AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 2:49




Maeko Matthews
ft. Choi Kang Hee





○ Age : 18 ans.
○ Date et lieu de naissance : 13 novembre 1994, à Lijiang en Chine.
○ Classe : Senior Year
○ Confrérie : Nu Zeta
○ Riche ou bourse d'étude ? Riche.



WHAT YOU LOOK LIKE.

« En presque un an loin de Miami, Maeko n'a pas énormément changé au niveau physique. Elle a toujours le teint pâle dû à ses origines, elle est toujours petit et a gardé ses cheveux foncés mi-long. Durant une période, après la mort de Sojiro, elle avait perdu du poids, mais depuis quelques temps, elle essaye de remanger correctement et reprend donc au fur et à mesure les kilos qu'il lui manque. Ses yeux bridés marrons tirant sur le vert en été sont constamment soulignés par des cernes, résultat de ses insomnies. Évidemment, elle a toujours son tatouage en forme de cœur ailé au creux des riens, souvenir de sa crise d'adolescence, elle avait fait ce tatouage sans l'accord de ses parents avec l'une de ses amies de l'époque. De même la cicatrice de son poignet, seul souvenir du tremblement de terre ayant emporté sa mère biologique est toujours là. Elle n'a rien fait pour changer de façon de s'habiller et pourtant au fil du temps, elle a commencé à porter des vêtements de plus en plus sombres pour ne porter quasiment que du gris et d noir au jour d'aujourd'hui. Au Japon, elle avait également cessé de mettre des vêtements courts car son père biologique ne supportait pas cela, cependant cela devrait s'arranger avec son retour en Amérique. »



WHAT YOU THINK.

« La première chose qu'il faut savoir sur Maeko, c'est qu'elle n'a pas un caractère facile. Sojiro aurait pu en témoigner, Neal ne s'entendait pas avec elle en partie à cause de cela et la seule personne qu'elle ait connu et qui était parvenue à supporter ce caractère sans problème était Marissa. En effet, l'asiatique a été élevée dans une famille riche et peu présente, ce qui l'a rendue égoïste, égocentrique et surtout extrêmement chiante. Capricieuse, elle déteste lorsqu'elle n'obtient pas ce qu'elle veut, elle est capable de faire des coups en douce pour pourrir la vie des gens qu'elle n'apprécie pas beaucoup - elle en faisait d'ailleurs voir de toutes les couleurs à son ancien colocataire hippie à temps partiel- et surtout, elle aimerait, comme lorsqu'elle était petite que tout tourne autour de sa petite personne en permanence. Évidemment, quand on gratte un peu, on peut découvrir qu'elle a également quelques qualités, par exemple, parallèlement à égoïsme, elle est très sociable et est souvent de bonne humeur. Elle adore s'amuser et ne refuse jamais un défi, c'est d'ailleurs cette facette de sa personnalité qui l'a poussée à accepter de faire partie des Players... Avec le fait qu'elle aurait suivit Sojiro n'importe où, évidemment. Et puis, elle essaye de toujours être optimiste et de voir le bon côté des choses, même si elle n'y arrive pas toujours.

Du moins, elle était encore comme ça il y a un an. Bien sûr, elle est restée plus ou moins la même, cependant quelques petites choses ont changée. Si elle aime toujours faire la fête, elle ne le montre plus du tout, on ne l'a pas vu sortir de chez elle durant cette dernière année autrement que pour aller en cours ou rendre visites à ses parents. De même, son optimiste est complètement passé à la trappe et aujourd'hui, elle verrait même plus le verre à moitié vide que l'inverse. Aussi, le fait d'élever elle-même son fils l'a rendue un peu plus mature, ainsi, elle essaye d'être moins capricieuse et moins égoïste, mais elle n'y arrive pas toujours. »



WHAT YOU LIVE.

« 13 novembre 1994. Naissance de Maeko, en Chine. Ses parents étaient tous les deux japonnais, mais ils n'étaient pas ensembles. Sa mère était la secrétaire de son père, un homme riche, puissant mais marié duquel elle était tombée amoureuse. Durant de longues années, ils eurent une relation caché et l'homme lui promit qu'il finirait par divorcer. La suite de l'histoire, tout le monde la connaît, quand la secrétaire tomba enceinte, son très cher amant lui paya un aller simple pour la Chine en menaçant de la faire tuer si elle restait là ou parlait à qui que se soit du père de son enfant. La mère de Maeko se résigna donc à partir, s'installa à Lijiang et donna naissance à sa fille en Chine. Elle lui donna le prénom de Maeko, un prénom japonais emprunté à sa mère et éleva sa fille seule durant deux ans , lui procurant un début d'enfance heureux malgré les difficultés financières et culturelles qu'elle rencontrait.

Février 1996. Un tremblement de terre d'amplitude 7,0 touche Lijiang dans le Yunnan, tuant environs 304 personnes et en blessant plus de 16000. La mère de Maeko faisait partie des victimes, l'enfant s'en sortit avec une blessure au poignet dont elle gardera toujours une cicatrice. Orpheline de mère et n'ayant aucun autre parent connu, elle fut alors placé dans un orphelinat, parmi les autres enfant qui eux, étaient chinois. Rapidement, elle oublia sa langue maternelle pour ne garder que le mandarin et s'identifia comme étant une chinoise, puisqu'elle en était entourée.

Décembre 2000. Après un peu plus de quatre ans de procédure pour l’adoption, la petite Maeko arriva enfin dans la famille Matthews, quelques jours avant noël. À cette époque, elle avait six ans et ne parlait pas un mot d’anglais, bien sur, avec le temps, elle finit par maîtriser l’anglais comme si elle avait toujours vécu en Amérique. Cependant, après son arrivée aux USA, ses parents adoptif lui firent suivre des cours de chinois mandarin afin qu'elle n'oublie pas cette langue que tout le monde pensait être sa langue maternelle. Les nouveaux parents de la chinoise étaient des chefs d'entreprise extrêmement rire mais très peu présents. Ainsi, Maeko fut élevée par des nourrices dont beaucoup démissionnèrent, car la petite devint très vite une gosse de riche capricieuse et incontrôlable.

Septembre 2005. Après qu'elle eut passé cinq années à avoir des cours par des professeurs particuliers à la maison, les parents de Maeko, décidèrent de la faire aller dans une vraie école. Le but étant de lui faire rencontrer des gens de son âge avec l'espoir secret que cela calmerait son caractère. Et cela fonctionna, pendant un temps. L'enfermement l'ayant rendue timide, l'asiatique ne se fit pas remarquer en cours et mieux encore, elle était une bonne élève. Comme elle ne parlait pas beaucoup, elle fut rapidement rejetée par les autres, ce qui lui laissa énormément de temps libre. C'est durant ce temps, qu'elle passait à s'ennuyer seule avec ses nourrices chez elle qu'elle découvrit sa passion pour la chanson. Une passion qui lui permit de garder le moral malgré sa solitude durant près de quatre année.

Septembre 2009. L’année de ses quinze ans marqua un grand changement pour Maeko. Lasse d’être sans cesse rejetée et seule, elle décida de changer de comportement pendant les vacances. Elle s’entraîna en se forçant à accoster les gens dans la rue et en parlant à toutes les personnes possibles, notamment sur internet. Et finalement, en entrant au lycée cette année là, elle se découvrit une toute nouvelle personnalité, beaucoup moins introvertie, beaucoup mois sensible et surtout, beaucoup moins faible. Cependant, cette nouvelle personnalité ne lui apporta pas que des bonnes choses. Certes, elle avait bien plus d'amis qu'avant et était bien plus heureuse, elle s'était même trouvée un copain, Wang. Cependant, elle découvrit au milieu de l'année scolaire qu'elle était enceinte et qu'il était trop tard pour l'avortement. Ainsi, le reste de son année scolaire se déroula entre les disputes au téléphone avec ses parents, les moqueries de ses camarades, sa séparation d'avec Wang sur qui elle rejetait toute la faute et évidemment sa grossesse. Akiko, son fils, naquit avec un mois d'avance le 5 juillet 2010. À la rentrée suivante, Maeko reprit les cours par correspondance, ses parents n'étant toujours pas présents, elle avait pour ordre de s'occuper de son fils avec l'aide des nourrices. Seulement, la jeune fille ne faisait aucun effort et hurlait à qui voulait bien l'entendre qu'elle détestait ce bébé plus que n'importe qui d'autre.

2011- début 2012. L'organisation de l'année précédente étant de toute évidence une mauvaise idée, une grande décision avait été prise durant les vacances de juillet/Août. Tout le monde croirai qu’Hakim était un second enfant adopté par les Matthews et ils le prendraient avec eux dans leurs nombreux voyages. Pendant ce temps, la chinoise intégrerait un internat, Erève, prétextant qu'elle se sentait étouffée par ses parents qui la chouchoutait un peu trop, comme elle était enfant unique. Dans cette nouvelle école et loin de son fils, elle retrouva sa joie de vivre et son entrain, elle se fit de nombreux amis, dont Haley, sa colocataire et surtout, elle rencontra Sojiro. Si on lui avait dit qu'il deviendrait si important pour elle la première fois qu'elle l'avait vu, jamais elle ne l'aurait cru. Elle l'avait trouvé arrogant, violent et l'avait tout de suite détesté. À l'époque, le garçon venait de débarquer du Japon et parlait très mal l'anglais, la chinoise qui était la tête de turc de l'un de ses professeur avait été désigné par celui-ci pour l'aider à apprendre la langue. Et finalement, après le premier cours, Sojiro avait donné rendez-vous à Maeko et sans trop savoir pourquoi, elle y avait été. Il avait été dans un restaurant chic, étaient partis sans payer et finalement, ils s'étaient retrouvé chez les parents de Maeko et le garçon avait dormi là.

À cette époque déjà, la chinoise aimait bien plus le japonais que ce qu'elle voulait bien avouer. Et pour preuve, lorsque le garçon lui proposa d'organiser une fausse fusillade au lycée dans le but de quitter New York ensemble, elle accepta sans même réfléchir. Finalement, la fusillade avait été tout sauf fausse, les asiatiques ayant engagés de très mauvais acteurs de toute évidence et ce n'est qu'avec une chance incroyable qu'il parvinrent à s'enfuir tous les deux. Le jour même, ils prenaient ensemble l'avion, direction Miami. Une fois là-bas, ils s'inscrivirent à Wynwood, une école qui semblait réputée, pour y finir leurs études. Alors que Sojiro c'était fait passer pour mort, Maeko continuait d'envoyer des nouvelles à sa famille régulièrement. Au début, les deux asiatiques restaient ensembles, ne parlant que très peu aux autres, même s'ils passaient le plus clair de leur temps à se disputer. Puis, au fur et à mesure, ils se firent des amis. La chef des Nu Zêta, Marissa, devint la meilleure amie de Maeko, alors que Neal, son colocataire devint l'un de ses pires ennemis, ex-æquo avec un espagnol du nom de Diego. Elle découvrit même que Cassie, sa cousine qu'elle détestait à l'époque, était à Wynwood, elle aussi. La chinoise entra également dans un groupe secret, « les players », avec Eva, Emeric, Ginger et bien sûr Sojiro. Ce groupe consistait à arnaquer les plus grands casinos de Las Vegas en trichant aux cartes. Une mauvaise idée en somme, mais qui amusa beaucoup le petit groupe durant un certain temps.

Et puis, tout ce compliqua. La sœur biologique de Maeko débarqua dans sa vie, lui apprenant qu'elle était japonaise et non chinoise comme elle l'avait toujours cru et l'informant que son père biologique était toujours en vie. En parallèle ses parents adoptifs décidèrent de venir s'installer à Miami avec Wang, qui voulait voir son fils et refaire partie de la vie de la chinoise. Dans un même temps, la jeune femme découvrit que le japonnais avait passé une nuit avec sa cousine, ce qui fit éclater une dispute. Et leur relation se termina sur cette rupture puisqu'ils n'eurent pas le temps de se réconcilier. Quelques jours plus tard, c'est un coup de fil de Ginger qui apprit à Maeko la mort de Sojiro et le coma d'Eva. D'après ce qu'elle comprit, une fusillade avait éclaté, à cause de leur petit groupe secret et tout avait dérapé. Elle fut anéantie et harcela le père de Sojiro afin que son corps soit rapatrié au Japon, comme l'aurait voulu le garçon, lui qui aimait tellement ce pays. Elle assista bien évidemment à l'enterrement, mais ne revint pas à Miami après ça. Préférant se terrer au Japon histoire de rester dans le pays préféré de Sojiro. Elle apprit à connaître son père biologique et entra dans une école japonaise où elle étudia beaucoup, notamment la langue dont elle ne connaissait pas un mot. Elle veilla à avoir toujours quelque chose à faire afin de s'empêcher de penser à son ami japonais et de ne pas craquer, encore. Elle y parvenait relativement bien les journée, mais toutes ses soirées étaient affreusement longues et tristes et elle devint insomniaque.

Au bout de quelques mois, elle prit une grande décision : celle de devenir plus mature et de s'occuper elle-même de son fils. Cette décision étaient en fait purement égoïste au début ; elle cherchait juste une nouvelle activité qui l'empêcherait de penser. Mais finalement, au fil du temps, elle commença à apprécier cet enfant qu'elle méprisait plus que tout le reste au début. Elle accueillit également Cassie, sa cousine qu'elle détestait jadis, durant plusieurs mois et elles se réconcilièrent. Le père d'Akiko, Wang, vint s'installer dans un appartement près de celui de Maeko, prétextant vouloir voir son fils plus souvent et la vie de la chinoise sembla reprendre presque normalement. Les insomnie étaient toujours là, mais les crises de larmes devinrent moins fréquentes. Elle commençait à bien maîtriser la langue e essayait de s'occuper correctement de son fils, tout en rattrapant son retard scolaire. Et pourtant, lorsque Ginger, la seule personne avec qui elle avait gardé contact à Miami à part Cassie l'avait appelée en lui demandant de revenir aux États-Unis car il y avait « un problème » sur lequel elle ne donna aucune information supplémentaires, Maeko n'hésita pas un seul instant avant de tout quitter pour reprendre un avion direction Miami. »



JUST WAIT A MINUTE.


○ Code : Ok by Ninou

○ Secret envoyé ? | (à remplir par un administrateur)

○ Comment avez-vous connu le forum ? Je ne sais plus.

○ Souhaitez-vous un parrain/marraine ? Nope.

○ Une remarque ? TC de Thalia et Masha.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 2:52

Owi owi owiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :love:
Rebienvenue, vite vite RP avec toi à nouveau :evy:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 3:48

Owii je veux aussi *-*

Je vais essayer de commencer et finir demain, vu que j'ai pas cours ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 12:16

Rebienvenue ici ! :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 12:53

Rebienvenue Mawa :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Mer 10 Avr - 14:22

Re- Bienvenue mashette ♥

Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Jeu 11 Avr - 3:10

Merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Jeu 11 Avr - 17:09

Rebienvenue, tatayoyo :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   Jeu 11 Avr - 21:24

Wynwood High School



congratulations !
Tu es Validé(e);
« Thatha ♥, Te voilà validée. Comme pour l'histoire du Dc de Pollo, j'ai beaucoup aimé et je pense suivre vos rp pour savoir la suite :roll:. Sinon, Maeko se trouve en Senior Year D.
Je te souhaite une fois encore la re-bienvenue et puis, amuse toi bien ♥ »

Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens et puis aussi celle de tes RPSs. Pour être plus à l'aise avec les diverses choses qui te sont proposées sur le Forum, je t'invite à aller consulter le Guide complet de WHS. Et si tu as le moindre soucis, ta marraine ou ton parrain, ainsi que chacun des membres sur le forum (surtout du Staff) reste à ta disposition ! Bon jeu (:



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »
» « Il faut toujours viser la Lune car, en cas d'échec, on atterrit dans les Étoiles. »
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]
» Parce qu'il faut se détendre des fois... [ LEYIA ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Gestion des personnages :: Vieilles présentations-
Sauter vers: