AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeMer 28 Sep - 16:13

    Malgré mes piques de plus en plus méchantes, Eliott n'en démordait pas. Un large sourire éclaira son visage, suite à quoi il me lâcha qu'il pouvait aller très vite, en fauteuil. Je faillis sourire mais heureusement pour mon honneur, me retins juste à temps. Il ne manquait plus qu'il pense que je le trouvais drôle ! Non, le truc c'est que... il avait de la répartie. Et j'aimais les gens qui avaient le culot de me prendre de revers. Écraser tout le monde trop facilement, à force, c'est lassant. Celui-ci était un plus gros poisson. Malheureusement, mon "presque" amusement ne dura pas. Il se releva sur les accoudoirs de son fauteuil tout en observant dans la direction de la table que je lui avais désignée.

    - Tiens… Y’a justement une petite place pour moi et mon… fauteuil roulant pas loin… Les gens me laisseront surement m’y installer lorsqu’ils verront que je suis handicapé… Je ne serais pas loin de vous si vous avez besoin de moi !

    Le salaud. Je fulminais intérieurement. Et voilà, Janane : un doigt, et hop, tu n'as plus de bras ! Sauf que là, c'est carrément jusqu'au cou qu'il compte me sucer, celui-là ! Je préférai lui proposer de changer d'endroit, tandis que j'enrageais, poings serrés, imaginant déjà les pires scénarios pour me débarrasser de ce parasite. Soudain, il parla une langue que je ne comprenais pas très bien. Ma mère, marocaine d'origine, m'avait donné naissance dans son pays, mais très vite mon père - américain - et elle étaient revenus vivre à Miami. A la maison, elle me parlait tout le temps arabe, la langue officielle de mon pays... c'est pourquoi je la pratiquais couramment. Comme nous y retournions tous les étés, ma famille et moi, je m'étais habituée au fait qu'il y avait une seconde langue officielle au Maroc : le français. Même si j'en reconnaissais les accents et les saveurs, il m'était malheureusement impossible de le pratiquer : je ne l'avais jamais appris ! Cela m'énerva donc encore un peu plus quand Eliott Mercier - voilà donc d'où venait son nom de famille... - s'adressa à moi dans cette langue qui m'était presque totalement inconnue.

    - Si tu es marocaine… Tu dois savoir parler français, non ? Ou es-tu simplement une fille d’immigré qui n’a jamais vu du pays ?

    Je lui lançai un coup d’œil, énervée, tout en me mordillant la lèvre. Qu'est-ce que je savais dire, en français ? "Bonjour", "Au revoir", "Bienvenue au Maroc", "Merci"... et...

    - Vous êtes français ?, tentai-je.

    Mon accent devait être atroce. Malgré tout, je ne pu m'empêcher de remercier intérieurement mon cousin Dev, resté au Maroc, de m'avoir appris quelques trucs "pour appâter les touristes", comme il disait ! Il m'avait également appris à compter, mais il n'était pas question que je me mette à le faire comme une quiche devant cet ignoble énergumène sur sa chaise roulante ! Ah ça, non ! Plutôt mourir. Je ne compris pas vraiment pourquoi, mais il changea alors totalement de sujet. J'avais dit une connerie, ou quoi ? Enfin, au moins revenait-il à l'anglais, ce qui m'arrangeait plutôt bien.

    - Et sinon… Quelle activité avez-vous choisi vous-même ? Je ne sais pas… J’ai du mal à vous imaginer en train de faire de la course à pied… Je me trompe ?

    - Tu te trompes, oui. Il faut bien que je m'entraine pour rester en forme., expliquai-je tout en quittant la cafet'. Et cela ne t'étonnera probablement pas, mais je fais partie des cheerleaders du lycée.

    Je préférais encore lui faire la conversation plutôt que de repartir sur le terrain glissant du français. Surtout qu'il me prenait pour une flemmarde, l'andouille ! Mais il n'en était rien : un corps de rêve, ça se travaille, surtout quand on veut pouvoir manger à sa guise : Jogging, abdominaux et danse. Soudain, l'illumination : Merde, mais quelle idiote ! J'aurais dû lui répondre en arabe ! Mais ouiii, nouille ! J'eus presque envie de me frapper le front du plat de la main tellement j'étais énervée de n'y penser que maintenant. Il n'aurait pas eu ce petit air supérieur et je lui aurais cloué le bec. Qu'est-ce qu'il pouvait me mettre hors de moi, ce garçon, c'était incroyable ! Pendant ce temps, nous nous dirigions vers la bibliothèque, qui à cette heure-ci devait être déserte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeMer 28 Sep - 12:36

Elle ne pris même pas la peine de relever la remarque provocante que le jeune homme avait osé prononcer, continuant son chemin… Sans doute l’avait-elle pris pour un compliment… Ce genre de fille devait avoir l’habitude d’en recevoir et s’en était carrément déconcertant. Beaucoup trop narcissique aux yeux d’Eliott, il se disait qu’elle méritait d’être remise à sa place… Mais autant jouer le jeu jusqu’au bout, cela ne servait à rien de la blesser pour le moment car il avait remarqué, à la façon dont elle serrait les poings, que l’irritation intense que lui provoquait le jeune homme l’avait déjà gagné… Pourtant, elle daigna tout de même répondre à la question du français, sans s’étaler sur le sujet, certes, mais elle avait pris la peine de lui avouer l’origine de son prénom… Le Maroc… Eliott connaissait très peu ce pays mais il en savait assez pour dire que ses habitants étaient francophones… Janane avait-elle quelques notions de français ? Il serait intéressant de la tester… Mais l’adolescent n’en eut pas l’occasion car ils arrivèrent à l’entrée de la cafétéria et la lycéenne pris enfin la parole... pour lancer une réplique cinglante suite à l’interrogation du jeune homme, réplique qui provoqua un large sourire sur le visage de l’étudiant. Il fallait bien avouer qu’elle avait une certaine répartie malgré tout…

- Vous seriez étonnée de la vitesse que je peux atteindre en fauteuil roulant, Mademoiselle !

Lança-t-il, taquin juste avant que la jeune femme n’enchaine avec ses recommandations blessantes… Il était clair qu’elle avait fait une concession en acceptant de faire visiter les lieux au jeune homme, mais il n’était absolument pas question qu’elle le revoit ensuite, Eliott l’avait bien compris… Hélas pour elle, il avait décidé à l’instant de jouer les pot de colle et la jeune femme allait regretter de l’avoir pris de haut...

- La troisième table en partant de la gauche, c’est noté !

Se hissant un peu sur les accoudoirs de son fauteuil, Eliott jeta un coup d’œil au lieu décrit par la belle… Il y avait justement un petit recoin assez grand pour installer son fauteuil non loin de ladite table… Parfait !

- Tiens… Y’a justement une petite place pour moi et mon… fauteuil roulant pas loin… Les gens me laisseront surement m’y installer lorsqu’ils verront que je suis handicapé… Je ne serais pas loin de vous si vous avez besoin de moi !

Ajouta-t-il en faisant un clin d’œil à l’intention de la jolie brune… Il acquiesça d’un signe de tête lorsqu’elle lui proposa ensuite de continuer la visite…

- Allons-y !

Il avait prononcer ces deux mots insignifiants dans sa langue maternelle, juste pour voir si Janane réagirait… Mais pour être absolument certain qu’elle ne tenterait pas de l’ignorer tout bonnement, il en rajouta tout de même une couche…

- Si tu es marocaine… Tu dois savoir parler français, non ? Ou es-tu simplement une fille d’immigré qui n’a jamais vu du pays ?

Là au moins, il était certain de la faire réagir… Sauf si elle ne comprenait pas un traitre mot de français… Quant au tutoiement, il avait été utilisé consciemment… C’était une autre façon de faire descendre la belle de son piédestal…

- Et sinon… Quelle activité avez-vous choisi vous-même ? Je ne sais pas… J’ai du mal à vous imaginer en train de faire de la course à pied… Je me trompe ?

Aactionnant les roues de son fauteuil, Eliott collait la jeune femme de très près, ne ratant pas une occasion d’observer les courbes aguicheuses de la belle… Pourquoi se priver ? Elle faisait tout pour qu’on la regarde…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeVen 23 Sep - 19:51

    C'est sur un ton un peu trop enjoué à mon goût qu'Eliott répondit à ma remarque quant à ma classe... et ignora totalement ma méchanceté.

    - Tiens ! Il se trouve que je me suis inscrit dans la même classe que vous... C'est parfait.. Nous nous reverrons donc forcément...

    Heureusement que je marchais devant lui, à cet instant précis. Je rageais intérieurement et j'étais à deux doigts d'exploser. Quoi ?! Dans ma classe ? C'était vraiment un fait exprès ! Franchement, il avait l'air d'avoir au moins 23 ans, ce type, c'est pas possible qu'il se retrouve en Junior ! Ah, ne me regardez pas comme ça. Je connais la chanson. Les rebuts de la société comme lui, tu leur parles une fois et c'est fini ! Ils ne te lâchent plus de toute l'année. J'enrageais, voyant se profiler ce scénario d'horreur devant mes yeux : un handicapé sans cesse à mes basques. Génial, vraiment. Comme je ne répondais rien, il poursuivit.

    - Merci pour la jolie vue... Au fait, enchanté de connaitre votre charmant prénom ! D'ailleurs, c'est de quelle origine ?

    Sans répondre à sa remarque provocante - après tout, c'était un compliment. Qu'il me matte les fesses si ça lui faisait plaisir, je n'en avais rien à faire. - je continuai en direction de la cafeteria. Au passage, je répondis toutefois à sa question. Tiens, ça m'étonne moi-même, ça. Ressaisis toi, Janane, tu leur donnes un doigt et ils te mangent un bras, ces gens-là.

    - Marocaine.

    Lui aussi, il était clair qu'il n'était pas américain. Du moins, pas à 100%, avec un accent pareil. Je n'avais cependant jamais été très douée pour remettre un accent sur un lieu bien précis. Note que je m'en foutais un peu de savoir d'où ce pauvre type pouvait bien venir, c'est pourquoi je ne lui retournai pas sa question. Qu'il vienne du Groenland ou du Mexique, cela m'était bien égal. Tout ce que je demandais, c'était qu'il me foute la paix. Et que la journée touche bien vite à sa fin, aussi ! Un petit blanc s'installa, ce qui me convenait plutôt bien. Malheureusement, Eliott s'empressa de le combler.

    - Alors... Que faut-il faire comme activité extra-scolaire pour espérer attirer votre attention ? C'est juste histoire de savoir quelles sont mes chances, vous voyez...

    Je levai les yeux au ciel, tout en pénétrant dans la cafeteria, le brun sur mes talons. Le fait qu'il me trouve à son goût ne me faisait ni chaud ni froid, à vrai dire. Je ne pouvais occulter le fait qu'un mec en chaise roulante, aussi mignon soit-il, n'avait rien à faire avec une fille comme moi. Autant le refroidir immédiatement, donc, il n'avait strictement aucune chance avec moi. Ma réponse fusa en un quart de seconde. La méchanceté était tellement naturelle, chez moi...

    - De la course à pieds., tranchai-je. Bon, Eliott, je suppose que tu as reconnu la cafet'. Ma table, c'est la troisième en partant de la gauche, tu vois ? Oui ? Super. Je t'interdis de t'en approcher. On continue ?, ajoutai-je avec un sourire moqueur, déjà prête à quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeVen 23 Sep - 19:24

Planté devant le fauteuil roulant d' Eliott, mains toujours vissées sur ses hanches, la lycéenne arqua un sourcil en une expression tout à fait désobligeante. Mais son air supérieur ne produisait absolument pas l'effet escompté sur le jeune homme qui trouvait le dégoùt de la belle pour sa condition précaire tout à fait amusant... Bien sûr, il ne laissa rien transparaitre, il aurait bien d'autres occasions de faire enrager la jolie brune de façon beaucoup plus subtile... Mais elle daignia tout de même prononcer son patronyme, non sans accentuer l'exaspération qui la tenaillait...Qu'avait-elle bien pu faire de mal pour qu'on l'obligea à faire visiter l'établissement à un type comme lui ? La question brûlait les lèvres du français, mais le moment n'était pas encore venu de la poser et il choisit de la garder dans un coin de son esprit en attendant un instant plus propice...

Il s'était avancé de quelques centimètres afin d'inciter la jeune femme à débuter la visite... Il n'avait aucune envie de rester planté dans le hall d'entrée à surveiller les regards incessant de l'autre mégère... Janane, puisque c'est ainsi qu'elle se nommait, soupira en levant les yeux au ciel suite à sa proposition, détail qui confirmait bel et bien que leur rencontre n'était du qu'à une basse besogne commendité par un membre du comité professoral... Quoiqu'il en soit, elle daigna enfin le suivre non sans faire remarquer avec toute la méchanceté dont elle était capable qu'Eliott ne pouvait pas marcher... Affichant un léger sourire qu'il ne pu contenir, il détourna le regard... Il lui avait lancé une perche, elle l'avait attrapé sans réfléchir... çà allait être encore plus facile qu'il ne se l'était figuré apparemment...

Non sans un autre regard de mépris, elle finit par lui avouer dans qu'elle classe elle se trouvait... Dommage pour elle, il s'était inscrit dans la même ! Et cela ne fit qu'accroitre son envie de provoquer la belle...


- Tiens ! Il se trouve que je me suis inscrit dans la même classe que vous... C'est parfait.. Nous nous reverrons donc forcément...

Cette constatation risquait fort de contrarier d'autant plus la belle, mais en même temps, c'était bien le but rechercher par le jeune homme...
Elle le dépassa alors afin de lui indiquer la cafétariat selon ses dires... D'une démarche digne d'un mannequin, elle roula des hanches juste devant Eliott... Et l'avantage d'être en fauteuil roulant c'était qu'on avait une vue imprenable sur les jolis postérieurs de ces dames ! Souriant à nouveau, le français actionna les roues de son fauteuil et suivit la jolie brune...


- Merci pour la jolie vue... Au fait, enchanté de connaitre votre charmant prénom ! D'ailleurs, c'est de quelle origine ?

Lui même s'exprimait avec un fort accent français qui était loin de passer inaperçu... Mais les habitants de ce beau pays qu'était la France étaient bien connus pour ne pas être doués en langues étrangères... Du moins, c'était la réputation qu'ils avaient... Eliott, lui, avait eut une éducation plutôt intensive côté étude, mais il n'était pas vraiment meilleur que les autres en anglais, il fallait bien l'avouer... Quoiqu'il en soit, il se débrouillait assez pour tenir une conversation à peu près cohérente...

- Alors... Que faut-il faire comme activité extra-scolaire pour espérer attirer votre attention ? C'est juste histoire de savoir quelles sont mes chances, vous voyez...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeMar 20 Sep - 13:09

    Le garçon retira son chapeau, tandis qu'un sourire satisfait absolument horripilant étirait ses lèvres.

    - Lui-même ! Et à qui ai-je l'honneur ?

    Ma déception dû se lire sur mon visage, et je ne pris même pas la peine de la cacher. Un handicapé. Ce pauvre type de directeur allait m'entendre ! Mon père n'était pas n'importe qui, je lui demanderais de lui faire un procès, à cet ignoble gros cochon. Toute occupée à mes échaffaudements pour faire destituer celui qui avait OSÉ s'en prendre en moi de la sorte, je ne pris même pas le temps de répondre à Eliott. Il poursuivit, comme si de rien n'était.

    - Je ne pensais pas qu'on irait jusqu'à me proposer les services de la plus jolie étudiante du lycée pour mon premier jour... Et je dois dire que je suis agréablement surpris... Je suppose que vous serez mon guide pour la journée, comme me l'a annoncer cette... charmante... personne ?...

    Le compliment me tira de ma rêverie. Ou alors, c'est peut-être le fait qu'il ait haussé le ton pour parler de cette horripilante secrétaire. Hm. Il était peut-être handicapé, mais il avait l’œil. Parce qu'il était clair que j'étais bel et bien la plus fine fleur de cette école. Sa phrase eut pour effet que je lui prêtai une attention nouvelle. Certes, il restait moins que rien, sur sa stupide chaise roulante*, mais un homme demeure un homme. Du moins s'il arrivait encore à s'en servir., songeai-je, mesquine. Mon regard perçant et irrité engloba la silhouette du jeune homme. Je m'attardai sur le bleu vert de ses yeux, sur la fossette qui ornait son menton, sur ses cheveux mi-longs, son look inadapté à la chaleur mais pas désagréable à regarder... Bon, bien sûr, rien ne valait une chemise Boss, mais tout le monde ne peut pas avoir l'extrême obligeance de se satisfaire à mes goûts. Et ensuite... Cet horrible fauteuil roulant. Mains toujours sur les hanches, je fronçai un sourcil dans un geste très maitrisé - et maintes fois répété - qui me donnait un air absolument détestable

    - Tu supposes bien. Je m'appelle Janane., daignai-je lui répondre.

    Sa main reposa avec classe - du moins, autant de classe que peut avoir un type en chaise roulante - son chapeau sur sa tête, complétant le look, et il s'empara des roues de son fauteuil. Eliott le fit avancer très légèrement avant de se tourner vers moi.

    - Allons-y... Nous ferons plus ample connaissance en marchant... Dans quelle classe êtes-vous ? Je veux savoir si j'aurais le privilège de vous revoir, voyez-vous...

    Le fait qu'il me vouvoie ne me déplaisait pas, au contraire. Cela créait une très nette distinction entre lui et moi - si elle n'était pas déjà évidente... - et me dressait ainsi "au niveau au dessus". Je ne lui suggérai donc pas de me tutoyer mais ne me privai pas de le faire. Le suivant, je levai les yeux au ciel, résignée.

    - Tu ne marches pas., lui fis-je remarquer avec perfidie. Je suis en Junior - A. Bon, suis moi, je vais te montrer la cafet'.

    Je ne proposai pas non plus de le pousser. Il était assez grand pour ça, non ? Mes talons claquèrent au sol, et je me dirigeai en roulant des hanches vers la cafeteria, afin de la lui situer. En temps normal, je l'aurais probablement laissé dans son jus, mais je ne doutais pas que le directeur vérifierait si j'avais rempli ma "mission". C'est pourquoi je me résignai à lui servir de guide pour la journée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeLun 19 Sep - 19:42

Des bruits de talons claquant sur le sol épuré du couloir retentirent soudain, seul son qui rompit la quiétude matinale du hall d'entrée... Intrigué, le jeune homme lança un regard en direction de ce qu'il pensait être l'origine du dérangement... Des escarpins apparurent bientôt dans le corridor, cadençant d'un rythme étrange le calme apparent... Le voile d'un sourire enigmatique se déposa sur le visage juvénile de l'adolescent... D'un oeil expert, il entreprit de détailler la nouvelle venue... De longues jambes au teint délicieusement caramel, à peine dissimulées par une robe courte aux dentelles blanches, tranchant avec le hâle de la belle... Sa chevelure sombre virevoltait au rythme de ses pas saccadés... Déterminée, son visage reflétait une contrariété rescente... Ses pupilles étaient sombres, à l'instar de ses cheveux et son regard renfrogné ne faisait qu'embellir me visage de la jeune femme aux courbes délicieuses... La moue qui ornait ses lèvres pulpeuses quant à elle ne faisait qu'accroitre l'envie de l'embrasser, purement et simplement... Tout en elle était tentation et Eliott aurait bien cédé sur le champ à cette divine gourmandise si la bienséance de son éducation ne l'avait pas stoppé net...

Elle s'installa sur l'une des chaises alignées à côté du bureau d'accueil, observant d'un oeil critique les moindres gestes du concierge transpirant... Puis, comme si le fait que ce dernier prenne en charge les bagages du jeune homme lui avait fourni une information cruciale, elle lança à haute et intelligible voix une remarque destiné à elle-même plus qu'à quiconque avant de se redresser... Déterminée et sûr d'elle, la jolie brune avala les quelques mètres qui la séparait encore du français... Mains sur les hanches, elle le questionna alors sur son nom... Sans doute avait-elle été informée de son devoir... Et il semblait bien que la corvée ne l'enchanta guère, chose qui eut le don d'amuser grandement l'adolescent...

Affichant un sourire charmeur, il ôta son chapeau et tendit la main...


- Lui-même ! Et à qui ai-je l'honneur ?

Pour ce qui était de jouer de son côté séducteur, Eliott n'avait pas son pareil... Mais lorsque son interlocuteur semblait en plus le prendre pour un moins que rien, il adorait jouer de toute l'ironie dont il était capable... Comme un défi lancé, il s'éfforçait de garder le plus grand calme et de se montrer le plus poli possible, juste pour provoquer un peu plus... Persuadé d'avoir d'ores et déjà cerné le personnage, le français s'attendait à ce que la jeune femme lui donne du fil à retordre juste parce que son handicap l'horripilait... Proie des plus délectable pour le jeune homme...

- Je ne pensais pas qu'on irait jusqu'à me proposer les services de la plus jolie étudiante du lycée pour mon premier jour... Et je dois dire que je suis agréablement surpris... Je suppose que vous serez mon guide pour la journée, comme me l'a annoncer cette... charmante... personne ?...

Il avait insisté sur le mot "charmante" d'une façon tout à fait ironique car l'hôtesse d'accueil n'avait pas caché son dégout pour sa condition et il ne s'agissait là que d'une toute petite vangeance personnelle.. Il avait haussé la voix juste au bon moment pour permettre à l'employée de l'entendre clairement... Rien n'était laissé au hasard que voulez-vous...
Vissant à nouveau son chapeau sur son crâne, Eliott attrapa les deux roues de son fauteuil et avança de quelques centimètres...


- Allons-y... Nous ferons plus ample connaissance en marchant... Dans quelle classe êtes-vous ? Je veux savoir si j'aurais le privilège de vous revoir, voyez-vous...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeDim 18 Sep - 19:58

    En ce début d'année scolaire, les rumeurs allaient bon train. Une telle disparue sans laisser aucune trace d'elle, une autre enceinte, un troisième qui aurait couché avec la nièce du directeur, un autre qui se serait jeté du quatrième étage... Tout un programme ! Je m'en délectais tous les mois, satisfaisant ma curiosité et ma perfidie coup sur coup. En classe, exceptionnellement, le professeur d'anglais nous avait parlé de ces fameuses rumeurs. Une certaine Paige McCarthy, qui avait participé à la soirée pyjama que j'avais organisée avec ma confrérie avant les vacances, avait disparu sans laisser aucune trace d'elle. Les autorités la pensaient morte, et le professeur nous avait demandé, à nous élèves de Junior Year - A, d'observer une minute de silence en son honneur. Et là... c'est sorti tout seul...

    - Vous plaisantez, j'espère ?!

    Vague de murmures et de protestations dans la classe, que le professeur avait rapidement fait taire, avant de me toiser. Tous les regards s'étaient braqués sur moi, ces chacals qui me servaient de petits camarades attendaient la pendaison, bave aux lèvres. Il ne leur manquait plus que le pop-corn. Je croisai les jambes sous mon pupitre, affrontant son regard avec arrogance, comme je savais si bien le faire.

    - Mademoiselle Yassine... Une de vos camarades est portée disparue, et elle était fort appréciée à Wynwood. Toutes les classes vont lui rendre hommage aujourd'hui, et vous en ferez autant sans sourciller.

    S'il pensait qu'il allait m'obliger à me taire pour quelque chose d'aussi ridicule, il se foutait le doigt dans l'oeil. On savait tous ce qu'il lui était arrivé, à la petite McCarthy. Surtout depuis les dernières rumeurs qui avaient révélés son secret à toute l'école... Je plaquai un sourire sur mon visage impeccablement maquillée et c'est sans ciller que je lui répondis.

    - Il n'en est pas question.

    Je crois que s'il avait pu m'en coller une, ce petit navet de professeur ne s'en serait pas privé. Je le vis serrer les poings, avant de souffler profondément. Autour, les élèves observaient, médusés. Je vis Elsa Beth qui me regardait en secouant la tête de droite à gauche, visiblement dégoûtée par mon attitude. Tant pis, je ne pouvais pas toujours lui plaire, à cette petite potiche. Je rattraperais le coup plus tard.

    - Filez dans le bureau du directeur !, aboya-t-il. IMMÉDIATEMENT !

    Je lui adressai un sourire mesquin, avant de tranquillement me lever et récupérer mon sac à main Lancel. Ce modèle, le dernier de la collection, était mon petit coup de cœur du moment. Je le balançai d'un air négligé sur mon bras, avant de quitter la pièce en me déhanchant sur mes talons hauts. J'entrai dans le bureau du directeur, qui avait été mis au courant de ma petite incartade. Il était gros et suait comme un cochon, sous la chaleur torride de la Floride. Quelle drôle d'idée, de se saper en costard-cravatte sous une chaleur pareille ! Bref, chacun son trip. Pour ma part, je portais une robe courte en dentelles, blanche, pour souligner mon bronzage. La punition qu'il m'avait concoctée, et c'en était une, surtout me connaissant, était de servir de guide à un nouvel élève. J'avais l'obligation de m'occuper de lui, ou elle - il ne me le dit pas - toute la journée, et de lui faire visiter l'école. Je pestai, protestai, mais rien n'y fit.

    - Suffit ! Vous le ferez, et n'essayez même pas de vous débiner, je vérifierai. Le nouvel élève est dans le couloir, il vous attend. Son nom est Eliott Mercier. Filez !

    Mercier ? Drôle de nom... Pas très américain. Je soupirai, avant de quitter le bureau en faisant claquer mes talons sur le parquet. Une fois dans le hall... je le trouvai totalement désert. Je m'installai sur une chaise près de l'accueil, résignée à attendre. C'est alors que j'entendis des pas lourds dans le couloir. Je me tournai et aperçus le gros concierge - encore un gros lard qui suait à gouttes ! - qui prenait des valises aux pieds d'un... en fait, non. Aux roues d'un handicapé.

    - C'est une blague !

    Je me levai, déjà furieuse, et me plantai devant le semblant de mec dans son fauteuil, mains sur les hanches.

    - Eliott Mercier ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitimeDim 18 Sep - 16:39

Le son caractéristique du moteur trancha à peine avec le vacarme incessant de la ville... Mais la couleur jaune vif du taxi, elle, ne passait pas inaperçue, à peine dissimulée par les quelques tronc de palmier qui s'élevaient en rang bien droit tout le long de l'allée... Le véhicule s'arrêta juste devant la grande porte de Wynwood High School. Le chauffeur, quelque peu pressé, sorti rapidement du véhicule, ouvrit le coffre, en sorti un fauteuil roulant et le déplia juste devant la portière du passager. Eliott se jucha sur ses deux roues avant de s'éloigner un peu de la voiture. L'autre s'empressa alors de claquer la portière et de sortir tout aussi rapidement les bagages du jeune homme qu'il prit tout de même la peine de déposer dans le hall d'entrée... Remerciant le chauffeur d'un signe de tête, le parisien lui tendit une liasse de billet conséquente en rémunération de ses services... Saluant, l'autre prit congé sans plus tarder.

Eliott se retrouvait livré à lui-même mais oh combien heureux de débuter cette nouvelle vie à Miami... Soupirant, il se rendit compte que les quelques marches qui le séparaient de la porte d'entrée n'allaient pas être commodes à franchir... Mais son regard s'arrêta alors sur une rampe d'accès située sur la droite mais plutôt bien dissimulée par un bosquet d'arbustes fleuris... Souriant légèrement, Eliott se disait qu'il n'avait pas fini de rencontrer ce genre de détails... Des indices qui laissaient clairement comprendre que les handicapés n'étaient pas forcément les bienvenus, même si l'on faisait l'effort de se mettre aux normes... Et ce n'était rien comparé aux réactions qu'il allait subir de la part de ses camarades, il s'y était préparé... Mais toujours positif, Eliott saurait faire face à ces désagréments, il en était persuadé... D'autant que l'aventure pourrait devenir un de ces petits jeux oh combien délectable auquel il adorait s'adonner : la manipulation d'autrui...

Soupirant, il entreprit sans plus tarder d'escalader la rampe d'accès qui fût bien plus raide qu'il ne se l'était imaginé, à vrai dire... Quelque peu essoufflé, il franchit alors la lourde porte de Wynwood, fasciné par l'immensité des lieux... Bien sûr, il était habitué au luxe mais il n'imaginait pas qu'un simple pensionnat puisse être aussi démesuré... D'un autre côté, il se trouvait aux État-Unis et tout était plus grand ici... Rigolant intérieurement, il repéra un bureau d'accueil et s'y dirigea.. L'hôtesse afficha un sourire faux qui témoignait de son dégoût prononcé pour son handicap, chose qu'Eliott choisit de ne pas relever... Elle lui expliqua rapidement le fonctionnement du lycée, lui fit signer quelques papiers et lui confia la clef de sa chambre avant de lui annoncer qu'il devrait patienter encore quelques instants car un parrain lui avait été attribué pour lui faire visiter les lieux plus en détail... Il fallait bien avouer que le parisien était loin de ce douter qu'il allait avoir droit à une visite guidée privée dès son arrivée... Mais flatté, il se posta non loin des escaliers, dans un recoin qui ne gênait pas le passage et attendit bien sagement...

Un homme qui semblait être le concierge s'approcha alors de lui, sans doute envoyé par l'hôtesse d'accueil... D'humeur renfrognée, il attrapa avec méprit les quelques valises du jeune homme avant de partir avec, sans même prendre la peine de lui expliquer quoique ce soit... Sans doute allait-il déposer le tout dans la propre chambre d'Eliott... Mais le jeune homme ne s'en inquiéta pas plus, patientant calmement... La chaleur qui régnait ici à Miami l'avait surpris dès sa sortie de l'avion et il regrettait amèrement de ne pas avoir prévu un t-shirt...Habillé d'un jeans, d'une chemise blanche, d'un gilet noir sans manches et d'un chapeau, on pouvait dire que le jeune homme faisait tâche avec le soleil qui brillait au dehors...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Empty
MessageSujet: Re: Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]   Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une arrivée aux accents exaspérants.. [Pv Janane]
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.
» Arrivée à Dreamland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: