AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeSam 28 Juil - 10:52

► Le timing était parfait. Ni trop rapide, ni trop lente au point de lasser le nippon, la jolie Cassie étouffa un cri lorsque son corps se tendit de toutes parts au moment de l’orgasme. Satisfait de lui, Jiro était sur le point de la retourner sur le ventre quand elle se redressa pour embrasser ses lèvres. Il répondit à son baiser ardant, preuve évidente de sa satisfaction, quand elle lui murmura à l’oreille quelques mots. « Quelle position ?
- Gureihaundo… » susurra-t-il à son oreille. Malheureusement pour lui, il ne savait pas comment dire ‘levrette’ en anglais, il se contenterait donc de montrer la voie à la demoiselle. Mais il fallait qu’il se dépêche, plus il attendait et plus les sensations au niveau du clitoris de la jeune femme se calmaient, du coup moins elle prendrait de plaisir. Elle se pencha vers son sac et en tira un préservatif, qu’elle lui enroula avec doigté et précision autour du membre. Une fois la protection installée, elle se jeta à nouveau sur sa bouche, ce qui fit sourire Sojiro-kun. Ses mains douces agrippèrent alors la demoiselle à la taille, et il la retourna à genoux sur le divan, avant de se placer derrière elle. Son vagin était tellement mouillé grâce aux préliminaires qu’il rentra sans problème dans un soupir de satisfaction. Heureusement pour lui, Hanazawa avait du doigté, mais aussi de la vigueur, ce qui arrivait à combler plus ou moins efficacement (plus pour les préliminaires que pour le sexe en lui-même s’il laissait de côté l’étape une, invariablement) son problème de taille. Il ne prit pas la peine d’y aller tendrement et enclencha rapidement le mode « marteau-piqueur ». (Je sais que tu es en train de rire en lisant ça :D) BREF, il lui fit son affaire, on ne va pas épiloguer là-dessus plus longtemps, un peu d’intimité, que diable.
Les jeunes gens s’affalèrent ensuite l’un sur l’autre et restèrent ainsi deux ou trois minutes entières, simplement à profiter de l’instant. Jiro se leva ensuite et remit son boxer, après avoir retiré cette immonde invention qu’était le préservatif. Mais bon, il préférait ça à une ribambelle de mômes aux quatre coins du monde, on est tous d’accord là-dessus. Le jeune homme prit ensuite la direction du mini-bar et l’ouvrit, pour constater son contenu. Il se tourna vers Cassie et lui demanda ce qu’elle désirait boire. S’en suivit une fin de soirée fort agréable, à faire plus ample connaissance. Puis, ils se séparèrent, en échangeant toutefois leurs numéros, juste au cas où. Jiro-san rentra chez les Pi Sigma d’un pas tranquille, tout en profitant de l’air frais de la nuit. Il se fit un peu charrier par Noa et sombra rapidement dans les bras de Morphée.

[to be continued]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeDim 22 Juil - 15:35

Nous n'étions pas dans cette pièce pour jouer aux échecs s'était sûr et certain. Le brun montra très vite que ce n'était pas l'intention qui l'avait tant mieux ce n'était pas la mienne non plus. Il entra rapidement dans le vif du sujet. J'étais nue comme au premier jour de ma vie et le brun ne mit pas bien longtemps à me montrer tous ses talents de comment dirais-je? Ses talents d'artiste au doigté très fin et la langue plutôt experte. Les yeux fermés, j'appréciais ce genre de caresse intime. Au moins cela me prouvait que les mecs n'avaient pas besoin d'être bien membré pour donner du plaisir à une femme. Il n'avait même pour ainsi dire pas besoin de ça pour emmené une femme au septième ciel. Il suffisait pour eux de stimuler au maximum les endroits stratégiques d'une femme pour lui procurer un orgasme digne de ce nom. Et une chose était sûr le Japonais était plus que doué dans ce domaine. Il me fallait un certain temps pour atteindre l'orgasme et lâcher une gémissement étouffer par mes dents qui vinrent mordre ma lèvre inférieur. Je lâchais un juron quand à ce qu'il venait de se passer. Il était doué! Très doué! Bien plus que j'aurais pu l'imaginer. Si Jasper n'avait pu me faire jouir sans l'aide de sa virilité Sojiro lui il avait réussit à me couper quelques secondes du monde réel rien qu'avec sa langue et ses mains. Dieu que c'était bon! La respiration haletante, je vis le jeune homme retirer son pantalon et son boxer. Okay la rumeur était fondé! Mais qu'importe il m'avait comblé grâce à ses talents plus que wahou. Je ne trouvais pas de mot! J'étais juste perdue dans un brouillard de sensations fortes. J'avalais ma salive et vint prendre possession des lèvres du jeune homme. Bon il fallait bien que je comble également son désir. Je cherchais mon sac à tâtons près du canapé. Une fois trouvé, je cherchais un petit truc qui était obligatoire pour les coups d'un soir à savoir le préservatif. Et ouais quand on aimait le sexe il fallait un minimum de précaution. Il était hors de question que j'attrape une quelconque maladie sexuellement transmissible. J'enfilais le latex sur la virilité du brun et murmurais au creux de son oreille. "Quelle position?" avant d'embrasser de nouveau le japonais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeSam 21 Juil - 17:28

► La jeune femme se laissa déshabiller avec un certain empressement. Ils reprirent leurs baisers, avec de plus en plus de fougue. Entre deux plongeons en apnée, Cassie proposa de baisser les lumières. Avait-elle honte de son corps ? Sojiro accéda de toute façon à sa requête, elle était la personne à satisfaire ce soir. Le nippon se redressa et arpenta la pièce, jusqu’à l’interrupteur rotatif, qu’il actionna vers la gauche afin de créer une ambiance plus tamisée. On ne discernait à présent plus que des courbes, des étincelles dans un regard, un fin rayonnement sur une peau satinée, reflet de lumière désirable. Ils venaient de passer tous les deux dans un univers en sépia, comme Sojiro aimait à appeler une lumière basse de la sorte. Soit, ce n’est pas ça qui le dérangerait ! L’adolescent revint à pas de loups près du canapé et se percha à genoux sur un bord de celui-ci. Ses mains glissèrent le long des jambes parfaitement épilées de la demoiselle, jusqu’à sa taille, et il la fit pivoter, jusqu’à l’allonger face à lui. Commença alors une douce ascension de baisers, allant du creux de son genou jusqu’à l’aine. Il n’avait pas deux bouches, mais sa main gauche se chargeait d’appliquer caresses et pressions à la jambe délaissée par ses lèvres. Il ne s’arrêta pas et poursuivit son sillon de baiser jusqu’à son ventre, avant de prendre la direction des deux vallées que formaient ses seins. Sagement d’abord, le japonais embrassa les tétons durcis de la jeune femme, comme s’il s’agissait de deux perles précieuses. Plus Cassie montait en excitation, et plus lui-même intensifiait ses caresses. Finalement, il se laissa glisser entre ses jambes et commença à titiller de sa langue son bouton de plaisir. Ajoutez à cela quelques caresses maitrisées de ses doigts fins par ci, par là, et vous obtiendrez un orgasme en bonne et due forme plus ou moins rapidement, tout dépendait de la personne caressée, de son niveau d’excitation et de la dernière fois où elle avait fait l’amour. Plus le temps était long, plus leurs orgasmes venaient rapidement. Ce n’était pas celles que préféraient Sojiro, dans l’absolu, parce qu’elles ne le laissaient pas toujours recommencer jusqu’à la deuxième vague de plaisir. Et lui adorait faire plaisir de la sorte, du coup il arrivait qu’il se sente frustré par une demoiselle « trop rapide ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 17 Juil - 18:48

Perdre du temps inutilement était proscrit. On était là tous les deux pour la même chose! C'était de plus en plus évident au fil des secondes qui passaient. J'inspirais profondément quand le brun fit en sorte que je me retrouve à califourchon sur lui. Un baiser enflammé ses mains baladeuses avaient trouvé une place sur mon fessier. Des baisers de plus en plus suggestifs. On va y arriver beau brun sois patient! Alors qu'il me fit me débarrasser de ma robe je me trouvais en sous vêtement devant ses yeux qui venait de briller d'une toute autre lueur! Il retira sa veste de costard ainsi que sa chemise. Mouais il était pas comment dirais-je! Il n'était pas du tout mon style de mecs mais qu'importe une bite reste une bite. Alors qu'il caressait ma peau en de délicate intention avec sa bouche et ses lèvres ses mains vinrent palper mes seins encore recouvert de leur prison de tissus. Il me demanda s'il pouvait! Je fis mine de réfléchir quelques secondes avant de lui dire que bien sûr il pouvait. Ça faisait un petit moment que je n'avais pas eu de conquête d'un soir! Et qui dit un petit moment dit bien trop longtemps pour moi. La dernière fois que j'aurais pu avoir ce que je désirais ce trouvait être l'autre fou d'Allemand. Il avait osé me laissé en plan dans les chiottes du parc dénudé! Enculé! Ne pus-je n’empêcher de penser, en plus il m'avait prit en photo dans cette situation plus ou moins incongrue.Salopard! Mon soutien-gorge défait l'asiatique le laissa tombé au sol contre le divan. J'étais curieuse pour la suite! En espérant que les rumeurs n'étaient pas fondé quant au matériel qui se trouvait en dessous de la ceinture. Si c'était pour simuler tout le temps de l'acte! Ce n'était même pas la peine d'y songer! Enfin j'irais trouvé un mec en boîte qui me satisfasse un maximum si cela s'avérait être le cas! Il n'était pas vraiment bien bâti, même pas d'abdo, ses bras était maigrichon. à la limite de la mention assez bien! J'commençais à regretter ce qui allait suivre! C'était pas l'moment de faire marche arrière, au moins j'aurais fait un heureux pour la soirée même si moi je risquais d'être frustré jusqu'à avoir tiré un bon coup! Je chassais mes idées et essayais de profiter de l'instant présent. Ses lèvres quittèrent mon cou. Et je pris la parole "Si on diminuait la lumière de la pièce."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeDim 15 Juil - 22:01

« Pour être ailleurs c'est l'cas ! Je ne connaissais pas cet endroit et pourtant dieu seul sait combien de fois je suis venue dans ce bar.
- Pas venue avec bonnes personnes… » répondit-il, plein de sous-entendus. La jeune femme lui sourit, descendit son cocktail cul sec et plongea son regard de braise dans celui de l’asiatique. « Passons aux choses sérieuses Sojiro ! Nous n'sommes pas là pour lire le journal !
- Haha, en effet » approuva-t-il. Cassie approcha alors de lui, féline. Elle posa doucement ses lèvres sur les siennes, presque chastement. « C'est un programme beaucoup plus tentant ! » commenta-t-elle. Hana-kun sourit et lui attrapa la main, pour la tirer à califourchon sur ses genoux. Sa robe courte se retroussa sur ses cuisses, tandis que le brun lui glissait les mains sur les fesses. Il reprit ses lèvres avec avidité, tout en remontant ses mains habiles dans le dos de la brune, jusqu’à sa nuque. Le problème que Sojiro rencontrait avec les américaines était le suivant : elles étaient taillées pour des américains. Lui, il était fait pour satisfaire une asiatique. Traduction, une fille avec un vagin plus serré, appelons un chat un chat. Par conséquent, il avait dû développer deux fois plus le don que la nature lui avait donné. Le don d’un pianiste du clitoris, si vous permettez que je m’exprime ainsi. Son moyen de satisfaire les femmes américaines était de leur faire avoir un orgasme avec la langue, ou les doigts, pour ensuite les prendre en levrette. Ses testicules cognaient alors contre leur bouton du désir ultra-sensible suite à l’orgasme, et elles arrivaient à prendre leur pied autant que lui. Tout cela était très technique, et très réfléchi, mais en amour, il faut ce qu’il faut ! Enfin, pour l’heure, ils n’en étaient pas encore là ! Ses doigts quittèrent la nuque gracieuse, tandis que ses dents mordillaient les lèvres pleines de Cassie, et il fit glisser les bretelles de la sublime robe noire le long des bras de la brune, afin de l’inviter à se dénuder. Elle le fit sans se faire prier et se retrouva bientôt en sous-vêtements devant le nippon. Elle était très sexy, encore plus dans cette tenue pour le moins affriolante. Ils s’embrassèrent encore de longues secondes, suite à quoi le jeune homme lui attrapa les cuisses et se releva légèrement. Jiro-kun la bascula ensuite sur le côté, et Cassie se retrouva allongée sur le large divan soyeux, le brun au-dessus d’elle. Il se redressa un peu pour enlever la veste de son costume, en lui souriant. Quelques mèches de cheveux bruns sortaient de son chignon, et il trouva cela très sexy. Une fois débarrassé de sa veste et de sa chemise, le nippon se pencha à nouveau vers la jeune femme et partit à l’exploration de sa nuque en y déposant une série de petits baisers précis. Sa main, quant à elle, roula vers les monts de Vénus, protégés sous le tissu du soutien-gorge. Il les caressa en alternant douceur et fermeté. L’envie de lui ôter ce bout de tissu superflu était forte, mais il ne voulait néanmoins pas la brusquer. « Je peux ? » questionna-t-il avec politesse, en souriant à la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeVen 13 Juil - 23:13

Attention les yeux! Monsieur l'asiatique accélérait les choses et ce n'était pas pour me déplaire loin de là. J'aimais me sentir désirer et j'aimais aussi être un objet de tentation! Je me pinçais la lèvre inférieure et ancrais mes yeux dans ceux du jeune homme! Vraiment il ne perdait pas de temps. C'était plus simple comme ça, arrêtons le blablatage inutile ça ne menait jamais à rien! Seulement les plaintes, les secrets, des choses totalement futiles. J'inspirais profondément, quand la main du jeune homme remonta doucement toujours plus haut et intime, pour finalement redescendre. Intéressant! Je fronçais les sourcils avant de voir le jeune homme prendre nos deux verres et de nous emmenez dans un endroit que visiblement je ne connaissais pas! Une pièce tout ce qu'il y a de plus suggestif pour les évènements à venir. Et je ne fus pas déçue il posa sa main sur ma cuisse! Et bien évidemment je n'étais pas en jean ce qui était plus pratique pour ce qui allait suivre! Une musique en fond sonore, un divan, un verre dans la main et nous trinquons à cette soirée qui promettait d'être haute en couleur dans tous les sens du terme. "Pour être ailleurs c'est l'cas! Je ne connaissais pas cet endroit et pourtant dieu seul sait combien de fois je suis venue dans ce bar." Il faut dire aussi qu'en règle général quand je rencontrais un homme dans ce bar ça finissait toujours dans une chambre d'hôtel hors de prix! Je regardais le brun et avalais mon cocktail cul sec. "Passons aux choses sérieuses Sojiro! Nous n'sommes pas là pour lire le journal!" Ah moins qu'il change ses intentions en deux secondes ce que je doutais. Il était là pour la même raison que moi et c'était tant mieux. Je m'approchais lentement du jeune homme et posais mes lèvres sur celle du brun. "C'est un programme beaucoup plus tentant!" Vraiment plus intéressant c'était indéniable!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeVen 13 Juil - 18:12

► La réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre. Elle était moins prévisible que toutes celles sur lesquelles Hana-san était jusqu’alors tombé, ce qui n’était pas pour lui déplaire. La demoiselle se pencha vers lui et murmura à son oreille, faisant complètement fi de sa question et rebondissant directement sur sa suggestion coquine « Je pense qu'on pourrait aller ailleurs ». Elle se redressa ensuite et taquina ses lèvres de sa langue, puis les mordilla de sa rangée de dents parfaitement alignées, sous le regard intéressé du jeune nippon. « Soit elle est complètement en manque de sexe, soit elle raffole de ça. Dans tous les cas, ça me convient » songea l’asiatique, tout en l’observant descendre son verre d’une traite. Il en fit de même avec le sien et, tandis qu’elle en recommandait deux, sans doute pour se mettre dans l’ambiance, Jiro-kun glissa sa main fraiche sur la cuisse brûlante et nue de la jeune femme, ce qui attira l’attention de la brune. Il plongea ses yeux bridés et noir profond dans ceux de la brunette et lui sourit, sans cesser de remonter sa main. Sa peau était douce et très agréable à toucher, ce qui promettait pour les évènements à venir. Il s’arrêta à quelques centimètres de son aine et reprit le mouvement dans l’autre sens, jusqu’à son genou, sans la quitter des yeux une seconde. Le barman déposa leurs deux verres sur le bar à l’instant où le nippon arrivait à la fin de sa jambe, qu’il quitta presque à regret pour s’emparer des deux cocktails. Il se leva ensuite de son siège et invita Cassie à en faire de même. D’un pas assuré qui prouvait sa bonne connaissance des lieux, Sojiro Hanazawa entraina Cassie vers une ouverture, protégée par deux rideaux pourpre, en velours. Il la laissa passer devant lui puis s’engagea à sa suite dans le couloir. Celui-ci menait à plusieurs salles, prévues par le patron pour les gens souhaitant se retrouver seuls à seuls. En effet, il préférait cela plutôt que de transformer son bar chic et cosy en baisodrome, du moins visible aux nouveaux clients. Jiro tendit son verre à Cassie, une fois devant la porte du fond, et sortit sa carte de crédit, qu’il engagea dans la fente prévue à cet effet. Le prix à payer pour bénéficier de ces petites salles était incontestablement excessif, mais Sojiro s’en moquait comme de sa première guigne. La porte se déverrouilla et ils pénétrèrent tous les deux dans un petit salon où se trouvaient une table basse, un divan excessivement large et confortable, ainsi qu’un accès à un bar privé et à une chaine hifi programmée pour passer des musiques plus intimes que le jazz du bar en lui-même. Sojiro posa son verre sur la table et laissa Cassie s’installer, tandis qu’il réglait la musique sur un volume peu dérangeant. Il se tourna ensuite vers elle et, tout en ôtant sa montre, lui sourit. « Nous voilà ailleurs » fit-il. Il déposa ensuite sa montre sur la table et s’approcha de Cassie, dans l’idée de trinquer avec elle, dans un premier temps. Le nippon s’installa à la gauche de la jeune femme sur le divan et posa tout naturellement sa main sur sa cuisse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeJeu 5 Juil - 22:33

« Quoi qu’elle fasse, la femme doit le faire deux fois mieux que l’homme pour qu’on en pense autant de bien. Heureusement, ce n’est pas difficile.» Je ne savais plus qui avait pu dire ça mais cela n'en restait pas moins plus que vraie. Un homme était toujours adulé, on ne le traitait pas de salopard s'il couchait à gauche ou à droite, il ne subissait pas non plus les regards machistes, il ne supportait pas non plus l'infériorité que les femmes subissaient à longueur de journée. Hors une femme était bien plus forte qu'un homme que ce soit dans une majorité des domaines. Pourquoi délirais-je à ce point là? Sans doute parce que l'asiatique montrait son envie plus que pressante d'un "un peu plus" entre lui et moi. Je n'étais pas contre. Jasper était loin et puis après tout je ne l'aimais pas. "A notre rencontre!" Tout à fait jeune homme. Enfin je me doutais que c'était une simple excuse pour avoir accès à mon corps et bien plus encore. Peut m'importait après tout j'étais ici pour une seule et bonne raison: Changer d'air! Et pour changer d'air il me fallait qu'une seule chose. La présence physique d'un homme et j'étais sûr d'une chose j'allais pouvoir avoir accès à son corps, qui je devais bien l'avouer n'était pas l'un des physiques que j'appréciais le plus. Ce jeune homme était mince peut être même un peu trop, ces cheveux étaient trop noir, mais il avait un jolie sourire. Au pire j'en avais rien à battre de son apparence physique du moment qu'il me menait au septième ciel sans que je simule un quelconque plaisir. Moi? Nymphomane? Peut être un peu. J'étais jeune il fallait que j'en profite au maximum. Le jeune homme était direct et cela ne me déplaisait pas du tout. Soyons clairs lui aussi était là pour ça alors ne nous amusons pas à perdre de temps.Un clin d'oeil de sa part. Un sourire qui lui répond. Mon visage s'approcha alors un peu de lui et ma bouche se colla presque contre son oreille.

-Je pense qu'on pourrait aller ailleurs!

Je me reculais laissant ma langue caressa ma lèvre supérieur. et mes dents titillèrent ma lèvre inférieur. Je bu mon verre d'une traite et en repris un autre. Attendant une réaction de la part de mon vis à vis.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 3 Juil - 21:32

► La jeune femme était décidément la plus sociable et agréable des américaines qu’il eut été donné de rencontrer au nippon. « Je saurai apprécier votre compagnie ce soir. » lui répondit-elle, charmante. Elle le regardait d’un air intéressé, et finit par lever son verre. Hana-kun lui rendait tous ses regards, si pas plus, et trinqua avec elle avec plaisir. Enfin une fille digne de lui ! « Et bien à notre rencontre jeune homme ! » fit-elle, ce qui le fit sourire. « A notre rencontre » approuva-t-il, avant de terminer son verre. L’asiatique le reposa avec délicatesse sur le bar et fit un signe de la main au serveur. La plupart des jeunes de son âge auraient sans doute claqué leur verre sur le comptoir, malgré le fait qu’ils se trouvent dans un bar chic à l’ambiance cosy et feutrée. Mais pas lui. Il aimait montrer qu’il avait de la classe. C’était une des choses qui le caractérisaient le mieux, d’ailleurs.
Il glissa ses yeux bridés sur la robe de la jeune femme. Elle était décidément très à son goût. « Hm… votre mère aussi styliste pour hommes ? » demanda-t-il d’un air curieux et vraiment très intéressé. Il avait déjà beaucoup de costumes, mais agrandir sa collection d’une pièce unique ne lui aurait pas déplu, loin de là. Cassie lui répondit, et elle terminait sa phrase quand la musique changea pour un morceau de jazz particulièrement calme et propice aux caresses. Jiro-san fit alors un clin d’œil à la demoiselle, l’air de rien… Il était curieux de voir comment elle le prendrait ; serait-elle joueuse et rentrerait-elle dans son jeu ? Ou alors, se montrerait-elle offusquée par une approche si directe ? Pour l’instant, il n’en savait, mais l’une comme l’autre solution lui plaisaient. Elles révélaient de deux aspects de la personnalité d’une femme qu’il savait apprécier.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeSam 30 Juin - 17:18

Je bu de nouveau une gorgée d'alcool. J'inspirais profondément. Que faisais-je moi même ici? Je voulais seulement éviter de me faire chier chez moi à attendre désespérément l'arrivé de Jasper ou bien de Jude. Ils avaient d'autres choses à faire, ce qui me déprimais. L'alcool pour tromper l'ennuie et la solitude. J'aurais très bien pu prendre mes anciennes habitudes et aller faire un tour en boîte de nuit afin de trouver un amant pour la nuit or je n'avais pas envie d'aller dans un endroit ou l'on ne pouvait même pas discuter et profiter d'une ambiance calme et tamisée. Mes yeux se posèrent sur le jeune asiatique qui avait toujours un peu de mal avec les mots. M'enfin ce n'était pas bien grave je trouvais ça mignon.

- Je serais apprécier votre compagnie ce soir.

J'essayais de savoir qu'est ce qu'il pouvait étudier. Les sciences? Non je ne le voyais pas avec une blouse blanche cela ternirait sa prestance et son chic. L'histoire? Non il ne serait pas venue jusqu'en Amérique pour étudier l'histoire, il y avait tellement de chose à apprendre en Asie. Les langues? Non sinon il serait un peu plus doué pour l'anglais et pourrait s'exprimer un peu mieux. En fait je séchais complètement, je ne savais pas ce qu'il pouvait bien étudier quoiqu'il avait l'air d'un businessman à tout les coups il étudier dans le commerce ou une connerie dans le genre. Je levais mon verre face au brun et portais un toast.

- Et bien à notre rencontre jeune homme!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 26 Juin - 12:29

► Après avoir vérifié à droite et à gauche que personne ne les écoutait, Cassie annonça « Je suis lycéenne en dernière année » à un Sojiro agréablement surpris. La demoiselle faisait bien plus âgée que son âge apparent. A moins qu’elle ait beaucoup raté à l’école, mais curieusement, il en doutait. Dans son esprit, les jolies filles réussissaient tout dans la vie, contrairement aux autres. Principe de sélection naturelle ? « Vous ne ressemblez pas à votre âge » commenta-t-il en souriant, dans un anglais vocabulairement approximatif. « Et vous alors que faites-vous dans la vie, mais surtout que venez-vous faire ici dans ce bar à cette heure-ci ? » rétorqua la charmante brune. A son tour, Jiro-san observa les alentours. Le barman vaquait toujours à ses occupations, loin d’eux. « J’étudie » fit-il, laconique. Il ne précisa pas volontairement s’il était au lycée, à l’université… Un peu de mystère, que diable ! Et il aimait bien l’idée de draguer une fille plus âgée. Par contre, pas sûre que elle apprécie, donc mieux valait qu’elle n’en sache rien. « Et puis, le bar… je viens pour passer soirée avec bonne compagnie. Depuis déménagement pour travail de mon père, je n’ai pas beaucoup de connaissances ici, alors je sors pour en créer. » avoua-t-il d’un air tout à fait innocent et honnête. C’était vrai, après tout. Son déménagement remontait à un moment déjà, mais… il était resté complètement dans une bulle pendant tout ce temps. Avec Maeko Matthews qui lui hantait le cerveau. Depuis quand était-ce le cas ? Il n’aurait su trop le dire. Quand il réfléchissait au moment où ses sentiments avaient changé, plusieurs options s’offraient à lui, mais il n’arrivait jamais à mettre le doigt sur l’instant précis où il avait compris que la chinoise comptait bien plus à ses yeux qu’il n’acceptait de l’admettre. Mais penser à Mae’-chan n’était pas la solution pour passer une agréable soirée, alors il préféra se concentrer à nouveau sur Cassie. « Puisque vous êtes seule, et moi aussi… Vous voulez passer la soirée avec ma compagnie ? » proposa-t-il à Cassie, avant de boire une gorgée de son Martini.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeSam 23 Juin - 18:24

Charmant jeune homme qui se trouvait face à moi, mais j'avais déjà eu à faire à ce genre de mecs. Tous pareils, je n'allais pas m'en plaindre bien au contraire, il faisait partie de ces garçons qui prennent leur temps. Les jeunes hommes qui prenne juste le temps d'en savoir un petit peu sur la personne qui se trouve face à eux. Les politesses d'usages avant de n'entamer une relation quelconque. J'aimais bien ce genre de type. Je fus surprise en apprenant qu'il travaillait déjà, je lui aurais donné mon âge. Il y avait certaine personne qui paraissait soit plus jeune ou plus vieille que leur âge. Je souris quand il me posa une question. Je vérifiais alors à gauche à droite afin de voir si oui ou non il y avait quelqu'un qui était un peu trop curieux. Visiblement non! Même le barman vaquait à ses occupations.

- Je suis lycéenne en dernière année.

Claire nette et précise. Je n'allais pas m'étendre sur le sujet lycée. J'allais intégrer l'unif et c'était tant mieux pour moi. Je ne me faisais aucun souci pour mes examens. Il n'est pas bon d'être aussi confiant dans la vie me disais-je, mais après tout j'étais sûre de moi et ça ne m'avait jamais fait défaut jusqu'à présent. Je bu une nouvelle gorgée et m'adressais au jeune homme qui me faisait face.

- Et vous alors que faites vous dans la vie, mais surtout que venez-vous faire ici dans ce bar à cette heure-ci?

Non je n'étais pas vraiment une personne curieuse en fait si je l'étais peut être même un peu trop. Dans tous les cas si toutes ces questions lui déplaisaient et bien s'était son problème pas le mien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMer 20 Juin - 11:21

► « Enchantée de vous connaître Sojiro. » déclara Cassie, avant de se tourner entièrement vers lui. L’expression fit sourire le jeune asiatique. Maeko lui avait maintes et maintes fois répété qu’il ne fallait pas l’utiliser parce qu’elle était idiote : les gens que l’on rencontre ne nous lancent pas de sort ou d’enchantement, qui nous permettraient de nous déclarer enchanté. C’étaient ses propres mots, du coup, Jiro-kun n’utilisait jamais cette expression pour ne pas froisser la chinoise. Bref, quand il lui demanda si elle n’attendait personne, la charmante brune émit un petit rire. « Non je n'attends personne enfin pas que je me souvienne, mais était-ce peut être vous que j'attendais sans le savoir. » fit-elle, ce qui plut beaucoup au nippon. Il y avait des hommes qui savaient parler aux femmes… et des femmes qui savaient parler aux hommes. Cassie faisait très probablement partie de cette seconde catégorie. Elle ponctua sa phrase d’un clin d’œil, suite à quoi le jeune homme attrapa sa main pour y déposer un baiser. « Vous me flattez. » fit-il, souriant, après son baise main digne des plus grands gentlemans. « Vous n'êtes pas Américain je me trompe ? » demanda alors la jolie jeune femme, sur le ton de la conversation. Fine déduction. Il hocha négativement la tête. « Je viens Japon, en effet. J’ai changé de pays pour le travail. » répondit-il, le plus naturellement du monde. A vrai dire, son père avait changé de pays pour ça. Lui n’avait fait que le suivre. Mais comme il ne connaissait pas l’âge de son interlocutrice, pas question de lui dire qu’il était encore lycéen. C’eut été griller ses chances en très peu de temps. « Vous faites quoi dans la vie ? » poursuivit-il, d’un air très intéressé et badin à la fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMer 20 Juin - 8:21

Il qualifia ma robe de ravissante, il était vrai que ma robe était plus que ravissante, ma mère y avait mit tout son coeur quand à la confection de celle-ci. Elle l'avait faite pendant ses vacances. Alors que je finissais mon verre d'une traite et que je demanda au barman de m'en remettre un le brun me dit qu'il était ravi de faire ma connaissance, si mon prénom était pour lui le premier pas pour une relation de connaissance qu'il en soit ainsi.

Je n'allais pas me plaindre j'étais seule et j'avais bien l'intention de passer ma soirée en compagnie de quelqu'un et peu importe la personne. Peur? De qui avais-je envie de dire, de Jasper? Non pas vraiment. Il était peut être mon petit ami, si en ce moment-même je pouvais le qualifier de petit copain après tout j'étais seule accoudé au bar d'un petit pub plutôt réputé pour sa notoriété de clientèle avec une certaine somme d'argent sur leur compte. Une petite musique sortait des hauts parleur dissimulé un peu à gauche et à droit au plafond. Un air que je ne connaissais pas vraiment mais cela mettait une certaine ambiance que j'appréciais tout particulièrement. Il finit par me réveler son prénom et je pris alors la parole à son attention.

- Enchantée de vous connaître Sojiro.

Je me décalais afin de laisser mon corps se tourner vers lui et ainsi avoir un vis à vis plus ou moins intime. Il est vrai qu'une femme accoudé au bar n'était pas quelque chose de très sexy. Ma pensée me fis sourire comme si j'en avais à faire d'être dans cette situation, mais la moindre des choses quand un charmant jeune homme vous adresse la parole c'est d'être présente totalement autant physiquement que mentalement. Il me demanda alors si je n'attendais pas quelqu'un. Un petit rire sortis d'entre mes lèvres et je lui répondis.

- Non je n'attends personne enfin pas que je me souvienne, mais était-ce peut être vous que j'attendais sans le savoir.

Je concluais ma phrase avec un clin d'oeil à destination du jeune asiatique avant de n'enchainer avec une phrase à son attention.

- Vous n'êtes pas Américain je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 19 Juin - 22:33

► Sojiro capta nettement un intérêt renouvelé dans les yeux de la jeune femme, lorsqu’il lui demanda de qui était sa robe. Il était évident qu’elle ne venait pas d’un quelconque H&M. Les coutures en étaient trop précises, trop parfaites pour cela. De plus, la qualité du tissu était nettement supérieure à celle des vêtements vendus dans les grandes enseignes. « Cette robe est de ma mère ! Peu connue du grand public mais qui a une certaine popularité ici aux Etats-Unis. ». Cela étonna Jiro-chan, qui hocha doucement la tête, sans se départir de son sourire avenant. « Ravissante. » commenta-t-il sobrement. Il n’avait pas besoin d’en faire des tonnes, son regard appréciateur en disait bien assez long pour qu’il prenne la peine d’en rajouter. De plus, son vocabulaire était trop limité, en anglais, pour qu’il puisse complimenter les femmes en long, en large et en travers. Les belles tournures, ce n’était pas évident. En revanche, il aurait pu sortir à cette demoiselle une liste de synonymes tous plus hauts en couleur les uns que les autres du mot ravissant. Mais un seul suffisait. Il n’allait pas non plus la demander en mariage.
« Je m'appelle Cassie. ». Cette phrase représentait le ticket gagnant, selon le jeune nippon. Une fois le prénom en poche, le numéro ne tardait généralement pas à suivre. « Je suis ravi de faire votre connaissance. » récita-t-il doctement. Les phrases toutes faites, ça avait du bon, lorsqu’on apprend une langue étrangère. « Moi c’est Sojiro. » annonça-t-il ensuite, toujours souriant. Il but une gorgée de Martini, songeur. Habituellement, il aurait donné son nom de famille. La tradition japonaise voulait que les gens pas proches de vous vous appellent par votre nom, après tout. Mais le jeune garçon avait su s’adapter à son pays d’adoption, et il avait dès lors renoncé à se faire appeler Hanazawa, ou même Hana, par les gens qu’il ne connaissait pas, ou peu. Toc, fit le verre en touchant la surface plane du bar lorsque l’asiatique le reposa. « C’est rare voir des jeunes femmes comme vous seules au bar. Peut-être vous attendez quelqu’un ? » demanda-t-il alors, pour s’assurer qu’il ne dérangeait pas la charmante brune.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 19 Juin - 21:37

Le sourire aux lèvres ne pouvait que plaire à ce jeune homme. Il n'était pas américain, son accent le trahissait. Une chose était sûr ce jeune homme n'était pas des plus pauvres comme en témoignait sa montre hors de prix qu'il avait à son poignet. Ah vraiment c'était un crime de ce balader en ville avec une telle montre. Les voleurs sévissaient à chaque coin de rue. Quand je sortais dans un bar, dans une boîte de nuit ou même au lycée je ne pouvais pas me permettre de porter des bijoux avec plusieurs carats. Le brun était sans nul doute un asiatique comme pouvait en témoigner ses yeux bridés. Il passa sa commande et prit un martini, tiens il me surprenait, avec cette classe qui lui collait à la peau je pensais qu'il aurait prit soit un whisky ou bien un bon verre de vin issu de grands crus français. Alors que je sirotais mon cocktail lentement appréciant généreusement ce goût sucré qui ne gâchais pas du tout le goût de l'alcool contrairement aux apparences, le jeune homme me demanda quel était le créateur de ma robe. En plus d'avoir une allure de mec bon chic bon genre il s'y connaissait pour ce qui était de la mode féminine. D'ailleurs j'étais étonnée qu'il se rende compte que ma robe ne venait pas d'un vulgaire magasin qui vendait leurs habits à bas prix. Il avait l'oeil le gaillard. Je souris et lui répondis.

- Cette robe est de ma mère! Peu connue du grand public mais qui a une certaine popularité ici aux Etats-Unis.

C'est vrai ma mère n'était pas une styliste connue dans le monde entier, mais elle tenait quelques boutiques aux Etats-Unis, ses créations plaisaient à la plupart des filles qui voulait avoir une certaine classe et qui bien sûr avaient les moyens de se payer les habits que ma mère confectionnait. Chaque vêtement était différent d'un autre.

- Je m'appelle Cassie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 19 Juin - 21:09

► La jeune femme lui sourit, étirant ses lèvres légèrement peintes vers deux adorables pommettes. Ses yeux rieurs, sciemment maquillés, complétaient un tableau des plus attrayants. De face, c’était encore plus agréable que ce qu’il avait pu observer de dos. Tant mieux pour lui, la soirée s’annonçait au mieux. Conviction approuvée et renforcée quand la demoiselle répondit à son salut, au lieu de l’envoyer bouler comme la plupart des femmes l’auraient fait. Voilà pourquoi Jiro-kun appréciait tant les bars chics et réservés aux adultes : il n’y trainait pas des midinettes stupides, d’une, et de deux, les jeunes femmes qui s’y rendaient étaient pourvues d’une classe à toute épreuve. « Ami du soir, bonsoir ! ». Tiens ? D’humour, aussi ? L’asiatique sourit, agréablement surpris. D’un signe de la main, qui laissa entrevoir sa montre hors de prix, il appela le serveur. « Je peux offrir à boire ? » demanda-t-il à sa nouvelle connaissance. Son ton était celui d’un adulte, absolument pas celui d’un jeune de son âge. Sans doute avait-il grandi bien trop vite, par rapport aux autres élèves de sa classe. Bon, par contre, son anglais n’était pas encore parfait, mais il faisait énormément de progrès, comparé à son arrivée aux Etats-Unis. Grâce à Maeko. Mais mieux valait ne pas penser à elle aujourd’hui, où il ne profiterait pas pleinement de sa soirée. Le barman arriva près d’eux, et le nippon lui passa commande, « Un martini, s’il vous plait », avant de se tourner vers la charmante brune pour voir si elle désirait quelque chose. Une fois servi, il s’installa sur le tabouret à côté d’elle et ils trinquèrent. Après avoir bu une gorgée de sa boisson, le jeune homme laissa son regard couler sur la robe noire de la demoiselle. « C’est de qui ? » demanda-t-il avec une certaine curiosité. Ce modèle, cette griffe, ne lui disait rien… Or, il avait la prétention de relativement s’y connaître en matière de mode, même féminine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 19 Juin - 20:07

Lentement en douceur j'émergeais de ma petite sieste réparatrice qui me fit un bien fou. Sauf que quand mes yeux tombèrent sur mon réveil c'est un sursaut qui s'empara de mon corps. 21h15 était affichée en chiffre numérique sur le devant de mon réveil. Cet objet qui te faisais chaque minutes un peu plus comprendre que le temps passait bien trop vite.

Qu'allais-je faire? Avais-je seulement envie de faire quelque chose? Oui j'avais envie de sortir. Jasper ne répondant que très peu à mes coups de téléphone, je n'allais pas l'attendre toute ma vie. Je n'étais pas une fille jalouse, mais ma patience avait des limites et aujourd'hui peu m'importait si Jasper était d'accord ou non j'allais sortir.

Jude avait quelques problème d'ordre familiale et je n'osais pas vraiment le déranger pour un caprice qui n'était autre que sortir je ne sais où. Et bien qu'importe je sortirais seule après tout je n'allais pas passer toute ma vie coller au brun même si je le savais il resterait mon meilleur ami jusqu'à ma mort. Encore sous les couvertures, le corps parsemé d'une fine pellicule de sueur dû à la chaleur environnant et non pas à une activité quelconque que l'on à l’habitude de pratiquer au lit.

J'inspirais profondément et me dirigeais droit vers la salle de bain. J'étendis mes muscles engourdis et je pris la direction de la salle de bain. Je secouais la tête de gauche à droite éloignant un maximum mes idées plus ou moins grises et j'entrais dans la cabine de douche et je pris bien évidemment une douche plus que bienfaisante.

Une fois mon corps laver et rincer je sors de la douche et me dirige droit vers l'armoire et j'en sortis une robe bustier noire m'arrivant au dessus des genoux. Une robe tout à fait ravissante que ma mère avait confectionné pour moi. Je ne la remercierai jamais assez de faire certain de mes vêtements. C'est vrai personne n'avait jamais les mêmes fringue que moi. Enfin bref, je me maquillais légèrement, du crayon noir, de l'eye liner et un rouge à lèvre plutôt naturel. Je ne cherchais pas vraiment à me rendre plus belle que les autres, je voulais simplement être jolie.

Après avoir enfilé ma paire de talon noire compensée je me dirigeais vers la cuisine ou j'embrassais ma mère sur le front et lui souhaitais une très bonne soirée. Je descendis dans le garage et pris ma voiture. Où est ce que j'allais? Dans un bar plutôt réputé où le patron ne me demandait jamais ma carte d'identité et heureusement pour moi parce que jusqu'à preuve du contraire je n'avais pas 21 ans et on ne vendait pas de l'alcool à des personnes n'ayant pas cet âge. Une fois arrivé à l'endroit souhaité je m'installais au bar saluant le barman et commandais une boisson avec alcool, un cocktail que j'appréciais tout particulièrement.

Perdue dans mes pensées je ne vis pas un jeune homme d'à peu près mon âge s'installer à côté de moi. Je pris conscience de sa présence seulement quand il laissa ses cordes vocales s'exprimer. Un simple "Bonjour" prononcé d'un ton plutôt neutre. Je souris et me tournais vers lui afin de lui répondre. Il était plus de 22h déjà.

- Ami du soir bonsoir!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitimeMar 19 Juin - 17:33

2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Tumblr_lvorkwOv0f1r23tzz
21 juin 2012

► Les journées passent et se ressemblent toutes. Les cours. L’entrainement, trois fois par semaine. Les soirées en solitaire, la plupart du temps. Et l’ennui. Dieu, l’ennui perpétuel. Jiro-kun n’en pouvait plus d’attendre les soirées où il voyait Mae’, Gin’ et Emer’ pour avoir une vie sociale. Ces soirs-là, ils n’avaient pas de limites, mais les autres, quasiment tous, il se sentait aussi seul que… qu’un ermite. Oui, voilà. Il était un pauvre ermite, seul et en constante dépression, pour ainsi dire. Quelques jours plus tôt, il avait fêté ses 16 ans. En rentrant de soirée, Hanazawa avait des résolutions plein la tête. Et la première, pour cette nouvelle année, serait de se faire d’autres amis, et de reprendre là où il l’avait laissée au Japon sa réputation de coureur de jupons. Tant pis si ici, aux USA, il n’y avait presque que des blondes, des brunes et des blacks. Ah, des latines, un peu, aussi. Lui, il préférait les asiatiques, mais il était temps de se ranger à l’avis de presque tous les hommes : un trou est un trou.
Ce soir, donc, le jeune Pi Sigma s’était fait beau pour sortir. Costume élégant, chaussures de marque, noires et vernies, chemise bleue ciel, montre sertie de diamants. Parfait. Il respirait le luxe et la confiance en lui. Personne ne lui aurait donné 16 ans, d’ailleurs, ainsi vêtu. Il venait à peine de les avoir, mais il en faisait déjà au moins 2 de plus. L’asiatique se rendit dans un bar chic, situé sur le grand boulevard. Il était 22h, on le laissa entrer dans même demander sa carte d’identité. Comme s’il était un habitué des lieux, il se dirigea immédiatement vers le bar comme commander un verre. Une jeune femme, brune, était assise, seule. Elle avait l’air jeune, vu de dos. Et mince. Donc, elle ferait sans doute l’affaire. Il s’accouda à ses côtés, l’air de rien, et lui lança un regard. Jolie, pour une américaine. Elle tourna la tête vers lui, et il en profita pour lui sourire. « Bonsoir. » fit-il, très neutre. Autant commencer gentiment.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Empty
MessageSujet: Re: 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.   2.2. Tromper l'ennui, phase 2. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
2.2. Tromper l'ennui, phase 2.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ennui sur le bateau...
» La logique sauve de l'ennui [Ruby]
» Un p'tit bonhomme qui s'ennui
» Un dernier Eclipse Phase pour la route
» Présentation - Ichigo Kurosaki [Terminé || Phase de Relecture]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: