AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   Mer 1 Juin - 22:28

Alors que les verres de Vodka orange défilaient devant les yeux du jeune garçon, Luce ne parvenait plus à se souvenir comment il avait atteri ici. Seules quelques images floues lui revenaient : il voyait Eden au bras d'une énième blondasse à frange, des petits bisous dans le cou. Il se souvenait avoir ressenti une grande colère, une rage mêlée de jalousie sûrement, et le désir de se changer les idées. Le jeune étudiant jeta un rapide coup d'oeil autour de lui : un bar, une bonne dizaine de verres vides devant lui, des gens dansant dans l'obscurité, quelques rayaons lumineux éclairant parfois leurs faces, de la musique électronique résonnant dans la salle... pas de doute, c'était la boîte un minimum branchée du coin. Le jeune garçon, bien éméché, ne trouvait plus la force de bouger. Il n'en était pas au point de vouloir faire un petit tour au-dessus de la cuvette pour alléger son estomac, mais il était tout de même très... joyeux. Les personnes qui dansaient dans la semi-obscurité semblaient des millions, et bougeaient au ralenti. Luce écouta la musique. Tiens, un morceau connu. Il écouta attentivement la chanson, qu'il finit par reconnaître : "Hot Air Balloon", d'Owl City. Beaucoup de gens s'étaient arrêtés de daner, trouvant le morceau trop ennuyeux. Luce, lui, aimait beaucoup cette chanson. A chaque fois qu'il l'écoutait, il se sentait de bonne humeur, comme lévitant sur un nuage d'insouiance et de naïveté. De quoi lui assurer une bonne journée.
Mais après tant de tergiversions, le jeune homme en avait totalement oublié ce qu'il était venu faire là : se changer les idées. Pour oublier qu'Eden jouait au Don Juan dès qu'il croisait une jeune fille sapée comme une prostituée. Pour oublier qu'à bien des égards, ces morues valaient mieux que lui. Pour oublier qu'il était amoureux du grand garçon, le temps d'un soir. Alors, Luce empoigna un dernier verre, le vida d'un trait, et se jeta sur la piste de danse. Personne ne le voyait, tout le monde était trop concentré sur sa propre chorégraphie : le jeune garçon pouvait se mouvoir et gesticuler dans tous les sens sans qu'on lui prêta attention. Il improvisa un genre de salsa-breakdance-moderne-nawak, qui lui donnait un air tout à fait ridicule. Mais lui, il s'en foutait. De un, il se fichait éperdument du regard que puvaient lui porter les autres personnes, et de deux, il était bourré. Alors il continua sa chorégraphie de fortune jusqu'à épuisement total, et finit par s'affaler sur le bar, en commandant une Vodka orange de plus. Le barman rétorqua que ce n'était pas sérieux pour un jeune de son âge, mais Luce se contenta, en guise de réponse, de lui jeter un regard vide.
C'est alors qu'un évenement étrange se produisit : alors que le jeune garçon vidait d'une traite son verre, son regard se posa sur un garçon qui venait de rentrer dans le club. Elancé, plutôt grand, aux cheveux clairs. Le voir provoqua chez luce comme un électrochoc. Il avait la solution pour oublier. Ce garçon, Luce allait se le farcir, ce soir même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   Mer 1 Juin - 23:50

[HJ : Mais c'est qu'il est sacrément bourré notre p'tit Lulu : les yeux de Willy sont marrons, limite noirs ^^ La précision stupide du jour X)]

    Une soirée d'ennui intense et de profonde perturbation sur ma sexualité (Quelques questions sur ma capacité de drague me trottaient dans la tête depuis l'épisode "Chris dans les douches") avait guidé mes pas vers cette boîte de nuit... Je n'aimais pas trop ce genre d'endroit mais c'était parfait pour draguer qui l'on voulait et les gens que l'on trouvait dans les boîtes de nuits n'étaient pas sérieux, ils cherchaient principalement à baiser... Comme moi. Pendant quelques minutes j'observais un jeune homme... Il avait, visiblement, perdu la tête... En fait il dansait sur une chanson d'Owl City. Je m'installais ensuite au bar avant de commander un whisky. Je sentais le regard du danseur fou peser sur moi. J'étais à quelques chaises du jeune homme qui, je le savais, n'allait pas tarder à me rejoindre si je ne le faisais pas maintenant. Mon verre à la main, je m'asseyais à côté de lui, en lui souriant. Je ne savais pas s'il était homo mais je m'en fichais : il fallait que je me prouve que j'étais encore un séducteur notoire.

    -Magnifique danse, mon beau... Je suis parano ou tu me regardais quand je suis arrivé?, murmurai-je en buvant une gorgée de mon whisky.

    Bravo William : tu es un gros nul, tu ne sais vraiment plus draguer! J'avais honte de moi mais je ne devais rien laisser voir. Le stress, l'angoisse qu'une relation un peu particulière m'ai fait perdre mon pouvoir de séduction me fit allumer une cigarette avant d'avaler mon verre de whisky pour en commander un nouveau immédiatement après. Mon regard se perdit sur la table... Une dizaine de verre se tenaient devant le jeune homme... C'était pour ça qu'il était à moitié timbré! Bien des choses pouvaient s'expliquer par une consommation excessive d'alcool. Le barman vint m'emmerder à propos de ma clope... Je n'écoutais rien de ce qu'il me dit... Qu'est-ce que je pouvais en avoir à faire que la boîte de nuit interdisait la cigarette?

    -Au fait tu veux une cigarette?, lui proposais-je en lui tendant mon paquet.

    Qui sait peut-être qu'il fumait lui aussi? Je lui jetais un coup d'oeil furtif... Comment pouvais-je penser qu'il m'avait prit comme cible? Et pourtant j'étais sûr que c'était le cas!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   Mar 7 Juin - 22:34

[Je n'ai pas dit que les yeux de Willy étaient clairs, j'ai dit que c'étaient ses cheveux qui l'étaient ;)]
[Ah, et, désolé pour le petit retard, je mets toujours un peu de temps à répondre...]

Luce ouvrit de grands yeux lorsque le grand inconnu lui proposa une cigarette. Etrangement, le jeune garçon sentit tous les éléments l'entourant bouger. L'alcool n'avait vraiment pas un bon effet sur sa raison et sa vision. Sans se poser aucune question, Luce saisit une des cigarettes que le garçon lui proposait. Il se dit que fumer trois ou quatre clopes, ajoutées aux effets de l'alcool, l'aideraient à oublier. Malgré les représailles du barman, il alluma sa cigarette, tira une bouffée et la souffla en ouvrant légèrement la bouche. Il vit rapidement que le jeune homme en face de lui ramait concernant sa technique de drague. Cela ne le dérangea pas. Lui-même était très maladroit lorsqu'il "tentait" de draguer, ce que d'ailleurs beaucoup trouvaient rageusement mignon, alors il n'allait pas cracher sur un autre pour ça. Luce tira encore quelques fois sur sa cigarette, puis adressa enfin la parole au garçon qui l'avait abordé.

- Merci pour ma "magnifique danse"... C'est un peu parti tout seul en fait. J'en avais besoin.

Il scruta le jeune inconnu pendant un long moment, d'un air perplexe. Non pas qu'il doutait de finir dans son lit, maintenant que la manoeuvre était en marche, il ne pouvait plus faire machine arrière, mais le jeune garçon se demandait si cette histoire d'un soir le soulagerait vraiment. Certes, il ferait n'importe quoi pour apaiser sa conscience, mais s'il se décidait finalement à offrir son corps à l'inconnu qui se présentait devant lui, cela lui permettrait-il vraiment d'oublier ?
Luce hésita un moment. Clope au bec et Vodka à la main, il se dit qu'il ne devait pas avoir fière allure. Il tira une dernière bouffée, puis écrasa sa cigarette sur le comptoir. Et puis, après tout... il 'imaginait déjà se noyer dans l'épaisse chevelure blonde. Il plongea ses iris turquoises dans le regard de charbon du garçon.

- Au fait... tu t'appelles comment ?

Il sentit son hésitation s'envoler d'un coup. En un instant, un infime instant, Luce se sentit libre, sans crainte et sans contrainte. Il avait hâte d'en finir, et se leva vite de son tabouret.

- Bon... peu importe. On y va ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   Dim 12 Juin - 11:38

[HJ : Mais même William a les cheveux bruns ^^]

    Le jeune homme accepta la cigarette que je lui proposais sans dire un mot. Il ne commença à parler qu'après avoir tiré quelques fois sur sa cigarette. Je lui souris, un peu ailleurs, lorsqu'il me remercia sur le "compliment" que j'avais fait sur sa danse. Je fini mon deuxième verre de whisky sans savoir quoi dire. C'était officiel ma réputation allait s'effriter avant de tomber lentement en miette. Je fixai le jeune homme lorsqu'il écrasa sa clope sur le comptoir... Oh, Bon Dieu! Il avait vraiment un coup de trop dans le nez! Je croisais son regard... Il avait de beaux yeux. Puis arriva la question à laquelle je ne m'attendais pas : "Tu t'appelles comment?". Je m'attendais plutôt à un truc du genre "T'es gay?" ou "Ca te dirais qu'on aille baiser?"... Un truc dans le genre mais certainement pas à ce qu'il me demande mon nom. Sérieusement pourquoi on irait demander le nom d'un de ses coups d'un soir? Aucune raison mais je m'apprêtais à lui réponse lorsqu'il se leva et me dit que finalement ce n'était pas important... Je payais ma consomation avant de sortir de la boîte avec le prochain mec avec lequel je coucherais. A peine sortis de la boîte, je plaquais mon futur partenaire contre un mur.

    -Je suppose que tu veux qu'on aille dans un hôtel, non?, murmurais-je avant de poser délicatement mes lèvres sur les siennes, je brisais rapidement le baiser avant d'ajouter en me décollant de lui : Au fait je m'appelle William.

    Je lui jetais un coup d'oeil rapide avant de me diriger vers l'un des hôtels que j'affectionnais particulièrement pour ce genre de plan cul.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   Sam 25 Juin - 22:58

Luce sortit du club en titubant. Ouah, l'alcool et lui, en ce moment, ça faisait trente-douze... Pas moyen pour le jeune garçon de tenir debout sans s'aggriper à ce qui l'entourait : le bar, le mur, les gens... etc. Avec tout le mal du monde, le jeune garçon parvint finalement à rejoindre la sortie, et huma un moment l'air de la nuit. Pas longtemps. A peine les deux garçons étaient-ils sortis que l'inconnu rencontré il y a peu plaqua le jeune garçon contre un mur avant de lui arracher un baiser. C'était si chaud... Si chaud... Pile de quoi avait besoin Luce en ce moment : de la chaleur. Pas de la chaleur générée par un radiateur ou autre système, pas de la chaleur se dégageant d'un feu ni du Soleil ; de la chaleur humaine. pour oublier, voilà tout. Alors, Luce se laissa sans broncher emporter dans ce furtif baiser.

- Je suppose que tu veux qu'on aille dans un hôtel, non ?

Oui. Tu comptais faire ça où, gros bêta ? Devant la sortie de la boîte, juste sous les yeux des teuffeurs, histoire qu'on se fasse violer une bonne fois pour toutes ? Bah... Evidemment, qu'il voulait un hôtel. Même une baraque pouilleuse, ça lui aurait suffi. Il lui en fallait pas beaucoup, au petit Luce, pour écarter les jambes. Et l'autre jeune homme se décollait déjà de lui.

- Au fait, je m'appelle William.

William... mouais. Peut mieux faire niveau romantisme et mystère. Mais de toute façon, du romantisme et du mystère, en ce moment, Luce n'en avait strictement rien à foutre. Il lui fallait du désir, de la tension sexuelle, de la jouissance. Le jeune homme remarqua que le dénommé William regardait dans la direction d'un hôtel, dont la façade était éclairée d'une lumière blafarde. Luce sautilla dans cette direction, puis se retourna vers son futur coup d'un soir :

- C'est à cet hôtel-là que tu veux qu'on aille ?

Petite pause. Luce scruta le visage de William, un peu perplexe. Puis il afficha son sourire le plus aguicheur :

- Bon, ben alors, tu bouges tes fesses ? Il faut que je l'écrive sur mon front que la seule chose que j'attend, c'est que tu me baisses mon calbut ?

[J'ai déjà ouvert le topic de l'hôtel, ici :)]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: