parfois les choses. Je sais que j’ai des tords dans cette histoire mais je ne veux pas qu’on m’en donne encore plus. Autant que je lui explique moi, plutôt que quelqu’un d’autre. Et puis, je ne compte pas recommencer, donc voilà.

- J’étais en train de jouer au piano et elle m’a surpris. J’ai réagis un peu … violemment. Tu sais comment je peux être. Mais elle aussi elle a eu une réaction vive. Elle s’est mise à pleurer, j’ai pas levé la main sur elle.

Je baisse alors la tête, un peu honteux.

- Je me suis excusé mais je crois qu’elle a peur. J’espère que ça s’arrangera, je veux pas qu’elle soit terrifiée à chaque fois qu’elle me voit. Surtout qu’étant dans la même confrérie, c’est inévitable qu’on se recroise.

Elle me rappelle également un peu moi et ça serait bien qu’elle apprenne à se défendre un peu. Il y a aussi la deuxième partie de la question. Je ne sais pas moi-même ce que je veux dire. Surtout, comment je peux le dire. Je tente quand même.

- Bah, c’est bizarre quoi. J’étais tranquille, elle a débarqué, elle m’a énervé, on s’est pris la tête. Non, dis rien, je me mets pas la terre entière à dos. Je souris, mes débuts ont été plutôt chaotiques. Après, je sais pas ce qui s’est passé, on a discuté, on était très proches. Elle est au lycée et j’ai envie de la revoir. Enfin, voilà quoi, c’est compliqué.

Je ne suis même pas sûr d’avoir bien résumé les choses. N’importe qui pourrait penser que je suis tombé amoureux, ou presque. Parce que je veux recroiser Cheyenne, que je sens qu’il y a quelque chose. Mais me connaissant, il y a un doute. Parce que ça ne m’intéresse pas tout ça. Que de toute façon, c’est beaucoup trop tôt pour savoir ce que c’est. Amour ? Amitié ? Haine peut-être aussi ? Autre chose ? Enfin, je ne m’étends pas plus, puisque je suis dans l’ignorance.
On entre alors dans le restaurant et on s’installe.


- C'est génial comme endroit. J'aimerai te voir jouer un de ces quatre, je pourrai venir?

- Oui, bien sûr. Tu es la bienvenue. Mais interdiction de me déconcentrer !

Remarque, je ne suis pas seul non plus à me produire. Et puis, je n’ai pas réellement commencé, je n’ai pas encore tous mes repères ici. Ça viendra, avec le temps. On commande tous les deux une limonade, bien rafraichissante par ce soleil. On peut alors parler tranquillement.

- Ca doit être génial de bosser ici, il va falloir que je me trouve un job aussi moi. Mes parents m'ont laissé un mois pour en trouver un. Après, ils devront faire un emprunt alors si je ne trouve pas, je rentre...

- Je te dirai ça dans quelques temps, si je m’y plais.

Ce qui n’est pas sûr, vu que j’ai tendance à changer d’avis sans raison. On verra bien. Je fais une petite grimace. A peine arrivée, elle évoque déjà un potentiel dépard. C’est trop tôt. Je ne veux pas qu’elle s’en aille déjà. Je réfléchis rapidement. Moi, je ne peux rien lui proposer. Mais peut-être que d’autres pourront.

- Désolé, j’ai rien pour toi. Mais demande autour de toi, les gens que tu connais, les membres de ta confrérie, tes camarades de classe, enfin tu vois quoi. Mais je te préviens, je te laisserai pas partir comme ça !

Je laisse quelques secondes passer, avant de reprendre.

- Alors, tes premières impressions sur la ville ? Je sais que t’as pas vu grand-chose, mais ça viendra.

Je sais aussi qu’il y a certains endroits qu’elle évitera. Je comprends et je ne compte pas la forcer à y aller. La ville est bien assez grande pour trouver un endroit qui lui plaira. Et aussi pour s’y perdre. Ce que je n’espère pas. Remarque, ça pourrait m’arriver aussi. Je ne porte pas toujours attention à où je vais, par où je passe et tout. Je me fie à mes sens, qui ne sont pas toujours fiables il faut dire. Enfin, pour l’instant, je suis de bonne humeur en compagnie de Johan, j’espère que la journée se déroulera de la même façon que ce début de matinée. Il n’y a plus qu’à espérer.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Dim 5 Mai - 12:00




Chapitre 1

26. Avril 2013.

Adam finit par me répondre que non, ça ne se passe pas forcément bien ici. Je le regarde, inquiète, en attendant des explications plus concrètes. Nous marchons tranquillement en dehors de l'école, gagnant les rues de Miami. Il y a à mon goût, pas mal de monde, comparé à Meridian. C'est vraiment une grande ville, ça va me changer. Il doit y avoir tellement de choses à voir ici, ça doit être génial. On se trouve dans une avenue de Miami, un grand axe ou beaucoup de bar, restaurants et magasins se trouvent ici. Adam m'explique qu'il a rencontré une fille avec qui s'est bizarre. J'arque un sourcil. Bizarre comment?

« Pourquoi tu lui as crié dessus à la fille de ta confrérie? Et quand tu dis bizarre, tu veux dire quoi? »

Alors qu'on marchait toujours côte à côte, je sens sa main se poser sur mon bras, un geste qui me stoppe donc. Je le regarde, interrogative. Il me rappelle alors qu'il jouait du piano et au fil des secondes, il m'apprend qu'il travaille dans le bar qui se trouve en face de nous. Je me souvenais très bien qu'il jouait du piano, étant donné que la musique accordait une place étrange dans ma vie. J'avais appris à faire de la guitare et je chantais aussi, avec mon frère mais lorsque celui-ci a disparu, j'ai tout arrêté, sans jamais reprendre. Je sais que Jeff est musicien aussi, je pense que je vais reprendre avec lui. Je souris alors, contente de la nouvelle qu'Adam m'apprend. On finit par entrer, je découvre l'intérieur, c'est superbe. Une ambiance assez causit, qui me plait. Le barman nous salue et on finit par s'installer à une table où se trouvent des banquettes. Je m'assieds et je réponds enfin :

« C'est génial comme endroit. J'aimerai te voir jouer un de ces quatre, je pourrai venir? »

Le barman, de derrière son bar, nous demande ce que l'on veut boire. Je réponds une limonade et Adam commande aussi. Posant mes coudes sur la table je reprends alors :

« Ca doit être génial de bosser ici, il va falloir que je me trouve un job aussi moi. Mes parents m'ont laissé un mois pour en trouver un. Après, ils devront faire un emprunt alors si je ne trouve pas, je rentre... »


fiche crée par (c) eylika. modifiée par L.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Dim 5 Mai - 11:23



Chapitre 1
Johan & Adam






- Ca se passe bien ici, tu t'es fait des amis?

Arf, une question que je redoute un peu en fait. Je ne suis déjà pas d’un naturel à me faire des amis. Enfin, c’est surtout que les autres ne restent jamais très longtemps avec moi. Je les fais fuir, à croire. Parce qu’ils ont toujours peur que je m’emporte contre eux pour un rien. Ce que je fais aussi avec les inconnus, soit dit en passant. Comme avec la petite Shin. Que je regrette déjà d’avoir rencontrée. Pas à cause d’elle, bien sûr, mais à cause de déroulement de cette rencontre. J’ai un peu honte à vrai dire. Surtout que la jeune fille semble toute gentille, toute fragile, et elle n’avait rien fait. Je ne sais pas si je dois tout raconter à Johan, elle va sans doute penser que je suis un monstre, que je n’aurais pas dû m’énerver pour ça. J’ai rencontré une autre jeune fille aussi, Cheyenne. Avec elle, ce n’est pas que ça s’est mal passé. C’est surtout que je ne sais pas comment expliquer. Comment a-t-on pu devenir aussi proches en commençants par s’engueuler ? Et surtout, pourquoi j’ai agis comme ça avec elle ? Comment expliquer ce qu’il y avait ? Nous même, je suis sûr qu’on ne sait pas définir ce qui nous lie. Il y a mon travail aussi. C’est tout récent, mais j’ai enfin sauté le pas. Je ne peux pas vraiment en parler justement, parce que ce n’est pas assez vieux. Cependant, je peux quand même lui montrer l’endroit. Avant, je réponds tout de même à sa question.

- Pas vraiment en fait. Ça se passe plutôt bien, mais niveau amis, c’est pas le top. J’ai … fait pleurer une fille de ma confrérie. Je lui ai crié dessus alors qu’elle avait rien fait.

Ou presque. Mais sur le coup, elle était vraiment la coupable idéale. Avant que je ne me rende compte que j’avais été trop loin, sans aucun doute. Je ne rentre pas plus dans les détails, je ne veux pas l’embêter avec mes petites histoires.

- Il y a une fille aussi, mais c’est bizarre avec elle. J’attends de voir un peu.

Là, j’ai un petit sourire sur le visage. Oui, c’est inexplicable. On arrive enfin en ville. Il y a du monde qui s’agite un peu partout. Pas énormément, vu qu’il y a normalement cours et que les adultes sont au travail. Tant mieux, on sera plus tranquille comme ça. On passe alors devant le bar/restaurant. Je lui attrape le bras pour qu’elle s’arrête, avant de la lâcher quand elle l’a fait. Je compte quand même lui expliquer avant qu’on ne rentre.

- Tu te souviens que je joue du piano ? Je le fais jamais devant les autres. Mais j’ai décidé que ça allait changer. J’ai vu une annonce ici il y a quelques temps, j’ai décidé de me présenter pour le travail qu’ils proposaient. C’est tout neuf, alors voilà.

On pénètre alors dans le bâtiment. Il n’y a pas beaucoup de monde, juste quelques personnes buvant un café ou autre dans un coin. Au fond, la scène, avec le piano. Le type du bar est là, celui qui m’a donné les informations pour l’audition. Il sourit en me voyant, il a dû me reconnaître. En même temps, avec ma tête, dans un monde de beauté et de luxure, je ne passe pas toujours inaperçu. Je me tourne alors vers Johan, les yeux pétillants.

- Voilà, c’est là. Je t’offre un verre ?

On peut discuter quelques minutes avant de reprendre la visite, non ?
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Sam 4 Mai - 18:36




Chapitre 1

26. Avril 2013.

Nous marchons en direction de l'école, Adam me dessert de ma valise, ce qui me soulage grandement. Et puis bon, un homme s'est fait pour ça non? Pour porter les trucs lourds à notre place. Je ne me sens pas mal à l'aise de son geste, bien au contraire. J'en profite. Il me dit que nous allons déposer ma valise dans mon bâtiment et puis qu'il me ferait faire le tour du propriétaire. Le programme me plaisait bien. On arriva donc plutôt rapidement à l'allée où se trouvait toutes les maisons. Je vis plusieurs élèves et on s'arrêta alors devant un bâtiment, Lamdba. Il y avait quelques personnes devant mais Adam ne voulu pas venir avec moi. J'avançais donc, après avoir récupéré ma valise, vers la porte pour y sonner. Une jeune femme m'ouvrit, elle était super belle.

« Oh! Tu dois être Johan Scott, la nouvelle, non? »
« Oui c'est moi »
« Je suis Arwen, le bras droit des Lamdba, on m'a prévenu de ton arrivée, je t'attendais. »

La jeune femme me fit alors entrer dans le bâtiment, il y avait quelques étudiants que je saluais timidement. Arwen me lança alors qu'elle allait me montrer ma chambre.

« Tu as quelque chose de prévu cet après-midi? »
« Oui, j'ai.. j'ai mon meilleur ami qui est ici depuis un petit moment, il va me faire visiter »
« Ah c'est chouette ça, mais si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas à venir me voir, je serai ravie de t'aider »
« Merci c'est gentil »

Après quelques instants en sa compagnie, je finis par redescendre pour rejoindre mon ami, les bras déchargés. Je souris à sa vision et on ne tarda pas à reprendre notre marche. On arriva alors dans un parc, sûrement celui de l'école. Adam m'indiqua qu'il était le premier lieu visité. Je souris.

« Ca se passe bien ici, tu t'es fait des amis? »



fiche crée par (c) eylika. modifiée par L.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Sam 4 Mai - 11:59



Chapitre 1
Johan & Adam






Elle passe également sa main dans mes cheveux et me sourit. Je suis vraiment heureux de la voir. Ça me rendrait presque timide, hésitant. Elle me dit que je suis pas mal aussi. Menteuse, je sais que ce n’est pas vrai, et elle n’a pas besoin de faire semblant. Je ne lui en voudrais pas dans ce cas. Puis elle rajoute un mot à la fin. « Peluche ». Je ne sais pas si ça doit m’énerver ou m’amuser. J’opte pour une grimace, pas trop marquée, un peu moqueuse. C’est vrai. J’ai presque oublié ce détail. Un surnom qu’elle m’a donné, un jour, suite à un délire. Je ne me souviens même plus exactement duquel, mais ce mot est resté. Ça ne me plait pas toujours. Parce que ça ne me colle pas à la peau à chaque fois. Je peux me révéler doux et câlin –même si c’est rare- mais je suis aussi souvent de mauvaise humeur et agressif. Solitaire et étrange. Rempli de défauts quoi. Mais ce n’est pas grave, je suis pour la vengeance. Sauf qu’elle s’y attend et que je ne compte pas lui faire ce plaisir tout de suite. Elle devra patienter, ça viendra au moment où elle n’y pensera plus. Où accessoirement il y aura plein de monde et où je serai capable de bien lui foutre la honte. Ça peut même être dans trois mois, je n’oublierai pas, je ne me laisserai pas faire !
Elle récupère sa valise avant de répondre à ma question.

- C'était très long ! Tu imagines un train de nuit totalement complet avec un groupe de touriste européens ronflant et braillant comme des ânes? Et bien c'est encore pire.

Je ris à sa remarque. Je n’ai jamais été dans un train, de nuit, avec un troupeau d’ânes/touristes européens, mais ça doit être horrible. Mais bon, elle est là maintenant, c’est le plus important. Le voyage est fini, elle va pouvoir s’installer, se reposer, se faire à Miami, même si ça sera un peu difficile au début. On se met en marche. Elle semble vouloir choisir la direction de nos pas et comme c’est celle de l’école, je la laisse faire. Au pire, je lui dirai quand nous ne serons plus sur le bon chemin. Sa valise a l’air lourde et ça me fait de ma peine de la voir la tirer.

- Alors dis moi, on dépose ma valise et tu me fais faire un petit tour dans la ville?

Je lui souris. Elle doit être fatiguée et je la laisse se débrouiller avec ses affaires, je suis un goujat. Je m’arrête alors, attendant qu’elle fasse de même.

- Je la prends jusqu’à l’école. Dès que tu l’auras déposée, oui, je serai ton guide !

Même si je connais pas encore bien les alentours, je peux lui montrer une ou deux choses. Le centre-ville, loin de l’océan. Enfin, assez loin je pense. Je pourrais même peut-être lui montrer là où je travaille. Enfin, pour l’instant, ma priorité est de l’emmener à sa confrérie. Au bout de quelques minutes où nous marchons côte à côté, nous arrivons. Elle m’a dit qu’elle était chez les Lambda. Je ne connais personne là-bas mais je sais où se trouvent les bâtiments.

- On est arrivés, tu peux te débarrasser de ton trois tonnes !

Je n’ose pas rentrer dans cet espace étranger, aussi je la laisse aller déposer sa valise et découvrir sa chambre. Je l’attends un peu plus loin donc. Elle n’en a pas pour très longtemps d’ailleurs. Nous repartons alors, flânant un peu au passage. On a toute notre journée de toute façon.

- Le parc est le premier endroit que j’ai « visité ». Je mime les guillemets avec mes doigts. Mais je connais un peu la ville, je t’y emmène.

On continue alors à avancer. J’espère que cette ville va lui plaire, qu’elle va quand même s’y sentir bien. Moi je m’y plais assez et ce serait dommage si elle ne s’adapte pas. Après, je ne suis pas le seul qu’elle connaisse ici, et elle se fera sans doute beaucoup d’autres amis. Elle aura donc la présence de plein de personnes si elle en a besoin. Moi le premier.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Jeu 2 Mai - 12:01




Chapitre 1

26. Avril 2013.

Notre étreinte est chaude, rassurante, apaisante. Je ne suis pas surprise de sentir mes lèvres s'étirer au maximum. Mon visage se niche à la lisière de son cou et de ses cheveux bruns. Il a une odeur particulière, il a un style particulier mais au fond, je ne vois pas cela d'une manière négative. Non, parce que je ne connaissais pas l'extérieur de sa personne, mais l'intérieur et que c'est l'une des rares personnes que j'affectionne énormément sur cette terre. J'aime sentir ses bras autour de moi, je me sens calmée. Comme si j'attendais ça depuis des siècles. Que nous venions enfin de nous retrouver. Il finit par s'éloigner un peu de moi, plaçant ses mains dans mes cheveux et me décoiffant, il finit par me poser à terre. Je ne peux pas m'empêcher de sourire comme une idiote, mais je me sens bien. Il me complimente et moi, je passe ma main dans sa tignasse brune en souriant.

- Tu n'es pas mal non plus, Peluche !

Se souviendrait-il de ce surnom? Peluche. C'était partit d'un délire complètement idiot, un soir sur skype et puis, c'était resté. Il n'aimait pas trop ce surnom, ça ne sonnait pas assez viril pour lui, mais il se vengeait pas mal avec celui qu'il m'avait donné. Il me demanda alors comment c'était passé le voyage. Je soupirai, faisant marche arrière pour aller chercher ma valise laissée quelques mètres plus tôt.

- C'était très long ! Tu imagines un train de nuit totalement complet avec un groupe de touriste européens ronflant et braillant comme des ânes? Et bien c'est encore pire.

Je souris et je revins alors vers lui, tenant ma valise dans la main. Après quelques secondes, on se met en marche, sans parler davantage. On ne va pas rester plantés là comme deux idiots, alors on marche, même si c'est moi qui mène la danse, je ne sais pas du tout où j'avance. On va vers l'école? Si je pouvais me débarrasser de ma valise, ça serait chouette oui, mais sinon, qu'allons nous faire? J'espère croiser mon cousin, Jeff, aujourd'hui. Je l'avais prévenue de mon arrivée ici et il avait tenu à me voir dès mon arrivée. Il fallait que je lui envoie un message pour lui dire que j'étais bel et bien sur le sol de la Floride. Il y avait aussi Tea, qu'il fallait que je prévienne. En fait ici, il y avait pas mal de monde que je connaissais déjà et je trouvais ça étrange de voir que j'allais retrouver ici et nul part ailleurs, la plupart des gens qui sont importants pour moi, concernant mon cercle d'amis. C'en était presque déroutant, n'est ce pas?

- Alors dis moi, on dépose ma valise et tu me fais faire un petit tour dans la ville?

Pas utile de lui préciser qu'il faudrait qu'on se tienne loin de la mer pour le moment, il le savait très bien, nous en avions parlé plusieurs fois. Je souris alors, heureuse d'être quand même ici, néanmoins, je me sentais stressée. Vivre dans une ville au bord de la mer ne m'étais pas vraiment un bon souvenir et il me faudrait du temps pour ne plus voir de danger. Sortant mon téléphone de ma poche, j'envoyais un sms à mon cousin et à Tea pour les prévenir de mon arrivée, je les verrai plus tard sans doute, mais pour l'heure, je resterai avec Peluche.


fiche crée par (c) eylika. modifiée par L.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Mer 1 Mai - 18:56



Chapitre 1
Johan & Adam






Aujourd’hui est un jour un peu spécial pour moi. Je m’apprête à retrouver quelqu’un de très important, mais que je n’ai jamais vu. Je sais, c’est bizarre. Cette personne m’a beaucoup aidé et je me suis confié énormément. Elle a pris une grande place dans mon cœur, même si j’ai souvent l’impression d’être un solitaire. En fait, je lui ai dit que je partais pour Miami il y a quelques temps. Je ne savais pas si je pouvais continuer à discuter avec elle sur internet, comme avant. Mais j’ai quand même réussi à lui envoyer quelques messages. C’est comme ça que j’ai appris qu’elle venait aussi. Sur le coup, je crois que je n’ai pas réalisé. Que nous serions dans le même pays, dans la même ville, dans la même école. Que nous nous VERRIONS pour de vrai. Que nous n’aurions plus besoin d’attendre une réponse de la part de l’autre, mais que nous serions enfin réunis.

Il est tôt et normalement, j’ai cours. Mais je m’en fiche, c’est bien plus important que je sois là. De toute façon, je n’avais pas vraiment envie d’y aller, alors il vaut mieux que je n’y sois pas. Elle m’a dit d’attendre devant l’école. Johan, parce que c’est d’elle qu’il s’agit. Je suis donc là, devant les grilles, à attendre. Je regarde mon portable, nerveux. Je n’ai pas de message, je sais pas où elle est, ni quand elle arrive, rien. Ça me stresse. Pourtant, je suis de bonne humeur aujourd’hui. Je suis impatient et en même temps, j’ai peur. De quoi, je ne saurais le dire. C’est bête, mais je ne peux pas m’en empêcher.

Enfin, je vois quelqu’un arriver de loin, avec une grosse valise. Mon poult s’accélère. Ça ne peut être qu’elle. D’ailleurs, je sens ma poche vibrer. Je sais déjà qui c’est, pas besoin de regarder. Elle s’approche, lunette de soleil sur le nez. Moi, je trouve que j’ai l’air d’un plouc, pour être poli. J’ai juste une chemise et un jean, des baskets, mes cheveux détachés, barbe de quelques jours. J’aurais pu faire un effort quand même, mais c’est trop tard. A quelques mètres de moi, elle s’arrête une demi-seconde, avant de finalement courir dans ma direction. Elle se jette alors dans mes bras avec force, et je manque de chanceler. Elle n’est pas grosse, non, mais elle est arrivée sur moi avec une telle énergie que je n’ai pas vraiment le choix. Je referme alors mes bras sur elle. Ça fait très bizarre, de savoir qu’elle est là, contre moi. Que je peux enfin sentir son odeur, entendre le son de sa voix, vérifier si tout va bien pour elle. Je suis heureux qu’elle soit là, je ne me sens plus trop seul. Bien sûr, j’ai croisé du monde depuis mon arrivée. Cheyenne, mais je ne pourrais pas vraiment décrire ce qui nous unis. C’est encore trop obscur pour moi, même si je pense qu’elle peut me réserver de belles surprises. Shin, la petite asiatique que j’ai fait pleurer. Que dira Johan en apprenant ça ? Elle pensera sûrement que je suis un monstre, comme beaucoup d’autre. Je ne le souhaite pas, mais bon, on verra. Et puis maintenant, il y a elle qui est là, avec moi. Je passe ma main dans ses cheveux et la soulève de terre. Je finis quand même par la lâcher et par m’éloigner pour mieux la contempler. Elle est encore plus belle que sur les photos. Moi, je ne suis qu’un crapaud.

- Tu es rayonnante !

Je lui offre un sourire. Je ne sais pas quoi lui dire d’autre, il y a tant de choses qui se bousculent dans ma tête. Si elle a fait bon voyage, si elle est contente de me voir, comment elle trouve Miami –même si c’est trop tôt pour se faire un avis. Je n’ai pas vraiment l’habitude d’avoir des amis, alors me retrouver avec elle est très étrange pour moi, voire déstabilisant. Au début de notre relation virtuelle, je ne pensais pas du tout que je me lierai comme ça. Mais le temps a fait les choses, sans que je ne puisse rien changer. Maintenant, c’est du concret, et je suis un peu perdu à vrai dire. Mais très content de pouvoir enfin la sentir près de moi. Un sentiment d’apaisement m’envahit. Je ne pensais pas être comme ça un jour. Même si je sais que beaucoup d’émotions me traversent, et que je suis gentil en général, j’ai tendance à être un peu insensible à ceux qui m’entourent. Bien que j’ai l’impression d’avoir péter un plomb ces derniers temps. Comme si Miami m’avait rendu un peu agressif. C’est vrai, je l’ai été avec Cheyenne, je l’ai été avec Shin, avec une camarade de classe aussi. Je me suis calmé rapidement, changeant de comportement. Mais le mal était déjà fait, surtout pour la petite Coréenne, qui a désormais peur de moi. Enfin, j’ai l’impression qu’aujourd’hui, ce sera différent. Que je ne partirai pas du mauvais pied. Cela vient peut-être du fait que je connais Johan, que c’était prévu que nous nous retrouvions ? Je ne sais pas. En attendant, je pose mes yeux sombres sur elle. Elle a l’air d’aller bien, d’être heureuse de me voir. Elle ne sait pas encore que dans la vie de tous les jours, que je ne suis pas un cadeau. La pauvre.

- Pas trop fatiguée par le voyage ?

Je préfère commencer par des questions banales. De toute façon, nous avons tout le temps de discuter. Je n’ai pas l’intention de suivre les cours aujourd’hui. Je n’aurai qu’à dire que j’étais malade, ça passera bien. J’attends donc qu’elle me réponde, soucieux. Et s’il y avait eu un problème ? Ça n’a pas l’air, puisqu’elle est là, mais on ne sait jamais. Surtout que je connais ses démons, je ne souhaite pas que ce nouvel environnement les réveille.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Chapitre 1. & Adam. (fini)   Ven 26 Avr - 16:37




Chapitre 1

26. Avril 2013.

Je suis arrivée tôt ce matin, à la base, il aurait été préférable de venir hier soir et de dormir à l'hôtel, mais je ne voulais pas passer une nuit au bord de l'eau, seule dans une chambre d'hôtel. Alors j'ai voyagé de nuit, le train était plutôt calme et le voyage a surtout été très long. J'ai du faire plusieurs changements mais me voilà enfin en Floride. Lorsque je suis arrivée, la première chose qui m'a vraiment frappé, ce fut le temps magnifique et cette chaleur étouffante. Je n'avais vécu ça qu'une seule fois, en voyage et je devais bien admettre que ce n'était pas mon climat favoris. Il faudrait que j'arrive à m'habituer à tout ça. Je portais une robe rouge à petits poids blancs, un peu à la Minnie Mouse. Bien entendu, n'ayant pas les moyens de me payer une robe de luxe, j'avais déniché ça dans une friperie et j'en étais plutôt ravie. Après tout aujourd'hui était un grand jour. Je rencontrais mon meilleur ami pour la première fois. Cette phrase peut surprendre, mais nous ne nous étions encore jamais vu. En photo si, bien sûr, mais là, nous parlions de vraie relation physique. On s'était connu y'a vraiment très longtemps sur le net et on avait tout de suite comprit qu'il se passait quelque chose, c'était comme si nos deux âmes fusionnaient l'une avec l'autre. J'apprenais énormément de lui et inversement. Il était mon côté pile et j'étais son côté face. Le train venait d'arriver en gare, je me levais donc de mon emplacement, tirant sur ma valise à roulettes complètement rouillées, je finis par me placer vers les portes, attendant que celles-ci puissent s'ouvrir. Et c'est comme ça que je posais le premier pied en Floride. Mes grosses lunettes de soleil sur le nez, mes cheveux attachés en queue de cheval et mon casque sur les oreilles, j'avais dis à Adam qu'on se rejoignait à l'école. J'avais envie de me débrouiller seule pour y aller et je savais qu'il n'y avait rien de bien compliqué. Entre le métro, les taxis, les bus, je ne pouvais quand même pas me perdre ! Ma seule crainte était l'océan. Je pouvais sentir les odeurs marines instantanément. Ca ne m'avait pas manqué... Est-ce que j'arriverai à m'y faire? Nous verrons bien. J'étais là pour ça en même temps. Je souris alors et commença à quitter la gare pour la rue. Je ne pouvais pas me permettre de prendre un taxi, vu le prix de la course, mais je savais que je pouvais prendre le métro. Adam m'avait dit qu'une ligne passait juste devant l'école. Je cherchais la bouche la plus proche, tout en profitant du paysage. On pourrait se croire en vacances ! Il faudrait que je fasse attention à ça d'ailleurs, après tout, je suis quand même durant l'année de mon bac. J'essayais de me repérer sur un plan du métro, cherchant l'école et une fois trouvée, je remontais la ligne. Il fallait prendre la B26. Rien de bien compliqué, je relevais l'arrêt de l'école, l'arrêt juste avant et je descendis non sans mal, les marches de la bouche de métro. M'engouffrant alors sous terre, sentant un peu plus de fraîcheur, je finis par arriver pile au moment où un métro arrivait. Ni une, ni deux, je me dépêchais afin de grimper à l'intérieur. Sauvée!
J'envoyais alors un sms à mon ami pour le prévenir que j'étais dans le métro mais bien entendu, mon sms ne passa qu'une fois à la surface. J'attendis patiemment mon arrêt et lorsque j'entendis son nom prononcé, je me relevais, resserrant ma main autour de la sangle de ma valise. Je me dirigeais vers les portes et une fois sur le quais, je cherchais mon ami des yeux, il n'était pas là, il était sûrement vraiment resté devant l'école, ce qui me fit sourire. J'avais le coeur qui battait la chamade, mes jambes ne tenaient pas en place, remontant à la surface, je cherchais du regard l'école. Je ne tardais pas à la trouver, immense, imposante, royale. Il y avait un parking et au fond, des grilles ouvertes. Devant celles-ci, mon ami. Il était neuf heures du matin, la plupart des étudiants était en cours et moi... je venais d'arriver et je regardais mon ami au loin. Je souris. Mon coeur battait encore plus fort dans ma poitrine. Après un bref moment d'hésitation, je me mis en marche pour le rejoindre et c'est seulement à quelques mètres que je finis par lâcher ma valise et courir vers lui pour lui sauter dans les bras. Nous venions enfin de rompre notre relation à distance, virtuelle, pour une véritable relation. J'étais heureuse d'être ici, de le voir.



fiche crée par (c) eylika. modifiée par L.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chapitre 1. & Adam. (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1. & Adam. (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 1. & Adam. (fini)
» Rackham D. Adam [Fini]
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: