AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeMar 3 Jan - 17:51

Contre son corps, je continuais à pleurer. Sur son épaule. Mes larmes humidifiant sa peau, ruinant le tissu de sa chemise. Mais je m'en moquais. Et je pensais qu'il en allait de même pour lui.
Il tentait de me réconfortait. Faisait tout pour. Mais je ne pouvais être consolée. Personne ne pouvait me rendre ce que j'avais perdu. Personne ne m'apporterait jamais ce qui me manquait.

Le temps passait. Trop vite. La vie défilait. Trop courte. La mort approchait. Je sentais son haleine dans mon dos. Je connaissais sa présence intolérable. J'avais son goût amère, putride, dans la bouche. Rien ne saurait me le faire oublier. La vie me laissait derrière elle, elle m'abandonnait un peu plus à chaque instant. Quoi qu'il dise.

Caleb était un homme bien. Un homme qui avait une vie et des enfants. un homme qui me demandait de continuer à vivre. Pour lui, si ce n'était pour moi. Comme une prière pour qu'il n'aille pas à un enterrement de plus. Mais si ce n'était pas aujourd'hui, alors ce serait demain.

- Je suis condamnée. Comme mon père l'était.

Son unique héritage. La seule chose que j'ai de lui. Sa maladie. La génétique, quelle blague !
Vos parents vous rendent unique. Ils vous donnent la vie. Et si vous n'avez pas de chance, ils vous tuent. Ils ne le veulent pas. Mais ça ne change rien. Ils vous abandonnent d'abord. Et puis, à votre tour, vous abandonnez les autres. Alors, vous vous éloignez des gens qui vous sont proches. Vous sombrez pour ne pas voir la déchéance. Et finalement vous mourrez. Les gens vous supplient de rester. Mais croient-ils que ce soit simple de lutter ? De lâcher prise ?

- Je ne veux pas mourir. Mais j'ai pas le choix ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeJeu 27 Oct - 23:05

    J’essuyais la larme traîtresse de mon chagrin et de ma tristesse. J’écoutais attentivement la jeune fille et, avec regret, je ne pu que constater que tout ce qu’elle voulait retrouver, je ne pouvais pas le lui donner, elle devrait le faire seule. Je me mordais la lèvre inférieure. Le mal-être juvénile était de plus en plus profond et intense. Je me taisais, réfléchissant à la réponse que je pourrais lui faire lorsqu’elle m’avoua détester Rose et John de m’avoir en tant que père. Pensait-elle que j’étais un père parfait ? Si elle savait… Si elle savait elle ne dirait pas ça.

    -Swann… Tu sais… Depuis que Lucia, ma femme, est morte, mes enfants m’ont vu effondré, pleurant toutes les larmes de mon corps… J’ai voulu mourir un nombre de fois incalculable mais j’ai pensé à Rose et John : je ne pouvais et ne voulais pas les laisser seuls. Je vis pour eux… Je n’ai pas retrouvé le goût de vivre. Comme toi, je souffre jour après jour mais je me bat contre la mort, lui avouais-je à voix basse. Après quelques instants de silence, j’ajoutais : On l’a toujours dis : l’Union fait la force. Tu sais, si tu mourais des tas de gens seraient tristes alors si tu ne vis pas pour toi, vis pour quelqu’un d’autre, vis pour moi. Tu dis que tu hais mes enfants parce qu’ils m’ont en tant que père mais, je te considère aussi comme ma fille alors ne hais pas mes enfants et ne te déteste pas…

    Je serrais sa main pour lui signifier que je serais toujours là pour elle et que je ne l’abandonnais pas. Je ne savais pas quoi faire pour l’aider. En fait le vrai problème était uniquement elle-même. Elle ne refusait certes pas directement d’être aidée mais lorsqu’elle me disait qu’elle ne pouvait pas être aidée. Finalement, je m’allongeais contre Swann, posant sa tête contre mon épaule. Je cachais ma tristesse par un sourire qui s’agrandi lorsque John vint me voir pour me demander si ça allait avant de retourner jouer. Heureusement, il ne me posa aucune question sur Swann.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeJeu 27 Oct - 21:40



Je pris sa première phrase comme une réprimande. Encore une. Mais sa manière d'agir ne témoignait pas du fameux « je-te-l'avais-bien-dit ». C'était une façon de me réconforter, de me rapprocher de lui. Comme si ça allait changer quelque chose. Je ne savais pas ce qui pouvait m'atteindre. Je ne savais pas ce qui ferait taire mon cynisme, ma douleur, ma haine de la vie. La mienne. La sienne.
Je ne savais plus rien. Je ne voulais qu'oublier. Encore une fois.

- De l'aide … Peut-on réellement m'aider ? Peux-tu me rendre mon innocence et ma joie de vivre ? Personne peut m'aider. Je me déteste d'être si faible. Je me hais de vouloir mourir. Et je ne peux rien y faire.

Rien. Ma vie se résumait à ce mot. Je n'avais rien. Je n'étais rien. Pour moi, personne n'était rien. Je ne savais pas ou j'allais, pas plus que je ne savais ce que je faisais. En dehors de me détruire, je n'étais bonne qu'à détruire les autres. Leur inspirait ma haine. Mon dégoût de la vie. Et les entraîner dans ma chute. Pour ça, uniquement, j'étais douée. Détruire, faire souffrir comme je souffrais.

Mais il voulait m'aider. Il m'était sa vie en danger, sa famille en danger. Car j'étais une ancre qui attirait tout le monde au fond du gouffre avec elle. Je le savais. Et je le respectais. Pour sa façon d'élever ses enfants, seul. Pour son amour pour une femme qui l'avait volontairement abandonnée. Au fond, il était comme mon père. A la différence que c'étaient là ses enfants biologiques. Quelque part, peut-être si je retrouvais mon véritable père … Mais comment ?

- Je hais tes enfants d'avoir leur père. Je les envie. Je me hais.

Encore une fois, je me détestais de ressentir ses sentiments. L'envie, la haine. Pourquoi leurs vies, me semblaient-elles mieux que la mienne ? Sans doute parce qu'elles l'étaient. Eh ouais … Ma vie était une succession d'attentat. Comme si, je ne pouvais passer une année en paix. Tout allait de mal en pis. Sans jamais s'arrêter.
C'était peut-être le destin que je haïssais ainsi … Peut-être juste les mauvais choix de ma mère. Peut-être juste la vie, telle qu'elle était.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeLun 24 Oct - 23:37

    D’un côté purement égoïste j’avais l’impression d’avoir fait une connerie en l’appelant mais d’un autre côté, j’avais bien fait car Swann était totalement en vrac. Elle vint vers moi, complètement déboussolée, son charmant visage baigné de larmes. Instinctivement, je déplaçais Rose, enlevant sa tête de mes genoux et l’allongeant juste à côté de moi. Je pris ensuite la jeune fille dans mes bras alors qu’elle me disait : « Je sais même plus ce que je suis… ». Je mourrais d’envie de pleurer en la voyant dans cet état mais comme pour mes enfants, je devais me montrer fort pour elle.

    -Calmes-toi… Ca va aller… Tu t’es encore droguée n’est-ce pas ?, lui demandais-je tout en caressant ses cheveux bruns puis j’ajoutais : Tu ne sais peut-être pas qui tu es mais moi je le sais : tu es une fille en perdition et tu as besoin d’aide… Cette aide je peux te la donner : je n’ai jamais goûté à la drogue mais j’ai vu mon frère en prendre et c’était pas du joli… Je suis sûr de pouvoir t’aider mais le tout c’est que tu veuille être aider et t’en sortir…

    Je l’incitais à s’allonger sur le dos et à poser sa tête sur mes cuisses. Je glissais mes doigts dans ses cheveux et mon autre main vint serrer l’une des siennes. J’avais peur pour Swann, elle n’était qu’une enfant et elle se détruisait volontairement. Ca me faisait mal. De plus, en elle, je voyais Lucia car sa drogue était une forme de suicide et ça me faisait penser à la mort de ma femme. A cette pensée, une larme roula sur ma joue. Je relevais la tête pour voir ce que faisait John, heureusement, il ne me voyait pas pleurer et il ne faisait pas de bêtise. Puis je tournais la tête vers Rose qui dormait, je priais pour qu'elle ne se réveille pas pendant que je parlais de drogue ou de ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeLun 24 Oct - 22:08



Déchirée.

C'est ainsi que je m'étais réveillée. Totalement déchirée. Je ne savais plus ou j'étais, plus même qui j'étais. Dans les vapeurs de l'alcool, je me sentais nauséeuse et je pleurais. J'avais mal, j'étais effrayée. Pour la première fois, depuis des années, mes yeux se laissaient aller et coulaient sans plus s'arrêter. Je ne savais que faire. Comment réagir ?
Je voulais hurler, sans plus jamais cesser. Exprimer ce que je ressentais. La haine que j'avais pour cet état de faiblesse. Je pleurais de pleurer. C'était étrange.

Violence. La meilleure façon que je trouvais de m'exprimer. Prise de fureur pour cette douleur que je ressentais dans tout mon corps, je saisis mon rasoir et m'entaillais les bras. C'était la première fois, mais le soulagement que j'en ressentis me perdis. Qu'avais-je fais ?
Je perdais le contrôle.

Égarée, apeurée, je filais sous ma douche, me lavant de la sueur de cette soirée de trop, de l'alcool, la peur, la solitude, la souffrance. Le soulagement malsain que j'avais éprouvée. Je frottais. Frottais, frottais, frottais. Toujours plus. Dégoûtée. De moi-même.

Je devais m'aérer. Cesser de pensées. Sur cette idée, j'attrapais n'importe quoi, m'habillais sans faire attention et courus à travers le duplex, dévalant les escaliers mon sac et mes ballerines à la main. Fonçant sans savoir où, bousculant des gens sans m'excuser. Incapable de m'exprimer. De me contrôler.

Je courais pour tout laisser derrière moi, avant de me jeter devant un taxi qui freina dans un crissement de pneus pour ne pas m'écraser.

Regrettable.

Assise sur la banquette arrière, je pleurais toujours, mon mascara coulant. Je ne me rappelais même pas m'être maquillée. J'étais effrayée. Comme une enfant brutalement coupée de son monde. Pleurant sans comprendre. Le chauffeur évitait mon regard dans le rétroviseur, visiblement étonné. Je le connaissais pour l'avoir appelée plusieurs fois. Dans divers états.

Je ne savais pas ou j'allais, ça n'avait pas d'importance. Je voulais juste quitter cet endroit. Sans savoir ce qu'il était. J'ordonnais au chauffeur de s'arrêter n'importe où, réglais et m'écartais. Puis je me mis à marcher. Pâle comme un fantôme au milieu d'un parc de Miami. Qu'est-ce que je faisais ?

Mon prénom résonna. D'où ?

Je me tournais pour apercevoir le bibliothécaire de mon lycée. Et sans comprendre ce qui se passait, je m'assis en face de lui, les larmes coulant toujours sur mes joues.

- Je sais même plus ce que je suis … murmurais-je, totalement perdue.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitimeLun 24 Oct - 10:23

    Plus je passais de temps à Miami, plus Londres, Liverpool et l’Angleterre en général me manquaient. La pluie, le vent… Tout ce qui pouvait rebuter un certain nombre de personne me manquait ici. Je constatais cela alors que mes enfants couraient et jouaient dans l’un des parcs de Miami. J’avais rangé les derniers cartons de mon déménagement il y a peu et j’y avais retrouvé les cahiers que j’avais noircis durant mes deux années sabbatiques. Je relisais avec amusement mes nouvelles, mes poèmes et mes pensées datant d’une dizaine années. Finalement, je n’avais pas beaucoup changé. Je n’avais toute fois pas eu le courage de relire mes cahiers écrits en Italie… Je savais que je me serais mis à pleurer en repensant à Lucia et je ne voulais pas que mes enfants me voient dans un tel état.

    Puis je refermais le cahier lorsque Rose revint vers moi. Mon fils avait trouvé un nouveau camarade de jeu aussi ma fille était-elle revenue vers moi. Elle posa sa tête sur mes cuisses et s’endormi. Que ferais-je sans mes deux petits anges ? Ils étaient tout pour moi et je me devais d’être un exemple pour eux, d’être fort et de parvenir à leur donner une bonne éducation. Malheureusement, je craignais de ne pas être à la hauteur. Sur ses pensées, je caressais les boucles brunes de ma fille. J’étais tellement perdu dans mes pensées que je failli ne pas voir Swann Neige, une élève de Wynwood que je cherchais à faire décrocher de la drogue. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait besoin de se droguer. Je n’avais jamais touché à ces saloperies mais j’avais côtoyé ces milieux quand j’étais plus jeune, juste après la mort de Rose, la bibliothécaire. J'avais fait tant de conneries à cette époque...

    -Hey, Swann !, l’interpelais-je en l’invitant à venir prendre place sur la couverture que j’avais étalé sur l’herbe quand j’étais arrivé, une bonne demi-heure avant sa propre arrivée.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Empty
MessageSujet: Re: Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]   Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un magnifique titre aurait été le bienvenu...[Swann Neige]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Bienvenu à Sarkoland
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» C'est comme un parfum de nocturnes qui aurait le goût des levers du jour - PV
» Un titre, un roman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: