AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 15 Jan - 16:16

Leurs deux regards étaient rivés sur la petite table de nuit. Le texan avait eu plusieurs liaisons avant celles-ci, c'était de notoriété publique. Alors il aurait ce qu'il faut... A moins qu'évidemment il les ait toutes utilisées ou bien qu'il les ait perdues dans le déménagement, qu'il n'arrive plus à savoir où il les a mise ou bien... Bref. Trop de possibilités. Warren se releva. Abandonnant un corps vibrant dans son lit. Elle le regarda se déplacer. Il était si parfait. La beauté n'était qu'un superflu. Ce qu'Hope désirait le plus était d'être unie avec cet être. Son esprit, son corps, ses envies, son regard... Elle parcouru chaque centimètre carré de la peau du jeune homme. Partant de ses pieds, elle glissa lentement vers son visage. Faisant par moment des petites pauses. Elle glissa sur les formes des ses cuisses, pour rebondir sur ses fesses et remonter le long de sa colonne vertebrale. La lycéenne voulait se souvenir des moindres détails. Même les plus négligeants. Les formes que prenait sa bouche quand il parlait, son regard cherchant un objet, la façon dont il tendait le bras pour se saisir de quelque chose ou même les ombres dessinées sur son corps, le jeu des lumières de la chambre et tous les sons alentours. Que ce soit la bruit du sommier qui craquait ou bien la discussion des élèves à l'étage du dessus ou même la rumeur de Miami au loin.

L'étudiant leva un bras d'où ce succédaient en cascade une dizaine de capote. Et Dieu créa l'industrie, le plastique et le latex ! Hopy rit spontanément à la remarque que Warren lança. Un ton si détaché et tendre qu'il la surprit. Elle se sentait heureuse et folle d'envies impardonnables. Tout était si naturel qu'elle ne ressentait pas la moindre appréhension comme les premières fois. La blondinette ne l'avait fait que deux fois et ce face à des hommes très différents. Mais elle ne se posait plus de questions à ce moment précis. Warren s'approchait d'elle. Ses baisers la faisaient frissonner. Comme une décharge électrique provenant de cette, douce et chaude, bouche et traversant à la vitesse de l'éclair la fine épaisseur de sa peau. Que ce soit dans le cou ou près des oreilles, à chaque fois, la belle vibrait de plaisir. Il savait où aller et n'attendait pas pour mettre en pratique ses connaissances sur les femmes. La demoiselle ne contrôlait plus rien. Lorsqu'il posa une main sur ses seins, elle sentit une nouvelle montée de chaleur. Durant ce temps sa main venait délicatement caresser son mollet, ses genoux, jusqu'à tomber sur sa cuisse. Il n'alla pas plus loin. Mais ce fut tout de même saisisait. Hope avait l'impression de devenir folle. Un tourbillon l'empourtait. Elle se sentait humide et fiévreuse. Son corps entier réclamait ses caresses.
Warren ne s'arrêtait plus. Il revint à la hauteur de sa poitrine que ses mains expertes parcoururent, puis ses lèvres virent prendre la relève alors que ses doigts glissaient lentement le long du ventre de la belle. Sa respiration devient alors haletante. Elle ne pouvait s'empêcher de lâcher par moment un léger et timide gémissement.
Hope frôlait son torse. Il était si musclé. C'était plaisant. Il donnait cette impression de puissance et de respect. Elle savait qu'il ne lui ferait pas de mal. Chaque geste qu'il faisait était rempli d'une douceur incroyable. C'était magique. Et pourtant, ils étaient complètement nus. S'offrant l'un à l'autre. Un petit regard suffisait pour constater qu'ils mourraient tous les deux d'envie. Aller plus. Procurer toujours plus de plaisir à l'autre. Hope se sentait désirait plus que jamais. Et elle voulait lui montrer qu'elle ressentait les mêmes choses envers lui.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 8 Jan - 20:39

Musique


    Je perdais l'esprit. Je divaguais. Seul mon corps savait quoi faire. Mon cerveau était anéanti, complètement écrasé par cette immense envie de plaisir. Pour une fois dans ma vie, j'allai faire l'amour avec une fille que j'aimais. Cette passion grandissante handicapait tous mes membres. Toujours cette chaleur étouffante. Ces caresses infinies. Ces baisers fougueux. Depuis que j'avais rencontré l'étudiante, je n'avais jamais eu de partie de jambes en l'air. Et ça ne m'avait pas pour autant manqué. Peut-être que le fait d'être tombé amoureux y était pour quelque chose. J'avais peur d'avoir perdu le pli. Heureusement, c'est un peu comme le vélo, tout ça ne s'oublie pas. De plus, pas besoin d'être acteur porno pour pouvoir donner du plaisir à l'autre. C'est d'autant mieux lorsque l'amour y est. La passion est plus grande, plus forte. Nous étions nus, lorsque Hope coupa court à cette folie pour nous faire redescendre l'un l'autre à la réalité.

    Warren... Tu as ce qu'il faut ?

    Je l'avais presque oublié ce fichu bout de latex qui empêche beaucoup de catastrophes ! Je me voyais mal être papa pour le moment. Certes, j'voulais avoir des gosses, mais tout de suite là maintenant... Non. J'étais pas assez patient. Puis les gosses, parfois c'est chiant. Ça gueule, ça put, ça peut rien faire tout seul. Après s'il tient de sa mère, il sera sage. Ce serait cool ça. Enfin, nous n'y sommes pas encore. Et pour avoir gosse, faut en parler avec l'autre. Du moins, savoir si chacun en veut un. Bref, mon regard roula vers ma table de nuit. Je priais pour que ces petits sachets y soit encore.

    Je pense oui...

    Je me levais, et allai regarder, cul nu. J'ouvris le tiroir et une peuplade de bout de latex dans des petits sachets gris et bleu me souriaient. Je les voyais déjà chanter :

    Le plastique, c'est fantastique, le caoutchouc, super doux. Nous l'affirmons sans complexe, nous sommes adeptes du latex. Le plastique, c'est fantastique, le caoutchouc, super doux. C'est une question de réflexe, nous sommes adeptes du latex ♪♫

    Je tirais un, seulement une petite dizaine accroché à celui dans ma main l'avait suivis. Solidaires, les capotes. Je levais le bras de sorte à montrer le petit paquet à Hope.

    On en a pour toute la nuit. lâchai-je en souriant

    J'en pris un, posai les autres dans le tiroir, le fermai et revint vers ma dulcinée. Je me positionnai à cheval sur elle, souriant. Je revint l'embrasser, lui mordiller les oreilles, le cou. La caresser doucement, sur les seins, le ventre, les cuisses. La chaleur remontait, le plaisir grandissait. Tout était parfait.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Mar 13 Déc - 21:20

Warren revint à elle pour la mordiller doucement. Sensation exaltante. Des frissons parcouraient le corps de la blonde. Des fourmis lui chatouillaient le ventre et cette chaleur typique montait en elle. Comme un torrent de lave. Jaissant et se déversant dans son être. De la tête aux pieds. En passant par tous les recoins. Alors dans un murmure au coin de l'oreille de la blonde, le jeune homme lui dit où ils en étaient.
Et il l'embrassa. Partout. La jeune fille se cambra sous l'emprise du désir. Les baisers du texan la rendaient
folle. Son être le réclamait. Les carresses, les baisers, elle en voulait toujours plus. Son envie de satisfaire un besoin grandissant en elle. Ce désir du corps de l'autre. Les mains d'Hopy vinrent balayer d'une douce promenade le corps de son petit-ami. Par moment, sous l'emprise d'un soubressaut de plaisir, elle enfonçait ses ongles dans le dos brûlant de Warren.
Alors, il la déshabilla. Commençant doucement en dégrafant son soutien gorge sans qu'elle s'en rend compte, trop prise par des pensées charnelles. Puis plus rapidement elle finit par être couverte d'un simple tissu en bas.

Tout s'était déclanché en un claquement de doigt. Ce fut tellement instinctif que leurs corps s'avaient quoi faire. Hope n'arrivait pas à imaginer le fait que son texan ait pu briser le coeur de femme. Car à ce moment précis elle sentait encore plus à quel point ils s'aimaient. Toutes les secondes étaient baignées par des sensations plus fortes. Ça allait crescendo. Alors la blonde s'attachait à chaque instant pour se remplir de ce goût irremplaçable de l'amour. Elle voulait pouvoir se souvenir, dans un mois, dans un an, dans quarante ans, de leur première fois. Quand ils s'unirent. Le début, la fin et tout ce qui va avec. La demoiselle voulait réussir à se remémorer chaque détails de cette soirée.

Le garçon l'embrassait, la mordait en même temps. Leurs deux paires de main se firent plus baladeuses... Et alors que la belle montait doucement les escaliers pour un petit nuage, elle eut un petit réfléxe. Non pas, qu'elle voulait s'éloigner et partir en courant. Mais juste stopper leur course effrainée pour demander une chose crutiale à l'étudiant. Quelque chose qui ne pourrait pas attendre très longtemps.

« Warren... Tu as ce qu'il faut ? »

Ils ne pouvaient pas passer à côté. Ils ne pouvaient pas s'autoriser à prendre des risques inutiles. Il fallait voir toutes les lycéennes avec des grossesses prématurées. Hope en connaissait au moins deux dans son entourage. Elle voulait des enfants. Mais pas maintenant. C'était trop tôt... Trop risqué peut-être. Et puis, la blondinette ne voulait pas offrir une vie misérable à un petit être vivant. Qu'avait-elle à offrir ? Avoir toujouts peur, se cacher, ne pas être soi-même, mentir... Elle vivait ça et n'était pas prête à confier ce fardeau à quiconque.

La jeune fille vint embrasser doucement les lèvres du beau brun plus doucement que la seconde précédente. Il avait sûrement compris. Et puis, n'était-ce pas lui le grand séducteur Pi Sigma ? Il devait bien avoir quelque chose dans sa table de chevet... Juste là... Son regard bleu azure se dirigea vers le petit meuble.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 11 Déc - 22:20


    Malgré toutes les conquêtes sexuelles que j'avais eu, malgré tout ce que j'avais pu faire sexuellement jusque là, malgré toutes les filles les mieux foutues du monde, jamais ô non jamais, je n'avais ressenti cette fougue, cette envie qu'en ce moment présent. Toute cette envie prenait part dans tous les membres de mon corps, m'empêchant presque de réfléchir correctement. C'était comme un première fois. Et pourtant Dieu sait que ce n'est pas le cas. C'est comme si tout l'amour que je ressentais pour elle se transformait en pulsion. Ça ne faisait qu'augmenter la circulation de mon sang, qu'accélérer les battements de mon coeur. Puis le contact de ses lèvres sur les miennes. Un contact exquis, délicieux, parfait. Ses mains descendirent le long de mon dos, elle passèrent sous mon t-shirt, dans une lenteur quasiment insupportable et une douceur innée. Elle me poussa un peu, et m'enleva ce dernier. Tout s'était fait naturellement. Tout se mélangeait, nos corps ne faisait plus qu'un, nous nous confondions l'un l'autre dans une danse parfaitement harmonieuse. Sa main vint vers le bouton de mon pantalon, puis pour descendre la braguette. Elle s'arrêta net pour me dire qu'elle était vraiment malade. Je me mordis les lèvres. Elle était si belle, ses longs cheveux blonds perlaient sur ses épaules dénudées. Ses yeux bleus étaient magnifique. Elle me repoussa pour se mettre à cheval sur moi. Elle prit mes mains et les posa sur son corps en disant qu'elle souffrait à cet endroit. Elle enleva définitivement mon pantalon. Je sentais une once d'amusement tout de même, ça rendait l'action encore plus excitante. Sa jupe remontait haut sur ses cuisses, elle se retrouvait dénudées sur mes hanches. Mes mains vinrent les caresser lentement Je remontais jusqu'à ses hanches, doucement. Je me relevais un peu, ma tête entre sa poitrine, mes bras l'entourant, la protégeant, mes mains posées sur ses fesses. Mes mains remontèrent alors dans le haut de son dos, alors que j'embrassais son ventre, ses seins. Elles arrivèrent vers son soutien-gorge, je voulais le lui ôter lorsque son téléphone sonna. Une petite voix dans ma tête voulait qu'elle ne décroche pas, pas maintenant. Je savais que le plaisir d'une femme venait bien après celui de l'homme, et qu'il fallait s'occuper bien parfaitement d'elle avant toute chose. Je jetais un rapide coup d'oeil à ma montre, il était aux alentours du deux heures du matin. Qui pouvait bien téléphoner à cette heure-là ? Ce devait sans doute être important. Au début, nous n'y fîmes pas attention. Seulement, il vibra une seconde et une troisième fois. Nous nous regardâmes

    C'est p't-être important...

    J'acquiesçai, compréhensif. Il ne vibrait plus. Elle revient vers moi. Je me demandais bien qui ç'avait été. Seulement elle ne présenta aucun signe d'inquiétude. Je lui souris. Mais ne montrai pas ma curiosité, je la gardai enfouie. Bien sûr, j'étais un garçon, elle une fille, nous étions en couple et nous venions de nous retrouver... Non, c'est faux, je n'étais pas jaloux. Je ne savais même pas qui était la personne qui venait d'appeler. Et j'avais d'autres chats à fouetter. Surtout que je portai une confiance aveugle en Hope. Et j'avais raison. Je doutais qu'elle soit le genre de fille à aller voir ailleurs. Surtout quand on a un petit ami comme moi. /PAN/

    Tant pis. On en était où ?

    Je me redressai correctement, vint lui mordre le cou doucement et lui susurrai à l'oreille

    On est était là...

    Désormais, je la plaquai contre dos au lit. J'embrassai partout où ma bouche se posai, son cou, sa joue, ses épaules, ses seins, son ventre, ses hanches... C'était une course effrénée de plaisir. Par dessus tout, je voulais qu'elle soit la reine ce soir, ma reine. Elle aura tout ce qu'elle voudra. Et elle l'aura toujours. Tout ce que je pourrais lui apporter, je le lui apporterai, peu importe les conséquences. Elle était tout ce que j'avais. Je n'avais rien à perdre en faisant tout pour elle. Ma main vint décrocher son soutien-gorge rapidement. Je fis glisser les bretelles sur ses épaules, caressant du bout des doigts sa peau douce. Arrivé au avants-bras, je le retirai complètement. Mes mains glissèrent le long de ses hanches, et vinrent faire descendre sa jupe jusqu'à ses pieds. Elle se retrouva dans la même situation que moi. Torse nu.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 11 Déc - 19:00

C'pas terrible, j'arrive pas à faire avancer l'action x) Dis moi si tu veux que j'en rajoute

Warren lui sourit, la caressa tendrement. Il lui murmura même qu'elle n'était pas idiote tout en l'embrassant. Tout ce qui suivit fut hors du contrôle de la belle. Les gestes, la tendresse, l'amour qui s'en échappait. Son esprit ne pouvait suivre et son coeur battait plus fort.

« J'dois prendre ça pour un oui, tu crois ..? »

Elle sourit, l'embrassa dans le cou, sur les lèvres. Oh ses lèvres ! Si appétissantes ! Si sensuelles ! Si attractives ! Ses mains descendirent le long du dos du garçon, elles passèrent sous son t-shirt tout en le remontant lentement. Hopy finit par écarter un peu le texan et lui enleva son haut. Le garçon s'était laissé faire. Et ils s'entrainaient l'un avec l'autre dans les profondeurs de la passion.
Tout accéléra. Ils se frôlaient, se caressaient, s'embrassaient. Hope tendit les bras, pour se diriger vers le pantalon du jeune homme. Les mains prêtes à défaire le bouton puis la bringuette. Elle se stoppa un instant et sussura :

« Je suis vraiment, vraiment malade ! »

Elle repoussa le garçon pour se retrouver à cheval sur lui. Elle prit les mains du texan et les posa sur son coeur. A chaque point stratégique, elle annonçait qu'elle se sentait mal et qu'elle souffrait à cet endroit. Puis Hopy se colla un peu plus contre le corps du garçon, finissant par enlever définitivement son jean. A vrai dire, elle s'amusait plus qu'autre chose. Son désire prenait le contrôle et elle aimait jouer avec celui de Warren. Sa jupe haute remontait encore plus laissant les jambes de la blonde à nues. Et sans savoir comment, l'anglaise revint à sa place de départ, puis se retrouva entièrement en sous-vêtements.

Tout dans les geste de Warren montrait qu'il était habitué à faire ça. Ses gestes, ses baisers... Il réussissait à faire frissonner Hope, à la mettre hors de contrôle. Mais alors qu'elle ne s'y attendait pas, son portable sonna.
Le couple ni fit pas attention. Mais bientôt, il vibra à plusieurs reprises. Sh*t ! Ils s'arrêtèrent, se regardèrent.

« C'est p't-être important... »

Elle se mordilla la lèvre. Le bruit cessa. Si ça avait été réellement important, la personne aurait insisté. Là, elle se contentait d'un appel et de deux sms... Rien de très important.

« Tant pis. On en était où ? »

Avec un sourire d'ange, elle revint caresser tendrement son corps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Sam 10 Déc - 21:39


    Elle me contempla. Elle réfléchissait à ce qu'elle allait me dire ? Serait-ce positif ou négatif ? Je n'en savais rien. Mais qu'elle que soit la réponse, j'agirais en conséquence. Je venais de penser qu'elle ne s'était peu-être pas habituée à sa nouvelle apparence. Seulement, si je faisais l'amour avec elle, pour une fois dans ma vie, ça serait pour la personne qui est à l'intérieur. Pour elle, et pas pour son physique, -certes toujours très attirant- et seulement pour ça.

    Tout mon être te réclame. Réellement. Ça serait trop dur à combattre. Mais j'aurais tellement voulu être comme celle que tu as rencontré en premier... Je ne veux pas te dégoûter... Que tu te demandes comment ça aurait été avec Paige... Que tu nous compares physiquement, que tu nous distingues...

    Elle se mordit la lèvre. Elle était la même, aucun doute là dessus. Pourquoi serais-je dégoûté ? Et puis, c'aurait sans doute été pareil avec Paige. Etant la même personne, elle aurait certainement exécuté les mêmes gestes que le ferait Hope maintenant. Je ne m'habituerais jamais à la nommer de deux manières différentes. Si Paige était destinée à être la femme de ma vie, Hope l'est également. Si Hope est destinée à être la femme de ma vie, alors je dois m'habituer à la regarder comme elle est. Elle tourna la tête vers moi.

    Tu sais Hope... Je t'ai aimé comme tu étais. Désormais, je t'aime comme tu es, et je t'aimerais toujours, peu importe ce qu'il peut arriver d'autres. Ton physique à eu beau changer, toi, non.

    Sa main vint me caresser la joue, doucement, tandis qu'elle secouait la tête.

    Je suis une idiote de penser ça, pas vrai ?

    Je lui fis un sourire. Ma main vint à son tour caresser la joue de ma dulcinée tendrement. Je murmurai que non, elle n'était pas idiote de penser ça, en posant mes lèvres sur les siennes, si douces. Ma tête alla se poser au creux de son épaule, ma bouche aux côtés de son oreille. Mes mains découvrirent ses courbes parfaites en caressant de ses épaules jusqu'à ses cuisses doucement.

    J'dois prendre ça pour un oui, tu crois ..? susurrai-je
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Ven 2 Déc - 19:02



Warren se rapprocha doucement de l'oreille de la blonde pour lui souffler qu'il l'aimait également. Un sourire vint égayer le visage de la demoiselle. Savez-vous ce que ça fait des trucs comme ça ? Quand la personne qu'on aime vous dit qu'elle vous aime aussi ? Si vous ne le savez pas, j'espère que ça vous arrivera un jour. C'est si bon. Aucune drogue, aucune partie de jambe en l'air, aucun fou-rire, aucune soirée devant de bons films, aucun mélange de nourriture,... rien ne peut égaliser ce bonheur qui nait au fond de votre coeur et qui explose. Un feu d'artifice. Des petites boules de feu roulant en vous. Des pointes de glace. Des pincements. Des tours de grands huit. Des fourmis se balandant sur votre peau. Un chat ronronnant en vous. Une pluie chaude d'été. Une chute libre à plusieurs milliers de mètre du sol. Le bonheur. Tout simplement. En trois mots. Juste ça. Rien d'autre ne pourrait le remplacer. Certains disent que c'est l'argent qui l'apporte. Mais non. Le bonheur c'est simplement le fait d'être avec l'autre. Le fait de pouvoir tout faire, de se sentir pousser des ailes. De savoir que rien ne peut arriver tant qu'on est avec lui. De pouvoir savoir que si on tombe, il sera la pour nous rattrapper. De se dire que peu importe notre tête, matin ou soir, à chaque instant son regard brillera en vous regardant. Alors oui, le bonheur c'est ça. C'est l'amour. Un amour réciproque, grandiose.

Le garçon descendit embrasser son cou puis remonta à son oreille. Hopy frissonna de plaisir. Elle n'arrêtait pas de le carresser tout en sentant son coeur battre plus fort. Leurs deux coeurs battaient d'ailleurs en harmonie. Un rythme rapide, sacadé, digne des sonorités des tam-tams africains. La demoiselle perdit la tête quand Warren revint l'embrasser. Tout ce faisait naturellement. La position de leurs corps, leurs mouvements, leurs regards. Tout n'était qu'amour, passion et désir.
La blonde se retrouva rapidement en soutien gorge. Elle n'en était aucunement gênée. Et alors qu'elle s'apprêtait à le mettre à égalité, le texan s'arrêta pour lui demander :

« Hope... Tu es sûre de vouloir aller plus loin ? Je peux attendre sinon, tu sais. On peut attendre. »

Elle le contempla un instant. Son visage était là, au dessus d'elle. Hope lui devait une réponse honnête, franche, sincère... C'était ce qui semblait difficile à dire. En fait il n'y avait aucun mot pour exprimer ce qu'elle ressentait réellement.

« Tout mon être te réclame. Réellement. Ça serait trop dur à combattre. Mais j'aurais tellement voulu être comme celle que tu as rencontré en premier... Je ne veux pas te dégoûter... Que tu te demandes comment ça aurait été avec Paige... Que tu nous compares physiquement, que tu nous distingues... »

La demoiselle se mordit la lèvre. Ces émotions étaient à nues. Elle eut presque envie de pleurer. Alors elle détourna les yeux, honteuse de ce qu'elle venait d'annoncer. C'était peut-être stupide mais c'était la seule chose qui frappait la jeune femme. Mais plus elle y réfléchissait, plus elle se disait que Warren avait connu des tas de femmes. Il avait fréquenté des tas de lits et avait touché plus d'un corps. Alors évidemment qu'il pouvait la comparer à une autre, il n'y avait pas que Paige. Pas que cette enveloppe. Elle secoua la tête. Elle venait de comprendre son erreur. S'il l'aimait ce n'était pas pour son corps mais pour ce qu'elle était à l'intérieur. La Pearl du début, la fille fragile, au passé dramatique mais qui garde le sourire. Cette fille qui se met à courir au bord de l'océan. Celle qui est capable d'écraser une glace au chocolat sur son visage. Une demoiselle qui danse à la moindre occasion, qui fait des tractions sur un terrain de sport et qui peut créer une bataille d'oreillers en trente secondes. Alors l'étudiante pivota la tête pour la faire revenir à sa position initiale. Sa main droite vint caresser la joue de Warren alors qu'elle secouait la tête négativement.

« Je suis une idiote de penser ça, pas vrai ? »

Hopy n'aurait pu rien dire. Car rien qu'à se regarder tous les deux, ils pouvaient se comprendre. Alors doucement elle revint l'embrasser. Quelques secondes à peine. Juste pour lui dire qu'elle était prête. Qu'elle l'aimait et qu'elle arrêterait avec toutes ses questions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Mar 29 Nov - 23:09

    Il faisait chaud. Drôlement chaud. Comme si nos corps chauffaient celui de l'autre et que toute cette chaleur ne pouvait s'empêcher de remplir toute la pièce. C'en était étouffant, mais aussi tellement plaisant. Mon anglaise me sourit, elle soupira doucement, puis ses lèvres touchèrent les miennes. Ce contact ne fit qu'amplifier la chaleur de nos corps, comme si l'on tournait le bouton de la température d'un four. Les mains d'Hope vinrent se poser sur mon corps -sans prétention- musclé. Cet attouchement se transforma en caresse forte agréable, qui ne faisait qu'augmenter cette chaleur. Puis elle s'arrêta, d'un coup.

    Tu es un vrai petit démon. Mais je crois ne pas être bien également. Un petit virus dangereux, peut-être... On ferait mieux de se soigner, non ?

    Elle me fit un sourire digne d'un ange. Mais en même temps elle était mon ange. Bien que nous nous aimions, étions-nous tous deux prêts à sauter le pas ? Enfin... J'avais fait l'amour à plus d'une fille sans connaître sans prénom, mais Hope.. C'était différent. J'avais envie que cet acte, s'il se produisait, soit parfait. Et puis, si au fond d'elle, elle n'était pas prête ? Si au fond d'elle, elle hésitait ? Quant à moi... J'avais bien trop pris mon rôle de tombeur à coeur... J'avais été dans beaucoup trop de lit sans raison et sans amour ; si bien que j'en avais oublié le sens du réel acte sexuel dans une relation amoureuse. Si bien que je ne savais presque plus à quoi correspondait-il. Je me sentais sali de toutes ces choses que j'avais faite, toutes les filles que j'avais fait souffrir à cause de mes conneries, à cause de ma gaminerie. Je découvrais chaque jour le sens du mot amour en étant avec Hope. Chaque jour était un moment nouveau avec elle, comme si nous répétions sans cesse des instants préférés, des instants qui rendaient notre relation unique. Une relation de confiance. Une relation harmonieuse, et parfaite. Jamais, ô non, jamais je n'aurais imaginé être avec une fille comme elle. J'avais du cul, tout simplement. Une bonne étoile m'était tombé sur le coin de la gueule, comme l'annonce importante de ton patron qui te vire de l'entreprise. Elle avait surtout fait preuve d'une confiance aveugle en moi, elle connaissait pourtant ma réputation. Elle savait que je courrais après les histoires, comme un footballeur après un ballon. Et pourtant, elle avait réussi à me faire confiance. Et j'avais su saisir cette chance. Cette chance d'avoir une relation incroyable, avec une fille incroyable. Nous avions tous deux tout perdu. Toute nôtre famille. Peut-être étions-nous prédestinés à se créer la nôtre ?

    Nous nous étions regardés, longtemps. Comme si nous réfléchissions sur un seul et même sujet au même moment. Et comme si nous avions tout conclu, tout résolu par un simple regard, elle m'embrassa.

    Je t'aime.

    Je m'approchai de son oreille et lui susurrai que je l'aimais tout autant. J'embrassai son cou, doucement, remontant vers le lobe de son oreille. Arrivé, je le mordillai, tout aussi doucement, et sensuellement, sans jamais lui faire mal. Il fallait dire que j'avais une certaine expérience avec ces choses-là... Mes mains parcoururent son corps parfait, dans ses courbes harmonieuses. Mes lèvres vinrent re découvrir les siennes, mais toujours avec autant de passion. Je me sentais encore plus collé à elle, et cette chaleur épouvantable me procurait une sensation de bien-être, étrangement. Mes mains ôtèrent son t-shirt avec envie, je l'avoue.

    Hope... Tu es sûre de vouloir aller plus loin ? Je peux attendre sinon, tu sais. On peut attendre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Mer 23 Nov - 22:46

Warren ne tardit pas à la rejoindre dans une crise de rire. Un rire communicatif. Qui se propagea dans la chambre. Résonnant entre les quatres murs fins qui les séparaient du reste du monde étudiant. C'était apaisant. Grisant. Libérateur. Magique. Tout simplement. De simples éclats de rire n'avaient pas fait autant de bien à la blondinette depuis un moment ! Et elle en profita.
Tentant de se calmer, elle retint sa respiration, expira lentement tout l'air de ses poumons. Et ça ne marcha pas. Le rire revenait sans cesse au galop, plus fort. La tordant presque, commençant à lui faire mal au ventre.
Jusqu'à ce que le texan la renverse sur le côté. Quasiment allongée sur son matelas. Et lui, il était là, sur elle. Il ne rigolait plus lui non plus. Le calme était revenu sans crier garde, à cause ou plutôt grâce à un simple mouvement. Il était sûrement trop absorbé par le regard que Hope lui lançait pour penser à l'idiotie qu'elle venait de dire... Celui détourne les yeux en premier a perdu ! Enfin, ce n'était pas vraiment ça... Disons que c'était une sorte de dialogue. Quelque chose de sourd mais de profond. Deux paires d'yeux. Deux corps. Une seule attraction.

Hopy resta là sur le lit. Ses cheveux blonds s'éparpillaient dans toutes les directions, comme les rayons du soleil. Et Warren, quand à lui, il se rapprochait dangereusement. Lentement. Il tentait de toucher ce soleil. Au risque de bruler, de souffrir. C'était bien ce qui attendaient toutes les relations amoureuses, non ? Mais il le faisait sans se poser de questions. Et Hope l'attendait, désireuse. L'envie de l'embrasser vint se greffer dans sa tête. Des lettres en néons clignotants devant ses yeux. Un désir qui fit accélérer son cœur. Sa respiration était, quand à elle, troublée, saccadée. Et cette chaleur ! Parlons-en de cette chaleur ! C'était comme si la pièce venait de prendre plusieurs degrés. Comme si on avait mis en route le four dans lequel on les avait tous les deux enfermés. C'était étouffant. Hope se souvenait avoir déjà ressentit cette cascade de sensations. Ce désir trop puissant pour que l'on y résiste. Et la plupart de temps, ce genre de situation n'allait jamais en s'arrangeant.
Quand Warren lui murmura qu'il ne se sentait pas bien depuis ce matin, Hope ne pu s'empêcher de réagir. D'abord un sourire, accomapagné d'un petit soupire, puis d'un baiser. Le sourire du garçon était trop charmeur pour qu'elle ne fasse rien.
Les mains de la blondes vinrent se poser sur le corps musclé du texan. Il semblait chaud lui aussi. Cette fièvre les envahissait donc tous les deux, ou n'était-ce qu'une impression ? Ses mains se baladèrent en une caresse. Puis Hopy s'arrêta pour annoncer :

« Tu es un vrai petit démon. Mais je crois ne pas être bien également. Un petit virus dangereux, peut-être... On ferait mieux de se soigner, non ? »

Elle lui fit son plus parfait sourire angélique. Puis une question vint à l'esprit de la demoiselle. Étaient-ils prêts à aller plus loin, tous les deux ? Enfin... Ils venaient de mettre au jour le fait qu'ils ne se connaissaient pas totalement. Seulement les choses les plus importantes. Hope se plaisait à penser que c'était suffisant. Quand sachant si peu, ils parvenaient à ressentir autant d'amour. A vrai dire, c'était une sensation unique, exquise. Jamais, elle n'aurait pu y croire si on lui descrivait tout ça. D'ailleurs, il n'y avait pas vraiment de mot... Mais Warren devait savoir quel âge elle avait réellement, son véritable anniversaire, le nom de sa mère, le parfum qu'elle met, le mot dont elle a horreur... Cette liste pouvait-elle attendre ?

Oui. C'est un nouveau baiser qui arrêta de la faire douter. Son coeur vrilla. La Terre tourna...

« Je t'aime... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 20 Nov - 20:58




    Mon anglaise prit elle aussi l'appareil photo, toute souriante, et se plaça à côté de moi. Elle retourna l'objectif de l'appareil photo vers nous deux, et prit une photo. Juste une photo, pour capturer l'instant. Elle plaça l'appareil photo de manière à ce que nous voyons à deux le résultat, et il était pas mal. Le cadrage était plutôt bien, nous étions tous les deux sur l'écran c'est ce qui comptait. Puis cette photo était parfaite. C'était nous deux dessus ♥

    On devrait s'inventer un langage codé ! Tu sais pour se dire des petits mots doux quand on est entourés d'autres élèves... Comme... Euh... "Je suis pas très bien depuis ce matin", qui correspondrait à : "j'ai envie de t'embrasser" ! lui dit-elle avec un grand sourire Je suis pas très bien depuis ce matin, je suis pas très bien, je suis pas très bien, ce matin, je suis, ce matin, pas très bien...

    Elle s'approcha de moi et posa ses lèvres sur les miennes. Exquis. Je lui fis un sourire. Malgré tout, c'était une bonne idée. C'est vrai que nous ne pourrions pas communiquer en toute liberté devant tout le monde... Ce qui était regrettable. D'un certain côté, il me tardait que notre relation soit de nouveau officielle. Que les gens qui passent devant nous puissent voir que nous sommes ensemble. Et que nous sommes bien ensemble.

    Ou encore, "j'ai des devoirs" pour "et si on partait en courant ?"... Ou même "Tout à fait" qui serait "Olala j'ai envie de me gratter l'épaule droite" !

    Hope éclata de rire, et moi avec. Elle disait n'importe quoi, mais c'était marrant. Nous étions presque pliés en quatre. D'un coup, je renversai ma petite amie sur le côté, et me plaçai sur elle. Je plongeai mon regard vert dans le sien, azur. Elle avait arrêté de rigoler d'un coup, comme moi. J'avais coupé cette élan de folie, mais je me rattraperai. Nous avons tout le temps. Je m'approchai doucement, et sans rien faire murmurai une petite phrase simple.

    Je ne suis pas très bien depuis ce matin...

    Sourire charmeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Sam 19 Nov - 17:09

C'est ridicule T___T

Réussir à la supporter ? C'était faisable. En fait il ne prenait pas trop de risque. Malgré ses airs de jenesuispassidouce, Hope était l'une des filles les plus gentilles qui puisse exister. Un peu trop même, elle se faisait rarement des ennemis. A part quelques exceptions. Ces gens qui arrivaient à la faire sortir de ses gonds... Ils sont rares mais elle ne passe jamais un bon moment avec eux... Quoi que parfois la situation devenait meilleure en apprenant à se connaître. Ça avait été le cas pour Alfred, Calypso ou même Raphaël... Mais pour ce dernier, c'était, comment dire... Compliqué !

Couchée sur le lit, elle souffla un peu. Puis elle ouvrit une paupière. Les deux yeux. Haussa un sourcil. Se redressa. Il lui avait pris son appareil photo et... Trop tard ! Warren regardait déjà son travail avant que la blonde ait eu le temps de faire quoi que ce soit.

« Petit traitre, va ! »

Il lui montra le résultat, fièrement. A vrai dire, la photo était vraiment pas mal. Sans grande prétention, hein ! hopy ne pouvait pas contester en disant "non mais je suis moche, supprime-la !". Argument typiquement féminin. Elle n'était pas de ce genre là. Mais c'était comme si on lui montrait la photo d'une autre. Les mêmes yeux, la même bouche... Une forme globale... Cette petite ressemblance grâce à certains détails mais c'était tout. Le nez, le menton... C'était étrange. Il faudrait qu'elle s'y habitue.
Hope haussa les épaules, souriantes, récupéra l'appareil photo et se plaça à côté de son texan. Elle prit un cliché d'eux deux ensemble. Pas de bisous ou autre, histoire que personne tombe sur ces images par hasard.
Elle retourna l'appareil, cliqua sur un petit bouton pour qu'ils voient ensemble le résultat. Le cadrage n'était pas parfait, mais ça donnait un certain charme au cliché.

« On devrait s'inventer un langage codé ! Tu sais pour se dire des petits mots doux quand on est entourés d'autres élèves... Comme... Euh... "Je suis pas très bien depuis ce matin", qui correspondrait à : "j'ai envie de t'embrasser" ! lui dit-elle avec un grand sourire Je suis pas très bien depuis ce matin, je suis pas très bien, je suis pas très bien, ce matin, je suis, ce matin, pas très bien... »

Tout en parlant, Hope se rapprocha encore plus du garçon pour lui voler un baiser. Ben quoi ? C'était juste impossible de résister !

« Ou encore, "j'ai des devoirs" pour "et si on partait en courant ?"... Ou même "Tout à fait" qui serait "Olala j'ai envie de me gratter l'épaule droite" ! »

La blondinette explosa de rire face à son absurdité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Sam 19 Nov - 11:44


    Merci... Je ne savais pas que tu jouais de la guitare, toi aussi. Il semble qu'on a encore pleins de choses à découvrir l'un sur l'autre ! Car quand on y pense bien je sais ton plus lourd fardeau mais je ne connais même pas ton dessert préféré ou encore le genre de musique que tu écoutes...

    Je n'avais jamais fait attention à tout ça. En effet, on connaissait les plus grands secrets de l'un et de l'autre, mais on ne connaissait pas toutes les petites choses, les petites attentions qui faisaient énormément plaisir. Tous les goûts, et les choses comme ça. Finalement, nous ne nous connaissions pas aussi bien que nous le pensions. Mais nous avions désormais tout le temps que nous voulions. En plus d'être en couple, nous étions colocataire.

    Il semble, oui. Mais nous avons du temps, beaucoup de temps.

    Je m'étais mis à rire, comme un gamin. C'est alors qu'elle se leva et alla vers les cartons du côté de la chambre. Que cherchait-elle ? Elle venait de me dire qu'elle avait une guitare, quelques parts dans ce tas de carton. Elle me sourit et baissa son regard vers le sol. Elle se baissa, et essaya d'ouvrir un carton. Au début, elle essaya d'une manière douce, mais voyant que cette méthode ne marchait pas, elle s'énerva un peu sur le scotch et finit quand même par réussir à ouvrir ce fichu carton.

    Ça aussi tu vas finir par le savoir tôt ou tard, donc autant te le dire maintenant... Je suis loin d'être cette petite fille toute douce en toutes occasions ! Désolée de casser le mythe... Oh mais j'envoie pas de rumeur, hein !

    Oh mais ne t'inquiète pas, je vais réussir à te supporter, et à t'aimer tout autant.

    Elle m'offrit un sourire venu du ciel. Il était parfait. Elle sortit un appareil photo. Je souris tout naturellement à la vue de cet appareil photo. Il paraissait que j'étais très bon photographe, sauf qu'avant même que je puisse dire ou faire quoi que ce soit, j'entendis une longue prononciation, puis le son de la prise d'une photo. Je souris, idiotement. Elle m'avait pris sans que je m'en rende vraiment compte ! Elle vint en sautillant vers le lit, puis s'affala dessus. Elle se mit à bailler, était-elle déjà fatiguée ? Et quelle heure était-il ? Avant, il fallait que je fasse quelque chose. Je m'emparai de l'appareil photo, le réglais et sans rien dire, la pris en photo. Je baissai l'appareil, et regardait le fruit de mon travail. La photo ne pouvait n'être que parfaite, Hope en était le model. ♥


    Je souris, elle était magnifique. Je montrais le cliché à Hope, rempli de fierté.

    Regarde comme tu es belle, ma chérie ♥





Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 13 Nov - 20:39



A la fin de sa phrase, Hopy regarda le jeune homme. Elle ne savait pas vraiment quoi faire. Peut-être qu'il trouverait ça affreusement kitch... Cette chanson, elle l'avait découvert par hasard en regardant une série, ou un film... Un peu comme tout les chansons qu'elle apprenait en ce moment. Les DVDs lors des longues distances l'avaient aidée. Hope avait toujours eu ce côté cinéphile... A ce demander d'où ça venait ! Bref. Pour l'instant c'était aux paroles qu'il fallait qu'elle pense et pas à cet acteur dans le dernier film de un tel...

La blonde offrait un petit concert privé. Rien que Warren et elle, dans cette chambre sûrement mal isolée mais c'était déjà un bon cocon... Et puis, si quelqu'un passait dans le couloir et décidait d'écouter aux portes et bien il pourrait constater que rien de charnel ne se produisait ici... Oui, la demoiselle était peut-être un peu trop parano... Enfin... Si quelqu'un passait il pourrait entendre la mélodie d'une chanson d'amour. Rien qui effacerait tous les doutes possibles. Tant pis ! Le principal était de dire ces mots. Juste des lettres, alignées dans un certain ordre. Des accords parfaits pour permettre une sonorité envoutante et émouvante.

« I decided I could be happy on my own
Find a way to get it done when I needed to be strong
Always choosing safely, I was going it alone
And never taking chances just in case I might be wrong.
»

Le premier couplet était sorti, tout naturellement. Une fois ce cap passé, Hopy se sentait pousser des ailes. Le chant la libérait. C'était grisant. C'était elle. La vraie. Personne ne pouvait l'empêcher d'être elle-même à ce moment précis. La danse et le chant était sa marque de fabrique. C'était ce qui faisait d'elle ce qu'elle était réellement. Une sorte d'empreinte qu'on ne pourra jamais camoufler. Son corps, l’environnement... Rien ne comptait... Rien excepté les beaux yeux du texan. Celui-ci se leva. L'anglaise le suivit du regard, légèrement inquiète. Peut-être que ça lui faisait peur... Peut-être même que sa voix était un vrai supplice pour le lycéen ! Ne sait-on jamais...

Quand la blondinette aperçu la guitare posée dans un coin, elle fut rassurée. Et rapidement une pointe d'étonnement monta en elle. Warren connaissait cette chanson ? Et ils firent résonner cette musique dans la chambre. Tous les deux. Le moment fut encore plus extraordinaire aux yeux de la demoiselle. C'était une sorte de partage. Quelque chose qu'on ne pouvait pas leur enlever. Ou même les en empêcher.

« Tu chantes vraiment bien. Tel une déesse, ma chérie. »

« Merci... Je ne savais pas que tu jouais de la guitare, toi aussi. Il semble qu'on a encore pleins de choses à découvrir l'un sur l'autre ! Car quand on y pense bien je sais ton plus lourd fardeau mais je ne connais même pas ton dessert préféré ou encore le genre de musique que tu écoutes...»

Tarte aux fraises et autres. Tout ce qui possède deux trois couplets, un refrain et une vraie mélodie.
Elle lui fit un sourire, tendre. Hope l'aurait bien embrassé à nouveau mais avait peur d'en faire trop. D'après ce que la jeune femme avait vu autour d'elle, se coller n'était jamais bon... Alors autant se garder un petit espace. Même si la blonde mourrait d'envie de faire le contraire. Elle ne désirait simplement pas voir cette histoire tomber à l'eau, à cause de son manque d'expériences. Arrête de te poser des questions ! Arrête ça tout de suite ! Et agis, tu verras bien ce qu'il arrivera. Car après tout, ses hésitations lui coûteraient peut-être le prix fort !

Hopy se leva du lit et se dirigea vers les cartons qui étaient déposés de son côté de la chambre. Elle regarda vaguement en haussant les épaules. Ou était donc son étui ? Ils ne le lui avait quand même pas repris ? S'ils avaient osé faire ça... Ils allaient avoir de ses nouvelles ! Oh ça oui !

« J'ai une guitare... Quelque part... Part là... Ou là... Bon, évidement, je ne vais pas la trouver ! Comme ça tu ne constateras pas que je joue moins bien que ce que les rumeurs laissent entendre. J'avoue les avoir lancée celles-là. »

La belle lui fit un clin d’œil avant de baisser son regard azur sur le carton à ses pieds. Elle se baissa, tenta de l'ouvrir. La manière douce n'eut pas raison du gros scotch, alors elle s'énerva sur le carton et finit par l'ouvrir.

« Ça aussi tu vas finir par le savoir tôt ou tard, donc autant te le dire maintenant... Je suis loin d'être cette petite fille toute douce en toutes occasions ! Désolée de casser le mythe... Oh mais j'envoie pas de rumeur, hein !»

Après lui avoir accordé son sourire d'ange, elle repartit dans la contemplation de l'intérieur sombre. Triomphalement, elle sortit son bon vieil appareil photo. Plus de mémoire encombrée, plus de clichés mais toujours le même objectif, la même prise en mains, le même réflexe de capturer chaque instant de sa vie.

« Souriiiiiiiiiis ! »

Trop tard, c'était pris ! Hope revint vers Warren en sautillant et tomba sur le lit lourdement. Une vraie gamine. Une gamine libérée. Libre dans un terrain de jeu. Son nouveau terrain.
Un bâillement vient s'afficher sur son visage. Encore une chose loin d'être sexy ! Quelle heure était-il pour qu'elle soit si épuisée ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Sam 12 Nov - 19:16


    Vous êtes vous déjà senti libéré d'un gros poids ? Un poids énorme, qui vous hante les nuits depuis des années. Avez vous déjà espérer un jour de pouvoir en être libéré, et avez vous déjà savouré la sensation que ça procure lorsque que cette énorme masse de tristesse et de désespoir est partie pour de bon ? Avez vous déjà parler de quelque chose de vraiment secret à quelqu'un ?

    Moi oui. Je venais de le faire. Je venais de confier la période de ma vie la plus sombre à ma petite amie. Celle qui ne me laisserait jamais tomber. Elle venait de me le dire. Je me sentais encore mieux après qu'elle m'ai dit cela. Comme si ç'avait été la meilleure nouvelle de toute ma vie. Du moins, depuis que j'avais tout perdu. Elle continuait de me serrer contre elle, comme pour me protéger d'une quelconque vision d'horreur, puis après quelques instants, elle se recula et m'embrassa d'abord la joue, puis les lèvres. Ses mains vinrent se poser sur mes joues encore mouillées. Ce contact me fit frémir. Nos regards restèrent longtemps accrochés l'un à l'autre. Elle ouvrit la bouche.

    On fera de cette chambre notre première petite maison. On prendra des tas de photos. On se créera au fil des jours un passé. Tu seras mon Dieu et moi ta déesse... Mmh... Y a pas de rapport mais hoche la tête comme si c'était une phrase terriblement intelligente !

    Je riais doucement, et hochai la tête dans un sourire. Elle avait un don particulier pour dédramatiser les situations embarrassante à croire.

    Moi ça me va, ma déesse ! ♥

    Elle lâcha mes mains et saisit son journal. Elle me lu quelques lignes.

    J'ai rencontré un garçon... Une simple rencontre, enfin re-rencontre... Et pourtant ça fait dix pages que j'en parle... Qu'a-t-il de si spécial pour me mettre dans tous ces états ? Je suis complètement troublée... C'était il n'y a pas si longtemps finalement, pourtant aujourd'hui je dirais totalement une autre chose. C'est souvenir merveilleux. J'ai envie de te dire des tas de choses sans savoir vraiment comment les exprimer. Les seuls mots qui me viennent sont ceux d'une chanson...

    Ces quelques m'avaient ému. Ça me faisait en quelques sortes plaisir qu'elle ai pensé ça de moi sans que nous étions vraiment amis ou plus durant cette période. Ca me faisait chaud au coeur. Soit, je me demandai bien quelle chanson pouvait-elle chanter, surtout que si je la connaissais je pourrais l'accompagner à la guitare. Elle était bien calée dans un coin d'un des quatre murs de la chambre. Ma Gibson. Elle portait le même nom que moi, pratique. J'hochai la tête pour lui montrer qu'elle pouvait chanter. Je voulais l'entendre. Elle commença. Sa voix était douce, juste, parfaite. Je reconnu alors la chanson. C'était Closer to you de.. Jaylene machin. Et je la connaissais à la guitare ! Je la pris alors, me posai à côté d'elle, m'installai, et commençai les accords.


    Le son de ma guitare et le son de sa voix étaient en total harmonie. Cet instant était parfait. Dès qu'elle eût fini de chanter, je la regardais.

    Tu chantes vraiment bien. Tel une déesse, ma chérie. ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Mer 9 Nov - 16:47



Warren prit à nouveau les mains de la blonde dans les siennes. C'était le seul contact qui unissait leurs corps à ce moment précis. Le seul mais il semblait impossible de faire sans. Hopy avait cette impression de toujours avoir besoin de le sentir près d'elle, de le voir, de l'entendre, de le sentir, de le toucher... Une combinaison désormais indispensable. Elle se demandait comment elle avait tenu si longtemps et si loin de son texan. C'était tout bonnement inconcevable. Ça lui crevait le cœur. L'amour... L'amour c'est tellement bon, c'est euphorisant, c'est douloureux. Mais Hope se souviendrait à jamais d'avoir ressentit ça. C'était certain. C'était le bon. Quand il ouvrait le bouche pour parler, c'était comme si le monde s'arrêtait. Elle n'avait d'yeux que pour lui. S'il y avait eu le feu... Et bien elle n'aurait sûrement pas bougé avec qui le lui dise. C'était idiot. L'amour c'est stupide. Les amoureux encore plus ! La plupart des rabats-joie diront qu'elle n'était qu'une adolescente amoureuse. Et à ce moment même, elle avait envie de leur envoyer à tous un grand merde. Car elle savait que Warren l'aimait autant qu'elle. Et surtout, lui faisait également confiance. Une confiance sans limite, le poussant à révéler l'un des plus grand drame de sa vie.

Warren raconta tout, passant des petits détails insignifiants, au description du visage de ses parents, de sa sœur, de sa petite-amie de l'époque mais aussi la rapidité des évènements, les conséquences. Oh oui, ces conséquences dramatiques... La question du "pourquoi est-il ainsi avec les filles ?" ou même celle qu'elle se posait lors de leur deuxième rencontre, sur la plage : "Pourquoi ne continue-t-il pas de dragué cette pétasse et vient-il me voir ?". Tout prenait une dimension différente. C'était plus profond...

Ce qui tordit le ventre de la jeune femme n'était pas l'histoire en elle-même. Non, c'était la tristesse qui avait envahi progressivement l'étudiant. Les larmes, la voix à moitié cassée, les mots ayant du mal à sortir, les phrases confuses... Cette ensemble de chose qui la poussa à se jeter dans ses bras à la fin. Enfin, pas jeter littéralement ! Juste, se relever pour le prendre dans ses bras, contre elle. Hope l'aurait bien fait plus tôt mais ne voulait pas l'interrompre. L'anglaise savait à quel point c'était difficile de révéler un tel secret sans être coupé... Alors il valait mieux respecter la personne et attendre la fin.

Contre lui, Hopy refusa de pleurer. Son histoire l'avait émue. La blonde ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils étaient deux gamins qui n'avaient pas eu une vie simple. Deux grands enfants qui avaient déjà de côté l'argent épargné par leurs parents. Aucune maison de vacances, aucun diner de famille, aucun cadeaux à noël... Des attentions superficielles mais nécessaire pour se construire une vie sereine pleine de bons souvenirs. Hope se demanda si Warren se réveillait lui aussi essoufflé au milieu de la nuit après un cauchemar. Une de ces visions fantomatique de ce que l'on cherche à cacher à longueur de journées mais qui vient nous hanter la nuit...

« Ô Warren... Je crois que la meilleure chose que je peux faire, c'est te dire que je ne te laisserai jamais tomber ! »

Elle continua à le serrer, murmurant chaque mot, les trouvant inutile face à l'ampleur que prenait cette soirée. Hope finit par se redresser après un petit moment rester immobile contre le garçon. La demoiselle lui baisa la joue, puis les lèvres. Ses mains, quelque peu froides, vinrent se poser sur les joues de Warren. Leurs yeux ne se quittaient plus. La belle aurait pu écrire des heures sur les nuances de ses pupilles. Un vert légèrement plus foncé voir bleu encadrait l'ensemble, puis l'on passait à ce vert indescriptible et finalement ce marron clair... Ils étaient encore brumeux à cause des larmes récemment venues à la surface mais l'on percevait tout de même cette étincelle. Ce petit truc qui rendait le tableau magique...
Hope ouvrit la bouche pour prononcer lentement quelques mots :

« On fera de cette chambre notre première petite maison. On prendra des tas de photos. On se créera au fil des jours un passé. Tu seras mon Dieu et moi ta déesse... Mmh... Y a pas de rapport mais hoche la tête comme si c'était une phrase terriblement intelligente ! »

Elle lui fit un grand sourire. Il fallait bien dédramatiser la situation sinon ils n'auraient fait que de pleurer dans les bras de l'un et de l'autre. Hopy relâcha son emprise sur le texan et reprit son journal. A vrai dire elle en avait recommencer un. Mais il fallait qu'elle lise un petit truc :

« ... J'ai rencontré un garçon... Une simple rencontre, enfin re-rencontre... Et pourtant ça fait dix pages que j'en parle... Qu'a-t-il de si spécial pour me mettre dans tout ces états ? Je suis complètement troublée... C'était il n'y a pas si longtemps finalement, pourtant aujourd'hui je dirais totalement une autre chose. C'est souvenir merveilleux. J'ai envie de te dire des tas de choses sans savoir vraiment comment les exprimer. Les seuls mots qui me viennent sont ceux d'une chanson... »


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Lun 7 Nov - 23:04


    Mon anglaise se redressa après mes paroles, et me prit dans ses bras fins.

    J'aurais dû le savoir... J'aurais dû... Mais c'est trop tard, pas vrai ? Quoi que l'avenir nous réserve bien des surprises ! C'est certain. Nous avons a parement tous les deux aucunes autres attaches... Et donc un nombre incroyable de possibilités s'offre à nous... Je compte bien m'accrocher à toi Warren. Tu es tout ce dont je rêvais. Tout ce que j'ai toujours voulu...

    Secrètement, je rougis. Jamais une fille ne m'avait dit que j'étais tout ce dont elle rêvait. Même pas June. Elle aussi, était tout ce que je pouvais rêver. En fait, elle était tout ce qu'un homme pouvait rêver. Elle était douce, gentille, attentionnée, belle, généreuse, marrante. Toutes ces qualités qui formaient cette personne que je chérissais tant aujourd'hui. Ses défauts la rendaient encore plus parfaite, même si je n'avais pas exactement trouvé lesquelles ils étaient. Je passai mes bras autour de ses hanches, et enfoui ma tête dans son cou. Je me sentais comme protégé. Même si c'était plutôt à moi de la protéger, elle. De tout faire pour qu'elle soit heureuse, pour toujours à partir de maintenant. Je ne répondis cependant pas. Elle savait que je pensais réciproquement. J'espérais en fait que par ma tête dans son cou, elle devine que pour moi aussi, elle était tout ce que j'avais toujours voulu avoir.

    Warren, si moi je suis si libre de tout reconstruire c'est que l'on m'a volé mon adolescence. On l'a ruinée... Et je n'ai rien demandé pour... Mais toi ? Pourquoi tu es si seul ?

    Cette question. La première qui me la pose, et la première à qui j'en parle. Je me reculai, et la contemplai. Je pris à nouveau ses mains dans les mienne.

    J'ai tout perdu moi. Tout ce que je possédais. Tout ce qui avait pu me rendre heureux. Je n'ai aucune photo de mes parents. Aucune photo de ma petite soeur... J'ai été seul pendant si longtemps...

    Je racontai tout ce qui s'était passé, dans les moindres détails. Le comment du pourquoi. Ce que June était venue faire à la maison, ce qu'on avait fait, comment j'étais parti. Des larmes, toutes uniques, celles qui sont restées bloquées pendant près de trois années. Pourquoi j'avais eu ce comportement avec les filles, et pourquoi je n'avais jamais voulu m'attacher. Elle savait dorénavant tout. Elle connaissait l'autre moitié du beau gosse à la gueule d'ange. Elle connaissait mes faiblesses. Elle savait qu'elle était réellement tout ce que j'avais.

    Maintenant, tu sais pourquoi j'étais comme ça avec les filles avant que je te connaisse...

    Je lui fis un petit sourire, malgré la tristesse épouvantable gravée sur mon visage.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Ven 4 Nov - 19:22



Warren regarda les photos. C'était le seul qui y avait eu accès depuis un bon bout de temps... Elle lui faisait entièrement confiance. Il ne répèterait rien. Alors elle pouvait lui présenter ses parents... Hopy était sûre qu'il leur aurait fait bonne impression. A part peut-être cet accent américain accentué avec son côté texan...
Il s'assit en face d'elle, l'écouta silencieusement. Il respecta sa volonté de ne pas intervenir et attendit patiemment qu'elle finisse. Le garçon caressa doucement ses mains. Il ouvrit la bouche et lui répondit :

« Jamais je n'aurais subi ça Hope. Je serais parti avec toi de plein gré. »

C'était certain. Mais la blondinette aurait passé son temps à ressasser cette histoire. Elle se serait alors torturée mentalement. Aurait-il eu un meilleur avenir en restant à Miami ? Et s'il lui arrivait quelque chose, à elle ? Il aurait alors tout perdu... Et si un jour ils se disputent violemment ? S'ils ne s'aiment plus ? (IMPOSSIBLE) S'il veut rester lui-même ? Si la police oblige Pearl à tout lâcher ? Et si des mafieux mettaient la main sur lui pour l'atteindre elle ? Et s'il mourrait à cause d'elle ? C'était peut-être ridicule... Et Hope repensa à ce qu'elle s'était dit précédemment. Il faut se poser moins de questions et faire confiance au destin... Dans certain cas, ce n'était pas simple.

Warren continua en disant qu'elle était la seule chose qu'il avait. Le seul être qui compte à ses yeux. Qu'est-ce qu'il était doué pour la faire craquer. Ses yeux bleus s'abaissèrent sur le lit, gênée. Elle aurait, certes, très bien pu dire la même chose de lui. Mais c'était tellement bon à entendre ! C'était incroyable... Mais... Après réflexion... Pourquoi disait-il cela ? Hopy avait tout quitter pour reconstruire une nouvelle vie... Mais lui ? Il ne répondit pas à cette question par la suite.

« J'aurais pu partir avec toi sans rien regretter. Déjà parce que tu étais avec moi, mais en plus car tout ça aurait été une grande aventure. J'aurais tout fait pour toi. N'importe quoi. Et sache que c'est encore valable aujourd'hui, car tu es la seule chose que j'ai. L'unique. Et jamais, oh non, jamais, je ne t'échangerai pour quoi que ce soit. »

Elle se redressa, s'approcha de lui et le prit dans ses bras. Aucun mot ne pourrait exprimer ce qu'elle ressentait.

« J'aurais dû le savoir... J'aurais dû... Mais c'est trop tard, pas vrai ? Quoi que l'avenir nous réserve bien des surprises ! C'est certain. Nous avons a parement tous les deux aucunes autres attaches... Et donc un nombre incroyable de possibilités s'offre à nous... Je compte bien m'accrocher à toi Warren. Tu es tout ce dont je rêvais. Tout ce que j'ai toujours voulu... »

Quelqu'un avec qui pouvoir parler librement. Quelqu'un a qui dire tous ses secrets. Quelqu'un avec qui un regard suffit. Quelqu'un qui la fait rire. Quelqu'un qui avec qui chanter au coin d'un feu. Chantait-il d'ailleurs ? Quelqu'un avec qui même les silences sont incroyables. Quelqu'un à qui offrir son cœur sans aucune crainte. Quelqu'un qui quand il vous prend dans les bras peut vous faire voyager sur la Terre entière. Un être bien trop hors du commun pour être décrit et définit.

« Warren, si moi je suis si libre de tout reconstruire c'est que l'on m'a volé mon adolescence. On l'a ruinée... Et je n'ai rien demandé pour... Mais toi ? Pourquoi tu es si seul ? »

Cette question était assez innocente. Hopy se disait qu'il avait peut-être coupé les ponts avec sa famille ou quelque chose dans le genre... Elle n'imaginait pas que ce pouvait être quelque chose de grave. La demoiselle savait juste que c'était un énorme et douloureux point commun. Deux adolescents seuls dans une vie dure et cruelle... Ils ne pouvaient s'accrocher l'un à l'autre. Se pousser vers le ciel pour briller toujours plus. Et ça, personne ne pourra les en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Mar 1 Nov - 18:24

    Mon anglaise tourna les quelques pages de son carnet. Elles étaient toutes complétées de photos, et d'écriture, et des notes de musiques aussi. Je regardai ses pages. Elle s'arrêta sur l'une d'entre elles. Elle était, elle, raturées, et en noir était un titre, « My Family ». Deux photos de trouvait à côté. Un même bébé, avec une homme sur l'une, avec une femme sur l'autre. Elle les prit entre ses doigts, et me les tendit. Je les regardai.



    Ce sont les rares photos que j'ai de mes parents et moi... C'est sans doute ce qu'il y a de plus précieux, à mes yeux, dans ce journal. A chaque fois que j'en ai fini un, je reprends ces photos et les mets dans le nouveau. Je me suis toujours dit que je les reverrai... Que si je partais, que je m'éloignais des problèmes, ils finiraient par me rejoindre et notre vie recommencerait comme avant. Sauf que ça n'a pas été possible. Il y a toujours des problèmes, quelque chose qui ne se passe pas comme prévu...

    Ca me rappelait la mienne de famille. Sauf que moi, tout avait péri avec eux. J'avais tout perdu. Je paraissait le mec le plus entourés, celui qui avait tout ce qu'il voulait, mais en fait, j'étais seul. Terriblement seul. Peut-être fallait-il que j'en parle à Hope. Il fallait qu'elle sache tout ça. Mais avant, il fallait qu'elle finisse. Je la comprenais. Je me demandai ce qui leur étaient arrivés. Dans ce qu'elle venait de dire, rien ne mentionnait leur mort, mais seulement leur disparition. L'un comme l'autre, c'était tout aussi affreux et horriblement douloureux. Je la laissai parler, avant que mes questions ne l'assomment. Quoique, mes questions ne l'assommeraient pas. Même pas sûr que j'en poses. Pour l'instant.

    Tout ce que les ragots racontent sur moi... C'est vrai. A l'origine, je ne m'appelle ni Hope, ni Paige... Je sais que ça peut-être déroutant mais mon vrai nom c'est Pearl. Ma mère disait que c'était parce que quand elle était enceinte, elle avait vu ce magnifique collier de perle dans une vitrine. Mon père était prêt à dépenser tout son salaire pour le lui offrir, pour lui faire plaisir. Et elle avait répondu que le plus beau cadeau était cette petite perle qui grandissait en elle.

    J'avais décidé de ne pas écouter la voix, pendant que cette petite peste faisait tout pour créer d'abominables malentendus entre les jeunes de ce lycée. J'avais bien fait. Seulement, je n'aurais jamais rien cru sur Paige, sauf si c'était elle-même qui me le disait. Je croirai tout ce qu'elle me dirait, à partir du moment où ça sortirait de sa bouche. Sa mère avait fait preuve d'originalité. C'était beau, cette petite histoire. Je n'avais jamais su pourquoi mes parents m'avaient appelés Warren. Et je doutais maintenant que je le sache un jour.. Je la regardai. Une air nostalgique se lisait dans ses yeux. Je m'assis à ses côté, et reposai les photos entre les pages de son carnet. Elle sourit, et continua à m'expliquer. Elle me dit qu'il ne fallait pas qu'elle s'arrête, sinon elle se mettrait à pleurer, et je ne comprendrais rien à ce qu'elle me dirait. Elle me raconta que quand la voix avait révélé son secret, elle s'était sentie comme perdue, trahie. Elle ne savait pas quoi faire. Certains ont suggéré de tout plaquer, mais elle a refusé. Elle ne voulait pas partir et abandonner les incroyables personnes qu'elle avait rencontrées ici. La personne qui était avec elle lui a alors recommandé la chirurgie esthétique. Elle courut voir son agent, qui a approuvé et a supprimé son identité. Elle n'avait pas eu le temps de m'envoyer un message, rien du tout. Elle regrettait. Mais elle savait qu'au fond, j'aurais tout plaquer pour partir avec elle, mais qu'elle ne voulait pas me faire subir ça. Nos mains étaient liées. Je les lui caressai, et commençait.

    Jamais je n'aurais subi ça Hope. Je serais parti avec toi de plein gré. Tu sais, tu es la seule chose que j'ai ici... J'ai tout perdu. Je n'ai plus rien ici, aux Etats-Unis. J'aurais pu partir avec toi sans rien regretter. Déjà parce que tu étais avec moi, mais en plus car tout ça aurait été une grande aventure. J'aurais tout fait pour toi. N'importe quoi. Et sache que c'est encore valable aujourd'hui, car tu es la seule chose que j'ai. L'unique. Et jamais, oh non, jamais, je ne t'échangerai pour quoi que ce soit.

    Je pensai tout ça, j'étais sincère. Elle se demanderait certainement pourquoi j'étais seul, pourquoi j'avais tout perdu. Tous mes êtres chers avaient péris. Seulement, j'attendrais qu'elle me demande de lui raconter, avant de dire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Lun 31 Oct - 17:54

Hope partit doucement vers le bâtiment. Chaque pas qu'elle faisait l'éloignaient du bruit de la fête. Rapidement, elle se retrouva dans le noir du parc. Ses pensées n'étaient rivés que sur une seule chose, un seul visage, un seul être. Warren. Et dire que quand elle était arrivée à Miami, un an plus tôt, elle ne croyait pas en l'amour. La blonde se souvenait d'une conversation avec une étudiante. Elle lui avait affirmé que l'Amour n'était que fictif. Que ce n'était qu'une invention créée pour plaire aux idées reçues, aux envies populaires. Faire comme dans les films, vivre un comte féérique. Hope ne pensait alors pas que pour chaque homme il y avait une femme idéale et vice versa. Car à cette époque de sa vie, elle se demandait comment le trouver. Comment en être certaine d'avoir fait le bon choix. Ce qui l'intriguait encore plus était de savoir si l'on parvenait à trouver une âme sœur, comment savoir si elle était faite pour vous ou bien s'imaginera-t-on que c'est elle. Et que se passe-t-il si la personne qu’on est supposé attendre n’arrive jamais ou si elle arrive mais qu’on est trop distrait pour la remarquer ? ...
Des questions qui l'avaient envahies à de multiples reprises avant son arrivée en Floride. Si Dieux met deux personnes sur Terre et qu’elles aient suffisamment de chance pour se rencontrer mais... que l’une des deux soit frappée par la foudre, qu'elle meurt prématurément, qu'elle soit aveugle, kidnappé ou autre... Il se passe quoi ? Tout s’arrête là ? Ou est-ce que, par chance, on en rencontre une autre et on l’épouse ; mais est-ce cet être qui est censé être fait pour vous ou est-ce que c’était l’autre ? Dans ce cas si vous les aviez rencontrés tous les deux en même temps, étaient-ils tous les deux faits pour vous et le hasard vous a fait rencontrer le premier en premier ? Ou le second était supposé être le premier ? Tout n’arrive-t-il que par hasard ou l’avenir est-il irrévocable ?

Hope avait fini par apprendre que le destin est plus fort que tout. Que si elle devait rencontrer certaines personnes, c'était dans un but précis. La demoiselle avait appris à se poser moins de question et à être vigilante. Elle était tombée amoureuse d'Alfred. Elle l'avait aimé profondément et sincèrement. Et si il n'était pas entré dans sa vie, son histoire avec Warren n'aurait jamais été la même. Sa vie était bâtie sur les gens à qui elle accordait de l'importance, et également ceux qu'elle ne croisait qu'une fois. Elle n'aurait pas était cette témoin de meurtre, jamais la petite Pearl serait devenue la femme d'aujourd'hui. Celle qui plait tant au texan.

Ses pensées virevoltaient dans tous les sens, comme à son habitude. La demoiselle monta les escaliers et sortit la petite clé de la poche de sa veste en cuir. La belle pénétra dans la chambre, alluma la lumire et tourna sur elle-même :

« Tu m'as manquée, toi aussi ! »

Toutes les affaires de "Paige" avaient disparues pour laisser place à celle de "Hope". Des nouveaux vêtements, souvenirs, cahiers... Certains objets sont extrêmement futiles et ce n'est qu'après les voir classés dans un carton que l'on découvre à quel point on les aimait. La blonde avait appris à reconstruire une vie, ce n'est pas comme si c'était quelque chose de nouveau. Ses nouveaux cartons étaient déposés sur le sol... Il lui faudrait quelques jours pour tout remettre en place. Pour mettre la main sur des vêtements plus confortables. L'anglaise alla d'ailleurs vers le miroir au dessus du lavabo. Hope passa une main dans ses mèches blondes, arrangea avec son petit doigt une pointe de mascara qui coulait...


Plus rapidement qu'elle ne l'avait imaginé, Warren entra dans la chambre. Elle l'attendait, souriante. Il était bien là. Ce n'était ni un rêve, ni une illusion. Il n'était pas parti en courant... Il était magnifique dans cet encadrement de la porte. Avec cette lumière... En fait, l'étudiante aurait dit de lui qu'il était magnifique à n'importe quel moment et n'importe quelle situation... Sa vision était légèrement faussée par ses sentiments.
Et à peine eut il fermé la porte, qu'il s'approcha pour l'embrasser. Elle ressentait pour lui un amour démesuré et intense. Hope ressentait une réciproque dans ce baiser. Une fusion la brulait de cette chaleur intense et incomparable. Cet amour pur.
Toute chose a une fin. Celle-ci ne fut ni brutale ni trop rapide. Le moment idéal pour que ce baiser ait la saveur rêvée. C'était parfait en soit. Hope ne savait plus trop où elle était, le ciel, la Terre... Un endroit où elle reposait en douceur, un sourire de béatitude collé sur les lèvres.

Il lui dit qu'il était content de la retrouver. Encore chamboulée, la blondinette n'arriva à peine à ouvrir la bouche. Elle lui aurait tout de même bien répondu qu'elle avait imaginé ça toutes les nuits de sa longue convalescence et que jamais dans le meilleur des scénarios, c'était aussi bon.
Le garçon l'emmena sur son lit où elle s'assit sagement.

« Tiens. Il n'a pas changé, pas bougé. Il est resté ici, à t'attendre. Comme moi... »

Un nouveau sourire glissa sur les lèvres rosées d'Hope. Elle caressa la couverture du bout des doigts. La lycéenne finit par l'ouvrir. Son écriture défilait devant ses yeux, à chaque page tournée. Elle apercevait des prénoms puis des croquis, des notes de musiques. Finalement elle tomba sur une page avec une mélodie. Des tas des petites ratures. En noir était inscrit "My family". Titre d'une chanson qu'elle avait tenté d'inventer sans jamais la terminer. A côté de cela, deux photos marquaient la page. Le cœur de la blonde se serra. Elle les attrapa du bout des doigts et les donna à Warren.


« Ce sont les rares photos que j'ai de mes parents et moi... C'est sans doute ce qu'il y a de plus précieux, à mes yeux, dans ce journal. A chaque fois que j'en ai fini un, je reprends ces photos et les mets dans le nouveau. Je me suis toujours dit que je les reverrai... Que si je partais, que je m'éloignais des problèmes, ils finiraient par me rejoindre et notre vie recommencerait comme avant. Sauf que ça n'a pas été possible. Il y a toujours des problèmes, quelque chose qui ne se passe pas comme prévu... »

Hope n'avait parlé de ses parents à personne. Ou alors à déballer les mensonges qu'elle avait appris par cœur. "Ma mère était mannequin, ils ont divorcé, ils m'ont envoyé ici pour les études"... Faux, faux et faux. Ses parents l'ont protégée. Ils étaient toujours là que ce soit dans les commissariats, au palais de justice, pour l'accompagner au psychologue, pour la faire parler alors qu'elle s'était enfouie dans un mutisme... Ils auraient sans doute toujours été là, s'ils l'avaient pu. Ils l'auraient accompagnée à l'hôpital cet été. Ils auraient tenu sa main... Sa mère lui aurait chanté la fameuse comptine, son père aurait insulté les infirmière... Un sourire s'ancra sur le visage de la blonde. Elle ne gardait que de bons souvenirs d'eux.

Aujourd'hui la seule personne qu'elle voyait accomplir toutes les taches qu'auraient fait ses parents, était Warren. Le texan rentrait complètement dans ce rôle. Il ne l’assommait pas de questions, il la comprenait, il tenait à elle, il l'aimait...
Malheureusement, le destin avait choisit une fin tragique pour les parents de la blondinette. Et pour Warren, alors ? Aurait-elle dû craindre qu'il disparaisse pendant son absence ? Aurait-elle dû se rendre compte qu'il tenait autant à ses yeux, avant de partir ? Oui.

« Tout ce que les ragots racontent sur moi... C'est vrai. A l'origine, je ne m'appelle ni Hope, ni Paige... Je sais que ça peut-être déroutant mais mon vrai nom c'est Pearl. Ma mère disait que c'était parce que quand elle était enceinte, elle avait vu ce magnifique collier de perle dans une vitrine. Mon père était prêt à dépenser tout son salaire pour le lui offrir, pour lui faire plaisir. Et elle avait répondu que le plus beau cadeau était cette petite perle qui grandissait en elle. »

La nostalgie devait se lire dans les yeux bleu lagon de la demoiselle. Les battements dans sa poitrine résonnait à ses oreilles. Son cage thoracique se balançait plus rapidement. Elle continua avec un petit sourire :

« Faut pas que je m'arrête, sinon je vais finir en larmes et tu ne comprendras plus rien à mon baratin ! Elle respira, cherchant les mots pour s'expliquer. Quand cette p*tain de voix à révéler mon secret, je me suis sentie perdue... Trahie... Je ne savais pas quoi faire.On m'a suggéré de tout plaquer. J'ai refusé. Je ne voulais pas partir et abandonner toutes les incroyables personnes que j'avais rencontré ici. Sa main caressa celle du garçon. Alors la personne qui était avec moi a proposé la chirurgie esthétique. Immédiatement j'ai été voir l'agent qui s'occupe de mon cas. Il a approuvé et a supprimé mon identité. Du jour au lendemain je suis devenue un fantôme. Je n'ai pas eu le temps de t'envoyer un message... Rien. Je regrette tellement ! Mais je sais au fond, que tu aurais tout plaquer pour partir avec moi. Et je ne voulais pas te faire subir ça... »

Hope s'arrêta, le coeur lourd. Sa main s'était accrochée à celle de Warren.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   Dim 30 Oct - 14:27

Always together..


    Elle saisit ma main, et me répondit que c'était avec plaisir. J'étais tout de même heureux d'être avec elle, même si je ne pouvais pas faire ce que nous voulions. Du moins, ce que je voulais. La voix d'Hope retentit à mes oreilles comme une douce mélodie. Elle chantait. Même si c'était seulement un murmure, je me sentais comme transporté. Une espèce de bulle s'était formée entre nous deux, à cet instant. Je voulais continuer de l'avoir près de moi, pendant des heures et des heures. Sa tête vint se poser dans mon cou, je pouvais humer l'odeur de ses cheveux. Exactement la même qu'avant. Elle m'avait tellement manquée ♥

    Soudain, elle se recula un peu et me regarda intensément, comme si elle s'apprêtait à me dire quelque chose. Ca ne tarda pas. Elle me dit qu'il fallait que je sache quelque chose de grave. Pour continuer dans notre jeu, elle ajouta que comme on ne se connaissait pas encore, il fallait qu'elle me dise quelque chose de dramatique. J'écarquillai les yeux. Je ne savais pas du tout ce qu'elle allait dire, mais je m'imaginais les pires choses du monde. Elle resta un instant muette, avec un air d'inquiétude. Puis l'air disparu, et elle avoua tout.

    Je suis ton abominable colocataire.

    Mon visage se relâcha. Elle fit une petite grimace accompagné d'un grognement drôlement sexy, telle une tigresse. Je me mis à rire, et déclara :

    Oh ! Abominable, dis-tu ? Je crois que je vais survivre...

    Je lui lançai un sourire. Elle s'approcha de mes oreilles, et me dit quelque chose assez fort pour que moi seul puisse entendre malgré les nombreux bruits de la fête.

    J'ai d'ailleurs pleins de cartons à déballer... Et il est tard. Je devrais mieux aller m'en occuper si je ne veux pas dormir par terre ! Ça a été un plaisir de faire ta connaissance.

    Elle chuchota que si je voulais venir la rejoindre, la porte serait ouverte. Et au pire, si elle était fermée, j'avais les clés ! Elle me fit une petite bise, et partit en direction des bâtiments. Je souris, seul en la regardant partir. J'irais la rejoindre, mais ça pourrait paraître suspect que je parte directement. Je me dirigeai vers le bar, souriant à toutes les demoiselles qui étaient sur mon passage. Je ne reprendrais pas du service, mais il fallait que je fasse comme si « Paige » n'était plus vraiment ici, pour protéger Hope. Je me servis encore une bière. Après, stop avec l'alcool. De toutes manières, je serais dans la chambre, donc bon. Je bu ma boisson, la jetai et partit dans la même direction que ma petite inconnue quelques instants plus tôt. Je passai dire au revoir à certaines personnes, disant que j'allai me coucher.


I never wanna share you..


    Je me postai devant la porte, ma main sur la poignée. Je la tournai délicatement, et l'ouvrit. Elle était postée face à moi, souriante. Ça me faisait bizarre de me dire que j'avais bel et bien Paige McCarthy devant moi, mais sous une autre identité physique. Je lui fis un sourire aussi. Maintenant que nous étions protégés entre ces quatre murs, j'avais envie de poser mes lèvres sur les siennes. Je m'approchai d'elle, et caressai son visage doucement. Je me penchai au dessus d'elle et l'embrassai passionnément, la serrant contre moi, poitrine contre poitrine. Une nouvelle fusion, un nouveau courant électrique m'électrisa tous mes membres. Je n'étais plus apte à réfléchir. C'était soudain. Elle était certainement surprise qu'à peine je rentre je vienne l'embrasser. Mais j'en avais eu envie. Je me reculai un petit peu de son visage, nos lèvres se touchant encore.

    Ça fait tellement du bien de te retrouver.

    Je lui fis sourire de charmant-charmeur, et pris ses mains entre les miennes. Nous devions parler, c'était sûr. Mais avant toute chose, il fallait que je lui rende son journal intime. Je l'emmenai près de mon lit, et la fit asseoir dessus. Je me tournai vers la table de nuit, ouvrit le tiroir et son carnet m'apparu. Je le pris entre mes mains, et le lui remis entre les siennes.

    Tiens. Il n'a pas changé, pas bougé. Il est resté ici, à t'attendre. Comme moi...

    Je la regardai. Jamais une seule seconde je n'avais imaginé retrouver une autre Paige physiquement. Seulement, je voulais la garder pour moi, mes sentiments étaient restés les mêmes. Du jour où nous nous sommes embrassés sur la plage, jusqu'à ce moment présent. Ils n'avaient pas bougé eux aussi. Elle était là, en face de moi, assis sur mon lit, regardant son carnet. Je devais profiter de notre couple au maximum. Car je savais qu'elle seule me connaissait mieux que quiconque.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: