AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 1:52




Shoshana Yisra'el
ft. Troian Bellisario





○ Age : 17 ans
○ Date et lieu de naissance : 16 Juillet 1996, à Petah Tikva, Israël.
○ Classe : Junior Year
○ Confrérie : Rho Kappa
○ Riche ou bourse d'étude ? Bourse d'étude



WHAT YOU LOOK LIKE.

« L'apparence n'est rien ; c'est au fond du coeur qu'est la plaie..

Une cascade de cheveux bruns tombe sur des épaules frêles, les boucles contrastant avec la pâleur de la peau. L’épiderme se contracte et frissonne sous le jet froid de la douche, les gouttes d’eau parcourent cette silhouette athlétique comme un millier de mains espiègles. Elles se promènent sur ce corps mince, parsemé de grains de beauté et de quelques cicatrices, vestiges d’un passé violent. Elles partent des épaules, escaladent les clavicules saillantes. Elles se fraient un chemin jusqu’au ventre plat en contournant les seins d’une rondeur presque enfantine. Leur course effrénée se termine sur des jambes musclées, elles aussi parcourues de frissons incontrôlables. Le jet d’eau se fait moins puissant, puis finit par se tarir tandis qu’un bras fin et vigoureux pose le pommeau à sa place.

La jeune fille sort de la douche, enroulant sa silhouette sportive dans une serviette douce. Ses prunelles marron se fixent sur son reflet dans le miroir, et elle profite de sa séance maquillage pour s’observer. Un visage anguleux, un nez droit et des lèvres charnues ; elle est le portrait craché de sa grand-mère. Elle l’est un peu moins quand elle est maquillée, le mascara, l’eye-liner et le khôl faussant les données. Mais elle sourit tout de même, dévoilant des dents d’une blancheur éclatante ; fière d’être la petite-fille de cette femme. Elle se détourne du miroir et passe dans la pièce attenante, une petite chambre d’hôtel. Sur le lit, trois valises s’entassent, remplis de vêtements. La jeune fille y jette un œil, fouille parmi les robes et jupes colorées ; et porte son choix sur un jean simple et un t-shirt gris. Elle a beau aimer être féminine et s’habiller « comme une dame », elle est aussi à l’aise dans des vêtements plus simples. Sur la commode, elle s’empare de son médaillon et le passe au cou, laissant le portrait de sa grand-mère se loger près de son cœur.
»



WHAT YOU THINK.

« Le caractère d'un homme fait son destin..

Ce médaillon, c’est son porte-bonheur. L’objet qu’elle chérit le plus au monde ; dont elle ne se sépare jamais. Sa grand-mère l’accompagne partout, où qu’elle soit, quoi qu’elle fasse. Elle la protège. C’est grâce à elle qu’elle est devenue la personne qu’elle est. Elle n’est pas orgueilleuse, mais elle est fière d’elle. Elle n’a pas eu une vie facile, mais elle n’est pas la seule. Elle s’en est sortie, comme beaucoup d’autres, grâce à sa volonté. Une volonté à toute épreuve, qui lui ferait déplacer des montagnes s’il le fallait. Elle ne plie pas devant la difficulté, elle ne l’affronte pas, elle l’apprivoise. Elle transforme ses faiblesses en forces, la vie est beaucoup plus facile comme ça. L’échec est son pire ennemi, son désir d’être la meilleure dans tout ce qu’elle entreprend la fait vivre. Ce n’est pas parce qu’elle est mauvaise perdante, ou parce qu’elle se pense supérieure aux autres. Non, c’est simplement que ses modèles dans la vie, son père et sa grand-mère, se sont battus et ont vaincu tous les obstacles sur leur chemin. Alors cette jeune fille veut en faire autant, elle se met toute seule une pression qui, parfois, la mine.

A première vue, elle est intouchable. Une volonté de fer, un acharnement presque maladif. Mais elle vit mal cette situation, cette obsession de la réussite et cette peur de l’échec qui la tenaillent sans cesse. Au fond, elle est fragile. Emotive, il lui arrive fréquemment de lâcher les armes et de fondre en larmes. Sans raisons apparentes. C’est une adolescente lunatique, passant de la rage de réussir au fatalisme, à la déprime. Mais même dans ces moments-là, elle n’oublie jamais de sourire. Parce que la vie se passe mieux avec le sourire, la jeune fille est d’une joie de vivre aussi tenace que sa volonté. Elle ne se laisse jamais abattre, rebondit toujours sur les événements néfastes qu’elle doit affronter. Comment les supporter, autrement ? Elle se méfie des gens, au début. Mais il est facile de gagner sa confiance, ce n’est pas une fille compliquée. Il suffit de sourire, et vous l’avez dans la poche. Sociable et généreuse, comme sa grand-mère le lui a appris. « Traite les gens comme tu voudrais qu’ils te traitent ». Elle n’est jamais méchante gratuitement. Et si vous la trahissez, la malmenez ; elle vous ignorera. Elle n’entrera pas en conflit, elle en a assez vécu dans sa courte vie. Mais vous n’existerez plus, vous serez mort pour elle.

Le sport, c’est sa façon à elle d’évacuer le surplus d’émotions. Elle court souvent, presque deux heures par jours. Après, elle se sent mieux, plus libre, plus légère. Mais son vrai amour, c’est le Krav Maga, qu’elle pratique depuis son plus jeune âge. Elle s’entraîne dur pour être la meilleure, et c’est sûrement de ce sport qu’elle tient sa volonté inébranlable. Quand elle veut réussir quelque chose, elle met toutes les chances de son côté. Et le Krav Maga, c’est sa plus grande réussite, son grand amour, sa bouée de sauvetage. Et c’est grâce à lui qu’elle a obtenu une bourse à Wynwood High School, lui offrant une nouvelle vie.
»



WHAT YOU LIVE.

« La vie est mystère Perce-le..

Oui, une nouvelle vie.
Cette jeune fille est née le 16 Juillet 1996 à Petah Tikva, en Israël. Elle a été nommée Shoshana par ses parents, Schmuel et Yoni, fous amoureux l’un de l’autre. Tous les deux nés à Tel Aviv, ils ont quitté la capitale pour vivre à Petah Tikva, permettant à Schmuel de monter en grades dans son métier. Une belle carrière, une belle femme ; ne manquaient que les enfants à ce tableau parfait. Le premier, un beau petit garçon nommé Abel, est venu au monde quelques années après le mariage de ses parents. Shoshana a suivi deux ans plus tard.

Sa grand-mère maternelle, Alma, vivait avec eux depuis le décès de son mari. Elle s’est occupée d’Abel et de Shoshana comme s’ils étaient des joyaux, elle les a noyés d’amour et de conseils. D’aussi loin que Shoshana se souvienne, Alma a toujours été là. Un pilier indestructible dans leurs vies. Encore plus quand Yoni est morte dans un accident de voiture, alors que Shoshana avait 10 ans. Alma et Schmuel ont décidé de rester ensemble, pour que Shoshana et Abel aient leur grand-mère près d’eux. En dehors du décès de Yoni, leur vie était plutôt paisible. Les bombardements secouaient parfois la ville, mais Petah Tikva était une ville calme, où il faisait bon vivre. Ils vivaient aussi heureux que possible, jusqu’à ce que leur père soit obligé de quitter Israël, leur petit coin de paradis, pour la Palestine, où ils allaient vivre un enfer.

Les premiers temps à Gaza, ils passaient inaperçus. Et puis un jour, on s’est rendu compte qu’une famille de Juifs vivait dans le quartier. Pour ce qui suit, on ne peut pas blâmer les Palestiniens. Les Israelites réservent le même sort aux ressortissants arabes sur « leur » territoire. C’est la loi de la nature, là-bas. C’est presque devenu normal, ce conflit absurde qui les divise depuis 1948.

Pendant quatre longues années, ils ont subi la colère de leurs voisins. Maison ravagée, voiture incendiée ; ils étaient insultés, traités en parias. Mis à l’écart de la société, ils étaient devenus les ennemis de leurs camarades d’école, de leurs collègues, des commerçants chez qui ils allaient faire leurs courses. Shoshana ne pouvait se déplacer seule dans la rue, au risque d’être violentée. Parce qu’elle était juive, elle était une erreur de la nature. Et parce qu’elle était une femme, elle n’était rien. Elle a quitté l’école publique, et a suivi des cours à domicile. C’est à ce moment-là que le Krav Maga est devenu de plus en plus important pour elle. Il lui permettait de se défendre, mais aussi de se forger un moral d’acier que rien ne pouvait atteindre.

Les bombardements ne cessaient jamais, le conflit était encore plus visible à Gaza, la Bande étant coupée du monde. Tout ressortissant Israelites qu’ils étaient, ils étaient bloqués contre la mer, comme tous les Palestiniens y vivant. La guerre était leur quotidien, parfois sous-jacente, parfois violente. Ils n’étaient en sécurité nulle part. Quand ils ont voulu retourner à Petah Tikva, ils n’ont pas pu. La frontière était bloquée, et on s’en fichait qu’ils soient juifs. Ils devaient rester là où ils étaient. Leur vie aurait pu continuer ainsi, si Alma n’avait pas disparu.

Partie se promener, elle n’est jamais revenue. Son corps a été retrouvé quelques jours plus tard sur une falaise, recouvert d’ecchymoses. Elle ne portait pas le voile et parlait seulement hébreu, alors elle ne méritait pas de vivre.
Une semaine après, leur maison a été cambriolée. Shoshana a été battue, laissée pour morte dans la salle de bain. Des lettres de menaces arrivaient par dizaines jours après jours, jurant la mort de la jeune fille si elle ne se mettait pas à porter le voile, et si elle n’épousait pas un Palestinien. Décidant d’affronter ça, Shoshana est retournée à l’école. Mais elle n’a pu y rester que quelques jours, se faisant régulièrement insulter et menacer. Abel, lui, pouvait aller à l’école. Il était même à l’université. Mais Shoshana n’avait pas ce droit, pas en tant que femme juive.

Alors son père a cherché des lycées, loin du conflit, loin de cette vie dans laquelle elle n’avait aucun avenir. Et il a trouvé Wynwood, qui acceptait de lui offrir une bourse d’étude, à la condition qu’elle se présente aux compétitions et galas de Krav Maga, qu’elle en fasse sa priorité. Un an après le décès de sa grand-mère, Shoshana est repartie à Tel Aviv. Elle a dit au revoir à son pays, et a pris l’avion pour Miami.
»



JUST WAIT A MINUTE.


○ Code : Ok by Fée o/

○ Secret envoyé ? | (à remplir par un administrateur)

○ Comment avez-vous connu le forum ? A la base, un top site.

○ Souhaitez-vous un parrain/marraine ? Nan

○ Une remarque ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 12:16

Rebienvenue <3 :eva:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 14:47

Rebienvenue !

et comme je te l'ai dit hier, je la trouve trop jolie la célébrité que tu as choisie ! :perv:

et puis Shoshana c'est trop la classe comme nom 8)

:coincoin:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 15:18

Oh Troïan ! :love:

très bon choix ma chère, et (re)bienvenue parmi nous :coeur1:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 17:03

Rebienvenue, Pierrot ! Bonne chance pour ta fiche.

Mazel tof. :bourré:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 17:51

Rebienvenue ! :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 18:44

Bienvenue chez les Rho Kappa et bon retour sur le forum si j'ai bien compris :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 20:39

Rebienvenue !

Il fallait juste que je dise que... je suis juste raide dingue amoureuse de ce prénom. ._. ♥
Voilà. C'est dit. /PAN/ *le message qui ne sert à rien*

(Et... une coupine à Arthur. ♪)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 21:15

Rebienvenue Nealette :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeJeu 11 Avr - 22:07

NEALOU.

Rebienvenue *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeVen 12 Avr - 14:36

Haaaaan Neal d'amouuuur ! J'adore la célébrité que tu as choisi :)
Il nous faudra bien évidemment un lien :hap:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeSam 13 Avr - 12:58

Merciiii :D

Je poste ma fiche dans la journée (a)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitimeSam 13 Avr - 16:46

Wynwood High School



congratulations !
Tu es Validé(e);
« AHHHHHHHHHHHHHHH je veux un lien avec Steven ! *-*. Bref, malgré que j'ai dû recommencer 8 fois à cause de ma mère, j'ai adoré ton histoire, c'est le genre d'histoire que j'adore :P. Puis ton personnage a l'air intéressant au niveau du caracère. Bref, te voilà validée. Tu seras en Junior Year A! Je te souhaite la re-bienvenue! N'oublie pas de demander l'adhésion à ta confrérie en cliquant sur "Groupes" dans la barre de navigation et puis... Bon jeu! ♥️ »

Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens et puis aussi celle de tes RPSs. Pour être plus à l'aise avec les diverses choses qui te sont proposées sur le Forum, je t'invite à aller consulter le Guide complet de WHS. Et si tu as le moindre soucis, ta marraine ou ton parrain, ainsi que chacun des membres sur le forum (surtout du Staff) reste à ta disposition ! Bon jeu (:



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Empty
MessageSujet: Re: Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana   Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER]  || Shoshana Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si on court à l'infini, on revient à son point de départ. [OVER] || Shoshana
» C'était nous revient en mars !
» La liberté c'est comme un petit poney qui court dans un champ
» Le RP court
» Un court métrage Batmanien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Gestion des personnages :: Vieilles présentations-
Sauter vers: