AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 20:34




Nathan Sexy McCoy
ft. Justin Sexy Bieber





○ Age : 18 ans
○ Date et lieu de naissance : 3 janvier 1995, Miami
○ Classe : Senior Year A
○ Confrérie : Chef des Pi Sigma 8)
○ Riche ou boursed'étude ? Riche



You can't survive in this society if you're ugly.


♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Tumblr_my65glWvWI1s2szuho1_500

Le premier atout que les gens regardaient chez une personne était son physique. On avait beau dire « le physique n'est pas important », c'était faux. Les belles filles se voyaient toujours faire tomber des hommes à leurs pieds, les beaux gars réussissaient à charmer tout le monde. En gros, dans cette société, soit on était séduisant, soit on se faisait écraser parce qu'on était moche.

Heureusement que je faisais partie de la première catégorie de personnes. Un simple sourire suffisait pour avoir le monde à mes pieds. Mon sourire formé de deux lèvres rosés, montrant mes belles dents droites et blanches, était l'objet clé de ma technique de drague. Mes yeux espiègles d'un brun clair poignant étaient également très importants pour ma personne. Mon regard pouvait sembler hypnotiseur, manipulateur, ce n'était pas une bonne idée de s'y fier. Mon nez était rond, banal, imparfait, mais n'avait pas besoin d'une chirurgie pour se faire arranger. D'ailleurs, ces opérations n'étaient que pour les personnes qui ne faisaient que se voiler ls face, les incapables.

Je n'étais ni trop grand, ni trop gros. Je faisais 1m78 pour 75kg, ce qui m'avait valu le post de receveur dans l'équipe des Cannonballs. Ma carrure généralement musclée, mais pas imposante, était dû aux nombreux jours passés dans la salle de musculation afin de me refaire une beauté. Moi qui aimais me promener torse nu avec ce corps de rêve ne pouvait que faire baver les filles. Quant à mes mains, qui pouvaient sembler rude à première vue, étaient plutôt douces au touché.

On me qualifiait de quelqu'un qui adorait sa personne, étant capable de se planter durant des heures devant un miroir pour s'admirer. Ce n'était pas tout à fait faux, mais un peu exagéré. J'étais au courant de ma beauté, n'avais pas besoin de me le faire remarquer à chaque fois. Par contre, le matin, je prenais un temps fou pour me préparer, s'attardant à tous les petits détails pour que tout soit parfait. Mes cheveux châtains ne faisaient souvent qu'à leur tête. Ils étaient coupés courts et généralement relevés vers le haut. Ça, c'était après avoir passé plus de dix minutes à les coiffer. Au réveil, ils étaient vraiment désastreux.

La barbe et la moustache, je les trouvais horribles. Alors, lorsqu'un semblant apparaissait sur ma face ovale, je prenais rapidement le rasoir pour le faire disparaître. Je préférais encore garder mon visage d'ange, malgré les quelques rides, notamment sur le front, qui pouvaient apparaître de temps à autre. Des boutons ? Haha, oubliez ça. J'avais eu la chance de ne pas attraper le satané acné qui touchaient la plupart des adolescents. Mes sourcils légèrement foncés, ni trop gros ni trop mince, n'avaient aucun défauts. Mes oreilles étaient récemment percées, portant de temps en temps des perles en guise de ''décorations'', comme j'aimais si bien les désigner. Cela m'ajoutait tout de même un côté sexy.

Ma peau était blanche, douce, loin de ressembler à celle d’un gorille, le soleil pouvait facilement la faire bronzer. Dernièrement, on pouvait apercevoir quelques tatouages sur mon torse et sur mon bras gauche, rajoutant un air de mauvais garçon à ma personnalité. Sinon, pour ce qui en était de mon style vestimentaire, il était assez évident, non ? Je ne portais que des vêtements de hautes coutures, digne de la mode américaine. Il m’arrivait de descendre le pantalon comme la plupart des gars de mon âge, mais pas jusqu’à s’embarrasser dedans. Je portai toujours une chaîne en argent autour de mon cou ainsi que des lunettes de soleil autant de fois que je le pouvais.

Ah et j’étais gaucher.



The kid your parents warned you about.


♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Tumblr_mrjsi35Xpb1sd0b1ro5_500

« Quelle est la raison de votre visite ? » 

« Ben vous servez à quoi ? »

« À vous écouter pour vous aider à régler vos problèmes, monsieur. »

« Vous avez la réponse à votre question, alors. » 

À la base, je ne voulais pas aller consulter un psychologue. Je trouvais que c’était une perte de temps et j’étais loin d’être du genre à détaler mes soucis à un inconnu. J’avais malheureusement été contraint à faire une visite, alors ce n’était pas la grande joie dans cette petite pièce close, couché sur un fauteuil trop mou à regarder le plafond.

« Bon, d’accord. Quel est votre problème, dans ce cas ? » 

« Je sais pas. C’est pas votre boulot de le découvrir ? » 

« Monsieur McCoy, veuillez faire des efforts sinon ça ne marchera pas ! » 

Je lâchai un soupir. Je soupirais souvent lorsqu'une situation devenait exaspérante, comme celle-ci. La psychologue se tortilla un peu plus sur sa chaise, je fermai les yeux. Maintenant que j’étais là, pourquoi ne pas jouer le jeu ? 

« Je suis perdu. »

« Que cherchez-vous ? » 

« Moi, je suppose. » 

« Et qui êtes-vous ? » 

Qui étais-je ? Un gars hypocrite, manipulateur, opportuniste, égocentrique, arrogant, narcissique. À croire que je n'avais que des défauts. Mon sens de l'autorité était l'aspect qui fascinait le plus les gens autour de moi. J'aimais commander, dominer, imposer, ce qui me donnait un air presque hautain. Je pouvais devenir très exigeant, alors lorsque je demandais quelque chose, il ne devait surtout pas être fait à moitié. Mon indifférence envers certains événements pouvait énerver plusieurs personnes, mais je n'avais pitié pour personne, dommage pour eux. Mon côté égoïsme ressortait souvent, mais ce n'était pas très étonnant venant de quelqu'un comme moi, n'est-ce pas ?

On me le disait souvent, j'avais plus d'ennemis qu'autre chose. Ceux qui se trouvaient dans ma liste de personnes à abattre savaient à quel point je pouvais être sadique. Les boulets qui se mettaient en travers de ma route, je ne les tolérais guère. S'ils n'étaient pas aussi cool que je le souhaitais, ils se faisaient massacrer - autant physiquement que mentalement. De l'injustice ? Peut-être, mais je me trouvais plutôt sournois. 

Je n'avais aucun tact avec les gens. Je n'avais pas honte de divulguer ma façon de penser. La chose la plus importe : la popularité. J'avais besoin de gloire, de reconnaissance, de respect par rapport aux autres. J'étais prêt à tout pour garder mon statut au sommet, écrasais ceux qui osaient m'en empêcher. La provocation et les défis ? Ah, j'adorais cela. J'étais narcissique, têtu, prétentieux. Par contre, je n'étais pas du genre à tricher pour parvenir à mes fins, ne trouvant aucun mérite à agir de la sorte. J'avais un grand charme et savais comment l'utiliser à mon profit. Et oui, ce n'était pas pour rien que la confrérie des Pi Sigma m'avait accueilli à bras ouverts. Les filles, c'était le domaine dans lequel j'adorais m'aventurer. Draguer toutes les canons, les aventures d'un soir, ça me connaissait. D'ailleurs, j'en pêchais le plus souvent en boîtes de nuit et lors de fêtes branchées que je ne pouvais m'empêcher de participer. Je recevais tout le temps des tonnes d'invitations pour des soirées, toutefois choisissais celles qui m'avaient l'air les plus intéressantes. Il pouvait m'arriver de boire beaucoup, de me droguer, d'accomplir plusieurs conneries lors de ces fêtes.

En classe, les professeurs avaient compris depuis très longtemps que je détestais leur cours. Je les envoyais chier avec joie, alors qu'eux m'envoyaient sans cesse dans le bureau du directeur. Si seulement il savait à quel point les termes entre lui et moi étaient excellents. À part cela, j'étais nul à l'école et plutôt fier de l'être. J'étais merdique en absolument tout sauf en sport. Les études étaient peu importantes et inutiles à mes yeux.

En amour, je l’avouais, il n’y avait pas plus boulet que moi. De toute façon, c’était un sentiment pour les faibles, non ? Je n’avais pas appris à aimer de cette façon, alors les grosses marques d’attention, je ne connaissais pas du tout. Disons que j’avais ma propre définition du mot aimer. En couple, j’allais constamment voir ailleurs et changeais de filles comme de chaussettes, si l’on citait ce proverbe. Même si je m’étais calmé ces temps-ci, personne ne pouvait être certain que je ne recommencerais pas. 

En amitié, mes amis n'étaient que très peu. La plupart de mes connaissances se tenaient avec moi parce que j'étais populaire et riche, mais cela ne me dérangeait pas du tout, vu que je réagissais de la même façon. Je ne recherchais pas des amis, trouvant que c'était une perte de temps. Toutefois, si quelqu'un m'intéressait, il se pouvait que je devienne moins exécrable avec lui. J'étais toujours partant pour m'amuser et papoter entre potes. 

En famille, c'était une toute autre chose. J'avais beau être fasciné par mes parents quand j'étais petit, j'avais commencé à percevoir leurs défauts en grandissant. Du coup, presque tout m'énervait avec eux. J'étais plutôt froid et distant avec la famille et préférais faire une sortie avec des potes qu'avec mon père et ma mère. Le sens de la fraternité, je ne l'avais pas, Jewel pouvait en témoigner. Mes parents n'avaient pas été là une bonne partie de mon enfance, alors j'avais appris à me passer d'eux.

Mon désir inconditionnel pour le sexe opposé me faisait renier les homosexuels. Pourquoi rester avec ceux du même genre alors qu’il y avait tout de même des choses intéressantes de l’autre bord ? Je ne comprenais décidément pas leur vision des choses. Et puis, ils n’étaient pas comme tout le monde, tandis que les personnes qui sortaient du monde normal me rendaient suspicieux. J’étais homophobe, alors les gays savaient généralement ce qui les attentait si jamais ils arrivaient à croiser mon chemin.

D’autres aspects ? Mes affaires étaient la plupart du temps éparpillées dans tous les sens, j’aimais me venger, avoir l’emprise sur tout ce que je touchais et surtout, défier les règles, ce qui m'avait valu plusieurs petits problèmes avec les forces de l'ordre. Je n'étais pas quelqu'un de paresseux, mais adorais dormir. Je me couchais souvent tard, alors il était hors de question de me réveiller tôt le matin, sinon ma mauvaise humeur allait me suivre toute la journée. Le café pouvait m'être très utile dans ces cas-là. J’étais diplomate, éloquent et pessimiste la plupart du temps. Je ne suivais que mon intuition, ne pouvant faire confiance à personne. 

Tout ce caractère, je l’avais moi-même bâti, afin de ne jamais se faire écraser par cette ignoble société, un peu comme une double personnalité. Ce n’était pas vraiment moi, mais à force de jouer ce personnage créé de toute pièce, j’avais fini par être le personnage. Les gens trop gentils n’étaient guère intéressants, les personnes provocantes comme moi ne passaient pas inaperçu. Toutefois, si l’on me connaissait hors de l’homme que je m’efforçais de paraître, je n’avais pas que des défauts. Je pouvais être gentil, attentionné, me montrer d’une bonne écoute avec mes proches. J’étais amusant avec eux, toujours prêt à leur faire plaisir. J’étais très protecteur, n’hésitant pas à envoyer promener les connards qui les faisaient chier. Seuls mes vrais amis - pas ceux qui n’étaient avec moi que pour la popularité - avaient accès à cette partie de ma personnalité. 

Aussi, j’avais un talent pour la guitare, mais ne l’exploitait pas. J’avais une aisance pour créer des chansons que peu de personnes connaissaient l’existence. Sinon, mon plus grand pêché mignon était mon amour pour les chiens. Mettez-en un devant moi et j’allais pratiquement lui sauter dessus.

« Monsieur McCoy ? »

« Quoi. » 

« Vous n’avez pas répondu à ma question. » 

« Je sais très bien qui je suis, c’est pas ça le problème. »



You know my name, not my story.


♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Tumblr_mrjsi35Xpb1sd0b1ro3_500

« Tentons une nouvelle approche, alors. Peut-être que le problème se trouve dans votre passé. Ça vous dérangerait de me raconter ce que vous avez vécu jusqu’à maintenant ? »

« Ouais. »

« Donc je reformule ma question : racontez-moi ce que vous avez vécu. »

Un soupir s’échappa de mes lèvres. Je détestais parler de ma vie d’avant. Mais oui, pourquoi s’en tenir au passé alors que mon présent était vachement plus intéressant ? Toutefois, j’étais bien contraint à coopérer avec la psychologue, sinon j’aurais bougé mes fesses pour rien.

«  En détails ? »

« Faites ce que vous pouvez. » 

Je fermai les yeux et essayai de me concentrer. Je n’avais jamais fait ça, m’asseoir et songer à tout ce qui s’était passé dans ma vie durant ces dernières années. Mes souvenirs du passé ? J’avais essayé de les effacer de ma mémoire, alors c’était difficile de les faire surgir de nouveau.

«  Mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?! »

« Comment avez-vous vécu votre enfance ? » 

«  Eh bien mes parents étaient beaucoup pris par leur travail, et ce dès ma naissance. À croire qu'ils n'avaient pas choisi le bon moment pour m'avoir. J'ai été élevé par une nounou dont le nom m'échappe maintenant. Elle était formidable et à une époque je la prenais comme ma mère. Je l'adorais énormément, mais mes parents ont quand même fini par la renvoyer pour une raison que j'ignore. Bref, j'avais aussi un chien, il s'appelait Chiko. Un petit chien au début, mais qui a fini par grandir avec moi. »

Mon père, Chris McCoy, était architecte de renommée mondiale. Il travaillait beaucoup et souvent hors de Miami. Ma mère, Isobel Walters était, quant à elle,  une avocate très demandée à travers le pays. Alors évidemment, ce n'était pas l'argent qui manquait. Mes parents n'étaient pas souvent à la maison, mais lorsque tous deux avaient plus de temps libre, ils n'hésitaient pas à me chouchouter et à rattraper le temps perdu. J'avais souvent ressenti de la tristesse à cause de leur longue absence, mais cela ne durait jamais longtemps, car ma nounou était toujours à la maison, elle au moins. Je n'avais su la raison pour laquelle mes parents l'avaient renvoyée vers mes onze-douze ans. Par contre, je soupçonnai ma mère d'en être pour quelque chose. Enfin, à cause de cela, je leur en ai beaucoup voulu. Sinon, Chiko - qui me tenait compagnie depuis des années - arrivait à me changer les idées. Avec lui, je me sentais moins seul.

« Qui sont vos parents ? »

«  Chris McCoy, architecte, et Isobel Walters, avocate, vous devez les connaître. Ma mère était une Alpha Psi - d’ailleurs c’est elle qui m’a appris à jouer du piano et m’a encouragé à danser et à jouer de la guitare - tandis que mon père était un Pi Sigma. Je ne sais pas comment ils se sont rencontrés et je m’en fous un peu. » 

« Comment était votre relation avec eux ? » 

«  Euh… Je les aimais bien. Ils n’étaient pas souvent à la maison alors je me réjouissais toujours de leur retour. Ma mère s’occupait sans cesse de moi et ça pouvait parfois devenir énervant. Quant à mon père, c’était un peu comme mon modèle. Je voulais tout le temps faire comme lui, il riait bien de mon innocence à cette époque. Nous allions souvent en voyage à travers l’Amérique et une partie de l’Europe durant les vacances. » 

« C’est bien, continuez. » 

«  J’ai rencontré Sasha alors que j’avais quatre ans. Sa mère était une amie de la mienne et j’avais dû aller chez lui pour un dîner. On s’est tout de suite bien entendu et depuis, lui et moi sommes inséparables. Il vivait en Angleterre alors à chaque fois qu’il venait à Miami pour les vacances, on en profitait à mort. Ensemble, nous aimions explorer, découvrir de nouvelles choses. Sasha et moi avions construit une cabane au fin fond de la forêt et c’était devenu notre lieu de rencontre. Sasha, c’est comme un frère pour moi. On se dit tout, partage tout et on était toujours là pour l’autre. C’était le seul à pas me juger. Ah aussi, il y avait une fille : Haley. Elle me suivait partout et on avait fini par être inséparable.  J’avais peut-être des sentiments pour elle, mais vous savez, c’est un peu du n’importe quoi quand on est enfant. Elle aussi, n’avait pas de problème avec moi. » 

« Pour quelle raison vous jugeait-on ? » 

Une grimace apparut sur mon visage. C'était justement cette partie de l'histoire que je ne désirais pas raconter. Dans un sens, j'aurais voulu qu'elle n'ait jamais existé mais d'un autre, je me disais que sans elle, jamais je n'aurais pu devenir le Nathan d'aujourd'hui.

«  Parce que j'étais moche, un peu gros, les cheveux trop longs. J'étais un gars timide, presque asocial, préférant vivre dans son propre monde. Les autres enfants de mon âge ne m'aimaient pas trop, alors ils faisaient tout pour m'énerver. »

« Et ça s'est passé quand ? »

«  Tout au long de mon enfance jusqu'à mes environ douze-treize ans. »

« Et comment réagissiez-vous face à ce problème ? »

«  Ben au début j'essayais de les ignorer, mais ça n'a fait qu'empirer les choses et j'ai fini par en avoir assez. »

« Et puis...? »

«  J'en avais conclu que si je ne faisais rien, bah rien allait changer. Je devais arrêter de  m'apitoyer sur mon sort et faire des efforts pour changer les choses. Alors je me suis métamorphosé. Je me suis entraîné dans le but d'avoir un corps sexy,  me suis coupé les cheveux et a utilisé des produits contre l'acné. Je me suis complètement bâti une nouvelle personnalité pour ne plus faire partie de ces faibles que les autres n'hésitaient pas à rabaisser. Mon mode de vie a carrément changé. Ça a été entre cette transition que j'ai rencontré Leahna, ma meilleure amie. Elle venait d'emménager près de chez moi et encore une fois, le courant avait rapidement passé entre nous deux. Malgré le fait de vouloir changer, je n'avais pas pu m'empêcher de montrer mon vrai moi devant elle. Elle avait également contribué à mon évolution. On a commencé à sortir, à s'amuser ensemble. J'ai rencontré de nouvelles personnes et ma réputation de coureur de jupons s'est entamée. C'était une nouvelle vie pour moi et j'essayais le plus possible d'effacer le passé dans ma mémoire. Le nouveau Nathan n'avait rien à voir avec l'ancien. J'aimais ce que j'étais devenu aux yeux de tous. J'étais beau et populaire et n'avais aucunement l'intention de changer la situation. »

Oui, cela commençait à devenir long. Mais maintenant que j'avais commencé, il m'était incapable de s'arrêter. Et puis mon histoire ne se terminait pas là.

«  Mon père a eu du travail ailleurs et ma mère l’a suivi. Moi, j’ai intégré Wynwood l’année dernière, car mon ancien lycée était trop chiant. Encore une fois, j’avais l’intention de laisser ma marque et ne perdis pas de temps pour le faire. Je me suis fait de nouveaux amis, plusieurs ennemis et une multitude de conquêtes. J’ai intégré l’équipe des Cannonballs et j’ai été nommé chef de ma confrérie. J’accumulais autant de soirées que de mauvaises notes à l'école. Ça a été lors d’une fête d’ailleurs que j’ai rencontré Blu. Notre première rencontre a été… spéciale. Et puis comme je faisais partie de l’équipe de football américain et qu’elle était une cheer, on a commencé à se fréquenter. C’était mon premier vrai amour. Je ne connaissais rien de ce sentiment alors j’ai fait plusieurs erreurs avec elle, je l’avoue.  Mais les choses se passaient plutôt bien entre nous… jusqu’à ce que je rencontre Nina. Au début, il n’y avait rien de sérieux avec elle, ce n’était qu’un jeu de séduction. De toute façon, elle était déjà en couple avec l’un de mes confrères. Toutefois, ce détail ne m’avait pas arrêté. Je la voulais et avais l’intention de l’avoir. Évidemment, Noah voyait les choses d’un mauvais oeil et une rivalité s’est installée entre nous. Mais j’ai fini par "gagner" si on peut le dire comme ça. Lors du bal de printemps, Nina a eu un accident et je l’ai aidé à traverser cette épreuve. En passant beaucoup de temps avec elle, j’ai commencé à développer des sentiments pour elle. Et puis bon, il y a eu la fois où j’ai dû affronter Noah - ce qui m’a séparé de Nina - mais elle a fini par revenir et notre relation s’est officialisée après le voyage qu’on a fait ensemble à Bimini Island. Lorsque Blu a appris que je la trompais, elle l’a mal pris. Mais bon, comme tout ex, elle a fini par s’en remettre. »

« Elle représente quoi cette Nina pour vous ? »

«  Ben elle est super importante, c'est un peu comme ma motivation. Je suis pas toujours un ange avec, mais elle arrive à me supporter et c'est pas rien. J'ai eu du mal à accepter mes sentiments à son égard au début, mais j'ai fini par le faire et c'est mieux comme ça. Nina, c'est un peu comme le synonyme d'une femme fatale. Elle a marqué ma vie, alors si elle s'en va, je suis fichu. C'est arrivé deux fois et je ne voudrais pas que ça arrive une nouvelle fois. »

« Je vois. Quoi d'autre ? »

Oui, quoi d'autre ? J'étais passé à travers à peu près tout, alors je n'avais pas grand-chose à ajouter. Ah si, une dernière chose.

«  Dernièrement, j'ai appris que j'avais une demi-soeur. Jewel. Mon père a avoué qu'il trompait ma mère avec une autre et menait une double-vie. J'ai très mal pris la nouvelle. Toutes les fois où mon père me disait "je vais devoir m'absenter pour le travail", je suis certain que c'était pour voir sa deuxième famille. Ça fait quelques mois maintenant que Jewel est entrée dans ma vie, mais je n'arrive toujours pas à l'accepter et à pardonner mon père. En plus de ça, elle reçoit toute l'attention que mon père aurait due me donner quand j'étais plus jeune. Aussi, elle est visiblement la préférée de papa et je déteste cela. Je LA déteste, et elle le sait. Bref, j'en ai marre de parler, vous avez pas assez d'informations, là ? »

« Oui. Vous connaissez votre passé, vivez votre présent, alors qu’en est-il de votre avenir ?  » 
 
Je restai un bon moment sans répondre. Pourquoi ? Aucune réponse ne me venait à  l’esprit. J’avais toujours craint l’avenir, car c’était quelque chose d’encore inconnu pour moi. 

«  Je n’en ai pas. »

« Voyons, tout le monde en a un. Vous ne savez pas ce que vous voulez devenir plus tard ? »

«  Oui, mais c’est pas juste ça. J’ai pas envie de grandir, de devoir quitter le lycée et chercher du boulot. C’est un trop gros monde pour moi et ça me fait un peu peur, je suppose. J’aime bien la vie d’adolescent que je mène en ce moment. Après le lycée… j’ose même pas imaginer ce que je deviendrais. Je vois tout le monde autour de moi savoir ce qu'ils veulent et appréhender leur futur avec impatience, mais moi je suis là, n'ayant rien prévu. Il ne me reste que cinq mois et après, la belle vie est finie. »

« Hmmm, je crois bien que j’aie trouvé votre problème. Je vais vous donner un rendez-vous pour une autre séance, on a assez discuté aujourd’hui. »



WAIT FOR A MINUTE.



○ Code : Ok

○ Secret envoyé ? ✔️ | hopy

○ Comment avez-vous connu le forum ? mamamia.

○ Souhaitez-vous un parrain/marraine ? Nope

○ Une remarque ? Refresh o/


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 20:45

Justiiiiiiiiiin. *-* Je t'aime déjà. (a)

Re-bienvenue alors. :superman:

Alors, DC de... peut-être Neil ? Pas me frapper si j'ai pas la bonne réponse. :3

Et puis, j'veux un lien. *-* Jiley oblige.:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 20:56

Justiiiiiin, si c'est Neil tu perds des point, sérieux x)

Rebienvenue quand même !

Et bon courage pour la fiche o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 21:41

Juuussstiin !!!! *_* REBIENVENU !!







Non je blague x) c'est vraiment moi. Comment j'ai fait pour être démasqué si rapidement ? Oo
Et comment ça je perds des points, Thalia ? O.O
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 21:46

Bah... Justin quoi :batte:

Non mais c'est pas grave, je vais m'y faire. x)


♥️

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 22:21

Tu ferais mieux de t'y faire sinon... :miam:

Mais oui Enoria on est obligé d'avoir un lien ensemble x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeSam 19 Jan - 22:31

Wiwi, un lien de la mort qui tue. 8)

Et puis, c'était évident Neilounet. J'ai douté au début, mais après, c'était une évidence, non ? Gnéhéhé. :beuh:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeDim 20 Jan - 3:02

J'ai fini ma fiche ! :ola:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeDim 20 Jan - 10:15

Re-bienvenue alors Nathan =D (en revanche, tu m'en voudras pas, mais je peux pas faire le Justiiiiin ♥)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeDim 20 Jan - 15:10

Ah c'est bon, je m'en doutais qu'il y allait avoir plusieurs personnes (ou tout le monde Oo) qui n'allaient pas digérer ça. :bad:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeDim 20 Jan - 16:06

Oh, je digère très bien, je peux juste pas m’extasier devant x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeDim 20 Jan - 22:50

Re-Welcomeuuuuh !!! 8)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeMar 22 Jan - 21:45



Félicitation, tu es Validé(e)



Rebienvenue!
Désolée pour le temps de validation!
J'ai rien à redire à ta fiche. Même si j'ai du mal avec Bieber (a). J'aime beaucoup le fait que tes deux persos soient si différents, que celui-ci soit homophobe alors que l'autre est gay. Je trouve ça cool que tu te positionnes sur deux avis différents ^^. Et en plus c'est un Pi Sigma et ça c'est cool o/


En bref; tu es à présent validé !

Je te place dans la classe Senior year A et quelqu'un viendra te mettre ta couleur.

Tu peux donc faire tes fiches de RP (répertorier toutes tes histoires et aventures) et faire ta Fiche de Liens, qui te permet de créer des relations avec les autres membres, mais aussi d'avoir un compte rendu de celles déjà obtenues. On peut ainsi, plus facilement savoir avec qui ton personnages est ami, avec qui il ne l'est pas etc...
Si tu le souhaites, tu peux faire partie d'un club, tenir un blog ou bien avoir un portable mais sache que chaque "sms" te coûtera un point.
Tu peux aussi demander un Rang, qui te sera attribué par un Administrateur et quand tu auras atteins 50 points, tu pourras aller demander une chambre pour ton personnage !

Pour finir, N'oublie pas de remplir ta fiche de personnage, et de voter toutes les deux heures, sur les petits cupcakes de la page d’accueil :).






    LIENS UTILES

    → Fiche de RP
    → Fiche de LIENS
    → Demande de RANG
    → Demande de Chambre
    Portable & Blogs
    Classe
    Et n'oublies pas qu'en cas de problèmes, de questions, toute l'équipe du Staff est là pour toi !


    Hope B., Jeff W., Kaylee S., Marissa C. & Neal C.




© Codes by I Love Harvard


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeMar 22 Jan - 23:57

Youpi, je peux aller jouer ! :ola:

Ouais je trouvais ça intéressant de créer un personnage gay et un autre homophobe ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitimeLun 17 Fév - 7:57

j'aime cette nouvelle fiche :roll: <3
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Empty
MessageSujet: Re: ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy   ♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
♕ Only god can judge me ♕ Nathan McCoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I want a kiss. [ PV : Nathan McCoy ]
» Kaira Jacobs, Nathan McCoy, Alexander Clifford (11.01. 15 - Indéterminé)
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)
» Nathan Rosier
» Missive et bousculade [Nathan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Autres :: Présentations validées en attente-
Sauter vers: