AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Être soi-même, ou pas... [Salome]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mar 6 Mar - 11:48

Salome comprenait enfin ce qui torturait autant Mathew. C’était certain que ce détail voulait tout dire. Même si il s’amusait à clamer qu’il était homophobe et qu’il haïssait son frère pour cela, c’était juste tellement douloureux ! Qu’on lui dise après ça, que l’homosexualité était tout à fait acceptée. Que quelqu’un ose lui déclarer ce genre de salades, juste histoire de pouvoir échapper à sa frustration en frappant dessus. Violent ? Juste besoin de s’exprimer. Et finalement, heureusement qu’il avait pu le faire un peu avec la demoiselle qui venait d’arriver.

Finalement ils décidèrent de jouer ensemble. Dans le fond, Mathew plaisantait vraiment parce que quelque chose lui disait que Salome pourrait, si ce n’est le ratatiner, au moins être à son niveau. D’ailleurs, alors qu’elle se lançait pour marquer il réalisa rapidement que tout ça allait ne pas être du gâteau. Mais tant mieux. Il prit la balle un sourire aux lèvres, retrouvant visiblement son entrain habituel.

« Ahah, je peux pas ternir la réputation des Pi Sigma et laisser une fille me battre… »

Ajouta-t-il en jouant un peu avec le ballon avant de se lancer. Déjà son avantage était qu’il soit plus grand que Salome. Mais elle lui donna du fil à retordre avant qu’enfin il ne marque son propre panier ! Récupérant la balle, il sourit en lui envoyant et ils continuèrent ainsi un bon moment avant qu’ils ne soient sur le banc, Mathew buvant de l’eau.

« Egalité donc… Mais, c’était pour être gentleman… »

Annonça-t-il avec un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mer 29 Fév - 20:02

- Ce n’est pas aux autres que je m’accommode, c’est à mon père, mais, pas envie d’en parler.

Affaires familiales. Ok, là, je comprenais bien mieux. Avec Nate, nous avions eu notre lot de conflits familiaux, avec notre père, notamment. Mais, vient un moment où il faut savoir dire stop. Je ne pus m'empêcher de ressentir un petit pincement au cœur lorsque ce jeune homme révéla ce simple petit détail qui nous servait de point commun. Bref, passons. L'heure était donc aux présentations.

- Moi, c’est Mathew.
- Enchantée Mathew.

Il acceptait ma main tendue, l'air fermement décidé

- Qu’est-ce qu’on fait ? Un contre un ? Ce ne serait pas un peu inégal ?
- Haha ! Inégal, dis-tu ? On va voir ça de suite !

Il avait de l'humour lorsqu'il ne se lamentait pas et le sens du défi. Et bien, c'est ce que nous allions voir, petit ! Dès que je rattrapais le ballon orange, je me lançais en dribblant, slalomant sur le terrain malgré les tentatives de Mathew de reprendre la balle. Au bout d'une quinzaine de minutes, je finissais par marquer un panier narguant alors le jeune homme.

- Alors, qu'est-ce que tu en dis ?

Main sur la hanche et ballon dans l'autre main, j'affichais un fier sourire devant mon adversaire et lui lançais la balle.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mer 29 Fév - 16:57

Non, Salome ne l’agaçait pas, il s’agaçait lui-même. Et puis, elle ne savait pas le fond du problème, alors, elle n’était vraiment pas responsable, ses réponses étaient tout à fait logiques. Après tout c’était vrai, il était gay et elle était black. Quoi qu’en disent les gens, il existait toujours du racisme et de l’homophobie. En gros, ils connaissaient plus ou moins les mêmes souffrances et il devait avoir l’air idiot à ses yeux.

« Ce n’est pas aux autres que je m’accommode, c’est à mon père, mais, pas envie d’en parler. »

Dit-il simplement, décidant ainsi que cette conversation n’irait pas plus loin. Son père ne devait jamais apprendre qu’il était gay. Donc, il devait le cacher à tout le monde pour que l’information ne filtre pas. Si le père Hamilton avait le moindre doute… Il serait même capable de le faire suivre, pour s’assurer de la chose. Donc, Mathew se trouvait dans cette horrible situation, pas facile à vivre tous les jours. Mais soit, pour le moment, ce n’était plus la question.
Son regard se posa sur la main tendue alors que la demoiselle lui proposait de s’entraîner avec lui. Il la prit, se levant donc et allant avec elle jusqu’au centre du terrain. Il n’allait certainement pas dire non. L’inconnue finit par se présenter.

« Moi, c’est Mathew. » Répondit-il en allant récupérer le ballon.

Il n’était plus le temps de se morfondre maintenant.

« Qu’est-ce qu’on fait ? Un contre un ? Ce ne serait pas un peu inégal ? » Mathew sourit en coin, retrouvant un peu de son mordant alors qu’il envoyait la balle orange à Salome.


(H.S: Mais non!)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mer 29 Fév - 16:24

- Non, c’est pas ça.

Il soupira, je devais l'agacer, il ne devait pas vraiment comprendre où je voulais en venir.

- Je m’en fous d’être gay. Je supporte juste plus de devoir le cacher. Malheureusement, je n’ai pas le choix.
-Ah la la. Désolée mais, même si quelque part, je comprends, je trouve ça dommage de s'accommoder aux autres. Parce que je suppose qu'il s'agit d'une histoire du genre, non ?

Qu'importe. Il était inutile d'insister. Ce ne serait qu'une perte de temps. Dommage, oui mais, pour lui.

- Désolé, tu venais sans doute pour t’entraîner. Te retiens pas pour moi.
- Allez, je vois bien que je ne peux pas grand chose pour toi mais tu vas t'entraîner avec moi. Ça te changera un peu les idées.

Je n'étais pas très douée pour les cas perdus, en revanche, je savais comment passer à autre chose. Je lui tendais la main, l'aidant à se lever. Après tout, n'était-il pas lui aussi dans un gymnase pour pratiquer un sport, se défouler, dépenser son énergie, aussi négative soit-elle.

- Au fait, je m'appelle Salome.

Les présentations, étape fondamentale dans les conventions sociales, non ? Qu'il soit homosexuel ou schtroumph, je m'en foutais un peu mais, si nous devions passer un moment dans la même pièce, autant échanger nos noms.



HRP : désolée, c'pourri u_u
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mar 28 Fév - 16:41

Oui, Mathew divaguait totalement là. Il avait plus ou moins oublié que Salome ne pouvait absolument pas suivre ses pensées. Du coup, il parlait, sans expliquer, et elle ne pouvait pas comprendre ce qu’il entendait par ses paroles. Par exemple, croiser dans la rue signifiait plutôt, à première vue. Pour une première rencontre. Enfin, quoi qu’il en soit, il n’avait pas vraiment d’excuse. En gros, il était perdu et ce qu’il racontait n’avait aucun sens. Pour personne. Pour lui si, hein, je vous rassure !

Parce qu’au final, sans connaître tout le paysage derrière son souci, on pouvait trouver ça mineur. Être gay était de plus en plus accepté. Il y avait même des états où ils pouvaient se marier et adopter. Donc oui, dis comme ça, il devait avoir l’air idiot ! D’ailleurs, il réalisa à la deuxième question et remarque de la demoiselle.

« Non, c’est pas ça. »

Il passa une main dans ses cheveux en soupirant.

« Je m’en fou d’être gay. Je supporte juste plus de devoir le cacher. Malheureusement, je n’ai pas le choix. »

Et il n’en dirait pas plus. C’était déjà assez comme ça, le fait de balancer à une inconnue ce qu’il s’efforce à planquer un peu plus chaque jour. Surtout depuis Nel, parce que même s’il ne résistait jamais au bel androgyne, ça n’était qu’un risque de plus qu’on découvre son petit secret.
Devoir rester dans son placard alors qu’Andrew affichait sa follitude partout le rendait dingue. Devoir sortir avec des filles alors qu’il n’aimait pas ça le rendait dingue. Et il détestait le fait d’avoir fait ce choix. Mais c’était comme ça. Il le fallait.

Le brun soupira et appuya finalement sa serviette sur son visage, un peu sur ses yeux jusqu’à voir des étoiles et relâcher la pression. Finalement, il cligna des yeux, tournant la tête vers l’inconnue pour la regarder un moment.

« Désolé, tu venais sans doute pour t’entraîner. Te retiens pas pour moi. »

Ouais, bon, il n’était pas en forme. Parce que clairement, Mathew, il adorait qu’on se retienne pour lui et qu’on s’occupe de lui. Normalement. Là, il savait pas trop ce qu’il aimait ou pas.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mar 28 Fév - 16:08

- Te parler de ça, ce ne serait pas une très bonne idée.

- Peut-être.

Je n'allais pas lui mentir, je n'aurais jamais l'idée saugrenue de me confier à quelqu'un d'inconnu et je ne le ferai pas même si on me le proposait. Cependant, j'étais là, alors je n'allais pas prendre mes jambes à mon cou et le laisser se noyer dans ses larmes.

- Si tu me voyais dans la rue, tu penserai quoi ? Que je suis un de ces mecs fils à papa, riche à ne plus savoir quoi faire de mon argent, passant mon temps à faire la fête et à draguer toutes les filles du monde, non ?

Le pauvre, il divague. À moins que ce ne soit ça, son "problème". Aurait-il croisé quelqu'un dans la rue et eu une altercation ? Ou une autre connerie du genre ? Hmm... J'attends la suite, il a l'air d'avoir quelque chose à ajouter.

- Quoi que je t’accorderai qu’avec un jogging et l’air d’un abruti qui pleure au milieu d’un terrain, on ne s’en rend pas trop compte.

Sûrement. Mais comme je n'ai aucune idée de ce quoi il parle...

- Je suis gay. Et si jamais ça se savait, ma vie deviendrait un enfer.


Voilà, on en vient aux faits, enfin ! Bon... Sa grande angoisse est que l'on découvre qu'il est gay et là, il vient de me le dire. Certes, je lui ai proposé de me faire ses confidences mais il est un peu contradictoire, le garçon tout de même. Mais, dans tous les cas, qu'il y a-t-il de grave ? Ok, la société est constituée de membres intolérants et alors ? Je le sais bien, ma couleur de peau n'était pas accueillie de la meilleure des façons lorsque je suis arrivée en Europe avec Nate mais, nous voilà, vivants, en pleine santé et sains mentalement... Non, franchement, je ne vois pas où est le souci.

- Ok. Bon, déjà, si je t'avais croisé dans la rue, je ne t'aurais même pas calculé. Il y a tellement de gens qui y passent, je n'y accorde pas la moindre attention.

Cash. Mais, véridique. La plupart des personnes se croient en permanence jugées dès l'instant où elles se trouvent dans un endroit où d'autres sont aussi présents. Selon moi c'est soit dû à un énorme manque de confiance en soi ou alors une certaine forme égocentrisme...

- Donc, ton problème est d'être homosexuel ? Bon, d'accord, admettons. Je suis noire, t'as un soucis avec ça ?

Tandis que j'étais toujours à un mètre de distance, je me rapprochais un peu puis m'asseyais prête à attendre sa répondre et sachant que la discussion ne faisait que commencer, j'allais pas rester plantée là, debout, le surplombant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Mar 28 Fév - 10:50

Mathew n’était pas le genre vraiment très sensible normalement. Il gardait plutôt bien ses émotions et n’appréciait pas le fait de s’apitoyer sur son sort. C’était bien pour ça qu’aujourd’hui, il était venu ici. Pour s’isoler. Pour ne pas avoir à être un poids pour quelqu’un avec sa pauvre petite vie. Parce que, il y avait sans doute des gens plus malheureux que lui. Mais dans le fond, à son échelle, sa vie était juste un enfer depuis ses 15 ans. Mais, enfer ou non, là, il n’avait pas dans l’idée de le faire partager à qui que ce soit. Alors, Salome tombait juste au mauvais endroit et au mauvais moment. Ou peut-être qu’elle avait une vocation de bureau des pleurs, oui. Surtout qu’elle lui proposait clairement de parler. Mathew prit une grande inspiration et se redressa finalement sur ses deux pieds.

Il ne se voyait pas du tout raconter ça à une parfaite inconnue. Il avait cru comprendre qu’ici, personne n’était vraiment de confiance. Que trop parler à n’importe qui colportait d’énormes rumeurs. C’est pourquoi son regard bleu scrutait la demoiselle qui lui avançait un nouvel argument. Parler à quelqu’un d’extérieur serait une solution ? Oui, aussi. Un danger et une solution. Garder tout ça pour lui, ce n’était jamais simple. Pourtant, maintenant, il avait Nel sur qui s’appuyer un peu. Nel qui le sortait un peu de ce placard étroit auquel il s’accrochait du mieux qu’il pouvait. En même temps, il devait faire attention à ne pas trop en sortir non plus. Clairement, Mathew était en plein questionnement intérieur là.

« Te parler de ça, ce ne serait pas une très bonne idée. »

Souligna-t-il tout de même, essuyant rapidement ses joues par peur qu’une larme ne lui ait échappé. Oui, ce ne serait pas une bonne idée, mais pour une raison obscure et sans doute due à l’illogisme de son état, Mathew écarta les bras.

« Si tu me voyais dans la rue, tu penserai quoi ? Que je suis un de ces mecs fils à papa, riche à ne plus savoir quoi faire de mon argent, passant mon temps à faire la fête et à draguer toutes les filles du monde, non ? »

Mathew soupira, croisant les bras et fermant les yeux. C’est ce qu’il se forçait à être. Même si il adorait faire la fête, vraiment hein ! Il voudrait juste pouvoir être lui.

« Quoi que je t’accorderai qu’avec un jogging et l’air d’un abrutit qui pleure au milieu d’un terrain, on ne s’en rend pas trop compte. » Il fit un léger sourire en se dirigeant vers les bancs où une serviette et une bouteille d’eau l’attendait. Il but une gorgée reportant son attention sur Salome peu après.

« Je suis gay. Et si jamais ça se savait, ma vie deviendrait un enfer. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Lun 27 Fév - 20:49

- Je doute que l’infirmerie puisse soigner mon problème.

Bon alors c'était pire que ce que je croyais. Soit ce type avait une maladie incurable soit il était déprimé. Je me demandais encore ce qui était le pire. Quoique, la déprime, ça se soigne toujours d'une manière ou d'une autre. Mais allez donc tenter de réconforter un parfait inconnu... Enfin bon, je n'allais pas m'arrêter en cours de route, maintenant que j'étais là, autant aider ce pauvre garçon.

- Dis moi ce que tu as, on verra bien ce que je peux faire.

Je ne m'approchais pas, craignant quelques réactions imprévisibles de la part du jeune homme. Après tout, on ne peut pas deviner les humeurs ou traits de caractère d'un individu qui, en plus d'être totalement étranger, est quasiment recroquevillé sur lui-même... Je n'allais tout de même pas prendre le risque idiot de recevoir un coup ou quoi. Les gens étaient si étranges parfois, il suffisait d'un minuscule détail pour les faire réagir au quart de tour.

Sa voix était tremblante, ça sentait le type au bord des larmes en fin de compte. Ok, bon Salome au bureau des pleurs, j'écoute ? Les wynwoodiens étaient décidément bien émotifs... J'espérais que cela ne soit pas contagieux, je n'aimerais pas me retrouver dans une situation similaire.


- Et puis, parler à une inconnue, ça pourrait être moins embarrassant. Qu'en penses-tu ?

Effectivement, pour la plupart des gens, c'était le cas. En ce qui me concernait, c'était tout l'inverse, je ne pouvais me confier qu'à Nate. Bien sûr, pendant un an, il y a eu une exception mais bon, ça n'a pas pu durer...


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Sam 25 Fév - 23:50

Mathew était assis par terre, reprenant son souffle et appuyant la paume de ses mains contre ses tempes. Il essayait de se calmer, ce n’était pas la peine de se mettre dans un tel état. Parce que tout aussi perturbé qu’il se rendait, rien ne changerait. Il devrait pour toujours être le parfait fils héritier, l’hétéro. Il devrait épouser une femme, et lui faire des enfants. Mon dieu, comme cette idée était déchirante. Horrible. Il ne voulait pas de cet avenir. Mais, encore une fois, le choix n’était pas ce qu’il avait. Lui, il avait le droit de se taire et assumer. Ah ! Il avait envie d’hurler ! Et il aurait volontiers hurlé, pour empêcher les larmes de rages qui voulaient lui échapper, si seulement quelqu’un n’était pas entré et ne venait pas de lui parler !
Il était énervé, mais ce n’était pas le moment de s’en prendre à elle. Il soupira.

« Je doute que l’infirmerie puisse soigner mon problème. »

Déclara-t-il sans se lever, détournant le visage parce que, il fallait dire ce qu’il était, ses yeux étaient encore trempés par l’envie de pleurer. C’était bien le moment de rencontrer une inconnue dans cet état ! Mathew ne voulait pas qu’on lui découvre des faiblesses. Il en avait déjà bien trop. Il n’aimait pas les hommes faibles. Ceux qui n’assumaient pas simplement leurs choix. Alors pourquoi devrait-il soudainement commencer lui aussi à regretter ?
Mathew voulait que l’inconnue parte et le laisse. Il avait peur que, dans cet état faible, il se mette à craquer un peu plus, et parler trop. On ne pouvait pas parler à n’importe qui ici. Il le savait. Il avait entendu parler de cette « voix ». Quoi que, si la voix pensait que ça, c’était son gros secret, ce ne serait pas plus mal… Bah…

Quoi qu’il en soit, l’infirmerie ne serait d’aucune utilité. Parce que si l’homosexualité était une maladie, dans ce cas, personne ne trouverait jamais de remède et il ne pourrait jamais être soigné. Donc, sa vie serait juste un enfer jusqu’à la fin des temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Sam 25 Fév - 18:47

Être soi-même, ou pas... ♦ Matthew Hamilton


Samedi 11 Février,
Dans quelques jours, je devrai suivre Nate à Venise, soit disant pour m'amuser. Bon d'accord, j'étais tout de même curieuse de vérifier cette théorie et ce que le lycée nous réservait pour cet événement. Bref, je n'étais pas plus enchantée que cela mais je commençais à me faire à l'idée.

Ce matin, je ne m'étais pas levée trop tard, neuf heures, afin de pouvoir avoir assez de temps pour quelques révisions après m'être lavée, préparée et avoir pris le petit déjeuner à la cafétéria avec mon frère. Ensuite, je retournais à ma chambre, plonger le nez dans mes cours jusqu'à ce que ce soit l'heure de manger.
Après cela, je pensais à faire un tour au gymnase, faire un minimum d'exercice car même si le sport n'est pas la discipline dans laquelle j'excelle le plus, je me débrouille assez bien pour garder «un esprit sain dans un corps sain», j'estime que cela est important, d'autant plus depuis que Nate et moi avons pris la décision de ne plus jamais toucher ne serait-ce qu'à une clope ou un verre d'alcool.

Juste avant de partir, je remplissais un sac de ma tenue de sport et de baskets, là, j'étais enfin parée pour me rendre au gymnase. Lorsque j'arrivais, vestiaires déserts, je me changeais, me pensant alors tranquille pour une partie de l'après midi. Il était quinze heures. Je sortais alors du vestiaire, gagnant le terrain de basket où je vis alors un jeune homme écroulé. Mince, moi qui pensais être seule, je me retrouvais en tête-à-tête avec un type... Déprimé ? Énervé ? malade ? Et une curiosité, une nouvelle fois, attisée. De plus, les conventions exigeaient un minimum d'attention de ma part... Comment ça j'essaie de me justifier ? De toute façon, ce serait trop bizarre de partir maintenant, ce ne serait pas correct envers cette personne que je ne connaissais pas non plus. Il n'était peut-être pas si étrange qu'il le paraissait, peut-être qu'il s'était fait mal. Je devais vérifier pour savoir.

Je m'approchais, prudemment tout de même, et lorsque j'arrivais à un mètre de distance de lui, je commençais à lui parler calmement.


- Excuse moi, je voulais juste savoir ce qui t'est arrivé. Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Être soi-même, ou pas... [Salome]   Jeu 23 Fév - 17:05

Des fois, mais pas souvent, Mathew craquait un peu.

Ce matin, encore, son père avait voulu lui parler. Il ne pouvait donc pas le laisser un peu tranquille ? Et encore une fois, il avait fini par lui parler de sa merveilleuse vie amoureuse de parfait hétéro. C’était lourd. Parce que depuis qu’Andrew avait fait son Coming-out, le père Hamilton vérifiait à chaque minute de sa vie que son seul et unique espoir avait une vie normale, avec des filles. Parce qu’être gay était une tare, et il espérait bien qu’elle n’ait pas contaminé les deux jumeaux. Ce poids-là, était parfois très, très lourd sur les épaules de Mathew. Et de voir Andrew faire sa victime le rendait fou. Pauvre Pauvre Andrew qui lui avait le droit d’être qui il voulait !

Mais bon, Mathew avait de son côté, la chance de ne pas avoir eu le droit à la violence. Eh, c’était pas si mal non ? Oui, mais en attendant, devoir s’inventer une vie ainsi, se priver de son futur, bref, devoir subir ça n’était pas tous les jours facile. Aujourd’hui, c’était un jour sans. Après sa conversation avec le père, il avait la tête prête à exploser. Il se changea rapidement direction le gymnase, se disant que s’il se fatiguait un peu, ça irait mieux. Se promettant aussi que ce soir, il irait faire la fête de manière assez phénoménale pour que demain, il ait oublié toute cette journée.

En arrivant, bonne surprise, l’endroit était totalement désert. Il posa donc son sac, dans lequel il avait pris une station portable pour iPhone. Voilà, il put donc mettre de la musique à fond et prendre un ballon de basket pour faire des tirs. Et il en fit. Beaucoup. Beaucoup. Une heure, deux heures, il ne comptait pas. Il essayait d’oublier autrement qu’en buvant, mais peut être que l’alcool était la seule solution à son problème, parce que pour le moment, s’énerver contre un ballon ne faisait que l’énerver encore plus…

Il s’arrêta, haletant, quand un vertige le fit un peu perdre l’équilibre. Petit Mathew craque un peu, des fois.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Être soi-même, ou pas... [Salome]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Être soi-même, ou pas... [Salome]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Être soi-même, ou pas... [Salome]
» SALOME RIVEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: