AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]   Sam 2 Juil - 3:10

    Il était près de 22h lorsque je fis la connaissance de ces trois argentins. Il étaient riches, jeunes et beaux Il avaient entre 21 et 22 ans et n'avaient qu'une seule idée en tête : faire la fête à l'Américaine. Bon, dommage pour eux, ils étaient tombé sur une franglaise... qui aimait bien la fête aussi, soit dit en passant. Il avaient du me trouver mignonne et avaient absolument m'inviter à sortir dans un club. Je leur avait donné rendez-vous vers 23h30, juste le temps de me changer et de revenir vers la boîte, étant tombée par hasard sur eux.

    Arrivée dans ma chambre, je me regardais 5 min dans la glace. Je commençais à être un peu halée et cette petite mini-jupe blanche style années 60 que j'avais acheté la semaine d'avant ferrait l'affaire accompagnée d'un haut en soit corail avec une fermeture dorée dans le dos. Je mis mes sandales à talons noir, que je considérais comme mes meilleures amies à présent, enfilais un ou deux bracelet, me remis du mascara, un peu de rouge à lèvre rosé et partit. Pour mieux rerentrer. J'avais oublié mon sac avec, notamment l'argent pour le taxi. Je fourrais tout ce qui pouvait m'être utile dans une grande pochette noire et dorée et partit en courant, j'allais être en retard.

    C'est sans problème que sommes entrés dans le club, même si j'éatais mineure, car, désormais, j'avais ma vrai fausse carte d'identité, comme la plupart des étudiant américains, et qu'en plus, je venais tellement souvent ici que les videurs commençaient à me connaitre...

    La fête bâtait son plein vers 3h. Nous en étions à notre deuxième bouteille de champagne + un Martini rouge pour moi. Et après avoir danser des heures durant avec Ricardo, le beau blond de la bande, je n'avait qu'une seule envie, c'était de m'affaler sur la pelouse juste derrière l'entrée principale et de me fumer une clope en tête à tête avec moi même pour une bonne séance d'auto-fou-rire-spéciale-fille-bourée. Je réalisais donc mon seul but du moment : Je me jetais presque dans l'herbe à peine humide du parking, rigolais toute seule et m'alluma une Camel. Je rigolais rien qu'à l'idée de les laisser en plan maintenant. Certes, ils risquaient de me chercher, quelques minutes... Puis ils passeraient à autre chose... Miami regorge de jolies filles qui ne cherchent qu'à trouver un bel étalon pour la nuit...

    Soudain, en grand moment de lucidité, je me redresse un peu, appuyée sur mes coudes, crachant ma fumée vers le haut. Là, tout de suite, il m'aurait juste fallu une bouteille à faire des bulles pour cracher la fumée dedans. pensais-je.


    Tout ceci pour venir au fait qu'une étrange masse sombre était plus ou moins allongée sur le capot d'une voiture. Ce devait être une fille. Je décidait de me lever et d'aller voir par moi-même. Je suis tellement courageuse.... Je me suis allongée près d'elle et, lui soufflant ma fumée dans sa gueule avec la grâce d'une prostituée bourrée, je lui demandais :

    - Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]   Dim 17 Avr - 22:18

La naïveté est un défaut comme les autres, un défaut que j'ai depuis longtemps, depuis que j'étais à Wynwood, je pensais que mon passé ne referait pas surface... et pourtant ce soir je verrais bien que rien n'est terminé.

Je referma la porte derrière moi, je sortais de cours, il était 17h30, on était vendredi et j'avais la ferme attention de m'amuser... Je balança mon sac dans un coin de la pièce et attrapa un sarouel et un débardeur, puis pris ma serviette et je partis à la douche. Je resta 1h30 dans la douche et le même temps pour m'essuyer et me maquiller ainsi que de me coiffer et me sécher les cheveux. Je retourna dans la chambre, balança ma serviette sur le lit abandonné près du mien et chercha les habits idéaux pour sortir en boîte. Je pris une robe haute couture, je ne voulais pas me rendre dans une de ses boîte ringarde, j'allais dans une des plus populaire de Miami. Des escarpins de la même marque et une pochette où je mis un sachet de substances illicites, un porte feuille remplis et mon portable puis j'attendis le taxi qui devais arriver dans quelques minutes.

Je paye le chauffeur et descends, je passe devant la file de personnes minables qui essayent de se faire passer pour des personnes mondaines je les toise puis avance pour m'enfoncer dans la boîte. Je balaye la salle du regard et je vais m'assoir à la table de personnes que je fréquentais l'année passée. Ici personne n'avais à parler, la seule chose à faire c'était de boire, de fumer et de faire des allers retours dans les toilettes pour se faire un rail ou deux. Moi qui avais dis que je ne recommencerais plus jamais de telles conneries... Je commande à boire, l'alcool est une boisson faite pour oublier, une boisson faite pour les riches qui ne supportent plus la vie, qui en on marre de l'argent et de leurs parents... L'alcool est la boisson que je vénère le plus au monde...

" Y a pas quelqu'un qui peut me dépanne ? "

Ce sont les premières paroles que j'entends, je soupire, regarde la fille dans les yeux et lui tend un caillou, je n'en peux plus, il faut que je sorte, il faut que je m'en aille, il faut que je parte. Je me lève et me dirige vers la sortie, les yeux dans le vide, et moi dans les vagues, je me sens tellement mal. Je sors de cette boîte et m'assois sur le capot d'une voiture, je ferme les yeux et respire, je me sens tellement faible...
Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Lorsque ton passé t'appelle, ne répond pas. Il n'a rien de nouveau à te dire > Aidy ♥︎
» « Lorsque ton passé t’appelle, ne réponds pas, il n’a rien de nouveau à te dire »
» Ca s'en va et ça revient ...
» Lorsque l'étendard se ternit ... (Libre & en cours )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: