AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Baby I got me, Baby I got me and that's all I need and that's all I need ♫ Kael&Malina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 167
Je fais partie des: : Eta Iota


MessageSujet: Baby I got me, Baby I got me and that's all I need and that's all I need ♫ Kael&Malina   Ven 16 Sep - 14:35

 
Baby I got me, Baby I got me and that's all I need and that's all I need ♫
Kael&Malina


   
   
   

Devant le miroir de ma chambre de confrérie, je tentai en vains à me décider sur la tenue que j'allais porter pour ce soir. Anissa ne m'aidait en rien, puisque selon elle, pas besoin de s'habiller avec des fringues coutant la peau des fesses pour aller à ce genre de soirée. Malgré tout, j'avais selon moi une réputation à tenir vis à vis de ma confrérie. Zara n'appréciait déjà pas que j'aille à une fête avec une sigma mu, qui selon elle pourrait entacher mon image. Mouais. Là différence était surtout que cette image, je ne cherchais pas vraiment à la sublimer ou autre. Je voulais seulement, m'amuser un peu. Dépasser mes limites peut-être, parce qu'à entendre Anissa, cette soirée était le genre de fête où l'expression « du grand n'importe quoi » prenait tout son sens. Malgré tout, j'avais pas peur et j'avais déjà participé à des soirées du style « n'importe quoi ». _ Anissa, la noire ou la rouge ? Aide moi ça te changerait de servir à quelque chose au moins une fois dans ta vie. Une Malina blasée, une. Parfois je regrettais de ne pas être un mec. Pour la plupart, ils n'avaient qu'à piocher un jeans, un polo ou un t-shirt et l'affaire était faite, ils étaient prêts. La sigma mu se releva difficilement de mon lit et balança mes deux robes à l'autre bout de la chambre. Je la regardai fouiller dans mes affaires pour sortir un petit short en jeans, et un dessus représentant le drapeau américain et selon elle, c'était suffisant. La tenue était simple, peut-être un peu trop à mon goût pour une soirée. Et malgré que je ne la trouvais pas du tout objective pour une Sigma Mu, j'obéis à ses dires et enfile la tenue qu'elle m'avait choisie.

Dans la voiture qui menait à la dite soirée -super ouffissime de la mort qui tue- comme elle ne cessait de le répéter, je fus étonnée du temps qu'il fallait pour s'y rendre. Visiblement ça ne se trouvait même pas à Miami Même, mais dans une ville avoisinante. Il y avait donc intérêt à ce que la soirée me plaise histoire de ne pas galérer à trouver quelqu'un pour me ramener, parce que je pouvais déjà éliminer la marche de mes options. Avachie sur la banquette arrière alors que la musique de la voiture hurlante me bousillait les oreilles, j'étais concentrée sur mon téléphone. Aucun réseau social ne parlait de cette soirée, comme si personne n'en avait entendu parler. Ou du moins, personne que je connaissais moi. Un bruit de musique attira mon attention et me força à me redresser un peu sur la banquette quand la voiture s'immobilisa. Je sortis du véhicule, les sourcils froncés face à ce que j'avais sous les yeux. Des jeunes dansaient sur le toit de la villa, la musique battait son plein, et à peine avait-on fait 3 mètres qu'un gars était déjà en train de remettre des boyaux. Je ne connaissais pas la maison, je ne savais même pas qui organisait cette soirée, mais ce que j'avais sous les yeux était effectivement, ouffissime. Dans le jardin, des étudiants déjà bien entamés s'amusaient à envoyer les cadavres des bouteilles d'alcool dans les vitres de la maison et apparemment, celui qui visait juste pouvait s'enfiler un nombre de bière que je ne pourrais jamais m'enfiler à la suite, comme eux. Anissa me tira par le bras et dans la maison où je pensais me sentir moins déroutée par ce que j'avais sous les yeux, on croisait un couple sur le point de baiser sur l'escalier menant à l'étage où un gars, un peu plus haut, semblait faire un coma éthylique, ou quelque chose y ressemblant, mais dont personne ne s'occupait. La sigma mu prit soin de me présenter à ses potes déjà presque entamés pour certains, ce qui voudrait dire que de toute façon, demain, ils auront déjà oubliés comment je m'appelle. Des strip teaseuse se dandinaientt contre ceux qui le souhaitait et tout ça me laissait perplexe. Non. En fait me choquait totalement. Je ne savais pas où j'étais tombée, mais visiblement c'était un endroit où toutes règles de vie s'étaient envolée avec leur pudeur. Si une des filles là venait à se faire prendre sur la table du salon, probablement que ça serait normal pour ces jeunes, alors que le peu d'innocence qu’il me reste s'envolerait en éclat. _ON JOUE AU JEUX DE LA BOUTEILLE LES GARS ! QUI VEUT JOUER ? Tout ceux qui étaient dans la pièce savait désormais ce qu'on allait faire et en voyant les tronches de certains, j'avais déjà peur de jouer à ce jeu. J'étais pas totalement inculte au point de n'y avoir jamais jouer, mais quand je voyais le déroulement de la soirée où seulement « Sexe, drogue, alcool » régnait en maitre , j'avais des doutes sur le déroulement de cette partie-ci. Assis dans des divan, je m'emparai d'un pouf dans lequel je me laissai tomber, sans dire un mot. Oui, je le sentais mal. A côté de moi, une fille venait se coller à moi. Je mis ça sur le compte de son état déjà bien entamé, et la repoussai un peu.

Le premier duo à réaliser le défi semblait bien motivé et si leur défi qui n'était autre que tailler une pipe à l'autre au milieu de la pièce ne semblait pas les gêner, moi je préférais quitter le navire et aller voir ailleurs après un endroit plus... sobre ? _Pourquoi tu te barres Malina ? J'te croyais pas si coincée ! Mon regard se posa sur la fille en pleine action de taillage de pipe au milieu de qui voulait admirer, et non, en fait. J'hallucinais complètement. _Hé ho ! j'ai un esprit ouvert, et je pense pas être une fille coincée, mais je me respecte un minimum tu vois. Et ce genre de truc, je le ferais pas alors que pratiquement tous les gars ici sont des gros porcs. J'ai encore un peu de dignité tu vois.  C'est n'importe quoi cet endroit  et les orgies étudiantes c'est pas mon trip désolée. Anissa rejoignit son groupe de gland alors que moi, je cherchais où me poser. J'espérais qu'une âme perdue soit dans la même merde que moi, pour avoir un peu de soutient. Ou simplement quelqu'un qui pourrait me dire que tout ça n'était que du fun, pas du sérieux. Mais non, tout semblait bien réel. Un gars me mis dans les mains un verre rempli de... je ne sais même pas quoi, mais ça ne me disait rien qui aille en voyant l'aspect de la boisson. Je continuai mon inspection et sortis à l'extérieur où je finis par trouver un endroit qui semblait oubliés par la folie de ces gens. Tenant toujours mon verre que je n'osais pas boire en main, je regardais autour de moi, désespérée par l'endroit. Et ça ne faisait sans doute que commencer.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


   
Malina Alexiane Matthews
Got everyone watchin' us, so baby, let's keep it secret. A little bit scandalous, but baby, don’t let them see it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 44
Je suis âgé(e) de: : 25
Mes disponibilités pour RP: : complètement dispo.
Je fais partie des: : sigma mu, babe.


MessageSujet: Re: Baby I got me, Baby I got me and that's all I need and that's all I need ♫ Kael&Malina   Sam 17 Sep - 13:52

16 septembre 2016

i live for the nights that i can't remember,
with the people that i won't forget.

MALINA & KAEL

Une clope entre les lèvres, le regard rivé vers la fenêtre qui donne sur le jardin, Kael contemplait la foule de jeunes. Ils étaient tous là, à vivre cette soirée comme si elle pouvait être la dernière, comme si elle allait être la meilleure au monde alors qu’elle n’était qu’une fête parmi tant d’autres et ils en connaitraient encore beaucoup. La vie américaine lui convenait de plus en plus et il s’adaptait tous les jours un peu mieux à ces manies américaines, à ces filles bien plus déjantées que celles de son Australie natale. Elles étaient plus faciles, aussi. Dans un sens, cela lui convenait autant que ça le dérangeait. Il n’y avait plus aucune surprise, plus aucun défi.

Ce soir encore, alors qu’il n’était là que depuis une petite heure, il avait réussi à séduire l’une de ces filles. Il n’aimait pas les filles trop bourrées et ne voulait pas être le genre de mec qui profite de ces gonzesses là. Celle qui était encore couchée dans le lit n’avait quasiment rien bu, elle voulait juste prendre du bon temps et Kael avait parfaitement rempli son rôle. Ils avaient pris du bon temps tous les deux et maintenant, le jeune homme se rhabillait tranquillement en observant ces jeunes qui arrivent encore, et pour certains, sans savoir dans quoi ils mettent les pieds.

Ce n’était pas une soirée « normale » ou « tranquille ». C’était une soirée où les limites n’existaient plus, elles ont été abandonnées dès les premières secondes. Tout le monde picolait, se retrouvait avec au moins deux verres dans les mains, un pétard à la bouche et quelques grammes de cocaïne trainaient dans certains coins de la maison. Kael, lui, n’avait pas besoin d’attendre les autres pour avoir quelques grammes de drogue, il avait son propre dealer, sa propre réserve et la poche de sa veste contenait un sachet de la précieuse poudre blanche.

Une fois rhabillé, il sortit de la chambre sans un regard pour la jeune femme. Il ne connaissait même pas son prénom, mais quelle importance ? Il n’avait pas l’intention de la revoir de si tôt alors cela importait peu. Il descendit les marches et se retrouva dans la cuisine où il chopa une bouteille de whisky encore pleine et fermée. Hors de question qu’il se serve dans les mélanges douteux. Ces gars faisaient souvent ça pour souler les filles plus vite afin qu’elles perdent connaissance et qu’ils puissent en profiter à plusieurs. Il ne voyait aucun intérêt à cela, mais qu’importe.

Kael sortit de la maison et se dirigea dans un coin un peu plus tranquille, à l’extérieur. Il avait bien vu que ça partait dans tous les sens là-dedans et bientôt, ce serait une orgie. Il était convaincu que certains en seraient bien capables. Les limites n’existaient pas. En mettant les pieds ici, on le savait. Lorsqu’il arrive dans le coin tranquille et plutôt éloigné de la maison et de la foule, il remarqua une fine silhouette assise, un verre dans la main. Il s’approcha un peu plus et s’installa à ses côtés, sans la moindre gêne. Pourquoi serait-il gêné après tout ?

« N’bois pas ça. » Dit-il sans attendre, sans même faire les présentations. Il prit son verre et balança son contenu un peu plus loin avant d’ouvrir la bouteille de whisky et en verser un petit peu. « Ça, c’est meilleur et tu ne risque pas de vomir tes tripes dans les dix prochaines secondes. » Sauf si, bien sûr, elle ne tenait vraiment pas l’alcool. Il lui rendit son verre et finit par boire une gorgée de sa boisson alcoolisée directement au goulot ; Kael ne s’embarrassait jamais d’un verre. Il termina ensuite sa clope et balança le mégot plus loin, d’un habile mouvement de l’index. « Bon alors la brebis égarée, qu’est-ce que tu fous à l’écart de la foule et de la fête ? » Demanda-t-il en tournant la tête vers la demoiselle.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


I'm an angel. I'm a devil. I am sometimes in between. I'm as bad as it can get. And good as it can be. Sometimes I'm a million colours. Sometimes I'm black and white. I am all extremes. Try to figure me out you never can. There's so many things I am...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Baby I got me, Baby I got me and that's all I need and that's all I need ♫ Kael&Malina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Miami vice city :: » Coral Gables :: » Discothèques-
Sauter vers: