AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 16:15

    Le jeune homme soupira mais ne se laissa pas embarquer dans cette position, tenant à moitié sur Paige > hors de question, bien trop fier pour ça. Il sourit à la dernière phrase de la jeune femme et s'approcha d'elle, la collant entièrement contre lui et l'embrassant tendrement. Il resta un petit moment ainsi avant de poursuivre alors:

    -On rentre à l'Académie avant la fermeture des portes.

    C'était à la limite du conseil et de l'ordre. L'endroit n'était pas sécurisant et encore moins son état. Le jeune homme s'en voulait, de ne pas avoir convenu des risques avant d'emmener Paige ici, non mais quel con, vraiment! Comment avait-il pu l'emmener sur cette plage, en pleine nuit? Alfred passa sa main dans ses cheveux et tenant les hanches de la jeune femme, il entama à nouveau la marche vers l'école. Les portes se fermaient dans moins d'une heure maintenant. Il fallait qu'ils se bougent un peu le fion pour ne pas se retrouver à dormir dehors. Alfred entraîna Paige sur la promenade et commença à marcher en direction de l'école.

    Il n'y avait presque plus personne, en fait, non, les rues étaient vides à présent. Plus aucun passants ne se présentaient à leur rencontre. Alfred gardait le silence. De un, parce que s'il parlait il avait mal, mais aussi qu'il s'en voulait énormément. A l'heure qu'il est, il n'avait qu'une seule envie: envoyer Paige dans un taxi et la raccompagner seule à sa chambre. Et dire qu'elle aurait pu ne jamais connaitre cette agression sans lui. S'ils ne s'étaient pas revu aujourd'hui, elle aurait fait son shopping et serait rentré chez elle sans encombre.

    Une journée peut être ordinaire, mais une journée normale, sans toutes ces histoires qu'il lui avait causé. C'était toujours ses idées, son caractère, donc sa faute. Alfred se fatiguait beaucoup à marcher, bien qu'il garda le silence à ce niveau là, même à tout les niveaux puisqu'il ne disait rien.

    Soudain, un taxi s'apprêta à les dépasser, il lui fit un signe et il s'arrêta. Il ouvrit la portière à Paige et s'installa avec soin à ses côtés. Il lança alors:

    -Wynwood High School s'il vous plait.

    Puis il s'installa dans la banquette, sans trop s'appuyer non plus, ce qui lui donnait une allure très figé. Le taxi roulait assez vite, mais durant le trajet, Alfred gardait ses distances avec Paige, de peur de la toucher et qu'elle ne s'éfritte à son contact ou qu'elle ne disparaisse. Sa seule envie était de la serrer contre lui, l'embrasser, mais il se le refusait, parce qu'il s'en voulait trop.

    Le taxi finit enfin par arriver devant l'école. Alfred paya la course et rejoignit Paige devant les grilles encore ouvertes.

    (on continue dans ta chambre?)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 15:49

    Paige fut soulagée quand elle vit le mec tomber au sol. C’était fini. Enfin seulement s’ils partaient avant que les deux autres ouvrent un œil. Toute la pression qu’elle avait accumulée en quelques minutes retomba d’un coup. Elle sentit ses épaules s’affaisser, sa respiration se calmer, son cœur également. Elle était complètement tendue, ses épaules la tirait et elle entendait la pulsation de son sang dans sa tempe.
    Elle lâcha la bouteille cassée et se laissa aller contre lui. Bien qu’il ne le montrait pas, elle savait qu’il souffrait. Son visage était plein de sang, il était coupé par endroit, sa respiration était encore irrégulière. Elle ne s’appuya pas trop pour ne pas le faire souffrir, elle se contenta de le caresser avec douceur et de l’embrasser, de façon à lui montrer qu’elle lui était reconnaissante.
    Sans lui elle serait sans doute dans un piteux état. Elle aurait été dévastée, elle n’osait même pas y penser… Elle avait déjà bu de l’alcool de façon déraisonnée mais jamais elle n’aurait agit ainsi. Comment des boissons pouvaient vous rendre aussi odieux ?

    « Je vais bien mais je peux pas te laisser comme ça… »
    Elle le suivit, elle ne voulait pas rester une minute de plus. Ils s’éloignèrent et peu à peu la tension qui la tiraillait s’effaça.
    « Je pouvais pas te laisser seul… Tu as vu l’état dans lequel tu es ? Et en plus tu voudrais que je t’abandonne comme ça… Non merci ! En plus je suis un vrai chien de combat quand on me cherche ! »
    Elle rigola avec lui, doucement, sans vraiment avoir le cœur de le faire.
    « Et moi je te préviens que si tu ne me laisses pas aller au moins à la pharmacie pour prendre le nécessaire c’est toi qui aura le droit à toute ma colère refoulée. Tu ne peux pas rester comme ça ! Attend je vais chercher ce qu’il faut… »
    En disant cela elle avait arrêté de marcher, s’était éloignée pour le regarder droit dans les yeux. Ne le quittant plus du regard elle ajouta :
    « J’y vais rapidement, y en a une juste au coin de la au coin de la rue là bas… Sauf que… Sauf que je n’ai pas mes chaussures et encore moins d’argent. Donc tu as la chance que je ne puisse rien faire… Mais je t’en supplie reste pas comme ça, ça me fait mal rien que de te voir ainsi. Rentrons, au pire j’ai le nécessaire dans ma chambre… »
    Elle prit le bras du jeune homme et le mit autour de son cou pour l’aider à avancer…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 14:16

    Magnifique intervention de Paige, Alfred pu se lever et donner un bon coup derrière la nuque de son agresseur. Ce dernier tomba à genoux puis s'enfonça dans le sable et là, c'était le calme plat.

    On pouvait entendre le bruit des vagues, le bruit d'une petite brise fraiche, le bruit de la fête foraine au loin mais c'était tout. Ah oui, on entendait la respiration saccadée d'Alfred, il se tenait à son bout de bois qui était plongé dans le sable, titubant, se tenant les côtes par sa main en sang. Il était très éméché. Il avait reçu plusieurs coups au visage, qui l'avait fait saigné du nez et qui lui vaudront un ou deux coquarts et puis il devait avoir quelques côtes cassées en vue de sa douleur aiguë. Malgré ses grimaces il ne perdit pas une seconde pour s'avancer vers Paige. Elle n'avait toujours pas lacher son arme et semblait presque trembler, malgré ce masque qui lui était tombé devant les yeux.

    Il posa sa main rouge sur la sienne et lui fit lâcher la bouteille, qui allait s'enfoncer dans le sable, alors qu'il ramenait son corps contre le sien. Sa robe serait surement tâché, mais il s'en fichait royalement en cet instant. Pour ce qui comptait c'était qu'elle n'est rien et que ces deux types sont hors service. Il la serra fort contre lui et lui murmura alors:

    -Tu n'es pas blessé? Ils ne t'ont rien fais, ça va?

    Il lui massait les cheveux en collant ses lèvres contre son front et murmura alors, avant de grimacer un peu plus:

    -Ca va aller, on va partir de cet endroit, viens..

    Il lui prit la main, mais ne commença pas à marcher, il prit son visage dans ses mains et l'embrassa alors, un baiser tendre pour contraster avec ces derniers instants. Il se recula et sourit, passa son doigt sur les traces de sang qu'il venait de lui tatoué sur la peau, il les effaça. Il lui caressa la joue et lui lança d'un ton, pour détendre l'athmosphère et la rassurer un petit peu:

    -Tu as très bien agis, mais tu aurai du m'écouter. Quand je t'ai demandé de partir, tu es resté, imagines si j'avais perdu connaissance? Malgré ça.. Je crois que je te dois un grand merci, princesse.

    Il l'embrassa à nouveau et passa un bras autour de ses hanches, alors qu'il entamait la marche puis continua:

    -N'empêche, ce que tu peux être agressive quand tu t'y mets toi!

    Il rigola un brin, mais quand il s'aperçut que la douleur était encore plus invivable en rigolant, il s'arrêta de suite en grimaçant et lui lança alors d'une voix affirmé:

    -Je te préviens, non, on ne va pas à l'hôpital, ça ira, je m'occuperai de ça en rentrant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 13:56

    Paige était complètement dépassée, elle sentait avec dégoût l’homme le retenir contre lui, son souffle rauque, sa voix, son haleine, les effluves d’alcool qui en émanait. Elle cru qu’elle allait vomir.

    Alors comme sortant de nulle part Alfred fonça sur le type. Elle fut libérée de sa prison. Elle roula sur le côté en rampant sur le sable. Elle n’avait pas pu retenir un cri. Elle regardait partout autour d’elle mais pas une ombre pour les aider… Personne. Ce qui était bien quelques minutes auparavant devenait un vrai problème. Si il y avait eu ne serait-ce qu’un petit groupe de jeunes alors peut être on les aurait aidé…

    L’anglaise vit la batte frapper le dos du jeune homme, elle imaginait la douleur qui devait le parcourir. Alors elle activa ses recherches pour trouver de l’aide, d’abord avec des cris. Puis elle chercha son portable. Rapidement elle se souvient qu’elle n’avait pas son sac à main sur elle, elle chercha donc dans la veste de Alfred. Ses mains tremblait et elle ne savait pas vraiment dans qu’elle poche elle pourrait le trouver. Elle se souvenait l’avoir vu téléphoner, mais ne l’avait-il pas remis dans sa poche de pantalon ?

    Elle grimaçait à chaque coup. Elle entendait les corps bouger mais elle ne voyait que des ombres noirs.
    « Paige rentre tout de suite! Vite! » sa voix était dur, ferme. Mais la jeune fille ne voulait pas obéir à cet ordre.
    Pour qui est ce qu’il la prenait ? Elle ne le laisserait pas comme ça, elle ne le laisserait pas seul face à eux… Il était dans une mauvaise position, elle se devait de l’aider. Elle ne savait juste pas comment faire. Son cerveau était en ébullition, elle cherchait une solution. La jeune fille se leva. Elle courut le plus rapidement qu’elle le pouvait vers la promenade. Les passants l’ignoraient, ils vivaient leur vie et même si quelqu’un se faisait agresser à côté d’eux ils s’en fichaient, ils ne voulaient pas savoir. Elle était dégoutée par leurs comportements, elle sentait une colère l’envahir mais elle n’avait pas le temps pour faire une crise. Il fallait qu’elle trouve autre chose.
    Là elle chercha des yeux quelque chose pour faire diversion…
    Elle aperçu la voiture de deux ivres, la porte ouverte. Ils étaient partis se battre dans un tel élan qu’il n’avait même pas coupé le moteur. Paige monta dans la voiture. Elle n’avait pas son permis mais elle connaissait quelques notions… Le nécessaire… Elle alluma les pleins fards en espérant que la lumière ferait peur aux hommes. Elle sortit la tête du véhicule en gueulant des insultes.

    Ils se tournèrent vers elle. Un des gars lâcha un corps qui était au sol, la regarda puis continua l’air de rien.
    Elle lâcha un long soupire et calma sa respiration. Elle devait faire vite… Elle devait absolument trouver quelque chose d’autre. Elle remarqua une bouteille de verre dans la voiture. Une voiture qui ressemblait plus à une poubelle quand on y jetait un coup d’œil.

    Paige s’avança vers le lieu de la bagarre. Elle empoigna la bouteille du bout des bras, la remonta derrière sa tête et une fois derrière l’un des types elle frappa de toutes ses forces. Le verre se brisa en se choquant contre le crâne, l’homme ne bougea plus et assommé tomba sans un mot dans le sable.
    L’autre mec se battait toujours avec la batte en bois en jurant. Paige siffla pour attirer son attention, elle lui montra le verre brisé.

    « Dégage ou je t’enfonce ça dans le ventre. »
    Elle n’avait plus rien de la fille fragile, un masque de dureté, de haine, de colère avait recouvert son visage. Elle n’était plus la même, déterminée dans sa mission elle n’arrêterait qu’une fois qu’elle saura Alfred en sécurité et les ivres partis.Au moindre geste qu’il ferait elle n’hésiterait pas.
    « T’as pas comprit ? »
    En retenant l’attention du jeune homme elle espérait offrir une occasion au français de se relever et de l’assommer avec son bout de bois. Si il ne réagissait pas elle devrait exécuter sa menace.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 12:40

    Alfred attendait Paige là où il lui avait demandé de se cacher, ils avaient eu de la chance que les deux bonhommes se soient tiré, sinon ils auraient été dans la merde. Paige lui posa une question et la jeune homme entendit alors une voix masculine puis des bruits de mouvements dans la dune tout près de lui. Il lança alors:

    -Paige, ça va?

    N'obtenant aucune réponse, il ne tarda pas à aller voir ce qui se passait, quitte à passer pour un pervers. C'est à ce moment là qu'il la vit, allongée sur le sable avec un homme au dessus d'elle, tandis qu'un autre était en train de rigoler et d'applaudir les exploits de son copain. Alfred sentit une vague énorme de colère, de rage et une pulsion plus que violente engourdir tous ses membres. Il ne réfléchit pas une seule seconde, il couru vers Paige, comme un bélier, la tête en avant et frappa de plein fouet l'homme qui la menaçait de son corps. Il tomba à la renverse, Alfred sur lui. Le jeune français lui envoya un premier point au visage en lui lança qu'une voix plus que cassée:

    -Tu n'aurai jamais du faire ça, enfoiré!

    Alfred voulu lui lancer un second point en plein visage mais il sentit rapidement une affreuse et horrible douleur dans le dos. L'homme qui jouait au spectateur venait de le frapper avec une batte de base ball. Alfred tomba alors comme une masse en grimaçant de douleur et roulant sur le dos, à côté de l'autre homme. Ce dernier ne tarda pas à se redresser et à envoyer ses pieds dans le corps allongé du français, alors incapable de bouger. Il voyait d'une manière floue et évasive le corps de Paige, crispée, terrorisé, tentant d'appeler à l'aide dans un silence océanien.

    Le jeune homme lança alors d'un ton intransigeant, dans les conditions qui ne favorisaient pas vraiment cela:

    -Paige rentre tout de suite! Vite!

    Alfred essaya alors de choper quelque chose sur le sol pour frapper l'un des deux hommes, il trouve un bout de bois, il ne tarda pas à le saisir alors qu'ils le ruaient de coups en rigolant. Il envoya la branche dans le ventre d'un des gars qui tomba alors à genoux, là, il se redressa rapidement et lui envoya son genoux dans les gencives, lui pétant le nez au passage. Le second ne tarda pas à se jeter sur lui, ils tombèrent à nouveau à la renverse, Alfred en dessous. Il se prenait plusieurs coups en plein visage et sentait le sang couler de son nez. Merde! Il fallait qu'il protège Paige, parce que s'il perdait connaissance, elle serait véritablement en danger! Ils savaient très bien ce que ces deux mecs avaient derrière la tête, ivres, devant une jolie fille, fallait pas chercher plus loin.

    Le jeune homme tenta de se défendre mais l'homme venait de lui coller la batte de base ball sur la gorge, lui broyant l'air et l'empêchant de respirer. Merde!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 12:24

    Paige obéit. Elle était là sur le sable à se demander ce qui se passait. Elle n’avait pas entendu le bruit au départ, mais après un temps de concentration elle était parvenue à l’entendre et même à voir de la lumière.
    Ce qu’il lui avait dit était exactement ce que disait l’un des héros d’un roman que Paige adorait, avant de se faire prendre par la police et d’abandonner la fille seule et sans défense.

    Elle respira un bon coup et se coucha sur le sable se faisant plus discrète que jamais. Les deux types n’avaient pas l’allure de flics, ils semblaient tout simplement ivres. Elle vit ses bottes toujours plus bas dans le sable. Les mecs pourraient rapidement deviner sa présence si ils les voyaient. Alors elle sentit une petite crainte naître en elle mais en même temps elle savait qu’avec la nuit tombée et l’alcool dans le sang, on ne voit pas ce genre de détail…

    Paige ne voyait pas très bien la scène alors elle s’avança légèrement. Elle n’y pouvait rien, elle était curieuse et elle n’avait pas envie de louper ça ! La jeune fille n’entendait que des brides de la conversation, pour le reste elle essayait de le deviner.
    La luminosité n’était pas géniale non plus, à vrai dire ils n’étaient éclairés que par la lune et les réverbères se trouvant sur la promenade.
    La blondinette eu le réflexe stupide de resserrer la veste posée sur ses épaules, comme si Alfred se trouvait toujours près d’elle.

    Elle sursauta quand le garçon saisit violement le bras, elle entendait les insultes fuser et finalement les deux gars partir vers leur voiture. Alors Alfred revient sur ses pas et l’appela.

    « Je suis là ! »
    Elle se releva doucement en secouant le sable qui s’était collé sur sa peau. Elle avança vers le garçon d’un pas lent.
    « Je m’attendais pas vraiment à ça… »
    Elle s’agrippa à son cou et l’embrassa tendrement. Elle n’avait pas envie de le voir se battre, c’était même bizarre d’y penser mais elle aimait savoir qu’il pouvait la protéger. Paige avait toujours peur d’être en insécurité, c’était un énorme problème pour elle…
    Elle l’embrassa à nouveau et elle s’éloigna en courant pour récupérer ses bottes.

    « Attend là trente secondes je reviens ! …. J’aurais du mettre des tongues ! »
    Elle alla s’asseoir dans un coin à l’ombre pour enlever ses grandes chaussettes de laine qui commençaient à l’ennuyer. Elle sentit quelque chose bouger près d’elle, quelqu’un qui approchait. Pensant que c’était Alfred elle ajouta :
    « Tu pratiquais quel genre de sports extrêmes ? »
    Quand elle releva la tête pour lui sourire, elle sentit son sang se glacer en comprenant que ce n’était pas le jeune homme. En réalité il s’agissait d’un des gars bourrés. Ils étaient allés à leur voiture pour démarrer mais finalement après un instant de réflexion, ils étaient ressortis pour récupérer dans le coffre une batte de baseball. Ils n’avaient pas envie de partir perdant, on les avait chauffés on allait les trouver ! De plus ils étaient deux fois plus nombreux… Ils voulaient simplement donner une bonne leçon au jeune homme.

    « Salut ma jolie… »
    Le deuxième venait d’arriver et Paige était paralysée. Elle fit un effort pour se redresser et courir à toutes jambes vers Alfred.
    Elle ne savait plus d’où elle venait, elle était complètement perdue. Le sentiment de sécurité s’était envolé bien rapidement. Elle trébucha contre un morceau de bois flottant ramené par la marée, elle se retrouvait la tête dans le sable. Quand elle voulu se relever elle sentit deux bras glisser autour de son ventre et la tenant fermement. Elle était coincée, elle bougeait les jambes dans tous les sens et dans un frisson elle entendit :

    « Calme toi ma belle ! »
    Elle aurait dû crier dès le début, maintenant c’était trop tard, trop calme, trop silencieux…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 0:36

    Alfred fut un peu surpris par l'âge de la jeune fille. 15 ans. Il ne savait même pas si c'était du détournement de mineur ou non, mais malgré son inquiétude à ce sujet, il ne préféra pas entamer cette discussion maintenant, ne voulant pas gâcher cet instant privilégié. Il passa un bras autour du corps de la jeune femme, le passant sous sa veste, il pouvait sentir les grelottements de froid de Paige. Il ne s'empêcha pas de demander:

    -Tu as froid? Tu veux rentrer? Je voudrais pas que tu tombes malade à cause de moi.

    Il attendit sa réponse puis l'écouta parler. Quand elle partait dans une discussion elle semblait déborder de paroles qui s'entrechoquaient entre elles. Ne pouvant pas l'arrêter, il la laissa faire, souriant face à cette scène.

    Le jeune homme avait un point fort, c'était que quoi qu'on puisse lui dire, peu importe le moment, l'heure, l'endroit, il s'en souviendrait toujours, même quand tout le monde oublie, il se rappelle. Une mémoire d'éléphant dit-on. Le jeune homme nota donc dans sa mémoire tout ce que pouvait lui dire la jeune femme.

    -Le jeudi soir dis-tu? Mmh, il faudra que je me libère alors, sourit-il. Sinon pour ma part... le jeune homme soupira et se perdit dans les étoiles en lançant: je hais le café, je ne supporte pas les gens, j'ai un avis très aiguisé sur l'Homme, je fume, j'ai fais des sports extrêmes pendant 3 ans et... je crois que ce sera tout pour le moment.

    Alfred entendit alors soudain, un bruit très étrange. Il se redressa alors rapidement et tendit l'oreille, plaçant un doigt sur les lèvres de la jeune femme pour lui quémander de se taire une seconde. Un bruit s'approchait d'eux. Bientôt, le jeune homme vit sur le sable des faisceaux lumineux s'agiter. Merde, les flics. Il prit Paige par la main et se mit à courir dans le sable. Il grimpa sur la dune, aidant Paige et lui murmura alors:

    -Reste là sans bouger. Ne dis rien. Allonge toi ici et attends moi. Si je ne viens pas dans 5 minutes, tu rentres à l'école, d'accord? Sinon, tu attends que je t'appelles, tu ne sors pas avant.

    Il partit alors, la laissant là, dans la dune. Alfred s'approcha d'une petite touffe d'herbe et regarda la plage. Il ne s'agissait pas des flics, non, mais de deux jeunes. Deux hommes apparemment ivres morts, vu leur façon de marcher et de parler fortement et vulgairement. Alfred se leva alors et c'est, mains dans les poches qu'il sortit des dunes, pour éviter qu'ils ne s'approchent davantage de Paige. Dieu seul sait ce que deux hommes ivres pourraient faire subir à une adolescente.

    Alfred devait forcément les croiser, vu comment la plage était disposée. Les deux jeunes s'arrêtèrent alors et lui demandèrent vulgairement du tabac. Alfred savait comment réagir dans ce milieux, ayant connu cela. Il garda son sang froid et répondit de sa voix glacé et rauque:

    -J'en ai pas sur moi.

    C'était vrai, son tabac se trouvait dans la poche de sa veste. Veste que portait Paige en cet instant.

    -Ah ouais? P'tain t'fais chier! Aboya un des hommes.
    -Et t'as rien d'autre pour nous sinon? Gueula l'autre homme, titubant vers Al.
    -Non j'ai rien, et à mon avis, vous devriez partir maintenant. Lança le jeune homme.
    -Qu'est'c't'as à nous donner des ordres, enculé?!Suivit le premier ivrogne.
    -C'est un conseil, approche pas trop près.

    L'homme s'approcha alors et Alfred eu le réflexe de lui saisir violemment le bras. Le tendant à mort dans un sens peu confortable, l'homme se tortilla et ne tarda pas à se retrouver à genoux devant son ami et Alfred, gueulant à tue tête. Jurant comme un porc, Alfred lui lança alors:

    -Vous m'écoutez maintenant, vous vous cassez, ok? Si j'en vois un seul par ici, je retiendrai pas mon coup, comprit?

    Il finit par lâcher l'homme et ils prirent la fuite peu après. Alfred les surveilla longuement avant de voir qu'ils repartaient en voiture. Il n'était pas très rassuré, ça plombait un peu sa soirée. Espérons que Paige aille bien. Il s'avança dans les dunes et appela doucement:

    -Princesse, tu es où?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Dim 6 Mar - 0:00

    Elle limita et s’installa dans le sable, le sourire aux lèvres.
    « J’ai quinze ans. »
    Paige avait soufflé ça, elle ne voulait pas lui cacher juste faire durer un peu le suspens. C’était inutile mais elle avait eu envie de trouver une excuse pour qu’il lui cour après. Bon elle s’était laissé rattraper et avait avec bonheur tournoyé dans les bras d’Alfred. C’était même digne d’un film romantique ! La petite course dans le sable, le garçon qui attrape la fille en tournant sur lui-même, le long baiser… Tout était réunit. Tout ça pour elle, son petit film rien qu’à elle. Elle se dit que si un jour quelqu’un décidait de faire un film sur elle, il aurait été passionnant. Entre action, romantisme, tragédie, rire… Paige se demandait ce qu’on pourrait couper au montage. Quelles choses pouvaient être assez insignifiantes pour être rayées de sa vie ?

    Allongée sur le sable, la tête posée sur ses avant bras elle regardait droit devant elle. La jeune femme regardait le ciel obscurcit par la nuit. Une énorme étendue d’ancre avec ces minuscules points scintillants et puis la lune. Un croissant blanc qui une fois qu’elle y fixait son regard ne pouvait plus s’en détacher.

    « C’est beau… Un peu bizarre mais beau. En général les gens disent que se sont les âmes parties, enfin tu vois quand quelqu’un meurt on dit qu’il est là dans une étoile à veiller sur nous… Pendant un moment ça m’a fait peur, se dire que certaines personnes te voient où que tu sois chaque soir, de là haut… Et donc pour moi mourir c’était rejoindre ses étoiles. Mais je comprends ta version, je la trouve même magnifique… Une autre vie que les Hommes, quelque chose d’autre… »
    Elle posa sa tête contre le torse du garçon dans un soupire.
    « Habituellement je dis que tous les rêves ne doivent pas être de simples rêves. Ils sont faits pour être réalisés, c’est ce qui nous fait avancer. Enfin ma mère me disait ça pour que je continue, pour que je devienne une danseuse étoile, c’était plus son rêve que le mien mais ça ce n’est pas le plus important... Je pense que tu vas avoir du mal à aller là-haut, c’est le genre de rêve qui n’a pas énormément de possibilités à part ne jamais l’oublier… »
    Elle se parlait plus à elle-même qu’à Alfred.
    « Bon sinon, ce que tu dois savoir de moi… Par exemple je dansais avant de marcher, je joue de la guitare, je chante à un piano bar tous les jeudis soir, enfin tant que c’est possible, quand je sors en boîte je m’éclate souvent un peu trop… Je suis folle sur les bords, mais j’ai l’impression que tu l’as déjà remarqué. Je parle français, espagnol et bien sûr anglais. J’ai remarqué que par rapport aux gens d’ici j’ai un accent vraiment différent. Je suis en manque de thé ! Je ne suis pas la meilleure des élèves. J’ai tendance à tout comparer aux films que j’ai vu. Mmh… Je ne vois pas d’autres choses pour l’instant… Un petit résumé de moi, Paige McCarthy. Pour l’histoire d’être brune, je me préfère comme ça, c’est plus naturel et sinon on remarque encore plus le fait que ma peau ne bronze pas ! »
    Elle continuait à regarder le ciel, passant une main sur le corps du jeune homme. Elle sourit en se disant que quand elle commençait à parler c’était rare qu’on l’arrête et cette fois-ci ne changeait pas.
    Paige ferma les yeux en écoutant le bruit des vagues s’écrasant sur la plage, sentant le léger vent apportait par l’océan venir souffler sur son visage et la chaleur du sable, qui commençait déjà à coller aux morceaux de sa peau sans tissu. Parmi toutes ses sensations, la meilleure était de sentir le corps du garçon contre elle.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 19:48

    Alfred lui courrait après, comme un gosse. Il dévala la dune en quelques secondes, il se sentait freiné par sa veste et ses chaussures, mais il ne tarda pas à se retrouver à la hauteur de Paige, la prenant alors contre lui, dans ses bras et la faisant valser dans les airs. Elle semblait être un ange, un ange léger, doux, resplendissant, il en avait le coeur au bord du plus doux des précipices. Alfred la tenait, par dessous les fesses, alors que le visage de la jeune femme était plus haut que le sien, il attendit qu'elle l'embrasse. Ce qu'elle ne tarda pas à faire.

    Le jeune homme sourit alors à son contact. Il tourna sur lui même, pour la faire valser dans les airs, puis la fit glisser entre ses bras pour qu'elle touche terre. Elle était collé à lui, la Lune brillait de mille feux et on voyait clairement les yeux de chacun briller comme des diamants. Il caressa son visage puis l'embrassa à nouveau, la prenant encore une fois dans ses bras, la tenant comme une princesse et la faisant tourner dans l'air, donnant l'illusion d'une danse avec les étoiles. Il voulait la faire rêver, il voulait que les moments qu'elle passe avec lui soient uniques et merveilleux. Il ne tarda ensuite pas à s'asseoir sur le sable, la tenant toujours dans ses bras. Il la lâcha quelques instants pour lui déposer sa veste sur les épaules, lui donnant une allure... Contraire au sien.

    Il sourit alors, passant sa main dans ses cheveux en brousse et continua:

    -Je n'ai pas vraiment de préférence, pour ce qui est de ta couleur de cheveux, je pense que tu es assez intelligente pour savoir ce qui te plaît le plus, moi ce que tu m'offres me convient amplement. Je te trouve radieuse et absolument divine.

    Il déposa un baiser sur l'épaule de Paige qu'il venait de mettre à nue et poursuivit:

    -Pourquoi ne pas me dire ton âge? Tu crois encore que je suis le grand méchant loup? Sourit-il. Si tu n'es pas prête pour me dire certaines choses, je comprends, mais ton âge... C'est un minimum, tu ne crois pas princesse? Si tu veux tout savoir, je suis dans ma dernière année, enfin, si tout va bien... J'ai 18 ans.

    Il regarda ensuite la Lune. Cette énorme boule blanche qui était posée là, dans un ciel pur et sans nuage, remplit d'étoiles plus brillantes les unes que les autres, formant formes, symboles, histoires, croyances... Le jeune homme abandonna Paige pour s'allonger sur le dos, une main derrière la tête, de façon à admirer le ciel.

    -Pendant longtemps j'ai cru que les étoiles étaient vivantes. Qu'elles avaient vécu sur terre. Que trop déçues par le comportement des Hommes, elles avaient grimpé là haut pour construire une vie de rêve, rappelant aux hommes leur orgueil et leur infériorité. Leur montrant que leur vie, n'était pas la seule ni la meilleure. J'ai souvent rêvé d'elles dans mes rêves et j'ai longtemps voulu aller les rejoindre. Tu me demandais mon rêve tout à l'heure, bah à vraiment choisir, je crois que j'aimerai y aller. Là haut...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 19:27

    L’embrasser encore et encore. Rester là sur place à le sentir contre elle, à sentir ses lèvres, sa chaleur, ses mains glisser sur son corps. La blonde sentait un désir bien trop fort naître en elle.
    L’idée de rester ainsi était tentante mais celle d’aller au bord de la plage l’était encore plus.

    En jeune fille résonnait elle pesa les pour et les contres. Sincèrement elle n’en avait pas grand-chose à faire des contres. Ce qu’elle voulait c’était passer une agréable soirée. Et puis Paige avait déjà fait bien pire que dormir dans du sable !
    Le sable était d’ailleurs très vicieux, le sable glisse partout, le sable vous gratte, pique et même que parfois vous en retrouver dans vos affaires plusieurs jours après. Mais la plage s’était une autre histoire. Un endroit amusant le jour et romantique en soirée. Un endroit où les bouteilles de verres se vident vite et les guitares s’accordent parfaitement aux bruits des vagues. Elle regretta un instant de ne pas avoir sa guitare mais elle n’y pensa plus la seconde d’après.

    « Je n’ai pas peur. Et j’accepte à une seule condition… Réchauffe-moi ! Je suis en train de gelée sur place sincèrement ! »
    Elle se colla encore plus contre lui de façon à ressentir sa chaleur corporelle. La jeune étudiante commença à le guider vers la plage.
    « Bon si je te dis quelque chose de personnel sur moi, j’aurais le droit d’avoir un petit truc en retour, un renseignement, une anecdote, une phrase, un mot, une syllabe ? S’il te plait… »
    Elle s’accrocha à son cou en lui faisant des yeux de chiens battus ou comme elle les disait souvent : les yeux du chat potté !
    « Alors par exemple, j’ai déjà était brune… Ça m’allait bien mais j’ai l’impression que les hommes préfèrent les blondes. Enfin je sais pas moi, j’en suis pas un après tout ! T’en penses quoi ? Ensuite en ce qui concerne mon âge… J’ai… Je ne sais pas si je vais te le dire finalement... »
    Ils étaient arrivés à la plage. Paige s’arrêta en regardant ses bottes à talons qui n’étaient pas idéales pour marcher dans le sable fin. Elle en retira une, puis l’autre et finalement se retrouva avec ses grandes chaussettes qui lui montaient au genoux.
    *Magnifique allure, dis donc ! Je pourrais presque faire clown comme ça !* pensa-t-elle en se contemplant un sourire au coin des lèvres. Elle se retourna vers Alfred. Elle avait envie de détendre l’atmosphère, de continuer de s’amuser et elle avait toujours cette petite envie de foncer dans l’eau.
    « Je te dirais mon âge, seulement si tu me dis le tien, ou bien si tu m’attrapes ! »
    Alors sans perdre une seconde, elle courut à toute vitesse dans le sable. Personne n’était là à cette heure. Les feux de camps y étaient strictement interdis et les jeunes n’étaient pas encore assez ivres pour y tituber.

    Paige courrait comme une enfant, les cheveux au vent, des éclats de rire sortant de sa bouche grande ouverte, les bras ballants, une botte dans chaque main, une chaussette qui glisse alors que l’autre reste en place.
    Courir lui vidait l’esprit ainsi que respirait l’air salé émanant de l’océan.

    En courant, elle se rappela ce qu’il lui avait dit. « se réveiller comme si on était sur une île déserte » c’était son rêve. Etre seule, sur une plage, bercée par le bruit des vagues… L’avait-il fait exprès ou était-ce une coïncidence ? Si il faisait ça simplement pour lui faire plaisir, pour la combler alors il était bien plus gentil qu’il ne le pensait. Personne n’avait encore fait ça pour elle. Elle avait cette impression d’être spéciale, de ne plus être la fille commune que personne ne remarque. Elle se sentait poussé des ailes.
    Elle jeta un coup d’œil derrière elle pour voir s’il avait réagit et si il la rattrapait…

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 18:25

    Alfred ne pu s'empêcher de l'embrasser à nouveau, la collant contre lui, caressant ses cheveux, sa ligne tracée par sa mâchoire, son épaule, il la prit dans ses bras et abandonna ses lèvres sur les siennes. Il l'embrassa tendrement pour lui traduire toute l'affection qu'il lui portait en cet instant.

    Il avait cru la perdre, il avait cru qu'elle ne reviendrait jamais. Il avait joué au con, il avait prit des risques, il savait désormais où s'arrêter. Le jeune homme la serra dès lors dans ses bras, sans l'embrasser, juste en la protégeant du monde extérieur, comme une bulle, comme une coquille, comme un rempart, il serait là. Le plus longtemps possible. Il fit un pas en arrière, sans la lâcher pour autant, juste pour admirer son visage, malheureusement souillé par les larmes dont il fut la cause. Son doigt vint à la rencontre de ses déchets du coeur et les essuya rapidement. Il l'embrassa alors à nouveau, captant dans ses paumes, son si doux visage.

    Il l'embrassa à nouveau sur la tempe puis lui répondit:

    -Mon idée de toute à l'heure peut faire son entrée alors. Ce soir, j'aurai voulu qu'on passe la nuit dans les dunes, se réveillant juste demain matin, devant l'océan, comme pour se dire qu'on est sur une île déserte, loin de tout, sans personne... Si tu es d'accord, on s'arrangera pour ne récupérer tes sacs que demain.

    Il lui caressa la joue et n'osa même pas sourire. Trop en colère contre lui même pour se permettre cet affront, déjà écrasé par le remords de ses baisers non mérités. Il continua alors, d'une voix rassurante:

    -Je ne te ferai rien, si cela pouvait te venir à l'esprit. Juste une nuit ensemble, dans les dunes. Bien sûr, je ne te forcerai jamais, si tu n'en as pas envie, je comprends tout à fait, je te raccompagnerai sans soucis jusqu'à l'école et je ne t'en voudrais absolument pas. Avec ce qui s'est passé, je peux comprendre que tu deviennes froide et distante... Je t'avouerai que si tu venais à devenir comme moi, on serait mal barré, mais si cela te fait du bien, alors j'approuverai...

    Alfred l'embrassa à nouveau tendrement, ressentant ce brin de chaleur dans le coeur, réchauffant alors ce glacier qui le parcourait il y a tant d'années déjà. Il était bien, malgré cette sensation de dégoût face à lui même, encore plus avec ce qu'il venait de lui faire, il se répétait qu'il ne la méritait pas. C'était vrai. Elle semblait si parfaite... Et lui si... Contraire.

    A ce moment précis, Alfred avait peur. Peur de tout gâcher. Peur de tout fiche en l'air, de refaire le con, de faire une erreur, une seule, celle qu'elle ne pardonnerait jamais. Alfred était un électron instable. Un homme trop libre qui ne savait plus se contenir. Qui avait sa manière de vivre, de penser et qui était loin d'être la meilleure. Mais il savait, surtout avec cette soirée, que c'était elle, Paige, qu'il lui fallait, car justement, elle était tout ce qu'il n'était pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 18:07

    A contre cœur elle était sorti du restaurant. Elle s’était sentit mal, comme malade. D’amour ? Peut être bien. C’est fou comme une rencontre peut changer votre vie. Une simple rencontre qui remet tout en question : vos préjugés, vos valeurs, vos idéaux, votre façon de penser… Elle n’arrivait pas à croire qu’après deux heures peut être même moins, elle pouvait dire qu’elle l’aimait. Oui, c’était complètement fou. Paige n’en revenait pas… Elle sentit une larme glisser sur sa joue pour atterrir sur sa lèvre et enfin tomber par terre. Puis d’autres perles salées tombèrent sans qu’elle puisse les contrôler. Elle les avait retenues quand elle parlait au garçon, elle s’était empêchée de pleurer. Maintenant qu’elle était seule elle ne pouvait plus les garder pour elle. L’anglaise était seule dans le froid de la nuit. Elle avait quitté le restaurant sans lancer un dernier regard. Elle savait que si elle le regardait une dernière fois elle ne serait jamais sortie de l’endroit. La jeune femme regrettait de ne pas avoir demander ses sacs, juste pour récupérer son manteau. D’ailleurs elle n’oserait plus jamais y mettre les pieds, elle n’irait jamais récupérer ses vêtements.

    Elle marchait sans savoir où aller. Elle ne connaissait pas la ville et elle avait la vue brouillée. Quelques passants la regardaient d’un air désolé, certains murmurés… La demoiselle ne les voyait pas. Elle était seule désormais avec ses larmes, les bras serrés contre sa poitrine, formant un petit cocon pour se réchauffer.

    Dans un sursaut elle sentit une main sur son épaule. Elle voulu d’abord l’enlever, jeter la personne mais elle fut brusquement plaquée contre un corps. Sans même voir le visage, elle savait que c’était lui. Elle sentait son odeur, son torse bougeait au rythme des inspirations. Paige fit un effort pour s’empêcher de pleurer, pour se montrer forte. Elle l’écouta le cœur serré.

    Elle avait voulu dire quelques mots mais à chaque fois il continuait son monologue sans s’en apercevoir. Elle voulait le couper, lui dire qu’elle le pardonnait. Elle se sentait même prête à lui pardonner n’importe quoi.

    La jeune fille s’abandonna complètement au long baiser. Il l’a réchauffait extérieurement grâce à son corps mais intérieurement aussi. Paige ne savait pas comment l’expliquer mais à chaque fois que Alfred l’embrassait elle se sentait envahie d’une sensation étrange. Elle avait comparé ça à des feux d’artifice au départ mais c’était bien plus incroyable que ça…
    Elle avait tellement envie que se moment dure éternellement. Malgré la douleur qui l’avait frappée juste avant, elle se sentait bien. Elle finit par se blottir contre lui en murmurant :

    « J’avais jamais ressentit de telles choses avant… Rien que le fait que tu sois là, ça me rend heureuse… Je voulais pas partir, tu sais, je voulais pas te laisser. Mais je savais plus quoi faire… Tu me rends heureuse, j’étais complètement heureuse ce soir, j’ai passé une excellente soirée, j’ai envie de te parler toute la nuit, de rester avec toi… Par contre on va avoir un petit soucis avec le couvre feu de l’interna si on reste plantés là… A moins que tu sois très doué en escalade, alors là on peut continuer notre spectacle pour les passants. »
    Elle lui fit un petit clin d’œil en glissant une main dans ses cheveux sombres. Elle n’était pas douée pour passer du rire aux larmes, elle avait simplement appris à faire diversion. A changer les idées ou bien les conversations… L’Alpha Psi s’éloigna un peu pour le regarder droit dans les yeux avec un sourire tendre.

    Paige l’imagina pendant un instant bien rasé, coiffé et habillé autrement. Il aurait eu un tout autre style ! Elle l’avouait il ne se serait sans doute pas retournait si elle l’avait croisé comme ça dans la rue. Mais ce qu’elle avait en face d’elle valait beaucoup plus que ce qu’on pouvait penser en apparence.

    Finalement elle se fit la promesse de percer sa coquille. Elle se promit qu’un jour il lui parlerait librement de lui, de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 15:27

    Elle partait. Il ne la voyait plus dans son champ de vision, il ne sentait plus son odeur, il ne voyait plus ses deux iris qu'il venait à l'instant de troubler, d'humidifier, de briser. Il était seul, à table. Le jeune homme avait le coeur en pièces. Ce qu'elle venait de lui dire l'avait achevé. L'avait brisé. Le jeune homme serrait la nappe dans le creux de sa main. Il s'entend la colère monter en lui, l'ivresse lui monter dans le coeur, il aurait aimé mourir en cet instant. Il se haïssait, il haïssait cette soirée. Il haïssait Miami. Il se détestait plus que tout. Il avait le coeur explosé et par ses propres balles en plus. Tout était de sa faute. Il ne savait pas quoi détester le plus: son caractère, son être, son essence ou bien le fait de s'être ouvert comme ça, pour les faire souffrir maintenant.

    Assis, immobile, les yeux rivé sur sa main qui serrait la nappe, le temps paraissait s'être arrêté alors que non, les secondes défilaient. Le temps était au ralenti. Le jeune homme toussa un peu pour tenter de récupérer son souffle et les battements de son coeur. Alfred s'en voulait, il venait de tout gâcher, comme d'habitude. Mais non, pas comme d'habitude. Maintenant il venait de briser la fille qu'il pensait aimer. Il avait brisé des gens auparavant, mais il s'en fichait. Ils ne comptait pas. Ils n'étaient rien. Mais Paige, cette magnifique femme tout en or, il venait de la toucher, elle s'était détruite. A trop en vouloir, il avait tout brisé. Mais quel con! Il voulait prendre ce couteau, là, le prendre et se tailler en pièce.

    Elle l'avait fait rire, elle l'avait fait vivre et lui, que faisait-il? Il les brisait. Il brisait leur soirée, leur relation. C'était comme une claque à l'eau froide, le truc qui transperce la peau et qui brûle et que seule une caresse peut adoucir. Il l'imagina alors, la femme qu'il désirait, la femme qui l'avait enfin rendu heureux, heureux depuis tellement longtemps, si facilement, si naturellement.. Elle devait être en pleurs, elle devait être seule, dans la rue, elle devait être perdue.

    Il avait bougé. Renversant sa chaise en arrière dans un fracas qui attira toutes les attentions, il versa quelques billets sur la table avant de quitter le restaurant en courant. Espérons qu'elle n'est pas prit de taxi. Il balaya les alentours du regard, son parfum, sa silhouette, tout l'envoutait, il fallait qu'il la retrouve. Au coin de la rue là! Il se met à détaler, à courir comme un détraqué, il frappait dans les passants, s'excusant tout en continuant sa course. Il entra dans la rue qu'elle venait de prendre. Il y avait plein de monde. Il frappait dans tout les corps qui se trouvait sur sa route, il tendit la main vers son épaule, il y déposa sa main. Dans un geste presque trop rapide, il la tourna vers lui, ne voyant pas son visage. Il la plaqua contre lui, la collant avec ardeur, une main dans ses cheveux, la collant contre son cou et l'autre sur ses hanches.

    Il lui murmura alors à son oreille, d'une voix presque brisée:

    -Pardonne moi, pardonne moi je t'en prie. Je.. je ne veux pas que tu souffres, je ne veux pas te faire souffrir, mais je ne peux pas me passer de toi comme ça. Je ne veux pas te voir triste et encore moins à cause de moi. Je veux te rendre heureuse, mais je m'en sens incapable. Je ne peux pas te laisser partir comme tout à l'heure. Je veux tout savoir de toi, je veux que tu parles de tout ce dont tu as besoin, de tout ce qui te fera du bien, tout ce que tu veux me dire. Je ne peux pas te promettre d'en faire autant, je ne suis pas comme ça.. Mais je suis bien avec toi, tu m'as fais revivre ce soir, je voulais te laisser, mais ce que tu m'as dit.. Ce que tu as fais, ton visage... Juste avant de partir.. Et puis ton absence, ces quelques secondes sans toi, sachant que tu avais mal, ça m'a détruit.. J'ai envie de me frapper. Tu n'imagines pas à quel point je regrette la manière dont je t'ai dit tout ça...

    Il s'arrêta et prit le visage de Paige entre ses mains, l'amenant jusqu'à lui, il l'embrassa. Il l'embrassa d'une manière passionné et agréable. Mélangeant sa langue à la sienne et se collant à elle. Il lui murmura à nouveau "Pardonne moi" avant de replacer une mèche de ses cheveux d'or.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 14:42

    Une claque. Une blessure se rouvrant. Une chute du haut d’un immeuble. L’impacte. Une gifle. Un seau d’eau glacé. Un pieu enfoncé en elle. Un trou béant dans sa poitrine. Le ciel lui tombant sur la tête. Un électrochoc. Un ouragan. Un tsunami. L’apocalypse, non c’est peu être un peu trop…

    Le retour brutal à la réalité comme réveillée d’un doux rêve. Paige n’en revenait pas. Elle croyait qu’elle avait mal entendu, qu’elle avait halluciné, que dans quelques secondes elle reviendrait brusquement au restaurant qu’elle n’avait pas prit sa fourchette, que les plats venaient juste d’arriver. Que son imagination venait de créer les cinq dernières minutes.

    La jeune fille était complètement bloquée. Elle ne savait pas quoi dire, n’arrivait pas à formuler les phrases dans sa tête. Etait-ce un canular ? Avait-elle rêvé ?
    Ce rêve semblait de plus en plus vrai, comme s'il n'avait jamais commencé. Alors pour en être certaine elle prit sa fourchette sans un mot et l’enfonça dans sa bouche. Habituellement elle aurait demander qu'on la pince, mais ce soir elle se contenterait d'une bouchée. Elle sentit avec horreur le goût, la texture de l’aliment. C’était donc vrai. Il venait bien de lui dire qu’ils ne devaient pas aller plus loin ensemble. Alfred lui disait ça alors que quelques minutes auparavant il l’avait embrassée. Il l’avait emmenée sur un territoire inconnu, un autre planète, une autre galaxie, un endroit où tout son corps explosait comme envahit de feux d’artifice. Un endroit où elle était elle-même. Un endroit magnifique…
    Paige n’arrivait plus à respirer, sa poitrine était bloquée. Elle avait toujours dit que les seules personnes qui disaient avoir trouvé l’amour en ressortaient blessées. Ses parents en étaient un bon exemple. Mais comme une enfant, elle avait voulu se tromper, elle avait toujours espéré…

    Elle avait envie de partir en courant. Se lever en bousculant le serveur qui passait, courir, entendre les bruits derrière elle, courir encore dans les rues, courir jusqu’à en avoir le souffle coupé, courir dans les couloir de Wynwood, renverser les élèves y traînant encore, courir jusqu’à sa chambre où elle s’enfermerait, ne parler à personne, se coucher sur son lit pour regarder obstinément le plafond… Paige l’aurait fait mais tout son corps ne répondait plus. Elle n’arrivait pas à le contrôler. Elle ne contrôler ni le fait qu’une sensation de froid l’avait envie et qu’elle tremblait, ni son absence de mots, ni le geste de sa fourchette la forçant à manger… Elle ne contrôler rien.
    Les minutes s’égrainaient dans un silence pesant. Alors elle ouvrit la bouche pour laisser tomber :

    « Tu n’aimes pas parler de ton passé… Moi je ne peux pas le faire alors que j’ai ce fou besoin de me confier ! On échange quand tu veux… J’aimerais simplement être comme toi, n’avoir juste qu'à rester dans ma bulle mais vois-tu je suis différente. Alors, oui on est différents, tellement différents, sur de nombreux points... On dit que les opposés s’attirent, c’est un peu stupide, mais la différence à du bon… En tout cas, elle ne me fait pas peur.
    Je ne sais pas quoi te dire à propos du fait que… A vrai dire… Enfin… Je suis complètement, complètement troublée, gênée, bouche bée, furieuse, triste, choquée. Tu ne veux pas me faire souffrir… Ah ! C’est très gentil de ta part, tu vois finalement tu n’es pas si horrible que ça. Une mince envie de me protéger est naît en toi... Wow !
    Oui je te trouvais hautain, froid, distant… Mais c’est parce que tu ne laisses personne t’approcher. Un vrai pit-bull près à mordre ceux qui lui veulent du bien. Et moi je suis le petit oiseau blessé, qui a déjà été attaqué et qui pourtant se pose sur le fameux monstre. L’oiseau qui veut guérir et soigner l’autre en même temps… C’est complètement stupide ce que je dis. Je devrais partir… Oui, c’est ça, je devrais partir.
    »
    Elle disait ça pour se convaincre, elle répétait ça pour tenter d’apercevoir une lueur dans les yeux de Alfred. Une lueur lui disant qu’il ne le voulait pas.
    Enfin elle rouvrit la bouche pour continuer, mais son cœur était tellement noué qu’elle sentait les larmes lui monter aux yeux…

    « Ce fut une très, très bonne soirée Monsieur le Grand Méchant Loup… J’espère qu’après avoir mangé le Petit Chaperon Rouge vous dormirez sur vos deux oreilles… Ca y est je repars dans mes métaphores… Enfin bref, tu m’as fait rêver, j’aurais aimé que ça continue… Tant pis... Je me contenterais de ça... »
    Elle se leva voulant continuer de dire des tas de choses grotesques mais elle s’en empêcha. Paige éloigna sa chaise et fit un pas. Elle glissa sa main sur l’épaule du jeune homme.
    La blondinette ferma un instant le yeux en serrant doucement l'épaule. Puis l'étudiante relâcha l'emprise en faisant un second pas puis un autre pour finalement marcher en direction de la sortie. Alors elle voulait déjà revenir en arrière et se contenter de l’embrasser, de lui dire de se taire, de lui dire qu’elle n’avait pas peur, que tout était possible... Elle regrettait déjà ses paroles…

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Sam 5 Mar - 12:58

    Le repas se déroulait très bien, l'un et l'autre s'intéressait à son partenaire et chacun y mettait du sien pour que cette soirée se passe au mieux. Alfred était en train de manger quand Paige lui posa une questions sur la France. Il ne pouvait rien dire de précis sur sa famille, c'était un sujet assez tabou pour le jeune homme. Il n'aimait pas parler d'eux. Il n'aimait pas parlé de lui. Comment faire? Il n'allait pas esquiver chacune de ses questions. Le jeune homme bu une rapide gorgée et répondit à la jeune femme:

    -Je suis également installé à l'école oui. Et pour ce qui est de la France, je n'y ai jamais vécu, juste passé toutes mes vacances. Ma mère est française mais mon père est britannique. J'ai vécu en Angleterre, je suis arrivé ici le jour où l'on s'est rencontré. J'ai la nationalité française car ma mère a accouché sur le sol français. Mais apparemment toi, tu as beaucoup voyagé, je trouve ça bien. Ça enrichit la personne. Tu es en quelle année à WHS?

    Le jeune homme servit un peu de vin à la jeune fille après avoir finit son plat. Le restaurant était presque vide, il la contempla droit dans les yeux, voyant ses deux iris briller, alors que ses cheveux de blé venaient à lui chatouiller le visage, cette peau claire qui paraissait si froide et si douce.

    -Je te l'ai dit, je n'aime pas parler de moi, en fait, j'aime surtout pas parler de mon passé. En fait, là tout de suite maintenant, je me dit que tu n'as rien à faire à table avec moi. Je suis l'homme que tu détestais tant la première fois. C'est moi, je suis comme ça, pendant environ une année, j'ai perdu l'usage de la parole, ça m'est resté. Je suis en train de parler de moi, alors que je déteste ça, en plus, je me cherche des excuses. Bref tout ça pour dire que je ne suis pas le mec qu'il te faut. Tu es élégante, chic, douce, tu es ravissante, souriante, adorable et en fin de compte, je suis ton vrai contraire. Il vaudrait mieux pour toi qu'on arrête là. Tu souffriras de mon caractère et c'est la seule chose que je ne souhaite pas.

    Alfred ne la regardait pas dans les yeux, il ne pouvait pas. Il savait que ses mots étaient soudains et violents, mais il fallait qu'il les lui dise. Il était trop différent d'elle, son parfait contraire, comment pourrait-il la rendre heureuse si leur histoire continuait? C'est ça, qui le poussait à dire tout ça, alors que sa seule envie s'était la prendre dans ses bras. Leurs corps étaient comme deux aimants, il avait les mains sur la table, alors que son envie était qu'elles soient sur Paige. Il ne pouvait pas la rendre heureuse, il en était persuadé. Pour lui, c'était une évidence. Personne ne l'avait jamais aimé, mis à part sa nurse alors comment elle aurait pu? Pour lui, il était inconcevable qu'une femme ait des sentiments pour lui, le désire, l'apprécie.

    En cet instant, il avait mal. Honnêtement, Alfred ressentait une pointe de remords et de regret en cet instant, mais au fond, il se disait que c'était mieux pour Paige. Il tenait de s'en convaincre. Il préférait souffrir maintenant, plutôt que de la voir souffrir après, parce qu'il aurait été trop égoïste. Il sentait la colère monter en lui, là, il avait envie d'hurler et de frapper dans un mur jusqu'à ce que ses poings saignent, mais il se répétait sans cesse: "Tu as bien fait. Tu as bien fait."

    Il la regarda alors.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Jeu 3 Mar - 15:36

    Paige ne put s’empêcher de sourire devant la description qu’il venait de dresser. C’était comme si elle se regardait dans un miroir et voyait la réalité en face, d’un bon œil certes, mais d’un œil extérieur.
    Sa curiosité était de nouveau piquée. Elle avait envie de voir ce qu’il lui réservait. D’un côté la jeune fille était amusée par le fait qu’il ait lui aussi pensé à la grande roue. Elle n’était pas contre mais elle avait cette impression que cette roue était réservée aux personnes qui était complètement amoureuses. Et sur ce point elle ne pouvait pas encore se prononcer.

    Alors sans un mot elle se laissa guider. D’abord dans la foule de la fête foraine puis sur la balade. Elle se rendit compte qu’ils faisaient le chemin inverse, puis qu’ils s’arrêtèrent devant le restaurant aux spécialités françaises. Ils y entrèrent et passèrent commande.
    Un vrai repas, enfin… A vrai dire ils avaient, en quelque sorte, commencé par le dessert à la fête foraine. C’était une soirée qui changeait des conventions habituelles, en même temps c’était une soirée loin d’avoir était organisée à l’avance. C’était ce qui plaisait à la blondinette : créer un programme sans idées précises en improvisant avec ce qui était devant eux…

    La demoiselle était ravie surtout qu’elle n’avait pas eu beaucoup d’occasions de manger français dans sa petite vie.

    « D’abord tu me demandes si j’ai peur de te voir partir en courant avec une de mes robes, tu t’improvises styliste, tu regardes sous ma tunique et maintenant tu veux me cloîtrer dans une cave. Je me demande ce que j’ai fait pour mériter tout ça ! »
    Elle soupira légèrement sans perdre son sourire. Elle dégusta une première bouchée de son assiette.
    « J’ai une chambre à l’interna… A vrai dire avant d’arriver à Miami j’étais à New York et avant ça à Londres… Donc j’étais une totale inconnue de cette ville, je comptais même visiter aujourd’hui. Mais les boutiques ont eu un attrait plus fort faut croire… Et toi alors ? Tu as bien trouvé ta chambre à l’interna ? Tu as toujours vécu en France avant d'arriver ?»
    Elle avait fait l’erreur de poser deux questions et avec la chance qu’elle avait Alfred déciderait d’ignorer l’une d’entre elle. Elle avait remarqué cela un peu plus tôt. C’était légèrement agaçant mais il lui avait expliqué que ce n’était pas dans son habitude de parler de lui. Alors elle lui pardonnait, même si elle se lasserait sûrement du mystère qui planait autour de lui.

    Une deuxième bouchée. Ce rendez-vous devenait au fur et à mesure un rencard officiel, un tête à tête romantique... Paige se sentait gênée de ne pas être habillée de la bonne façon, d’avoir les cheveux mal coiffés, un maquillage qui devait sans doute avoir coulé avec les manèges (ceux-ci allaient à une telle vitesse qu’elle avait senti ses yeux pleurer à plusieurs moments). Un réflexe de fille… Elle avait envie que tout soit parfait, ou tout du moins d’être à la hauteur…

    Elle voulait en savoir plus sur lui. Alfred restait un mystère total à ses yeux. Elle ne savait rien à part qu’il était français… La jeune Alpha Psi essaya d’ailleurs de formuler mentalement une phrase de cette langue. Vouloir l'impressionner ? Oui, c’était sans doute ça la raison car elle voulait lui plaire, cette idée s’installait de plus en plus en elle. Elle voulait qu'il ne regrette pas de passer ce moment avec elle.
    La jeune fille se demanda quel âge il avait. Il semblait plus vieux, déjà il n'était pas dans sa classe et il avait dans l’allure la maturité que les garçons de son âge n’avaient pas... Ce serait sans doute une question qu'elle lui poserait dans un instant. En même temps, il la lui retournerait sans doute et ainsi apprendrait qu'elle n'avait que quinze ans.

    Paige reporta les yeux sur son assiette. Les français avaient une gastronomie bien particulière entre les grenouilles, escargots, chevaux et autres animaux inattendus. Ce qu'elle appréciait c'était leurs pâtisseries : les croissants au beurre par exemple. Rien que d'y penser elle en avait l'eau à la bouche. Malgré tout sa gelée et son thé lui manquait... Elle se souvenait de l’odeur dans la cuisine à l’heure du déjeuner, du bruit de la théière sur le feu, de goût des plats que sa mère préparait… Elle avait envie d’y retourner, envie de revoir le pays. De la mélancolie commençait à pointer dans le cœur de Paige alors pour ne plus y penser elle replongea son regard dans celui du garçon, abandonnant sa contemplation du plat.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mer 2 Mar - 20:04

    Alfred consulta les yeux de la jeune femme. Elle était ravissante, absolument sublime. Il lui sourit et le temps parût s'arrêter. Elle venait de lui demander la suite des évènements. Ayant regardé l'heure durant leur casse croûte, il savait qu'ils avaient un peu de temps avant de rentrer. Alfred avait envie d'aller sur la grande roue, mais était-ce l'heure de rentrer? Non, pas encore. Le jeune homme passa sa main sur la peau claire de la jeune femme et déposa ses lèvres dans son cou, tendrement il y déposa des petits baisers à différents endroits, sans pour autant insister.

    Il se plaça droitement devant elle et lui lança:

    -Qu'est-ce qui pourrait te plaire? Tu es un brin enfantine, un peu révoltée, bercée par une touche de folie, une pincée de raison étouffée. Mmh j'aurai bien une idée alors, mais mon plan initial serait pour une prochaine fois. Je t'avoue que je voulais t'emmener sur la grand roue pour clore notre petite virée, mais là, en pensant au peu de choses que je connais sur toi, j'ai eu une nouvelle idée.

    Laissant un peu de suspens et de temps avant de répondre, il en profita pour regarder tout autour de lui, la foule émanait une chaleur ambiante confortable alors que la nuit était bien tombée à présent. Il poursuivit alors:

    -Je sais pas du tout si ça te plaira, à vrai dire, je pense que soit ça passe, soit ça casse, tu me laisses tenter?

    Le jeune garçon lui prit alors la main et l'entraîna en dehors de la fête foraine, quittant la foule et le bruit environnant, ils ne tardèrent pas à regagner les rues piétonnes, peu bousculées par la foule mais tout de même pas mal vivantes pour une heure aussi avancée. Les jeunes gens marchaient calmement, d'un pas ni pressé ni trop lent. Discutant en même temps. Alfred déposa sa veste en cuir sur les épaules de la jeune fille, craignant qu'elle ne prenne froid. Il passa ses doigts entre les siens et ne tarda pas à l'emmener dans le restaurant français dans lequel ils auraient du dîner. Il était encore ouvert, quelques personnes y étaient encore en train de manger. Le jeune homme entraîna Paige à l'intérieur et après avoir salué le Barman rapidement, lui indiqua qu'ils allaient prendre une petite table pour diner correctement. Attendant les cartes puis choisissant leur repas, Alfred lança:

    -On va bien dîner ce soir pour tenir un bon moment. Ne t'inquiète pas, je ne compte pas te séquestré toute la nuit dans une vieille cave miteuse, sourit-il. Je te proposerai juste ce que j'envisageais pour ce soir et si ça ne te convient pas, je te raccompagnerai chez toi.

    Les plats arrivèrent et ils commencèrent à dîner. Alfred dénoua davantage sa langue pour tenter de connaitre davantage la jeune fille:

    -Tu vis à Wynwood High School? Tu as de la famille à Miami?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mer 2 Mar - 16:40

    Cette montagne russe était bien plus impressionnante une fois à l’intérieur. En sortant Paige eut besoin d’un petit temps pour retrouver son centre de gravité. Elle avait la tête qui tournait et les cheveux dans un piteux état. Elle passa ses mains pour les disciplinés et répondit à Alfred qu’elle avait adoré, elle mit même un certain temps pour trouver ses mots.

    Elle avait également cette sensation d’être retournée en enfance. Une sensation qui lui donnait envie de repousser ses limites, de faire les choses les plus folles. Comme par exemple courir jusqu’à la mer, qui n’était pas si loin, et y plonger d’un coup… Ce n’était pas une bonne idée sachant qu’elle mourrait de froid ensuite, mais elle en avait envie. Ces envies qui vous passent par la tête, comme manger des fraises, ou bien embrasser un garçon charmant que vous ne connaissait pas.

    Alors elle hocha la tête de façon à lui faire comprendre qu’elle passait une excellente soirée. Elle le regardait en souriant, sans rien dire complètement plongée dans sa rêverie. C’était son truc à elle, partir dans des pensées et n’en ressortir qu’une fois qu’elle se rend compte qu’on lui parle. C’était encore une fois le cas. Alfred lui demandait s’il elle voulait quelque chose de chaud.

    « J’ai une faim de loup ! La barbe à papa ne m’a pas vraiment nourrit… Mais tant de choses sucrées ne sont pas conseillées ! Je suis quelqu’un d’extrêmement raisonnable qui plus est ! »
    En disant cela, elle se dirigea vers un stand et demanda une gaufre au sucre. La blondinette aurait préféré un plat salé, tel un hot dog mais aucun stand n’en vendait près d’eux.

    Une fois que le jeune homme ait dit ce qu’il voulait, elle demanda à la vendeuse, femme plutôt ronde et loin d’être charmante, s’ils vendaient des canettes de jus ou n’importe quelle autre boisson. La bonne femme acquiesça mais après une vérification elle ajouta qu’elle avait été dévalisée par un groupe de jeunes et qu’il ne restait qu’une canette de soda.
    L’anglaise s’en contenta et après avoir payé, les deux étudiants de Wynwood s’éloignèrent.

    «Les vendeurs de nourritures vendent souvent quelques boissons, rien d’exceptionnel, mais il y a toujours quelques canettes… On a plus qu’à partager… A moins que ça te dérange, ou bien que tu n’aimes pas… »
    La jeune fille prit sa gaufre et croqua dedans à pleines dents. Sans le faire exprès elle souffla et le sucre s’envola devant elle dans un épais nuage blanc. Au moins elle aurait quelque chose dans l’estomac ce soir… Estomac qui d’ailleurs commençait à la faire souffrir.

    Ils marchèrent l’un contre l’autre à l’affût d’une nouvelle attraction à tester. L’idée, qui s’était installée un peu plus tôt dans la tête de la jeune fille, de faire des choses complètement folles commençait à grandir. Elle se souvenait avoir laissé ses envies la contrôler avec certains étudiants comme avec Calypso un mercredi… Mercredi mémorable ! Mercredi humide, avec une prof d’histoire déconfite. L’anglaise souriait rien qu’en y repensant.
    Elle avait envie de se souvenir de cette soirée comme d’une soirée incroyable, inoubliable, fantastique…

    Ils enchaînèrent quelques manèges, certains décevants, d’autres renversants… Ils avaient fait le tour des installations et bizarrement elle sentait qu’ils avaient loupé quelque chose. La jeune fille se mordilla la lèvre inférieure en regardant globalement la fête foraine.
    Ses yeux tombèrent sur la grande roue… Elle n’avait pas envie que la soirée se finisse et n’avait pas envie de demander au garçon quelle était la dernière attraction qui clôturerait la soirée.
    Elle était partagée également à l’idée de monter dedans. Dans tous les films, l’apparition de la grande roue était synonyme d’une scène romantique. Paige se demandait si elle était prête à ce genre de scène… Après tout elle ne le connaissait pas. Et si la grande roue n’était pas là pour l’amour, elle était dévastatrice : elle tombait, un boulon sautait, on y jetait quelqu’un… La jeune fille n’avait pas envie d’être jetée dans le vide ! Elle sourit devant le délire qu’elle était en train d’imaginer.
    Elle alla se placer en face d’Alfred pour lui demander :

    « Alors… »
    Ce n’était pas vraiment une question, ni une phrase d’ailleurs. Paige ne savait pas quoi dire… Elle voulait juste savoir s’il avait une idée sur la suite de la soirée… S’il réussirait à la surprendre…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mer 2 Mar - 15:14

    Et le manège commença. Le petit train se lança à la dérive des tours et détours du circuit. Des bosses, de la rapidité, pour le moment rien de vraiment trop extraordinaire. Alfred avait ses mains sur la ceinture de sécurité placé sur tout son torse, il sentait sa cage thoracique s'écraser contre le dossier de son fauteuil. L'air lui fouettait le visage, mais ce qu'il y avait de pire dans cette attraction, c'est qu'on ne voyait rien. Le noir absolument, alors qu'on sait qu'on est en l'air, qu'on est haut, que des tourbillons s'offrent à nous et que le vide nous retient. Puis le train s'arrêta. Des cercles de lumières dansent au dessus de leurs têtes, il demande rapidement à Paige si ça va, les cercles se rapprochent d'eux. Ayant déjà fait l'attraction, il sait que quand le train partira dans quelques secondes, une photo sera prise mais aussi qu'il partira largement plus rapidement que tout à l'heure. L'avant, c'était une préparation, une mise en bouche, parce que là, ça allait être énorme.

    Le train repartit. Son air lui manquait, son visage se colla contre son siège, il ne pouvait plus bouger, pas crier, pas respirer. Il se prenait l'adrénaline, l'excitation, la peur et la découverte de ce plaisir dans la gueule, sans pouvoir rien dire ni rien faire. Le train ne s'arrêtait plus, c'était un brin long, totalement renversant, la tête en bas, sur le côté, le sang monte au cerveau, mais pas le temps de réagir, juste le temps de se demander: et si je tombe? Et puis un virage, un autre et puis un looping et enfin, la fin du circuit. Les looping s'arrêtent, les virages diminuent et puis la vitesse freine. Les sécurité ne se lèvent qu'une fois le train totalement sécurisé. Les gens sont expulsé de l'attraction pour laisser passer les nouveaux.

    A peine sortit de l'attraction, les cris fusent. Ils vont kiffer.

    Alfred prend la main de Paige et lui demande alors, d'une voix amusée et enjouée par cette fabuleuse soirée:

    -Alors, tu as aimé?

    Il passa sa main autour des hanches de la jeune femme et l'embrassa sur la tempe en rigolant presque, puis continua:

    -J'ai l'impression d'être un vrai gosse, je me sens bien et je passe une très bonne soirée avec toi, j'espère que c'est pareil pour toi, sinon, j'ai encore le temps de me rattraper. Lui sourit-il.

    Les jeunes gens passèrent ensuite devant un stand de Crêpes, Chichis, Gauffres etc.. Les odeurs sucrées, gourmandes qui venaient leur chatouiller le nez, le français ne pu s'empêcher de demander à Paige:

    -Tu veux quelque chose de chaud à manger avant de choisir la nouvelle attraction? Par contre..., il lança un regard sur l'ensemble des stands pour trouver un petit bar ou un endroit où ils pourraient avoir une boisson chaude ou froides, y'a rien à boire ici...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mer 2 Mar - 14:07

    Paige était contente de voir qu’il avait apprécié. Elle n’était pas contre l’idée de manger quelque chose. C’est vrai qu’elle avait faim depuis un petit moment et même si le sucre d’une barbe à papa ne la nourrirait pas, elle s’en contenterait avec plaisir. La gourmandise est un vilain défaut à ce qu’on dit, oui mais pour elle la gourmandise était naturelle, et c’est parfois bon de ne pouvoir résister…
    Ils allèrent tous les deux s’asseoir sur un banc en mangeant leurs sucreries. Elle sentait ses doigts devenir légèrement poisseux à chaque fois qu’elle reprenait un morceau de la barbe à papa.
    La jeune demoiselle fut surprise par le revirement de la conversation. Ils parlaient de l’attraction quand finalement Alfred lui confia qu’il adorait ses sous vêtements. Elle ne pu empêcher ses yeux de s’écarquiller et sa bouche tomba par terre. Il ne manquait pas de tact ! Elle qui s’était sentit gênée de l’imaginer en train de regarder dans ses sacs, était désormais face à cette même situation, sauf que c’était bel et bien sur elle qu’il les avait vu.
    Paige n’arrêtait pas de se dire qu’on ne devait pas embrasser quelqu’un au premier rendez-vous, alors pour ce qui est de voir les dessous… Elle se retint de lui mettre une petite gifle amicale pour finalement répondre sur le même ton :

    « Ah oui ?! C’est que Monsieur a des yeux partout ! Faut croire que l’installation des pinces n’était qu’un piège pour me mettre faussement à l’aise ! Je ne vais pas me laisser faire comme ça… »
    Elle souriait également de toutes ses dents. Elle ne tarda pas à finir sa sucrerie et regarda le garçon pour savoir ce qu’il comptait faire.

    « Space Mountain II c'est pas à Disney ça? Ça te tente? »
    Elle n’en avait pas la moindre idée…
    « A vrai dire la dernière fois, et même la seule fois, où je suis allée à Disneyland je devais avoir 7 ans… Je ne faisais pas la taille réglementaire pour les manèges… Alors je ne suis pas la bonne personne pour répondre à cette question ! Mais de toute façon tout me tente ! »
    Tirée par une main elle fut obligée de le suivre jusqu’à l’attraction. Vu de l’extérieur il ne semblait rien y avoir d’exceptionnel mais en voyant le nombre de personnes qui y faisaient la queue, elle se dit qu’il devait en valoir le détour.

    Pendant qu’ils attendaient, le français la serra contre lui en lui demandant si elle avait froid. Paige repensa à son manteau qu’elle avait trouvé inutile pendant toute la journée et qu’elle avait finit par mettre dans un des sacs avec ses achats. Elle aurait dû y penser plus tôt… Mais après tout, elle n’aurait pas pu profiter de se contact avec Alfred. Elle le sentait contre elle, elle sentait sa chaleur et elle ne s’en plaignait pas…
    L’étudiante se contenta de lui répondre, en tournant légèrement la tête :

    « Non ça va aller… Enfin pour l’instant ça va. »

    Ils finirent par pouvoir prendre place dans les trains. C’était en réalité une sorte de montagne russe en intérieur. Paige n’avait jamais connu ce genre de manège et elle sentait que sa curiosité en était titillée. Elle s’installa et garda son sourire de petite fille heureuse jusqu’au départ du circuit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mar 1 Mar - 21:03

    Le manège choisi par la jeune femme était absolument ENORME. Alfred en avait encore l'estomac tout retourné et il posait sa main sur son ventre. Il n'avait pas mangé depuis le matin même et il faut dire que des sensations comme ça sans rien avoir mangé, ce n'était pas le top. Et lui, il rigolait comme un gamin, les mains sur les genoux comme un ancien se laissant entrainé par une enfant euphorique. Le français ne pu s'empêcher de rire, passant sa main dans ses cheveux épais. Il ne tarda pas à répondre à la jeune femme:

    -Pour la suite, je te propose de manger un truc vite fait et de continuer sur notre lancée.

    Le jeune homme s'avança vers un stand de barbe à papa, gourmandise désirée par la jeune femme, et après avoir attendu un petit moment quand même, durant lequel ils parlaient de l'attraction, il commanda deux GROSSES barbes à papa. Entrainant la jeune femme un peu plus loin, ils arrivèrent à un endroit où plusieurs bancs avaient été installé. La plupart étaient pris, mais ils eurent de la chance, à leur arrivée, un couple leur délivra un banc. Ils s'y installèrent pour déguster leurs barbes à papa et le jeune homme ne pu se retenir de titiller la jeune femme:

    -Au fait, j'adore tes sous-vêtements.

    Il sourit jusqu'aux oreilles et enleva une bonne dose de barbe à papa pour la mettre dans sa bouche, se retenant ainsi de jubiler par sa propre vanne à l'égard de la jeune femme. En effet, lors de l'attraction, sa robe s'était soulevé, il ne pouvait pas voir le visage de la jeune femme, mais ses genoux oui et même un peu plus apparemment. Vicelard? Non.

    Le jeune homme s'installa masculinement sur le banc pendant que la jeune Paige finissait sa barbe à papa et lui lança alors:

    -Tu as choisis notre première attraction, tu me permettras de choisir celle qui clôturera notre soirée?

    Sa voix était sensuelle et rauque, brisée, cassée, comme un vieux chanteur de Rock. Le jeune homme regarda les différentes attractions qui leur étaient présenté et fût d'un coup totalement attiré par l'une d'elle: Space Mountain II? Ce n'était pas l'attraction de DisneyLand ça? Il lança alors à son amie:

    -Space Mountain II c'est pas à Disney ça? Ca te tente?

    Quand Paige eu finit sa barbe à papa, il l'entraîna par la main jusqu'à l'attraction, bien évidement très prisée. Dans la queue il se colla contre son dos, passant ses mains sur son ventre, la réchauffant un brin de ses mains et lui murmurant à l'oreille:

    -Tu n'as pas froid ça va?

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Mar 1 Mar - 15:48

    Il avait complètement raison, le manège était à prévoir avant les dégustations sucrées. Elle regarda rapidement les alentours pour trouver quelque chose qui lui donnait envie. Il y avait des nombreuses attractions pour les enfants, des stands de jeux mais ce qui retenait l’attention de la jeune fille étaient les immenses manèges d’où sortaient des cris. Des cris de terreurs, de joie, des rires, des cris de peur… Elle ne savait pas lequel l’attirer vraiment le plus… La plupart des cris étaient féminin ce qui ne l’étonna pas du tout. Elle écoutait donc chaque son tandis que ses yeux passaient d’un endroit à l’autre.
    Les noms des machines variés selon la forme : Extasy, Panic, Speed Flip, Flying Coaster… Parfois elle se demandait qui pouvait inventer ça… Elle savait que ça coûtait extrêmement cher mais elle se demandait comment on pouvait parvenir à créer de tels engins. Il fallait quand même avoir une imagination immense ainsi qu’une bonne connaissance en mécanique…

    Paige entendit un téléphone sonner. Elle laissa filer et répondre le garçon, pendant qu’elle-même répondait à un message reçu un peu plus tôt. C’était sa colocataire qui lui demandait où était passé une certaine robe. Elle devait être en train de se préparer pour sortir en boîte. Elle le lui dit brièvement en ajoutant qu’elle ne pourrait pas la rejoindre pour des raisons qu’elle expliquerait plus tard. La raison en particulier venait de raccrocher et se dirigeait vers elle.

    Elle tira le garçon vers un manège qui venait d’attirer son attention. Plutôt grand et rapide… Tout ce qui lui plaisait ! Paige se retourna vers Alfred en souriant :

    « Celui-là ! Ou bien c’est trop dès le départ ? Je ne voudrais pas que Monsieur se sente mal… »

    La jeune fille s’avança vers la caisse. Ils payèrent leurs places et firent la queue. Une chance pour eux, il y avait peu de monde à attendre mais beaucoup à regarder. Ces personnes qui regardent en hésitant pour le faire et en se moquant des gens à la descente, elle adorait les observer… On voyait chez eux l’envie et en même temps la crainte. C’était amusant… Enfin, son esprit de jeune fille casse cou trouvait ça amusant.
    Elle était comme une gamine qui veut se prouver qu’elle peut encaisser des sensations fortes, qu’elle est plus résistante qu’il n’y parait…
    Depuis le début de cette entrée dans la fête foraine, elle pensait à Max, son ancien meilleur ami. Avec lui elle était la jeune fille prête à tout, cette fille qu’elle avait laissé en Angleterre. En grandissant, elle s’était mis des barrières, elle s’empêchait de s’amuser. Pourtant ce soir, elle recommençait à s’éclater. Et elle dégustait avec plaisir cette sensation de liberté.

    Ils furent autorisés à monter. Il y avait six nacelles qui accueillaient cinq passagers, ce manège formait une sorte d’étoile.
    Une fois sanglée, Paige regarda le français assis à côté d’elle et lui fit un clin d’œil. Puis tout démarra.
    Les nacelles tournaient, les bras métallique qui les retenaient tournaient dans un autre sens et l’étoile elle-même tournait.
    L’étudiante fut déçue d’être assise à côté d’Alfred puisqu’elle ne pu voir ses réactions. Elle remarqua également qu’elle avait perdu deux des pinces qui tenaient sa tunique et que celle-ci virevolter avec le vent.

    Elle sentit son corps s’enfoncer dans le fauteuil dur, elle criait et agitait les bras.
    Ça ne dura que 4 petites minutes mais c’était suffisant pour lui procurer de l’adrénaline.
    Ils sortirent du manège et en s’éloignant un peu, l’anglaise parvint à dire :

    « Wow c’était top, non ? »
    Elle se calma immédiatement et ajouta d’un ton plus neutre :
    « A ton tour, qu’est ce que tu vas nous faire faire ? Je suis sûre qu’en plus tu as ta petite idée ! »
    Paige passa une main sur le tissu de sa petite robe ainsi que dans ses cheveux décoiffés.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Lun 28 Fév - 20:13

    Alfred sourit quant à la réponse gourmande de la jeune femme. Il lui caressa la joue avant de déposer un baiser sur son front. Il s'éloigna un peu, lui souriant tendrement. Il ne tarda pas à lui lancer alors, d'une voix qui lui était bien sienne:

    -Bon alors ma Belle, on se lance? Je t'offre une barbe à papa ou bien tu veux choisir une attraction? Si je peux me permettre un conseil, il vaudrait mieux faire l'attraction avant, sait-on jamais. Pardonne mon manque de romantisme pour le coup,
    lui sourit il alors.

    Le jeune français prit alors la main de Paige et commença à marcher en direction des attractions. Passant devant un train de l'horreur, la grande roue, un manège qui volait doucement pour enfants, des stands divers, des voyances etc.. il s'arrêta et lui lança:

    -Aller, choisis.

    Il lui sourit alors qu'un cri se fit entendre. Un cri féminin violent et affreux. D'autres cris se firent entendre alors. Une attraction plus forte que les autres?

    Mais quelque chose attira plus le regard du français que d'autres: la grande roue. Il n'était jamais monté dedans et il est vrais que ça le tentait. Peut-être en fin de soirée? Dégustant une barbe à papa ou une pomme d'amour devant la ville illuminée? Mmh un brin trop romantique, mais il fallait le dire, Alfred l'était. Soudain, quelque chose vibra dans la poche du jeune homme. Il s'excusa auprès de Paige et s'éloigna pour répondre. Sa mère. Elle prenait enfin des nouvelles, après plus d'une semaine qu'il était partit. Super.

    Alfred ne resta qu'une minute et un peu plus avant de raccrocher et de s'excuser auprès de Paige, lui caressant la joue et l'embrassant rapidement, n'étant pas une sangsue naturelle. Ce n'était pas son genre et il n'aimait pas forcément cela. Le jeune homme attendait donc que Paige prenne une décision quant à la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Lun 28 Fév - 19:30

    Paige n’aurait pas pu résister plus longtemps à l’envie de l’embrasser. Heureusement pour elle, il le fit. D’un mouvement lent et sensuel il s’approcha d’elle.
    Elle cru que ses jambe n’allait pas supporter son propre poids, elles étaient complètement molle mais en même temps elle avait cette impression de voler, d’être sur un petit nuage. Oui c’était ça ! Elle voltigeait, contente de profiter de cet instant avec lui.
    Elle était là collée contre le jeune homme et sans un remord il fit durer ce moment plus longtemps en lui demandant si il pouvait faire une tentative pour la rendre folle de lui. Elle avait envie de crier un grand et ferme oui, mais en même temps elle se sentait déjà folle. Complètement dingue même !

    Alors il l’embrassa, pas un baiser fougueux et sauvage, juste délicat et agréable. La chaleur qui avait envahit les joues de la jeune étudiante se dispersa dans l’intégralité de son corps. Elle avait envie de prolonger ce baiser, de l’intensifier mais elle laissa à Alfred le soin de faire ce qu’il pensait être bien. Plus tard, elle laisserait son cœur s’exprimer…

    Le front collé contre celui du français, elle l’écouta. Ses yeux glisser du regard du jeune homme, à ses lèvres qui lui donnaient envie.
    Il avait beau essayer de la réconforter en lui disant qu’elle serait sincère avec lui un jour, ça la rendait encore plus nerveuse. Il était clairement dit qu’elle ne devait rien révéler… Elle ne pouvait pas…
    Elle stoppa ce flux de pensée qui la tourmentait. Elle préférait penser à autre chose. Les lèvres du garçon par exemple… Ou bien son regard tendre et froid à la fois, son accent français qui la faisait frissonner, ses mains glissant sur ses hanches, ses cheveux qui l’invitaient à y passer une main…

    Elle sentit avec bonheur de nouveau le contact sur ses lèvres. Puis Paige agrippa avec plaisir la main d’Alfred. Elle avait de nouveau cette impression de sécurité contre lui. C’était tellement plaisant ! Personne encore n’avait réussit à refaire naître en elle ce sentiment.

    « Et si j’ai pas bien ressenti, je peux réessayer ? »
    Paige avait dit ça, un petit sourire en coin et un léger ton moqueur.
    Elle s’approcha alors de ses lèvres. Elle se voulait douce et elle ne put retenir sa langue qui caressa doucement la bouche d'Alfred.
    Elle passa sa main libre le long du torse du jeune homme tandis que ses yeux, dégustant ce plaisir délicat, se fermèrent. Les battements de cœur avaient accélérés depuis un petit bout de temps, ses membres frémissaient, elle ressentait des douleurs dans la poitrine et elle avait du mal à reprendre son souffle.

    Elle aurait dû se retenir. On lui avait toujours conseillé de ne jamais embrasser ainsi en publique, qu’il fallait toujours garder une certaine pudeur. Elle s’en fichait ! Elle se sentait bien. Elle entendait déjà la radio du lycée lancer des rumeurs sur eux. Ça aussi elle s’en fichait. Plus rien n’avait d’importance. Elle souriait. Cette fois c’était son sourire. Ce n’était pas celui qu’elle affichait en permanence. Paige avait perdu son masque. Le français le lui avait arraché et elle se sentait terriblement bien. Terriblement libre !

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   Lun 28 Fév - 18:20

    Que répondre à cela mis à part par un baiser?

    Alfred bascula alors son corps en avant, percutant légèrement la jeune femme, passant en même temps, presque trop rapidement, ses mains sur ses hanches, il la ramena à lui, son visage était collé contre le sien, il passa sa main dans le cou de la jeune femme et releva son visage vers le sien, tendrement. Son corps était aussi dur que le plus solide des métaux, mais en même temps aussi mou que du coton, son coeur était fou et n'allait pas tarder à sortir de sa poitrine. Il rapprocha ses lèvres de celles de la jeune femme et lui murmura doucement:

    -Puis-je tenter de vous rendre folle de moi?

    Attendant un brin sa réponse, il caressa son visage du bout du doigt et souffla rapidement sur ses lèvres avant d'y déposer les siennes. Ne voulant pas la brusquer, il ne fit que la coller contre lui, plaquant sa bouche sur la sienne, jouant avec un peu plus longuement qu'à la normale.

    Il lui caressa les reins, sans y descendre pour autant puis, mit un terme à ce baiser. Collant son front à celui de la jeune femme il lui lança tendrement, de sa voix rauque et française:

    -Tu finiras par devenir sincère avec moi, je le sais. Si tu dis que j'arrive à faire ressortir la Paige cachée, je te dirai qu'il en est de même pour toi. Nous avons un effet bénéfique l'un sur l'autre. Tu dis que tu ne seras pas sincère. Je te répondrais que tu ne l'as jamais été avec les autres, tu le seras avec moi. J'en suis sur. N'ai pas peur..

    Alfred déposa à nouveau ses lèvres sur celles de la jeune femme, un brin plus rapidement cependant, glissant ses lèvres dans le cou de la jeune femme, avant de faire glisser sa main à la sienne, la serrant entre ses doigts, sans pour autant lui faire mal. Il passa son autre main dans ses cheveux et lui lança:

    -Et si tu as ressenti tout ce que j'ai ressenti quand je t'ai embrassé, on est vraiment en bonne voie, lui sourit-il alors, tendrement.

    La fête foraine battait son plein, la musique sonnait de partout, les bruits se couvraient les uns sur les autres, étouffant l'environnement de jeunes étudiants, cependant, le temps s'était arrêter, ils ne cessaient de se fixer et plus rien ne comptait. Le temps était à présent compté par les battements respectifs de leurs deux coeurs fous.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» [TERMINÉ ] Episode n°3 : Parler, soigner, embrasser [ A & P ]
» Promenade matinale (terminé)
» Episode 457 One piece
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: