AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Shizuka Ueno [READY !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle célébrité vous plairait le plus pour un nouveau personnage wynwoodien ?
Koda Kumi
Shizuka Ueno [READY !] Vote_lcap80%Shizuka Ueno [READY !] Vote_rcap
 80% [ 12 ]
Otep Shamaya
Shizuka Ueno [READY !] Vote_lcap20%Shizuka Ueno [READY !] Vote_rcap
 20% [ 3 ]
Total des votes : 15
 

AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeDim 24 Fév - 23:03





SHIZUKA UENO
ft. Ai Otsuka





○ Age : 26
○ Date et lieu de naissance : 7 Novembre 1986 à Naha.
○ Classe : Techniquement, je suis une étudiante en langues étrangère, commerce et tourisme... par correspondance. Sinon, je suis la concierge du lycée WHS.
○ Confrérie : Personnel
○ Riche ou bourse d'étude ? Je suis payée modestement ici. Heureusement, je ne m'en contente pas... Et j'ai aussi une bourse d'études pour compléter mes versements à l'organisme de cours par correspondance ainsi que ceux de mon loyer.



WHAT YOU LOOK LIKE.
« TUT TUT TUT TUT♪

- Mnyo... rrl...

TUT TUT TUT TUT DA DI DU ♫

- Iie... Buu...buu... iu...

DAM DAM DUN DUN DI DA DU TUT TUT ♪ TRALA LI LA LOU DA RA RA CHA ♫

- くそぅぅぅぅぅぅぅ。。。rlrgrr... stupide réveil...

PAF ! Voilà comment débutent mes journées. Tous les jours, à cinq heures du matin, mon réveil sonne pendant dix minutes avant que je ne me décide à l'éteindre violemment. Presque aussi délicate que la tonalité musicale qui retentit à mes oreilles. De là, je dois me lever du lit, prendre un petit déjeuner, une douche et là me préparer. La semaine, devant être prête assez rapidement pour travailler, je préconise un maquillage plutôt léger. Avec mon teint d'asiatique, j'opte pour une bb crème qui unifiera le tout, en masquant au mieux les imperfections. Ayant des horaires assez irrégulières, je manque parfois de sommeil réparateur, mes cernes s'en trouvent donc pas mal marquées alors je ne lésine pas sur le correcteur pour les yeux. Et pour les agrandir et atténuer l'effet amande, je passe un coup de crayon blanc nacré dans le coin interne ainsi qu'au ras des cils inférieurs. Durant mes congés, il m'arrive même de porter des circle lenses et/ou lentilles de couleur. Mais pour le travail, je termine simplement par un trait de crayon khôl noir et du baume à lèvres, parfois subtilement coloré. Ce qui n'est pas à négliger avec mes lèvres asséchées, plus particulièrement en hiver et le côté brillant met en valeur le côté pulpeux de celles-ci. Mais attention, pulpeux ne rime pas forcément avec grosse bouche, la mienne est assez petite.

Vient ensuite la coiffure, tout aussi basique que le make-up, je laisse au choix mes cheveux détachés, soit je me contente de les relever en chignon ou queue de cheval, parfois d'une pince ou d'un pic à cheveux. Je m'en préoccupe davantage quand j'en ai réellement le temps et que je sais que je ne vais pas tout foutre en l'air - en faisant le ménage dans les couloirs ou en réparant un truc quelconque dans les locaux du lycée, ce serait juste mission impossible de garder intact un brushing ou autre mise en pli, par exemple. En revanche, je suis une grande adepte des colorations, ça change toujours un peu un look sans avoir à maîtriser au centimètre près ce que l'on fait. Bien entendu, ma couleur naturelle est le noir de jais hérité de mes parents tous deux japonais. Et tout comme eux, je suis...

Petite. Enfin, petite pour un américain tel qu'on en côtoie ici-même. Je mesure un mètre cinquante quatre, pour être exacte. Et, pour tout vous dire, ce n'est pas pendant mon travail que je risque de faire illusion avec des hauts talons. Non, non, quand je bosse, j'use de vieilles ballerines. J'en possède plusieurs paires, par souci d'hygiène mais aussi d'esthétisme. En belle saison, je les troque contre des tongs ou autres chaussures confortables ouvertes. Mais, autant vous dire que, même si j'avais le choix, je ne porterais certainement pas de chaussures de ville au travail, ce serait douloureux. Imaginez vous, à quatre pattes, accroupie, sur une chaise, marchant avec un énorme colis dans les bras ou grimpant sur une échelle, tout cela multiplié par cent chaque jour, avec aux pieds des bottes à talons aiguilles. Enjoy !

Ça me fait penser que, finalement, avec tous les efforts physiques que je produis rien qu'en exerçant mon métier de concierge - titre commun qui désigne en fin de compte tout un tas de tâches relativement aléatoires comme faire le ménage, remplacer une ampoule, réceptionner le courrier administratif et personnel, aider au déménagement de meubles, servir de médiateur entre les différents membres du personnel, infirmière de secours, surveillante en cas de sous-effectif, etc... - et bien disons que cela fait limite office de sport quotidien. Bon, je ne me limite pas à cela, il m'arrive de faire quelques longueurs à la piscine municipale quand je trouve le temps et la motivation nécessaire. Quoiqu'il en soit, je ne peux pas me considérer comme délaissée par Mère Nature, mon hygiène de vie est raisonnablement saine - je ne me prive pas mais je ne fume pas, bois occasionnellement et suis intégrée à la vie active. Bon, comme je l'ai déjà précisé, mon sommeil n'est pas bien régulé encore mais, il faut dire que, venant d'une personne qui apprécie son lit et qui pourrait dormir une bonne dizaine d'heures si elle en avait le temps... Disons qu'une personne normale trouverait mon rythme pas si mauvais que ça. Alors oui, je ne me bousille pas encore le corps. J'ai des hanches légèrement évasées, ce qui est plutôt sympa pour s'y accrocher sans devoir se forger des bouées - ou poignées d'amour - non, non, ça, je m'en passe et n'ai pas l'intention d'en avoir un jour - je croise tout de même les doigts pour ne pas vieillir aussi mal. Par contre, j'ai des rondeurs là où chaque homme pourrait le désirer : BOOBS ! Non, en vérité je suis une planche à pain mais je me surprends souvent à rêver d'un bonnet D.


- Merde, je n'ai plus de soutif à me mettre ! くそぅぅぅぅぅぅぅ。。。

Dans ces cas-là, je dois avouer que c'est plutôt la galère. Genre la bonne grosse poisse quand ton sèche-linge t'a lâché la veille et que t'as complètement zappé d'étendre tes sous-vêtements sur le séchoir. Tu fouilles comme une demeurée dans tes tiroirs dans le vain espoir de tomber sur un soutien-gorge tout moche mais essentiel à tes mamelles. Là, ô miracle, tu tombes sur une brassière de sport vieille du lycée. C'est toujours mieux que rien même quand on a pas tant de masse mammaire que ça à protéger, le froid et les mouvements brusques font tout de même mal aux tétons.

Pour la suite ? J'aime être habillée confortablement lorsqu'il faut partir au taf. De préférence l'indémodable jeans et t-shirt, enfin, je ne suis pas limitée non plus, c'était simplement pour donner un exemple parlant pour ne pas m'étaler trop longuement. Déjà fait ? Ah, au temps pour moi...
»



WHAT YOU THINK.

« Mon petit ami craque souvent pour mes airs de mignonne même quand il sait que je fais exprès, j'en joue souvent, j'avoue. Et puis, si je peux obtenir ce que je veux avec ça, pourquoi pas ? Je suis capricieuse. Pas égoïste, non mais, je n'aime pas trop qu'on me résiste. Ou alors, juste un peu pour faire durer le plaisir. C'est peut-être pour ça que dans les films et les livres, j'aime le suspense mais seulement par doses homéopathiques. D'ailleurs, j'aime bien les surprises mais je ne veux pas chercher à les deviner sinon je deviens plus impatiente encore de les recevoir et là, ça commence à me bouffer parce qu'en même temps, je refuse de demander ce que c'est.

De mon côté, j'aime aussi faire des surprises, et là, vous pouvez me titiller autant que vous le voulez, je ne craquerai pas même si la tentation est forte de tout dire mais je n'aimerais en aucun cas gâcher la joie de voir votre visage s'illuminer devant quelque chose que je sais d'avance qui vous fera plaisir. Surtout quand j'offre un cadeau à mon cher et tendre qu'il ne s'attend absolument pas à avoir tandis que moi j'ai pris note dans ma tête qu'il y a des mois il le voulait. Oui, j'ai une mémoire sélective. Quand ça m'intéresse, je peux me souvenir de manière extrêmement précise d'une chose, un événement, une date, une parole. Par exemple, je pourrais vous dire que je suis avec mon homme depuis le Jeudi 17 Décembre 2009 vers 19h parce que c'était juste avant mon repas, j'étais à New York et lui à Beijing, je l'avais appelé pour lui confesser mes sentiments qui flottaient depuis des mois et que j'avais réfléchi à cela depuis des jours suite à sa déclaration. Le lendemain, il m'avait rejointe à mon studio un bouquet de tulipes rouges à la main. Je vous épargne les détails les plus croustillants - même si je sais que ce sont vos préférés.

En dehors de ma relation avec le prince charmant, il faut savoir que je peux être une véritable petite peste. Pas dans le genre qui fait des coups de pute - à moins de le chercher - mais plutôt taquine, mais parfois aussi avec mes amies avec qui j'aime parler de tout et beaucoup sur le dos de gens que je n'apprécie pas. C'est mal, je le sais mais tout le monde le fait, non ? Par contre, je n'aime pas laver mon linge sale en public, si j'ai des choses à régler, je le fais uniquement avec la personne concernée. Bien sûr, ça m'est déjà arrivé maintes fois de faire du lynchage sur place publique mais depuis, je me suis regardé dans une glace et j'ai trouvé ça plutôt moche (mais je le répète, il faut pas non plus trop me chercher). Oui, je suis une grande adepte de la remise en question. Sur moi-même, sur les autres, tout doit être questionné, rien n'est certain, rien n'est acquis. Parfois c'est bénéfique et d'autres fois, ça me fait énormément de mal. Je hais me sentir comme une merde mais quand c'est le cas, mes émotions me dominent complètement et je deviens une véritable bouse humaine. Dans la situation inverse, celle où mon ego est mis sur un piédestal, je suis tout aussi invivable, voire davantage car je ne me sens plus pisser. Je rayonne comme si j'écrasais le monde entier sous mes pieds. Mais le reflet de tout ça dans la tronche des gens soit ça les dégoûte, soit ça leur donne le sourire de me voir avoir autant la pêche.

De manière générale, je suis quand même quelqu'un qu'on peut qualifier de joyeux, énergique, au sourire facile. Parce que bon les périodes où je me sens merdique sont assez rares et qu'on ne le voit pas tellement quand ça m'arrive, je sais faire semblant quand je le veux. Et puis, je laisse le privilège des larmes à mes proches car ils sont les seuls à pouvoir les endurer et me réconforter et que pleurer devant d'autres personnes me met atrocement mal à l'aise.

En parlant de ça, je suis assez réservée avec les gens que je ne connais pas exceptés avec les jeunes. Heureusement d'ailleurs parce que sinon ce serait dur de côtoyer les lycéens avec qui, curieusement, j'aime bien parler quand je les croise. Il faut dire qu'avec le recul, mes dix ans de plus que leur moyenne d'âge, je comprends assez bien ce qu'ils vivent au quotidien. Bon bien sûr, je ne suis pas un bisounours, je ne les aime pas tous comme s'ils étaient mes enfants ou mes meilleurs potes hein. Et ceux qui me cherchent la merde auraient intérêt à vérifier les fusibles de leur chambre d'internat ou le sol que leurs pieds va frôler. Un accident - mineur, évidemment - est si vite arrivé. Non, je déconne. Quoique...

J'écris beaucoup mais je ne parle pas autant. Enfin, ça dépend avec qui mais je pense pouvoir dire de manière générale que je ne respecte pas le stéréotype féminin qui nous désignerait toutes comme des bavardes. Je suis plutôt une bonne oreille. Mauvaise pour vous consoler, vous pouvez tout de même compter sur moi pour vous écouter parler pendant des heures. Bon, parfois, vous aurez tout de même l'impression que je suis ailleurs et vous n'aurez pas tout à fait tort. Je suis une grande rêveuse, j'ai de l'imagination à revendre mais je suis bien trop paresseuse pour m'en servir. Puis, malgré mon amour pour l'univers onirique, je préfère m'investir dans des choses concrètes. De toute façon, j'abandonne et me lasse vite des diverses activités que je trouve en dehors du travail et de ma vie de couple. Le sport ? Pas pour moi, excepté la natation et la marche que je pratique par ci par là. La musique ? J'adore ça mais je serais incapable de m'y consacrer sérieusement plus de deux semaines. Le dessin ? Tout ce qui est un tant soit peu technique me barbe alors je préfère gribouiller. Heureusement, je considère certaines matières que j'étudie comme une passion : les langues étrangères. Sinon, j'ai des plaisirs simples : les sorties entre amis, le karaoke, le shopping, le cinéma... Je suis une fille assez casanière finalement.

Ah et, vous vous rappelez quand je dis être une feignasse ? J'avais omis de vous dire quelle était ma véritable première grande passion : le sommeil. Ce qui me fait penser qu'en fait, j'en ai d'autres, je suis vraiment du genre à adorer les occupations primitives/vitales/rayer mention inutile. En fin de compte, on pourrait mettre ex æquo trois choses que j'aime faire plus que tout : dormir, manger et baiser faire l'amour. Et ce qui vient avec manger est cuisiner, j'aime ça aussi même si j'ai souvent la flemme. Concernant la nourriture, je ne suis pas difficile. Cependant, j'ai mes petits favoris, mes rituels. Je ne passe aucune journée sans avoir bu un café minimum - celui de midi étant primordial, le matin quand j'ai le temps j'ai tendance à alterner entre café, chocolat et thé en fonction de mon envie et l'après-midi, en dehors de la saison hivernale, je préfère les boissons fraîches.

J'ai aussi quelques petites manies et des rituels. Je ne me prépare jamais le matin sans musique, ça me met la pêche, c'est essentiel pour démarrer une bonne journée. Et avant de fermer le casier de mes affaires au vestiaire de Wynwood, j'envoie toujours un mail pour dire bonjour à mon chéri qui vit actuellement entre Beijing (son lieu d'études en commerce international) et Bangkok (là où vit sa famille - oui, il est thaïlandais), ainsi qu'un autre à ma mère qui vit seule à Naha. Je vérifie toujours deux fois chaque salle ou couloir que je range et nettoie. Je regarde toujours l'heure deux fois, quatre fois si jamais il y a une horloge près de moi (donc deux fois sur ma montre, deux autres sur l'horloge), généralement je ne me rends même pas compte tellement c'est naturel. Le soir, avant de dormir, je regarde la photo de Channarong, mon chéri, comme si je lui disais bonne nuit.
»



WHAT YOU LIVE.

« Je pense qu'on m'a menti. Mais je pense qu'on ment à tous les enfants, pour les protéger. C'est bien et mal. Pourquoi mal ? Parce qu'une fois qu'ils ouvrent leurs yeux devant la vérité des choses, ils tombent de haut. Les enfants ne sont pas tous issus de l'union de deux personnes qui s'aiment, parfois leur venue au monde découle simplement d'une bonne grosse partie de jambes en l'air qui s'est déroulée dans un endroit bien glauque, ou alors d'un adultère, d'un mec trop pressé pour enfiler une capote ou bien même d'une gamine violée après avoir bu un verre rempli de GHB lors d'une soirée en boîte à laquelle elle s'est incrustée avec une fausse carte d'identité.

Comment je suis arrivée sur cette terre ? De manière bien banale mes très chers. Mes parents se sont connus à l'aéroport de Naha alors que ma mère était hôtesse de l'air et mon père électricien. Ce fut, d'après mon père, ce qu'on appelle le coup de foudre. La version de ma mère raconte plutôt qu'au départ, rien ne présageait que le courant puisse passer. Au premier abord, il passait pour un beauf au regard vicelard et aux répliques lourdes. Mais, il avait fini par obtenir son numéro, quoiqu'elle en dise à présent. Un an plus tard, ils se fréquentaient régulièrement, excepté les périodes où ma mère se trouvait à Tokyo ou Narita, avec son boulot, les aller-retour étaient fréquents entre Naha et les aéroports des principales îles japonaises. Son ancien travail m'a souvent fait rêver, je comprends qu'elle regrette cette époque. Parce qu'au bout de trois années de relation, elle a du quitter cette vie lorsqu'elle a appris qu'elle était enceinte. Mon père l'a aussitôt demandé en mariage parce que vous comprenez, au Japon, c'est assez mal vu de faire un môme sans se marier, ailleurs aussi, je suppose.

Neuf mois plus tard, je sortais de l'utérus de cette jeune femme qui me donna comme prénom celui de Shizuka (静), cela signifie calme, silencieux. Le contraire de mes premiers cris, heureusement, tout bébé doit les pousser pour dégager ses poumons. J'ai alors passé une enfance tout ce qu'il y a de plus ordinaire jusqu'à ce que ma mère demande le divorce, j'avais dix ans et était trop jeune pour en comprendre les raisons. Dès lors, il s'installa à Kobe où vivait mes grands parents et devint gérant d'un bar à ramen. Tandis que ma mère et moi restions dans la paisible ville de Naha. École, amis, ennemis, plages d'Okinawa, tout suivait un cours tranquille et naturel.

Puis vint l'adolescence, la période la plus débile dans la vie d'un être humain. Pour moi ce fut aussi la plus sombre. Celle où tu réalises ce que sont vraiment les gens, les événements, les mensonges, la vérité. Probablement aussi celle où tu te sens le plus seul. À cette même période, j'ai cessé de voir mon père à Kobe, nous ne nous entendions plus du tout, les retrouvailles se clôturaient toujours par des disputes explosives.

Ma mère s'en est pris pas mal aussi et ça, je le regrette. Je l'aime, vous savez. C'est une grande femme. Personne ne lui arrive à la cheville. Je ne sais que le tiers de ce qu'elle a vécu et je ne le raconterai pas ici, par respect. Je ne l'envie pas pour tout ça mais je l'admire pour avoir eu la force d'y survivre. Il m'aura fallu entrer au lycée pour réaliser tout ça. Avant, je lui en voulais de ne rien me confier, je serrais les poings à la moindre faiblesse ou découragement de sa part parce que j'avais peur de la perdre. Finalement, je n'étais qu'une petite fille ignorante, incapable de saisir tout le courage qui émanait d'elle. Réaliser tout ça ne m'a fait que l'aimer davantage. Sans compter qu'élever une fille toute seule, ce n'est pas donné à tout le monde.

En ce qui concerne mon comportement adopté pendant les cours, j'étais plutôt de celles qui se font discrètes mais, ma fainéantise et mon ennui m'ont transformé en parasite aux yeux de mes professeurs. Ce ne fut qu'à la fin du lycée que je me reprenais en main, finissant mes vacances recluse dans ma chambre révisant chaque leçon avec acharnement. Ce fut extrêmement laborieux mais non vain, mes efforts furent récompensés et j'obtins une place dans une université à Tokyo. J'y ai étudié durant deux années en licence d'anglais. J'avais déjà pour projet de partir à l'étranger, cela faisait un moment que ça trottait dans ma tête, pour être honnête. J'attendais juste d'être majeure - au Japon, on atteint sa majorité l'année de ses vingt ans - et de faire des progrès dans la langue la plus utilisée à l'échelle internationale - en dehors du mandarin que j'apprenais aussi en matière optionnelle. C'est d'ailleurs à Beijing que je décidai d'aller pour poursuivre ma licence en ajoutant des options plus axées vers le commerce.

C'est là-bas que j'ai rencontré Channarong. Nous avions les mêmes cours en TP et certaines classes d'amphi en commun. Mais la première fois qu'il m'a parlé, c'était pour me demander si je voulais bien faire équipe avec lui pour un exposé. Nous avions six mois pour préparer un dossier complet à présenter à toute la classe ainsi qu'à un jury d'examen. Six mois durant lesquels nous devions tous deux nous voir régulièrement pour bosser dessus. Autant vous dire que ce genre de proximité, ça rapproche énormément. Mais, même si nombreuses furent les occasions, aucun de nous ne fit le moindre pas vers l'autre. Et puis, nous avions chacun nos vies en dehors des études. Lui, était dans ce campus depuis plus de deux ans et connaissait déjà pas mal de monde. Moi, je rencontrais des gens venus d'horizons divers et cela était tout nouveau tout beau pour moi qui n'avait jamais quitté Naha auparavant.

La fin d'année scolaire arrivait alors et la présentation du dossier avec. Lorsque cela fut fini, Channarong me proposait enfin une sortie entre amis - en tout bien tout honneur, n'est-ce pas ? Ce que j'acceptais, ouverte à toutes propositions amicales ou non. Et bizarrement, nous devenions des potes, ouais vous lisez bien des potes.

Et puis, le doctorat se préparant, parce que j'hésite encore entre devenir commerciale, professeur d'université ou guide touristique, j'ai finalement trouvé une place en fac à New York. Peu de temps après mon emménagement, Channarong et moi nous sommes rendus compte qu'il y avait autre chose que de l'amitié et vous imaginez la suite.

L'année suivante, les bourses d'études se faisant un peu juste pour les écoles américaines, mon budget de loyer et autres, je me suis vue forcée de prendre un job. Alors tant qu'à faire simple, je me suis dit qu'un travail à temps plein et si possible dans un coin plus ensoleillé que la Big Apple, ce serait pas mal. Du coup, j'ai postulé à Los Angeles et Miami et me suis renseignée sur les cours par correspondance que proposaient les écoles américaines. Ce fut finalement le campus de Wynwood à Miami qui m'offra une place de concierge au sein de leur lycée et je m'inscrivais dans la foulée aux cours envoyés par mail et voie postale de deux écoles (celle où j'étais à New York et une autre au Japon - donc dans ma langue natale). Parallèlement, Channarong m'envoie ses notes de cours (toujours à Beijing) et je le vois pendant certaines de ses vacances où il vient me rendre visite.

»



JUST WAIT A MINUTE.


○ Code : Ok! Nealou

○ Secret envoyé ? ✔️ |

○ Comment avez-vous connu le forum ? Longue histoire, mes enfants...

○ Souhaitez-vous un parrain/marraine ? Non, ça ira merci. À moins que vous ne souhaitiez me faire un rapport des changements wynwoodiens en 40 pages word, je pense que je m'en sortirai ;)

○ Une remarque ? Je pense finir la fiche cette semaine mais, si jamais ce n'était pas le cas, je viens de prévenir Marissa sur la CB de mon incapacité à être productive en semaine.
Ah et PMS, ce n'est pas l'acronyme anglais désignant les règles en ce qui concerne le titre de la prés' mais les initiales pour P = Physical M= Mental S = Story.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeDim 24 Fév - 23:20

Bienvenue !
Ou peut-être re-bienvenue ?

En tout cas bon courage pour la fin de ta fiche ! :clin:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeDim 24 Fév - 23:25

Re-bienvenue (le titre fait référence à un ancien perso revenu plusieurs fois ici et à l'avatar), merci :p
Et merci donc ! :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeLun 25 Fév - 4:01

Mmh ... Je dirais Nini ? x)
Rebienvenue en tout cas ! :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeLun 25 Fév - 9:43

NINI ? O__o Alors re-bienvenue à donf =D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeLun 25 Fév - 11:14

Ouuuuh Yeahhh !! :alisa: :alisa: :alisa:

Re-Re-Re....Welcomeuuuuh !!! 8)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeLun 25 Fév - 20:47

Héhé merci :)
Un accueil chaleureusement concombresque :p
Et promis, je ne ferai pas de DC ∕PAN/

Oh et Jeff, toi qui passe par là, j'aurais une petite question, même si je me doute de la réponse : Est-ce possible de créer un perso étudiant en fac ou doit-on commencer au lycée ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeMar 26 Fév - 23:59

Re-bienvenue et bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeMer 27 Fév - 0:31

Merci :)
La fiche sera complétée ce week end, la semaine j'ai la flemme (paraît-il que travailler, ça fatigue /PAN/ ). Ah et, je ne trouve plus où clôturer le sondage mais, Koda Kumi en ressort grande gagnante ! Shizuka sera prête, je l'espère Dimanche (sinon, il faudra attendre une semaine de plus).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeJeu 28 Fév - 10:41

Nope, normalement c'est impossible d'intégrer directement la fac'. Pour une membre qui a ton ancienneté, je t'aurais volontiers accordé cette faveur, mais je ne peux pas, dans un soucis d'équité ._.
Désolé, et bonne courage pour ta fiche (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeJeu 28 Fév - 21:50

Jeff Williams a écrit:
Nope, normalement c'est impossible d'intégrer directement la fac'. Pour une membre qui a ton ancienneté, je t'aurais volontiers accordé cette faveur, mais je ne peux pas, dans un soucis d'équité ._.
Désolé, et bonne courage pour ta fiche (:

Haha, je n'en demande pas tant, je préfère qu'on respecte les règles pour tous aussi ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeSam 16 Mar - 13:40

Petit double post pour vous faire savoir que je n'ai pas abandonné -même si Jeff le sait déjà- j'avance doucement mais ce week end ça sera terminé. Le secret est d'ores déjà entre les mains innocentes (ou pas) de Jeff.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeDim 17 Mar - 23:13

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeJeu 21 Mar - 23:20

Finito !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeVen 22 Mar - 10:37



Félicitation, tu es Validé(e)



Hallelujah tu as fini x)
Franchement j'ai rien à dire sur ta fiche, ça fait du bien de voir des persos simples avec des histoires "banales", et en plus c'est bien écrit donc ça fait encore plus plaisir \o/
Re-re........re Bienvenue :D


En bref; tu es à présent validé !

Je te place dans les membres du personnel et je vais te mettre ta couleur.

Tu peux donc faire tes fiches de RP (répertorier toutes tes histoires et aventures) et faire ta Fiche de Liens, qui te permet de créer des relations avec les autres membres, mais aussi d'avoir un compte rendu de celles déjà obtenues. On peut ainsi, plus facilement savoir avec qui ton personnages est ami, avec qui il ne l'est pas etc...
Si tu le souhaites, tu peux faire partie d'un club, tenir un blog ou bien avoir un portable mais sache que chaque "sms" te coûtera un point.
Tu peux aussi demander un Rang, qui te sera attribué par un Administrateur et quand tu auras atteins 50 points, tu pourras aller demander une chambre pour ton personnage !

Pour finir, N'oublie pas de remplir ta fiche de personnage, et de voter toutes les deux heures, sur les petits flocons de la page d’accueil :).






    LIENS UTILES

    → Fiche de RP
    → Fiche de LIENS
    → Demande de RANG
    → Demande de Chambre
    Portable & Blogs
    Classe

    Et n'oublies pas qu'en cas de problèmes, de questions, toute l'équipe du Staff est là pour toi !


    Hope B., Marissa C. & Neal C.




© Codes by I Love Harvard



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitimeVen 22 Mar - 11:20

Merci Neal o/
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Shizuka Ueno [READY !] Empty
MessageSujet: Re: Shizuka Ueno [READY !]   Shizuka Ueno [READY !] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Shizuka Ueno [READY !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shizuka Ueno [READY !]
» Amanda E. Nolan || Ready ? Open your eyes ...
» Aslinn E. Callahan ♣ Ready, set, go.
» Where are you Damon! I'm ready! # Damon & Noa
» Oooooh ! Ready or not, I'm comiiiing ♫ [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Gestion des personnages :: Vieilles présentations-
Sauter vers: