AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Teach me what to do || Adriana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Teach me what to do || Adriana   Lun 29 Oct - 17:42

26/10

La journée de cours se termine par un génialissime prof d’histoire. Ils nous ont changé de prof soit disant pour arranger l’emploi du temps de notre actuel professeur. Moi, je pense surtout qu’il ne nous supportait pas. Alors il a utilisé la première excuse venu. Là, le cours du vendredi est trop tard et il ne peut pas rentrer tôt à sa maison qui se trouve à plus d’une heure. Et comme ça femme a un cancer et bla bla bla, il ne peut pas assurer ce cours. Par conséquent, il lâche notre classe à la fin du mois d’octobre. Il pouvait le dire si on lui faisait peur ! On allait pas le croquer !
Enfin bref, on allait avoir une remplaçante. Il parait qu’elle bosse déjà au lycée, qu’elle a déjà des classes mais son nom de famille ne me dit absolument rien. De toute façon, je ne suis pas au lycée pour connaître tous les profs ! J’arrive, j’écoute, j’écris et je rentre chez moi. Seul. Parfois, je me dis que ce serait bien si quelqu’un vivait avec moi. Mais la solitude est ma meilleure alliée. Je fais ce que je veux. Je peux me promener nu, mettre la musique à fond, laisser mes chaussettes trainer et inviter n’importe quelle fille chez moi sans aucune remarque. À part celle de l’intéressée qui est obligatoirement impressionnée devant la villa. Je dois avouer que ça ne m’est pas vraiment arrivé depuis mon retour en Floride… En fait, j’imagine que ça doit impressionner… C’est dingue ! Je n’ai pas eu de relation depuis que je suis revenu et je dois avouer que je commence à être à cran. Pour me réconforter, je n’ai qu’à me rappeler la rumeur… Rumeur selon laquelle notre nouvelle prof d’histoire est carrément canon ! Elle va peut-être réussir à m’être à l’aise avec cette matière !

Je ferme mon casier un peu trop violement. J’ai tous mes cahiers. Quand j’entre dans la classe, le premier rang est principalement pris par des gars. Je ne comprends. Je m’appuie sur la table d’un de mes camarades. « Qu’est-ce que tu fous devant ? » Il me jauge de haut en bas comme si j’étais un ignorant. « Ben… J’me prépare à admirer la vue !» Je souris et le frappe à l’épaule. N’importe quoi ! Depuis quand les profs sont sexy à ce point ? Et puis… Je l’aurais forcément remarquée, non ? Ça me semble louche cette histoire. Dans le fond, je suis curieux de voir le résultat même si je n’y crois que moyennement. Voir pas du tout. Je m’installe à la même place que d’habitude, dans le fond, le long du mur.

La sonnerie retentit. Je m’allonge sur la table, les yeux fermés. Vivement que cette heure se finisse ! Que je puisse rentrer chez moi et me préparer pour une soirée ! Quoi que… J’ai peut-être entraînement de football… Euh… Faudrait que je demande… Non. Je suis bête, pas aujourd’hui ! Bref. Mes pensées se coupent brutalement quand la porte claque. Et voilà ! Le cours est définitivement lancé. Je relève la tête pour apercevoir la fameuse prof.

J’ai tousse. J’ai l’impression que je vais m’étouffer. L’élève devant moi se retourne et me demande si ça va. Il me dit que je suis pâle, comme si j’avais vu un fantôme… Et comment ! Devant le tableau se dresse l’une des plus belles créatures qu’il m’est était donné de rencontrer. Une femme qui m’a enivré de son parfum, qui m’a envouté avec sa voix, qui m’a retourné l’esprit avec son corps… Une femme avec qui j’ai couché une nuit au Brésil dans un hôtel. Il faisait chaud, la fenêtre était ouverte, la lune nous illuminait, j’embrassais sa peau bronzée… Comme avec toutes les autres, je lui avais donné un faux nom… Je sais que je ne fais pas mon âge. Et je n’aurais jamais pu deviner la retrouver ! Surtout pas au lycée. Surtout pas en tant que prof ! Je me sens soudainement mal. Je ne pense pas qu’elle m’ait vu. Je me fais alors discret sur ma chaise. Je la laisse débuter son cours. Je me cache tout en l’observant. C’est fou comme son charme opère encore sur moi… La rumeur était donc fondée…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Lun 29 Oct - 18:10

La journée avait pourtant bien commencé, une jolie journée où je finissais à 15h00, j'allais donc pouvoir profiter d'une partie de mon après-midi en faisant un bon rangement dans mon appartement. Mais Monsieur Cannon, ce cher directeur qui apparemment ne voulait jamais me foutre la paix, m'avait convoqué pour me dire qu'il me mettait une nouvelle heure, et bien sure cette nouvelle heure était bien placé, de 17h00 à 18h00, la dernière heure de la journée.

Je pars alors de son bureau énervée, je pense que Maxwell devait être content d'avoir foutu en l'air ma journée. Je rentre quand même à 15h00 chez moi et je fais ce que j'avais prévu du rangement et du ménage, avec du Metallica à fond dans la maison, c'est les voisins qui vont être content. Au bout d'un moment, je pense quand même à regarder l'heure. Bordel c'est déjà 16h30, je dois encore me doucher et partir dans les embouteillages qui doivent inonder la ville à cette heure-ci. Je file à la douche rapidement, en sortant je prends une robe noire, avec les manches en dentelles et un léger décolleté, j'enfile des hauts talons de marque Louboutin, ma dernière folie après avoir reçu mon premier salaire en tant qu'enseignante à Wynwood.

Je prends ma voiture direction Wynwood à toute vitesse, espérant ne pas croiser les flics et ne pas prendre une amende et en plus perdre du temps, j'arrive à Wynwood à 17h10, j'ai déjà 10 minutes de retard, si Maxwell l'apprend je vais encore passer un sale quart d'heure, mais après tout c'est sa faute non ?

Je cours à toute vitesse dans les couloirs ce qui est assez difficile avec des talons de 15 centimètres, je monte les escaliers, et je rentre à toute vitesse dans la salle. Et tout les élèves sont déjà là.

Bonjour et excusez moi pour le retard !

Je prends directement mon cahier où il y a la liste de cette nouvelle classe et je commence à faire l'appel.

Edward Bird ?

Et là c'est le choc, Edward ? Comment ça Edward ? Je le connais ce type. J'appelle Edward et je le vois lever le bras sans dire si c'est bien lui.

Euh.. Tu es Edward ?

J'ai l'impression de devenir folle, ce type qui est là, j'ai couché avec durant mon dernier séjour au Brésil, je ne pensais pas qu'il avait l'âge d'être encore en cours, en plus il m'avait dit s'appeler Jason. J'étais bouche-bée, qu'est ce qu'il foutait là lui ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Lun 29 Oct - 19:10

Tout ce que j’ai à faire c’est disparaître sous mon bureau et passé inaperçu pendant une heure. Rien qu’une heure. Pourtant je meurs d’envie qu’elle me voit. J’ai le désire fou d’accrocher mon regard au sien et de ne plus le quitter. J’aimerai me lever et goûter à nouveau à ses lèvres. Juste pour savoir si c’est comme avant. Ça semble si loin ! J’ai l’impression que ces instants de folie entre nous ont eu lieu il y a des millions d’années. C’est loin et pourtant mon souvenir en reste intact. Le Brésil a été ma première destination. Après ma rencontre avec cette charmante jeune femme, j’ai pris un avion pour Sydney puis l’Europe. J’ai beaucoup voyagé, j’ai côtoyé des tas de personnes très différentes les unes des autres. Je me suis fait des amis, j’ai travaillé pour pas grand-chose, j’ai aidé, j’ai soigné des blessures mentales. Et j’ai été seul par moment, sur les routes. J’ai fait des tas de choses. Et je n’avais pas pensé une seule seconde que cette aventure de plus de deux ans aurait des conséquences sur ma vie à Miami. En fait, ce n’était pas censé avoir de conséquences du tout, vu que je n’aurais jamais dû rentrer à la maison. J’étais parti dans l’optique de devenir un nomade, jusqu’à ce que l’argent me manque, puis continuer de vivre au jour le jour. Croiser des gens. Marquer leur vie un instant. Puis continuer mon chemin. Voir un maximum de choses sans penser au bien et au mal. Sans penser à tous les problèmes de la vie, à tout ce qu’elle entraîne.
Mais voilà qu’elle me rappelle. Parce que je me retrouve face à une professeure avec laquelle j’ai couché. Matin, midi et soir… Et je le referais si on me demandait. Seulement ce n’est pas déontologique… Si elle avait su que je n’étais pas majeur… Si j’avais su qu’elle était en réalité une prof aux Etats-Unis. Non, mais franchement ? Comment voulez-vous que je sache ça ? Elle ressemble à une mannequin ! Son corps sculpté, les traits fins de son visage, la cascade de cheveux caramel qui lui tombe sur les épaules… Oui, j’ai tout de suite su que c’était une femme qui avait de l’expérience. Mais elle n’a rien d’une professeure !

Évidemment, Adriana ne tarde pas à dire mon nom. Pourquoi mon nom de famille commence-t-il par un B ? Je continue dans l’optique de ne pas me faire repérer, du coup je ne dis rien. Je me contente de lever le bras doucement. Idiot ! J’étais sûr qu’ainsi elle pose les yeux sur moi. Mais je garde la tête baissé, histoire de continuer d’espérer que… Mais c’est peine perdu. Elle n’enchaine pas sur le nom de l’élève suivant. Elle marque une certaine pause. C’est insoutenable. Je relève les yeux vers elle. Je me suis peut-être trompé après tout… «Euh.. Tu es Edward ?» Ok. Je ne me suis pas trompé. J’avale ma salive et plonge mes yeux dans les siens. J’ai beau être au fond de la salle, c’est comme si je me tenais droit devant elle. Son corps m’attire. Je ne veux pas d’une relation d’amour à l’eau de rose dont rêve toutes les adolescentes. Moi, je suis un mec, je suis jeune et je n’aime pas me prendre la tête. Je veux son corps dans mes bras. Je veux la posséder, ne l’avoir que pour moi le temps d’une nuit. Ce n’est pas trop demander. « Oui… C’est moi. Madame…» Je baisse les yeux sur le papier nous informant du changement de prof. J’étais sûr y avoir lu son nom… Le voilà. Je lève à nouveau la tête et enchaîne : «… Madame Calvanti.» C’est plus qu’étrange. J’ai envie de crier son prénom et elle doit vouloir m’appeler par le prénom que je lui avais donné. Pierre ? Paul ? Jacques ? Aucune idée…

Pitié que le cours reprenne une tournure normale ! J’attends qu’elle continue. Patiemment. Que veut-elle que je dise d’autre. « Non, non, ce n’est pas moi… Mais je prends sa place pour pouvoir vous revoir. J’ai enquêté sur vous, j’ai su que vous travaillez ici et j’ai payé ce fameux Edward Bird pour prendre son siège et répondre présent à l’appel…» Soyons réalistes, elle comme moi ne nous attendions pas à nous revoir un jour. Il faudra que l’on parle à la fin de cette heure. Il est 17h14. Plus que 46 minutes à tenir sans faire de gaffes…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mar 30 Oct - 14:30

Et c'est bien lui. Ce Edward qui se faisait auparavant appelé Jason m'avait menti sur son identité. Mais je reconnu à son regard et à ses magnifiques yeux bleus/verts qu'il n'avait pas changé et que c'était toujours le même. Le même que quand je l'avais laissé au Brésil pour rentrer à Miami. Nos nuits étaient torrides, sauvages, sensuelles, jamais je ne ne pourrais les oublier, et pourtant jamais je ne pensais revoir un jour cet homme qui m'avait tant fait rêver.

Il confirma donc le doute que j'avais, et il s'appelait Edward. A la fin du cours, nous devrions avoir une sérieuse explication. Je ne savais pas quoi faire, le prendre à part tout de suite ? Non ça pouvait faire suspect, et les élèves pourraient se douter de quelque chose. Je décide alors de l'ignorer tout le long du cours, évitant ainsi de croiser le regard du beau brun. J'étais stressé, ne sachant pas ce qui allait m'attendre et quelle seront les explications qu'il allait me donner mais j'avais hâte de les entendre.

Le cours passa, les minutes paraissaient des heures à attendre, puis la cloche de la fin du cours retentit enfin. Tout le monde commença à partir, et je pouvais remarquer que Edward mettait plus de temps que les autres à ranger ses affaires, il devait vouloir me parler lui aussi, quand il s'approcha de la sortie de la salle, je l'attrapa avec force au niveau de l'avant bras et je lui dis :


Je crois avoir droit à une explication non ?!


Je ne voulais pas qu'il y ai des rumeurs dans cette école, je voulais garder ma place et que tout soit bien clair avec lui.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mar 30 Oct - 19:17

Plus que 45 minutes… Elle a simplement baissé la tête et a continué l’appel. Moi je ne la quitte pas des yeux à part pour regarder l’horloge accrochée au-dessus du tableau. 44 minutes… Mon cœur bat étrangement. Ses lèvres s’agitent mais je n’entends pas ce qu’elle dit. Elle se retourne, écrit au tableau, nous dicte des mots, nous apprend des choses… Mais je n’ai pas la moindre idée du sujet de la leçon. Je n’arrive pas à me concentrer. Tout ce que je vois, ce sont ses cheveux, sa nuque, ses lèvres. Je n’arrive pas à m’accrocher à son regard. Elle me fuit. C’est étrange comme situation. Elle m’ignore et moi je ne sais absolument ce que j’attends d’elle. Les autres participent. À un moment, je lève la main. Je ne sais pas ce qui me passe par la tête. Je ne sais même pas ce que je pourrais dire quand elle m’interrogera. Mais je garde la main levée. Seulement elle ne me regarde toujours pas. J’abandonne.

Plus que 5 minutes. Quoi ? Déjà ? Je n’ai pas vu le temps passé. Ma feuille est vide à l’exception d’un gribouillis en plein milieu. Voilà qui confirmait mes craintes : je n’ai pas été capable de faire quoi que ce soit de l’heure. Je soupire discrètement et me masse la nuque. Je ne sais absolument pas quoi faire. Et c’est avec un sursaut que la sonnerie me ramène à la réalité. Quoi ? Déjà ? Non mais… Il était censé rester 5 minutes… 5 minutes durant lesquelles j’aurais réfléchi à la position à adopter. Jouer les ignorants. Fuir la classe en silence. Aller lui parler franco. Lui dire que ce n’était pas mal. La charmer à nouveau. La serrer dans mes bras comme si de rien n’était. Effacer le tableau et jouer les parfaits étudiants… Je n’ai toujours pas choisi de stratégie et déjà la plupart des élèves de ma classe ont quitté la salle. Ce n’est pas étonnant dans le fond. On est en dernière heure un vendredi, ils se sont tous dépêchés pour rejoindre leur vie bien plus passionnante que celle des cadavres de l’histoire d’Amérique. Et moi ? Je fais quoi ce soir ? Ce week-end ? Tout de suite ?
Je commence tout d’abord à me lever. Je glisse mon sac sur mon épaule gauche. Je suis décidé à lui parler. Mais au dernier moment, et ne me demandait pas pourquoi, je change d’avis. Juste avant que nos regards se croisent, je baisse la tête et file vers la sortie. C’est peut-être plus simple comme ça…

On emprisonne mon bras. Une main ferme s’agrippe à mon biceps. J’inspire, lève la tête et me retourne. J’essaye de me mettre dans le même état qu’un gladiateur ou un quelconque guerrier pour affronter la situation. Je reste dans le thème, non ? L’histoire…«Je crois avoir droit à une explication non ?! » Je frissonne légèrement. Je n’ai pas été aussi près d’elle depuis de longs moi. Certains flashes me reviennent en mémoire. Notre rencontre, nos discussions autour d’un verre puis la proposition d’aller dans ma chambre d’hôtel. Je ne sais plus qui a lancé ça en premier. Sans doute moi… Ou elle… J’avais bu, il faisait chaud et son parfum m’enivrait. Elle était comme une sirène et moi le marin se jetant à la mer pour la rejoindre. J’étais encore jeune mais ce genre de choses ça ne se retient pas… On est comme on est… Et je dois avouer que j’en avais très envie. J’en ai encore envie. « Que veux-tu savoir ? » Il y a des tas de choses à dire… Tellement que ça pourrait prendre des heures… « On ferait mieux de fermer la porte, au cas où des oreilles curieuses traîneraient dans les parages, non ? » Simple précaution. Je sais à quel point des lycéens peuvent être à l’affut du moindre ragot. Adriana est une source immense à rumeur. Sa beauté, son charme, son exotisme, sa matière normalement ennuyante… On dira d’elle qu’elle est une croqueuse d’homme, qu’elle a une liaison avec le principal ou je ne sais quoi d’autre. Je m’en moque. Et on peut dire ce qu’on veut de moi, ça ne m’atteint pas ! Mais je ne veux pas qu’elle se retrouve au chômage à cause d’une conversation un peu trop intime. Si ça ne tenait qu’à moi, je serais sur la route pour l’emmener chez moi ou je ne sais où. Un endroit où nous serions seuls. Pour parler ou pour… Bref. « Que veux-tu savoir ? Pose-moi des questions. Je t’en poserai en retour…» Soyons équitables !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mer 31 Oct - 0:28

Et c'est à ce moment que tout devient vraiment réel; que je me rends compte que ce n'est pas un rêve, qu'il est bien là, à Miami, et qu'auparavant ce n'était pas dans une salle à discuter que nous étions mais plutôt dans le bras l'un sur l'autre dans une chambre d'hôtel, des nuits merveilleuses comme je les aimes.

Je lui attrape le bras et il se retourne, en me demandant ce que je veux savoir, comme si il trouvait ça normal que nous nous soyons retrouvés là tout les deux, comme si c'était normal qu'il soit élève alors que quand je l'avais quitté il n'était que serveur dans un bar de Rio de Janeiro. Et pourquoi ne m'avait pas t-il dit qu'il s'appelait Edward ?

Il me dit qu'on ferait mieux de fermer la porte car on pourrait nous entendre, en effet, les murs ont des oreilles comme on dit. Je me dirige alors vers celle-ci pour la fermer et je retourne en face d'Edward, je m'appuies contre le bureau, je croise les bras, je regarde par la fenêtre et je retourne mon attention vers Edward en le regardant droit dans les yeux, il me redemande ce que je veux savoir, il me dit de poser des questions et que lui en posera en retour, je commence à prendre un ton énervé.

Pardon ? Je pense que c'est plutôt à moi de poser des questions. Pourquoi tu m'as pas dis que tu t'appelais Edward ? Et t'as quel âge au juste ?! Et qu'est-ce que tu fout à Miami ?

J'essaye de ne pas trop m'énerver et que le garçon ne prenne pas la fuite. Et dans son regard je m'imagine nos souvenirs du Brésil qui au fond, me manque encore car ils étaient sublimes. J'essaye de me calmer, j'avais posé beaucoup de question au jeune homme d'un seul coup, mais je voulais des réponses rapidement, je voulais juste comprendre ce qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mer 31 Oct - 14:30

Je crois que ma proposition ne lui plait pas autant qu’à moi. Elle est là contre son bureau et explose soudainement. Plusieurs questions s’enchainent dans sa bouche. D’une traite elle reprend son rôle de professeur et moi de vulgaire étudiant qui n’a aucun pouvoir. Je dois vraiment me soumettre et répondre à tout ça ? Va-t-elle me coller ? De quoi est-elle réellement capable ? Pense-t-elle toujours à moi ? A-t-elle envie de retenter l’aventure ? Je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’elle est prof d’histoire. Cette étiquette ne lui va pas. Soudainement, je la vois en tailleur, petites lunettes. Elle tape contre un tableau noir avec une baguette en bois et me pose des questions d’un air sévère. Des questions qu’un professeur ordinaire ne poserait pas. Finalement… Ce fantasme colle un peu trop à la réalité. J’ai des frissons dans le dos. J’aimerai la plaquer contre ce bureau et lui répondre à l’oreille. J’aimerai sentir à nouveau son parfum…
Il faut que je garde la tête sur les épaules ! Il me faudrait une bonne douche froide, là tout de suite. N’en ayant pas, je me contente d’une bonne image dégoutante. Je m’appuie contre une des tables du premier rang. « Tout d’abord, j’ai 19 ans.» Déjà une réponse de faite. Elle n’a qu’à faire un rapide calcul pour savoir que j’en avais 17 quand nous nous sommes rencontrés et que j’ai deux ans de plus que mes petits camarades. Bon, passons à la question suivante. « J’ai grandi à Miami, j’ai hérité de la maison de ma mère…» Voilà qui est fait. J’ai soigneusement évité le plus délicat de tout. Pourquoi lui ai-je menti sur mon prénom ? Chose vraiment compliqué. Disons que moi-même, je ne sais pas vraiment. Et puis ce n’est pas comme si Adriana et moi avions pris le temps de tout nous dire dans les moindres détails. On a quand même été très superficiels, alors un prénom ou un autre quelle est la différence ? Je suis certain qu’une fille voit la différence… Parce qu’elles ont un cerveau qui fonctionne étrangement. Elle doit me prendre pour un manipulateur ou un truc dans le genre. Comment faire simple pour lui expliquer la situation ? « J’ai beaucoup voyagé et je ne voulais pas être celui que j’avais laissé à Miami. Voilà… C’est tout. » C’est correct comme explication, non ? Je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sorti. Évidemment je sais que ça laisse pas mal de zones d’ombres mais je n’ai pas envie de faire un long monologue pour tout expliquer. Je ne suis pas sûr d’avoir envie d’expliquer quoi que ce soit de toute façon.
Tout réside dans la décision que prendra Adriana. Enfin, je veux dire, Madame Calvanti. C’est étrange de l’appeler par son nom de famille mais je dois m’y faire. Je me demande qu’elle âge elle a. On n’en avait pas vraiment parlé. A-t-elle un fiancé désormais ? Vit-elle sur le campus ou a-t-elle une maison dans les parages ? Je me disais aussi qu’elle parlait vraiment bien anglais pour une brésilienne… « Ça te pose un problème tout ça ? » Sa réponse… Avec sa réponse, tout basculera d’un côté ou de l’autre. Va-t-elle continuer de jouer la stricte professeure énervée ou bien va-t-elle redevenir la sulfureuse et douce brésilienne ? Va-t-elle garder le secret ? Va-t-elle effacer l’ardoise ou bien écrire de nouvelles pages ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mer 31 Oct - 14:44

Il me dit qu'il a 19 ans. Ce qui veut dire que quand nous nous sommes rencontrés il en avait 17 ans, il état donc mineur et bien sûr il c'était caché de me le dire. Je n'avais pas pris la peine de lui demander car il faisait vraiment plus vieux que 17 ans, il en faisait minimum 20, pas moins, et j'étais tombée dans le panneau.

Il m'explique ensuite qu'il a grandit ici, chose que je ne savais pas, de toute façon nous n'avions jamais parlé de notre passé ensemble, et qu'il avait hérité de la maison de sa mère. Je n'arrivai toujours pas à croire qu'il était là, en face moi, tout ça me ramenai 2 ans en arrière, sous le soleil de mon pays natal qui me manquait tant. Je ne sais pas quoi lui dire, après tout il n'avait pas de compte à me rendre, nous deux c'était juste sexuel, même si il avait ce petit truc en plus que j'admirais tant chez lui.

Il me demande si ça me pose un problème, je relativise, je pousse un soupir de soulagement en quelques sortes et je lui dis :

Disons que c'est le passé, ce qui est fait est fait.

Je suis impulsive, je m'énerve facilement quand quelque chose me dérange, mais je suis aussi très lunatique, j'arrive à relativiser rapidement et à me calmer, et c'est ce qui est en train de se passer en ce moment. Je regarde alors le jeune homme de haut en bas, il n'a pas changé, il est toujours aussi sexy, je lui dis alors, un léger sourire aux lèvres :

Le monde est petit.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Mer 31 Oct - 19:53

J’ai le droit en guise de toute réponse à un léger soupire. Je ne sais comment l’interpréter. Alors, j’attends, sur le qui-vive. «Disons que c'est le passé, ce qui est fait est fait.» Elle semble avoir soudainement perdu toute trace d’agressivité. Sa réplique est pleine de sagesse, à la limite de la phrase vulgairement philosophique. Je ne la comprends soudainement plus. Tout dépendait de sa phrase mais je ne m’attendais pas du tout à ce genre de réponse. Vraiment pas. C’est trop calme. Et ça veut dire quoi ? Elle efface l’ardoise ou non ? Oui, c’est le passé. Mais faut-il l’oublier ou bien le remuer ? Un peu comme on remue des petits légumes dans une poêle. Ou un couteau dans une plaie…
Je suis là, perplexe, appuyé sur une table. Je reste silencieux comme attendant une suite qui tarde à venir. Mais qui finit par venir quand même ! Avant tout, la jeune femme me regarde de haut en bas. Comme si elle me jaugeait, et jugeait aussi… Me déshabille-t-elle du regard ? Veut-elle vérifier si la marchandise n’a pas changé ? Ce n’est pas le cas. Je suis peut-être d’avantage musclé, plus grand aussi ? Sans doute mais pas de beaucoup. Elle n’a pas changé pour autant. Sa peau au nuance caramel, ses cheveux longs et lisses, son regard captivant, les longs cils qui battent en cœur comme les ailes d’un papillon. Sa robe noire la met en valeur, ses atouts sont toujours là, bien présents. J’ai envie de faire tomber ses bretelles en dentelle. Avec ses chaussures à talon, elle doit mesurer plus que moi. Quand je vous disais qu’elle ressemblait à un top-modèle ! Grand, fine, avec des jambes s’étirant à l’infini. «Le monde est petit.» Mon regard remonte jusqu’à son visage où s’étire un sourire. Pour être petit, le monde est extrêmement petit… Rencontrer une personne dans un pays étranger, dans une ville immense et avoir une chance de la retrouver pas hasard dans une autre ville… C’est plutôt impossible. C’est le genre d’histoire qui arrive une fois tous les je ne sais combien ou alors qui se produit dans les roman de gare, dans les films à l’eau de rose… Des histoires de filles romantiques où les deux amoureux transits se retrouvent enfin et s’unissent pour la vie. Ce n’est pas ce que je veux. Vraiment pas. Tout ce que je désire c’est son corps. C’est la posséder encore une fois. Pas faire d’elle ma femme ! « Déçue de me revoir ? » Moi non. Mais je n’ai pas envie de me contenter de ça. Pas d’une Madame Calvanti. « On va boire un verre, juste en souvenir de ce temps de à l’autre bout du continent ? » C’est un ultime appel. On verra bien s’il marche ou non…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   Ven 2 Nov - 0:03

Edward devait se dire que je devenais folle, car mon changement d'humeur avait été assez rapide. C'est vrai que j'arrive facilement à me remettre en question et à relativiser, mais au fond j'étais heureuse de revoir le serveur sexy que j'avais rencontré au Brésil. Même si il avait changé, mais en bien. Il était plus musclé, il faisait plus viril et masculin qu'avant. Et il me demande si je suis déçu de le revoir, je dis alors en lui décrochant mon premier sourire depuis le début de notre conversation.

Je dois avouer que ça me fais plaisir que tu sois là.

Après tout avec Edward, je n'avais jamais eu de problèmes, je n'ai que des souvenirs positifs de notre histoire même si elle a été courte et je n'ai donc aucune raison de ne pas être heureuse de le revoir. Mis à part que je n'étais pas au courant qu'il soit à Wynwood, mais la vie nous réserve toujours des surprises aussi inattendues les unes que les autres.

Il me propose en suite d'aller boire un verre avec lui.

Avec plaisir.

Si c'est lui qui invite, il n'y a pas de raison que je refuse, et en plus c'est la dernière heure de cours de la journée, et c'est l'heure de l'apéro, ça dois être un signe. Un bon petit verre de Rhum ne me fera pas de mal. Je prends mon sac en cuir sur le fauteuil de mon bureau, je mets les cours qu'il y avait sur celui-ci, j'enfile mon sac autour du bras.

Allez on y va !

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Teach me what to do || Adriana   

Revenir en haut Aller en bas
 
Teach me what to do || Adriana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Teach me what to do || Adriana
» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
» Flaviana Palma Brandson ҩ Adriana Lima
» Ayiana Levana Lockhart ► Adriana Lima
» Retour d'Adriana ( libre )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: